Avertir le modérateur

Liberté pour les Indiens

Liberté pour les Indiens. « Découverte d’une tribu isolée en Amazonie », annoncent les journaux, avec photos à la clé. La réalité est sensiblement différente. Car les photos, prises depuis un hélicoptère, de cette tribu ne sont pas la preuve d’une découverte, mais le rappel à l’opinion que ces populations, connues depuis des décennies, sont menacées par ceux qui cherchent des terres à exploiter : compagnies minières et d'hydrocarbures, chercheurs d'or, agriculteurs.

C’est la Fondation nationale brésilienne de l’Indien (FNUAI) qui a publié ces photos, précisant qu’il s’agit d’une tribu vivant coupée du monde dans l'État brésilien d'Acre, à la frontière du Pérou. Ces Indiens sont sédentaires et cultivateurs.

Il serait intéressant d’en savoir plus ? Sans aucun doute, mais la FNUAI se l’interdit. Ils existent, et respectons cette existence. La Fondation précise que le moindre contact, même pacifique, pourrait provoquer la mort d'une grande partie de ces Indiens, leur corps n'étant pas immunisé contre les maladies que nous serions susceptibles d’importer.

Un droit légitime à l’existence

Ce cas n’est pas le seul. Loin de là. On estime à environ 70 ces tribus vivant dans l’isolement. Plus globalement, c’est la question des populations indiennes. Le Brésil a officiellement reconnus 580 territoires comme indigènes, mais le régime juridique de protection tarde à se mettre en place. Plus de 500 ans après l’arrivée des colons portugais, les revendications restent pourtant simples. Ces  peuples, parce qu’ils existent, ont le droit de vivre librement sur leur propre territoire : le lien qui unit les populations indigènes à la terre doit être reconnu comme la base de leurs cultures, de leur vie spirituelle et économique.

L’outil juridique n’est rien d’autre que la Constitution brésilienne, qui fait obligation au gouvernement fédéral de transférer ses terres ancestrales à la population indienne du Brésil et le rend responsable de la protection de ces terres, dans son chapitre VIII « Des Indiens ».

« Art 231. – L’organisation sociale, les coutumes, les langues, les croyances et les traditions des Indiens sont reconnus. Leur sont aussi reconnus leurs droits originaires sur les terres qu’ils occupent traditionnellement. Il est à la charge de l’Etat Fédéral de les délimiter, de les protéger et de faire respecter tous leurs biens.
« Les terres traditionnellement occupées par les Indiens sont celles qu’ils habitent de manière permanente, celles qu’ils utilisent pour leurs activités de production, celles nécessaire à la préservation des ressources naturelles indispensables à leur bien être et celles nécessaire à leur reproduction physique et culturelle selon leurs us, coutumes et traditions.
« Les terres occupées traditionnellement par les Indiens sont leur propriété définitive et ils ont l’usage et la jouissance exclusive du sol, des rivières et des lacs s’y trouvant.
« Les terres définies par le présent articles sont inaliénables et les droits qu’ont les Indiens sur elles sont imprescriptibles. »

« Art. 232. – Les Indiens, leurs communautés et organisations peuvent ester en justice pour ce qui concerne la défense de leurs droits et de leurs intérêts. Le Ministère Public intervient au cours de toutes les phases du procès. »

Sur le plan international, il faut citer comme principaux textes la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (New York, 9 mai 1992), complétée par le Protocole de Kyoto 11 décembre 1997, la Convention 169 de l’Organisation Internationale du Travail sur les Populations indigènes et tribales, (Genève, 5 septembre 1991) ou la Déclaration sur les forêts, signée à la Conférence de Rio (CNUCED, Rio de Janeiro, 5 juin 1992.

Des populations menacées

Amnesty international ne cesse d’alarmer sur le sort les populations indiennes du Brésil : « Les Indiens continuent à être victimes d’attaques, de massacres, et de toutes sortes de violences et de discriminations, souvent commis en toute impunité. Les gouvernements qui se sont succédé ne se sont pas acquittés de leur obligation de reconnaître pleinement et définitivement les droits des Indiens à la terre, obligation qui leur incombe devant la communauté internationale et en vertu de la constitution du pays. »

La grande difficulté est que l’Etat fédéral ne s’implique pas suffisamment dans la garantie du droit à la propriété de la terre. « Pendant des dizaines d’années, les Indiens ont été chassés de leurs terres par la violence exercée par ceux qui cherchaient à s’approprier celles-ci. Cette violence se poursuit aujourd’hui, alimentée par divers intérêts qui sont en compétition et au nombre desquels figurent les entreprises et les prospecteurs, qui cherchent à exploiter les ressources naturelles, les éleveurs de bétail, les propriétaires terriens qui, illégalement ou en toute bonne foi ont acquis des titres de propriété sur les terres des indigènes, les compagnies forestières, et l’armée qui, au nom de la sécurité, cherche à réduire et limiter les territoires indiens dans les régions frontalières. » Les dirigeants indigènes qui mènent campagne pour accélérer les transferts de propriété terrienne ont reçu des menaces de mort, ont été victimes d’attaques et d’assassinats.

Comment traitons-nous les Indiens ? Question d’humanité, mais aussi question de liberté.

Commentaires

  • Des indiens qui tirent sur l'hélico avec des flèches. Quelle surprise pour eux ! Ils ont du croire qu'ils voyaient le diable.

    Reste à construire une mairie, un clocher, leur envoyer chaque année une taxe d'habitation, une taxe foncière, et toutes nos saloperies modernes pour bien les soumettre et les polluer. Ils ne connaissent pas les plaisirs de la civilisation moderne et la chance de voter dans une mairie pour un notable pourri, pour un président démago .. avec des lois qui annulent les mariages débiles ..
    Oh la la !!! On va bien leur réduire la forêt et leur pollué l'eau pour les faire crever comme nous.

  • Est-ce que les indiens ont demandé un permis de construire leur cabanes ?
    Est-ce qu'ils sont aux normes architecturales avec le pays ?
    Est-ce qu'ils sont aux normes avec les évacuations sanitaires vers les fosses septiques ?
    Est-ce qu'ils sont à jour de leur cotisations salariales et patronales ?
    Est-ce qu'ils se lèvent tôt et respectent les 35 heures et travaillent plus pour gagner plus ?
    Est-ce qu'il ne sont pas hors la loi avec le travail au noir ?
    Mort de rire ! C'est Sarko qu'il leur faut.

  • Leur existence autonome est très gravement menacée c'est sûr. Leur identité propre et leur liberté individuelle l'est aussi. Isolés et sans défense aucune qui leur soit propre, ils devront compter sur les personnes peu nombreuses et surtout peu influentes qui vont tenter d'amortir le choc probable que constitue cette prise de contact qui de toutes façons, devait arriver tôt ou tard.
    A mon niveau je peux surtout leur souhaiter de tout coeur:
    Soyez ouverts tout en sachant rester vous-mêmes, et ce sera très difficile! attention aux pillards! et Surtout: Bon courage!

  • Tu ne serais pas un peu indien toi ?
    Heureusement qu'ils ont des flèches pour recevoir le notaire du coin.

    Enfin toute l'histoire des conquistadors nous montrent depuis les lachés de chiens sur les primitifs exterminés que le diable, c'est bien le civilisé qui au nom de dieu conquière tout pour lui, pour sa pomme d'adam.
    En plus le Brésil déforestre à tout và pour le pognon d'une civilisation "moderne" qui ne tient plus compte que de la rentabilité. En cela Thierry a raison, trop peu de personnes soucieuses de la diversité dans un monde à la pensée unique. Le danger est la. La peau d'un indien ne vaut rien dans un monde assoiffé de richesses superficielles.

  • Il y a dans ce genre d'affaire quelque chose qui me "scie":
    En général l'existence de ces groupes presque totalement isolés est connue de longue date par quelques uns, parfois même par l'administration. On s'en est pourtant désintéressé totalement pendant des dizaines d'années.
    - Soudain, "on" s'intéresse à eux parce que la surface boisée qu'ils occupent est "intéressante" à exploiter ou que le contenu détecté du "sous-sol" est exploitable.
    (pétrole ou tout autre produit naturel précieux)

    Relire l'article! Il est du Devoir Premier de l'Etat Brésilien dans ce cas et dans tout autre pays où cela arrive, de garantir et protéger par "la force publique" si nécessaire, le Droit Légitime de ces gens à vivre sur leurs Terre en toute Propriété. Nous savons que ce n'est pas toujours ce qui s'est passé....
    Le droit de propriété, il est plus qu'un peu souvent "à géométrie variable"!

    Qui n'a pas remarqué ce qui suit?
    Le sacro-saint Droit de Propriété est toujours invoqué (pour n'évoquer que le cas de la France):
    - A chaque tentative de faire réquisitionner des logements vides pour les mettre à la disposition en logements sociaux, pour qui n'a plus les moyens de se loger à cause de la crise ou de tout autre problème personnel grave empêchant de travailler. La Loi de réquisition existe, mais rédigée en un "autre temps", il est effectivement difficile de la faire appliquer!
    D'autre part, tout fut tenté pour quelle soit "oubliée"....
    . Il est évident que nos hommes et femmes politiques "pro", même et surtout quand ils ou elles sont élus locaux, n'ont pas vraiment le feu sacré pour agir dans le sens du Droit élémentaire au Logement et pour faire baisser les loyers de gré ou par incitation et encore moins de force!
    . Ceux-ci étant plus que souvent "bons propriétaires", ceci explique peut-être cela.
    A propos, il existe un "coin" très instructif, parfois amusant et parfois attristant. Lisez!:
    - http://franceproprietaire.blog.20minutes.fr/ (c'est pas loin d'ici...;-)
    On a tellement sur-valorisé l'état de "propriétaire", que de nombreuses personnes se mettent dans des situations invraisemblables par pure naïveté, manipulées par des professionnels pas toujours très scrupuleux...

    C'est aussi l'une des causes de la fameuse crise "subprime" aux USA! J'ai entendu parler par un brillant économiste Français, de ces "créances douteuses qui constituent la cause première de.... taratata..."
    Cette insulte envers des citoyens des Etats-Unis en difficulté financière du fait d'un système bancaire un peu voyou sur les bords, victimes aussi de leurs choix électoraux malheureux, aident à faire oublier que si la situation globale de l'Emploi là-bas était plus stable.... Ils pourraient payer leurs emprunts et ce désastre ne serait pas arrivé!!
    - La faute à qui? Les "mauvais payeurs" ne sont pas seuls en cause semble-t-il...
    - Il existe une différence entre un "escroc" et une personne en difficulté financière due au chômage par exemple.
    Pourtant, le "traitement juridique" de l'intéressé est souvent le même. Les brillantes élites qui nous "dirigent" semblent s'intéresser à la chose, surtout pour encaisser le loyer, quoi qu'il arrive!

    Le sacro-saint Droit de Propriété est également toujours invoqué pour ne (surtout) pas s'en prendre à des pratiques vicelardes (parfois légales mais est-ce pour cela que c'est honnête?) qui sont organisées spécialement pour faire monter artificiellement les prix sur tout le marché immobilier.

    Mais comme c'est étrange! Ya quand-même des trucs bizarres dans la vie....
    Lorsqu'il s'agit du Droit Légitime de ces quelques groupes plus ou moins isolés et tribaux d'Indiens d'Amazonie (ou de quelques Papoux de l'Archipel Bismarck) de jouir normalement et en toute quiétude des terres sur lesquelles ils sont depuis des dizaines de générations....
    Là.... On n'entend plus (du tout!) parler du Droit de Propriété. j'aimerais qu'on me l'explique... ;-)) Et avec un peu de logique irréfutable!
    Bien sûr bien sûr, ils n'ont pas payé la taxe foncière pendant des années ces cons...

    Bien navicalement
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/

  • Ils sont bons pour un petit redressement fiscal, c'est pas bien méchant. Ils pourront toujours vendre leur terre, et se retrouver dans des cages à lapins en béton, avec des ascenseurs pourris et des charges locatives démesurées. On a plus de place sur Terre. On est trop nombreux. Les grattes ciel et les transports en commun sont une obligation pour loger toute cette populasse. La Terre deviendra un grand hong kong, sans king kong. Une planète insipide et sans joie. Métropolis de Fritz Lang ? Non de Bill Gates.

  • Depuis l'arrivée de Lula à la présidence, l'Etat Brésilien commence à se soucier réellement de la déforestation.
    Mais faire réellement "la loi" dans un certain nombre de territoires fort peu "contrôlés de fait par le pouvoir central....
    C'est une autre histoire!
    Et de nombreuses "priorités absolues" se battent entre elles en permanence, dans les locaux du gouvernement de Brasillia... Ceux qui "ont de la voix" naturellement, ont quelques facilités...
    Cela dit la prise de conscience du problème et de sa gravité existe, ce ne fut pas toujours le cas. Pour une fois qu'un progrès (petit) existe...

    Bon dimanche! (je sors) "Terminé pour les machines!" Ding!

  • Les journalistes et les anthropologues se réjouissent de la (re-)découverte de ces tribus perdues (de vue).
    Parce que ça fait un sujet de plus à coller dans le JT, ou un sujet d'étude qui permettra de financer une mission au fin fond de l'Amazonie.

    Pour le plus grand malheur de ces tribus..

    Parce qu'en Occident, on a décidé que notre civilisation était la plus aboutie, la plus évoluée, et qu'il faut impérieusement apporter à ces "sauvages dénudés", notre civilisation bienfaitrice, ces tribus risquent d'être happées et de perdre leur identité.

  • Sarkosy a déjà prévu un voyage officiel dans la hutte du chef ?

  • regardez notre civilisation, on ne devrait pas être très fière d'être en arrivée là, oui le modernisme a peut être du bon mais profite toujours au même, il faut laisser ces indiens à leur culture et les laisser en paix. Au moins avec des flèches ils ne poluent pas. Ce n'est pas des bombes. Primitif je voudrais le revenir mais malheureusement trop tard. Bien que ? une mamie qui s'inquiète pour l'avenir.

  • Joliement dit mamie Bagnan. C'est vrai que dans ce village, il n'y a pas de barbelés, ni mines antipersonnel.
    Kouchner va y aller prochainement leur apporter des sacs de riz et des microbes. Mais le pire serait de faire comme ce qui s'est passé pour les esquimaux du groëland, leur apporter l'alcool qui les a détruit afin de mieux les exploiter. Romuald voit juste. Notre civilisation s'imagine être la meilleure, alors qu'elle fonce dans les avantages du progrès sans être capable de gérer les inconvénients. Si l'homme doit un jour disparaitre par sa bétise incommensurable, souhaitons au moins que les derniers mohicans survivront car mieux armés naturellement pour supporter la destruction de la planète. C'est évident que la fin du pétrole ne les génera pas. Ils sont bien les seuls à ne pas dépendre des contingeances technologiques à bout de souffle.

  • Malheureusement ces tribus n'ont pas eu la chance de faire partie de la Guyane Française ou leur sort est enviables depuis déjà longtemps !

    Ils sont répertoriés vaccinés et profitent de notre système sanitaire et social , ils sont Français et leurs enfants vont à l'école .

    Ainsi civilisés ils peuvent faire valoir leurs droits et vivre sur leur terres ! La France les protège au mieux ainsi que leur cadre de vie et ils sont défendus contre les voyous venus du Surinam et du Brésil par nos gendarmes !

    Dans ce monde de fous il n'y a pas mieux !

  • Vaccinés, pucés, inscrits au LOF, dans le fichier central de la police, du permis à points, du service militaire, des impôts, du code génétique, des assurances obligatoires ..

  • @jp
    "Ils sont répertoriés vaccinés et profitent de notre système sanitaire et social , ils sont Français et leurs enfants vont à l'école"
    Oh la jp, tu es bien reveille? Si on leur fout la paix, ils n'auront pas besoin d'etre vaccines contre nos saloperies, ils n'auront pas besoin de notre (quel notre de toutes facons) systeme sanitaire et social, ils n'ayront pas besoin d'envoyer leurs momes a l'ecole bie blanche et aseptisee.......

    "Ainsi civilisés":
    Qui te dis que ces personnes ne sont pas deja civilisees selon leur criteres, leur ethique, leurs coutumes etc a eux. A EUX! pas a nous

  • L'espèce humaine a besoin de diversité dans les civilisations encore plus que d'échanges.
    Ce qui implique que des territoires soient préservés de façon étanche.

  • Comment faire ? La faune, la forêt, tout se réduit chaque année. Les animaux sauvages n'existeront plus faute d'espace vital. Les mers sont tellement pillées, avec 8 milliards d'individus que l'on veut passer à 12 milliards en 2050.
    La faute aux religions qui militent contre le planning familial, et souhaitent la destruction de la Terre. Qu'importe que le bipède évangélisé soit partout, l'apocalypse est leur souhait le plus cher.
    Si les chercheurs ne les protégeaient pas, ils seraient immédiatement soit évangélisés de force, soit exterminés pour leur piquer les terres pleines de ressources à puiser pour notre confort suprême.

  • Il faut bien disitnguer.
    Il ya d'une part les populations indiennes connues et cotoyées, qui revendiquent leur terre, et c'est une question discutée au Brésil, jusqu'à la Cour supreme, et d'autre part les Groupes de populations isolés, qui se trouvent menacés par les implantations illégales des compagnies minières et d'hydrocarbure.

  • Diââbleu...
    Y a plus de monde au tribunal de Lille pour casser du bougnoule qu'en Amazonie!
    Chose lue à midi et demi à bord de mon PC:
    10 commentaires seulement en 24 heures.
    Vrai qu'il est un peu plus facile d'insulter tous les musulmans sans savoir ce que c'est, qu'écrire un truc intéressant à propos de ces gens lointains par le temps, la distance et la coutume que sont ces Indiens du Brésil forestier.
    Cela dit, les gars à grosses lettres sur le blog et à la poubelle bien pleine qui leur sert de cerveau, ne se présentent sous un article, que s'il s'agit de près ou de loin d'une histoire d'Islamistes.
    Leurs commentaires sont comme l'ancienne gare maritime en béton armé, Quai Henri IV à Dieppe, c'est si laid que c'en est presque aussi une oeuvre d'art!

    Cela dit la gare maritime SNCF a disparu, remplacée par une marina pas tellement plus belle.
    Malheureusement, à la prochaine affaire musulmane, nous devrons encore lire ces horreurs en grosses lettres, et le blog-captain devra nettoyer ça, à la lance à incendie...
    (pour le premier avril 2009, je propose un canular:
    si le gouvernement échangeait deux de nos jours fériés chrétiens
    par deux fêtes musulmanes? Imaginez un peu les réactions...)
    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107305 Espadon Black Mortimer
    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107284 Toulon Eleph 1er Avril
    (les éléphants c'était vrai, mais pas l'Espadon)

    Ils ont de la chance ces Indiens du Brésil, jamais on ne les insultera autant que cela peut arriver aux Arabes. C'est aussi cela, la Civilisation!
    Ils sont si loin de nous, qu'il n'est pas même certain que l'insulte existe chez eux. Sachez que certaines notions qui nous sont évidentes, n'existent pas partout.
    Certaines populations isolées ont manqué quelque chose, c'est vrai aussi. Il faut le dire.
    Mais lire ça sur Internet, ça fait au moins un truc dont ils n'ont aucun besoin...

    Bien navicalement
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/
    - http://marine-inconnue.blogspot.com/
    - http://www.rtbf.be/info/international/ARTICLE_188125

  • A mon avis le ciel va tomber sur tête de Thierry. Je te signale que tu es le seul à parler de bougnoule qui est à mon avis la pire insulte.
    Je ne suis pas le défenseur des maghrébins, mais je ne confonds pas mes amis qui ne sont pas b.. avec les musulmans qui font leur haj, un pèlerinage à la ville sainte de La Mecque au moins une fois dans leur vie et dont je me ris quand le bateau coule dans le nil.
    Les caractères majuscules font certes un amalgame, qui est bien dommage et qui justement doit être expliqué pour mieux protéger tous les arabes. Exactement comme un français au Magreb qui n'est pas responsable des exactions catholiques. Tous les français ne sont pas cathos ni même chrétiens, tous les maghrébins ne sont pas musulmans. C'est seulement en expliquant qu'on évitera d'entendre ce que j'entends autour de moi "Y en a marre de ces arabes". C'est con, c'est terrible, aussi con que "y en marre de ces français" pour un anti-chrétien. Ce n'est pas en rejetant et insultant aussi les caractères majuscules que l'on peut prétendre être un bon bloggueur.

    Ce topic était merveilleux car enfin, on pouvait parler d'autre chose. Merci de laisser l'endroit aussi propre que tu l'as trouvé en y entrant.

    Faut dire que les indiens ne viennent pas en france nous obliger à supporter leur croyance, s'ils en ont sûrement. Ni menacer de scalper celui qui a dessiné un totem avec une bombe au sommet.

  • Anna Civilisations ?Tout le monde est en accord avec ce que vous dites ! Quoique concernant les coupeurs et réducteurs de têtes ....

    Ces peuples primitifs vont découvrir qu'il y a une vie après 40 ans pour le plus grand nombre ! Ils ne meurent plus pour une simple appendicite !

    Concernant ce que dit THierry , je crois tout simplement que les Français sont avant tout sensibilisés par leur vie de tout les jours ... Tout le monde n'a pas la chance de vivre loin de certains problèmes !

  • Faut choisir entre mourir d'une appendicite ou le planning familial, cher JP.
    On ne peut vouloir les deux, sinon faudrait 3 planètes Terre d'ici 2050.
    C'est aussi simple que cela, à moins de vouloir la fin de tout.

  • Mettons que l'humain existe depuis au moins 500 000 ans (peut être 3 millions).
    Ce qui représente, c'est moins abstrait, 5000 siècles ou 20 000 générations.
    Si j'en retire les ages des grandes civilisations soit 5 000 à 10 000 ans, ça laisse quand même 19 000 générations.
    C'était surement pas rose tous les jours, mais ça a perduré, dans l'isolement de petits groupes et la diversité. Un équilibre plutôt stable en symbiose avec la planete.

    En quelques générations voilà qu'il est en position de détruire toute la planéte.
    Et même si pour le moment ça se déroule à petit feu, ça ne semble pas aller en ralentissant, sans compter les quelques fois où c'est pas passé loin (Kennedy Kroutchev Cuba pour ce qu'on sait).

    On ne peut tout simplement pas revenir en arrière.
    On peut simplement essayer de ralentir le mouvement et croiser les doigts.
    Pour ces indiens comme pour le reste c'est à chacun(e) et à chaque groupe de voir ce qu'il peut faire en ce sens.
    Leur milieu naturel a constitué aussi un poumon pour la planète depuis des lunes autrement dit pour vous et moi. Sur 4,5 milions de Km² la moitié a été ouverte à la colonisation dans les années 70. Pour des détails vous pouvez consulter le site dédié :
    http://www.deforestation-amazonie.org/
    Malgrés des résistances au Brésil, ce mouvement pour le moins perdure.
    Et nos banques y participent activement.

  • Bien bien bien, je vois que le mythe rousseauiste du bon "sauvage" fonctionne à plein régime, celui du paradis terrestre aussi...
    En tribu ou pas, l'humain reste humain, avec bon et moins bon cotés, ses qualités et ses atouts, ses faiblisses et ses défaillances, quelque soit la culture.
    Nota bene : à propos d'appendicite, ou de rage de dents, quand on est dans la forêt, on est tout de même content de voir le médecin européen avec sa médecine européenne issue de notre société européenne non ? Dans certaines circonstances on la trouve bonne tout de même la société européenne.... Les sous de la France aussi d'ailleurs.

  • Non Nathalie!
    le mythe du bon sauvage fonctionne tres mal puisqu'il s'agit de tribus isolees, qui n'ont jamais eu de contact avec les "civilises" et non de ces tribus bien connues, qui ont des contacts sporadiques avec "notre monde" et qui choisissent de vivre a l'ecart.

    Le moindre contact risquerait d'etre suffisant pour tuer ces etres, comme le rappelle le texte. Ne serait-il pas arrogant de notre part de decider a leur place ce qui est bon pour eux, selon nos criteres d'appreciation? La seule chose raisonable que l'on puisse faire pour eux est de preserver leur habitat afin que leur mode de vie soit preserve lui aussi. Gros interets financiers contre une poignee d'hommes, ca ne fait pas le poids... Enfin pour le moment.

  • Quand on y pense, ils ont vécu jusqu'à nos jours sans chercher à sortir de leur forêt, à explorer d'autre continent. Il ne connaissent rien du christ, ni de la Télé, ni de GW Bush. Ils ont pourtant du apercevoir des avions passer dans le ciel. Même dans ce coin reculé de l'amazonie, à la frontière du Pérou si je me souviens. Sont-ils mi-homme mi-animal ou descendants des cro-magnons comme nous ?
    On sait maintenant que l'homme ne descend pas du plus intelligent le Néenderthal, dont toutes les recherches semblent prouver qu'il a disparu comme les dinosaures. On descend bien du plus idiot le cro-magnon. Voila pourquoi tout s'explique quand je regarde le bipède d'aujourd'hui. N'est-ce-pas Nathalie ? Ce n'est pas dans la bible ça. hi hi !

  • Il est sûr que nous sommes d'abord obligé de nous occuper de nos problèmes et petits soucis immédiats, où que l'on soit.
    - La situation exacte de ce groupe qui déclenche ce débat, n'est pas très claire?
    Sauf qu'il existe un risque pour eux, du seul fait de la ressource naturelle du sol ou du sous-sol...

    Il est à présent compris qu'avoir du pétrole ou n'importe quoi d'autre de précieux sous son sol est une véritable malédiction pour de nombreuses populations...

    Congo-Zaïre, Nigeria, etc. Pour ce qui est du pétrole, il n'y a guère que le peuple Norvégien qui n'a pas été noyé dedans par ses propres notables...
    http://www.eric-laurent.com/pages/LA_FACE_CACHEE_DU_PETROLE-231453.html
    (il en rajoute un peu! Mais... C'est tellement vraisemblable...
    Et ça cadre avec ce que je sais et j'ai pu voir en voyageant)

    Si on parle d'eux tout d'un coup, c'est très inquiétant. Leur tranquilité est finie!
    Même si effectivement les plus malins d'entre eux, y gagneront aussi sur beaucoup de plans. Les plus veinards aussi, pas forcément les plus méritants. Et si ceux qui y gagne réussissent à conservé leur identité propre et leur originalité culturelle, ça...
    Ce sera très fort! C'est arrivé aussi.
    (Maori en Nouvelle Zélande ou des Papoux de l'Archipel Bismarck et des Iles Kiribati par exemple)
    Je pense à un groupe de 15 "Papoux Kiribatiques" qui furent embarqués à bord d'un cargo Allemand sous pavillon de complaisance en 1982. Un Allemand avec qui j'ai navigué m'a raconté ça... Les gars pour commencer, ils ne savaient pas (du tout!) ce que c'était que l'argent. C'est pas mal pour la Cie ça....
    En fait, on leur donnait de l'argent de poche, il fallait TOUT leur montrer, c'était passionnant d'ailleurs.
    Pour commencer, il a fallu à bord leur montrer comment avoir de l'eau, allumer et éteindre la lumière, l'usage des toilettes (surtout pas oublier ça mille sabords), faire du café et le moindre des détails de tout ce qu'il y a affaire à bord d'un cargo de 12 000 T.
    (les premiers jours, fallait les avoir "à l'oeil", pour éviter les accidents)

    Le plus marrant c'est que.... Ils apprennent terriblement vite!
    (plus vite qu'un Allemand avoua mon cher collègue de la race des seigneurs....)
    Un esprit vierge.
    Pour preuve, il n'ont pas oublié de demander du pognon, après leur 8 mois de bord! Pas si cons n'est-ce pas?
    (un seul défaut, à la pleine lune... Il fallait savoir les "tenir"!)

    Bien navicalement
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/
    - http://marine-inconnue.blogspot.com/

  • Et quand les papoux ont fini leur travail, on les a balancer par dessus bord pour nourrir les requins. C'est pratique d'être hors des eaux territoriales, une zone de non-droit, qu'est-ce-qu'on se sent bien. On peut balancer à la mer des immigrés qui se cachent au fond de la cale. Rien n'est plus libre qu'un marin dédouané détaxé décomplexé.
    La marine est le dernier espace de liberté sur Terre.

  • Au choix : notre pétrole ou les indiens.
    suivez la piste bien fraiche
    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2008/05/31/au-perou-des-tribus-indiennes-refusent-l-exploitation-petroliere_1052146_3222.html#ens_id=1051614

    Je préfère les indiens

  • Yesroll
    Il n'y a pas qu'en Amazonie que le problème se pose, mais ça illustre parfaitement le cynisme des exploitants de matières premières . C'est tout simplement: pousse toi de là que je m'y mette, et va te faire génocider ailleurs.
    C'est un problème permanent en Australie, où certains territoires aborigènes sont déclarés sacrés, empêchant par là toute exploitation minière.
    En Indonésie, où on ne peut pas dire que le droit soit prévalant, Dayaks et Ibans sont nettoyés dés qu'il y a un intérêt économique est en jeu. Leur environnement est détruit par les exploitants forestiers, notamment. Je suppose qu'il en est de même en Paouasie.

  • C'est ça la conquête de l'Ouest. Dès que le visage pâle arrive, il construit un cheval de fer et exploite la terre au mieux. C'est le plus entreprenant qui gagne.
    On fini toujours pas leur offrir un pont en or à ces sauvages en leur montrant les bienfaits de la civilisation moderne : une photo dédicacée de notre cher président, une fanfare qui leur joue l'hymne national et un joyeux cocktail de l'amitié.

    C'est comme le gars qui garde son terrain avec une maison dessus contruite à une époque dans un village. Quand le village est devenu un ville, sa maison est entourée de buildings, et le prix de son terrain est devenu plus cher qu'une superbe résidence sur la côte, il fini par craquer. Quand on est encerclé par un autre monde, on fini par dépérir ou déguerpir. Heureux celui qui peut être déplacé.

  • Déjà enfant je préférais les indiens aux cow boys et aux gangsters.
    Un de mes bouquins préférés était les contes et légendes des Esquimos.
    Et j'aime toujours bien le mythe gaulois d'Astérix contre l'empire romain.

  • Moi dans la cour de l'école, j'étais Géronimo. Toute la classe se bagarrait. Les commanches contre les apaches. Et David Croquettes s'en prenait plein la tronche. Certains se prenaient pour des sious. On leur cassait la gueule.
    Aujourd'hui je préfère Rintintin.

  • je suis d accord avec mathaf.Lorsque je serai roi de La Grande Lémurie si le Dieu des lemuriens accepte mon adoubement je proposerai a Mathaf d etre mon aide de camp !Vive les Indiens§ ils n envoient pas de fleches sur nos familles .

  • Salut Lemu, t'es revenu chez toi ?

  • Lemu est revenu chez lui, chez les indiens LOL
    Il prendra Mathaf pour second manitou. hé hé !
    Je vous vois bien avec un arc et des flèches tirant sur un hélico avec kouchner qui sort la tête.

  • Alors la, ping! Contes et Legendes des Eskimos fut l'objet de bagarres entre mon frere et moi, lui declarant que c'etait pas pour les filles! Comme Jules Verne...
    Asterix a la rigueur, mais pas dans Pilote, que pour les grands et les garcons.

  • Qu'Ingenys se rassure à propos des Papoux Kiribatiques marins que j'ai évoqué:
    - Ils étaient (et le sont encore plus aujourd'hui) de taille à se défendre, et si "on" s'est au moins un peu payé leur tête, c'est notre système économique qui veut ça, ils ne furent pas loin s'en faut, les plus mal traités par leurs patrons armateurs de navires de charge.
    Les armateurs Saoudiens seraient les pires patrons de toute la planète, avec l'Etat Nord-Coréen comme brillant second dans cette spécialité...

    J'ai la frousse de regarder sous l'article "Annulation de mariage: Que dit la loi?"
    (ça risque de surchauffer encore ce soir!)
    Il parait que Rachida Dati se renie, et qu'elle va se déculotter en se proposant d'inviter le parquet de Douai à faire appel du fameux jugement, pour faire plaisir à ses confrères politiciens....
    Mais alors?
    Si j'ai bien compris, les deux tourtereaux qui de toutes façons, ne veulent et ne peuvent pas vivre ensemble, il risquent donc de devoir se payer une procédure de divorce parce que la bien-pensance anti-musulmane s'est déchainée?
    C'est au moins un peu délirant cette histoire. Surréaliste.
    J'aurais préféré voir, tant qu'à se déculotter, Rachida poser nue dans Play-Boy. Ca fait du temps que je n'ai pas eu l'idée d'acheter ça.
    - Mon Dieu miséricordieux, faites que Rachida nous laisse aussi un bon souvenir de son passage au Ministère! (et qu'elle cesse de garder les sots et les sottises)

    "La marine est le dernier espace de liberté sur Terre." Je ne sais pas.
    En mer on SE SENT Libre très tard le soir, sur l'aileron de passerelle et sous la Croix du Sud, avec tout le reste du ciel étoilé, en contemplant aussi l'Horizon Illimité...
    A deux seuls en passerelle on est vraiment Maître du Navire on peut en faire ce que l'on veut. Mais on est payé pour ne pas le casser et aller où c'est prévu!
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/spip.php?article242
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/spip.php?article258
    De fait on est donc pas pas tout à fait Libre!
    - Par contre être seul en mer oui! Là on est libre!! C'est le dernier espace Libre.

    "Naviguer "pro" cependant, c'est avoir CHOISI* les chaines à bord. D'autre part en tant que plaisanciers aussi, dès qu'on est plus deux à bord, il faut "composer" avec le groupe!
    On retrouve ici le célèbre "la Liberté c'est Choisir ses Chaines".

    En embarquant librement, on Sacrifie ou on Donne son Temps de Vie pour le navire et son propriétaire:
    - On y vit pour travailler à son service et être Disponible autant que faire se peut, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 durant des semaines et des semaines...
    Le jour du Seigneur, dimanche on "marque le coup" par l'apéritif, le repas "avec" et par l'exercice de Sécurité. (incendie, embarcations etc.)

    - Scarifier son temps au navire, cela peut être directement pour soi et son banquier, si on est un artisan marin pêcheur par exemple. Ces derniers temps, ça veut aussi dire pour la TVA et les boîtes pétrolières....
    - Ou pour un Grand Groupe en naviguant à bord des énormes PC du Marseillais Jacques Saadé, big-boss de la CGM-CGM.
    - Ceci peut aussi être le Sacrifice Noble de son temps en allant vers "nulle part", à bord des "bateaux noirs" (les sous-marins) de la Marine Nationale, en tant que fonctionnaires qui fonctionnent, au Service de la Défense Collective.

    Le SNLE est par définition conçu pour Servir à....
    Ne surtout jamais devoir s'en servir....
    (dixit notre Cdt le premier soir en patrouille à bord du Terrible, au service militaire)
    C'est tout le contraire d'un navire civil.
    La Liberté "d'en être" (on peut renoncer au dernier moment) est alors noble mais Unique, car une fois parti: C'est 60 à 80 jours avec un cycle de lumière artificielle pour nuits et jours. Bah....!
    On mange bien à bord. Pour tout le reste, c'est l'apprentissage de la Patience.

    Bien navicalement
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/
    - http://marine-inconnue.blogspot.com/

  • Mathaf et moi avec un os pénien dans la jungle ! ben oui l autre jour vous nous avez dérangé on faisait la sieste et ya un gros frelon qui faisait du bruit qui sifflait en passant on a essayé de le faire tomber mais on avait oublié de mettre du curare ça sera pour la prochaine fois attention!un blanc prévenu en vaut deux! la semaine prochaine on fait un petit repas de famille on sera 300 ne venez pas nous déranger on fait cuire 3 indiens d une autre tribu ils ont voulu nous voler un poulet ! mathaf s occupe de la cuisson avec sa femme elle ne porte pas d etui penien ma femme s occupe de découper les morceaux !

  • La justice péruviène protège les indiens contre l'exploitation pétrolière :

    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2008/05/31/au-perou-des-tribus-indiennes-refusent-l-exploitation-petroliere_1052146_3222.html

    Ouais Lemu, le mieux c'est au four avec des herbes, et on déglace le tout au Xerès.

  • j aurais tout déglacé au vinaigre de Xéres ! grosses bises Mathaf!

  • j aurais tout déglacé au vinaigre de Xéres ! grosses bises Mathaf!

  • Constat:
    Les indiens intéresse moins de monde que le sida. Je ne pige pas du tout. Car le sida, ni plus ni moins qu'un autre maladie... C'est comme le corps médical ou le monde judiciaire:
    - Moins on le voit, mieux on se porte!

    Bien navicalmement - Le matelot blogueur

  • C'est parce que le sida, tout le monde peut l'attraper, par une transfusion ou une maladresse.
    Alors que les indiens, on ne peut pas les attraper, ils nous tirent desssus ou se sauvent. Alors qu'ils restent.

    Les indiens vont biens, ils ne sont pas rackettés par des radars, des gendarmes de la route .. alors on a nos soucis bien plus grave.

  • la pas d accord Ingenys je contre ! les indiens pour manger ils ne prennent pas leur citroen picasso avec radio non en option pour aller chez carrefour avec leur carte cetelem pour acheter du jambonneau et des frites Mac Cain avec pour le soir du Jack daniel comme Kripto chaque jour ils prennent leurs gamins leurs arcs et leurs fleches pour chasser la belette et le cochon sauvage! ya pas de radar mais quand meme! c est vrai ils mangent bio et n ont pas de graisse sur le ventre ! mais t as vu le turbin?

  • C'est triste lorsque l'on sait tout ce qu'on leur fait subir ! Je persiste et signe lorsque je dis que c'est la France qui les traite le mieux !

  • jp
    J'ai vu un reportage il y a longtemps sur la Guyane. Les gendarmes allaient distribuer le RMI aux tribus au fin fond de la jungle. Et les gars disaient :"vive Remy!"

  • Eux au moins sont reconnaissants à la mère patrie ! Et quand ils apprendront qu'ils sont les descendants des gaulois , quelle surprise !

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu