Avertir le modérateur

Vivre avec 880 par mois

Vivre avec 880 euros par mois. C’est le niveau de vie de près de 8 millions des habitants de la métropole. De l’autre coté, 500 000 paient l’impôt sur la fortune. Petite plongée dans les chiffres, grâce à une étude que vient de publier l’INSEE.

 

 

D’abord, les moyennes générales. La moitié des habitants de métropole ont un niveau de vie annuel inférieur à 17.600 euros. Le revenu médian est ainsi de 1470 euros, et ce chiffre traduit une légère baisse par apport à 2005. Le niveau de vie moyen des actifs au sens du Bureau international du travail (BIT), c’est-à-dire chômeurs indemnisés compris, s'élève à 21.760 euros par an. Précisions que le niveau de vie moyen d'un chômeur est inférieur de 35 % à celui d'un actif qui a un emploi.

 

 

7,9 millions de personnes, soit 13,2 % de la population, disposent d’un niveau de vie inférieur à 880 euros par mois. Là encore, ce taux globalement est stable : 13,1 % en 2005. Ce chiffre de 880 euros est considéré comme le seuil de pauvreté. Ainsi, ce sont 7,9 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté, et l’INSEE précise que la moitié d'entre elles a un niveau de vie inférieur à 720 euros par mois.

 

 

Les familles monoparentales sont très touchées par la pauvreté. 30% vivent au-dessous du seuil de 880 euros par mois, soit 2,3 fois plus élevé que pour le reste de la population.

 

En 2006, le RMI pour une personne seule était de 433 euros par mois et de 650 euros par mois pour une personne seule avec un enfant ou un couple sans enfant. Le revenu disponible des 10 % les plus pauvres de la population était constitué à 42 % de transferts sociaux, principalement les allocations familiales et de logement.

 

De l’autre coté, 10% de la population dispose d’un  niveau de vie supérieur à 33.190 euros, soit de 2 765 euros par mois. Pour cette catégorie, les impôts représentent 18,8 % du revenu disponible, contre 20,3 % en 2005, cette baisse résultant pour l'essentiel de celle de l'impôt sur le revenu en 2006.

 

Ainsi, apparaissent trois blocs. 80% dispose d’un niveau de vie se situant entre 9.720 euros et 33 190 par an, 10 % ont un revenu inférieur à 9.720 euros annuels, tandis que les 10% les plus aisés bénéficient d'un niveau de vie annuel supérieur à 33.190 euros.

Encore quelques chiffres, venus d’Eurostat, l'agence de statistiques de l'Union européenne. Pour 2006, le taux de pauvreté était de 16% dans l'Union européenne. Le taux le plus élevé, 23%, était en Lettonie, et le plus bas, 10%, en République tchèque et aux Pays-Bas.

Télescopage de calendrier, Bercy vient de communiquer les chiffres de l’ISF pour 2008. Sont concernés les patrimoines d’un montant supérieur à 770000 euros. Le nombre de foyers assujettis est de 548.000, pour un produit de 3,75 milliards d'euros.

Pas si mal, mais en 2007, la TVA a rapporté 133 milliards, la CSG 71 milliards, l’impôt sur le revenu 57 milliards, l’impôt sur les sociétés 46 milliards et la taxe intérieur sur les produits pétroliers (TIPP) 24 milliards.

En chiffres rond : 8 millions de pauvres à moins de 880 euros par mois, une moyenne nationale à 1500 euros par mois, 8 millions à l’aise au dessus de 2 800 euros par mois, et 500.000 qui paient l’impôt sur la fortune.

Calcul idiot. Le produit de l’ISF réparti en direction de la population pauvre, ça fait une prime annelle de 474 euros. Un petit Noël pour les enfants…

Commentaires

  • Vos chiffres donnent le tournis... toujours plus d'impôts et toujours plus de pauvres. Cherchez l'erreur !

  • l'étude complète

    http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1203

  • Il va bientot y avoir les memes écarts que l on constate dans le tiers monde ! c est dramatique!Je n en vois pas l issue!

  • Si on regarde les états-unis, c'est encore plus dramatique : les pauvres sont devenus plus pauvres et les riches plus riches dans les dernières décennies. Il n'y a pas (plus?) redistribution des richesses ! C'est une crise morale qui se prépare...
    Et comme l'europe suit généralement les états-unis avec quelques années de retard... çà promet !

  • 8 millions ne dessous de 880, et pour la moitié, 4 millions, moins de 720 euros. A peu près 12 millions qui vivent en dessous de 1.000 euros par mois.
    On imagine bien l’immense diversité des situations derrière ces chiffres. Ceux qui plongent, ceux qui s’en sortent, les jeunes, les vieux…
    Mais un constat : il y a vraiment un pb de pauvreté.
    La corrélation directe avec les prélèvements obligatoires (idée : les pauvres coutent cher) mérite d’être corrigée, car l’argent des personnes démunies ou peu fortunés est immédiatement remis dans le circuit économique.

  • Moi aussi je vis avec moins de 770 € par mois, mais je suis un ascète, je me contente de ramasser des champignons et des fraises des bois, de cueillir des framboises et des prunes. Je me shoute au blog gratuit de Gilles Devers dont je profite pour le remercier de sa générosité. En parfait homme des bois, je coupe du bois pour me chauffer l'hiver, et j'achète avec des bons de réductions sur le Net au plus bas prix. Je demande aucune aide, et comme dit Gilles je ne coûte rien au système, ni mes chats, ni ma chienne.

  • les pauvres dont les revenus du travail est de loin inferieur a l aide sociale ne sont pas pauvres ce sont les classes moyennes dans tous les pays riches qui sont les cocus de la farce d ou un racisme et une xenophobie qui va enfler pour arriver a l explosion! les familles nombreuses regularisees ne peuvent pas etre pauvres faites les comptes !!!!

  • Si vous possedez les Baremes de la Caf Gilles faites les copmtes entre une famille rmiste avec 6 enfants et une famille avec 0 enfant qui gagne chacun 750euros a temps partiel a euromarche !apl ou allocation logement !!! transports gratuits tous frais medicaux payes pour tous ! tickets spectacles ! tiquets bus! Vos rmistes gagnent en fiscal 0 euro 0 centimes donc gagnent en theorie moins de 750 c est faux ils gagnent 1500 euros par mois avec comme frais de bouches s ils sont maghrebins 400 euros mois.et un loyer gratos!

  • Les revenus sociaux ne sont pas pris en compte dans vos stats!!!!

  • Et les pauvres ne savent pas acheter. Des leasings et des crédits à +20%, forcément, ils ne seront jamais riches. J'ai commencé par acheter un petit studio dans un quartier populaire, sans ascenceur, puis j'ai agrandit 15 ans après en achetant un studio mitoyen, etc. Sinon, je serais encore à nourir les banques comme tous les pauvres d'esprit.

    Les pauvres veulent tout tout-de-suite, un 5e pièces avec tout confort et ascenseur .. 15 mômes et pleins d'alloc.
    Pauvre ou faible ? Telle est la question.

  • Vote dans la nuit de jeudi dans la precipitation....on se demande bien pourquoi???
    Les députés ont adopté la disposition radiant les chômeurs après refus de deux offres d'emploi « raisonnables ».
    Après le Sénat, l'Assemblée nationale a adopté la loi Wauquiez, discutée en urgence, sur les « nouveaux droits et devoirs des chômeurs. » UMP et Nouveau Centre ont voté pour, PS, Verts et PCF contre. Pour le secrétaire d'État à l'Emploi, Laurent Wauquiez, il s'agit de faire « du sur-mesure pour mieux accompagner les chômeurs » dans leur recherche d'un emploi. Et aussi « d'éviter les abus ». Pour la gauche d'une « régression du Code du travail » et d'un « texte humiliant pour les demandeurs d'emplois.
    Les nouvelles conditions pour la reprise d'un emploi. Elles concernent d'abord la rémunération de l'emploi proposé. Un chômeur sera radié des listes du service public de l'emploi, perdant ses droits, s'il refuse deux offres raisonnables. Mais, dès le quatrième mois de chômage, les demandeurs devront accepter un emploi rémunéré à 95 % du précédent et, au bout de six mois, à 85 %. Au bout d'un an, tout emploi rémunéré au niveau de l'allocation-chômage. Les emplois proposés doivent être « compatibles avec les qualifications et compétences professionnelles ». À partir de six mois de chômage, un temps de trajet d'une heure en transport en commun ou une distance de 30 km de son domicile, sont jugés « raisonnables ».

    Ce qui est sur c'est que l'ANPE contrairement au passe va nous sortir des offres d'emplois en veut-tu en voila......et pourra radier les chomeurs plus facilement et par la meme occasion faire baisser le taux de chomage!!!!

  • Alors on compte :
    1° Emploi de chomeur 95% du smic= 1321.02 brut x95%=1254.96
    2°Emploi avant 6mois95% de=1254.968 =1192.22
    3°Emploi tav 6mois 95% de=1192.22055=1132.60
    Apres 6 mois 85% de 1132.60=962.71
    soit un net apres deduction des charges de =750.91
    Viennent en deductions bien sur tous les frais dus a cet emploi...
    C'est la fortune!!!!

  • Et les Patrons vont se frotter les mains!!!!!!quel cadeaux ...mais ...quel cadeaux pour le Patronat!

  • (Langue pendante) C'est bien mais pourrait faire mieux. Comme en Angleterre, au bout de 3 mois sans avoir retrouvé un emploi de son choix, n'importe quel emploi ou radié.
    La France reste donc un beau pays pour ceux qui sont difficiles, délicats, ne s'adaptent pas au marché. L'adaptation, c'est la survie, c'est naturel, et le naturel, y a rien de plus beau.

  • Ne te meprend pas Ingenys,je ne suis pas contre le fait d'obliger les chomeurs a reprendre un emploi je suis contre la perte de salaire....pourquoi reduire ?qui cela arrange-t-il? et je pense surtout a ceux qui touche le smic reduire encore leur salaire c'est les enfoncer un peu plus dans la pauvrete et lorsque on a faim les peuples se soulevent....Celui qui est actuellement au chomage touche s'il etait au smic 845E +tous les avantages sociaux s'il reprend un emploi en dessous du smic et tous les frais que vont lui occasionner cet emploi il touchera moins qu'aux chomage!!!

  • Oui il touchera moins qu'au chomage d'antan. Mais comme il n'aura plus de droit de chomage, il gagnera + en acceptant un travail. De toute façon, avec la mondialisation croissante, l'emploi était sous perfusion d'une dette croissante et d'une augmentation constante des cotisations. Ce n'est plus possible ni l'un ni l'autre et la concurrence effondre les prix, sauf pour l'alimentaire en crise. Alors, la baisse des salaires est mondiale, même aux USA. Que les peuples se soulèvent et la guerre coûtera moins cher que le social. Une guerre coûte très chère, et c'est uniquement lorsque le social est plus rentable, comme ses 60 dernières années, que la guerre est en suspend.
    C'est humainement regrettable, comme la peste et la choléra furent regrettables en d'autres siècles. C'est la loi naturelle. Quand les chinois travaillaient 2 fois + que les français pour 100 € par mois, on trouvait naturel. Dans 20 ans, ce sera l'inverse. Autant préparer les mentalités et cesser de leur conter fleurette en ponctionnant dans les derniers recoins par des amendes, des taxes inventées, et toute la magouille qu'un Etat peut inventer. Pour conserver les acquis, il faudrait encore augmenter les prélèvements de 20% sur les salaires. Impossible avec la fragilité des entreprises, le pays s'écroulerait. D'autant que Sarko prépare un allègement de la taxe professionnelle au niveau de la taxe sur les salaires. Des millions en moins pour le social. Dès l'année prochaine, nombreuses allocations vont être réduites de moitiés. Et le chômage dont parle Kripto, sera encore réduit, chaque année. 60% du salaire est le but d'ici 2012.

  • sujet vivre avec 880 euros par mois ! le problème n'est pas d'etre pauvre ou riche car il faut des riches et il faut des pauvres donc aucune critique a faire d'un riche ou d'un pauvre , la seule différence un riche est propriètaire gagne sa vie , médecin généraliste je gagne 20.ooo par mois , et sidéré quand j'ai reçu un chèque de 750 euros du fisc au titre de bouclier fiscal alors que je gagne 20.ooo par mois .

  • Ben c'est normal Jacqueline ....faut aider ses pauvre riches!!!!!les autres qu'ils se demerdent.....

  • @ lemurien77 monsieur quand vous écrivez un article vous n'avez pas d'autres étrangers en france qui y vive !!! pourquoi toujours prendre en compte un maghrébin . et vous signal qu'aucun concitoyen a un loyer gratos ! le rimiste d'un f3 paye 260 euros de sa poche

  • POur les 10% aisés (+ de 2 765 euros par mois, l'Impot sur le revenu est passé de 20,3 en 2005 à 18,8 % en 2006. Et le bouclier fiscal, en 2007, amplifie le mouvement. La solidarité c'est entre pauvres?

  • Lire " il faut des riches, il faut des pauvres " c'est consternant de bêtise.

  • "Ils ne faut que des pauvres", nombreux y ont pensé, nombreux se sont écroulés.

    Alors de l'autre côté, pensons-y aussi. L'Etat a choisi de faire ce qu'il faut pour que les entreprises s'adaptent aux marchés internationaux, et changer les mentalités, dont le laxisme durait depuis 68 dans l'esprit de Sarkozy et ses acolytes.
    Retrouvons la confiance, et tentons cette fois d'aider l'entreprise, pour une fois, au lieu de lui taper dessus. Or, les patrons ne jouent pas le jeu. Eux aussi craignent pour leur avenir. Et au lieu d'investir à la hauteur des enjeux et de l'offre que Sarko leur permet, ils encaissent et merci.
    C'est possibilité qui est leur est offerte n'est pas une solidarité entre riches. Mais bien une une confiance pour redresser la France. Malheureusement, trop d'années bridées, font que les patrons tirent leur épingle du jeu.
    Alors bien sûr, après nombreux salariés qui peu à peu se sont laisser aller, souvent à profiter du social, nombreux patrons à leur tour font de même en profitant de la fiscalité.
    Mieux vaudrait que ce laisser-aller trouve un équilibre rapidemment.

    L'idéal aurait été pendant 25 ans, de trouver une juste mesure de contrôle envers les deux parties, patronat-salariat. Cela n'a été fait que pour les premiers, et maintenant pour les seconds. Ce pays trouvera-t-il enfin un équilibre, et cessera-t-il un jour de se montrer du doigt, ce devrait être la grande question. Car les autres ne nous attendent pas, ils avancent plus sûrement comme les romains envahissaient la France pendant que les gaulois s'engueulaient et se battaient entre eux pour savoir qui sera le chef.
    Qui sera notre futur Vercingetorix ?

  • Aux Etats-Unis, 1% des Américains détiennent à eux seuls le tiers du patrimoine national, en 2005 ce 1% a reçu 21,22% des revenus nationaux. Pour ce qui est de la France, en 2007 l’administration fiscale a comptabilisé 61 400 assujettis à l’ISF de plus qu’en 2006, malgré le relèvement du seuil d’imposition. Aujourd’hui pour figurer dans le palmarès de des 500 plus grandes fortunes professionnelles, il faut posséder un patrimoine de 60 millions d’euros contre 15 millions en 1997…On voit la force de frappe que représentent cette catégorie de population et les moyens de pressions à sa disposition.
    En 2007 le journal "Challenge" avait demande aux millionnaires quelle fortune serait "nessessaire" pour qu'ils se sentent a "l'aise"..et tous ont repondu un chiffre avoisinant le double de leur capital actuel.........

  • Kripto a raison. La France manque de riches. C'est pourquoi les Etats Unis nous sont tellement supérieur économiquement. lol

    Le grand ami de Sarkozy veut acheter FREE. Bolloré veut tout maitriser. Une toile d'araignée est train de se mettre en place pour mieux nous tenir. Je déplore que l'économie ne pense qu'à un pouvoir de domination, et non de rentabilité. C'est une caractéristique française, comme ces petits chefs qui viveront le meilleur préférant le bon cireur de pompe, au risque d'affaiblir l'entreprise. Vanité, tout n'est que vanité.

  • Les indicateurs économiques relatifs aux salaires sont d'autant plus intéressants que lorsque l'on observe la conjoncture or celle-ci est particulièrement singulière en ce moment : sur un an, l'indice des prix a augmenté de 2,6%, poussés par l'augmentation des matières premières et des produits alimentaires (c'est ce dernier poste qui défavorise les ménages ayant les plus faibles revenus).
    Ce qui est insupportable, c'est que le fruit du travail ne permet plus à certains (payés au SMIC, voire moins, temps partiel non choisi) de vivre dignement de leurs revenus.
    Message à Jacqueline : celà ne sert à rien de réagir aux messages de Lemurien concernant ses remarques "perpétuelles" au sujet des "maghrébins"...qui pour beaucoup ne sont pas étrangers. il en est obsedé à tel point qu'il les associe à tous les maux de la terre...comme vous êtes médecin, vous comprendrez facilement que cette attitude est du domaine de la psychiatrie.

  • @ Lemurien 77: vos propos sont outranciers et xénophobes.
    Je rejoins la réponse de Jacqueline si mes souvenirs sont bons... Les rmistes ne bénéficient pas de logements gratuits. Arrêtez de vouloir nous faire croire que les allocataires du RMI et la CAF ont des billets de spectacles, transports et tutti quanti.... Et puis quoi encore... Informez vous au lieu d'incriminer une population démunie... faible, intégrée souvent mais exclus aussi parfois... mais qui fait tout pour travailler (aussi) comme vous... La caricature des familles de quinze momes c'est un peu votre mouton dans la baignoire du passé... Seul des fascistes osent encore ! La réalité n'est pas celle-ci, revoyez votre copie Lemurien77 et revenez avec des arguments recevables et objectifs...

  • Je me permets de compléter la pensée de lemurien qui déplore que toute cette haine nous conduise à la xénophobie.
    Mais personnellement, je crois le connaitre depuis que je le lis ici, il regrette cette montée de haine, car habitant dans une cité, ils voient les réactions dans ce sens.
    Lemurien proche des réalités ne fait que rapporter le sentiment de la rue.
    Bien entendu, Lemurien n'est pas xénophobe, et fréquente avec plaisir toutes les communautés. C'est prouvé dans tous les autres sujets où il s'exprime.

  • Le mécanisme de pensée qui consiste à culpabiliser les familles modestes est nauséabond, pour ne pas dire puant.
    La pauvreté n'est pas un choix.
    Il y a de + en + de millionnaires en France et de plus en plus de familles ( songez aux enfants ) qui vivent sous le seuil de pauvreté. C'est bien que la répartition, la redistribution des richesses sont mauvaises, et si l'on ne fair rien, dans quelques décennies, tout ça finira mal.

  • 10 % de la population vit avec 33.000 € ou plus ? c'est fou... Et moi qui me plaignais !

  • Je suis AVS (auxiliaire de vie scolaire) et touche 743 € par mois (et quelques centimes)... J'interviens auprès d'enfants handicapés scolarisés en école "ordinaire". Cette fonction est très intéressante et enrichissante (mais pas financièrement parlant!). Je suis une précaire de l'Education Nationale... La fonction d'AVS est censée être un tremplin, mais alors un tremplin pour quoi, je ne sais pas ! Il n'est pas question de professionnalisation, mon contrat peut durer jusqu'à 6 ans et ensuite on me dira au revoir (ou plutôt à dieu) pour embaucher un nouveau précaire à ma place. L'expérience acquise ne me donne accès à rien (pas de VAE possible), et pas non plus de concours interne pour espérer une titularisation et donc une situation stable... Bref on se sert de moi et de bien d'autres pour combler le manque de personnels qualifiés devant intervenir auprès des enfants handicapés de plus en plus nombreux à être scolarisés suite à la loi de février 2005 leur accordant ce droit. J'espère pouvoir réussir au CRPE un jour (concours de profs des écoles), mais en travaillant en même temps ce n'est pas simple de le préparer... Bref j'ai l'impression d'être dans une impasse.

  • Anne-Laure c'est très jolie.

    Effectivement, intéressant de savoir ça. Mais ce montant c'est pour un temps complet ou pour un temps partiel ?
    Par défaut, je suppose partiel car c'est en dessous du SMIC. Faut donc trouver un emploi complémentaire pour combler le manque à gagner. Travailler chez McDo.
    Que doit-on conclure ? Que si le travail est intéressant, il est moins rémunéré ?
    Et pourquoi dans l'impasse ?
    Je me doute que mes questions ne sont pas très fines, mais je ne suis pas très au courant des emplois jeunes et de la précarité.

  • La réforme de la constitution passe à une voix près : la voix de Jack Lang, c'est trop marrant.

  • Victoire !!! Un poste de Ministre pour Jack Lang et un pour le médecin Debré qui hésitait avant que Sarko le reçoive.

    Incroyable ! A une langue de chèvre près, la france était constipée. A quoi tient ce pays ? A rien.

  • La réforme des institutions a été votée par le Congrès, à une voix près. Le texte a été adopté par 539 voix pour, alors que la majorité requise des 3/5e était de 538.

    Donc même si Lang avait voté contre, la majorité était atteinte avec 538 voix requises.
    Si Bernard Debré qui avait toujours dit ne pas voter pour, n'avait changer d'avis après sa réception par Sarkozy alors, ces deux réunis qui s'abstiennent auraient laissé le vote à 537 au lieu de 538 requis. Bon cela a fait 539, 1 voix de + qu'il ne fallait, c'est un grand plébicite pour Sarkozy qui s'était engagé dans la pêche aux voix.

  • La 3° république avait été adoptée avec une vix d'avance... et elle a duré 75 ans. On est mal barré!

  • Ah 1 voix aussi, je ne savais pas ça. Vigilant. La 3° république c'est
    - Ravachol qui est guillotiné à Montbrison pour le malheur de Mathaf.
    - Auguste Vaillant, lance une bombe chargée de clous sur les députés, lors de son procès il justifiera cet acte par la volonté de venger Ravachol. Il est exécuté le 4 février 1894.
    - Procès d'Emile Henry pour l'attentat du 12 février 1894 au café Terminus, et l'explosion du 8 novembre 1892 d'un commissariat.
    Emile Henry revendiqua hautement et fièrement ses actions, lisant une déclaration dans laquelle il analyse la société corrompue et plaide la révolte.
    - Sadi Carnot, le président de la république, est assassiné à Lyon lors d'une expo.
    - L'affaire Dreyfus.

    Mais pour compenser tous ces malheurs la 3e république c'est la séparation de l’Eglise et de l’Etat pour notre bonheur que l'on apprécie depuis 100 ans.

  • Venant de lire:
    "Si on regarde les Etats-Unis, c'est encore plus dramatique. Les pauvres sont devenus plus pauvres et les riches plus riches dans les dernières décennies. Il n'y a pas (plus?) redistribution des richesses ! C'est une crise morale qui se prépare...
    Et comme l'europe suit généralement les états-unis avec quelques années de retard... çà promet !".... Ben oui! Je le rejoins, ayant dit ceci plusieurs fois ici même d'une autre façon.
    Il a résumé ma pensé en oubliant de dire, car ici c'est un "site du droit" nous rappelle le blog-captain Devers, que cet état de fait facile à constater et irréfutable malheureusement, a de multiples conséquences sur la vie des justifiables en général, comme pour les victimes, les coupables qui se sont fait chopper, et les innocents qui avaient "le tort d'être là et de ne pas pourvoir bien se défendre"...

    -"Travailler plus pour gagner plus".
    J'aimerais bien et j'ai aimé le slogan mais....
    D'expérience, depuis que je suis sorti du lycée en 1976, la vérité mise en oeuvre c'est:
    -"Travailler plus pour gagner moins".

    A propos, le RMI à 433 Euro/mois? Une amie touche 394.96 si je me souviens bien. Il existe certainement un barême plus complexe...
    Cela dit encore une fois, attention aux statistiques parfois contestables de l'INSEE, même si je crois qu'elles ne sont pas toutes manipulées.

    Ce triste constat, que je soupçonne donc d'être plus ou moins sous-évalué, n'est que le résultat de la mercantilisation systématique de tous les secteurs de la vie de nos sociétés depuis bientôt 30 ans, des privatisations en séries imposées par la mise en oeuvre d'une idéologie aussi tartignole que le communisme soviétique et le brillant succès que l'on sait....
    La mise en concurrence généralisée dans tous les secteurs de la vie économique, n'a pas eu d'autre résultat que littéralement sacager la vie économique et sociale.

    Cette évidence n'empêche pas la majorité d'entre nous de "se rouler dedans", sans trop se soucier de l'avenir de nos enfants. Après tout, nous n'avons pas tous des enfants et...
    Carpe diem!
    On est un peu souvent hors sujet ici "sous l'article", jusqu'à être parfois très amusant. Mais je suis plus affligé de lire dans les commentaires des trucs comme quoi par exemple, c'est très bien qu'il y ait plus de gens imposés par l'ISF, mais que les plus imposés jusqu'à maintenant le soient moins depuis peu... Parce que "continuer comme ça à faire souffrir les plus riches, ça fait fuire les capitaux!"
    Il est pourtant triste de voir de paisibles petits retraités de l'Ile de Ré se voir passer "à l'ISF" parce que le terrain de leurs ancêtres a pris "trop" de valeur en matière immobilière, tandis que les vrais riches peuvent de mieux en mieux planquer leur magot discrètement au Luxembourg ou au Lichtenchtein...

    Il est sûr que continuer à laisser se répendre ce genre de mentalité, pour ne pas dire les encourager, sans apporter une réponse forte à ces comportements anti-civiques, ça ne va pas arranger la situation des plus démunis!
    Et les autres de continuer à faire bombance joyeusement, en organisant de la bienfaisance et la charité pour se donner meilleure conscience.... Nous marchons sur la tête!
    Et de se lamenter lorsque le petit facteur Olivier voit grandir son influence! Peut-être bien que heureusement qu'il est là pour "faire balancier"!
    La persistance en France de ces "vieux clichés marxistes" (Jacques Marseille m'a beaucoup amusé avec son expression), nous pouvons en être fiers d'une certaine façon. Car s'il n'y avait rien de ce genre à photographier, il n'y aurait pas ce genre de photos...
    C'est une preuve de la compréhension de l'existence des phénomènes sociaux les plus vicelards depuis l'épidémie de fascisme dans les années trente.
    Cela dit ça n'apporte pas la solution du problème.

    Nos grands parents et parenst entre 1950 et 1975 étaient de plus en plus riches chaque année. Pourquoi?
    Parce qu'ils travaillaient beaucoup, que c'était possible, c.à.d. que nos économies n'étaient pas ouvertes à tous les vents et à toutes les entrées d'eau imaginables, tout simplement!
    Les "politiques" sauvegardaient le Lien Social au lieu de le laisser se dissoudre dans le laisser-aller général. De Gaulle disait, "la politique de la France ne se décide pas à la corbeille", haut lieu de la finance à son époque. Avec lui c'était sûr! les financiers le détestaient. Ils sont d'ailleurs aujourd'hui les derniers à oser le dénigrer ouvertement.

    La mondialisation, c'est la tempête économique, qui ne l'a pas pigé? Nos pays sont comme des navires tous pris dans une violente tempête. Que font nos capitaines? Ils ouvrent tous les sabords, tous les hublots et même les panneaux de cale en grand, quand ils ne sabotent pas en plus les pompes!
    On le voit, le débat n'est plus droite contre gauche, il est celui du bon sens contre le délire idéologique et la croyance intégriste selon laquelle le marché peut tout "réguler", après qu'on ait détruit toutes les règles. Les entreprises un peu sont comme les enfants dans la cours de récréation. S'il n'y a pas de pion, ou de moins en moins de pions...
    Là est le problème, pas dans le statut privé ou public des activité, même si on peut en général constater que les services publics sont mieux tenus si le "public" a "l'oeil dessus".
    Des centrales nucléaires gérés par Suez... Moi je m'excuse, mais ça m'inquiète un peu.
    Prendre la collection complète de la prese locale à Liège par exemple. (ou fouillez la blogosphère)
    Déjà qu'on s'aperçoit qu'EDF fait un peu souvent l'acrobate avec les siennes....
    (privatisation en cours, laisser-aller et pratiques "managériales modernes", cumulées avec le vieillissement des installations =...?)
    Il serait temps de revenir à la pleine conscience des relations de causes à effets, et de laisser tomber l'astrologie!
    Aujoud'hui, votre horoscope annonce peut-être:
    - Risque de mauvaise rencontre..."
    Lisez la liste des signatures des commentaires:
    Nous sommes tous là!

    Bien navicalement
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/
    - http://marine-inconnue.blogspot.com/

  • Mille sabords! Tous laissés ouverts dans le gros temps.
    Une phrase a sauté dans mon dernier message ici-même. Fausse manoeuvre, autant pour moi.

    Le capitalisme a fait ses preuves dans sa capacité à créer et entretenir la richesse le progrès technique ou scientifique et même le progrès social.
    Il est incontestablement devenu incontournanble depuis bientôt trois siècles.

    Il s'est pourtant d'abord exprimé avec des méthodes barbares, travail des enfants au fond de la mine, trafic d'esclaves etc... La liste est fort longue et n'a rien à envier au très fameux:
    "Livre noir du communisme", dont les auteurs oublient un peu vite que si la famille impériale tsaristes et tous les profiteurs cupides qui étaient avec elle s'étaient un peu mieux conduits, un certain nombre de désastres auraient été évités....

    Cela dit, la vraie question est: quel sorte de capitalisme?
    Entre 1950 et 75 nous avons vécu celui qui "marchait bien", peut-être surveillé par le contre-poids collectiviste en face de lui.
    Aujourdhui, nous le voyons redevenir barbare, avec l'ultra-libéralisme. C'est à nous d'y penser, pour obliger les politiques à agir, au lieu de se laisser corrompre.
    Bonne soirée

  • On va se coltimer l'auto-satisfait au parlement à faire son cinéma sur le même thème " moi j'ai tout compris, vous, vous êtes des cons "...
    Faudra être patient, mais un jour il partira, et on verra alors la merde dans laquelle on se trouve.

  • " moi j'ai tout compris, vous, vous êtes des cons " Quelle phrase sublime. On dirait du Le Pen.
    Mais alors, l'immobilisme de la gauche ? "Qui n'avance pas recule" c'est une jolie phrase aussi.
    2 mandats seulement, ce n'est pas Chirac ou Mitterrand qui aurait fait ça.

    "Ségolène Royal a cité François Mitterrand pour dézinguer son ancien conseiller pendant la campagne présidentielle: «Sur le chemin de la trahison, il n'y a que le fleuve de la honte à traverser».
    Henri Emmanuelli a fait lui aussi appel à un ancien Président: «Le général de Gaulle disait que la vieillesse est un naufrage, je regrette que Jack Lang nous en fasse la démonstration»." (20 mn)
    Emmanuelli n'a pas attendu la vieillesse lui.

  • Je ne savais pas que Chirac et Mitterrand avaient brigué plus de 2 mandats...On en apprend tous les jours.

  • C'est certain qu'ils l'auraient fait s'ils en avaient eu la possibilité, le deuxième mandat de Mitterand était déja limite, alors qu'il se savait attaint d'un cancer.

  • J'espère que Copé aura le temps de damer le pion à sarko pour 2012->2017, à moins qu'il ne soit le futur premier ministre.

  • Quand je vois que Bayrou n'a pas voté oui à la nouvelle constitution, je suis suffoqué.
    Mais alors, il est plus à gauche que les radicaux de gauche maintenant.
    On comprend pourquoi plus personne ne le suit. Et dire que les français avaient voté pour lui car il représentait le vrai centre. C'est le naufrage dont parlait Emmanuelli ?

    Mais que va-t-il rester au PS ? Que des billes de clown. Il se disloque chaque jour davantage. Faut avouer que Sarko est un excellent joueur de billes.

    "Ahahahahahah ! J'emmerde Bayrou".
    Lemurien

    LOL

  • Content de lire Neji ici de nouveau.
    Il se trouve ici parfois des propos pénibles, qui laissent trop souvent entendre que lorsqu'on se coince le doigt dans une porte, c'est la faute des Arabes ou plus largement, celle des Musulmans du monde entier. Est-ce bien sûr?
    Je crois qu'ils ont le clavier (majuscules) et le cerveau coincés, et qu'ils ont oublié que le même Dieu est pour tous.

    Cela dit le monde d'aujourd'hui est un peu comme un grand naufrage, après lequel ceux qui sont dans les canots, ont souvent tendance à taper à coup de rames sur les nageurs qui approchent trop.
    - Tout ça n'est pas très sympathique.
    - Il peut aussi arriver que des nageurs fassent chavirer quelques canots...

    Bien navicalement
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/
    - http://marine-inconnue.blogspot.com/

  • La loi de sécurité intérieure proposée par MAM obligera tout condamné par la justice pour état d'ébriété à installer un Ethylotest nécessaire pour démarrer la bagnole, qui coûtera 2000 € par an et à vie pour le suivie. Cette somme s'ajoutera bien sûr à l'amende et frais de justice.
    De plus en plus, la Justice, devient une nouvelle source de revenue pour l'Etat qui compense les baisses d'împôts.
    Alors vivre avec 880 € par mois, ce n'est pas le moment de conduire votre vieux tacot après 3 verres.

  • Par contre, Largarde surveille les pompes, alors le prix de la pompe va baisser.

  • BOn comme je suis tetue je recommence et j'envoie la suite la plus interressante dans le second post ...

    Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française
    par Thierry Meyssan*

    Nicolas Sarkozy doit être jugé à son action et non pas d'après sa personnalité. Mais lorsque son action surprend jusqu'à ses propres électeurs, il est légitime de se pencher en détail sur sa biographie et de s'interroger sur les alliances qui l'ont conduit au pouvoir. Thierry Meyssan a décidé d'écrire la vérité sur les origines du président de la République française. Toutes les informations contenues dans cet article sont vérifiables, à l'exception de deux imputations, signalées par l'auteur qui en assume seul la responsabilité.

    Les Français, lassés des trop longues présidences de François Mitterrand et de Jacques Chirac, ont élu Nicolas Sarkozy en comptant sur son énergie pour revitaliser leur pays. Ils espéraient une rupture avec des années d'immobilisme et des idéologies surannées. Ils ont eu une rupture avec les principes qui fondent la nation française. Ils ont été stupéfaits par cet « hyper-président », se saisissant chaque jour d'un nouveau dossier, aspirant à lui la droite et la gauche, bousculant tous les repères jusqu'à créer une complète confusion.

    Comme des enfants qui viennent de faire une grosse bêtise, les Français sont trop occupés à se trouver des excuses pour admettre l'ampleur des dégâts et leur naïveté. Ils refusent d'autant plus de voir qui est vraiment Nicolas Sarkozy, qu'ils auraient dû s'en rendre compte depuis longtemps.

    C'est que l'homme est habile. Comme un illusionniste, il a détourné leur attention en offrant sa vie privée en spectacle et en posant dans les magazines people, jusqu'à leur faire oublier son parcours politique.

    Que l'on comprenne bien le sens de cet article : il ne s'agit pas de reprocher à M. Sarkozy ses liens familiaux, amicaux et professionnels, mais de lui reprocher d'avoir caché ses attaches aux Français qui ont cru, à tort, élire un homme libre.

    Pour comprendre comment un homme en qui tous s'accordent aujourd'hui à voir l'agent des États-Unis et d'Israël a pu devenir le chef du parti gaulliste, puis le président de la République française, il nous faut revenir en arrière. Très en arrière. Il nous faut emprunter une longue digression au cours de laquelle nous présenterons les protagonistes qui trouvent aujourd'hui leur revanche.

    Secrets de famille
    À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les services secrets états-uniens s'appuient sur le parrain italo-US Lucky Luciano pour contrôler la sécurité des ports américains et pour préparer le débarquement allié en Sicile. Les contacts de Luciano avec les services US passent notamment par Frank Wisner Sr. puis, lorsque le « parrain » est libéré et s'exile en Italie, par son « ambassadeur » corse, Étienne Léandri.

    En 1958, les États-Unis, inquiets d'une possible victoire du FLN en Algérie qui ouvrirait l'Afrique du Nord à l'influence soviétique, décident de susciter un coup d'État militaire en France. L'opération est organisée conjointement par la Direction de la planification de la CIA -théoriquement dirigée par Frank Wisner Sr.- et par l'OTAN. Mais Wisner a déjà sombré dans la démence de sorte que c'est son successeur, Allan Dulles, qui supervise le coup. Depuis Alger, des généraux français créent un Comité de salut public qui exerce une pression sur le pouvoir civil parisien et le contraint à voter les pleins pouvoirs au général De Gaulle sans avoir besoin de recourir la force [1].

    Or, Charles De Gaulle n'est pas le pion que les Anglo-Saxons croient pouvoir manipuler. Dans un premier temps, il tente de sortir de la contradiction coloniale en accordant une large autonomie aux territoires d'outre-mer au sein d'une Union française. Mais il est déjà trop tard pour sauver l'Empire français car les peuples colonisés ne croient plus aux promesses de la métropole et exigent leur indépendance. Après avoir conduit victorieusement de féroces campagnes de répression contre les indépendantistes, De Gaulle se rend à l'évidence. Faisant preuve d'une rare sagesse politique, il décide d'accorder à chaque colonie son indépendance.

    Cette volte-face est vécue comme une trahison par la plupart de ceux qui l'ont porté au pouvoir. La CIA et l'OTAN soutiennent alors toutes sortes de complots pour l'éliminer, dont un putsch manqué et une quarantaine de tentatives d'assassinat [2]. Toutefois, certains de ses partisans approuvent son évolution politique. Autour de Charles Pasqua, ils créent le SAC, une milice pour le protéger.

    Pasqua est à la fois un truand corse et un ancien résistant. Il a épousé la fille d'un bootlegger canadien qui fit fortune durant la prohibition. Il dirige la société Ricard qui, après avoir commercialisé de l'absinthe, un alcool prohibé, se respectabilise en vendant de l'anisette. Cependant, la société continue à servir de couverture pour toutes sortes de trafics en relation avec la famille italo-new-yorkaise des Genovese, celle de Lucky Luciano. Il n'est donc pas étonnant que Pasqua fasse appel à Étienne Léandri (« l'ambassadeur » de Luciano) pour recruter des gros bras et constituer la milice gaulliste [3]. Un troisième homme joue un grand rôle dans la formation du SAC, l'ancien garde du corps de De Gaulle, Achille Peretti -un Corse lui aussi-.

  • SUITEEEEEEEEEEEEE.......et je suis oblige d'en faire un troisieme!Ainsi défendu, De Gaulle dessine avec panache une politique d'indépendance nationale. Tout en affirmant son appartenance au camp atlantique, il remet en cause le leadership anglo-saxon. Il s'oppose à l'entrée du Royaume-Uni dans le Marché commun européen (1961 et 1967) ; Il refuse le déploiement des casques de l'ONU au Congo (1961) ; il encourage les États latino-américains à s'affranchir de l'impérialisme US (discours de Mexico, 1964) ; Il expulse l'OTAN de France et se retire du Commandement intégré de l'Alliance atlantique (1966) ; Il dénonce la Guerre du Viêt-nam (discours de Phnon Penh, 1966) ; Il condamne l'expansionnisme israélien lors de la Guerre des Six jours (1967) ; Il soutient l'indépendance du Québec (discours de Montréal 1967) ; etc.

    Simultanément, De Gaulle consolide la puissance de la France en la dotant d'un complexe militaro-industriel incluant la force de dissuasion nucléaire, et en garantissant son approvisionnement énergétique. Il éloigne utilement les encombrants Corses de son entourage en leur confiant des missions à étranger. Ainsi Étienne Léandri devient-il le trader du groupe Elf (aujourd'hui Total) [4], tandis que Charles Pasqua devient l'homme de confiance des chefs d'États d'Afrique francophone.

    Conscient qu'il ne peut défier les Anglo-Saxons sur tous les terrains à la fois, De Gaulle s'allie à la famille Rothschild. Il choisit comme Premier ministre le fondé de pouvoir de la Banque, Georges Pompidou. Les deux hommes forment un tandem efficace. L'audace politique du premier ne perd jamais de vue le réalisme économique du second.

    Lorsque De Gaulle démissionne, en 1969, Georges Pompidou lui succède brièvement à la présidence avant d'être emporté par un cancer. Les gaullistes historiques n'admettent pas son leadership et s'inquiètent de son tropisme anglophile. Ils hurlent à la trahison lorsque Pompidou, secondé par le secrétaire général de l'Élysée Edouard Balladur, fait entrer « la perfide Albion » dans le Marché commun européen.

    La fabrication de Nicolas Sarkozy
    Ce décor étant planté, revenons-en à notre personnage principal, Nicolas Sarkozy. Né en 1955, il est le fils d'un noble catholique hongrois, Pal Sarkösy de Nagy-Bocsa, réfugié en France après avoir fuit l'Armée rouge, et d'Andrée Mallah, une roturière juive originaire de Thessalonique. Après avoir eu trois enfants (Guillaume, Nicolas et François), le couple divorce. Pal Sarkosy de Nagy-Bocsa se remarie avec une aristocrate, Christine de Ganay, dont il aura deux enfants (Pierre-Olivier et Caroline). Nicolas ne sera pas élevé par ses seuls parents, mais balloté dans cette famille recomposée.

    Sa mère est devenue la secrétaire d'Achille Peretti. Après avoir co-fondé le SAC, le garde du corps de De Gaulle avait poursuivi une brillante carrière politique. Il avait été élu député et maire de Neuilly-sur-Seine, la plus riche banlieue résidentielle de la capitale, puis président de l'Assemblée nationale.

    Malheureusement, en 1972, Achille Peretti est gravement mis en cause. Aux États-Unis, le magazine Time révèle l'existence d'une organisation criminelle secrète « l'Union corse » qui contrôlerait une grande partie du trafic de stupéfiants entre l'Europe et l'Amérique, la fameuse « French connexion » qu'Hollywwod devait porter à l'écran. S'appuyant sur des auditions parlementaires et sur ses propres investigations, Time cite le nom d'un chef mafieux, Jean Venturi, arrêté quelques années plus tôt au Canada, et qui n'est autre que le délégué commercial de Charles Pasqua pour la société d'alcool Ricard. On évoque le nom de plusieurs familles qui dirigeraient « l'Union corse », dont les Peretti. Achille nie, mais doit renoncer à la présidence de l'Assemblée nationale et échappe même à un « suicide ».

    En 1977, Pal Sarkozy se sépare de sa seconde épouse, Christine de Ganay, laquelle se lie alors avec le n°2 de l'administration centrale du département d'État des États-Unis. Elle l'épouse et s'installe avec lui en Amérique. Le monde étant petit, c'est bien connu, son mari n'est autre que Frank Wisner Jr., fils du précédent. Les fonctions de Junior à la CIA ne sont pas connues, mais il clair qu'il y joue un rôle important. Nicolas, qui reste proche de sa belle-mère, de son demi-frère et de sa demi-sœur, commence à se tourner vers les États-Unis où il « bénéficie » des programmes de formation du département d'État.

    À la même période, Nicolas Sarkozy adhère au parti gaulliste. Il y fréquente d'autant plus rapidement Charles Pasqua que celui-ci n'est pas seulement un leader national, mais aussi le responsable de la section départementale des Hauts-de-Seine.

    En 1982, Nicolas Sarkozy, ayant terminé ses études de droit et s'étant inscrit au barreau, épouse la nièce d'Achille Peretti. Son témoin de mariage est Charles Pasqua. En tant qu'avocat, Me Sarkozy défend les intérêts des amis corses de ses mentors. Il acquiert une propriété sur l'île de beauté, à Vico, et imagine de corsiser son nom en remplaçant le « y » par un « i » : Sarkozi.

    L'année suivante, il est élu maire de Neuilly-sur-Seine en remplacement de son bel-oncle, Achille Peretti, terrassé par une crise cardiaque.

    Cependant, Nicolas ne tarde pas à trahir sa femme et, dès 1984, il poursuit une liaison cachée avec Cécilia, l'épouse du plus célèbre animateur de télévision français de l'époque, Jacques Martin, dont il a fait la connaissance en célébrant leur mariage en qualité de maire de Neuilly. Cette double vie dure cinq ans, avant que les amants ne quittent leurs conjoints respectifs pour construire un nouveau foyer.

  • kriptonite coupée en deux passe mieux. Héhé !

  • SUITE............3

  • CA passe plussssssssssssssssssss....................;;

  • Message a Lemurien77, quand il parle de la Caf et des maghrebin, je vous ferais remarquer que si il y'a des noirs et des maghrebins en france c'est parque ce que vous les français tot de natalité 0%, donc c'est pour celà qu'ont est là.nettoyage,employer de base,travailleur dans le BTP,la restauration(plongeur,cuisinier),on s'occupe de vos parents que vous les laisser tomber qu'on vous partez en vacances(assistance au personne agé) donc reflechisser bien avant d'ecrire n'importe quoi,pour ma part je suis administrateur systemes en informatique et je travail dans une grosse boite, et je suis maghrebin et je dit pas n'importe quoi.

  • Les français sont balourds, bêtes et pas méchants. Alors évidemment, ils sont grandes gueules, mais dans le fond ils le regrettent. Tu dois bien le savoir, si tu es admin sys info.
    Quand ils crient le haro sur les maghrébins, c'est uniquement leur propre fainéantise qu'ils se reprochent et pensent défendre leurs lauriers comme s'ils étaient éternels sans nécessité de continuer l'effort. Comme si les acquis étaient immuables et que les choses ne bougeaient plus.
    Maintenant, faudrait pas regarder non-plus l'étranger comme un bon esclave qui vient s'occuper de nos parents dont on préfère laisser le soin aux autres.

  • Free contre Sarko, ça va péter.

    "Martin Bouygues dans le texte, lorsqu'il explique par une métaphore pleine d'amour à un haut fonctionnaire de Bercy pourquoi il faut conserver le triopole actuel, malgré les ententes évidentes sur les prix : "Je me suis acheté un château, ce n'est pas pour laisser les romanichels venir sur les pelouses". "

    A lire absolument :
    http://www.numerama.com/magazine/10324-Sarkozy-fera-blocage-a-la-licence-3G-de-Free.html

  • Parfois être français devient dérangeant, si je lis Ingenys ils sont balourds et bêtes, si j'en crois bob_paris on a une dent contre les maghrebins ? ? mais je voudrai si possible mettre un bémol à ces propos car je suis français, né en Gascogne, je ne me trouve ni bête ni balourd et ma tolérance envers les autres est à l'image de celle qu'ils ont pour moi. Quant au taux de natalité pour un analyste informatique il doit y avoir légère erreur mais bon chacun ses chiffres, mais à quoi bon faire une tripotée d'enfants si c'est pour les laisser livrés à eux-même sans avoir la moindre notion de l'éducation scolaire....sans pouvoir être sur de pouvoir subvenir à leurs besoins qui sont de plus en plus coûteux alors.........immanquablement il y a des dérapages.....mais de grâce arrêtez de vous poser colonisateurs car c'est bien cela que vous ravivez, les français sont bêtes et balourds alors allez vivre ailleurs et laissez nous vivre notre "bêtise" et notre "balourdise" sur la terre de nos ancêtres.....vous avez des déserts à repeupler pourquoi essayer de surcharger une terre déjà bien pourvue......

  • Juste une autre remarque, je n'aime pas cette généralisation sur le thème des parents de la part de bob_paris, j'ai accompagné ma mère durant 4 longues années et chaque jour de ces années je suis passé avec mon épouse pour lui donner ses repas comme le faisaient de nombreux enfants envers leurs parents, nous faisions une communauté, les aides de vie que j'ai croisé n'étaient pas d'origine maghrébine, pourtant c'était une grande maison, la seule personne intervenante et d'origine algérienne a été une stagiaire , remerciée avant la fin de son stage pour quelques indélicatesses envers des femmes âgées qui avaient gardé leurs bijoux, mais bon ce n'est heureusement pas la généralité.....enfin je le souhaite

  • Parce que je suis né à Paris, et je ne vois pas pourquoi je devrais quitter la France.
    La résistance à la bêtise et à la baloudise, c'est tenter de faire avancer vers une meilleure conscience plus moderne. Certes, c'est une goutte d'eau, c'est pourquoi les français se renferment sur eux chaque année davantage. Le français n'a jamais su évoluer avec son temps. Il est toujours passé d'une révolution à une autre. Il ne connait que le bâton pour évolution et le ridicule comme la ligne maginot qui continuera à faire de la France la risée du Monde. Alors la mondialisation, ce n'est pas français. Il aurait fallu que la terre entière vive à la française. Qui ne vit pas comme un français ne sait pas vivre, avec ses protections, son paternalisme, son infantilisme, son accompagnement, sa générosité pour les faibles et ses leçons de morale à 4 sous. Si cet infantile vivait sur la lune tout serait bien. Il ne peut que déplorer et mépriser ce monde qui refuse de vivre comme lui. L'art français, c'est l'art de s'entêter à faire perdurer ce qui n'a jamais marché ailleurs, cette lourdeur bien française, surtout administrative, en 5 exemplaires et dérogations à plus soif pour ceux qui en font la demande. Que le troupeau soit bien asservi et qu'on l'oblige à quémander ce qu'on lui a pris. C'est le système. C'est bien trouvé. C'est lourd.

  • c'est bien ce que je disais, a touché le fond mais creuse encore...... mais qu'appelle-ton aujourd'hui vivre comme un français ? ? aujourd'hui nous ne représentons plus grand chose à part une destination touristique qui ne doit sa légitimité qu'au bon vivre de ces "balourds" et si l'administratif prend est un fardeau, ce en quoi je suis d'accord, les autres pays dans lesquels j'ai séjourné n'étaient pas différents.....Quant à la ligne Maginot elle est d'une autre époque il me semble et faire son procés ne semble pas faire partie d'une grande et belle évolution...les procès partisans et les amalgames rapides ne conduisent à rien mais de grâce arrêtez de croire que l'évolution passe par vos idées...d'autres que vous ont les leurs pas à la même vitesse....quant à la mondialisation ce sujet est un lieu de perdition tant que nous n'aurons pas réglés nos affaires, déficits énormes, pas de parler commun et surtout ce fabuleux sens du "tout pour moi" si c 'est cela l'évolution alors je préfère être le balourd de service....

  • Vivre à la française, c'est à l'image d'un employé de Michelin. De la naissance à la mort, tout est géré par l'entreprise. Les bolchevicks l'ont rêvé les français l'ont fait.
    Comment ? Le reste du monde n'est pas géré par un Etat providence de la maladie aux alloc familiales. Mais comment donc lutter dans cette compétition internationale où tout est subventionné jusqu'à la moindre petite "oeuvre d'art". Du cinéma américain taxé pour nourrir le cinoche gauchois. Le cinéma français la plus grande prostituée qui se contente du service minimum dont un biscuit et un verre de lait lui suffira pour faire risette.
    C'est tout comme ça. Taxes et reversements à des jeanfoutres. Contentons nous de devenir un pays pour touristes fortunés qui viennent admirer nos gloires passées comme la tour eiffel qui devait être démontée une fois passée l'expo universelle.
    Pendant ce temps, les autres transpirent et se battent. Mais surtout, ne nous mesurons plus aux autres, le ridicule nous attend.

    Demande aux anglais et aux hollandais qui viennent habiter en France ce qu'ils pensent de notre lourdeur administrative. Certes le pays est très beau, personne ne dira le contraire. Mais le français, oh la la ! Hi hi ! Balourd, grande gueule & pas méchant, sale & pas très perspicace, fermé au monde & inculte, surtout en langues étrangères. A moins que le patois lui prenne tout son temps, c'est que le passé c'est important en France, puisqu'il croit que les autres n'ont pas de culture et une Grande Histoire comme lui.

  • Il faut etre un francais "Balourd" pour jouer a la bourse les 900 OOO euros gagne au loto...mais qu'es-ce qu'ils ont dans la tronche!!un petit POIS....

  • "Ce qui est insupportable, c'est que le fruit du travail ne permet plus à certains (payés au SMIC, voire moins, temps partiel non choisi) de vivre dignement de leurs revenus."

    Effectivement, et c'est toute la difference entre vivre de son salaire ou autre revenu et donc jouir d'argent disponible hors frais de base et survivre,c'est-a-dire bosser uniquement pour payer les dits frais de base, et encore.
    On ne parle pas non plus de la disparite hommes-femmes alors que beaucoup de femmes ont des emplois a temps partiel et que leurs salaires demeurent souvent plus faibles (a travail egal) que ceux des hommes.

    Je ne crois pas cependant qu'il faille culpabiliser systematiquement les personnes a la charge d'un etat, qu'elles soient chomeuses, malades de longue duree etc. de ce type. Des glandeurs et des profiteurs il y en aura toujours, riches ou pauvres.
    Certaines personnes "a charge" sont parfois aussi "productives" d'une autre facon en faisant du benevolant par exemple, ce qui peut aussi parfois permettre de mettre ou de remettre le pied a l'etrier social, economique, affectif etc.

  • j ai arrêté de travailler il y a 10 ans pour m occuper de mon mari malade, il vient de décéder et je me retrouve avec 2 enfants à charge et 900 euros CAF compris pour vivre.
    Même si c'est provisoire, enfin j'espère, c'est dur.
    Je ne pense pas que je suis la seule dans ce cas, alors arrêtez de dire que ceux qui gagnent peu travaillent peu, les accidents de la vie, ça n'arrive pas qu'aux autres

  • Bien sûr, les accidents de la vie devraient être pris compte plus sérieusement.
    Ce qui est critiquable, c'est uniquement ceux qui refusent de rebondir et de s'aider par eux même. Ca me parait évident. Personne n'est à l'abri du mauvais destin.

  • Merci Valou de ramener sur terre certains pourfendeurs de pauvres.

  • Mais pas du tout. Les gens sains qui ont des cas de force majeure méritent d'être aidé.
    Rien à voir avec les salauds de pauvres qui se vautrent et se complaisent dans l'assistanat à la française.

  • Et Dieu sait qu'ils sont nombreux dans l'imaginaire du bon français droit et travailleur.

  • Fran je suis heureux de voir que tu prends dieu comme référence ! Tu remontes dans mon estime !

    Concernant ce commentaire cet imaginaire n'est pas si loin que ça .....travail famille patrie
    les3 frontières du cerveau de ceux dont l'imaginaire....

  • Quand on parle du loup...

    Amen

  • Fran , fais gaffe même les intégristes ont accès à internet ... fatwa.fr ça existe ?

  • Martin Hirsh doit lire le blog du droit....il vient de rectifier le tir ce matin concernant les personnes qui toucheront le RSA..
    Sont incluses depuis ce matin les personnes touchant le smic,je citeM.H"Il n'est pas concevable qu'une personne qui travaille 4h par jour et qui touchera le RSA gagne plus qu'une personne qui touche le smic (pour 135h ),les personnes au smic seront aidees apres etude de leur situation" ...

  • Les trompettes de la renomée sonnent en l'honneur de Gilles Devers.

  • Des trompettes? Je crois plutot que pour les avocats c'est la flûte...

  • Décidément le rmi continue à brouiller les cartes ....

  • Vraiment tous ces chiffres faisant maintenant une tarantelle dynamique devant mes yeux m'ont poussé à un état quasi-cataleptique quand on ne peut penser plus d’une manière rationaliste. Mais c'est non sans raison quand on dit qu'il y a une autre vision pour discerner la vérité... Esprit de calcul? Esprit de Noël!

  • Je voudrais pas dire que les chifferes sont desastreux. Ces chiffres ne font pas une tarantelle dynamique devant mes yeux, e ne suis pas a un etat quasi-cataleptique et je peux penser d'une maniere rationaliste. Je pense que ce niveau de vie est tout a fait normal. Tout est en norme. Il ne faut pas paniquer. N'oubliez pas les enfants d'Afrique!

  • cela devient de plus en plus difficile, au lieu d'avancer nous reculons, si on a la chance d'avoir un petit jardin, il faut planter des légumes, il faut de plus en plus faire des choses par
    soi-même, la pauvreté c'est terrible, d'abord pour vous mais lorsque nos enfants souffrent
    de faim, de voir que l'on a beaucoup de difficultés à s'en sortir cela fait mal, mais il y a une
    chose qui n'a pas de prix c'est l'amour, grâce à ça on tient le coup, mais faut'il avoir encore
    des personnes autour de soi qui vous en donnent, bon courage à tous ceux qui galèrent !

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu