Avertir le modérateur

Traité européen: Congrès ou référendum?

Le référendum est un classique de la démocratie. Sur les grandes questions, le peuple se prononce directement. Il dit oui ou non, à une question jugée d’une importance telle qu’elle ne peut être traitée par les parlementaires.

 

Il en est ainsi de la première des règles, la Constitution. Les traités, ces actes internationaux qui engagent les Etats, ont une force juridique inférieure à la Constitution. Aussi , la ratification d’importants traités est parfois impossible sans une modification préalable de quelques dispositions de la Constitution. En matière européenne, cela a été les cas pour le traité de Maastricht, en 1992, et pour le traité dit de la constitution européenne, en 2005.

 

Résultat le 29 mai 2005 : 54,7 % pour le non. Les Français refusent de modifier la Constitution , donc le traité ne peut être ratifié par le Parlement, donc le processus européen est bloqué.

 

Les responsables politiques n’ont pas voulu renoncer. En l’absence de plan B, l’alternative, voici le plan A’, le camouflage. Car le Traité de Lisbonne c’est tout le Traité de Constitution européenne, mais avec une autre présentation.  

 

La différence serait que le volet n° 3, relatif aux grandes politiques, ne serait pas inclut dans le traité. Révolution ? Rien du tout : ces politiques résultent d’autres traités, qui ne sont pas abrogés. Au lieu de les réunir dans un texte unique, les dispositions restent intactes, mais dans des textes disparates.

 

Dans le détail, quelques points ont évolué. Mais il s’agit objectivement du chiffre après la virgule.

 

Alors quelle est l’entourloupe, l’astuce, ou le génie, selon les goûts de chacun ? C’est d’avoir enlevé le mot constitution, qui faisait peur, car il donnait le sentiment que la nation disparaissait dans un infernal fondu-enchaîné supranational. Changement de vocabulaire d’autant moins gênant que le Traité envisagé en 2005 n’avait rien d’une constitution, dès lors que l’Europe procédait des Etats-nations.

 

Le Conseil européen du 27 juin 2007 a pris acte de la fin du processus politique pour entrer dans un processus juridique. On abandonne le grand traité, pour inclure toutes ses dispositions sous forme d’amendement des traités existants. C’est çà le camouflage : il va falloir débusquer les amendements ! Le résultat, le Traité de Lisbonne, n’a donc rien de simplifié. Il est, du fait de ce processus, bien plus difficile à lire que le traité de 2005, qui était rédigé comme un tout.

 

De telle sorte, on retrouve l’équation de 2005 : il faut modifier la Constitution avant de ratifier le traité. Mais par crainte d’essuyer un nouveau rejet, la France renonce au référendum, et choisit la voie annexe, à savoir le vote des deux chambres, Assemblée nationale et Sénat, réunie en Congrès, à la majorité qualifiée des 3/5.

 

Le problème est bien visible : le vote du Congrès, prévu pour le 4 février, vise à effacer le l’échec du référendum de mai 2005. De Droite et de Gauche, c’est la gavage de cerveau : n’ayez pas peur, tout va bien, vos responsables sont gentils.

 

Il y a deux questions très distinctes :

 

-         Le traité de Lisbonne fait-il progresser le tout ? Ma conviction est « Oui », car en l’absence de traité c’est le libéralisme, tempéré par le juge. Un plus d’institution est une bonne étape.

 

-         Peut-on passer par pertes et profits le référendum de 2005 ? Je dis « Non », car la souveraineté populaire, ce n’est pas un coussin. 

 

Ou alors, il faut être cohérent, et dire que l’Europe est entrain de tuer le référendum. C’est une choix, qui a d’ailleurs ces mérites, car les référendum ont souvent été l’occasion de coups tordus. Mais en revanche, il faudra m’expliquer pourquoi le référendum est inutile pour le Traité de Lisbonne, et indispensable pour l’entrée de la Turquie.

 

Dans l’immédiat et jusqu’au vote du 4 février, pour pourrez suivre les aventures de vos héros préférés au sein du Parti socialiste : François Hollande, Henri Emmanuelli, Laurent Fabius, Jean-Marc Ayrault, le tout sur fond d’un rapprochement entre les strausskahniens et les fabiusiens destiné barrer la route à Ségolène Royal au prochain congrès PS, pendant que Bertrand Delanoë observe en embuscade. Pas de doute : le débat européen progresse.

 

Commentaires

  • il me semble evident quun referendum sur la constitution europeenne serait une mouvelle erreur ! la reponse oui ou non portait sur un texte non lisible complique qui meme simplifie mene a s autres questions! le referendum aurait pu porter la question sur le nombre des futurs pays entrants ce prealable aurait ete une etape importante les peuples n ont pas ete consultes ! on savait que l allemagne depuis logtemps partenaire des pays de l ex bloc sovietique validerait l entree des pologne et autres pays de l est! maintenant nous n avons qu a valider un choix pratiquement admis par tous! Quant a la turquie j ai le sentiment qu elle entrera dans l europe que la france soit ou non favorable a son entree trop de lobbies en tireront avantage!

  • et là vous renvoyez plutot au choix d'origine qui a été de soumettre la question au référéndum, par un Chirac politiquement bien affaibli qui pensait faire un peu de concensus autour de lui...

    Soumettre la réforme au rférendum était un pari pue maitrisable, du fait de l'extreme complexité du texte, et aussi par ce que les électeurs lors d'un référendum ne répondent pas toujours à la question posée.Du style: "voulez vous l'Europe comme ça ou autrement". Réponse: "je vote non car ta politique nationale ne me plait pas."

    Parler de "Constituion euroépenne" ne teanti aps la route, car dans le Traité l'Europe dépendait non pas des cirtoyens euroépéens, mais des Etats-Nations.

    Le pb n° 1, c'est que le référendum a eu lieu.

    Le pb n° 2, c'est qu'on va faire adopter par le Congrès le texte, à peine relooké, qui avait été rejeté par le référendum.

    Que reste-t-il de l'autorité d'un vote par référendum? Le peuple français qui vote sur un texte, c'est totu de meme autre chose qu'un décret...

    Et cela pose un pb évident sur le plan démocratique: la souveraineté populaire doublée par ses parlementaires. Le genre de truc qui peu passer en douceur, mais qu'on paie plus tard, et très cher.

  • Cher Maître,
    L'Europe est un sujet aussi inépuisable que passionnant, et ce aussi bien sous l'angle juridique que politique. Vous soulevez la question de savoir s'il est bien démocratique de soumettre une question auquel le pouvoir constituant originaire, c'est à dire le peuple, a déjà répondu par la négative à un vote du Congrès (le pouvoir constituant dérivé ou secondaire). En tant que citoyen, il me semble qu'il n'y a pas la de problème démocratique dans la mesure où Nicolas Sarkozy, avant son élection, avait déclaré que s'il était élu il utiliserait la voie de la ratification parlementaire; les électeurs ont donc pu voter pour ou contre lui lors des élections présidentielles en toute connaissance de cause.

    @ riga: Je me permet d vous apporter une petite précision; l'adhésion d'un Etat à l'Union Européenne est soumise à l'accord de tous les Etats membres. Il suffit donc qu'un seul Etat refuse pour que les portes de l'Union Européenne restent fermées devant la Turquie. Au demeurant, le jour où les négociations entre l'Europe et la Turquie seront achevées, en l'état actuel de la constitution française, les citoyens seront appelés à s'exprimer par référendum quant à l'opportunité d'autoriser ou non l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne.

    Amitiés.

  • En l'occurence, la Pologne a failli refuser le Traité. On a frôlé un incident entre l'Allemagne et la Pologne. Heureusement, tout le talent de Sarkozy a permi de réconcilier les béligérants.

    Pour revenir au départ, je n'ai pas compris pourquoi tant de français étaient pour le NON à la Constitution de Giscard.
    L'Europe n'est pas celle qu'on veut. Même Chirac critiquait sans cesse les intellectuels de Bruxelles ..
    Mais alors, justement, voter OUI c'était permettre de faire bouger cette communauté européenne qui se contentait d'interdire le camembert cru et de multiples décisions idiotes.
    Quand on est mécontent, on vote OUI pour que ça change et sortir du Traité de Rome.

  • L'élection de Nicolas a-t-elle validé indirectement la procédure par le Congrés?

    Je dirais non. Je reconnais à Nicolas la netteté de son engagement. Personne ne peut dire qu'il est surpris.

    Mais:
    - le thème de la campagne était le "traité simplifié", entendu comme quelques points importants pour avancer. Or ce qui est soumis au vote, c'est le meme traité, rendu encore plus compliqué dès lors qu'il a été renoncé au texte d'ensemble, pour préférer les amendements des traités antérieurs. Mais tous les points essentiels sont repris, parfois au mot près.
    - le vote pour Nicolas est de nature politique, alors qu'un référendum, dans l'esprit de la constitution est juridique. Si on accepte que le vote pour la présidentielle vaut accord pour abandonner la procédure du référendum s'agissant du traité euroépen, on dit alors que le référendum n'est pas juridique, mais politique.

    C'est en ce sens que je pense que cette affaire européenne est entrain de tuer le référendum. Je ne suis d'ailleurs pas attristé par cette nouvelle, car le référendum est trop souvent détourné de son objet dans un but politique De Gaulle était maitre en la matière.

    Accepter que le référendum de mai 2005 soit rectifié par un vote au Congrès, meme avec la présidentielle au milieu, c'est porter un grand coup à l'usage meme du référendum. Le choix de 2005 (recourir au référendum en parlant d'une constitution européenne) était très malheureux. Nous en subissons les contrecoups, car aujourd'hui il faut bien avancer.

    Quand au contenu du traité européen, "simplifié" ou non, je vote oui. Meme avec des regrets et des doutes, mais oui sans hésiter.

    S"il y avait deux traités: un comme cela, l'autre comme ceci, on pourrait mieux discuter. Mais le pb n'est pas celui-la. C'est d'apporter un peu de politique pour maitriser un mécanisme purement économique créé par le traité de Rome de 1957.

    "Le Traité est trop "libéral", il faut le rejeter! Ok, mais pour mettre quoi à la place? Rien, dans le rapport de forces tel qu'il existe aujourd'hui et pour longtemps. S'il n'y a pas de Traité pour renforcer les institutions, c'est le marché qui domine les choix européens, et la régulation est essentiellement celle du juge. Un exemple parfait du libéralisme décontracté!

    Mon choix, c'était le traité de 2005, avec la prodécure parlementaire, en évitant cette étiquette idiote et prétentieuse de "Constitution européenne", qui ne correspondait pas au contenu du texte.

    J'ajoute que nous aurions eu un texte meilleur, car la négociation pour parvenir à l'accord de Lisbonne a été l'occasion pour de nombreux pays d'avancer leurs pions, sur la marge, mais de manière non négligeable.

  • je souscris a votre analyse Gilles le processus referendaire pour une question aussi complexe que l europe n est pas adapte car une reponse binaire a un sujet aussi proteiforme est aussi a contre sens que si on demandait au peuple s il est favorable au aliments genetiquement modifies ou pas.Comme vous dites egalement il est suivant le President qui en use politique ou juridique Chirac meme s il n a eu cure du resultat negatif de 2005 est mort politiquement de son echec au referendum d ailleurs son comportement presque apathique et en retrait de tout en a ete certainement la consequence! mais je soutiens que c etait auparavant que le peuple devait etre consulte sur l elargissement a un nombre donne de pays avec ou sans la russie qui fait partie de l europe et non la turquie!

  • Le non referendaire a la constitution contenait un nombre non negligeables de vote extremistes (extreme droite et extreme gauche) qui sont par nature contre tout traites europeen Si l'on considere uniquement le vote republicain c'est le oui qui l'a emporté

  • Croyez vous que tous les Français ont décortiqué la constitution européenne ? Je me suis amusé a demander a des travailleurs et chomeurs de mes connaissances de quoi ils avaient peur ? Pourquoi aller chercher midi à 14 heures ?
    Réponse : Voir déferler des dizaines de milliers de travailleurs qui bosseront pour quatre sous en France ! Ce qui se passe déjà avec les sans papiers ! C'est à 99% la réponse que j'ai eu !!!!!!
    Alors un peu de pédagogie messieurs les politiques ! Le non : il ne s'agit que de ça !
    Sur le sujet certains partis de gauche rejoignent les partis d'extreme droite qu'ils décrient à longueur de journée ....

  • a priori y en a qui aiment la foule! tu sais jp pourquoi je vais prendre ma retraite a MDAGASCAR ? parce qu il y a 17 millions d habitants pour un pays qui dait 2 fois la FRANCE! pas d attentat pas d immigre des plages a perte de vue des poissons delicieux du boulot si ca te tente et pas d islamiste c est un pays catholique protestant anglcan lutherien pentecotiste mais pas musulman pour un sou! tu peux manger du saucisson sans te faire insulter ! c est bien non?

  • Riga , je te suis à 100% ok ! Mon patron qui a épousé une malgache va faire pareil ! Moi je serai bien partant si la situation politique etait un peu plus stable ! Ceci dit madagascar serait un grand pays s'il était resté dans le giron de la france ! Le salaire des ouvriers la bas est de 30 euros par mois en ville , à la campagne on survit ...Je connais un medecin qui a été ruiné par le fisc qui a l'intention d'aller à mada passer sa petite retraite , tu vois qu'il n'y a pas que les riches qui fuient ...la france !

  • C'est vrai ça sur Madagascar ? De l'espace, de l'air, de la tolérance, du saucisson que j'adore et pas de promiscuité.
    Alors je viens aussi. Attendez-moi.

  • et on peut se griller un clope dans les cafes sans probleme pas d allocs pas d aide au logement pas de cmu pas de retraite quand tu touche 100 ariary la monnaie locale tu touches vraiment 100ariary le pays en 2007 s esr paye une croissance de 7, 5 points avec 100 pour cent de chretiens dans le pays il y a des projets de centres hoteliers partout du nord au sud investisseurs sud africains italiens et francais pas de probleme de logement ni de mosquee ni de police sauf sur la route de la vanille ou il y a des vols mais la bas on tue les voleurs donc il n ya pas de voleurs! si on ne les tue pas sur le fait ils font 10ans de taule avec 1 bol de soupe par jour avec 1 toilette pour 100 prisonniers ca donne pas vraiment envie de voler ... pas?

  • c est pour ca que je conseille aux corses de devenir independants ils changeront de metier au lieu de lutter pour je ne sais quelle cause confuse ils feront une ile magnifique et cool en plus la Corse a la meme forme que Madagascar en petit ils mettront les bandits en taule et se gereront de maniere cool ils parleront la langue corse le voyage est court et on risquera pas de prendre une balle perdue tous les jours de l annee car ils seront accueillants avec les etrangers pour payer les taxes !

  • riga , je ne sais pas si Maitre devers va apprécier ce type de justice expéditive....En fait là bas pas besoin d'avocats ?

  • Moi qui croyait qu'en tant qu'émigré, Madagascar allait m'offrir un logement social, une carte orange gratuite et un RMI. Alors pourquoi les français sont obligés de faire ce que ne fait pas le reste le Monde ?
    Si je peux fumer dans un bar, rouler sans ceinture, ne pas faire arnaquer sur les routes et tuer un voleur, alors c'est mieux que l'Europe avec ou sans constipation.
    Je sais enfin, ou je vais prendre ma retraite peinard.

  • en plus le president a ete aux etas unis a l ecole et a apporte plein d investisseurs de la bas il ne se fait pas insulter pour ultraliberalisme il est milliardaire et ne se fait pas insulter tous les jours pour ses copains hommes d affaires faut dire aussi qu ils ont cnnu avec le president precedent le guide supreme de coree du nord et brejnev ils n ont pas la pollution laguiller bezancenot bove royal dans les oreilles a chaque jt du soir! quant a la decouverte de fonds marins en tuba c est le paradis sur terre avec des gens simples chaleureux qui ne se la petent pas franchement je fais de la pub 900euros aller retour les hotels a 10euros jours une villa de 90m2 pour 200euros mois avec clim et le satellite! je pars dans 2 ans pour ma retraite!

  • Pour sûr, les prix ne sont pas les mêmes. Si je peux avoir une villa de 200m2 pour 400€, c'est une pécadille. Plus de pollution mielleuse et doctrinaire. Plus d'interdits et de mensonges de polichinelle. Le rêve quoi !
    J'espère que l'on est pas obligé d'appeler le Président : "notre président bien aimé" "phare de l'humanité" ou "son altesse sérénissime" ?
    S'il y a l'accès à Internet, alors ça vous le coup de se priver de PPDA sur TF1.
    J'espère que tu pourras toujours communiquer librement sur le Net.

  • je confirme le president comme en france est elu au suffrage universel il y a un parlement et une opposition! des journaux quotidiens d opposition la presse est libre et il y a internet avec une filiale d ORANGE! quantaux reseignements pratiques tu tapes Malango!

  • riga, jp, ingenys vos dialogues entre vous ne nous intéressent que fort modérément, pour ne pas dire du tout.
    Echangez vos Emails, prenez date, organisez un charter et partez discuter sur une plage de Madagascar si vraiment vous le souhaitez.
    Je pense que vous y découvrirez autre chose que cet Eden décrit, notamment une des misères les plus impressionnantes au monde.
    Mais bon, évidemment, quand on y va avec une retraite ou des salaires Européens, on devient un nabab.
    Pour en revenir à des considérations plus éminentes, la ratification du traité par le Congrès est un déni de démocratie.
    Maintenant, que les socialistes ne veuillent pas s'y rendre, est une autre espèce de déni, celui de leur crédibilité.
    Les Français ont dit non en 2005. Leur choix est respectable. Le bafouer ainsi est désinvolte (pour ne pas dire plus), surtout quand on est certain du résultat.
    "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire" Corneille "Le Cid" act 2, sc 2
    Il fallait un autre référendum avec un texte plus allégé et plus compréhensible. Car qui parmi nous l'a lu in-extenso, analysé et surtout compris? Un homme de l'art, mais le vulgum pecus comme moi?
    Peu sans doute. Pour ma part j'ai fini par m'endormir avec ce somnifère.
    Tant qu'à faire, en partant de ce principe, on n'a qu'à contester tout vote, y compris le dernier, surtout en ce moment où la cote de N. Sarkozy est en forte baisse et n'a plus la confiance de la majorité de l'opinion.
    Puis contestant tout vote, on pourra contester toute institution, présidentielle, parlementaire, régionale, municipale. Restera qu'un homme pour décider ce qu'il veut. Tiens, je m'aperçois que je viens de réinventer la dictature.
    C'est la forte impression que laisse cette décision.
    Alors ne nous étonnons pas du désintérêt progressif des Français pour leur devoir électoral.
    En mai dernier il s'est agi d'un épiphénomène. On verra en mars prochain.

  • Je ne crois pas qu'une élection municipale permettra de nous faire un jugement politique sur cette première année Sarkozy.
    M'enfin, si tu réinventes la dictature pour nous débarrasser de la démagogie pourquoi pas.
    Pourquoi s'endormir en lisant ce nouveau Traité puisque c'est le même que la Constitution, la forme en moins, quelques avantages pour la France supprimée, et avec un nouveau titre ?
    Tout va bien maintenant. L'Europe peut enfin bouger son cul, et les américains n'ont plus qu'à bien se tenir.

  • misere impressionante a tana oui dans le sud oui pas dans le nord c est le pays de ma femme et comme elle je l aime meme si c est pas saint barth je le prefere a saint barth il y a une misere qui derange il y a des pays de la frime qui me derangent tout autant je m interesse a l europe comme toi mais cette idee de referendum etait une sottise repondre par oui ou non a une question concernant un texte illisible etait une connerie a l echelle de celui qui l a initiee une fois de plus Chirac! Les Francais ont cru comprendre pour la plupart etes vous pour ou contre l europe tu sais tres bien que ce n etait pas la question ; maintenant ma position claire est qu on en finisse les barrieres de l espace scengen sont dressees et con trolees mieux surveillees du cote est que du cote nord er sud que ce texte soit ratifie et qu on envoie paitre la turquie qui n a rien a faire dans un souk pareil!maintenant si Sarko baisse dans les sondages c est on ne peut plus normal! attendre d un president qu il transforme le pouvoir d achat des francais en 8 mois c est connaitre les mecanismes economique dde maniere bien superficielle! Quant a la dictature c est l autre mauvais moyen de gouverner un pays avec la democratie!j oserais dire meme si je suis sanctionne que pinochet ne pouvait faire pire qu allende auchili ou lorsque allende qui possede une rue dans toutes les villes de france un paquet de cigarette se vendait avec une brouette de billets comme en allemagne sous Hindengourgavant Hitler!Merci PIKE de nous avoir remis dans le sujet!! c est vrai on etaient dissipes!!

  • je n ai pas fini quand hitler et pinochet ont redresse leur pays il fallait les faire exploser et elire un president normal a leur place pour une democratie ! une democratie est un produit de grand luxe on ne la decrete pas en un trait de plume!

  • On peut regretter que Riga sorte parfois du sujet. On peut être souvent géné par le manque de caractères accentués.
    Mais pour ce qui est du niveau culturel et de la franchise, c'est un must.
    Je n'apprécie rien tant qu'un discours direct et sans affectation.

  • @ingenys merci ingenys tu sais je respecte beaucoup ce blog et Gilles Devers qui a tolere longtemps mes petits ecarts de verbe! je vais ameliorer ma ponctuation! promis!

  • L' Europe, quelle belle et heureuse entreprise au départ. Pensez donc, réunir des peuples qui, historiquement, n'ont eu de cesse de se déchirer, souvent au nom d'intérêts familiaux( les guerres des rois de France, d'Angleterre, d'Autriche, d'Espagne....) ou plus récemment au nom d'entreprises hégémoniques hasardeuses ( Napoléon, Hitler...)
    Mais quels étaient les intérêts des peuples au travers de l'histoire?
    Et aujourd'hui pouvons nous nous poser la même question?
    Quels sont les intérêts des peuples dans l'Europe qu'on nous propose?
    J'ai l'intime conviction qu'en France, qu'en Hollande ces intérêts ont été mal ressentis ou pas ressentis du tout. Alors fallait-il laisser ce "mauvais" ressenti s'installer en Europe et au bout du compte compromettre l'émancipation de quelques familles ou l'épanouissement d'un parterre d'entreprises. Tiens, familles,entreprises, l'histoire se répète.... Auraient-elles un point commun?
    Oui l' Europe est nécessaire. Celle de l'émancipation des peuples et pour les peuples.
    Je crains que ce mini traité, comme son frère jumeau pour ne pas dire son clone qu'était le TCE qu'on nous a proposé, ne soit que la feuille de route d'une autre entreprise hasardeuse. Celle qui se fera à nouveau contre les peuples. Une nouvelle fois nous n'avons d'autre alternative que de le rejeter.
    Les 3/5 sont à portée de mains, de mains citoyennes, évidemment.

  • tres honnetement les flamands en avaient marre ils venaient de prendre en pleine figure l assassinat du cineaste VAN GOGH par un islamiste et l autre assassinat d un chef de parti populiste par un autre islamiste! les pys Bas ont une democratie reglee au petit poil et par bien des point est un pays pilote en europe on comprend qu ils s e crispent quand on leur demande de signer sur un document illisible a 98pourcent oui j accepte le texte que j ai devant les yeux!banco on y va! les problemes internes a la belgique n arrangent pas nos affaires justement! Wallonie FRance meme facon de voir les choses par rapport a des pays du nord plus que distants ne nombreuses regions nord de mefient du sud de leur pays .La FRANCE fait figure de pays de reference au maghreb et au Machrek et en urss pas dans les pays scandinaves par! contre on va voir tout ce qui marche bien en finlande EDUCATION EMPLOI FISC ECOLOGIE

  • Ce que vous dites est intéressant. Car ça nous rappelle que le problème de la France dans le Monde, c'est la morale.
    Donneuse de leçons de morale, elle fait rire la Terre entière.
    ça marchait sous De Gaulle, la voix de la France dans le Monde, à une époque où les pleuples vivaient proche de la nature et dans la simplicité.
    Mais aujourd'hui rien n'est plus énervant que ce pays en faillite qui veut imposer sa façon de vivre à la planète.
    "La morale, c'est toujours celle des autres" disait Léo Ferré.

  • @ingenys oui plus aucunpays du monde n accepte de recevoir des le lecons de morale des autres c est la position diametralement opposee a celle de KOUCHNER qui est meme pour le devoir d ingerence envers un pays qui ne respcte pas les codes de bonne conduite de notre constitution et de la declaration des droits de l hommea la francaise! C est pour ce qui me concerne aberrant!Heureusement qu il n est qu il n a de Ministre des affaires etrangere que le BUREAU! Tu l imagines parler aux saoudiens droits de la femme et laicite et betises de ce genre on a tellement d autres choses a dire aux saoudiens! ils sont le pivot de la paix au proche Orient! J ai decouvert hier qu on a une ministre sympa efficace qui fait pas de bruit et qui travaille dur pour nos banlieuees amara m a beaucoup impressionne c est bien ce qu elle fait ! bravo a SArko de la laisser s exprimer meme si elle est ps c est une femme cle du gouvernement SARKOZY!

  • Et bien comme je suis contre le fait de ne pas prendre en compte l avis du peuple, je m abstiendrai au vote afin de protester.
    Ahaha.
    Mais chere opposition, n etes vous pas vous meme du meme clan ?

    Allez au diable les politiciens franc maconniques

  • @flodor bien d accord avec vous je deteste les planques en tabliers donneurs de lecon

  • ok riga et les saoudiens ne mettent pas le feu aux bagnoles !

  • @jp non ils essaient d eteindre le feu sur le cours du brut

  • "Traité européen: Congrès ou référendum?" => La question ne se pose même pas !!!!! Le peuple à voté (avec une partie de vote sanctionnant la politique de Chirac) le non à 55% et le nouveau texte est encore plus imbruglio que l'ancien et présenté à tous les pays européens. On ne nous demandera pas notre avis !!! Ou alors il aurait fallut le faire au début du mandat de Sarkozy. Maintenant qu'il est redescendu en dessous des 50%, il ne prendra pas le risque d'être désavoué. Ou alors il fera une ffet de com avant (mariage, divorce ou que sais-je)...

    Ouvrez les yeux. Le peuple est la uniquement pour travailler plus, voter des ministres qui cumulent déjà d'autres mandats, renflouer les actionnaires et surtout se taire.

    A bon entendeur

  • Et bien oui Genzo_Waka, on est vraiment de la masse brut
    Ce qui m afflige le plus , c est avec quel facilite les politiciens nous enrhument
    Gauche droite c est pareil.
    En fait en reflechissant, la solution aurait ete lepen en 2002. Lui est non franc maconnique, certes il derape mais pas plus qu un autre (Chirac a sorti autant de conneries racistes que lui). Leur technique est de le diaboliser et cela a bien marche.
    Maintenant tu parles de LEpen on ne voit que le gros porc borgne pres a virer tous les immigres. C est pas lui.
    Dommage je pense que maintenant c est trop tard, on va repartir vers du sarkozy ou autre royale avec l europe encore plus dirigante bref vers un etat de non nation.

    L avenir semble bien gris, meme pas un bedo pour se relaxer.

  • @ flodor : Je ne parles pas de Le Pen. Sauf peut-être du joueur de foot, et encore...
    Avec ce gouvernement, on en a un Le Pen de toute façon. Il s'appelle Brice et pratique sa politique.

    De toute façon N.S récupère les politiques de tous bords et leur confient des tâches mais au final rien ne change, ça s'empire.

    Il faudrait renouveler un peu tous ces dinosaures. Ils geulaient en 1968 parce qu'ils étaient en bas de l'échelle et maintenant les voilas en haut... On ne peut pas faire un mai 68 tous les 40 ans...

  • Ah mais oui ! Ca c'est une idée : un mai 2008.
    Les gens descendraient dans la rue pour réclamer, pour une fois, quelque chose de sensé.
    "Que l'on arrête de nous taxer à outrance" par exemple, et stop à toutes ces interdictions et obligations à la noix.
    La classe moyenne étouffe. Au train où vont les taxes et les amendes, la middle class se prolétarise, il ne restera plus en France que des pauvres et des très riches au bouclier fiscal.
    L'Espagne a réussi à obtenir une classe moyenne, la France c'est le retour à l'Espagne de Franco quoi !

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu