Avertir le modérateur

Licencié pour avoir fumé un joint !

Licencié pour avoir fumé un joint ! Et encore licencié pour faute grave, sans indemnités ni préavis. Après la répression pénale, c’est la sanction sociale.  

 

Tradition française : toute consommation de produits stupéfiants est illicite. L’article L. 3421-1 du Code de la santé publique punit l’usage, donc fumer un joint, d’un an d’emprisonnement et de 3 750 euros d’amende. Encore faut-il se faire choper par la police et être conduit au tribunal. Et ne croyez pas qu’il y ait tolérance ! Seulement des questions d’opportunité. Et chaque fois que c’est opportun, notamment si c’est une manière de remonter un réseau, la police agit et la justice sanctionne. Dépénalisation, il n’en a jamais été sérieusement question en droit français. Tout au plus a été évoquée la suppression de la peine de prison, pour ne laisser que l’amende.

 

Mais quid pour de la fumette sur le lieu de travail ? L’employeur peut-il sanctionner un salarié pris entrain de fumer un joint à la pause ? Oui, répond la Cour de cassation, par un arrêt de la  chambre sociale du 1° juillet 2008, (N° 07-40053 et 07-40054) approuvant la décision de l’employeur ayant prononcé un licenciement pour une faute grave.    

 

L’histoire concerne deux salariés embauchés les 16 mai et 14 novembre 2001 en qualité de techniciens conseils par la société Téléperformance France. Rien à leur reprocher pendant trois ans de service, jusqu’au 9 février 2004 : ce jour-là, tous deux avaient été surpris en train de fumer un joint dans la salle de pause fumeurs de l'entreprise. Avec une réaction immédiate de l’employeur : un licenciement pour faute grave le 5 mars 2004. A noter que les faits n’étaient pas contestés : les deux salariés avaient reconnu que la pause-café était devenue une pause-joint.

 

Et, très intéressant, la Cour d’appel avait estimé que ces licenciements étaient dénués de cause réelle et sérieuse. Donc pas de licenciement, et encore moins pour faute grave ; tout juste une sanction disciplinaire de type mise à pied. La Cour d’appel avait souligné que s'agissant d'un fait isolé, la sanction immédiate de la perte de l'emploi, sans mise en garde, était « disproportionnée ».

 

Pas du tout, pour la Cour de cassation. Ce fait fautif isolé pouvait justifier un licenciement, sans qu'il soit nécessaire qu'il ait donné lieu à un avertissement préalable. L’interdit pénal vaut avertissement général…

Commentaires

  • Peut-on être licencié si l'on saute la femme du patron pendant la pause et qu'elle en redemande ?

  • Rien ne me choque, ils ont déconné, ils virent, point. Bonjour le conseil technique en téléperformance sous l'effet du joint.
    Par contre, est-ce la même sanction en cas d'état alcoolique avancé sur le lieu du travail, je ne pense pas sinon faudrait virer des milliers de gens par jour.

  • Après on s'étonne des erreurs de tir .... des listings secrets égarés ...des fichiers informatiques non protégés ou piratés , des carambolages mortels ou des chutes mortelles dans le bâtiment !

    Il faut garder les pieds sur terre pendant tous les boulots ! Tous ont de l'importance !Il faut être intraitable sur le sujet !

    Par contre celui qui s'éclate chez lui le soir c'est son pb ! mais sorti de chez lui c'est le pb de tout le monde !

  • Une pause, on fait ce qu'on veut, on n'est plus en théocratie quand même.
    Après un bon café, un bon joint est obligatoire, dans un pays libre comme la Hollande.

  • Faut-il licencier tout le personnel lorsqu'il a y eu un "pot de l'amitié" dans l'entreprise?

  • ouai jp ta tout compris toi...
    après on s'étonne de la fain dans le monde... de la guerre en irak... des défaites du psg...
    allez enfermons tout ces dorgués sans qui le monde serai tellement meilleur....

  • Ouais bien sûr, puis autorisons aussi la luxure, le concours de jet de crottes de nez, le doigté des bizuts, le monde sera pas plus mauvais.

  • Balancer le nom de l'entreprise, que j'aille jamais travailler chez ces bras-cassés sectaires.
    Si le boss avait rien à leur reprocher en 3 ans, pourquoi ne pas simplement discuter et leur dire qu'il veut plus de ça ici ? Après s'être fait prendre en flag, ils auraient, à coup sûr, suivi l'ordre du boss.
    Enfin bref, je vois bien le chef puritain, qui choisit quand marier sa fille et avec qui, y a aucun espoir pour lui.

  • A coup sûr ils auraient suivi l'ordre du boss, puisqu'ils ne sont pas intoxiqués...Et c'est d'ailleurs parce qu'ils ne sont pas intoxiqués, qu'ils fumaient tous les jours, oui oui et la marmotte elle met le tabac dans le papier aussi non ??!...

  • AHHHHHH..AHHHHHHHHHHHHles fumeurs de joints doivent trouver cela injusteeeeeeeee!!!
    Ben pas moi...LALALAAAAAAAAAAA..lorsque j'avais des employes,il-y-en avait un qui n'arrivait pas a faire son boulot correctement,qui travaillait au ralenti,et moi bonne pomme ,je me disais sa femme doit l'epuiser , le pauvre homme est completement dans les choux...tu parles Charles lorsque je le surpris entrain de preparer son joint,je lui ai donne le choix:soit tu arrive clean au boulot.....soit tu demissionne,cela a dure trois jours avant qu'il ne revienne completement PETE.....il a gentiment demissionne!je sais pas ce qu'il mettait dans ses joints mais ça devait etre du costeau!!!!lorsque ses amis venaient le chercher apres le boulot je ne comprenais pas pourquoi ils restaient au bout de la rue enfermes dans la voiture avec des volutes de fumee qui sortaient tout azimut par les fenetres ...dans ma petite tete je me disais qu'il etait pire que GAINSBAR !!!!TRALALA...

  • je sens que l'anti-joint primaire dans ton propos cher fran. je vois pas trop où tu veux en venir ...
    Tu sais quand même que les fumeurs de joints ne sont pas tous des chômeurs/délinquants habitant dans une cité avec un pitbull/rottweiler non ?
    Si la drogue au boulot te dérange tant que ça, pourquoi tu vas gueuler à l'assemblée nationale ? c'est plus noble de prendre la cocaïne ?

  • Au risque de faire du lobbying pro cannabis, je repond à Kriptonite.
    Le fait qu'un employé soit une loque au boulot, que ce soit sous l'effet de cannabis, d'alcool, de médoc, peu importe la substance, y a pas d'excuses.
    Dans ton cas personnel, j'trouve que tu as été très classe!
    Mais dans le cas de cet article, les 2 gars faisaient un boulot clean pendant 3 ans.
    Leur boss aurait réagi comme toi, y aurait déjà moins matière à polémiquer.

  • Faut pas confondre boire un verre ou fumer modérément avec le type complétement pété que retrace si bien Kriptonite.

    Le sujet est bien "Licencié pour avoir fumé un joint", pas pour avoir fait des dégâts dans l'entreprise.

  • observation très juste: c'est le fait de fumer, et non les ocnéquences, qui est la cause du lienciement

    Tous les points de vue sont possibles,… et très tranchés. Pas de problème. Mais justement, je souligne que si la cour de cassation valide le licenciement, la Cour d’appel, elle, estimait le licenciement abusif. Et une cour d’appel ce n’est ni le laxisme, ni l’ignorance du droit. Il y a donc bien deux thèses, au moins, même si l’autorité revient à la Cour de cassation.

  • J'estime qu'il faut toujour donner une seconde chance...on la prend ou pas c'est a chacun de prendre ses responsabilites...pour le cas de ses deux employes il est vrai que le patron aurait du leur lancer un avertissement il ne l'a pas fait dommage pour les employes....

  • dans les ministères les employés son sur internet a chatcher .

  • Voici l'extrait pertinent de l'arret de la Cour de cassation

    *********

    Vu les articles L. 122-6 , L. 122-8, alinéa 1, et L. 122-9, devenus L. 1234-1, L. 1234-5 et L. 1234-9 du code du travail ;

    Attendu, selon les arrêts attaqués, que MM. X... et Y..., engagés respectivement les 16 mai et 14 novembre 2001 en qualité de techniciens conseils par la société Téléperformance France, société de télémarketing et téléservices, ont été licenciés pour faute grave le 5 mars 2004 au motif qu'ils avaient été surpris en train de fumer un "joint" dans la salle de pause fumeurs de l'entreprise le 9 février 2004 ; qu'ils ont saisi la juridiction prud'homale ;

    Attendu que pour juger les licenciements dénués de cause réelle et sérieuse et condamner par conséquent la société au paiement de diverses sommes, l'arrêt retient que la réalité d'une consommation de substance illicite par les salariés au sein de l'établissement est établie ; qu'il appartenait à l'employeur de rappeler l'interdiction de fumer un "joint" par la notification d'une sanction ; que s'agissant d'un fait isolé, la sanction immédiate de la perte de l'emploi, sans mise en garde, apparaît néanmoins disproportionnée ;

    Attendu, cependant, que la commission d'un fait fautif isolé peut justifier un licenciement, sans qu'il soit nécessaire qu'il ait donné lieu à un avertissement préalable ;

    Qu'en statuant comme elle a fait, la cour d'appel a violé les textes susvisés (...)

  • J'ai toujours su Kripto que tu étais une bonne patronne, prévenante et soucieuse des autres.
    Tiens repasses moi le joint.

  • J'ai de bien maigre connaissance en droit, mais le fait que la cours de cassation désavoue la cours d'appel n'a rien d'illogique, puisqu'une doit juger sur le fond de l'affaire, et l'autre sur la forme.
    On a une loi en France désuète à ce sujet. J'suis loin d'être un anarchiste, mais j'ai horreur d'appliquer bêtement la loi. C'est à chacun d'avoir une conscience et de faire la part des choses.

  • La cour d'appel c'est le droit français qui n'interdit de réfléchir avec un peu d'intelligence.
    La cour de cassation c'est le droit avec de forts relents de droit canon, implacable pour casser tout humanisme.

  • La part des choses c'est d'être clean au boulot, et de ne pas y faire déborder ses hobbies. Perso je ne joue de la harpe qu'en dehors de mon travail.

  • Le temps de pause n’a pas à être rémunéré par l’employeur.

    Ce principe connaît cependant deux exceptions notables :
    - si la convention collective applicable ou le contrat de travail prévoit la rémunération des pauses ;
    - lorsque la pause remplit les critères de la durée du temps de travail effectif.

    Ces critères sont posés par l’article L.112-4 du Code du Travail :
    « La durée du travail effectif est le temps pendant lequel le salarié est à la disposition de l’employeur et doit se conformer à ses directives sans pouvoir vaquer librement à ses occupations personnelles. »

    Il n’est pas toujours évident d’appliquer cette définition à la pause du salarié, ainsi que l’illustre un arrêt récent rendu le 2 novembre 2005 par la Cour de Cassation. (n°04-10935)

    En somme, il y a pause et il y a pause, tout dépend de quelle pause on parle. Qu'est-ce-que le droit du travail est mal fichu.

  • Fran, je suis bien d'accord avec toi!

    A quand les tests salivaires à la sortie de l'assemblée nationale ? ça ferait du beau monde en garde à vue tout ça!

  • Le plus choquant dans cette affaire,c'est qu'il faut aller en cassation pour voire "enfin" la loi appliquée dans toute sa logique et sa rigueur Ce qui veut ,bien dire que selon le tribunal et l'instance ,c'est la loterie,pas la justice Sur le fond la sanction est dure,voir disproportionnée

  • Le boulot c'est comme le bahut, tu te tiens à carreaux, avant que la sonnerie te libère.
    C'est chiant mais ça permet à un système de tenir debout.

  • La cour d'appel des prudhommes est bien connue pour être peuplée de redoutables gauchistes. En l'occurence, l'employeur a bien commis une faute en s'abstenant d'avertir le fumeur de cannabis, et en prenant la loi dans ses propes mains. C'est quand même plaisant qu'il y ait un recours contre ces connards irresponsables de la cour d'appel.

  • A la lecture des commentaires, on se rend compte que y'a des "choqués" de la fumette. Ca blesse vos petits cerveaux bien-pensants que des gens puissent en fumer un de temps en temps ? Pétez un coup ça vous fera du bien !

  • il est évident que j approuve entièrement la décison de licenciement pour faute grave .Il s agit autant de la gravité des faits que du précédent qu il peut entrainer.Le licenciement pour faute lourde aurait entrainé le départ immédiat des 2 employés sans droit a l inscription aux assedics .Bien des collègues devaienr connaitre les habitudes des deux employés et attendaient de voir comment cela se passerait s ils étaient pris sur le fai t et bien c est tout vu ! Comment veux tu dire a ton fils de ne pas fumer cette merde si toi meme tu le fais sur ton lieu de travail?

  • Pas de problème, on pète joyeusement sans faire de fumèe. Je pète, je pète soir et matin, je pète sur mon chemin...

  • C est pas une question d etre choqué de la fumette c est une question de lieu pour le faire ! Pourquoi pas jouer de la guitare et boire un coup? bien sur attendez Besancenot lui ne sera pas contre !!!! C est le patron qui n aura le droit d aller aux toilettes qu aux heures autorisees

  • Peut être que le pétard était gros comme une trompette. Hé hé !!
    Ah j'aime bien. T'as raison Goodfella, les pères fouettards à fermeture d'esprit avec un bâton dans le cul auraient bien besoin d'être débouchés.
    Lemu qui a un vécu, qui défend les libertés en Rhodésie-zimbabwe et au Soudan, est pour la dictature en France.
    Faute lourde, mais ils auraient mieux fait de lui balancer un coup de poing dans la tronche à leur supérieur, au moins ils n'auraient pas eux un licenciement pour des queues de poires. Et puis on boit dans les entreprises. Il y a des machines à café.

    Tout est merde. Roselyne Bachelot voulait interdire le Red Bull, boisson énergisante contenant de la taurine, elle l'a dans le baba. Alors elle demande aux parents bien pensants de boycotter cette boisson. Dans les années 50, les cocos avaient tout fait pour interdire le coca cola. Heureusement, la postérité ridiculise toujours les arrière-gardes.

  • C'est trop marrant, ça me rappelle le jour où j'ai rencontré Fela anikulapko kuiti à Lagos, avec ses 110 femmes trop belles et peinturlurées, je lui ai dit qu'il me cassait les couilles pour des raisons bien précises, son entourage ne m'a pas agressé, c'étaient tous des gens pacifiques et marrants. Bon, la fumette c'est l'abrutissemant assuré. Perso , je fumais la marijane quand j'avais une rage de dent, ça m'anesthésiait.

  • Ben oui, ça t'anesthésiait, ça t'abrutissait, et visiblement tu t'en ais jamais remis.

  • nathalie et moi on va te mettre en cage ingenys ! tu sera soumis a la question!Nath est une femme super je l adore comme krypto qui sait comme elle s impliquer et assumer!
    quitte a se faire jeter par les contradicteurs !

  • Le probleme est peut-etre encore plus bête que ca. Pas une question de fumette ou de lieu de fumette, mais de timing. Ici en GB, et je presume aussi en France, le temps de pause est paye par l’employeur, qui peut donc tres bien decreter comment cela se passe. L’heure de dejeuner par contre n’est pas payee. Ils n’ont pas été tres fute-futes en se mettant en portafaux par rapport a l’employeur en fumant pendant le temps de pause.
    Par contre je suis tout a fait d’accord avec Kriptonite. Pas besoin d’avoir recours a l’artillerie. Entretien et avertissement auraient du suffire. Puisque ces « deux salariés avaient reconnu que la pause-café était devenue une pause-joint », si leur travail s’en était ressenti, cela se serait vu. Or ce n’est apparemment pas le cas. Attention, je ne fais pas la la defense de la prise de cannabis etc sur le lieu de travail. Je ne fais que constater d’apres ce qu’on nous dit. Que c’était habituel pour ces deux employes et que leur etat de service était par ailleurs sans reproche. Ils auraient du attendre « midi » et se faire un sandwich « special »!

  • Ca y est on n'a pas commencé une conversation qu'on s'étripe déjà ha ha ha
    Dans ma boite, il est interdit d'amener une seule goutte d'alcool. Les pots de départ en retraite et autres réjouissances : aux jus de fruits, au perrier, aux coltails de jus de fruits, brefs à toutes boissons sans alcool.
    En effet, si quelqu'un repart saoul, c a d avec 0.55 g/l d'alcool dans le sang, et qu'il a un accident en repartant des agapes ? Qui est responsable ???? Qui va payer la note ?
    A l'embauche, pour des raisons de sécurité, à la médecine du travail sont détectés : les t4, et toutes traces de substances illégales, dont bien entendu cannabis (sa présence est formellement interdite sur les emprises de l'entreprise) Le couillon voulant faire le kéké en fumant un pétard, un seul et unique dans sa vie et ensuite jamais plus, heuu disons 15 jours avant la visite médicale médecine du travail, se voit détecté illico et viré du recrutement sur le champ, sans appel, sans syndicats pour crier au secours.
    Et la pause déjeuner, me direz-vous, non payée par l'employeur, donc libre comme l'air ?
    On peut donc picoler ? Se droguer ? Se piquer ? réembaucher rond comme une queue de pelle ? Que nenni !!! Il suffit que le chef sente comme un relent, ou bien détecte un comportement (à préciser, je ne connais pas ce règlement par coeur) suspect pour être immédiatement arrêté sur son poste de travail et envoyé au cabinet médical (médecine du travail) pour que le médecin précise si la personne est apte à travailler ou pas (c a d est beurrée ou bien à fumé un joint, mais ça le médecin n'a pas le droit de le dire, secret médical) Si c'est le cas, des sanctions disciplinaires peuvent tomber sur le coin de la figure. C'est légal ça ? OUI !!!! PARFAITEMENT RÉGLEMENTAIRE !!!!!!!!!!!!!!!
    C'est gênant ? Disons, non, pas pour moi, et je n'ai entendu personne se plaindre dans mon entourage... On a droit régulièrement à des campagnes de prévention alcool, on a les bonnes adresses pour les centres de désintoxication, les asso alcooliques anonymes etc... Et ça marche ! Ca a donné des résultats !! Je n'entends pas parler d'affaires ou alors c'est très très rare.
    Si malgré toute cette bonne volonté de prévention, de prise en charge, de suivi, d'attention (voire de gros poutous ??? ) le salarié persiste et signe... C'est la porte, définitivement, sans appel, avec un dossier gros comme ça, bien ficelé par les juristes maison bien vicieux à souhait, connaissant le code du travail comme s'il avaient appris par coeur le petit livre rouge de mao. Yapluka les prud'hommes, rien de gagné et en plus ça prend du temps.
    Voilà, c'est comme ça dans ma boite.
    Qu'est ce que j'en pense ? Est ce que l'employeur de ces deux zigotos avait précisé dans son règlement intérieur ce qui était interdit d'amener sur les lieux de l'entreprise comme substance ? (alcool, drogue ....)

  • "avertissement et entretien" quelle réflexion de fonctionnaire en charge d un dossier:c est de l air du gaz de la brume notre administration fonctionne ainsi!

  • Lemu:
    Entretien et avertissement est pourtant bien ce qu'avait fait Kriptonite, presente avec d'autres mots. Je ne faisais que donner une idee de ce que cela pourrait donner une fois cette approche formalisee.

  • "Entretien et avertissement" ce que préconisent nos 3 ladies. Kripto, puis Anna, puis enfin Nathalie.
    Que dire de mieux ! C'est le moins qu'une entreprise se doit de faire.
    *********************************************************
    Alors fait nous un exposé critique sur Nietzsche, ce sera plus judicieux. Sans le traiter de nazi comme la première fois, ce qui a valu l'intervention de Gilles pour calomnie.

  • Moi, je sais pourquoi il n'y a pas plus de blagueurs ici....

  • Lemu,
    C'est un devoir de l'employeur de mettre en garde et d'avertir sur ce qui ne va pas, c'est trop facile de tomber sur un employé qui a la sale gueule. Quand mes chefs de service demandaient la tête d'untel ou untel, je leur demandais ce qu'ils avaient dans leur dossier : invariablement, que dalle. Il faut toujors regarder la reponsabilité partagée, employeur/employé.

  • Nathalie j espere que tu vas devenir presidente de ce tribunal car je suis tres fatigué par ingenys les trois points les islamistes et par les fumeurs de joints . bisous bonne nuit

  • Je précise qu'il est interdit de fumer dans l'entreprise et dans tous les bureaux et lieux fermés. Mais il n'est pas interdit de faire entrer du tabac sur le site de l'entreprise.
    On a acheté de super cendriers, dehors, et autorisation de cloper dehors.
    Tout le monde s'y soumet de bonne grâce, il n'y a jamais eu de problème.
    Les fumeurs respectent les nons fumeurs et font attention de ne pas intoxiquer les autres, et les autres respectent les fumeurs et ne font pas de pressions particulières et de remarques.

    Je n'ai jamais préconisé quoique ce soit ; je n'ai fait que dire comment cela se passe dans ma boite. Merci de ne pas interpréter mes propos. Il suffit de les lire pour les comprendre, pas de les inventer.

    Et dans ma boite, qui est topé alcoolique ou fumeur de joint est viré s'ils ne tient pas compte des avertissements. Et ça ne fait pas un pli.
    Il y a de la prévention, de l'aide éventuellement pour qui le demande, mais il y a de la sanction aussi.

  • Bisous Lému, repose toi bien et ne te prends pas trop la tête avec ce qui n'en vaut pas la peine. Ceci n'est qu'un blog, et il est si facile de se planquer derrière son pseudo c a dire dans l'anonymat pour faire le mariole, injurier les autres, leur manquer de respect dans leurs convictions, faire fuir ceux qui arrivent, lasser ceux qui voudraient bien rester. Quand il n'en restera qu'un, il parlera tout seul ?

  • Entretien et avertissement, en somme. Soit prévenance et sanction. Que faut-il donc interpréter pour dire en deux mots 35 lignes ?

    Convictions bien branlantes sur leur fondation pour ne souffrir d'aucune fine analyse.

  • Ingénys : justement rien à interprêter, tu as écrit "Entretien et avertissement" ce que préconisent nos 3 ladies. Kripto, puis Anna, puis enfin Nathalie." : hors, je n'ai rien préconisé. Tu le fais exprès ou quoi ?

    Et puis tiens, salut, parce que tu me pompes l'air à moi aussi. Tiens cause tout seul.

    T'auras ka profiter qu'on n'est pas là pour injurier tout le monde

  • Jamais de mot grossier ni insulte de ma part envers un bloggueur. Uniquement débat d'idées. Tu peux faire tous les transferts que tu veux sur moi, je n'y puis rien de ce manque d'argument qui tombe dans la calomnie.
    Qu'importe ! J'ai le dos large, il faut savoir prendre sur soi bien des injustices, ce qui n'est pas donné à tous, surtout ceux qui prèchent "l'amour" à ce que je vois. Je ne prèche rien, je questionne et m'élève.

  • Ce ne sont pas les mots qui sont grossiers, c'est la pensée qui est grossière ou triviale ou vulgaire.

  • Suffit pas de qualifier. Faut le prouver. Comme des tas de gens, je pense pareil que toi de toi. Mais j'argumente pourquoi la pensée unique n'est que médiocrité.
    La différence avec toi, c'est que je peux dire que la vatican est une saloperie, mais jamais qu'un bloggueur est une saloperie. Ce n'est pas possible de ma part de couper court. Je ne fuis jamais. Ce n'est jamais arrivé.

    En général, quand j'émets une critique, je m'efforce aussi d'émettre un point favorable, quand c'est possible. A l'image de lemu, dont on voit l'expérience à sa capacité de donner avantages et inconvénients. Ce qui est plus instructif que la seule version négative.

  • Nietches comme Niet sûrement ! Nietzsche par contre c'est l'inverse.
    Va falloir que je m'achète une tapette pour chasser les mouches à ce compte la.

  • merci pour le conseil nath! je me tais !

  • la justice aime les voleurs je commence a y croire , plusieurs cas de jeune dans ma ville un rentre au bar et demande une bière et le patron lui demande de payer de suite il paie pas et le patron dit j'appel les flics le gars se lève et balance les chaises et il vol 300,00 euros dans la caisse et se sauve ,étant connue du quartier il va se rendre au commissariat le lendemain , garde a vue et se rende chez lui pour trouver l'argent mais rien , il avait tout dépenser . il passe au tribunal et ressort de suite il a pris les peines planchers car muldiricidiviste et venait de sortir de prison , il avait fait deux ans car il avait frapper un gardien en prison . par contre le cas d'une parole contre la tienne il est en prison depuis 18 mois et crie son innocence et aucune preuve de déceler et personne a rien vue que des dits . le malheur aujourd'hui une société qui profite l'avocat a pris de l'argent et il n'agie pas il attend le bon vouloir de la justice et fait rien comment avoir confiance aux gens dans ce monde ou pour l'argent il t'ouvre sa porte montre qu'il est un bon avocat et capable de faire son travail et la suite une fois l'argent en poche se montre autrement et fait rien .

  • Le voleur prend l'argent, l'avocat prend l'argent. Jusque la tout est normal.
    Mais pour travailler et offrir un service, il n'y a plus personne. Décidémment.
    Mais c'est en France tout ça ?

  • Chères amies, chers amis, dans la mesure ou le point douloureux c'est "là" et que pour le moment on le sait, on pourrait peut etre suspendre les tirs de missiles sur le point "g"...

    Je ne voudrais tout de meme pas en arriver à des textes sur la météo ou les trains qui arrivent à l'heure pour faire concensus...

    Précision. J'ai eu un petit échange Outlook avec SBS, pas fâché, masi bien occupé par ailleurs.

  • Il va revenir alors SBS ?
    Gilles : Dites lui qu'on l'attends ! Et qu'il manque ici, avec ses écrits si intéressants !!!

  • Hé Gilles ! Si vous faisiez un sujet sur le peuple aborigène ?????
    C'est de l'actualité ça non ? Et puis il y est question de droits aussi !

  • @Goodfella
    Les gros nazes qui se croient libres de fumer où ils veulent, ce qu'ils veulent, quand ils veulent, moi c'est sur leur gueule que je pète et comme tu dis, ça me fait du bien.

  • x

  • Nathalie,

    C'est vrai que B.16 a complimenté l'Australie pour sa reconnaissance de ce que j'appellerais le génocide aborigène. L'australie s'est engagée à construire un nouveau pacte indigène, ce sera intéressant d'en parler quand il sortira.

    Le moins qu'on puisse dire c'est que "s" est très concis.
    Le consensus, ça me rappelle un dessin de Faizant sur Séguy qui brandissait une pancarte : "y a pas de cons sans sus".

  • En fait c'était notre brave Georges Seguy qui brandissait une pancarte : "Sus à Barre", et Faizant qui commentait.

  • Juste pournpréciser qu'il ne s'agit pas d'éviter les thèmes ou les arguments qui fachent, mais seulement quelques mots qui foutent le feu.
    Aussi, une question d'accueill pour ceux qui viennent faire un tour sur le blog

  • @Gilles
    Qu'ils soient courtois, et on le sera.


    Pour rappel le post de Goodfella :

    "A la lecture des commentaires, on se rend compte que y'a des "choqués" de la fumette. Ca blesse vos petits cerveaux bien-pensants que des gens puissent en fumer un de temps en temps ? Pétez un coup ça vous fera du bien !"

    ^^

  • Cet arrêt de la cour de cassation détermine t il, l'impossibilité pour les deux licenciés de percevoir des dommages et intérêts de l'employeur ? Pas du tout ! La cour de cassation a cassé le jugement de la cour d'appel (deuxième niveau de juridiction) et par conséquent elle renvoie l'affaire vers une autre chambre d'appel pour être rejugée (même degré de juridiction). Donc tout n'est pas perdu ! La cour de cassation n'est pas, un troisième degré de juridiction (heureusement vu la compositiion de ses membres, en général). Donc, les deux salariés auront tout intérêt à argumenter (et l'employeur a d'ailleurs reconnu son exactitude) sur le fait, que l'usage périodique de canabis n'a pas affecté leurs performances au travail. Ils auront également tout intérêt à vérifier, comme l'on écrit d'autres personnes auparavant, si l'interdiction de la consommation de stupéfiant est stipulée noir sur blanc, dans le règlement intérieur et non évoquée. Ils auront également pour la meilleure marche de leurs dossiers a demander des témoignages par écrit, sur la nature et la composition des pots entreprise et pots de départ, le point à décrire étant bien évidemment celui du poste : boissons (types, degrés, fréquences, organisateurs, participants). Dès lors, si et seulement si, ce genre d'évènement a eu lieu, que l'introduction d'alcool a bien eu lieu dans les locaux de l'entreprise, avec la bienveillance patronale ou sa complicité, ils auront beau jeu de déchoir l'argumentation de la partie adverse qui, à priori, s'attacherait à suivre scrupuleusement, les directives du-dit règlement. Dès lors, le caractère abusif et disproportionné de la sanction étant démontré, il sera de leurs affaires, de recouvrir toutes indemnités pouvant être perçues.

    Etonnant, la hargne de certains intervenants et cette surrenchère dans le politiquement correct. Plus encore, elle met en évidence l'archaîsme des mentalités et du management dans les entreprises françaises qui en est encore au paternalisme des années 1930-1936. La récession (inflation cumulée au mois de juin 3.06% pour 2008 avec une croissance de 1.7% annoncée) avec un tel retard de mentalité ne pourra être endiguée fort probablement.
    Des pays limitrophes s'en sortent mieux (mais pas tous) par un management responsabilisateur et bien différent des stéréotypes français. La Hollande (c'est un peu provocateur, bien sur) a de meilleurs scores avec 6% de la population active au chomage seulement ( France 8.7%) et pourtant il y a de nombreux coffee shop qui sont par ailleurs, loin d'être bondés même le vendredi ou samedi soir. La croissance prévisionnelle pour 2008 est de 2.5% alors que pour la zone euro elle est de 1.8%.
    Autrement dit, la consommation par les Hollandais, de canabis n'impacte pas, à priori, sur les performances économiques du pays, que ce soit sur ou en dehors du lieu de travail. Par contre, la rigueur et le bon sens Hollandais font que les personnes ne consomment pas ou peu, en entreprise. Elles sont relativement germaniques : au travail, on travaille, dans une bonne ambiance mais on travaille avant tout. A priori, cela proviendrait de l'éducation générale reçue dans le cadre familial ou scolaire.

  • Bien dit le poulpe, entartré ? Toutefois je ne considère pas, dans ma vieille expérience que le paternalisme soit la pire forme de management. Ce qui affecte la gestion à la française, c'est en effet le manque de rigueur et de suivi, plus un détachement hautain sur la personne des employés.

  • Il n'est pas question d'archaïsme, mais de bon sens.
    Que ces types fument, je m'en contrefous, mais qu'on nous fasse pas pleurer sur leur sort car ils se sont fait pécho en train de la faire sur leur lieu de travail.
    Alors aprés faire une pseudo-démonstration fumeuse ( hi hi ) tendant à montrer qu'on pourrait éventuellement travailler au moins aussi bien en faisant tous une pause-pétard au boulot, c'est burlesque.

  • En ce moment, sur Arte, la symphonie No 8 de Gustav Mahler. A consommer avec ou sans pétard, ou peut-être un chipiron à l'encre, comme personne ne sait le faire en dehors du pays basque.

  • lepoulpehentartré président ^^

    Sinon, Fran, sache qu'une étude indépendante (évidemment celle commandé par la France sont biaisés dès le départ) a prouvé qu'à petite dose, un fumeur avait tendance à être plus productif qu'un non fumeur (de hachich j'précise ^^). Alors c'est sûr que ceux qui ont jamais fumer peuvent avoir du mal à concevoir ça, mais j'prends mon exemple personnel, j'fais un master européen en management réseaux et systèmes, j'ai certains cours super chiant, un bon pétard avant permet de "bloquer" sur le cours et de ne pas lâcher le cours!
    les idées reçues sur le cannabis ont la dent dure... on s'imagine direct un junki à moitié clochard qui parle comme doc gynéco, mais ça, ça représente une minorité de fumeurs, enfin moi perso j'en connais pas.

  • Y paraitrait même cher Recha, et pas uniquement en France, qu'il y ait des conducteurs qui, sérieusement désinhibés par le cannabis, provoquent de sacrés accidents mortels...

  • Sous l'emprise de cette drogue l'on n'est plus soi même et à la merci d 'arnaqueurs ! De plus et ça a été prouvé par des tests : on n'a plus la notion des distances , des difficultés de concentration et perte de mémoire d'évènements récents !

    Et le pire c'est l'accoutumance (différente selon les individus ) et le passage aux drogues dures ....ce phénomène est bien connu ! Les dealers connaissent bien ce cheminement ....et en profitent largement !

  • Bonjour tout le monde, je m'introduis dans votre discussion, pour dire ceci: "Nul n'est juste sur cette terre" et c'est au travers de nos erreurs que l'on apprend.
    Concernant les fumeurs de joint, je pense qu'il a dû avoir un… y en a marre de l'employeur.
    Comme quelqu'un disait plus haut, ce n'était certainement pas la première fois qu'ils fument au boulot, mais en même temps, vu que l'incident n'a pas empiéter sur leur travail, ils ne méritent pas d'être traité comme çà. Puis humainement, avant de sortir le bâton, commençant par le dialogue.

    C'est dommage, pour les salariés irréfléchis et l'employeur inexpérimenté (Je préfère le qualifier de tel, qu'autres...)

  • dialoguons dialoguonsdialoguondialoguondialonsdialoguons! " vous savez que vous fumrz une substance illicite? bon nous avons choisi entre la répression et le dialogue et nous avons choisi le dialogue donc nous vous avons convoqué pour vous prévenir sur les risques que vous encourrez a fumer cette substance connaissez vous les méfaits du cannabis? oui? c est un excellent point ! compte tenu du fait que vous avez conscience de la dangerosité de la substance pourquoi en consommez vous? .............................ben heu.............. bien il me semble que nous avons fait le point vous risquez d etre convoqués par notre direction pour un entretien avec un des membre du personnel pour un licenciement pour faute grave ! notre entretien est terminé pouvez vous refermer la porte derriere vous? merci!

  • dialoguons dialoguonsdialoguondialoguondialonsdialoguons! " vous savez que vous fumrz une substance illicite? bon nous avons choisi entre la répression et le dialogue et nous avons choisi le dialogue donc nous vous avons convoqué pour vous prévenir sur les risques que vous encourrez a fumer cette substance connaissez vous les méfaits du cannabis? oui? c est un excellent point ! compte tenu du fait que vous avez conscience de la dangerosité de la substance pourquoi en consommez vous? .............................ben heu.............. bien il me semble que nous avons fait le point vous risquez d etre convoqués par notre direction pour un entretien avec un des membre du personnel pour un licenciement pour faute grave ! notre entretien est terminé pouvez vous refermer la porte derriere vous? merci!

  • "Je me souviens être passé plusieurs fois à Marc Bernard quand je n'étais pas bien. Un livre sur Madagascar figurait sur un présentoir. Je suis resté, j'ai lu ce livre du début à la fin. Un an plus tard j'étais à Madagascar, je découvrais l'île, le peuple malgache auquel je suis tant attaché." (Jean François Dauger)

    Enfin le vrai barbouzard !

  • Lému : je t'avais écris ceci : "(...) il est si facile de se planquer derrière son pseudo c a dire dans l'anonymat pour faire le mariole, injurier les autres, leur manquer de respect dans leurs convictions, faire fuir ceux qui arrivent, lasser ceux qui voudraient bien rester. Quand il n'en restera qu'un, il parlera tout seul ?"

    J'ai l'impression que tu l'as pris pour toi ? Tu sais bien que non pourtant, que ce n'est pas toi qu'il s'agissait !!!!!!!!!!!!!!!!!
    Reviens Lémuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu

  • C'est Lému, Jean François !

  • Si je pensais que tu pensais a moi parce que je n ai pas épargné Loysel et mon ex belle mere Maçonne comme ta mere utilisait la FM pour avoir un relationnel de choix dans le monde entier!Elle avait porte ouverte parmi des notables dans tous les pays! mais c est vrai je suis un adepte du regretté REISER et n épargne personne je suis anti gerra car c est un ingenys miniature .Ingenys est plus intelligent que Gerra et aime les autres GRRA n aimant que ses cons de copains .

  • Si je pensais que tu pensais a moi parce que je n ai pas épargné Loysel et mon ex belle mere Maçonne comme ta mere utilisait la FM pour avoir un relationnel de choix dans le monde entier!Elle avait porte ouverte parmi des notables dans tous les pays! mais c est vrai je suis un adepte du regretté REISER et n épargne personne je suis anti gerra car c est un ingenys miniature .Ingenys est plus intelligent que Gerra et aime les autres GRRA n aimant que ses cons de copains .

  • Hé bien non Lému, je ne pensais pas à toi !!! Tu sais bien à qui je pensais, à présent que tu sais que je ne parlais pas de toi !!!!!!!!!

  • Oui, Gilles, vous ne m'avez pas encore répondu : est ce que vus envisagez de faire un sujet sur les aborigènes un jour ?
    Ce pourrait être intéressant à discuter non ?

    En ce qui concerne le cannabis sur le lieu de travail : Est ce que ce débat est un débat sur pour ou contre le cannabis, les contres étant forcément bien pensants, les autres les personnes cools ?
    Il y a une 20aine d'année, on disait pareil des fumeurs, qui avait la cool attitude ouverts d'esprit etc.. les autres des pisse froids, des chiants qui ne savent pas vivre. Quand on connait les dégat du tabac et ce qu'ont fait les industries de tabac pour pièger de nombreuses personnes...
    Pourtant, fumer du cannabis, substance illégale, et nuisible à la santé oui oui, n'en déplaise à certains, c'est ce que disent les médecins, c'est aussi être en contact et fréquenter des réseaux de trafics mafieux, de dealers, fréquenter des gens pas nets nets, c'est donner son argent à ces circuits. Je trouve cela dommage.
    Alors quoi ? Dépénaliser les drogues comme en hollande ? On sait bien que ce n'est pas une réussite, ces rues où les gens se piquent au grand jour, dans des états de crasse pas possible etc... On sait aussi qu'il n'y a pas de drogues douces : la simple nicotine piège. Si c'était si facile que cela de décrocher de la simple cigarette légale, cela se saurait. Alors, pensez donc, le cannabis qui embrume l'esprit !!!

    Les entreprises trop paternalistes ? Cela dépend. Une boite où les gens ne sont que des numéros dont on se fout complètement sous prétexte de ne pas être paternaliste, hé bien je ne suis pas favorable. Le paternalisme n'est pas toujours le plus mauvais système de management. Et n'évite pas l'autonomie et la prise de responsabilité non plus. J'ai connu des boites pas paternalistes du tout, qu'est ce que on se sent seuls !!!!! Et en environnement hostile par moment aussi !!!



    Spécial Mathaf qui avait été déçu par La Croix :
    http://www.ktotv.com/cms/jmj2008
    http://www.dailymotion.com/rated/ktotv

  • Ce que je reproche aux drogues, quel qu'elles soient, c'est que l'on y est piégé : très facile de commencer, très difficile d'arrêter.
    Et pourtant on a sa responsabilité dedans car à un moment on a dit OUI librement.

  • Nath Pardon pour l ambiguité des propos mais Ingenys est un pote et jamais je ne le trahirai parce qu il aime le monde peut étre differemment de nous .C est un ami et il le restera comme Mathaf comme jp comme toi comme maitre Gilles pour qui j entretiens une grande estime comme anna et krypto et antimythe .

  • Qui t'as demandé de trahir ?
    Je n'ai fait que dire ce que je pensais. Je ne suis pas une hypocrite, non, non, toujours en face autant que possible.
    Sur ce, bon appetit

  • Tiens, encore un tricheur dans le tour de france, ses cohéquipiers ont du quitter la compétition.
    Haa c'est beau d'epo !!!

  • Je l'aime bien le pape bavarois, il est fidèle a JP2, meilleur communicant il est vrai. Ce sont des gens qui ont une force d'inspiration hors du commun.

  • Mathaf, va voir, je suis sure que tu ne seras pas déçu, c'est vraiment super un évènement pareil, avec tant de monde de plus de 168 pays différents, et si peu couvert médiatiquement en France !
    C'est à peine croyable; Les australiens n'en reviennent pas, tout ce succèss et sont super contents et fiers, c'est l'évènement de l'année pour eux. Ils ont mis les petits plats dans les grands.
    J'espère que la France en septembre ne déchoiera pas et sera à la hauteur de l'Australie.
    Avec de magnifiques et intéressantes danses aborigènes aussi, qui sont très présents.
    Je regrette un peu de ne plus être toute jeune (ne plus avoir une vingtaines d'années) je serai bien allée là bas chanter, danser, rire, crier, faire la fête etc...La joie quoi !
    Ils ont fait appel à la solidarité là bas, car c'est l'hiver, et les jeunes manquent de couvertures, il y en a qui n'ont pas amené de pulls non plus hihihiihi Y en a qui grelottent !
    Ils doivent pas dormir beaucoup non plus en ce moment les jeunes hihi, et quand ils vont rentrer chez eux, ils seront tellement canés qu'ils vont passer au moins 3 jours au pieu !

  • Parait qu'aux JMJ en général, ça flirte dans tous les coins, affolant...

  • on flirte mais on ne couche pas.

  • Je ne suis pas allé voir sous les couvertures, de toutes façons il ne fait jamais très froid à Sydney. S'il y a des minima à 15° , c'est carrément polaire.

  • Ca fait rien, la nuit à 15 degrés sur un matelas pneumatique, tu grelottes, le sac à viande ne suffit pas ! Vive le polaire !

  • Puisque vous parlez du Pape je vais en remettre une couche :
    L'entrée en scène jeudi du pape, deux jours après l'ouverture officielle des JMJ, coïncide avec un nouvel épisode dans le dossier des prêtres pédophiles qui entache la réputation de l'Eglise australienne comme elle a entaché celle des Etats-Unis, où le pape s'est rendu en avril.

    Ce dernier avait alors exprimé sa "honte" devant le scandale et avait reçu des victimes, aujourd'hui adultes, de prêtres.

    Les parents, installés en Europe, de deux jeunes filles victimes d'un prêtre de Melbourne ont annoncé mercredi leur venue à Sydney pour exiger une rencontre avec le pape et le cardinal George Pell, président de la conférence épiscopale.

    Anthony Foster, le père des deux jeunes filles, dont l'une s'est suicidée à la suite de l'agression qu'elle a subie, a indiqué à la télévision australienne qu'il attendait non seulement les excuses du pape et du cardinal, mais la mise en place d'un dispositif d'aide aux victimes "tout au long de leur vie".

    Le pape pourrait aborder ce sujet samedi, lors d'une messe qu'il doit célébrer avec les évêques et le clergé australien, a indiqué le porte-parole du Vatican Federico Lombardi lors d'un point presse mercredi.

    Mais le père Lombardi a laissé entendre que Benoît XVI pourrait ne pas présenter à cette occasion des excuses formelles aux victimes. Il parlerait plutôt de la façon dont l'Eglise doit choisir et former ses prêtres pour éviter de tels drames.

    Moi je veus bien que le Pape preche pour ci ou pour ça mais ce que moi je voudais savoir c'est qu'elles mesures concretes compte-t-il prendre envers ses pretres pedophilles??????c'est bien gentil de parler....parler....mais a part parler il fait quoi notre BON PAPE................en plus l'ouverture des JMJ de la "Chair Fraiche"

  • Ben c'est quand même pas Benoit 16 qui est pédophile.
    C'est à la justice de sévir contre ces criminels.
    Les prêtres coupables sont relevés de leur fonctions, c a d défroqués. Quoi de plus ?
    Bon, mais si c'est pas des prêtres qui sont coupables de pédophilie, mais des athées, je voudrais bien savoir ce que compte faire, ehuuu mais qui ? Allez, disons Kriptonite pour présenter les excuses des athées et mettre en place des dispositifs de soins , verser des indemnités, etc..
    Soyons sérieux, la pédophilie n'est pas liée à la religion ou au Pape, mais c'est une affaire de personnes à personnalité perverses.
    Pourquoi exiger des excuses du Pape et pas du coupable ? Pourquoi ne pas demander des comptes au coupable ?
    Le Pape n'étant que le représentant du Christ, et non pas le Christ lui même, je ne vois pas pourquoi il devrait endosser la culpabilité de tout le monde.
    Voilà, moi aussi j'en met une couche, et j'attends une réponse sur les excuses des athées qui commettent des crimes sur les enfants.

  • C'est nul à chier ces provocations, ça mène à rien.

  • @Nath
    Tu as raison ...

  • Raison ... dans une capacité de dénoncer ce que n'importe quel bloggueur ici présent pourrait être amené à révêler. Même si cela date d'une quarantaine d'années, pour d'autre bloggueur les conséquences pourraient être différentes.
    Conseil donc à toute personne qui s'aventure sur ce blog, de savoir que ce qu'elle dit peut se retourner lâchement contre lui.
    A moins d'aimer les balances, pire encore car aucun motif réel, si ce n'est hystérique.
    Cette dénonciation calomnieuse, suivie d'insulte, sera rappelée dans chaque sujet.
    Car imaginons que j'utilise le même procédé, on tombe dans le film d'horreur.

    15.07.2008
    Darfour: Questions sur la CPI

    Hé y en a marre de tes insultes Ingenys !
    Quels racistes cathos tu parles ? hein ? tu es toujours en train d'insulter les autres, toi le tout petit de rien du tout.
    C'est malin hein ? Vas y , parle nous du braquage que tu voulais monter avec des gens de ta connaissance ?
    graine de voyou !

    Ecrit par : Nathalie | 18.07.2008

  • Qu'est ce que c'est ces menaces à peine voilées ?

    Qu'est ce que cette histoire de "balances" et d'"hystérique" ? Ne sont donc pas des injures ?
    "Balances" de quoi, plait il ?
    Si je ne m'abuse, n'est ce pas un terme - méprisant- réservée à une personne qui dénoncerait un délit ?


    "Raison ... dans une capacité de dénoncer ce que n'importe quel bloggueur ici présent pourrait être amené à révêler. Même si cela date d'une quarantaine d'années, pour d'autre bloggueur les conséquences pourraient être différentes.
    Conseil donc à toute personne qui s'aventure sur ce blog, de savoir que ce qu'elle dit peut se retourner lâchement contre lui.
    A moins d'aimer les balances, pire encore car aucun motif réel, si ce n'est hystérique.
    Cette dénonciation calomnieuse, suivie d'insulte, sera rappelée dans chaque sujet.
    Car imaginons que j'utilise le même procédé, on tombe dans le film d'horreur.
    Ecrit par : ingenys | 19.07.2008 "


    "Je confirme que Jean François est un type droit et bien. Comme moi, dont on peut voir mon visage et lieu d'habitation sur mon blog, nous ne nous réfugions derrière aucun pseudo.
    Vive les baroudeurs, vive les hommes vrais. Au diable le racisme catho et la jacquette !

    Ecrit par : ingenys | 18.07.2008 "

    N'est il pas question du "racisme" catho ?????????????
    N'est pas une injure de plus ?
    Quand il n'est pas question de pédophilie, de viol d'enfants et autres....


    Allez ça suffit comme cela.
    Copiez collez autant que vous voulez, collectionnez, amassez, et sentez vous persécuté et/ou calomnié, si cela vous chante.

    De mon coté, je n'ai pas le courage d'encombrer mon pc avec ces sornettes.

  • Je me méfie beaucoup de certaines personnalités, et j'ai bien raison..

  • Tout ce qui a été écrit ici ou ailleurs sera là encore dans 50 ans............. même dans 100 ans.
    Il ne saurait être trop insistant de recommander la plus grande prudence, se serait ce que pour se protéger d'éventuels malveillants, procéduriers qui auraient envie d'abuser du système et surtout de nuit (je pense à Thierry que l'on n'a pas lu depuis longtemps ici d'ailleurs) , peut être même de malades mentaux.
    Par exemple, ne jamais laisser à disposition des coordonnées (bancaires ou autres)

  • Thierry, suffit de lui écrire. On ne peut pas dire qu'il se cache derrière son pseudo.
    Il ne manque pas d'arguments pour répondre. Entre marins, nous ne nous en sommes pas privés.
    Ces réponses sont aussi riches que lors de ses messages sur ce blog.
    thierry.bressol286@orange.fr

    http://marine-inconnue.blogspot.com/

    Mais je doute qu'un marin à l'esprit de corps, comme tout individu honnête, apprécie la dénonciation calomnieuse de ce genre :
    -------------
    15.07.2008
    Darfour: Questions sur la CPI

    .. toi le tout petit de rien du tout.
    C'est malin hein ? Vas y , parle nous du braquage que tu voulais monter avec des gens de ta connaissance ?
    graine de voyou !

    Ecrit par : Nathalie | 18.07.2008
    -------------------------------------

    Pour ne pas dire, que ça lui ferait froid dans le dos.
    Combattre les actions néfates des pouvoirs politiques et religieux, oui.
    Mais salir un individu en particulier qui s'exprime selon son idiosyncrasie, non.

    Ceci précisé et ajusté, bonnes vacances !

  • On peut dire sans provoquer, et il est bien évident que l'Eglise d'Australie n'a pas été à la hauteur dans l'affaire des pretres pédophiles. L'enfant est victime, et la réponse judiciaire doit être la meme quelque soit l'auteur.

  • Réponse :
    Si il est arrivé à Thierry ce qui lui est arrivé, c'est qu'il n'était pas assez protégé, et il est tombé sur un mauvais qui passe son temps à scruter internet et les blogs et les forums et que sais je, pour nuire aux autres.

    "Anna a 100 fois raison : "Et pourtant preparer ne veut pas dire passer a l'acte. On peut depenser une fortune pour tester son fantasme et s'arreter la" Exact ! J'en sais qq chose, je l'ai expérimenté il y a bien longtemps pour un casse. Et finalement, je ne suis pas passé à l'acte d'extrême limite. Si j'avais été dénoncé comme eux, les préparatifs auraient suffit à me retrouver dans une salle de tribunal. Donc ils seront relaxés, s'il y a de bons psychologues dans la salle. Sinon, c'est que la France à un problème de hantise avec la pédophilie, au point de condamner pour une parole. C'est les juges qu'il faudra faire soigner.

    Ecrit par : ingenys | 08.06.2008 "
    Dans ce sujet : 08.06.2008
    Pédophilie: Intentions et actes préparatoires

    Propos écrits en public, donc, nulle calomnie


    Ha pardon, c'était pas un "braquage", mais un "casse" , je n'ai pas l'habitude, je ne connais pas bien , j'ai pu confondre.

    Bien en accord avec vous Gilles, mais vous semblez dire que les auteurs des crimes n'ont pas été poursuivis comme n'importe quels criminels du même type ?

    Ce pauvre Benoît 16, ......... qu'est ce qu'il doit supporter !

  • Benoît 16 en sa qualité d'employeur de milliers de pédophiles va nous parler "de la façon dont l'Eglise doit choisir et former ses prêtres pour éviter de tels drames" comme le rappelle Kriptonite. Aujourd'hui samedi à Sydney. Il était temps ! Car la fonction et la soutane sont bien remises en cause. Abus de pouvoir dans une profession, ce n'est pas le pédophile banal. De toute façon qui entre en séminaire ? Pas des baroudeurs, c'est certains.

  • Le Pape supporte ce qu'il a envie de supporter. Pour le moment, il s'excuse publiqement.
    Je n'ai pas fait d'enquete en Australie, mais je lis. Et l'ampleur des crimes n'aurait pas été celle-là si le crimes n'avait aps été entretenir par le silence des cadres de l'église. Une nouvelle enquete a été ouverte à ce propos en début de semaine: toute la presse le dit.
    Les réseaux, quels qu'ils soient, se combattent par les comportments individuels, de l'acteur et de celui qui organise ou qui laisse l'organisation proliférer. Car pdt ce temps, les crimes continuent. c'est la non-assistance à personne en danger.

  • En cet saison olympique, il est rappelé que l'utilisation de "substances classées vénéneuses" est prohibé. lol

  • "Propos écrits en public, donc, nulle calomnie" donc "graine de voyou", 40 ans après.

    Je reprends tous les propros écrit en public ici, car rien n'est plus intéressant que chacun personnalise ses idées par son expérience et ne se contente pas de généralités intellectuelles. Et je les qualifie à mon gré, de malade, dégénéré .. et tout le monde appréciera. C'est infini, tout le monde peut le faire. Facile d'abuser des confidences. Mais voila, pour faire ça, faut être spécialement inquisiteur et aimer faire les fonds de poubelles.

  • Le Pape n'est pas en employeur qui aurait passé un contrat de travail avec les membres du clergé, l'Eglise n'est pas un statut d'entreprise, je pense donc que les termes de la responsabilité juridique de l'Eglise se posent autrement que sous l'angle du droit du travail (lequel en plus ? Celui du Vatican ? Celui du pays du criminel ?)

    Sous quel angle poser la responsabilité humaine par contre, that is the question, car cette responsabilité me paraît plus importante. Qui est responsable de qui humainement ? Moralement ? Qui va faire quoi ?
    Bien sur, moi aussi j'espère bien que le Pape ne supporte que ce qu'il voudra bien supporter....

    Non, pas TOUTE la presse le dit ! UNE partie de la presse le dit , nuance !

  • "graine de voyou", ce n'est pas bien méchant surtout comparé à "tête de con" écrit par un autre blogueur ici.

  • Gilles pourrait écrire un livre avec ce blog, il y en a des pages et des pages oulalaaa
    Mais, je me demande s'il nous reverserait des royalties sur ses droits d'auteurs, car, c'est en partie nous qu'il l'écrivons son blog en intervenant, même si c'est lui qui choisit le sujet et le lance ! hihihihi

  • Sauf que "braquage" au lieu de casse + "graine de voyou", un gars qui débarque sur ce blog, ne peut que se demander qu'est-ce-que ce tueur voyou ici.

    "Je veux dire la honte .. je suis profondément désolé .. " a dit Benoit 16 à Sydney.
    Des excuses de la part du pape ce matin. Mais rien pour résoudre reproche les commentateurs.

  • Moralité, on avait bien fait de dénoncer des faits. Je dis bien des "faits". Pas un procès d'intention sur des idées.

  • Haaa braqueur, ou plutôt casseur, j'ai pu confondre, je le rappelle n'ayant pas pour habitude ces pratiques , mais "tueur" ha ça non, personne n'a écrit cela !

  • Voici ce que dit un journal aussi paisible que le JDD

    Benoît XVI a présenté ses excuses samedi aux victimes d'abus sexuels commis par des prêtres catholiques. Le pape a aussi souhaité que les coupables soient traduits devant la justice. L'Eglise catholique, qui a longtemps entretenu l'opacité sur ce sujet, fait donc un nouveau pas contre la pédophilie. Cependant les victimes demandent plus pour éviter ces drames.

  • Extrait de "Le Monde" 10 novembre 2000

    Lourdes de notre envoyé spécial

    L'Église catholique est décidée à " rompre le silence " sur la question de la pédophilie. Mgr Louis-Marie Billé, président de la Conférence épiscopale, l'avait laissé entendre le 25 octobre en présentant, par avance, les travaux de l'assemblée annuelle des évêques à Lourdes : " La pédophilie suscite le silence qui lui permet de perdurer. Il faut voir ce que l'Eglise peut apporter à la réflexion de la société […] pour rompre le silence et réagir sur le plan canonique, dans ses rapports avec la justice et au plan moral. " Dans une déclaration adoptée jeudi 9 novembre en assemblée plénière, les évêques affirment clairement que " les prêtres qui se sont rendus coupables d'actes à caractère pédophile doivent répondre de ces actes devant la justice. Il est nécessaire qu'ils réparent le mal qu'ils ont fait et portent le poids de la peine infligée par l'Eglise et par la société ".

  • Gilles : et ce ne sera que justice !!! Je ne peux qu'approuver ce qui a été déclaré à la Conférence épiscopale !
    "Il est nécessaire qu'ils réparent le mal qu'ils ont fait et portent le poids de la peine infligée par l'Eglise et par la société "." On ne peut mieux dire à mon avis.

    C'est en premier lieu aux coupables de réparer, car ces coupables ne peuvent laisser entièrement ce soin à d'autres, et échapper ainsi à leur sanctions méritées et à leurs responsabilités ou même retourner leur propre culpabilité sur les autres (comme ils en ont coutume en culpabilisant les victimes ou d'autres de l'entourage).

    http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2344150&rubId=1098

  • Les illuminés de la quéquette ont toujours bénéficié du silence obligatoire dans une religion de l'obscurité. Celui qui ne sait pas ça, joue à l'aveugle.
    C'est pourquoi, ils ont autant proliféré dans les couloirs du clergé. Celui qui osait s'offusquer était viré, comme 3 prêtres encore le mois dernier. Ce n'est donc pas un épiphénomène, c'est une caste organisée qui continue d'imposer le silence.

  • Le vocabulaire et la syntaxe, le ton, le niveau de langue, le discours lui même et sa vulgarité est à la de leur auteur lui-même....

  • Le vocabulaire et la syntaxe, le ton, le niveau de langue, le discours lui-même et sa vulgarité est à la mesure de l'esprit et de l'intelligence de leur auteur lui-même.
    C'est très souvent vrai, sauf s'il s'agit d'un ton par exemple familier qui serait affecté.
    C'est un eccueil très fréquent à l'écrit. On risque de se faire passer pour qui on n'est pas, en bien comme en mal.
    Pourtant, les écrits ne sont JAMAIS leur auteur lui-même !

  • Les écrits ne sont JAMAIS leur auteur lui-même !

  • J'aurais plutôt parler de la remise en question de l'interdiction au mariage pour ceux qui auraient bien besoin d'une bonne bourre.

  • Hum, hum...

  • Il y a un truc qui m'étonne un peu tout de même dans cette histoire:
    Ben oui, du côté juridique, ils sont en tort et se sont fait chopper.
    En plus, leur patron leur tombe dessus....

    Ceci dit je n'ai rien lu ni entendu de très précis sur l'affaire, qui évoque clairement les conséquences réelles et concrètes de cette habitude qui se discute, sur leur boulot.
    Si ça "dégradait" le boulot, je veux bien, le boss est fondé à se plaindre!
    Mais si rien ne prouve que ça dégradait leur travail, il me semble que cela ne regarde pas l'employeur!
    D'autre part, ils auraient dit que ça "soignait" leur stress.
    Là est un indice de très mauvaises conditions de travail...
    A qui la faute principale, s'ils prennent l'habitude de se doper ou de se droguer pour supporter leur vie? Là aussi est la question.

    Bien navicalement
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/
    - http://marine-inconnue.blogspot.com/

  • Je n'ai pas compris que le règlement intérieur interdisait ce genre de substance, mais sans doute ont ils trouvé cela pour argumenter devant les tribunaux, je veux dire que leurs avocats ont du y penser ?

  • Vive le joint !

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu