Avertir le modérateur

Sarkozy a adopté Tapie

 

Sarkozy a adopté Tapie. De vrais pros, ce gouvernement. Le matin, Rama Yade annonce un plan pour relancer l’adoption. A midi, on apprend que Sarkozy a adopté Tapie.

Rappelez vous. C’était en mars 2007. Le rejeton Tapie, héros du Parti radical de gauche (PRG) et ministre de la Ville de François Mitterrand, appelait à voter Sarkozy, avec son ancien avocat Borloo comme entremetteur : « Aujourd'hui, il n'y a pas photo : Sarkozy et Borloo ont mes faveurs. »

 

La famille PRG n’avait pas aimé. Papa Jean-Michel Baylet avait pris sa grosse voix pour condamner « cette attitude pitoyable » : « A partir de ce jour, Bernard Tapie n'est plus des nôtres. Quand on a été ministre de François Mitterrand, qu'on a porté haut et fort les valeurs du radicalisme, on n'a pas le droit de se commettre avec Nicolas Sarkozy ». Et Maman Christiane Taubira avait promis au chenapan une fessée : « Il n'y a pas de passerelle possible entre le radicalisme, son exigence républicaine pour l'égalité des droits, son enracinement dans la laïcité et son idéal de concorde d'une part et d'autre part la vision guerrière de Nicolas Sarkozy, son communautarisme furtif, son opportunisme de carrière, sa manie de restreindre les libertés, ses logiques d'affrontement social, des politiques d'inégalités ». Un conseil de famille, et la sanction était tombée : le petit Bernard avait été exclu le 5 avril.

A la rue, l’occupant de l’hôtel de la rue des Saint Pères ? Mais non, il était tout simplement placé dans sa famille d’accueil, chez Nicolas. Placement en vue d’adoption dit le sage Code civil, histoire de voir si tout marche bien. Nicolas n’a pas chômé.

Il fallait d’abord arranger notre impétueux Bernard, endetté jusque là, et qui venait de tout perdre devant la Cour de cassation. Pas de souci. On arrête la justice, et on choisit un tribunal arbitral, dans lequel figure une gloire du PRG, l’avocat Jean-Denis Bredin. Avec le résultat que l’on sait.

Après, amadouer la famille. Les petits cadeaux entretiennent l’amitié. Christiane Taubira se voit confier une mission d’études. Un ancien dirigeant du PRG de l’époque Tapie, Jean-François Hory, est nommé au Conseil d’Etat. Un accord est donné pour abaisser à 15 le nombre de parlementaires nécessaire pour constituer un groupe : pilepoil pour le PRG. Amitié pour amitié, le groupe PRG de l’Assemblée vote la réforme de la Constitution, avec Jean-Michel Baylet qui arrive à déclarer sans pouffer de rire (Quel métier !) : « Nous avons voté selon nos convictions. C’est notre conception de la vie publique. Quand on est pour, on vote pour, et quand on est contre, on vote contre. » Consécration ce jour : l’Etat, lourdement condamné par le tribunal arbitral, renonce à faire un recours et versera à ce chérubin de Tapie son préjudice moral. Bichette...  

Donc, l’adoption. Mais il y a le choix.

Le plus net aurait été l’adoption plénière. Mais les effets sont… radicaux, comme le dit l’article 356 du Code civil : « L'adoption confère à l'enfant une filiation qui se substitue à sa filiation d'origine : l'adopté cesse d'appartenir à sa famille par le sang, sous réserve des prohibitions au mariage. »  Ca faisait quand même beaucoup, et pour bien finir ce marché du centre gauche, il y avait plus malin.

Aussi a été choisie l’adoption simple, définie par l’article 364 : «L'adopté reste dans sa famille d'origine et y conserve tous ses droits, notamment ses droits héréditaires. » Et surtout, très intéressant, joue l’article 367 : « L'adopté doit des aliments à l'adoptant s'il est dans le besoin et, réciproquement, l'adoptant doit des aliments à l'adopté. »

Nicolas l’adoptant et Bernard l’adopté gardent leur famille d’origine mais deviennent des co-obligés alimentaires. C’était si simple,… il suffisait de le dire ! Mais, ne leur en voulez pas. A la vérité, ces cœurs purs sont de grands timides.

 

Commentaires

  • Et on voudrais me faire croire que N.Sarkozy va redresser la France...il est en train de se constituer une veritable armee de "Mafiosos" mais patience nous n'avons encore rien vu....le petit Nicolas n'a que 54ans et il est en passe de depasser son modele en la matiere ...le "Cavaliere"....
    Bernard Tapie pour les Europeenes c'est sur, bien que ce dernier affirme qu'il ne fera plus de politique...mais peut-on croire un menteur?
    C'est normal que Sarkozy ait pu aider Tapie vu toutes les carpettes qu'il a en face de lui le "Tapis c'est envole"

  • Pourquoi le gouvernement français a-t-il mis une femme au ministère de la justice ?
    Réponse : Parce qu'il faut bien que quelqu'un s'occupe du parquet.

  • En tant que garde des sots !

  • Merci pour cette superbe leçon de droit sur l'adoption !
    J'espère que le fait que l'adopté émigre en Suisse ne le dispensera pas de son obligation alimentaire envers ses parents adoptifs (mais ce serait très agréable que cela en dispense les adoptants !) !!!
    Je découvre le blog avec beaucoup d'intérêt et de plaisir (sauf les commentaires un peu machos...)! Bravo et merci !

  • Gilles avec votre article sur Tapie vous etes sur le site de "Babilone"...

  • BABYLONEEEE...decidement !!

  • M'étonne pas qu'on ai diffusé la musique du "Parrain" lors de la garden party de l'Elysée...

  • De mon point de vue, si Tapis s'était rallié à Hollande, il est fort probable que les millions (voire milliards) d'euros détournés par ses soins n'auraient pas trop génés notre gauche "libérée" et la justice "libre"... Gardez un peu vos convictions avant de critiquer suivant le sens du vent...
    Sur le fond, je ne comprend pas trop sarko, car cet épisode n'est pas trop win-win pour lui...

  • Pendant des décennies, l'Etat a aidé les démunis. Alors aider un type aussi brillant que B. Tapie, c'est la moindre des choses. Lui qui a nourrit tant de français, lui qui battait pavillon français pendant que les autres battaient pavillon panaméen.
    C'est une prime à l'intelligence d'un homme qui plait aux pouvoirs en place.
    Faut dire que prendre aux riches pour donner aux pauvres est constat de faillite, une calamité pour la France. Faut bien essayer autre chose disait Nicolas. Cessons de donner aux pauvres, et aidons ceux qui veulent la richesse décomplexée à relever le pays, sinon on court vers la cata.
    Travailler est une chose, prendre des risques une autre bien plus rare. C'est un tempérament. S'il suffisait de travailler pour s'enrichir ça se saurait. Ce qui est rare, c'est d'oser et de réussir, ce n'est donné qu'à quelques uns. Bien entendu, Sarko se reconnait en Tapie, comme les affreux se reconnaissent entr'eux comme s'ils portaient une cocarde.
    Chaque pays s'aperçoit que le monde de l'entreprise de haut niveau surfe sur la malhonneté. Réussir dans ce milieu demande une bonne dose de mordant et une âme de tueur. La mondialisation pousse à sortir de nos rêves enfantins et angéliques et à dépénaliser la prédation. Le rêve des petites gens à l'honnêté est révolu depuis la chute du mur. Dans le temps les gens s'entretuaient, pendant la guerre froide ils s'entr'espionnaient, aujourd'hui ils s'entrecommercent. Les prédateurs vont renaitre au grand jour. Nécessité oblige de réarmer le maximum de Tapies. Vous vous sentez à la hauteur des enjeux ? Alors allez-y c'est le moment d'entreprendre ! Et basta les abus de biens sociaux. Ils sont abolis en haut, et se resserent en bas.

  • hi hi hi, je rigole, la politique, tout parti confondu, c'est un beau tas de M---e,,et c'est pas fini.
    petit peuple, tu va souffrir

  • La democracie ,est devenue un fetiche:le dernier tabou sur lequel il est interdit de s'interroger.Or,c'est la cause du mauvais fonctionnement de la democratie que les Etats modernes sont envahissants.Les liberaux sont trop souvent incoherents,car ils se plaignent de l'etatisation sans s'interroger sur les mecanismes qui y conduisent.
    Le malaise des societes democratiques vient de ce que les mots ont perdu leurs sens.A l'origine,en democratie,les pouvoirs de l'Etat,contrairement a ce qui se passe en monarchie,etaient limites par la Constitution et la coutume.Mais nous avons glisse progressivement dans la democratie illimitee:un gouvernement peut desormais tout faire sous pretexte qu'il est majoritaire.La majorite a remplace la loi.La loi elle meme a perdu son sens:principe universel au depart,elle n'est plus aujourd'hui qu'une regle changeante destinee a servir des interets particuliers...au nom de la justice sociale!
    Les gouvernements sont devenus des institutions de bienfaisance exposees au chantage des interets organises.
    FRIEDRICH VON HAYEK

  • C'est ce que refusait Raymond Barre. Le corporatisme qui impose ses règles à l'Etat.
    Mais des gars comme ça, on n'a pas voulu et on n'aura plus.
    Maintenant, les temps ont changé. On ne vit plus replié sur soi. Faut bien s'adapter et donner toutes les chances à ceux qui vont affronter les réalités. Et retirer les abus à ceux qui ne pensent qu'à profiter de l'Etat Providence. C'est logique, ce n'est pas forcément, crapuleux.
    Si Berlusconi a réussi à exporter sa TV (de merde), les italiens sont bien contents de profiter de la manne et des devises. Ensuite, qu'ils lui reprochent nombreuses malversations, certes, mais la critique est facile, l'art de l'entreprise prospère est difficile.
    Personne n'attend le patron. Il doit s'imposer dans la concurrence et les dessous de tables et ne réussit pas en chantant des poêmes. Un patron honnête, c'est bon pour déposer le bilan.

  • rigolez raillez moquez vous tous les suppots du gourou deliquescent présénile et gesticulant Jean-François Kahn et son journal : concentré de méchanceté gratuite de sondages d opinion truqués !Exemple affiches 4 par trois de la couverture du dernier numéro : la bourgeoisie aime t elle SARKOZY ? titre fracassant qui porte en lui meme la réponse ! les français savent que Sarko n est pas né a Sarcelles donc il fait partie de la bourgeoisie puisqu il était maire de Neuilly ! La pseudo démonstration de ce journal dont j aurais mis tous les dirigeants au cachot si j étais Roi de France consiste a écrire : meme la bourgeoisie n aime pas sarko! donc par élimination personne ne peut aimer Sarko parce qu il Déteste les Pauvres "de par leur analyse merdique et diarrehique"et la bourgeoisie ne l aime pas parce qu il a été d ores et déja placé par Marianne dans la Jet Set ! Que jean françois kahn ne soit pas inintelligent je peux le concevoir qu il soit aussi un con cultivé je le conçois encore mieux ! Ce journaliste fils d un philisophe frere d un grand scientifique tire sur une ambulance ramasse merde ! ce n est pas bien! Tout l embonpoint que la France a pris en trente ans Sarko brule toutes ses graisses qui bouchent ses arteres et ce pseudo philosophe pour bobos gauchisant prétend démontrer que Sarko est impopulaire? Mais il a été élu pour ètre impopulaire et avoir des couilles que meme le chiraquien Juppé n a pas eues pour casser des avantages acquis qui n auraient jamais du etre acquis! Il démantèle une France conçue pour gérer le monde comme sous Napoléon 3 et non pas pour gérer 550000 km carres et encore il ne va pas assez loin dans son entreprise car la France devrait se débarasser illico presto de La Corse un panier pourri et percé de tous ses DOM Tom qui plombent notre économie! Kahn a t il un remede pour renflouer nos caisses ? le Ps a t il des recettes pour sauver notre économie? Reponse du Ps votons Ségo!!

  • Tapie fut un homme d affaire français comme il y en eut des pléiades outre -atlantique ! c était la mode :acheter une société avec enseigne connue au bord de la liquidation et les redresser pour les redécouper en morceaux rentables ! c est comme un promoteur qui achete 10 hectares et en fait une ZAC avec villas bourges hlm supermarché etc les 10 hectares sont en général a coté d une voie ferrée d une autoroute et d une station d épuration ! ou pres d une zone industrielle!Met on pour autant les promoteurs en taule? non .Il fut menteur roublard certes mais lorsqu il parle politique il en dit plus en 30 secondes que Ségolene en deux ans! et tout le monde comprend et tout le monde adhere! Maintenant Tapie n a pas été nommé ministre que je sache!

  • Salut Lemurien. Je vois qu'il n'a perdu sa verve et son franc parler. Ca fait plaisir.
    C'est gentil de venir à la rescousse du bon sens paysan. J'espère que tu profites pleinement du beau temps et de la verdure.

  • La vérité sort de la bouche des enfants, … et parfois aussi de celle du ministre du Budget.

    Eric Woerth déclare : "Je trouve que les socialistes ne manquent pas d'air. C'est vraiment assez incroyable, M. Tapie a été ministre d'un gouvernement socialiste; d'une certaine façon, on solde les années Mitterrand au travers de cela"

    Eric, un conseil : prends vite des vacances ! Tu es entrain de revendiquer d’avoir réglé le dossier, alors que tout le monde croit que le tribunal arbitral était indépendant !

    Greffier, veuillez noter l’aveu au procès-verbal !

  • Salut Ingenys! Non je suis revenu a Nimes je n avais que 8 jours car ma femme travaille et j attend de repartir les cyber c est tres penible je vais m acheter un portable .Les petites nanas qui tchattent avec leur portable a la main et qui squattent un ordi pendant 2 heures quand t as trois ordis de disponibles c est bon! ben c est vrai le moins qu on puisse dire c est qu il ne dit pas que des conneries tapie!Il n est pas pire que JeanJacques Rousseau qui a élevé ses gosses comme un con qui se désinteressait de toute sa famille et qui a écrit des choses tres senséessur l éducation! faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais!

  • kriptonite > texte on ne peut plus juste.

    Sinon pour cette histoire. La seule réaction que ça m'a fait quand j'ai appris ça :
    Mais qu'est-ce que j'en ai à battre ?


    Et en voyant les réactions, j'aimerais savoir qui, en étant endetté comme tapis (même si je me doute bien qu'il a trouvé un moyen d'avoir la paix en se rendant insolvable), aurait refusé une occasion pareille de se refaire ?

    Et qui refuserait de sortir de l'endettement soit un ami, soit quelqu'un qui peut être utile, avec une action qui comme celle de l'état pour Tapie ne coûte rien comparé au budget disponible ?

    Appliqué à l'état est-ce juste ? Je n'en sais rien, mais je ne pense pas que beaucoup dans ce pays aurait agit différemment.

  • tapie n est pas un homme c est un personnage de bande dessinée !Tapie au theatre Tapie chanteur Tapie acteur de cinéma tapie ministre tapie prédateur du chateau de Bokassa Tapie en rela tion avec la Brise de Mer !Tapie manager de foot!

  • Tapie orateur de talent qui envoute les foules et atteint 12 % et 13 élus pour une première candidature le 12 juin 1994 aux élections européennes.
    Faut le faire. Faut savoir chanter.

  • La question n'est pas Tapie....la question c'est l'etat et la justice!!!!Je pensais betement que la democratie c'etait la separation des "Pouvoirs"
    Mathaf avait lance une idee que je trouvais exellente et a laquelle j'aurais adhere volontier mais personne n'a releve!!dommage,qu'on soit donc tondus par la volonte du "Peuple"

  • Je suis certain que si Marc Dutroux pouvait se présenter aux élections, il se trouverait bien quelques pourcents d'abrutis pour voter pour lui!
    "Si vous voulez réussir dans la vie, prenez l'exemple de Tapie et pas celle de Mère Thérésa!", telle est la nouvelle devise que l'on devrait enseigner aux enfants dans les écoles!
    Faites de la poltique, du buzness avec dessous de table et pots de vin mais surtout ne restez pas hnnête si vous voulez qu'on vous prenne modèle!

  • Ce que l'état (au travers du crédit lyonnais ) a fait à Tapie est tout simplement scandaleux et peut arriver à chacun d'entre nous (à une échelle différente certes !) Imaginez :

    Vous possédez une petite maison de banlieue d'une valeur de 250 000 euros , mais un jour , pour cause de délocalisation vous êtes licencié et au bout d'une année de paiement d'une partie des traites par l'assurance , vous n'avez pas retrouvé de boulot et la banque (nationalisée ) vend votre maison à" une de ses filiales" et vous la paye royalement 125 000 euros , qui servent à éponger une partie du crédit restant ....vous êtes encore endetté !

    La dite filiale revend cette maison 250 000 euros , faisant au passage une plus value de
    125 000 euros ! Ce type d'opérations est strictement interdit (je fais appel au juriste Gilles qui pourra expliquer pourquoi) , vous réagissez et votre adversaire fait trainer votre affaire pendant 14 ans ..... qui s'engraisse pendant ce temps ?

    Et un jour une décision du tribunal est prise en votre faveur .... Décision intelligente !
    car faire trainer encore quelques années augmenterait les pénalités que la banque devra vous payer quoi qu'il arrive !

    Mais comme il faut bien corser les choses quand on parle de Bernard Tapie et qu'on veut lui chercher des poux dans la tête on va inventer tout un tas d'histoires politiques d'où le billet de maitre Gilles Devers !

  • Je souscris a ce que dit de façon explicite jp2 le credit lyonnais donne dans l illicite bien des fois j en ai fait l amère exrérience et le fait que cette banque puisse se payer la plus grande division d avocats de l hexagone le rendait inexpugnable ! le litige avec BT a atteint des dizaines de millions d euros! Comment un failli insolvable ou déclaré insolvable a pu aligner une telle riposte au CL mystere!

  • Mais c est sur si Dutroux se présentait aux élections il percevrait des voix a commencer par les jounalistes de toutes les televisions européennes les journalistes du grand journal "détective" !

  • Lemurien77 Tout simplement parce que lorsqu'un homme est à terre les rats cherchent à l'achever ! Ou quand tu es dans la merde on essaye de t'enfoncer un peu plus !

    C'est comme dans une agression : au début tu prends des coups de battes et autres barres de fer et à moment donné tu trébuches et tu restes à terre , c'est à ce moment là que les courageux commencent à te donner des coups de lattes dans les couilles et la tête ...

  • Mais c est sur si Dutroux se présentait aux élections il percevrait des voix a commencer par les jounalistes de toutes les televisions européennes les journalistes du grand journal "détective" !

  • @jp2
    Le billet traite plus des accointances politiques qui sous-tendent la solution économique que du fait d’origine, qui avait été abordé il y a une semaine plus tôt, le 17 juillet : Tapie a gagné, la justice a perdu.

    Sans les contingences politiques, il n’y aurait jamais eu cette solution.

    Le Crédit Lyonnais a fait une bonne affaire : ah oui, ça c'est sur. Mais tout était légal, c'est sur aussi. ce sont ça les affaires.

    Tapie doit vendre Adidas car il est pendu. plus de trésorerie. Le Crédit Lyonnais refuse de la financer. Il vend à un groupe d’entrepreneurs via SDBO (filiale du Crédit Lyonnais) de vendre pour 318 millions d’euros, et il est content car il est exsangue et ne peut plus assurer l’avenir de la société Adidas. Or, ces acquéreurs sont des intermédiaires contrôlés par la SDBO par un montage financier off shore, et un an plus tard en décembre 1994, les mêmes parts sont revendus à l’homme d’affaires Robert Louis Dreyfus pour 708 millions d’euros. ET lors de l’introduction en bourse, RLD capitalisera pour plus de 1 000 millions d’euros.

    Donc, la SDBO (aujourd’hui CDR) a fait une bonne affaire, mais une affaire tout à fait légale à dit la Cour de cassation dans son arrêt du 19 octobre 2006. La cour a dit que la SDBO était libre de donner des crédits à ce groupes d’investisseurs, et de la refuser à Tapie, qui devait du fric à tout le monde, car il avait tout mis dans Adidas.
    La vie des affaires, c’est ça, surtout si on joue à acheter en vendre. Et surtout si on refuse au moment d’acheter de s’adjoindre des partenaires surs, alors qu’il n’en manque pas. Mais il voulait la gloire pour lui tout seul notre Bernard. Il était le meilleur !

  • Tapie comme industriel, quand même…
    Tapie doit beaucoup à la gauche. Oui, mais forcément comme le dit la légende.
    La fortune de Tapie, c’est la loi du 25 janvier 1985, dite loi Badinter, ancien avocat d’affaires et pénaliste à l’occasion. Cette loi avait permis de prononcer l’inéligibilité du député Tapie, à la suite de sa faillite personnelle. Mais auparavant, quel régal cette loi !

    L’idée était de privilégier la survie de l'entreprise au nom de la défense de l'emploi. Les créanciers passaient au second plan. Donc surveillez les dépôts de bilan, rachetez pour 1 franc ( ou deux) et disant que vous gardez une partie des emplois, dégagez tout ce qui ne vous intéresse pas et repartez avec une structure allégée.
    Idées du couple Tapie Borloo : dès que l’entreprise recommence à bouger, vous vendez, même pas cher. De tout façon , vous aviez acheté pour un francs, alors revendre est toujours une bonne action.
    Question image : sauveur d’entreprise, sauveur de marques, sauveur d’emploi… Et après partez loin ; la structure, très fragile, car non capitalisée, risque de flancher au premier moment.
    Alors, capitaine d’industrie…. Des soldes légales, rien de plus.
    La loi Badinter a été critiquée de tous cotés, car elles n’avait que des inconvénients, à part la fortune de Tapie et de quelques autres). Le chantage à l’emploi (je sauve 20% des emplois c’est mieux que rien) conduisait à retenir des solutions non sérieuses. Le créanciers étaient plantés. Ils perdaient tout car le repreneur mettait l’accent sur la survie de l’entreprise, et donc ne voulaient pas s’encombrer du passif. Les sous traitant ou autres prestataires de services pouvaient aller se faire voir, et se trouvaient à leur tour en grande fragilité.
    Et tout ce ceci pour un bilan minable : 95 % des procédures se terminaient par une liquidation. Aucun problème pour ceux qui avaient revendu entre temps… Suivez mon regard. D’où se mécano de Tapie, qui rachetait, revendait,… Il n’y avait aucune logique autre que celle d’acheter en faillite et de revendre tant que ça marchait a eu près… Tapie est arrivée à Adidas alors qu’auparavant ce seigneur de l’industrie s’occupait de poêles Tefal, des piles Wonder ou des balances Terraillon… et tant d’autres.

    On parle moins de cette loi que des lois sociales des socialistes. Pourtant, celle là a fait beaucoup plus de dégâts.

    Depuis la législation a été réformée. Ce n’est plus « sauver une activité à tout prix », c’est essayer d concilier le sort des créanciers avec des projets de reprises sérieux. Tapie ne serait plus Tapie.

  • Les banques ne craignent pas les faibles c est leur garde manger celui qui permet a ses employés dont la chere Arlette de toucher 15 mois de salaire annuel ! Coller un compte épargne 4 assurances bidons un pret bagnole a 13 pour cent et non pas a 8 une autorisation de découvert a 13 points un pret immobilier a 5.9 quand on se paie une inflation a 2.7 c est sur qu on compense ainsi en grugeant 2 jeunes salariés la derniere connerie en date a savoir faciliter l achat par F.Pineau de la compagnie EXECUTIVE LIFE achat illégal pour la législation américaine ! Et de faire payer les indemnités dues aux américains par le contribuable français!!!!

  • Après a la fin du mois Madame Toulemonde crie a son mari :Chéri j ai pourtant fait mes comptes il manque 35 euros sur mon compte !!!!! bien sur quand tu lis ton relevé il y a 5.4 euros la 3 euros la 13 euros la et la liste est longue de ce que ton banquier t as fourgué pour avoir de l avancement!!

  • Contente de lire Lemu et de voir qu'il est toujours aussi "Mordant"j'adore!!

    Recapitulatif affaire Tapie:

    - 7 juillet 1990 : le groupe Bernard Tapie achète 80% d'Adidas pour 244 millions d'euros.

    - 15 janvier 1991 : il rachète les 15% d'Adidas détenus par le groupe suisse Metro.

    - 18 décembre 1992 : Tapie met en vente Adidas pour 317 millions d'euros et charge une banque de trouver un acquéreur.

    - 15 février 1993 : annonce de la vente d'Adidas pour 315,5 millions d'euros à "un groupe d'investisseurs publics et privés", dont le Crédit Lyonnais (CL).

    - 8 novembre 1994 : Tapie affirme que le CL détient de façon occulte plus que les 19,9% officiels d'Adidas. La banque dément.

    - 14 décembre 1994 : Tapie est personnellement placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Paris (TCP).

    - 26 décembre 1994 : Robert Louis-Dreyfus, président du Directoire d'Adidas depuis avril 1993, prend le contrôle d'Adidas pour 701 millions d'euros.

    - 4 juillet 1995 : Tapie réclame au CL les 229 millions de plus-value dégagés lors de la cession.

    - 17 novembre 1995 : Louis-Dreyfus introduit Adidas à la Bourse de Francfort pour 1,677 milliard d'euros.

    - 7 novembre 1996 : le TCP condamne le CL à verser à Tapie une provision de 91,5 millions d'euros.

    - 12 octobre 1998 : Devant le TCP, Tapie réclame 990 millions d'euros au CL pour "montage frauduleux". Le tribunal transfère le dossier à la cour d'appel.

    - 19 février 1999 : la cour d'appel annule la provision de 91,5 millions d'euros.

    - 12 novembre 2004 : la cour d'appel de Paris autorise une médiation entre Tapie et l'Etat pour un accord amiable.

    - 12 avril 2005 : Echec de la médiation, l'affaire doit être plaidée. Tapie réclame toujours 990 millions d'euros.

    - 30 septembre 2005 : La cour d'appel condamne le Consortium de réalisation (CDR), gestionnaire du passif du CL, à payer 135 millions d'euros à Tapie . La cour fixe le préjudice subit par Tapie à 66 millions d'euros augmentés de l'inflation et de la hausse du titre Adidas.

    - 12 janvier 2006 : l'Etat autorise le CDR à se pourvoir en cassation.


    - 6 octobre 2006 : Devant la Cour de cassation, le parquet général se prononce en faveur de Bernard Tapie

    AFP

  • Combien at-il mis de gens aux chomages avec le naufrage de Manufrance a St Etienne,de Look a nevers ou de Wonder a Lisieux...BERNARD TAPIE a fait fortune sur le dos des salaries. Le point sur la fortune de Bernard Tapie.,Mai 1994,
    - Cartons-animation présentant des estimations de la valeur des biens de Bernard Tapie : son yacht, le Phocéa (60 à 90 millions de francs), son hôtel particulier rue des Saints-Pères à Paris (170 à 200 millions de francs), ses meubles et objets d'art (350 à 500 millions de francs), ses résidences secondaires (10 millions de francs), ses entreprises (300 millions de francs).
    - ITW Me Jacques TAJAN, commissaire-priseur, sur l'inventaire de la fortune de l'homme d'affaires : "Cette description a dû être faite convenablement.

  • L'actionnaire état a toujours été mauvais et dans une banque n'en parlons pas !

    Dans cette affaire si ça avait duré 5 ans de plus , que la gauche ait été au pouvoir et que Tapie ait gagné on aurait critiqué la gauche ...

    La loi Badinter ? Sauver une entreprise et la revendre ? Normal ? Ca a permis de sauver des emplois et surtout les marques ...Et parfois ça n'a mlheureusement pas duré longtemps !

    Concernant Canal plus pourrez vous faire un texte un jour ? car on sait pas trop comment ça a commencé au tout début ...

  • Business is business. C'est évident que chacun cherche à acheter au moins pour vendre au mieux. CL comme groupe Tapie. Il ne faut jamais être pressé de vendre, pris à la gorge, en état de faiblesse. C'est le principe n°1 du business. Tapie s'est trouvé en état de vendre d'urgence Adidas, il était satisfait de vendre à 315,5 millions, le CL a fait son boulot légalement. La plus value de la revente de la filiale CL ne regardait plus Tapie.
    Les banques "arnaques" les plus faibles, c'est évident aussi, "moins tu as plus tu paies, l'argent va à l'argent .." Il faut souvent avoir les reins solides pour ne pas vendre des actions au plus bas, lorsqu'on a un coup dur. C'est pourquoi on ne met pas tous ces oeufs dans le même panier. Donc coté business Tapie, Gilles a raison; coté CL, JP2 et lemu ont raison.
    Tout cela n'enlève rien au talent de B. Tapie. Personne ne réussit toujours tout. L'important c'est de se savoir rebondir. Mais rebondir avec l'appui des politiques qui défendent aussi mal leurs administrés, c'est aujourd'hui un devoir des contribuables de réclamer des comptes à l'Etat. Le plus malhonnête dans cette histoire c'est bien l'Etat qui gruge les français. Même si le CL n'a pas été toujours très fin et B. Tapie que l'on peut accuser de complicité d'influence politique pour obtenir des droits qu'aucun de nous n'aurait eu.

  • Le principe, c'est de piquer dans l'actualité, si généreuse.
    Dès que Canal passe par là, je l'attrape par les oreilles. Promis!

  • Sapristi! ingénys l Etat c est toi c est nous ! Louys 14 disait l Etat c est moi il assumait! Pas de suffrage universel qui destitue un Giscard pour mettre dans un palais un imposteur amateur de femmes et de vieux bouquins !L état dès ce jour de 1981 c était nous c était toi ! a t on a ce point les français des seins en forme de mamelle pour qu on nous ait traits comme des bovidés sepuis cet annus horribilis? Mitterand ignorait la chose économique car cela l agaçait comme moi les consoles vidéo mais cela n a pas le meme usage que je sache! Il y a trois personnages que nous nous sommes appuyes avec ce bigame suicidogène Le Pen et Tapie et Jean louis Haberer ! le moins pire fut Tapie Le Pen une affaire en or pour journaliste de télé et Haberer le LAW français .

  • 4 types en politique ont semblé libre de la langue de bois : Le Pen, Kouchner, Tapie et Sarkozy.
    D'ailleurs, tous les 4 ont dialogué ensemble. Assez rare, ceux qui n'ont pas peur d'affronter Le Pen qui fait tinter les casserolles des autres politiques, dixit Chirac.
    On ne peut ne pas aimer les goûts des uns et des autres, mais on ne peut pas leur enlever leur carisme, leur maturité, leur expérience de la vie. On voit tout de suite, à leur franc parler, que ce ne sont pas des enarques froids qui rabachent toujours le même mensonge à la Holland ou à la Chirac.

  • Un petit margoulin qui a voulu jouer dans la cour des grands, poussé par la Mitte contre son entourage. Beregovoy aussi avait voulu jouer dans la cour des grands. La Mitte a berné son monde, que de temps perdu.

  • le Pen était un autodidacte et un orateur d exception doté d un flair politique qui fit de lui le meilleur émetteur de diagnostiques sur la politique française ! Malheureusement l économie n était pas son fort et l opinion se lasse de plus en plus vite de ceux qui voient un mourant et qui déclarent de manière sententieuse qu il risque de de mourir car il est très malade! hommes et femmes confondus !!!! La pensée jfrançoiskahnienne si on peut appeler cela une pensée un jour sera balayée comme par un gigantesque tsunami de réflexion scientifique jacquesmarseillienne ou eliecohenienne ou finkielkrautienne qui rétabliront la place de la réflexion en philosophie politique pour évacuer les grandes envolées lyriques neoblumistes et les stériles faux pamphlets permanents a la petite semaine!

  • Pour demander aux députés la mise en place de commissions d'enquête parlementaire sur cette affaire et sur celle de la 4ème licence 3G, signez cette pétition: http://www.mesopinions.com/detail-petition.php?ID_PETITION=645efcaef5db5f75433c0fa9f28bcbe0

  • Et qu'est-ce qu'elle fera, la commission d'enquête parlementaire ? Haberer était déja passé devant une commission parlementaire, qui s'est servilement couchée.

  • Là Mathaf a tout a fait raison......un coup d'epee dans l'eau !!!c'est pas une commission qu'il faut c'est une manifestation a l'echelle Nationale,une journee de blocage tous metiers confondu ,tout le monde reste chez soi pour leurs dire"Nous ne sommes pas d'accords,nous savons...et nous sanctionnerons le moment venu!"

  • Le Pen comme grand orateur. Pas trop d’accord. Le dernier grand orateur étant Mitterrand : le discours devenait une chose en lui-même. C’était fin, cultivé, éloquent. Tonitruant, imposant ses mots, il devenait confident quelques instants plus tard. Humour, envolées, digressions, retour au thème. Le sentiment qu’il se passait quelque chose.
    Le Pen est balourd ? Il parle comme il marche. Bien sur, il a quelques formules bien trouvées, mais ses discours sont assommants. Il n’a rien d’éloquent, mais je ne le résume pas à populiste. Expert praticien de l’impôt sur la fortune par héritage, il savait utiliser des mots populaires, et de ce fait, il était entendu. En réalité, si Le Pen est apparu comme « orateur » c’est pour la double raison qu’il savait utiliser ces mots, et qu’il était très au-dessus des autres responsables politiques.
    Le Pen n’était pas orateur, mais il savait parler. Les autres prennent un air intelligent et convaincu pour réciter des messages de leurs chargés de com’.

  • L'ancien ministre Tapie est un camelot. Mais le bagou ne pourvoit longtemps pas à tout, surtout dans la finance. Sa collection, publiée en vue de sa vente, révèle le personnage. Il a été logé à la même adresse qu'Hubert de Givenchy, dont le mobilier parisien a subi le même sort. Le cadre de vie de Givenchy était somptueux mais sublime; celui du citoyen Tapie opulent mais quelconque. Il avait acquis de Steinitz un bureau plat dont les bronzes, aux pagodes, faisaient la rareté. Il les a fait remplacer par des bronzes ordinaires. Un plouc.

  • Le Pen n'arrive pas à le cheville du regretté Tixier-Vignancour, ni comme avocat ni comme orateur. C'est un bateleur de foire de la même espèce que Tapie; le FN est sa PME qu'il a amenèe à la liquidation en refusant de passer la main au bon moment.
    C'est vraiment la honte pour Jospin de s'être fait évincer par ce gros balourd, fallait il être nul.
    A propos de commission d'enquête parlementaire, vous avez vu le résultat de la commission sur Outreau ? Pas moi. C'est devenu la tarte à la crème du PS, une autre foutaise.

  • Cette commission a été une catastrophe. Elle discrédite ses acteurs. Les magistrats ont passé un mauvais moment, mais ça ne les a pas tué. En revanche, pour l’Etat de droit quelle régression. Et ça, ca va laisser des traces durables. Aucun juge, aucun avocat digne de ce nom n’est prèt à oublier les abus de ce tribunal populaire, incompétent et larmoyant.

    La séparation des pouvoirs ? connait pas ! Or, le CSM avait a l’époque averti. Là où on voit que cette commission c’était du vent parfumé, c’est que quand le CSM a dit « pas de faute », les responsables de la commission n’ont su contra argumenter. Rien ! Ces crétins avaient disparus corps et biens.

    Je rêve : il faut une commission parlementaire pour découvrir que les juges appliquent les lois que votent les parlementaires, et que ces lois donnent trop de pouvoir aux juges. N’importe quoi ! Et les travaux de la commission n’ont débouché sur aucune loi significative. Mais ils sont prêts à faire une autre commission pour savoir pourquoi les travaux de la précédente commission n’ont pas été suivi d’effets. Je compte sur eux

    C’est l’oeuvre de politiciens charognards et privés d’idées qui ont voulu se refaire sur santé sur les malheurs de cette affaire. Qu’ils partent en vacances, mais pour toujours !

  • Le Pen a seulement toujours eu raison envers et contre tous. Faut croire qu'avoir raison tout seul c'est bien, mais c'est aussi inadapté qu'être l'idiot du village. C'est comme tous ceux qui sont trop en avance sur leur époque, on les diabolise, on les enferme, qu'ils reviennent dans 1 siècle ou 2. L'adaptation à la médiocrité du plus grand nombre, c'est une nécessité, surtout si on veut être entendu. Le discours technocrate d'un Le Pen ne pèse pas lourd face au discours politicien d'un Mitterrand ou d'un Chirac. Le meilleur discours ne peut atteindre les oreilles d'ânes. Ce n'est pas à la raison qu'il faut parler mais au coeur. Tant pis pour les conséquences et les catastrophes économiques. "Il m'a toujours apparu impossible de m'exprimer la où la pensée est basse" (Zarathoustra)
    Le problème, c'est qu'avoir raison ne suffit pas, surtout en prononçant un discours pour les forts en oubliant les faibles. L'idéal n'est pas sur Terre, faut d'abord virevolter plusieurs fois, passer par le mensonge pour atteindre les foules. L'humain ne se manie pas en direct, mais en biais, Le Pen est trop tribun froid pour atteindre les coeurs, et la tête sans le coeur, on ne touche qu'à moitié.
    L'histoire retiendra le technocrate qui aura tout prévu, mais oubliera le politique inadapté qui a tout raté. Sarkozy l'a compris lui.
    "Faut virer la moitié des fonctionnaires comme l'on fait tous les pays industrialisés" dirait Le Pen.
    "Faut réduire le nombre de fonctionnaires afin que les fonctionnaires gagnent mieux" a dit Sarkozy.
    Le style, l'art de la politique, c'est d'atteindre un but en offrant une carotte aux ânes, pas seulement en disant la vérité. Avoir raison ne suffit pas.

  • Lagarde qui dit :"est-ce que j'ai une tête à être une copine de Tapie ?" .
    Ca y est, elle commence à comprendre la politique... elle parle comme Tapie.
    Lui le Tapie, il va s'enrouler. lol

    En attendant, qui aura le courage d'entamer un recours :

    Soit en tant que tierce partie ignorée par le tribunal arbitral
    Soit devant le Conseil d'état sur l'instruction donnée par Madame Lagarde au CDR ?

  • La chancellerie s'etait emue de la jeunesse de Frabrice Burgaud lors de l'affaire Outreau et son Fiasco judiciaire...c'est pour ca que deux des cinqs juges a rejoindre Boulogne-sur Mer en septembre -dont un a l'instruction sortent tout juste de "l'ecole" et ils devront eux aussi affronter des affaires de moeurs,des sejours illegaux d'etrangers et de contrebande..
    Je crois que la chancellerie n'a pas tout COMPRIS..

  • Est ce que j'ai une tête à être copine avec un veau. Faut dire qu'une bourgeoise avec un routier ou un métallo ça existe. Tout existe. En tout cas, une formule aussi insultante de la part d'une ministre si experte dit-on. Experte en chiffres mais sûrement pas en lettres.
    C'est comme "les français n'ont qu'à rouler en vélo" s'ils trouvent l'essence trop chère.
    Chacune de ses réponses cachent qq chose de louche. En fait, on sent qu'elle tente de se tirer par des pirouettes de situations pas très favorable aux consommateurs et contribuables qu'elle est sensée défendre.

  • La chancellerie peut s'émouvoir, son coeur bat chavire et chancelle ...
    Cette semaine, la France a été rappelée à l'ordre pour la énième fois par le commissaire européen aux droits de l'homme.
    Dans l'affaire du CDR, pour faire court, le garde des sceaux a été désaisi au profit du ministère des finances, ça laisse rêveur.

  • Et qui donne les ordres au ministere des "Finances"?????

  • Neptune,

    C'est amstramgram, pique et pique et colegram lol. Quant aux droits de l'homme, ce n'est pas à la chancellerie non plus. Les droits de l'homme c'est la belle secrétaire, au ministère des affaires... Etrangères.

  • Je cherche un petit chat à "adopter". Race indifférente, de préférence une femelle, age 2 ou 3 mois.

  • Hé hé, y en a enfin qui pensent à un recours extraordinaire contre le tribunal arbitral :


    http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/08/02/affaire-tapie-des-juristes-estiment-encore-possible-un-recours_1079708_3224.html

  • Oui, oui, Mathaf, quelques initiatives sont en préparation

  • Les deux signataires contestent aussi l'argument selon lequel ce mode de règlement des conflits ne serait pas adapté lorsque les intérêts des contribuables sont en jeu, en soulignant que, "si le droit français est l'un des rares à interdire l'arbitrage à l'Etat et aux collectivités et établissements publics, cette interdiction ne s'applique pas aux sociétés industrielles et commerciales dont l'Etat est actionnaire, lequel y recourt régulièrement".

    J'aimerais bien voir cet argument examiné par la cour d'appel; si une jurisprudence existe elle peut aussi être retournée, pourquoi pas ?

  • Lors que l'Etat met ses billes dans le secteur privé, en voulant comme un investisseur, gagner des marchés en utilisant le jeu du commerce, ce qui est le cas s'agissant des sociétés industrielles et commerciales dont l'Etat est actionnaire, il est normal qu'il se soumettent à l'essenteil des régles du droit privé.

    Ici, le CDR n'était pas là pour conquérir des marchés et utiliser les souplesses des lois du privé, mais pour sortir au mieux les caisses publiques d'un bazard dans lequel elles étaient enfermées.
    ET je peux comprendre qu'au début d'un litige, on choisisse le procédé de l'arbitrage.
    Mais quand on vient de gagner un arret de la Cour de cass' qui vous met hors de cause, abandonner la justice d'Etat pour un tribunal privé... non, ça ne passe pas.

  • C'est bien çà, le CDR n'est pas une société commerciale mais une structure de "défaisance", c'est assez facile à démontrer. J'espère que ce recours sera intenté, rien que pour voir comment le brillant avocat de Tapie va nous Lantourner tout ça.

  • Une autre sentence arbitrale dans une affaire d'état, toujours avec Jean Denis Bredin :

    http://www.bakchich.info/article4629.html

  • http://www.ginisty.com/weblog/2008/12/interview-exclusive-de-laurent-mauduit-la-v%C3%A9rit%C3%A9-sur-laffaire-tapie-.html
    La verite sur l'affaire Tapie ....

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu