Avertir le modérateur

Etre enfant à Gaza

Etre enfant à Gaza, et vouloir vivre sa vie. Etre un enfant comme tous les enfants du monde, aspirer au bonheur simple de vivre. Tout découvrir, connaître l’amour, construire, petit à petit prendre le relais, et assurer un peu de paix aux parents, qui deviennent les anciens. Un rêve : être un enfant, un enfant du monde, né en Palestine, à Gaza, ou en Israël, à Sderot, de l’autre côté de la frontière.

 

Enfant palestinien, enfant israélien. Ni l’un, ni l’autre n’a rien demandé : la vie leur est donnée en cadeau. Mais, malgré le même soleil et le même air, ces quelques centaines de mètres leur font vite comprendre qu’ils sont de deux mondes.

 

La paix au Proche-Orient, c’est l’évidence, dépasse les frontières du droit. Enjeux internationaux, haute politique et basses manœuvres, sécurité pour toute une région… Comme idéal, le droit est le moyen et l’expression de la paix. Née de la seconde guerre mondiale, la Déclaration universelle des droits de l’homme, du 10 décembre1948, proclame : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité ». Rarement, le droit aura mieux exprimé l’idéal. Mais, quand tonnent les armes, le droit se fait tout petit.

 

Il n’y pas qu’en Palestine que les enfants souffrent. Il n’y a pas qu’en Palestine que des enfants naissent, et commencent à payer, dès leur premier souffle, l’ardoise laissée par l’Histoire. Tout ce ceci est bien vrai, mais n’empêche pas un observateur simplement attentif de dire, sans simplifier le débat sur les responsabilités, qu’avec le blocus total imposé à la population de la bade de Gaza, Israël est allé trop loin.

 

Ce 23 janvier, l’écroulement du mur fait de plaques de fer de six mètres de haut, construit par Israël en 2004, entre la bande de Gaza et l’Egypte, les bulldozers palestiniens qui libèrent des chemins vers l’Egypte, cette population qui se rue vers les commerces égyptiens, pour trouver les produits de première nécessité… : ce sont là des scènes rares qui amènent à discuter, une nouvelle fois, les limites de la riposte.

 

Le blocus total imposé par l’Etat hébreux, avec l’arrêt des livraisons de carburant et l'interruption de l’aide humanitaire, tout ce que signifient de telles mesures pour la population, les enfants, les vieillards et les malades, n’est pas justifié par les tirs de roquettes depuis les alentours de Gaza. Hier, c’est le Comité international de la Croix-Rouge qui évoquait pour Gaza la menace d’un «effondrement total». La volonté de retourner la population contre le pouvoir du Hamas ? Tout montre que c’est l’inverse qui est entrain de se jouer.

 

Chacun peut avoir son opinion sur ce qui se passe au Proche-Orient, et l’avocat, l’amateur de droit, n’a pas de légitimité particulière pour s’exprimer sur les causes et les solutions. Et il ne s’agit surtout pas de définir une ligne du bien et du mal. Mais au regard du droit international, et après avoir rappelé le droit de la population d’Israël à vivre dans la sécurité, il est trois choses qu’il peut dire.

 

-         La prise en otage de populations civiles est contraire au droit international ;

 

-         Lorsqu’il existe un territoire, une population et un pouvoir organisé, doit être reconnue l’existence d’un Etat ;

 

-         Le principe d’égalité signifie que toute vie et toute mort se valent, et peu importe que ce soit d’un coté ou de l’autre d’une frontière.

 

Sans doute, ce ne sont là que des mots. Mais pourquoi l’enfant qui nait aujourd’hui à Gaza serait-il voué à ne jamais connaitre l’Etat de droit ?

 

 

Commentaires

  • Avant d'être juridique, la solution au Proche Orient devra être politique, car comme vous le constatez Maître, lorsque gronde le son du canon, la voie du droit se fait murmure, et ce murmure est à peine audible.

    L'un des problèmes c'est que certains états de la région estiment avoir politiquement intérêt à ce que cette situation bloquée et tragique se poursuive. Le premier intéressé est l'Iran, le second est la Syrie. L'Iran espère que la situation à Gaza mobilise une partie des forces armées israéliennes, une partie de ces forces devant être mobilisées à la frontière israélo-libanaise où, en dépit des casques bleus, le hezbollah est prié de "titiller" fréquemment Israël; l'Iran espère ainsi qu'Israël sera trop occupé pour envisager sérieusement une frappe aérienne contre ses installations nucléaires.

    Un autre obstacle à une solution est le refus d'Israël de reconnaître le droit au retour des réfugiés palestiniens, car un retour massif engendrerait un déséquilibre démographique énorme entre israéliens et palestiniens. Les gouvernements israéliens successifs, quelque soit leur couleur politique, ont tout fait pour prévenir la réalisation de ce "risque".

    Une autre question, moins souvent évoquée mais pourtant cruciale, est celle du contrôle des ressources hydrauliques; la création d'un état palestinien poserait inévitablement la question des sources d'eau qu'il conviendrait de laisser à cet état. Or danss cette région du monde, l'eau est un enjeu majeur qui vaut encore plus cher que le pétrole, et des gouvernements sont prêts à accepter le principe de guerres pour s'assurer la maîtrise ou la conservation des ressources hydrauliques.

    Divers autres questions devront être résolues pour trouver une solution de paix dans cette région du monde, mais il ne m'est guère possible de toutes les évoquer (je risquerais d'ailleurs fort d'en oublier).

    En attendant, il nous reste à espérer que les enfants de Gaza, de Sderot, et de bien d'autres endroits dans le monde, pourront enfin jouir d'une véritable enfance.

  • "Enfant palestinien, enfant israélien" nous amène à un sujet tellement vaste, que je ne saurais développer ici. Alexandre m'apprend encore beaucoup de choses.

    Je me contenterai de l'info du jour, l'ouverture de la bande de Gaza vers l'Egypte.
    J'ai noté que les cigarettes étaient 8 fois moins chères en Egypte qu'à Gaza.
    Tout y est moins cher, et nombreuses familles ont même pu revoir des parents de l'autre coté du mur abattu. ça nous rappelle le mur de Berlin.
    Mais pourquoi Israël avait construit ce mur ignoble ?

    Concernant le blocus total, comment peut-on imaginer faire changer le choix politique des Palestiniens ? Je n'ai pas à juger du vote des autres. Même si ce n'est pas de mon goût non-qualifié.
    On peut tuer un peuple, mais en aucun cas, on ne lui retirera sa façon de penser.

  • Tant qu on observera la loi du talion dans ces region tant qu on ne fera pas taire definitivement les fanatiques religieux du hamas d un cote du chass et du likoud de l autre comment pourrez vous esperer quelque chose de concret ,? De plus on n en parle jamais mais ce qu evoque avec raison ALEXANDRE le controle de l eau est tellement vital qu il exige une equite totale des deux parties adverses .

  • Mais je ne comprends pas lemurien77. En tant que catho, tu devrais être favorable à tes confrères hamas et likoud.

    Moi qui suis laïc, et surtout non-croyant aux absurdités, je pourrais vomir les fanas religieux, mais pas toi.

  • Un problème est qu'une bonne partie des deux populations (je ne me lancerai dans aucun pourcentage), est contre la paix, car ça serait reconnaître le droit de la partie d'en face...

    Ceci dit, le titre m'a fait penser à 3 choses
    1 un reportage que j'avais vu, du temps d'Arafat où ce dernier encourageait les enfants "martyrs" à sacrifier leurs vies
    2 un article (sur 20minutes ?) il y a quelques mois montrant que des émissions palestiniennes plagiant des personnages comme Mickey encourageaient à la lutte et la guerre.
    3 Ces deux raisons n'auraient pas eu de vrai impact si une de mes cousines n'était pas allée en Palestine. Elle s'est retrouvée pas très loin d'affrontements entre Tzahal et des palestiniens. Elle a alors vu les parents envoyer leurs enfants sur les trajectoires des balles. Et ces derniers y allaient le sourire aux lèvres... (le plus vieux devait avoir dans les 15 ans). Ce jour là, il n'y a pas eu de morts, mais des blessés mais ma cousine a été très choquée de ça.

  • Une réalité, en effet: le processus de paix s'engagera quand il y aura un plus grand nombre de forces qui auront intéret à la paix qu'à la guerre. C'est justement ce qui rend moyennement optimiste...

    Il est impossible qu'une telle situation ait pu durer depuis si longtemps si les forces dominantes, et toutes, et de tous cotés, n'avaient pas avantage à maintenir ce foyer de tension.

    Nombre d'Etats, soutenant chacun leur camp, comptent sur "l'affaire palestinienne", pour ressouder leur camp, leurs troupes et leurs population. Et si l'on cherche, on trouve assez vite les coups tordus des services secrets qui permettent le maintien de la pression, les déclarations tonitruantes des gouvernements, et les représailles.

    Un seul exemple des périls que représenterait la paix avec un vrai Etat palestinien: le plsu grand de tous les périls pour les dictatures, je veux dire la démocratie! Et les pays occidentaux n'hésitent pas à preter main forte. Regardez les dernières élections en Palestine. Les premières vraies élections démocratiques, sans doute perfectibles, mais reconnues par tous les observateurs. Horreur! Le peuple n'a pas voté comme il fallait. Le Hamas gagne les élections, et le lendemain c'est la condamnation du pouvoir du Hamas. Alors ce derrière ce vote, c'était moins la négation de l'Etat hébreux (Quel resposnable palestinien peut raisonnablement envisager la disparition d'Israêl? Quel réalisme?) que le rejet d'un pouvoir corrompu. Arafat tenu comme un héros par la communauté internationale... Mais à peine qq critiques inaudibles sur la gestion calamiteuse des affaires intenres, et l'opacité des circuits financiers de l'Autorité palestinienne.

    La Palestine vit, crée, innove. Une vraie société étudie, tente de construire. La vie culturelle se développe. Lea masse des palestiniens demande à vivre, à fonder une famille, à connaitre un peu de bonheur, et pas à détruite l'armée israélienne. Les hopitaux connaissent régulièrement des situations de faillites, car manquent les médicaments les plus urgents. Tout ceci loin des caméras.

    Mais il suffit d'un attentat, et c'est un nouveau couplet. Ces images vues mille fois. Le drame des morts est là, il suffit de voir et de lire.

    Il n'en reste pas moins que ce fait Israel, notamment ces jours-ci, est injuste, et contre productif. A moins que le but vraiement de renforcer le Hamas, pour maintenir le prétexte qui empeche toute solution.

    Reste une chose: ce mur qui s'écroule, meme avec toute cette misère, meme avec ses familles séparées qui parveinnent enfin à se retoruver, pour quelques jours, ... ce mur qui s'écroule, c'est un beau symbole.

  • Un symbole que la Liberté est la plus grande valeur. La vie ne vaut rien sans Elle, autant la sacrifier que vivre esclave.

  • On plane dans l irreel !
    Tsahal s est retire de gaza jusqu au dernier centimetres, alors pourquoi le hamas balancent les fusees quassam sur les agglomerations autour de la bande de gaza ?
    Le hamas dans la bande de gaza est l avant bras de Ahmednidjad dans le sud d israel, comme le hebollah l est au nord. Ils s activent pour etre presents en judee samarie...face au centre d israel ; regardez une carte, vous comprendrez...si vous le voulez.
    Le hamas n a rien n a faire des populaces civiles...lisez les livres de classe donnes aux enfants de gaza et les emissions tele, voyez d ou sont tirees les kassam sur le neguev, vous comprendrez que ces islamistes ne pensent pas comme nous...
    ...autre echelle de valeur

  • Où a-t-on donné un diplôme de bienséance au Hamas? Pas dans ce forum, si je sais lire.
    Tsahal n'est présent dans la bande de Gaza, mais il suffit des raids, comme la semaine dernière sur un batiment officiel ( avec un mort et 30 blessés)

    Quant à la référénces aux "populaces civiles", je vous la laisse.

    Par ailleurs, Israel a reconnu que son blocus était abusif, l'ayant partiellement levé devant les protestations internationales.

  • Dans Libération, de ce jour, un médecin palestinien à l’hôpital central de Gaza, qui a souhaité rester anonyme. Il témoigne.

    «Des jeunes, des hommes, toutes les personnes qui ont besoin de produits d’alimentation essentiels, des médicaments pour leur vie quotidienne sont aujourd’hui encore partis à Rafah, dans la partie égyptienne de la ville. J’y suis allé également pour acheter du lait pour mes enfants, notamment pour le dernier qui a trois mois, et aussi du carburant. Il n’y avait vraiment plus rien à Gaza, les prix avaient été multipliés par trois, voire par quatre pour certains produits".

  • La grande question serait de se demander ce que chacun ferait s'il était un enfant ou adolescent palestinien ou israëlien.

    Pour donner le ton, bien que j'ai lu "Moïse et le monothéisme" de Freud, je ne suis pas expert de cet endroit de la planète :

    Si j'étais adolescent palestinien, je me battrais contre tout oppresseur qui m'empêche de vivre dignement.
    Si j'étais adolescent israélien, je quitterais Israël, car je me sentirais mal d'occuper une terre gagnée par le sang il y a peine 60 ans.

  • (Reuters) - Les islamistes du Hamas ont démontré l'incapacité d'Israël à mettre au pas la bande de Gaza en déverrouillant la frontière avec l'Egypte et en transformant le blocus israélien en désastre pour l'image de l'Etat juif.

  • Pour mieux cerner le problème je crois que chacun d'entre nous devrait aller vivre là bas quelques temps , d'un coté et de l'autre ...

    Malheureusement nous raisonnons en européens du 21 eme siecle , faisant fi de la haine ancestrale et moyenageuse que nous retrouvons dans le monde entier ! Entre ethnies , religions , minorités etc... Tels le Darfour , le Kossovo , et les chrétiens ou musulmans minoritaires dans de nombreux pays ....

    Si les humanitaires pouvaient changer ces mentalités cela se saurait , pour l'instant ils se contentent de parer au plus pressé ! Donc il faut être très prudent sur les jugements portés !

    Tout est un problème d'équilibre , qui n'est pas respecté ! Des états voyous entretiennent le désordre en Israël et au Liban ! Elections démocratique ? Avec des caisses de billets de banque étrangères en échange du désordre ! Et entre les deux les femmes et enfants qui subissent les conséquences de l'esprit guerrier de leurs ainés et des états voyous !

    Si demain vos voisins vous disent "je vais éliminer ta famille " , vous vous prémunissez en vous armant ? Puis trente ans après ( après avoir repoussés entretemps 3 ou 4 fois leurs assauts ) ils vous disent nous voulons vivre en paix avec vous ? mais continuent de temps en temps a tirer quelques rafales sur votre maison ? Empêchant tout espoir de trouver une solution ?

    C'est tout

  • On est bien obligé de réfléchir avec notre raison étroite et limitée.

    Le problème de tes voisins, jp, c'est qu'ils sont très nombreux et pensent différemment.
    Tu as des voisins qui veulent la paix et acceptent la situation au final.
    Tu as parmi ces voisins, ceux qui refusent la situation et préfèrent continuer à tirer, et espèrent que tu disparaisses.

    De toute façon, quand les fondations sont louches, on peut colmater tant qu'on veut, l'édifice fini par se fissurer grandement.

  • Bonjour,

    Je parlais lundi dans un post sur un autre fil des murailles de Jéricho et des nouvelles murailles construites par Israël. Qui pourraient elles aussi être un jour détruites par les trompettes d’un nouveau josué…
    2 Jours après de nouvelles trompettes ont résonné pour abattre des murailles (Oh, un petit morceau!) à Gaza.
    Mais la heureusement point de nouveau massacre, seulement un peuple opprimé désespéré qui se précipite au travers des brèches pour trouver de quoi se nourrir, se soigner, se vêtir, survivre tout simplement.
    Pour une fois les trompettes de la mort se sont transformées en trompettes de vie (de survie!) sans verser de sang, seulement des murs et peu importe qui les a embouchées pour créer cette brèche.
    Que celui qui à vu ces images sans avoir le cœur serré pour ces pauvres gens, tremble de ne jamais se trouver à leur place (ou à celle des juifs dans le ghetto de Varsovie auxquels me font aussi penser ces images)
    Ouvrez vos yeux et votre coeur, juifs, musulmans, chrétiens, adorateurs de Baal ou du veau d’or, ou encore du dieu dollar, etc… chacun a été un jour bourreau, un jour victime, ici ou la, tout au long des derniers millénaires.
    Comme le dit si bien un autre posteur du nom de Kamile: ‘’religion et nation sont les deux mamelles de la Haine’’
    Et ces 2 virus comme il les appelle, s’attaquent au cerveau de l’Homme en lui ôtant son intelligence et ses facultés de raisonnement, pour le transformer au mieux en mouton bêlant, au pire en loup sanguinaire (que les vrais loups me pardonnent mais c’est une image commode)
    Les seuls à en profiter sont ces bergers, ces guides illuminés ou cyniques, avides de pouvoir et de richesses qui se nomment selon les lieux et les temps: pharaon, roi, prêtre, rabbin, curé, pape, pasteur, khalife, mollah, imam, PDG, jet-seteur, actionnaire, etc…
    Comme les juifs hier, les palestiniiens chassés de leurs terres, ghettoïsés, affamés qui se rebellent avec les pauvres moyens dont ils disposent, comme l'ont fait les juifs hier avec les mêmes bombes posées aux mêmes endroit (bon sang lisez, vérifiez, il n'y en a pas de terroriste meilleur que l'autre, tous des fous) ont le droit de vivre en paix dans un état promis par l'ONU (ce machin!) depuis 60 ans

  • "Religion et Nation sont les deux mamelles de la Haine"
    C'est tellement vrai, car la religion c'est la vérité absolue d'un dieu transposé sur Terre qui ne souffre d'aucune contradiction, et la nation, c'est la fierté d'appartenir souvent par hasard à une même entité (qui se croit l'élue de dieu quand Religion-Nation est associé).

    "pharaon, roi, prêtre, rabbin, curé, pape, pasteur, khalife, mollah, imam, PDG, jet-seteur, actionnaire, etc"
    En somme, tout ce qui dirige un troupeau. Quoique, il y a eu de bons dirigeants. Le problème majeur, c'est que le pouvoir monte à la tête. Et comme très peu d'hommes sont capables de dépasser leur égo ..

    Ah ! rien n'est plus exitant que le pouvoir.
    Schopenhauer pensait que "s'il ne restait que 2 hommes sur Terre. L'un des 2, trouverait le moyen de tuer l'autre, pour en tirer de l'huile, afin de cirer ses pompes".

  • quand le nombre de morts palestiniens aura depasse le nombre de disparus de la Shoah, comment justifiera-t-on la creation de l'etat hebreux au coeur du territoire palestinien?...

    a se demander si l'erreur de 1947 n'etait pas pire que celle de 1919.

  • une chose que j ai remarquee pour qu on puisse avoir de temps en temps des images assez objectives de cette guerre dans un mouchoir de poche sous des angles differents ne surtout pas se limiter aux images de FRANCE TELEVISION malgre l excellent commentaire de CHARLES ENDERLIN .En effet je vois sur la RAI CNN AL JEZIRAH AL ARABIA BBC DEUTSCHE WELLE des reportages bien plus fournis en images et en commentaires qu en FRANCE! De surcroit je costate que le temps d antenne sur nos chaines classiques doit se limiter a a peine une minute pour le decuple sur d autres chaines europeennes.Nous ne sommes pas des gogos Messieurs Mesdames les Redacteurs en Chef on sait tres bien qu il a eu ces dernieres annees des correlations entre ce foutu conflit et les contentieux juifs et arabes en FRance mais les populations arabes ne regardent jamais vos chaines ils regardent les leurs avec le commentaire de leurs journalistes pas des notres ! Vous ne voyez pas des paraboles sur les immeubles de teps en temps???

  • Je pense reellement qu ARLETTE CHABOT PATRICK LE LAY devraient pereparer leur sortie jouer au golf regarder 24 h chrono jouer a la canasra ou faire du shopping plutot que de nous servir un info aussi incomplete peuplee de faits diversaccrocheurs !!!!

  • J en oublie un au passage paix a son ame c est Yasser ARAFAT qu a t il fait de passionant pour la paix lorsqu a ce moment la la chance d une paix globale apparaissait credible avec un Bill CLINTON toujours disponible ! Li disait oui non peut etre on verra un jour alors que toutes les resolutions avaient ete mises en place et sans l inconvenient HAMAS!TOUS les Parasites du FATAH se sont remplis les poches sur le dos de l EUROPE des USA et des palestiniens d ou est ne le HAMAS somptueus heritage du sheik YACCINe qui etait un fele terroriste gateux et voila ou nous en sommes !!! Le HAMAS ne reconnait pas ISRAEL point! Le HAMAS a donc a terme condamne GAZA a une mort lente !

  • Pourquoi le cheikh Yacine était félé ?

    Il avait douze ans quand le désastre de 1948 se produisit. Sa famille se réfugia à Gaza, avec des milliers d'autres familles palestiniennes pourchassées par les sionistes.
    Comme la plupart des réfugiés, il était obligé d'aller chercher les restes de nourriture de l'armée égyptienne pour nourrir sa famille.
    Les israéliens l'ont tellement tabassé lors de sa détention qu'il perdit un oeil.
    C'est bien Sharon qui a fait tué Yacine et non le contraire. Ce ne serait pas Sharon le félé ?

  • Sharon devait faire ce travail la bien avant ! ce vieux passait sa journee a envoyer des jeunes a la mort en Israel!

  • Bien dit, propre, sans parti pris.

    Oui, Israël est allé très, trop loin.

    La vraie responsabilité ce n'est pas forcément Israël, mais bien ceux qui dirigent l'Etat hébreu et creuse peu à peu la tombe d'une population qui n'a rien demandé.

    Il est néanmoins temps pour qu'en Israël, les passifistes soient plus nombreux sinon, Israël risque de se mettre à dos tout le monde...sauf peut-être les Etats-Unis.

  • Pacifiste, ça n'existe pas. Sinon, genre Gandhi, chercher à donner mauvaise conscience à son ennemi, culpabiliser l'adversaire, apporter du ressentiment.

    Quand on a 14 ans, c'est normal d'avoir le coeur tendre en bandoulière, et de vouloir la paix sur tout. Dans la réalité la paix se gagne, elle peut être à tout instant dérober comme en 1948.

    Alors, il ne faudrait pas que les Etats Unis d'Amérique perdent leur leadership, sinon c'est une mort lente, oui lemurien, mais de l'Etat sioniste.

    J'ai autant d'amis juifs qu'arabes, on en parle volontiers, et il en ressort que rien n'est certain de rien.
    On saura un jour, si Chirac a eu raison d'empêcher Arafat de signer la paix à Paris. Ils ont sûrement misé sur la fin d'Israël, n'étant plus à 50 années de + ou de -

  • Israel a à faire. Et il y des choses qu'Israel devrait s'interdire. Et Israel a suffisament de force et de relais internationaux pour ne plus agiter l'épouvantail de la volonté de "détruire l'Etat hébreux". Commencons par les enjeux de l'eau et l'énergie.

    Je crois aussi que l'une des questions posées est celle des moyens que va se donner la population palestienne s'affirmer comme une nation. Les difficultés et les guerres limitent l'expression des opinions, et des idées. C'est vieux comme le monde. Mais là encore les temsp changent, et nous avons besoin de mettre en lumère ce que sont aujorud'hui les forces d'une Palestine démocaratique et culturelle. Impossible parfois, mais possible souvent.

    Qui connait toutes les cartes de ce conflit, et le dessous des cartes... Il n'en reste pas moins que par ses répercussions, ce conflit intéresse tout le monde, et pas seulement les spécialistes.

  • lorque les pays donateurs se reunissent pour mettre de l argent pour perfuser les finances palestiniennes comme ce fut le cas a paris recemment je pense que 3 ou 4 milliards d de dollards ou d euros ont ete debloques par un tiers ou plus europe un autre tiers us et les autres emirats arabie saoudite y a t il droit de regard sur les depenses? la communaute donatrice a t elle apres avoir consulte les besoins en recettes droit de regard sur les depensesde fonctionnement ? le nombre de fonctionnaires en palestine est considerable affectes a des postes qui ne se justifient pas toujours ! je ne voudrais pas faire du mauvais esprit mais lorsque le FMI ou la BANQUE MONDIALE pretentent ou donnent quand on efface les dettes ils demandent en contrepartie a ce que les gabegies disparaissent or la corruption est un des modes de fonctionnement de la societe palestinienne!!

  • Je viens dapprendre que les egyptiens en ont ras le bol de l incursion gazote dans leur pays il n y a plus rien a manger depuis qu ils sont envahis et MOUBARRAK a donne l ordre de les repousser a gaza .De plus les prix ont triple depuis l invasion! La solidarite entre arabes a ses limites!

  • Les pays arabes ont un grand besoin de clarifier leur position quand à la question palestinienne, pour sortir de l'instumentalisation. Ah, le jour où la liberté d'expression deviendra une culture...

  • les dirigeants arabes ont tous a part la syrie besoin de l AMERIQUE MOUBARRAK le chef du pays le plus avance en universite en culture occidentale avec son corollaire une communaute de Freres MUSULMANS redoutable .MOUBARRAK n est plus tout jeune et malade malheureusement car c est notre source de reseignement la plus fiable au proche Orient avec le ROi de JORDANIE forme aux USA. POur ce qui est des pays du Golfe le Mystere restera toujours l aRABIE SAOUDITE gardien des LIEUX SAINTS et imbriques avec les USA depuis un siecle dans un accouplement financier contre nature!Leur language c est comme la SALIDA CHIITE le double language permanent il faut avec eux comme avec les Perses un decodeur en permanence!Quant au Syrien el Assad plus besoin de de decodeurs trois porte avions et 140000 hommes de 5 nations suffiront!

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu