Avertir le modérateur

EADS: L'affaire commence

EADS : L’affaire commence. Ouvrez un fichier, lisez et archivez. L’affaire EADS commence, et ça ne sera pas triste. Tout le monde est présumé innocent, mais certaines informations ne sont pas, elles innocentes.

 

Noel Forgeard a été ce qu’on appelle un vrai patron, exactement co-président d’EADS. Vrai de vrai. Dans l’industrie, en secteur stratégique – l’aéronautique et la défense – et avec une puissance commerciale de feu. Et bien dans l’oreille de tous les dirigeants politiques.

 

Et bien Noel Forgeard a été placé en garde à vue, ce mercredi 28 mai, dans les locaux de la brigade financière. Il s’agit des suites de l'enquête ouverte sur d'éventuels délits d'initiés, et conduite par les juges d'instruction Xavière Simeoni et Cécile Pendariès.

 

Petit rappel. Le programme de fabrication de l’A 380 et de l’A 350 connaissait début 2006 de gros retards, et surtout rencontrait des obstacles techniques dont la solution n’était pas trouvée. Informations cachées par les dirigeants. Autant dire que, vu le décalage entre les annonces faites, la réalité des délais, et l’ampleur de problèmes à régler, EADS et sa filiale Airbus avaient de gros soucis devant eux. L’indo allait sortir, et le groupe connaître immanquablement un grand coup de grisou à la bourse.

 

Or, voici ce que l’on appris depuis. Ce ne sont pas des rumeurs, mais des informations officielles, données par EADS. Noel Forgeard, patron heureux et confiant dans le succès de l’entreprise qu’il dirigeait, a pourtant vendu 162.000 titres le 15 mars 2006, réalisant ainsi une plus-value de 2,5 millions d’euros. Ses enfants ont aux aussi décidé de vendre. 127.998 titres le 17, avec une opération encore plus intéressante, à savoir un profit de 4,2 millions d’euros. Et les ventes se sont multipliées, par d’autres dirigeants, mais aussi par les groupes Lagardère et DaimlerChrysler. Arnaud Lagardère a notifié à l’Etat, le 8 mars 2006, la vente de la moitié des actions EADS que possédait son groupe, soit 7,5 % du total. Quelques jours après, les infos sont sorties sur les retards des programmes l’A 380 et de l’A 350. Noel Forgeard a été viré, avec tout de même une indemnité de départ et de non-concurrence de 8,5 millions d'euros.

 

Dans ce genre de circonstances, la justice agit rarement de sa propre initiative. Ces affaires sont très complexes. La bourse est le lieu des coups foireux et les affaires industrielles ne répondent pas à la logique pure. La justice attend avant de se mêler de ces histoires.

 

Les premiers à se manifester sont les petits porteurs. Se disant qu’éventuellement, ils auraient pu eux-aussi vendre leurs titres quand la cotation était au plus haut. Que les dirigeants vendeurs d’action avaient peut-être des infos privilégiés pour savoir que le titre risquait de dégringoler. Qu’il est bizarre de vendre si massivement alors que les infos officielles sont la prochaine mise sur le marché des A 380, avec enfin la phase de commercialisation, qui va doper l’entreprise EADS. Donc, c’était plutôt logique de ne pas vendre.

 

L’ampleur des opérations a conduit l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), que l’on appelle affectueusement le gendarme de la bourse, à faire une première enquête. L’AMF n’est un officier de police judiciaire. Elle n’a pas les outils du Code de procédure pénale. Mais, dans son registre, elle enquête sur la sincérité et la loyauté de l’opération, et elle en l’occurrence a adressé en juin 2006 aux patrons-vendeurs - 17 personnes au total -  une « déclaration de griefs », première étape vers des sanctions, et qui a été aussitôt contestée par les intéressés.

 

L’Assemblée nationale a aussi enquête, via la Commission des affaires économiques. Des auditions… disons croquignolesques.

 

Suite du feuilleton. La justice est saisi en novembre 2006, et les juges Xavière Simeoni et Cécile Pendariès enquêtent sur des faits de « délit d’initié, recel de délit d’initié, et diffusion fausses ou trompeuses aux marchés financiers ». Dix-huits mois à creuser : il doit y avoir pas mal de questions en attente. Prochaine étape a priori dans 24 heures : la garde-à-vue sera-t-elle prolongée ? Puis Noel Forgeard sera-t-il conduit devant les magistrats pour mise en examen ? Puis d’autres seront-ils entendus ?

 

Ce qui est sûr, c’est que ni Noël Forgeard, ni Jean-Luc Lagardère, qui n’ont pas manqué d’occasion de causer, n’ont jamais donné d’explications simple et cohérente sur cette forcenée envie de vendre de mars 2006. Leurs auditions par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale avaient même bien agacé les parlementaires.

 

Commentaires

  • Mon cher Maître, vos explications sur cette affaire EADS sont claires et limpides. Elles incitent le lecteur à en savoir davantage et bien sûr, à connaître la suite. Mais sur le plan juridique je n'ai ni les éléments, ni la capacité de suivre cette affaire. Aussi serais-je ravi que vous vouliez bien continuer à nous expliquer le développement de cette affaire. Je vous en remercie.

  • Un article indispensable pour bien connaître l'historique de cette affaire.

    http://www.monde-diplomatique.fr/2007/05/RUFFIN/14684
    Je pense que Xavière Simeoni n'a pas manqué de le lire.

    Quel beau linge : Largardère, Daimler Chrysler, Gergorin, Emile Lahoud, Chirac, mais aussi : Jospin, DSK. Comme l'a dit Alain Duhamel : le scénario idéal pour Olivier Besancenot. Dans un vrai pays capitaliste, les peines tomberaient à coups de 20 ou 30 ans.

    Et toujours ces tentavives du législateur pour abaisser les délais de prescription.
    Et les moyens ridiculement bas de la brigade financière.
    Et EADS n'est elle pas affiliée à l'UIMM ? Fluidification des syndicats ?

    Je ne sais pas s'il y a une responsabilité pénale des dirigeants en cas de catastrophe sociale par abus managerial, mais ça vaut le coup d'y penser.

  • C'est l'information qui manque ! j'ai fait des recherches mais peu de choses sur l'ampleur des ventes tant en Allemagne qu'en France .Que représentaient elles en % sur le capital de l'entreprise ? Les retards sont parait il récurrents chez les constructeurs , Boeing a également annoncé des retards et eads vient d'en annoncer d'autres (3 à 5 mois selon louis Gallois ) . J'ai lu sur google que ces retards pourraient représenter jusqu'à 6,5 milliards de pertes ....sans compter d'éventuelles annulations de commandes . Nulle part n'est indiqué à quoi est du le retard , pb de coordination ? retard de fabrication ? quel est le/les pays contributeur responsable de ce retard ? J'ai lu que dés 2006 on a parlé de réduire les effectifs des sieges , que les sites supprimés pourraient etre reppris en filiales etc....
    Pour avoir travaillé dans l'industrie les retards sont des secrets de polichinelle dans l'entreprise ! Puisque dans toute la chaine de production on est concerné et bousculé pour que ça aille plus vite !

  • jp

    De mémoire, le cablage de l'A380 est à l'origine du retard . EADS Hamburg a travaillé sur des plans papier au lieu d'utiliser le logiciel Dassault Aviation (le meilleur du monde).
    La direction EADS ne pouvait ignorer ce problème technique.
    Le pourcentage en stock options attribué aux 17 personnes incriminées est infime par rapport au capital. La question c'est délit d'initié, non diffusion d'informations essentielles, voire diffusion de fausses informations.

  • Tout part à vaux l'eau. La conjoncture est folle, toujours plus de rentabilité qui s'épuise et le système est à bout de souffle. C'est la débandade dans les entreprises, on voit bien que plus personne ne croit en rien. L'eau qui se raréfie, le traitement des déchets impossible, le pétrole qui va devenir une denrée rare, les entreprises qui perdent des marchés, les clients qui n'ont plus les moyens et les banques qui ne prètent plus. Forcément, les mouvements de protestations s'emplifient comme aujourd'hui sur les routes, les ports, les dépôts bloqués à cause du pétrole cher, puis les actionnaires et les patrons tirent leur épingle du jeu. Alors des licenciements en masse hier à la Bourse de Londres. L'immobilier qui commence à s'écrouler. C'est la fin.
    Oui c'est la fin d'un système. Je ne sais pas si Besancenot en tirera gloire, mais il est vrai que c'est insupportable nos aparatchiks français et l'Etat qui donnent l'exemple que nous allons tous devenir voleur par nécessité.

  • Plus de précisions sur le cablage :

    http://www.aerocontact.com/news/ac_news_art.php?ID=02899

    hé hé, garde à vue prolongée. J'avais entendu Forgeard interviewé par El Babache il y a quelques temps; il avait cette arrogance folle des gens qui se considèrent protégés, et au dessus des lois.

  • Tout le monde sait comment ça doit se passer dans ces sphères-là, si Forgeat tombe, d'autres vont tomber, donc ?

  • En dessous des lois, c'est bon pour le bas peuple, les gens d'en bas, burk burk !!
    Mais au dessus des lois, c'est pour les gens d'en haut, ceux qui sont dans les hautes sphères, miam miam !!
    Même s'ils sont poursuivis un juge corrompu prononcera un non-lieu, c'est la coutume.

  • En fait, l'AMF a débusqué 1200 initiés:

    http://tf1.lci.fr/infos/economie/entreprises/0,,3559772,00-eads-delits-inities-massif-selon-amf-.html

  • Encore un listing mdr ?

  • 1200 initiés, et Forgeard ne le savait pas... Comme le monsieur Brun de la partie de cartes de Pagnol, qui ne savait pas que c'est dans la marine française qu'il y a le plus de cocus. Ne vous faites pas de soucis, sur ce genre de coup gauche et droite souscrivent à la même mutuelle : affaire Elf, frégates, AOM-Air Liberté, Pechiney, HLM, supermarchés, etc. etc.
    Des listings, mais vous n'y pensez pas! Et la CNIL qui protège nos libertés républicaines : faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages...

  • Ohé ! Ohé ! Avice à la populationne. Encore un listing de Mathaf ! Venez tous sur la place du village.
    Les initiés d'EADS vont rendre l'argent qu'ils ont volé. L'Etat qui a autorisé son copain Lagardère a vendre et retarder l'annonce des difficultés d'airbus, afin de s'enrichir dédommagera tous les citoyens. C'est notre plaisir de vivre dans un pays propre et soucieux de ces con-citoyens.

  • D'abord y a t il un trader chez eads ? a t on regardé de ce coté là ?
    Ne serait ce pas un employé du courrier qui aurait intercepté la note de la logistique annonçant le retard ... et qui aurait vendua vendu ses stocks options le premier ! à vérifier !
    Si le nom de Nicolas apparait sur ce listing il faut demander au général Rondleau de faire l'enquête ! Est on sur qu'une taupe américaine ne s'est pas introduite à Hamburg ? Qui a volé le logiciel Marcel Dassault à Hamburg ?
    Autant de questions auxquelles il faudra répondre !

  • Personne n'a volé le logiciel de Dassault, il s'agit de Dassault Systémes, le plus en pointe dans le monde. Les allemands ont gonflé la poitrine comme meilleurs ingénieurs du monde, la direction bi-polaire d'EADS était à couteau tiré. Des petits malins ont tiré leur épingle du jeu, il n'y a pas besoin de trader quand on est initié et qu'on a des stock options (des stoque opchionnes comme disent les journalistes).
    Le pire, c'est que la technologie de l'A380 dépasse de loin ce que Boeing est en mesure de produire. Tout ça est conchié par des tribus d'affairistes avides qui s'étrippent entre elles. Au milieu, des salariés massacrés et de la technologie qui sera transférée à l'étranger.

  • C'est ballot que l'aspect "la main dans le sac" sorte au même moment que ce qui semble être une vraie crise au niveau industriel entre allemands et français, la note interne publiée par Bakchich est assez alarmante.

    http://www.bakchich.info/article3673.html

    L'europe, c'est pas gagné...

  • Garde à vue prolongée, ce n'est jamais bon signe.

    Attention, on n'est mis en garde à vue comme simple témoin. Il n'est pas nécessaire qu'il y ait des charges. Et la personne gardée à vue peut ressortir libre.

    Mais dans un odssier de cette nature, alors que deux juges ont travaillé sur l'affaire plusieurs mois, l'hypothèse la plus problable est la présentation devant le juge d'instruction à l'issue de la garde à vue, pour la notification des griefs, ce qu'on appelle la mise en examen.

    La personne change alors de statut. Elle n'est plus "témoin" mais devient partie au procès. Elle peut être assistée d'un avocat, acquiert accès au dossier, et ne peut plus être entendue que par le juge.

    C'est dire que si personne ne souhaite la mise en examen, il y a des circonstances, où on se dit: au point où nous en sommes, j'attends la mise en examen qui me permettra de me défendre".

  • Bonjour tout le monde,
    Tout d'abord une pensee pour LEMURIEN et sa femme qui ont ses jours ci le coeur triste.

    Pour en revenir a EADS je me demande si la clique n'a pas vendue ses actions aux emirats du golfes,qui sont entres depuis a hauteur de 3,5% dans le capital d'EADS???????

  • Interview de Forgeard dans "Le Point"

    http://www.lepoint.fr/actualites-economie/je-ne-rendrai-pas-l-argent/916/0/185636

    Détaillé et précis. A suivre l'affaire, ce sera une plongée deans des mécanismes peu ouverts au regard.

  • Là aussi, avant de trop en dire sur le sujet, il est plus sûr de lire régulièrement la presse spécialisée "pro"!
    Les actionnaires "non initiés" (petits ou grands "porteurs") auraient dû le faire!

    Dès le début de 2005, c.à.d. plus d'un an avant "l'explosion" de l'affaire, ces stupides problèmes techniques (et relationnels entre partenaires étrangers) apparaissaient peu à peu sous la forme de "petits articles" allusifs "en bas de la page 4"...

    Si moi, intéressé par l'Aviation comme pour le secteur Maritime, pourtant pas "dans le coup" je savais qu'il y aurait des retards imprévus au début du projet, ceux qui ont risqué leur argent avec les actions EADS auraient dû le savoir!
    En d'autres termes, c'est un peu de leur faute.

    Cela dit, Noël Forgeard n'est pas sorti de l'auberge... Le plus étrange est ce mélange de cynisme et de naïveté qu'il y a dans la tête de ces personnages.
    - Son attitude a été d'évidence malhonnête.
    - Et il se croyait visiblement au-dessus de toute action en justice. Sa garde à vue a dû être une bonne douche froide...

    Cela dit, les deux "mauvaises filles" qui s'acharnent depuis peu sur lui ont peut-être de bonnes raisons juridiques et quelques "encouragements" feutrés, mais aussi une cause à défendre:
    - La leur!

    Quand des juges ont en face d'eux (d'elles) des petits justiciables "en délicatesse", comment être pris(es) au sérieux et considéré(e)s avec un minimum de respect, si la justice laisse toujours "filer" des pirates comme Forgeard et beaucoup d'autres...?

    Là est la question de Justice. Je crois qu'on sera moins sévère avec lui qu'avec notre ami Fourniret... Ou avec les Marins-pêcheurs protestataires qui ont offert au public, du poisson "saisi" dans des grandes surfaces.

    Bien navicalement!

    D'un point de vue technique:
    1/ Pour AIRBUS:
    - A350:
    TOUT est en retard! Car tout simplement, un certain nombre de points précis de la conception de base de cet appareil ont été remis en cause et ont dû être "repensés".
    Ceci est arrivé à cause d'une comparaison avec ce qui se sait, de ce que fait Boeing, "en face"! Comme le projet était déjà bien avancé, grave...
    - A380:
    A l'origine un seul petit problème, qui est devenu très grand, c'est techniquement beaucoup moins grave. Mais!
    Le principal de l'avion, c'est à dire la "cellule" (les structures ailes et coques) et l'avionique ne connaissaient aucun vrai problème qui dure. Là... Super-Bravo!!! Pour ça tout le monde achète le même avion. C'est pour l'aménagement intérieur que "ça a coincé" de façon imprévu.
    - Il n'y a pas deux Cies aériennes qui demandent la même chose que les autres! C'est du "à la carte", pas au menu obligatoire!
    - La tendance commerciale lourde à proposer toujours plus de gadgets aux voyageurs, ne risquait pas de simplifier la vie au constructeur. Aux constructeurs devrais-je dire!

    Autrefois, (au début de l'Aviation c.à.d. avant 1980) seuls les sièges, les rideaux de hublots et les couleurs étaient différents! Maintenant la "cabine" est une usine à gaz faite "sur mesures" avec un câblage de plus en plus complexe. Ces câblages sont conçus avec une informatique qui fut régulièrement l'objet d'emmerdements infinis.
    - Le PB c'est:
    - Boeing est Une Seule entreprise, localisée presque en un seul point (la banlieue de Seattle) géographique, et ses sous-traitants sont en général sur place, même s'il y en a beaucoup à Toulouse aussi par exemple. C'est plus simple à gérer n'est-ce pas?
    - Airbus est une "Association" d'EntrepriseS toutes très différentes les unes des autres!
    Pour ne citer que cela, on n'y parle pas la même langue etc...
    Les ailes sont montées à X, le nez à Y, le cul de l'avion à Z, etc... Pour finir ont monte l'avion à Toulouse, il fait quelques vols puis il va se faire aménager la cabine à Hambourg!

    Tout ça est bien compliqué, sans pourtant rentrer dans le détail, n'est-ce pas?
    Les occasions de ramer dans la choucroute sont donc plus que nombreuses. Tous les jours chez Airbus sont faits de vrais miracles de collaboration entre des gens qui ont parfois beaucoup de mal à se comprendre. Il faut donc être fier d'eux, même quand ça commence à "déconner"! C'est plus dur pour Airbus que pour Boeing en général.

    Il existe dans les grandes entreprises depuis des années des "habitudes de managements" pour le moins discutables, tels que la "green culture" ou le "pas de vague"!
    - Il ne faut surtout pas le dire quand on ne sait pas résoudre un problème...
    - On finit peu à peu par cacher "à la soviétique" tout ce qui va de travers, à la haute hiérarchie. Car gare à "celui qui a dit la vérité, il doit être exécuté!"

    C'est ainsi que lorsqu'à Hambourg, ils se sont aperçus que le logiciel de câblage qu'ils avaient ne fonctionnait pas "en parfait accord" avec celui de Toulouse, et que ce qu'ils montaient ne fonctionnait jamais, etc...
    "On" a donc "mis le temps" avant de se concerter vraiment, avec la nécessité pour l'un d'avouer ses nombreux péchés et l'autre de tout démonter parfois 4 ou 5 fois de suite et tout refaire!
    Tout ça, se savait fort bien en interne depuis 2004. Qu'on ne me (nous) dise pas que c'était une surprise. Et "on" en parlait même chez soi à table ou parfois aux comptoirs des bistrots à Hambourg en se demandant comment faire pour que ça marche...

    J'enfonce le clou en précisant que c'est arrivé pour au moins 20 sujets différent avec à chaque occasion un ennui très difficile à solutionner localement. Une belle cata, à partir de peu de choses à l'origine. Le résultat fut qu'il faut 5 fois faire le même travail avant que ça marche....

    2/ BOEING:
    Ceci dit, qu'on se console avec les ennuis de Boeing avec son projet Dream-liner 787!
    Le premier vol du "number one" était prévu en septembre dernier. Et bien, chaque nouvelle date est régulièrement "décalée" depuis novembre 2007. A priori, peut-être en fin 2008 ou avant Août 2009!
    On le voit, eux aussi ils sont tombés sur des gros soucis. Ce n'est pas la première fois!
    - Le résultat final c'est:
    - Une grosse colère des compagnies aériennes, qui avaient fait plein de "business-plans", de multiples calculs de marketting et même, les horaires et calendrier des vols! L'horreur.
    => Drame financier:
    Comme un chantier naval pour les bateaux, si la livraison est en retard, il faut payer au client une belle indemnité de pénalité pour chaque jour!!! Là, ça devient dur-dur. Nul besoin d'avoir fait "Sup-aéro", HEC et autres Sup-de-co" pour s'en douter!

    Le truc rigolo dans l'affaire (si et seulement si on n'est pas impliqué bien sûr) c'est que le client ne peut pas dire à Airbus:
    - Je suis en colère! La prochaine fois j'achète chez Boeing!
    Car Boeing aussi est souvent en retard imprévu...
    (vous pouvez échanger les noms pour relire la phrase ci-dessus)

    Tout ça pour dire:
    Quand notre ami Forgeard nous a dit en 2006 qu'il ne savait pas que...
    Je crois qu'il fallait que EADS me téléphone, je leur aurais expliqué moi...
    De qui on se fout?

    Bien aéronautiquement
    - Le matelot et petit pilote privé blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/

  • http://www.lepoint.fr/actualites-economie/je-ne-rendrai-pas-l-argent/916/0/185636

    Effectivement, c'est tout à fait révélateur d'une mentalité qui est intolérable....
    Si on en prenait un et qu'on le mettait au pilori comme au XVIIème siècle jusqu'à ce qu'il rendent le pognon... Ca n'arriverait peut-être plus aussi souvent...!

    Le problème est aussi que la plus grande partie de la population n'a pas ou peu de culture générale, aucune culture technique. En d'autres termes, "plus c'est gros, mieux ça passe!"

    Et ceux qui comprennent n'ont qu'à se taper le cul sur le sol. C'est aussi (encore une fois) une question de régime politique:
    - Ils font kafka dans leur culotte tous les jours!

  • Très intéressant l'interview du point !
    Il estvrai que l'ancien PDG est convainquant ! Pour peu j'aurai eu des larmes aux yeux !
    Reste maintenant à convaincre le juge !
    J'ai noté qu'il va verser aux impots 3 millions d'euros ! Je l'ai toujours dit il n'y apas assez de PDG en France ! Ils sont tous partis ! Trop d'impots tue l'impot !
    Concernant le cablage , je comprend mieux maintenant l'histoire de l'eau lourde ...

  • L'idéal serait 70 millions de milliardaires en France. Qu'est-ce-qu'on paierait comme impôts, que la France serait riche.
    C'est con d'être pauvre alors qu'on pourrait être riche. A moins que tous, nous partirions dans des paradis fiscaux. On irait sur le yacht de Thierry Bressol avec un grand blog sur écran géant dans le salon. Je prendrais une grande cabine avec Anna, Kripto et Nathalie et vous inviterait à une bonne carcolade.
    Comme dit JP, trop d'impot tue l'impot, mais avec bcp de gens imposables, on pourrait en garder un peu de plus. Vivement qu'ils y aient plus de milliardaires en France qu'en Amérique ou en Russie.

  • D'après Usine Nouvelle, l'Allemagne a rendu un non-lieu sur le sujet, ce qui n'empèche pas les ressortissants allemands d'être concernés par la procédure française. (je ne connais pas les motifs du non-lieu).
    Pas de bol pour le club des profiteurs: si Chirac avait été au pouvoir, l'affaire serait passée aux oubliettes.
    Ca vaudrait le coup de regarder plus avant pourquoi les russes tenaient tellement à prendre une participation dans EADS.

  • "...Hamburg a travaillé sur des plans papier au lieu d'utiliser le logiciel Dassault Aviation..."
    @ Mathaf Hacker le 29.05.2008: Comment savez-vous ça Mathaf?
    "(le meilleur du monde)" Ca n'a pas beaucoup de sens.
    @ JP a raison, ce genre de retard est non seulement fréquent, mais il est impossible de le cacher longtemps. Par contre "en interne", on peut souvent cacher longtemps la vraie cause du petit souci...

    Il n'y a plus beaucoup de "plans papier" aujourd'hui, mais des tirages imprimés pour aider les ouvriers câbleurs à travailler.
    Il y a plusieurs systèmes logiciels impliqués dans l'affaire, et c'est une histoire pas très simple. Qui a tort, qui a raison? Cela n'a pas grand sens.
    - Le sujet à retenir c'est que pour chaque opération qui commence en un lieu et doit être achevée ailleurs, il y a fatalement un partenaire qui "impose" une partie de ses méthodes de travail à l'autre.
    C'est dire qu'il faut que tout soit accepté de bonne grâce et sans contestation, bien en amont du début des travaux.
    Entre partenaires étrangers et lointains de 1000 km, c'est difficile! Chacun doit être convaincu par l'autre.
    Plusieurs systèmes logiciels Allemands n'étaient pas compatibles avec ceux de leur partenaire à Toulouse Blagnac, et "on" ne s'en est pas aperçu assez tôt (où quelqu'un n'a pas osé le dire)
    Plus grave, il existait un désaccord entre ingénieurs des deux usines sur l'usage de "ceci et de cela", qui ne fut pas solutionné. On n'avait pas tranché en haut lieu.

    Cela peut toujours arriver. Je crois même qu'il est tout à fait impossible d'ailleurs, qu'un "montage" tel qu'est l'organisation d'Airbus fonctionne sans qu'il y ait des fausses notes. C'est humain! Ils y arrivent. En 1972, chez Boeing, Douglas, Mc-Donell etc.... Tout le monde se marrait bêtement en observant le premier Airbus A300. Maintenant plus personne n'en rit.
    - Qui n'a pas eu un beau jour, l'occasion de visiter les ateliers de maintenance d'Air France, (par exemple) et d'y voir un avion de ligne "mis à poils" pour sa visite des 5000 heures, ne peut pas comprendre pourquoi il y a eu autant d'emmerdements avec le montage de ce nouveau modèle d'avion.
    Un avion de ligne, quel que soit son âge, est une petite merveille de perfection technique. Chaque sous-ensemble doit être démonté et remonté avec le plus grand soin méticuleux.
    Et c'est très simple, à côté du soin qui fut nécessaire pour concevoir et mettre au point chaque petite chose, jusqu'à être sûr que ça marchera:
    - Longtemps et à coup sûr!

    C'est pourquoi d'ailleurs certains avions de ligne en service ont plus de 25 ans de vols, quand ce n'est pas beaucoup plus. C'est un choix de politique technique à faire par chaque Compagnie aérienne.
    - Air France-KLM renouvelle régulièrement sa flotte en achetant des avions neufs chez Boeing et Airbus.
    - Kalitta Air (une Cie US qui vient de se faire remarquer à Bruxelles dimanche dernier) est spécialisée en avions cargos qui fait voler 18 Boeing 747-100 ou 747-200 qui ont tous plus de 20 ans. Ils en ont même 3 qui datent de 1972 et 1971.
    (enfin.... Depuis dimanche ils en ont 17. Il faudra en acheter un autre...)
    - 38 ans, ça commence à faire beaucoup. Mais... C'est une question d'entretien!

    En attendant, Forgeard et Cie peuvent se féliciter d'être en république bananière, car aux Etats-Unis, yen a ici un autre qui le dit à sa façon, la justice leur aurait plus vite mis le grappin dessus!
    Pour l'affaire Enron, en 6 mois les coupables étaient trouvés, "pliés", "logés" et ils devaient rendre autant que possible le pognon perdu!
    (qui va dire après-ça que je tiens des propos de gauchiste?)

    Dès le troisième jour, les individus soupçonnés étaient convoqués pour confier leur passeport.... C'est dire l'odieux pays de gauchistes! C'est d'ailleurs à la mesure des pertes incroyables subies par des milliers de personnes à cause de leurs conneries.
    Certains n'auront pas de retraite, par exemple. Ca fait plaisir sans doute...
    C'est cette absence de protection qui nous est proposée "actuellement", pendant qu'on démolit notre système solidaire par répartition.

    L'attitude de la sévère justice US est à comparer avec la longue liste d'affaires depuis parfois 20 et 30 ans "en souffrance" en France.
    (faudra trouver un bon jeu de mots avec ça)
    Il est sûr aussi que le jeune Olivier Besancenot gagne tous les jours des arguments avec le laisser-faire actuel. Il aurait tort de se gêner!
    - Le vrai problème n'est pas le capitalisme ou le communisme, c'est le laisser-faire allié à la voyoucratie!
    Mais toute interprêtation est libre en démocratie.
    Ce qui me déplait souverainement, c'est cette mauvaise fois déployée dans les médias, pour dire que quiconque réclame la sévérité judiciaire pour ce genre d'histoires, est un dangereux gauchiste ou un affreux "populiste".
    - Pour moi, ce comportement est une fabrique de gauchistes.

    Bien aéronautiquement

  • Il faudra que je montre comment il est, mon yacht... Mille sabords!

  • Quelques informations sur la stratégie russe par rapport à EADS

    http://www.leblogfinance.com/2007/03/eads_accords_in.html

  • Thierry Bressol

    extrait de l'article que j'ai posté plus haut :

    "Freiné par un enchevêtrement de câbles
    Le câblage de l’A380 a été le maillon faible de la chaîne de production et l’élément déclencheur de la nouvelle crise qui s’est déclarée aujourd’hui. Les plans d’installation des harnais électriques dans les sections avant et arrière du fuselage dessinés par les équipes à Hambourg ne correspondaient pas à l’appareil réel se trouvant dans les chaînes de montage de Toulouse."

    Grosse merdo, il y a 500 km de cable. Ce n'est pas une question d'aménagement de cabine, celui-ci vient en bout de course, sous la responsabilité du client. Il s'agit des cablages vitaux qui permettent à l'appareil de fonctionner (y compris les capteurs, les relais au avionics etc.)

  • Yesroll

    Gallois se défend :
    http://www.lefigaro.fr/societes-francaises/2008/05/27/04010-20080527ARTFIG00260-airbus-tensions-franco-allemandes-.php

  • Opération de charme de la Russie:
    http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2008/05/tchad-la-russie.html
    Aucun rapport avec EADS...

  • Si ça continue, Louis Gallois va regretter la SNCF. Son retour dans le monde aéronautique est un vrai sacrifice... Je vois qu'il y a ici au moins deux lecteur du site-blog de JDM de Libé!
    "...Opération de charme de la Russie:
    http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2008/05/tchad-la-russie.html
    Aucun rapport avec EADS..."
    Effectivement, d'autant qu'ils ne sont pas même clients d'Eurocoptère...
    - Même si les Russes ont voulu être actionnaires de EADS.
    - Ca fait un truc de moins à dire pour critiquer Poutine!*
    Une bonne nouvelle finalement, c'est devenu rare.
    *Hitler était un bon maître pour son chien et un patron toujours charmant avec sa secrétaire. On a retenu autre chose de lui.
    (s'il n'avait pas été sympa "dans le privé", personne ne l'aurait suivi...)

    Airbus s'est en effet pris les pieds dans le câblage. Et les noeuds mouillés, bonjour...

    Ce qui est arrivé à l'A380 est arrivé sur des éléments considéré comme secondaires, un peu à tort. L'équipement de la cabine passagers, ça parait plus simple à faire que l'avionique (commande de vol électroniques, radionavigation etc...) et pourtant....
    Mais un avion de ligne, c'est naturellement complexe! Il y a toujours des emmerdements imprévus.
    Qui se souvient il y a plus de 15 ans, pour les premiers A340, ce qui est arrivé de plus emmerdant? Emmerdant, ce fut le cas de le dire.
    Presque tous dans les 100 premiers sorti de l'usine, avaient les toilettes toutes bouchées en moins de deux heures de vol.
    Lorsqu'on est 200 à bord et que le vol est prévu sur 8 heures, c'est un petit souci qui laissa penser à Toulouse et Hambourg que les chiottes, ce n'est pas vraiment plus facile que faire voler le zinc....
    Les oreilles ont sifflé un moment, ça c'est sûr! Même si chez Boeing, ils ont aussi eu le coup 25 ans plus tôt. Ca les aura sans doute un peu constipés de devoir y repenser pour le 787... Qui peut prévoir où ça va merder?

    Rantanplan, maître des commandes électriques de vol des premiers A320 ne sera jamais oublié!
    Enfin, pendant que Noël Forgeard construisait sa galère pour Airbus, le PDG de Boeing se faisait virer parce qu'il fréquentait une ingénieuse durant les heures ouvrables de bureau.
    Ce fut ce qui s'appelle s'envoyer en l'air.
    Pour un constructeur d'avion, ça doit normalement aussi pouvoir se faire, mais pas au bureau!
    Mon instructeur à l'aéroclub nous le disait d'ailleurs:
    -"En aviation, passer dans le journal, c'est tout bon ou tout mauvais, ya pas de milieu..."
    Ce patron là, pour une autre raison que Forgeard, est passé dans le journal!

    Bien aéronautiquement

  • La Russie, ça avance très vite :

    http://www.liberation.fr/actualite/reuters/reuters_monde/328859.FR.php

    EADS de l'Atlantique à l'Oural ?

    Papa Gallois a laissé un grand souvenir à la SNCF parce qu'il a tout lâché aux syndicats. Dormez, brave gens ! Gallois veille...

  • Décidément, c'est le Monde le mieux informé sur les instructions :

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/05/30/l-ancien-patron-d-eads-noel-forgeard-mis-en-examen-pour-delit-d-initie_1051593_3224.html#ens_id=1027819

    L'avocat dit que Foregard est très accablé de sa mise en examen. Il aurait du dire :"Forgeard est très mal câblé" LOOOOLL.

    Amende jusqu'à dix fois le produit de l'opération, pas mal !

  • Une affaire d'état(s).
    Les allemands jouent groupés et marquent des points.
    La france tente une manoeuvre d'encerclement en faisant entrer les russes dans le jeu.
    L'éthique et l'environnement ont déclaré forfait.

  • Yesroll

    Comme c'est sympa de revenir à des sujets intéressants ! Merkel prône fortement un rapprochement avec les russes: presque tous les tuyaux de gaz russe passent par l'Allemagne, avec des enjeux juridiques et économiques très forts. Les russes ont besoin de réinvestir massivement dans leur industrie aéronautique, mais ils se disent que ce serait bien mieux d'être partenaires d'EADS. Pourquoi pas ? Les Cheyennes, l'éthique, c'est pas du business.
    C'est plutôt la G.B. qui va se retrouver encerclée, au milieu du gué.

  • A la racine de tous ces problèmes qui perturbent le travail chez Airbus, se trouve l'énorme connerie que représente le changement de statut d'Airbus il y a quelques années déjà.
    Conformément à l'idéologie débile qui est à la mode en économie dite "moderne" depuis les années 1980, on a voulu privatiser un truc conçu avec le plus grand soin par un Etat qui alors, était capable de CREER, pas de jouer en permanence les syndics de faillites!
    - On oublie un peu trop en Allemagne qu'Airbus est à l'origine une idée:
    - Française
    - Et une création Etatique, dan s ce que cela a de plus noble et efficace!
    C'est fort bien raconté d'ailleurs par:
    - http://www.bakchich.info/article3673.html

    Qu'on laisse pourrir tout ça par des bons à rien comme Forgeard et compagnie, c'est un Nième scandale du laisser-faire généralisé. C'est dans l'air du temps, comme laisser des religieux obscurantistes peu à peu "faire la loi", en manipulant la justice parfois...

    Bien navicalement
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/

  • Chers amis, j'avoue que cette affaire dépasse un peu mes capacités d'analyse.

    Poutine est aujourd'hui chez Mr S et nul doute que EADS sera au menu, on a besoin de sous et d'énergie et Airbus de titane, alors...
    Quel dommage qu'Angela ne soit pas sensible au charme de Mr S, mais je la comprend.
    J'ai bossé un peu pour Airbus en 93, tout ce que j'ai pu y voir à l'époque est certainement obsolete. Sauf leur volonté de s'implanter en Chine qui a depuis été suivie et renforcée.
    Il y a un bouquin qui vient de sortir "EADS : La guerre des gangs", bon je ne l'ai pas lu, journaliste compétent mais pas forcément neutre.

  • L'instruction rique de prendre des mois, sauf si Sarko pousse les mises en oeuvre pour éclaircir l'horizon. C'était trop beau d'avoir une entreprise d'état exemplaire, il a fallu que les socialos bradent tout ça, et que Chirac finisse le travail.
    En attendant, c'est amusant de regarder les grandes manoeuvres Franco-Germano-Russes.

  • Le pb est aussi qu'être neutre dans cette affaire, cet énorme gâchis devrais-je dire, c'est accepter la mise en coupe réglée de l'industrie par des bandes organisées, il n'y a pas d'autres mots pour qualifier ces gens-là.

    d'autre part, dans les catastrophes sociales et économiques à venir si on con tinue à laisser faire, il n'y a pas "que" EADS....
    Ce qui reste de nos magnifiques Chantiers Navals est également menacé:
    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107081
    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107303 Aker Yards les Grecs
    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107643 Aker yards mai 2008
    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107679 Aker yards mai 2008

    Tout ça est lamentable. Que laissons nous à nos enfants et aux ados?
    Un incroyable désastre à venir.

  • Dans la logique de la guerre de l'information, il y a le Think tank us CSP neocon qui a déclaré la guéguerre à Airbus. Arguments : espionnage économique, corruption, liens avec la russie, vente d'armes au Venezuela...
    Source :
    http://www.centerforsecuritypolicy.org/modules/newsmanager/center%20publication%20pdfs/occ%20eads.pdf

    Agenda : le 19 juin doit intervenir la décision us dans les appels de Boing contre les implantations d'Airbus aux usa.

  • C'est exactement ça Yesroll, la lutte à couteau tiré de Boeing contre Airbus, le marché de l'avitailleur de l'USAF. Grosse partie de poker. N'oublions pas que c'est Mc Cain qui a dézingué la soumission de Boeing à l'appel d'offre de l'USAF. Y faudrait voter Mc Cain alors ? EADS de l'Atlantique à l'Oural, j'espère que Sarko avait une longue cuillère pour le diner avec Poutine.

  • Il y a une intrication entre les choix technologiques (innovants pour Airbus), les choix d'infrastructures sous jacents (classiques chez Airbus), les réseaux financiers et politiques semble t il indéchiffrables.

    Au bout du compte, c'est quand même les clients (Inde-extreme Orient) qui risquent d'arbitrer.

  • Après avoir lu plusieurs études on dirait que la lutte des 2 titans peut avoir comme issue la plus probable que les deux menant leurs projets jusqu'au bout (forcément avec retard et bricolages), les deux finiraient par perdre de l'argent. L'autre issue est un KO de l'un des 2.

  • En effet, on ne saurait mieux dire:
    "...C'était trop beau d'avoir une entreprise d'Etat exemplaire, il a fallu que les socialos bradent tout ça, et que Chirac finisse le travail...."
    -"La guerre des gangs", il y a un peu de ça en effet, même si le qualificatif parait "hard" pour gens "propres sur eux" en apparence.
    - Je viens de ratisser tous les commentaires. ici nous avons donné notre opinion et j'ai fait de même. Il y a d'autre part les opinions, il y a aussi les faits. On est moins nombreux à avoir exposé des faits avérés sur la questions.
    =>
    - Ils ont été cyniques et pour le moins "indélicats". Et le nouveau statut d'Airbus s'est révélé socialement, économiquement et industriellement très dangereux.
    C'est un très mauvais résultat de plus de la mise en oeuvre d'une idéologie de vandales. Nous sommes ici quelques uns à le conclure, chacun à notre façon.

    - Mais un autre fait "qui dérange" a été oublié jusqu'à ce soir, un FAIT potentiellement très dangereux. Là, on n'est plus "seulement" dans les dégâts sociaux et économiques, ou la perte d'argent pour les petits porteurs.
    - On est dans la Sécurité Aérienne!
    . Je ne prends pas souvent l'avion, je n'ai pas le privilège et la fierté d'appartenir à l'industrie aéronautique, et je ne suis pas non plus pilote de ligne ou "PNC".
    . Cela dit j'ai longtemps fait partie de la corporation cousine des Marins du Commerce et suis petit pilote privé.
    Je sais donc ce qu'est une grosse machine très sophistiquée et ce que c'est de voler.
    Il y a ce qu'il faut dans ma petite tête pour me rendre compte de ce qui suit:
    - Un avion de ligne est aussi un "objet de série" industrielle, comme une voiture et...
    Il doit en plus, ETRE Absolument et PARFAITEMENT monté et entretenu.

    Quand je prends l'avion, j'aime aussi être absolument certain que les deux pingouins qui s'installent à l'avant vont me piloter soient:
    - Réellement brevetés "PL" (pilotes de Ligne) et en bonne santé!
    - Et qu'ils soient "bien dans leur pompes"!
    (pas de pb de salaire impayé, pas de pb avec l'épouse, pas de conflit entre les deux* ou avec n'importe qui d'autre, etc...)
    (* C'est statistiquement prouvé... Là, ça craint vraiment!)

    J'aime aussi (accessoirement) que l'avion ait été monté dans son usine dans d'excellentes conditions d'ambiance sociale! (surtout si c'est un appareil moderne et neuf)
    Ca peut paraitre con, mais il est avéré de longue date que la qualité du travail peut TOUJOURS en faire les frais!
    L'industrie "aéro" dispose des meilleurs, (de fort loin) ouvriers, techniciens et ingénieurs dans tous les domaines concernés, c'est connu.
    J'en connais et les ai vus quelque fois de mes yeux travailler. Je peux vous assurer qu'ils ont hautement méticuleux mais....
    - On n'a pas là, des surhommes et des superwomen muttant(e)s issu(e)s d'une race supérieure! Si on les "gonflent", ils et elles bossent toujours moins bien... C'est la nature humaine.
    - Qui n'a pas encore perdu le sens des rapports de causes à effets doit s'en rendre compte! Ce sens se perd souvent dans la société moderne...

    A la suite de crises graves chez Boeing, eux ils le disent ouvertement, ils sont régulièrement obligés de renforcer par tous les moyens tous les contrôles imaginables.
    Les avions neufs sont parfois "rappelés", ou on leur envoie des "musclés" avec tout ce qu'il faut pour "corriger". Il n'y a pas de miracle. Et ça ne suffit pas toujours....
    - Certains accidents ou incident ont cette origine...
    Un avion de ligne c'est par exemple, avec vous à bord:
    - 960 Km/h à 10 000 mètres au dessus d'un océan tourmenté par la tempête.
    - Température extérieure -54°C et des vents violents en altitude...

    Si jamais la bête, elle commence à perdre ses plumes en vol, ça craint...
    - Si cela n'arrive pas souvent, c'est parce que les brillantes élites qui nous dirigent, ne s'occupent jamais directement des avions. (heureusement) Qui va s'en plaindre? ;-))

    Pour info, la franchise et le mauvais genre aéronautique:
    - http://www.corlobe.tk/article3337.html
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/spip.php?article79
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/spip.php?article160
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/spip.php?article216
    - Première Loi de l'Aviation:
    . Le décollage est facultatif et nul ne vous oblige à monter à bord et décoller.
    . Mais Si vous avez décollé, l'Atterrissage est Absolument Obligatoire!
    (tout abus sera puni)

    Le climat social créé par les cornichons qui dirigent maintenant Airbus et EADS est donc potentiellement et statistiquement, porteur de très mauvaises surprises.
    J'espère bien qu'elles seront trouvées "seulement" durant les "visites pré-vol", pas par les commission d'enquête...

    En d'autres termes, ces méthodes de "travail" et de "management" ont indéniablement un petit côté criminel.
    -"Mais tout va très bien, madâmeu la marquîse..."
    Le tube des tubes (1939) n'a jamais été autant "dans le coup".

    Bien navicalement
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    - http://marine-inconnue.blogspot.com/

  • Je ne suis pas si inquiet que toi la dessus, tout simplement parce que les gens qui bossent ont en général un truc qui paye pas et qui marche encore : la "conscience professionelle".
    Et les méthodes sont assez rigoureuses et il y a des marges de sécurité partout, mais d'accord ce qui se passe ne va pas dans le bon sens.

    Quand Reagan il y a plus de vingt ans a décidé de briser la grève des controleurs aeriens us en les virant tous, finalement il n'y a pas eu de casse; on aurait pu craindre pourtant.

    Mais tu as raison, les risques statistiques augmentent avec l'insécurité sociale.

  • Quand Reagan il y a plus de vingt ans a décidé de briser la grève des contrôleurs aériens US en les virant tous, il n'y a pas eu de casse? En êtes-vous sûr?
    Qui en France durant les années 80, est allé visiter les tours de contrôle aux USA?
    Pas grand monde. Tout le monde ici ne lisait pas leur presse locale....
    Surtout: la TV en France n'allait pas traduire et montrer ce qui se disait et se dit encore aux USA, qui serait allé "à contre" du discours français ambiant et officiel!
    Tous virés?
    C'est ce qui a été dit en France, avant que "ça commence".... D'autre part, il a vite fallu réintégrer d'urgence au moins les 4/5 des gars qui avaient été virés!
    Ca, on ne l'a pas crié trop en France.
    En fait, ils ont réussi "seulement" à se débarrasser des "meneurs les plus durs à cuire"....
    (c'était "de bonne guerre" et oser le faire, c'était déjà dangereux)
    Vous croyez qu'on peut remplacer des contrôleurs en trois semaines? Cela se saurait.
    - http://www.itf.org/ Site de l'International Transport Federation
    (association internationale de liaison entre les syndicats des transports dans la quasi-totalité des pays du vaste monde, même là ou c'est interdit...
    Ces syndicats, en France les sous-ensembles "transports" air, mer, fer et route des FO CFTC et CFDT, la CGT n'y étant entrée que très tardivement, pour cause d'anti-communisme de l'ITF)
    Choisir votre langue préférée et chercher tout ce qui est aéronautique!

    C'est incroyable ce qui peut se faire en France en matière de désinformation dans tous les domaines. Les plus gros mensonges sont souvent les plus réussis, surtout avec le temps et la distance!
    Internet à cette époque, une copine qui bossait dans un pressing "5 à Sec", croyait que Internet, c'était un chaine de pressings aux USA...
    - Aujourd'hui il faut effectivement fouiller, et c'est pas toujours facile, mais tout ou presque est accessible ou lisible avec la vaste toile...

    La conscience professionnelle ne peut rien contre le malaise social, elle gère les affaires courantes comme "ça peut". Quand on sait ce qui se passe ou peut se passer, il y a de quoi s'inquiéter parfois, en avion!
    Ce qui protège le pilote de ligne, c'est qu'il ne veut certainement pas se tuer avec son avion ! (et le vôtre) En général. Bien que ce soit arrivé deux fois...

    Baladez vous sur un forum "aéro" et lisez ce qu'il s'y raconte, info venue directement des "pro"...
    Là aussi, entre la presse "pro" et le gars du journal de 13h00 sur TF1, ya pas photo! Pour le tourisme oui, pour savoir ce qui se passe dans le petit monde "pro", on aura le folklore, c'est déjà ça.
    C'est parfois une excellente incitation, à prendre le bateau.

    Bon week-end!

  • Plus de précisions sur l'enquête de l'AMF

    http://www.lefigaro.fr/societes-francaises/2008/05/31/04010-20080531ARTFIG00040-les-dirigeants-d-airbus-justifient-la-vente-de-leurs-actions.php

    Il n'y a pas de pont entre la règlementation boursière et la procédure pénale. C'est bien fâcheux.

  • bonjour a tous mes amis du forum ktypto ingenys mathaf anna nath et gilles le chef d orchestre jp bressol et merci pour les mots d encouragement! Je pense que le malaise d EADS est du a Jospin qui avait un esprit trop intello pour construire une Societe bicéphale franco-germanique avec un chef d entreprise français nomme le fils Lagardere .Ceci dit quelqu un avait dit "Gouverner c est prévoir " Je pense donc plus a la rehabilitation de gigentesque clippers a voile et a vapeur "aucune allusion " la dedans a Jack Lang ! le charbon redevient exploitable meme a 2000 metres .La Voile est l energie la plus propre au monde .Les avions comme celui de Louis Blériot etaient fort bien conçus je pense qu ingénys pourrait concevoir un gigantesque avion pour 800 passager avec des ailes en lin et le moteur seraient des pales d eolienne quand le vent souffle on démarre et sans escale .Quant aux navires a rame il faut repenser le systeme avec rames mais sans rameurs et sans fouet .Je suis en train de dessiner chez moi une chaise a porteur pour Me Gilbert Collard l avocat des peoples avec une boite a cigares et une place pour son coiffeur .Son brushing etait mal réparti la derniere fois que je l ai aperçu.

  • Amités, Lemurrien77!

  • Merci pour les détails, Thierry, tu connais mieux le sujet que moi.
    Merci pour le lien, Mathaf j'en retiens "détenteurs d'une information privilégiée, c'est-à-dire connue d'eux seuls et précise" comme critère d'agissement frauduleux.

    En fait je suis partagé, d'un coté je trouve le niveau de revenus global des responsables économiques parfaitement indécent et de l'autre je sais qu'il se justifie dans le contexte économique tel qu'il est.
    Je suis partagé aussi sur le fait de vendre à tel ou tel moment ses actions. Dans le contexte airbus du moment ce n'était pas une information privilégiée connue d'eux seuls que de savoir que le cours après avoir monté risquait de baisser parce que le modèle de l'entreprise et son contexte allaient changer. Ce qui serait pertinent de savoir, c'est si d'autres actionnaires "externes" à ce moment là ont aussi vendu. Ca dépend si les déclenchement des ventes a été le fruit des infos du moment ou d'une analyse moyen-terme.
    Je suis pas franchement pour des sanctions judiciaires quand il y a doute, ni sur Forgeard bouc-émissaire, ni sur les 1200 qui mettraient l'entreprise à genoux.
    Par contre qu'on les contraignent à rendre l'argent à l'entreprise serait judicieux. Pas sur qu'en droit ce soit possible directement.

  • Monique Olivier ne fera pas appel. Etonnant ! Sûrement pour éviter à nouveau le défiler des familles, la douleur ressassé et le coût énorme, l'administration lui a promis en échange une remise de peine sous le manteau. Sinon, c'est absurde pour elle de ne pas faire appel. Son avocat n'est tout-de-même pas né de la dernière pluie pour la conseiller ainsi. On a compris. Enfin ceux qui sont branchés.

  • Le gouvernement malgache essaie de faire en sorte que les pousse pousses moyen de locomotion daant des colonisateurs anglais soient supprimés au profit des taxis .Les tireurs de pousse-pousses sont mécontents de se retrouver au chomage .Dautant plus que leurs arguments portent ! pas de pollution equivalent carbone pour la couche d ozone seul inconvénient les maux de pieds ! car les tireurs tirent pied nus ! Une idee a creuser pour nos transports parisiens avec des tireurs chaussés d Adidas .Pour ce qui est de l avion propre je creuse la question .J ai pensé au planeur tiré par un airbus a 50000 metre et qui descend sur 9000 km mais mon ordi cherche si il faufra des escales ou pas.

  • Les Vietcongs avaient fait la même chose à Saïgon, raison : le pousse pousse est un relent du colonialisme esclavagiste. Résultat : des milliers de petites gens au chômage.

  • Tu vois Mathaf décidément on est souvent du mème avis!!!

  • Tu vois Mathaf décidément on est souvent du mème avis!!!

  • Héhé ! Forgeard se rattrappe comme il peut :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/economie/20080606.OBS7385/enquete_sur_eads__forgeard_porte_plainte_contre_x.html

  • Forgeard a arrete de se teindre les cheveux ! comme chirac! comme Poulidor! c est un signe!Oui ils ont tous un point commun ! ils etaient tous les trois second! Forgeard derriere le fils de lj LAGARDERE grand patron Chirac derriere Giscard grand president et puis apres derriere sa fille Mademoiselle Claude patrone de l Elysee et notre poupou national heureux deuxieme derriere le multipolygametuyaudepoilien Anquetil.

  • Forgeard a arrete de se teindre les cheveux ! comme chirac! comme Poulidor! c est un signe!Oui ils ont tous un point commun ! ils etaient tous les trois second! Forgeard derriere le fils de lj LAGARDERE grand patron Chirac derriere Giscard grand president et puis apres derriere sa fille Mademoiselle Claude patrone de l Elysee et notre poupou national heureux deuxieme derriere le multipolygametuyaudepoilien Anquetil.

  • Cher maitre,
    vous êtes mal informés sur la chronologie de cette affaire. En effet, la lecture attentive des journaux vous aurait appris que le groupe lagardère avait annoncé son désengagement de eads de longue date (on le lui a d'ailleurs reproché comme un geste "antipatriotique").

  • stepahane , vous n'avez pas tort, mais je crois tout de meme qu'il y a deux calendriers bien distincts.

    La volonté de désengagemnet du groupe lagardère a été ainsi présenté par Lagardère devant la commission d'enquete de l'Assemblée.

    "J’ai annoncé, en août 1999, à une époque où EADS n’existait pas encore et où Lagardère était actionnaire d’Aérospatiale-Matra, que l’avenir du groupe Lagardère résidait dans les médias. Nous contrôlions à 100 % cette activité et il me semblait, en tant que gérant - et je n’étais pas le seul et je ne suis pas le seul – que nous pouvions créer davantage de valeur à long terme pour nos actionnaires en nous focalisant en priorité sur les médias. Je n’ai cessé de le répéter, encore et encore. L’information était donc connue du grand public et notre décision n’a pu surprendre personne.

    "Pourquoi la cession n’est-elle intervenue qu’en avril 2006 ? Pour la bonne et simple raison qu’il n’y avait pas d’autre fenêtre qui s’offrait à moi. Entre 2000, année de création d’EADS, et 2003, il y avait ce que l’on appelle dans le jargon que vous connaissez tous, un lock-up, c’est-à-dire une interdiction faite aux actionnaires de céder quelque action que ce soit. Lagardère, comme les autres, ne pouvait donc pas céder ses titres EADS.

    "De l’été 2003 à l’été 2005, j’avoue avoir eu deux soucis majeurs, même si ce n’était pas les seuls : la succession financière de Jean-Luc Lagardère et le combat incessant, qui a fait les beaux jours de la presse mais le malheur de notre entreprise – même si ce n’était pas le seul –, entre Noël Forgeard et Philippe Camus, contre lequel a été organisée une sorte de chasse à l’homme. Philippe Camus n’avait pourtant vraiment pas démérité à la tête d’EADS. Il avait fait partie des équipes fondatrices et il a magnifiquement accompli son mandat à la tête de cette entreprise. Nous y reviendrons sans doute.

    "À l’été 2005, donc, je lance l’opération à laquelle je pensais déjà cinq ans auparavant. Je contacte évidemment nos amis allemands. Nous allons voir le ministre de l’Économie et des finances de l’époque, M. Thierry Breton, le 27 ou le 28 novembre 2005, et nous lui annonçons que nous souhaitons nous retirer pour moitié, ce qui était d’ailleurs prévu par le protocole initial. Nous discutons, et nous ratons la première fenêtre qui se ferme pour des raisons boursières en janvier 2006. De son côté, l’État prend le temps de réfléchir à l’avenir. Tout naturellement, nous recommençons lorsque s’ouvre la deuxième fenêtre et nous réussissons. Nous cédons donc le 4 avril 2006 la moitié, mais la moitié seulement, de notre participation."

    Ca n'a pas empeché la commission de lui répondre en substance qu'il mélangeait deux choses, et qu'elle n'était pas convaincue. Car la volonté de se désengager pour rester à faire joujour dans les médias est une chose, affirmer que l'on ignore les périls de l'entreprise quand on se casse en est une autre.

    je rappelle aussi les déclarations de jean lu expliquant qu'il ne savait pas ce qui se passait dans ses entreprises, et qu'il répférait passer pour un crétin que pour un malhonnete. J'espère qu'au final, on ne sera pas amené à retenir les deux!

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu