La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

30/03/2008

Un innocent en prison?

Un innocent en prison ? Ce matin, ça sent bon le printemps. Virée sympathique sur le marché des quais de Saône, après un petit tour chez les bouquinistes. Un café en terrasse pour un coup d’œil à la presse. Et parmi toutes les infos, celle-ci qui cadre si mal avec l’insouciance de ce moment : un innocent en prison.

 

Marc Machin, âgé de25 ans, est un condamné. Ce 4 mars 2008, la cour d’assises de Versailles, statuant en appel, a confirmé la condamnation rendue par la cour d’assises des Hauts-de-Seine en novembre 2005. A la peine initiale qui avait été prononcée, soit dix-huit ans de prison, la cour de Versailles a ajouté une période de sûreté de douze ans. Un criminel, et un criminel dangereux.

 

Vérité judiciaire : Marc Machin est le meurtrier de Marie-Agnès Bedot, tuée le 1° décembre 2001 sous le pont de Neuilly. Mais aujourd’hui, cette vérité judiciaire est chancelante.  

 

Cette femme de 45 ans, mère de deux enfants, assistante de direction, a été poignardée alors qu’elle se rendait à son club de gym. Rapidement, les soupçons se sont dirigés vers un jeune marginal, repris de justice. Marc Machin avait un profil peu favorable, et qui collait bien avec l’accusation. Alors âgé de 19 ans, consommateur régulier d’alcool et de stupéfiants, une enfance fracassée entre familles d’accueil et mesures de placement, il avait déjà été condamné à plusieurs reprises, notamment pour des faits de violence, et avait été mis en examen quelques mois plus tôt pour une affaire de mœurs.

 

Un témoignage l’accusait, celui d’une infirmière affirmant qu’il l’avait accosté, sur ce secteur et peu de temps auparavant, pour lui proposer des relations sexuelles. Il avait été placé en garde-à-vue, et avait fini par passer des aveux, confirmés devant le juge lors de la première présentation.

 

Les aveux étaient peu précis, mais après tout : il s’adonnait aux stups, et ne pouvait se souvenir de tout. Il parlait de mains couvertes de sang, alors les examens scientifiques n’avaient rien retrouvé… Très vite, Marc Machin s’était rétracté. Depuis, il n’avait cessé de protester de son innocence. Les cours d’assises l’ont condamné sur leur intime conviction, mais sans élément matériel.

 

Le 4 mars, le jour même où la cour d’assises confirmait la culpabilité et alourdissait la peine, un homme, SDF sorti de prison il y a peu, se présentait au commissariat et d’accusait du meurtre. Des vérifications faites, il ressort que se trouvent sur les vêtements de la victime des traces de l’ADN de celui qui se déclare coupable. Et aucune trace de l’ADN de Marc Machin.

 

Ce 28 mars, la garde des sceaux Rachida Dati a saisi la commission de révision des condamnations pénales, commission composée  de cinq magistrats de la Cour de cassation. Une procédure très rare, utilisée six fois, et ces derniers temps vainement dans l’affaire Seznec et avec succès dans l’affaire Dils.

 

Des faits complexes, des lois, des procédures, des juges, des recours… Mais au centre tout, la liberté et cette question simple : peut-on, au nom de la loi, condamner sans preuve matérielle ?

 

 

Commentaires

La conviction intime, c'est terrible. Et dire que le doute profite à l'accusé.
Tout est baliverne. Mais que font les avocats, ils sont si mauvais en France ?
Et pourquoi tous ces aveux ? Qu'est que 24 ou 48 heures. Le mieux c'est de ne rien dire. Ne jamais avoué même les mains pleines de sang.
Ca existe encore le spot dans les yeux, le bon et méchant qui se relaient ?
ça me rappelle le vieux qui avait tué et enterré des jeunes femmes dans un centre pour handicapées. "La peine est prescrite" lui avait fait croire les gendarmes en lui montrant un article, pour lui faire dire où se trouvait enterrée une victime. Il a marché le gus. Incroyable !
Les jurés viennent d'où ? Je n'ai jamais été convoqué pour être juré. Tant mieux d'ailleurs, mais j'ai l'impression que c'est toujours les mêmes, de bonnes gens ..
Enfin, c'est une cata, que cette justice qui broie car il lui faut un coupable coûte que coûte, même un machin.

Écrit par : ingenys | 30/03/2008

Les personalites fragiles ou fragilisees qui se laissent accuser, ou qui s'accusent, ne devraient pas etre mises en prison et une instruction solide devrait pouvoir depasser la conviction intime.
Je connais beaucoup de telles personnes ainsi prises dans l'appareil judiciaire et criminel. Elles ont parfois le profil et les attributs des cliches et deviennent de reelles victimes a leur tour. Je suis passee par la et je n'avais pourtant ni le profil ni les attributs. J'en ai bave de m'etre laissee accusee de tout ce qu'on me mettait sous le nez alors qu'il etait evident que je n'etais pas sur cette planete ce jour la et surtout que je n'avais rien fait de ce qu'on m'accusait. Heureusement que mon avocate a tout de suite pige lorsqu'elle m'a rencontree, etant elle-meme passe par le moulin psychiatrique.

Écrit par : Anna Donskoy | 30/03/2008

J'ajoute qu'il aura tout de meme fallu plus de 10 mois avant de voir mon innocence reconnue... Liberte conditionnelle a l'appui.

Écrit par : Anna Donskoy | 30/03/2008

La recherche de l'aveu lors de la garde à vue reste un classique, avec tous ses abus.

Le plus souvent, la garde à vue est correcte, ne serait-ce que parce que c'est l'intéret et le soucis de tous.

Mais la garde à vue est violente en soi, quoiqu'on en dise.

Et la garde à vue dérape justement quand il ne faudrait pas qu'elle dérape, c'est-à-dire sur les affaires sensibles. Dans cette affaire, il y a l'ADN. Mais sans cette preuve scientifique, la révision du procès serait une simple hypothèse.

Il y a de nombrexu cas ou les propos signés en garde à vue se révèlent faux, et aps que sur des affaires gravissimes. L'épuisement, la suggestion des questions, la perte de repères, les chantages à deux balles, le contexte violent...

Écrit par : gilles devers | 30/03/2008

Ca me rappelle le SDF alpagué pour le meurtre de Caroline Dickinson, et qui avait avoué sous la pression des pandores. La mediatisation de cette affaire était énorme en France et en Angleterre, donc il fallait trouver un coupable très rapidement. L'affaire à commencé à s'éclaircir quand van Ruymbeke a pris la main, et le vrai coupable a été coincé avec un coup de pouce de Dame la Chance.
Au départ il y a des enquêtes baclées et un pied nickelé comme juge d'instruction; l'erreur judiciaire commence souvent à ce stade là: "ça y est chef, on en tient un".
J'ai quand même l'impression que l'avocat de machin était un baltringue, comme dit Ingenys.
Condamner sans preuve matérielle, ça nous ramène au jugement de dieu du moyen âge.
Le peuple peut-être souverain et con à la fois.

Écrit par : Mathaf Hacker | 30/03/2008

Je me permets de rappeler la publication sur ce blog d'un post de Michel Terestchenko, philisophe, sur cette notion d'intime conviction, suite à la condamnation de Maurice Agnelet par la cour d'assises d'Aix en Provence, qq mois après que celle de Nice l'ait innocenté, dans l'affaire dite du Palais de la Méditerrannée.

Vous pouvez retrouver le texte en passant par les archives, au mot "Maurice Agnelet" ou par la date du post: le 10 novembre 2007.

je souligne d'ailleurs que ce blog accuaillerait très bien des post invités, dans la thématique générale qui est très large des rencontres renouvellées du droit et de l'actualité.

Écrit par : gilles devers | 30/03/2008

ou sur Google, des dizaines d'articles !

20 ans de réclusion pour Jean-Maurice Agnelet, ex-amant d'Agnès Le Roux, suspecté de l'avoir assassinée. Quelle affaire incroyable ! Quel acharnement du procureur.
Combien de fois il a été relaxé ?

Écrit par : ingenys | 30/03/2008

Raison de plus pour "secouer le tapis " pour reprendre l'expression de Mathaf Hacker !
Raison de plus pour revoir la formation des juges ! Impérativement exiger d'avoir exercé le métier d'avocat par exemple pendant 5 ans !

Si j'étais juge ma conscience (intime conviction ?) m'interdirait de condamner s'il n'y a pas de preuves ou le moindre doute ! En ce qui concerne , et on en a déjà parlé sur ce blog , les aveux , ils sont toujours fragiles ! Surtout quand ils sont arrachés comme au moyen age avec en plus la volonté de trouver un coupable quel qu'en soit le prix , classer l'affaire ou donner satisfaction à la hiérarchie ou l'opinion !

Çà n'est pas de l'incompétence que de ne pas trouver de coupable dans une affaire ou le crime a été fait par un rôdeur de passage !
Il faut au contraire rechercher d'autres pistes ! Le sdf faisait il partie du quartier ou a eu lieu le drame ? Si oui il la piste des squats de sdf avait elle été écartée ?

Écrit par : jp | 30/03/2008

post de Michel Terestchenko
Ca me parait clair et limpide. Mais comment des magistrats professionnels, dont on connait l'influence sur les jurés, peuvent ils laisser passer de telles condamnations?

Écrit par : Mathaf Hacker | 30/03/2008

ça me rappelle le gendarme qui m'avait arrêté, et la même phrase a été prononcé par le juge. Je vous la donne :
"S'il fallait arrêter que les gens dont on a la preuve, il n'y aurait pas bcp de monde en prison"
Je suis sûr que Gilles a déjà entendu ça.
Dans mon cas strictement aucun preuve, uniquement dénonciation et confrontation qui était jouée d'avance. Et pour boucler le tout, le juge qui me dit, "mais alors pourquoi vous ne frappez par l'accusateur s'il ment". Parce que si je le frappe, ça veut dire que j'ai raison ?
Je confirme que la justice broit, et des affaires outreaux, dans une moindre mesure, sont la norme. En attendant, on vous fiche en préventive et on espère en savoir davantage sur votre comportement. N'oublions que les juges ont des rapports constant de l'administration pénitenciaire sur leurs clients qu'ils ont incarcéré.

Écrit par : ingenys | 30/03/2008

Des traces d'ADN sur la victime qui ne corresponde pas avec MARC MACHIN..........et aucune preuve materielle pour etayer les fait..il buvait et usait de stupefiants autant dire un dossier vide! il y a le temoignage de cette infirmiere ,mais qui ne pese pas lourd ,des sdf accostent des femmes pour leur faire des propositions semblable,ca ne fait pas d'eux des assassins.......comment le jury a-t-il base sa conviction intime,sur quels criteres des aveux lorsque l'on est en etat d'ebriete ou sous substance narcotique ne sont pas des aveux,pas un cheveu,pas d'objet ayant appartenu a la victime retrouve sur MARC MACHIN,pas l'arme du crime...cela fait beaucoup de choses et malgre ce manque de preuves evidentes le jury a donne son verdict COUPABLE!!!!!!!!!!!!!!
Quel etait a l'epoque le contexe sur la securite....
Comment sont choisis les jures et avec quels criteres.....
Les juges peuvent-ils influencer le jury en appuyant plus qu'il ne faudrait sur tel ou tel point de l'affaire.....
Enfin aurait-on pu demander la tete de MARC machin pour contenter une certaine categorie de la population!!!!!!!

Écrit par : kriptonite | 31/03/2008

Heureusement qu'on ne lui pas coupé la tête comme le demande Kriptonite et Lemurien pour les assassins, sinon on aurait du mal à lui recoller.

Écrit par : ingenys | 31/03/2008

@ingenys
Je crois que tu devrais porter des lunettes....ou en changer si tu en porte!!!!je constate que depuis quelques temps tu as du mal a interpreter certains posts a moins que ce soit un probleme de cerveau dans la case correspondant a la "reflexion et interpretation"!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : kriptonite | 31/03/2008

"S'il fallait arrêter que les gens dont on a la preuve, il n'y aurait pas bcp de monde en prison"
oui, je confirme avoir souvent entendu cela.

Je veux dire aussi que nous n'avons pas dans toutes les affaires recours à ADN. ET que l'erreur judiciaire concerne autant les affaires du quotidien.

On dit "6 révisions en un siècle" sous entendu: six erreurs judiciaires. Non!
Et je rappelle sur Outreaux n'entre pas dans la catégorie des erreurs judiciaires, car la jusitice a finalement reconnue l'injustice de l'accusation...

Écrit par : gilles devers | 31/03/2008

la preuve que cela éxiste d'etre innocent et d'etre considéré coupable , un samedi matin jour de marché remplie de monde , un garçon de 25 ans fait ses courses , il est devant le vidéo . un commerçant du marché parle avec une jeune fille et la fille voie le garçon , elle court vers lui et lui dit bonjour , lui parle avec elle la connaissant sur la ville et a déja discuter avec elle des mois avant . la fille lui dit ça va tu fait quoi , lui répond j'ai fait mes courses et je rentre chez moi faire le ménage , la fille lui dit je fait un bout de chemin avec toi je vais voir une copine et il et elle marche ensemble traverse le marché et la rue cote a cote en parlant . des jeunes majeur les voies marcher cote a cote . et partir ensemble dans la rue . lui arrive devant chez son colocataire et va pour rentrer dans la tour , la fille lui dit ma copine habite la et rentre avec lui , il et elle prenne l'ascenceur lui appuie au 6 ème et sort seul et rentre chez l'hébergeur . la fille monte plus haut avec l'ascenseur puis revient sonner a la porte du garçon , il ouvre la porte et la fille dit: ta besoin d'un coup de main pour faire ton ménage lui répond non . la fille insiste pour rentrer chez lui , lui ne voyant rien de mal la laisse entrer et allume la télévision , la fille regarde partout et au meme moment le portable du garçon sonne , c'est sa copine il parle avec elle , après l'appel la fille lui dit ta une copine , lui répond oui je vais faire ma vie avec elle . et le garçon va a la fenètre et voie un gars du quartier qui passe en bas il l'appel et dit attend moi je descend et il sort du studio avec la fille , arrive en bas ou le gars est la et devant lui dit au revoir a la fille qui part seule . il est 14h20 . le samedi soir a 20h30 la fille l'appel et lui demande pourquoi il sort pas avec elle , lui répond j'ai une copine . et lui raccroche elle rappel et lui dit des menaces tu veut pas sortir avec moi car je suis grosses et dit tu va voir ou tu va aller je vais te pourrir la vie . elle appels 11 fois . puis a 22 h 30 fait appeler sa mère qui dit au garçon pourquoi vous avez violer ma fille . et le dimanche cette fille dépose plainte disant j'était au marché un homme que je connait pas m'enlève m'enmène chez lui me séquestre et me viol et me jette sur le palier alors je rentre chez moi met ma chemise de nuit et me met sur mon ordinateur et j'appel ma mère le soir pour lui dire et le lendemain dimanche je prend ma douche et je vais déposer plainte . de suite le lundi 8 janvier 2007 il interpelle le garçon et mis en instruction personne ne voulait le croire . après adn et analyse sa veste et tout rien est déceler malgré ça et plusieurs mensonges de cette fille lord de l'instruction il est en prison depuis 15 mois . la juge dit avoir des doutes sur la fille mais prend aucune décision elle ferme le dossier il y a quelques jours.

Écrit par : jacqueline | 31/03/2008

Eviter un innocent en prison, c'est emprisonner personne y compris donc des coupables, puisqu'il y a des victimes qui je suppose n'affabulent pas toutes.
Allons-y, faisons ça, aprés tout on sera sûrs de ne pas enfermer des innocents, c'est vrai.
Ce sera le Far West.

Écrit par : Fran | 31/03/2008

La justice a bien des défauts, mais quand meme, elle a passé ce stade...

Écrit par : gilles devers | 31/03/2008

coupables... prison...
Il n'y a pas que la prison comme mode de rehabilitation ou de "punition". Plus de peines adaptees au crime, a la personne, seraient plus efficaces. Sinon effectivement on mettrait tous les voleurs de pommes en prison (etc.), ce qui serait encore plus couteux pour la societe et risquerait de produire des criminels mieux formes, des desillusiones et peut-etre des criminels de carriere?

Écrit par : Anna Donskoy | 31/03/2008

So what ?
Lancer des pavés dans la mare c'est bien, mais arrive un moment où il faut clairement et lisiblement écrire ce à quoi on aspire.
On a une justice dont la hantise, et c'est tout à fait respectable, est de condamner un innocent. Dans de contexte inévitablement des coupables passent au travers ( erreur de procédure, excellent avocat, preuves irrecevables, dénégation totale...Bref le doute profite ) Il faut aussi se poser la question aussi des éventuelles prochaines victimes de gens qu'on relachera en toute connaissance de cause, on revient au début de la reflexion, ne condamne-t-on pas des innocents à croiser le chemin de bourreaux ( style Pierrot le fou ) qu'on lâche ( par pari sur l'humanité comme on dit ) ou relâche...??

Ce qu'il y a de bien dans le procés, c'est qu'on pourrait croire qu'on va enfin parler des victimes, de leur douleur, de leur mise de côté par la société en dehors du procés...Mais trop souvent on revient à parler du présumé coupable, l'humaniser s'il en est besoin quand il s'agit d'un barbare tel que Fourniret.
J'ai même lu qu'au travers des ses actes horribles, Fourniret voulait lancer un message à la société, on est là à la limite de la justification, de l'explication de l'horreur, il y a chez l'être humain ce désir égoïste de pardonner au monstre, comme pour mieux s'aimer soi-même, se sublimer en être foncièrement bon.

Écrit par : Fran | 31/03/2008

Un criminel c'est quoi ? C'est un être qui est plus courageux que nous, car ils assument pleinement ses pulsions. La société doit s'en protéger c'est tout.
On va critiquer ce que je dis, mais dans le fond, tous les films sont consacrés aux criminels et jamais aux victimes. Je n'invente rien. Qui n'a pas joué dans son enfance à Al Capone ..
Alors condamner les criminels, c'est bien. Mais nous, ne sommes nous pas un peu criminel sans courage pour nous identifier à eux dans nos représentation du héros sublime ?
C'est pourquoi les cris d'indignations me font marrer si l'on peut dire. Ce n'est pas si simple. Si l'on commençait par nous juger nous-même.

Écrit par : ingenys | 31/03/2008

L'avocat de Marc Machin, Me Louis Balling, a annoncé avoir déposé aujourd'hui une demande de suspension de peine pour son client, condamné à 18 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d'une femme au pont de Neuilly fin 2001, un crime dont s'est récemment accusé un autre suspect.
"J'ai déposé cette demande ce matin à la Cour de cassation", a indiqué Me Balling à l'AFP.

Source: AFP
.
C'est innovant, ça laisse un espoir. A suivre...

Écrit par : Mathaf Hacker | 31/03/2008

Là aussi... Enquête mal foutue et... un gars qui passe par là avec une tête et un CV de coupable! Et "tant pis pour lui"...
- A sa façon, il a de la chance aujourd'hui le pauvre... Peut-être il va s'en sortir.

A propos des qlq affaires évoquées ici, ce qui m'a de longue réellement scié, fut l'acharnement contre Cesare Batisti! "Rangé des voitures" et devenu romancier, journaliste occasionnel et quelques petits boulots, il n'était plus dangereux pour personne! On lui avait donné la parole de l'Etat! Il avait compris que flinguer les notables, n'améliore pas la société!
- Mais pour n'évoquer que les "cas" Italiens, on ne s'est pas donné autant de peine, loin de là, pour essayer de retrouver et coffrer les auteurs des attentats d'extrême droite des années 70 et 80 en Italie!!! La gare de Bologne entièrement détruite avec ses 80 morts et 200 blessés graves, on s'en moque un peu dans le monde des brillantes élites Européennes... On n'a jamais identifié qui que ce soit de tous ces coups tordus.
C'est sûr, les bombes des Islamistes longtemps entretenus par l'Occident (ce qui s'oublie aussi), c'est plus récent et plus spectaculaire.

A propos, qu'est devenue l'assistante sociale Italienne qui a les mêmes ennuis que Batisti pour les même causes?
Je constate que des criminels dangereux réellement se baladent librement, des patrons voyous tiennent le haut du pavé, des notables corrompus peuvent encore non seulement voter, mais se présenter aux élections et... Etre élus par une population qui a perdu le sens des relations de causes à effet, de ses propres intérêts, de l'avenir et de la sécurité de ses enfants.

Bien navicalement
- Le matelot blogueur, ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande

Écrit par : Thierry BRESSOL | 31/03/2008

Mieux vaut condamner un SDF qu'un notable dans son château.
C'est l'évidence même. Surtout à Neuilly. Même si le tribunal est à Nanterre.
Je connais bien le TGI de Nanterre, même le Tribunal de Commerce LOL
Les juges pro sont conciliants et peu enclin à la fermeté. Le pire c'est l'appel au TGI de Versailles plus ferme. Bcp de Lemurien et de Kriptonite là bas.
Maintenant pour les jurés, de bons bourgeois contraints à juger, forcément, SDF drogué à la charges de la société, y a pas pire tare, c'est forcément un voleur et le reste.

Écrit par : ingenys | 31/03/2008

Ohé capitaine abandonné ! Batisti n'est pas un héros, juste la coqueluche de la gauche tarama. La parole de Mitterand n'engage pas la parole de la France, c'est juste la parole de Mitterand tout seul. Batisti est redevable de ses actes.

Tiens les zozos sont graciés, ce connard de Breteau s'en tire à bon compte, et les familles tellement contentes qu'elles arrêtent de cracher sur la justice française.

Écrit par : Mathaf Hacker | 31/03/2008

la justice a bien des défauts vous dites m. gilles devers , mais quand meme, elle a passé ce stade . vue le cas pour moi elle dépasse , car huit mois une juge fait rien puis elle part , la nouvelle juge intervient et déja un an de prison et vue les dits de la plaignante le 21 mars 2008 , le garçon dit vérifier ma ligne du portable je n'est jamais reçu un appel d'intel je connait pas . la réponse impossible de vérifier car une puce se controle sur un an et la trop tard plus d'un an . a cause de la justice plus d'un an d'attente il se retrouve par force sans controle , cela aurait prouver qu'elle ment .

Écrit par : jacqueline | 31/03/2008

Gilles , je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas ...mais ne croyez vous pas qu'il est temps d'indiquer à Jacqueline l'adresse d'un bon avocat ?

Écrit par : jp | 31/03/2008

a gilles devers au sujet du dossier j'ai pris un avocat , cet avocat me demande trois mille euros . il reçois cet argent , 2 mois plus tard il redemande mille cinq cent euros . il reçois trois cent euros . voyant qu'il a pas de suite le reste , il va se mettre avocat d'office sans en avertir le détenu ou moi . l'avocat a pas le droit de faire ça et il se le permet . et cet avocat débute en septembre 2007 , il nous a bien arnaquer et il défend très mal sont client au départ il dit s'occuper du dossier lui meme et la suite il envoie des collaboratrices et jamais la meme .

Écrit par : jacqueline | 31/03/2008

malheureusement monsieur jp a l'encontre d'un avocat personne ne connait sa valeur et ses capacités , au départ il dit etre capable beau barratin et la suite ne se montre pas a la hauteur . vous faites confiance a cette personne croyant que lui meme il s'occupe du dossier et il envoie des collaboratrices donc comment faire confiance . une fois régler que faire après ses pas des petites sommes .

Écrit par : jacqueline | 01/04/2008

Jacqueline : J'ai une certaine admiration pour les avocats qui sont un rempart contre cette p..... de société , et ce que vous dites explique le fait que tant d'avocats fassent de la politique !

Écrit par : jp | 01/04/2008

Les avocats sont des piques-assiettes, c'est bien connu. Après le BAC, les meilleurs en lettres font tout sauf avocat. Sinon avocat, quand on ne sait pas quoi faire, c'est le mieux, sinon quoi faire ouvrir une agence immobilière (faut une licence de droit) ou finir dans un service contentieux d'une grande entreprise.
"5 ans de droit, tout le reste de travers" (Coluche)

Écrit par : ingenys | 01/04/2008

Ingenys Heureusement que tu as un pseudo ! Tu auras du mal à trouver un défenseur !

Écrit par : jp | 01/04/2008

Le comportement ambigu de la justice nous ramène au sources lointaines du Droit:
- A quoi ça sert?
- A l'Ecole Nationale de la Marine Marchande nous avons fait du Droit, maritime bien sûr! C'est très spécifique, bien que fut abordé un point commun avec le droit de tout le monde: le "Code Disciplinaire et Pénal de la Marine Marchande", un document fort peu cocasse mais nécessaire, même si l'auto-discipline règne naturellement à bord d'un navire de commerce! On est en effet à bord pour travailler. L'être humain est ainsi fait que nous avons presque tous et toutes besoin d'un "code de conduite" équipé d'interdits clairs et absolus.

Nous avons dû apprendre étant enfants le sens de la Justice! Et nous avons tous cru que cette institution existe pour protéger les gens ordinaires contre les abus de "la loi du plus fort". On retrouve cela même chez les féodaux du début du moyen-âge.
La Loi du plus fort commence avec ce que peut faire un individu comme notre ami Fourniret, jusqu'au comportement discutable et malhonnête par exemple, des opérateurs de Telecom avec leurs clients!
- Le devoir de la Justice est aussi d'éviter que quelqu'un soit condamné par erreur, ou par complot vicieux. (l'affaire "Josacine empoisonnée" par exemple) L'un d'entre nous a eu raison de rappeler ici la situation complexe de la peine de mort aux USA, où chaque Etat la met en ouvre à sa façon quand elle n'est pas abolie. On y a vu deux Gouverneurs très "pro peine de mort" la suspendre sans l'abolir officiellement, en ayant constaté que celle-ci était appliquée n'importe comment, ce qui nous fait froid dans le dos.
- Il est sûr que pour faire "marche arrière" après erreur.... Pour moi c'est l'objection suprême. Parce que des personnages comme Fourniret et autres Emile Louis, ne font rien d'autre que se payer la tête des victimes et de leurs proches durant leur procès et leur longue détention. Tant pis ou tant mieux s'ils souffrent de leur détention, je m'en tape le coquillard.
Le principal pour moi, est simple: Qu'on évite lorsque c'est possible les terribles mésaventures comme celle qui fut racontée par la petite jeune fille chanceuse lundi matin!
- Pour le reste, on s'intéresse trop à ces personnages! La presse devrait adopter une attitude minimaliste avec ce genre d'affaire! Je me répète, c'est malsain et dangereux sournoisement. Il y a risque de conforter quelqu'un(e) qui est en train de devenir dangereux dans son attitude. Ceci fait partie des choses dont il faut savoir parler le moins possible, avec une seul but: étouffer dans l'oeuf le phénomène. Le reste, c'est se "branler la matière grise".

Pour ce qui est du droit commun de la gestion des "petites affaires", on assiste à une évolution attristante.
- Aujourd'hui dans les petit conflit, on s'aperçoit que le plus riche est mieux protégé que les gens modestes! (locataires contre propriétaires par exemple) Espérons d'autre part que les propositions délirantes du rapport Atila, pardon! Attali, sur ce sujet aussi, ne seront pas retenu. Les commentaires des avoués et avocats sont édifiants et inquiétants!

Je me demande même si le blog-capitaine ne va pas évoqué d'ici peu le sujet.
- L'affaire des banderoles dans les stades de foot-ball fait aussi un sujet que je ne serais pas surpris de voir ici! Une pratique un peu débile, parfois très drôle surtout mais d'un gout plus que douteux, est en train de devenir... "trash". je ne connais pas de mots en français pour le dire.

Bien navicalement
- Le matelot blogueur, ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
- http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/
- http://marine-inconnue.blogspot.com/

Ah! S'il n'y avait que ça à faire... C'est très long de lire tous les commentaires ici. Soyons bref autant que faire se peut! Disait le blog-capitaine. On n'a pas toujours le Temps (valeur suprême) pour intervenir ici.

Écrit par : Thierry BRESSOL | 02/04/2008

Je n'ai jamais dit que Cesare Batisti était un héros, j'ai seulement fait allusion à son action passé, nous savons qu'il a participé à des actions visant à flinguer des notables (par ailleurs corrompus), ce que personnellement je n'approuve pas. Bis:
Si faire cela faisait progresser la société, ceci se saurait! (et nous serions bien débarrassés d'autre part...)

Cela dit, la chose a été jugée en Italie, et on lui a fait une promesse non tenue en France. Il est indiscutable que ce personnage n'est plus dangereux pour qui que ce soit!
Pourquoi avoir fait autant d'efforts pour le chopper?
- La réalité est très claire:
Les "extrêmes gauches" sont considérés comme nuisibles jusqu'à la fin des temps, mais on "laisse tomber" pour les auteurs d'attentats beaucoup plus meurtriers, tel que les mauvais coups de l'extrême droite Italienne.
D'autre part "seulement" entre Français, voir l'acharnement contre les "ex" d'Action Directe!
On fait beaucoup moins d'efforts contre les affairistes douteux, les violences sociales de toutes les catégories, et... les personnages du genre de Fourniret, Dutroux et autres Emile Louis! Qui peut réfuter cela? Je constate. C'est tout, et n'approuve pas la capture de Batisti, que par ailleurs je considère comme naïf d'avoir eu confiance en l'Etat Français:
La preuve... Ce gars ne menaçait plus personne depuis plus de 25 ans, mais on l'a poursuivi comme un ancien nazi. Que sont donc nos valeurs?

Les miennes ne sont pas celles qui apparaissent dans cette mentalité visible, qui est beaucoup plus vicieuse que la libre expression du Front National de Jean-Marie et de son humour parfois douteux...
- les valeurs de nos "élites" peuvent être résumées par deux mots:
- Argent & Propriété. Pour le reste c'est "carpe diem"!
D'un point de vue spirituel, c'est sûr! On est assez loin du Dalai Lama! On est même en dessous je crois, de la philosophie du régime de Pékin.

Bien navicalement
- Le matelot blogueur, ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
- http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/
- http://marine-inconnue.blogspot.com/

Écrit par : Thierry BRESSOL | 02/04/2008

monsieur jp c'est anormal de parler devant vous et après il envoie ses collègues qui sont pas capable de parler et défendre la personne , autant se défendre seul . sait pas gratuit . ça prouve la mauvaise fois de cet avocat .

Écrit par : jacqueline | 02/04/2008

jp la justice a rien vue , la police a rien vue une plainte le lendemain alors que les dits se situe le samedi et plainte le dimanche la justice fait quoi elle a aucune preuve , qu'une parole contre l'autre donc il faut obligatoirement un coupable !!!

Écrit par : jacqueline | 02/04/2008

Ohé , capitaine abandonné ! Je ne vois pas la différence entre un nazi et Batisti : c'est quelqu'un qui assassine au nom d'une doctrine. Seul un dévoyé comme Mitterand pouvait protéger ce genre d'individu. Quant à sa parole, c'est peau de balle et variétés, elle n'engage que lui.

Écrit par : Mathaf Hacker | 03/04/2008

@ Mathaf Hacker le 03.04.2008

Je ne pige pas Mathaf!
Tu ne sais pas ce qu'est un nazi. (ou ce que c'était, car ça n'existe plus les vrais nazis! La moyenne d'âge des dernier vrais, est assez imposante)

Et tu n'as pas lu les romans policiers de Cesare Batisti! Je dois le rappeler une fois de plus, ne menaçait plus personne! Ses victimes d'autre part, ne me font pas pleurer. Mais il avait été très clair, ayant compris que flinguer les corrompus n'arrange rien.
Ah.... Si j'avais la solution,
- Pourquoi ne pas poursuivre les "équivalents" d'extrême droite? (bis) Mais seulement ceux de la "gauche"?
- Il y a là deux poids et deux mesures, tout à fait injustifiés! D'autant que les enfoirés qui ont fait sauter la gare de Bologne courent toujours. Il n'ont pas eux, fait "amende honorable", contrairement à ce pauvre Batisti. Avant de comparer Batisti avec un anzi, il faut déjà savoir de quoi il s'agit.

Bien navicalement
- Le matelot blogueur, ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande

Note PS: Je déteste Mitterrand et tout ce qu'il a représenté, il mentait tout le temps à tout le monde, même à son épouse! Il devait savoir que sa parole ne valait pas beaucoup... Autre problème.

PS: On voit bien que ce cornichon de Mathaf n'était pas à la gare de Bologne ce jour-là. Ou à la gare de Madrid le 11 mars...

Écrit par : Thierry BRESSOL | 03/04/2008

Avis favorable à l'extradition de Battisti
Le Procureur général de la République du Brésil, Antonio Fernando Souza, a donné un avis favorable à la demande d'extradition de l'ex-activiste italien d'extrême gauche Cesare Battisti arrêté à Rio de Janeiro le 18 mars 2007.

"Maintenant, c'est au Suprême tribunal fédéral (STF, Cour suprême brésilienne) de se prononcer", a déclaré aujourd'hui à l'AFP un adjoint du procureur de la République.

Condamné à la prison à perpétuité par contumace dans son pays pour l'assassinat de quatre personnes de 1977 à 1979, Battisti est écroué à Brasilia depuis un an dans l'attente d'une décision de la justice brésilienne sur la demande d'extradition déposée par la justice italienne.

Source: AFP

Ca doit-être frustrant de rester soutier dans la marine marchande, je comprends...

Écrit par : Mathaf Hacker | 03/04/2008

Il est vrai que quand on a été terroriste on a du grain à moudre ...On est célèbre et on ne publie pas à compte d'auteur ....Donc tuons ! des notables de préférence pour le petit coté justicier...

Écrit par : jp | 03/04/2008

A non alors ! On ne pas parler d'équivalent d'extrème droite avec la gauche.
A droite, les nazis étaient des guerriers qui combattaient, c'est écrit dans Mein Kampf.
A gauche, de vulgaires terroristes qui longuent les murs et tuent lachement des innocents.

Écrit par : ingenys | 03/04/2008

dommage je tombe sur un avocat véreux car au départ il demande trois mille euros , puis un mois et demie après redemande mille cinq cent euros et au départ n'en parle pas . je lui redonne trois cent euros vue qu'il débute l'affaire donc il reçois trois mille trois cent euros voyant qu'il reçois pas de suite le reste , il se permet seul de se mettre avocat d'office sans prévenir le détenu déja en a t'il le droit ? aucune défense , déja au départ vous faites confiance a cette personne qui doit etre l'avocat et lui envoie ses collègues qui non aucun compétence j'estime qu'il se moque des gens et en profite bien .

Écrit par : jacqueline | 11/04/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu