Avertir le modérateur

Pourquoi Karadzic se défend seul

 

Pourquoi Karadzic se défend seul. Au premier coup d’œil c’est un coup dur pour la profession d’avocat. Mis en détention, accusé de génocide et de crimes contre l’humanité, lâché par le gouvernement de son pays… un situation bien délicate. Et pourtant, Radovan Karadzic refuse l’assistance d’avocats. Un choix réfléchi, on s’en doute, qui place d’amblée dans le rapport de forces avec le TPI. Pour comprendre, il faut revenir sur le texte des statuts, et la jurisprudence favorable qu’avait obtenu Slobodan Milosevic.

 

Les droits de la défense devant le tribunal pénal pour l’ex-Yougoslavie sont définis par l’alinéa 4 l’article 21 du statut. La défense de Radovan Karadzic repose sur ces quelques lignes.

4. Toute personne contre laquelle une accusation est portée en vertu du présent statut a droit, en pleine égalité, au moins aux garanties suivantes:

a) A être informée, dans le plus court délai, dans une langue qu'elle comprend et de façon détaillée, de la nature et des motifs de l'accusation portée contre elle;

b) A disposer du temps et des facilités nécessaires à la préparation de sa défense et à communiquer avec le conseil de son choix;

c) A être jugée sans retard excessif;

d) A être présente au procès et à se défendre elle-même ou à avoir l'assistance d'un défenseur de son choix; si elle n'a pas de défenseur, à être informée de son droit d'en avoir un, et, chaque fois que l'intérêt de la justice l'exige, à se voir attribuer d'office un défenseur, sans frais, si elle n'a pas les moyens de le rémunérer;

e) A interroger ou faire interroger les témoins à charge et à obtenir la comparution et l'interrogatoire des témoins à décharge dans les mêmes conditions que les témoins à charge;

f) A se faire assister gratuitement d'un interprète si elle ne comprend pas ou ne parle pas la langue employée à l'audience;

g) A ne pas être forcée de témoigner contre elle-même ou de s'avouer coupable.

Pas d’avocat : Slobodan Milosevic avait fait le même choix. Mais cela avait été le résultat d’une épreuve de force avec la juridiction, dont était ressorti vainqueur l’ancien président yougoslave.

Devant le TPI, la procédure repose peu sur l’instruction préalable et beaucoup sur le déroulement de l’audience, notamment via l’audition contradictoire des témoins. C’est la question décisive. Quelle liste de témoins, quelles modalités pour interroger les témoins, quel temps consacré à leur audition ? Ajoutez la question des personnes qui, estimant leur sécurité menacée, refusent de témoigner en public et à visage découvert. Chacun peut comprendre que, surtout dans un procès de ce type, l’interrogatoire conduit par l’accusé lui-même, ou par ses avocats, ce n’est pas la même chose…

Connaissant ce refus de Slobodan Milosevic, le tribunal s’était adjoint les services de deux avocats britanniques, dans la fonction de l’amicus curiae : un juriste expert qui conseille la cour, en l’occurrence sur le respect des droits de la défense. Mais, au début du procès public, estimant que les intérêts de la justice reposait sur une défense professionnelle, le TPI avait décidé d’utiliser de la fin du d de l’article 4, pour désigner des avocats d’office, refusant à l’accusé le droit de se défendre lui-même. Protestation de Slobodan Milosevic qui se voyait placé au second rang dans l’organisation de sa propre défense, et… des avocats eux-mêmes, et en appel le TPI avait été désavoué.

 

Radovan Karadzic va bénéficier de cette jurisprudence. Il pourra ainsi « choisir les témoins à présenter, les interroger, présenter ses propres arguments au tribunal, présenter ses conclusions finales et, de manière générale, prendre les décisions stratégiques de base dans la présentation de sa défense. »

A vrai dire, les avocats ne seront pas loin, pour un travail préparatoire en coulisse. Mais en agissant de la sorte, Radovan Karadzic joue deux cartes de première importance. D’abord, il affirme sa contestation du tribunal, qu’il va présenter comme une structure pantin, pilotée par les Etats-Unis. Ce faisant, il ne se place pas dans la posture de l’accusé d’un crime, mais dans celle d’un opposant politique face à un structure politique. Ensuite, il s’assure une maitrise personnelle des audiences, et compte sur la conduite directe des auditions des témoins pour faire valoir sa vérité. Avantage non négligeable, pour quelqu’un qui connait le dossier mieux qui quiconque, et qui dispose d’un maitrise manifeste de l’autorité.

 

Commentaires

  • Ne va t il pas faire valoir que les troupes de l'onu ont été complices de ses massacres ...?

  • décidément je suis souvent en accord avec les propos de jp2 les troupes de l onu ont partipé de manière passive pour une histoire de plus de contenu du mandat qui leur a été délivré comme pour la finul au liban ! des deals secrets ont été passés entre le géneral Janvier et Karadjik et Mladitj entre l armmée amée americaine et les 2 memes ! c ette histoire avec la Mitte qui a dit " n ajoutons pas la gurre a la guerre" fut lamentable.

  • C'est un procès à très hauts risques qui s'ouvre devant le TPI.
    Rodovan Karadzic est un politicien redoutable, et il prépare cette épreuve depuis des années.

  • Milosevic avait refusé d'être défendu par un avocat pour "une question de principe".
    Donc, Karadzic est dans la même situation. Et puis un avocat, c'est vert ça se croque et puis c'est tout.
    En plus, il a été kidnappé, extrait de son pays, trahit pas des collabos et par Richard Holbrooke qui nie l'avoir absout.
    Le niveau de Karadzic et les infos qu'il possède valent des centaines d'avocats. Il est capable de ridiculiser le TPI, bien mieux que Milosevic.
    Ca commence bien, le TPI est reporté pour 30 jours. Comparution devant la chambre le 29 août.

  • C'est typique d'un personnage au bout de la paranoîa. Il se place au dessus de toute justice, et au dessus du monde entier. Il est le metteur en scène d'une pièce tragi-comique, sous les applaudissements de son public nationaliste serbe. C'est tout ce qui compte pour lui car l'issue du procès présente peu de doute; de temps en temps on peut rêver d'une justice à la chinoise... Je crois que la vertu cardinale du magistrat doit-être la patience : ramener aux faits, repasser le film d'épouvante, détruire le délire.
    La gestion de la Mitte dans cette crise a été catastrophique, comme pour la crise du Rwanda. On peut quand même accorder quelque crédit à Chirac pour s'être roulé aux pieds des américains afin que l'Otan intervienne avec une force de calibre approprié.

  • Le TPI a deja une reputation bancale, ce sera un test interessant. Gilles a bien resume les risques. Ce sera aussi une epreuve pour les jeunes pays encore fragiles de l'ancienne Yougoslavie; les plaies sont loin d'etre refermees ou gueries si l'on en juge par les clash recents a la suite de l'arrestation et de l'extradiction de Karadzic.

  • Psychiatre et Psychologue un melange "explosif" ce Karadzic.....qui a dit que les Psychiatres n'etaient pas FOU!!!!Nous en avons un bel exemple sous les yeux..

  • En parlant de la Mitte et de Chirac....une BLAGUE
    Le 1er ministre Raffarin est dans un avion.
    Soudain, le moteur explose.

    Une seule solution pour sauver sa peau, sauter en parachute !
    Malheureusement, dans sa précipitation, Jean-Pierre oublie le parachute et le voilà, tombant comme un caillou vers le sol à 250 km/h.

    Soudain, le défunt Président, François Mitterrand lui apparaît et lui dit :
    "Jean Pierre, crie Vive le PS et tu seras sauvé".

    Raffarin refuse, "ca va pas, non ??"

    Mitterrand revient encore et dit
    "Raffarin , regarde le sol, comme il se rapproche vite ; crie Vive le PS et tu seras sauvé".

    Raffarin refuse toujours, mais à 100 mètres du point d'impact fatal, il hurle de toutes ses forces "VIVE LE PS".

    Mitterrand le prend alors par dessous les aisselles et le dépose délicatement sur le sol.
    L'émotion est telle que Raffarin tombe dans les pommes.

    Quand il se réveille enfin, Mitterand a disparu, mais Chirac est là, qui le regarde méchamment et qui lui dit
    "Non seulement tu dors pendant les réunions, mais en plus tu gueules des conneries !!!"

  • Les psy sont fous. Bien que le mot fou et inexact. Névrosés disons. Névrosé n'est pas un problème tant que tu assumes disait Dolto. Toutes les névroses ne sont destinés à être soignées. C'est seulement lorsque la névrose est cause de souffrances par inadaptation à la société qu'il vaut mieux la soigner. Le type qui serait dans son château, vivrait de rentes ou à la retraire, sans relation avec les autres, pourrait très bien vivre avec ses névroses si elles n'ont aucune conséquence pour lui-même.
    Et le génie a besoin dans sa tour d'ivoire de névroses créatrices qui le propulse loin devant l'homme commun et sain.

    Karadzic n'avait aucun soucis avec sa folie pour lui, tant qu'il était soutenu et le plus fort.
    C'est maintenant qu'il aurait besoin de soin. Mais c'est trop tard.

  • Et comment tu soigne un "Fou" qui n'est pas "Con"????

  • Impossible. L'idéal serait de lui donner les moyens de la liberté pleine et entière de vivre tout à sa folie. Un fou est généralement, plus intelligent. Remarque combien de fois l'entourage et les voisins le disent. Jamais ils n'auraient imaginé ceci ou cela, avant que soit révélé le génie du crime qui dormait à coté de chez eux.
    Louis XIV était fou. La France lui a donné les moyens de sa folie des grandeurs. Sa mégalomanie a été autorisée, ce qui n'a pas été le cas pour Louis II de Bavière qui fut suicidé et noyé pour stopper ses dépenses ruineuses pour l'Etat.

  • Louis II n'a pas ete noye...on l'a retrouve dans le lac Stanberg avec son medecin (encore un psychiatre)mais ils sont morts tous les deux dans la cellule du chateaux de Berg ,maintenant qu'on les ais suicides dans leur geole ça???Enfin si c'etait pour le bien de l'Etat....tant pis pour la musique!!!!!

  • Bravo a N.Sarkozy pour son sens des "Realites":
    http://www.letemps.ch/template/laUne.asp?page=2&article=236997

  • Ou encore:
    http://lamouette.blog.lemonde.fr/2008/07/30/fallait-il-%C2%AB-rehabiliter-%C2%BB-kadhafi/

  • @Jp2
    " Liberation "de ce matin t'as entendu :

    Lors de sa comparution initiale devant le TPIY, jeudi, Radovan Karadzic n’a pas eu la possibilité de développer sa thèse d’un «deal» avec un émissaire américain lui garantissant l’impunité. Mais, vendredi, il est revenu à la charge, par le biais d’un texte rendu public. L’ancien patron des Serbes de Bosnie y réaffirme que Richard Holbrooke, «au nom des Etats-Unis», lui aurait promis qu’il ne serait jamais jugé s’il consentait à s’effacer de la vie politique. Jeudi soir, sur CNN, l’ancien émissaire de Bill Clinton en Bosnie a fermement démenti ces allégations. L’ex- porte-parole du procureur du TPIY, Florence Hartmann, résume bien la situation : «C’est la parole de l’un contre la parole de l’autre.» Avantage à Holbrooke, au bénéfice du doute

  • Liberation ce matin "Karadzic" t'a entendu mon clavier a Fourché!!

  • " Le pouvoir rend fou. Le pouvoir absolu rend complètement fou" (Alain).
    On peut toutefois se demander si le nationalisme serbe n'est pas criminogène : en 1914, à Sarajevo, l'archiduc héritier fut assassiné par un nationaliste serbe. Deux conséquences :
    - d'une part, 14-18;
    - d'autre part, les pro-Serbes, qui restent nombreux, préfèrent les assassins aux archiducs; les anti-Serbes, d'apparition récente, préfèrent rarement les archiducs aux assassins.

  • Ce n'était pas seulement le nationalisme serbe en 1914, mais plus globalement le conflit entre le "pan-slavisme" et le "pan-germanisme" qui a enclenché la guerre.
    Il y a eu une forte incidence du pan-slavisme dans la crise Yougoslave récente: l'occupation de l'aéroport de Pristina par des parachutistes russes, qui préparaient une tête de pont pour la projection de 10 000 militaires . Le général Wesley Clarke avait ordonné l'assault sur les troupes russes de Pristina, ordre formellement rejeté par le géneral Mickael Jackson (haut commandement de la Kfor) qui ne voulait pas déclencher une troisième guerre mondiale.
    C'était une opération fomentée par les militaires, hors du contrôle de Boris Yeltsine. Cela demeure une blessure d'amour propre pour les slaves, et Boris Yeltsin est tombé en disgrâce . Le panslavisme n'est pas mort, au contraire le nationalisme russe est en pleine résurgence. La déclaration unilatérale d'indépendance du Kossovo n'est pas faite pour éteindre les braises.
    On ne peut pas vraiment reprocher aux forces de l'Otan d'avoir attendu le moment opportun pour arrêter Karadzic, c'est à dire le moment où une majorité de serbes seraient prêts à cette arrestation. Qu'il y aît eu promesse d'immunité ou pas a peu d'importance vis à vis d'un criminel de guerre; il aurait pu être éliminé, mais c'est plus satisfaisant de le voir devant les juges.

  • Sarkozy bien mal en point. Les chinois ne veulent pas de sa présence aux JO.
    Quand on s'oppose, on le fait fermement, mais on ne joue pas les girouettes car cela est insupportable pour un asiatique. "Mieux vaut une cassure ferme, qu'un morceau bois recollé".

    "La détermination du chef d'Etat Français à poser des conditions pour sa participation aux prochains Jeux olympiques de Beijing est un geste inamical et déplacé envers la Chine. Cela révèle un manque de maturité et une négligence pour un politicien", a déclaré Wu Yikang lors d'une interview avec le Beijing-Global Times, et d'ajouter : "Le gouvernement chinois ne va certainement pas céder à ses humeurs changeantes".

    http://www.chine-informations.com/actualite/chine-nicolas-sarkozy-est-persona-non-grata-aux-jo-de-pekin_9800.html

  • Le tribunal a t il a craindre des "révélations" crédibles de la part de Karadzic ? Des révélations sur des actes ou des propos commis par les uns ou les autres (politiques, hommes d'affaires, marchands d'armes) qui se serait compromis en douce (ou pas) avec lui ?

  • Le tribunal s'attachera à recadrer Karadzic sur les faits qui lui sont reprochés. Peu importe ce qu'il peut déclarer, il ne se privera pas d'essayer de détourner les débats ni de transformer le procès en cirque, il n'a rien à perdre.

  • Lorsque Sarkozy c'est rendu en Chine en 2007 ou il a signe plusieurs millions de contrats le deal qu'il a passe avec les dirigeants Chinois était qu'il ne devait pas se meler de leur politique intérieure ..N.Sarkozy leur avait donne sa parole..qu'il c'est empresser de reprendre en mettant des conditions a sa venu pour l'ouverture des JO,avec les évènements du Tibet,et pour les Chinois N.Sarkozy a trahi sa parole et lorsque l'on connais l'importance de la parole donnée pour les Chinois,N.Sarkozy ne merite plus les honneurs de la Chine,ni le peuple Français!!!

  • Nul doute que ce procès de la Haye tournera à la corrida.... Ca a commencé d'ailleurs quand il a prétendu avoir été protégé par les américains.
    D'autres pavés vont suivre.
    Mais il n'a rien à perdre, ok, va t il pour autant connaître le même triste sort de Sadam Hussein ? La pendaison je veux dire .
    Les américains s'étaient empressés tout d'abord d'humilier publiquement Saddam Hussein pour lui faire perdre sa superbe et le mettre dans une position de perdant d'avance.
    On n'a pas vu Karadzic en pyjama ou quelque chose comme cela pour l'instant.

  • Jamais Chef d'Etat n'est allé à une cérémonie olympique à l'extérieur de son pays.
    Quand De Gaulle l'avait fait, c'était uniquement en France pour les jeux d'hiver.
    Il y a une manie chez Sarko de se démarquer, de surtout ne pas faire comme les autres. Son pouvoir politique est une chose et sa pipolisation une autre. Rien à faire, ce comédien est trop nerveux et n'a pas muri. Il jongle avec les pays, comme un gamin avec ses cubes.

  • Ingenys
    C'est pas Sarkodzic, c'est Karadzic lol.
    Je ne pense pas que le TPI puisse condamner à la peine capitale, sauf erreur.

  • Le bon docteur Karadzic n'a pas eu de chance. Il faut reconnaître qu'on ne l'a jamais vraiment laissé peinard, pas vraiment à tort d'ailleurs. La terrible gravité des faits étant... Là, on est fort loin de Marina Petrella! Il n'était pas plus qu'elle sur le chemin pour recommencer...
    Sur place, son nouvel entourage reste encore incrédule, tellement Le Dr Dragan Dabic et le Dr Karadzic ne se ressemblent pas. Il aurait cependant conservé sa mentalité anti-Bosniquaque-musulman.

    C'est étonnant ce médecin psy de bonne réputation, poète à ses heures, qui fut aussi le médecin de l'équipe de foot de Sarajevo, mais qui se transforma pourtant peu à peu en grand organisateur du meutre collectif de ses voisins et concitoyens...
    Tout ça pour ensuite redevenir le bon "docteur Calmos"! Double personalité?

    Insolite pour moi reste aussi l'ensemble de ces propos médiocres de comptoir de bistrot régulièrement entendus, par la presse et ailleurs:
    -"Karadzic était protégé..." Idiot!
    Oui, durant un an et demi! Juste le temps qu'il fallait pour obtenir ce que presque tout le monde souhaitait, c.à.d. l'arrêt de la guerre civile à tous prix...
    Il est évident qu'il ne l'est pas resté longtemps. Souvenez vous, il a vite "disparu"! La simple connaissance légère du contexte local, rend évident le fait que vite, toit le monde s'esté carté de lui, jusqu'à ce qu'il se retrouve seul au monde, avec quelques soutiens individuels et divers.
    Pour se cacher ainsi, jusqu'à soulever l'incrédulité même de ceux qui le surveillaient depuis quelques semaines, il fallait avoir le diable aux trousses!

    Rien ne vaut une bonne petite dénonciation anonyme ou même "ouverte"...
    Ca c'est sûr!
    (les bons lecteurs ici, savent que je sais de quoi je parle)

    Ceux qui lui ont fait ses nouveaux papiers probablement. Tout ça est bien sympathique...
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/spip.php?article154
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/spip.php?article175

    Cela dit, ces détenus sont correctement logés, ce qui n'est pas loin de là, le cas de tous les criminels qui se sont faits chopper! Même si les "décès médicaux" sont parfois un petit peu "discutables".
    Je n'ai ni preuve ni certitude, mais certaines coïncidences sont étranges. (ils n'avaient qu'à y penser avant, c.à.d. ne pas pêcher...)

    Autre question, que devient le général Mladic? Dirige-t-il aujourd'hui un club de scoutisme?

    En Croatie comme en Serbie, la réflexion commence enfin:
    - Le héros Croate Anté Gotovina, très méchant avec les Serbes comme Karadzic le fut avec les Croates et les Bosniaques, commence à être considéré pour ce qu'il est en son pays d'origine, et inversement pour Karadzic.
    - La diférence existe cependant! Gotovina était en train de profiter de son magot en pays lointain, tandis que le nouveau bon docteur Dabic vivait en citoyen "clean". Je ne sais pas quoi en penser. Sauf que le moment est venu de "payer" pour tous les deux.

    Je pense aussi que Radovan karadzic veut "faire durer" les choses, comme Milosevic. Ils ont tout perdu.

    Bien navicalement.
    - http://balkans.courriers.info/
    - Pour être mieux informé sur toutes ces questions!
    (la presse française "pédale" dans cette choucroute)

  • Sur les causes profondes de la première guerre mondiale, on ne peut que donner raison à Mathaf Hacker. Sur les développements récents aussi. Mais l'attentat de Sarajevo a joué le rôle d'un détonateur dans une situation explosive. Le système d'alliances en vigueur menait à un conflit d'envergure, que néanmoins les chancelleries avaient plusieurs fois évité. En 1914, il y eut aux affaires une conjonction de boutefeux; en France, Poincaré-la-guerre. François-Joseph, Nicolas II et Guillaume II perdirent le contrôle de leurs excités respectifs. Le vieux François-joseph, dépassé, télégraphia à son allié Guillaume pour lui demander de l'aider à modérer son propre premier ministre. Ledit Guillaume, désigné par le traité de Versailles comme auteur responsable, préférait les parades aux combats et n'avait nulle envie d'en découdre avec son cher cousin Nicky.
    Peut-on exonérer de toute responsabilité la Cour de Belgrade ? Elle a rejeté un ultimatum sévère mais justifié. Le calcul était simple : dans une empoignade générale, la "petite Serbie" avait une chance sur deux de se retrouver parmi les vainqueurs, ce qui advint.
    Un dernier mot : quand la guerre éclata, le commandant en chef de l'armée serbe prenait les eaux en Hongrie. Le premier ministre voulut le faire prisonnier, mais l'empereur et roi le fit reconduire en Serbie avec les égards dus à son grade.

  • Du Figaro ce soir

    Un ancien ministre des Serbes de Bosnie, Aleksa Buha, a affirmé à Radio Belgrade avoir été témoin en 1996 d'un accord entre l'émissaire américain Richard Holbrooke et Radovan Karadzic assurant l'immunité à l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie

  • C'est probablement vrai, l'histoire de l'immunité. Mais franchement ça compte pour du beurre en regard des crimes commis. Même chose que la Mitte avec Pétronille.

  • Ben oui!
    Ce ministre des Serbes de Bosnie, Aleksa Buha dit très certainement la vérité, comme d'ailleurs Karadzic sur ce sujet précis:
    - Tout le monde sur place le sait!
    L'arrêt de la guerre civile était impossible sans le retrait de Karadzic de sa position dans la république serbe de Bosnie, tout simplement.
    Et celui-ci se voyant coincé dans ses contradictions et par son "très lourd CV", ne pouvait pas accepter cela sans une compensation de taille:
    - Qu'on le laisse partir sans l'emm... !
    Bien sûr, on n'allait pas le laisser s'échapper comme ça si simplement. Mais il l'a cru!

    D'autre part, il n'avait peut-être pas su prévoir que dans son pays, à la suite de pareils échecs, n'on allait pas vraiment le protéger longtemps!
    (c'est vite arrivé car il a dû très tôt se cacher)
    La Grande Serbie a plus eu tendance à rétrécir qu'à s'élargir, à la suite de toutes ces "actions" pour le moins inconsidérées au-delà du fait "seulement" criminel...
    http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/spip.php?article175

    Maintenant, il va utiliser aussi les évidents mensonges de ses interlocuteurs et la façon peu juridique dont il a été arrêté, pour se défendre!
    Le blog-captain a fort bien su nous montrer ici les faiblesses du TPI. Il sait se montrer sévère, ce qu'il est aussi, mais il est bien mal armé contre des assassins de masse au caractère retors! Et une procédure assez souple finalement avec eux. (les droits de la défense y existent)
    - Milosevic a fort bien su nous le montrer.

    Bien navicalement
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/
    - http://marine-inconnue.blogspot.com/

  • Pétronille libérée, on pourra libérer aussi tous les assassins QUI ONT CHANGÉ, qui sont dépressifs et qui croupissent, EUX, depuis plus de 20 ans en taule sans que personne n'ait pitié d'eux.
    Avis : il arrive que des personnes, pour échapper à leur responsabilité et au jugement, tombent en dépression et montrent des tendances suicidaires (tout à fait réelles avec passage à l'acte si ces personnes n'obtiennent pas satisfaction... )
    Pétronille n'a pas pensé une seconde à ses enfants, mais seulement à elle.

    Et si Karadzci utilisait la même carte que Petronille ? Que ferait le tribunal ?

  • Hors sujet:
    L'Iran n'abandonnera pas un iota de ses droits au nucléaire, a assuré le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, alors qu'expirait l'échéance fixée par les Six pour obtenir une réponse à leur offre de concessions mutuelles.

    Ces propos du président iranien ont été mis en ligne sur le site internet de la présidence, à l'issue de sa rencontre à Téhéran avec son homologue syrien Bachar el Assad.

    Mais qu'a donc dit le President syrien pour que son homologue reponde par la "negative"??????

  • Kripto,

    Réponse :

    http://www.iran-resist.org/article4678

  • @ Mathaf
    Merci pour le(les)liens donc si j'ai bien compris (ça je n'en suis pas sure) l'Iran et la Syrie(dans une moindre mesure) sont obliges de se serrer les coudes s'ils ne veulent pas s'affaiblir face au monstre US...la visite du president Syrien (et la je comprend pourquoi lors de sa visite a Paris il a evite certaines personnes)aurait donc conforte l'Iran dans sa position face a l'ultimatum impose par les Six!

  • Kripto,

    C'est bien ça, la Syrie forte de ses avancées diplomatiques fait monter les enchères dans son jeu de jacquet (backgammon) avec l'Iran. Un sport très levantin.
    Kicékéniké avec son UPM ?
    Tiens, connais tu la différence entre Niko Sarkozy et Sebastien Loeb ?
    C'est simple :
    Sebastien Loeb est premier à Monter Carlo, Sarkozy est le dernier à monter Carla.
    (applaudissements)

  • Mais non Mathaf, ce n'est pas Sarkodzic c'est Karadzic
    Et Karadzic qu'est-ce-qu'il monte ? Il n'est pas le premier à monter la haye.

  • Karadzic a vu monter personne, il voudrait bien sauter la Haye, au pays bas rien ne serbe de courrir.

  • @Mathaf
    C'est pas exactement comme tu dis:
    Loeb est le premier a Monte -Carlo et Sarkozy n'est pas le premier a monter Carla...

  • Comme quoi Mathaf devrait vérifier avant de s'exprimer. Merci Kriptonite.
    Je l'ai bien eu hein ! Comment je lui renvoie sa baballe. Oh que j'suis fort !

  • Les USA offrent 5 millions $ pour la capture de Ratko Mladic :

    http://www.iht.com/articles/2008/08/03/europe/serb.php

  • C'est une belle somme. Mais je ne vois pas pourquoi une telle proposition. Aucun humain ne dénoncerait ou ne trahirait un autre, ce n'est pas possible pareille monstruosité.

  • Alexandre Soljenitsyne est mort, à 89 ans, cette nuit à Moscou. Quel choc !

  • J'ai lu l'archipel du Goulag et le chêne et le veau , dans les années 70. C'était la première fois que le système communiste était exposé au grand jour, cela a fait date dans l'histoire mondiale. Il a fini sa vie sur sa terre russe, c'était son plus cher désir.

  • IL sera inhumé au monastère Donskoi, à Moscou. C'est peut-être chez Anna ?

  • Son dernier interview avec un étudiant : "Pourquoi vivons-nous ?"
    - La réponse de Soljenitsyne : "Pour aimer !"
    - "Oui, mais il n'y a pas que de la bienveillance sur terre", rétorque le lycéen.
    - Le vieillard eut un profond soupir. "C'est parce que les explications qu'on donne sont mauvaises, impénétrables, maladroites. Il faut expliquer avec patience. Et on sera compris. Tous les hommes naissent doués de raison".

    Moralité, il semble dire qu'il faut de la patience, car la raison est longue à se débarrasser des préjugés. C'est ce que je dis tout le temps sur ce blog, surtout aux adeptes de traditions cruelles.

  • Respect à sa mémoire!

  • @ Mathaf
    C'est completement chez anna.

  • Ils sont partout ces Donskoys. Après les Annas, les Chatons, voilà une ville de l'oblast de Toula dans l'actualité.

    Soljenitsyne: le PCF rend un hommage mitigé à ce "grand dénonciateur. Le contraire m'aurait étonné.

  • Toute les gauche l'a vilipendé quand il a sorti l'archipel du goulag.

  • Celui qui a montré les camps de concentration dans le détail, dénonçant ainsi la pire imposture, c'est Soljenitsyne. Son talent d'écrivain est monumental.
    Avant lui, on savait mais pas à ce point la. On devinait, mais on n'avait pas vu la barbarie.
    Salut l'Artiste !

  • J'avais 12 ans quand le prof de Francais nous a fait lire "Le pavillon des cancereux". Ca avait ete un choc. Je me souviens aussi des entretiens avec Bernard Pivot, fascinants. Celui chez lui sur le plateau et celui dans son chez lui de l'exil aux US en particulier.

  • Après l'Homme au Pistolet d'or, avec James Bond, FR2 a repassé l'entretien de Pivot aux USA avec Soljenitsyne. Je suppose que la BBC a du faire aussi un hommage.
    J'ai bien aimé sa condamnation de Cuba et surtout son désarroi face à ceux qui ont critiqué la tentative de libération de la barbarie par les américains dans la baie des cochons. Faut dire qu'à l'époque la France était stalinienne.

  • Encore une perle de Mélenchon :

    Le sénateur PS a qualifié dissident, décédé dimanche, d'homme de «droite», «gavé d’honneurs», et appartenant «à la vieille tradition russe, homophobe, limite antisémite».
    LIBERATION.FR : mardi 5 août 2008

  • Il y a quelques jours ici-même l'un() d'entre nous annonçait la libération de Marina Petrella, le jour de celle de Nathalie Ménigon. Une petite confusion...
    Ce qui leur est arrivé ou ce qu'elles on t fait est + ou - comparable. Alors...

    Cela dit il semble bien que Marina soit sur la voie de la sortie. Il serait temps car elle risque bien de sortir "les pieds devant" si ça continue comme ça...
    La confusion doit s'arrêter car Marina expie par la justice immanente et l'injustice d'aujourd'hui, alors qu'elle tentait de se faire oublier. Nathalie elle, elle a fait sa peine.

    Qu'on la laisse tranquille! Et se rétablir aussi la santé si possible.
    Cet archarnement sur l'extrême gauche, comparé à la mansuétude réservée aux poseurs de bombes de l'ancienne extrême droite italienne et française, est une bonne illustration du "2 poids 2 mesures" sur tous les sujets en permanence en vigueur dans l'Europe décervelée d'aujourd'hui.

    Bien navicalement
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/

  • Le mieux serair de renvoyer Petronille chez elle , et de la faire aux pattes deux heures avant le décollage de l'avion. Quant à Battisiti, il y a très peu de chance qu'il soit extradé de Brésil. Dommage.

  • C'est fois-ci je pense que c'est la bonne. Je ne me trompe pas 2 fois.

    "Marina Petrella a été remise en liberté sous contrôle judiciaire ce mardi par la cour d'appel de Versailles" (20mn)

    http://www.20minutes.fr/article/243800/France-Marina-Petrella-remise-en-liberte.php?xtor=AL-82

    "La décision ne remet pas en cause la procédure d'extradition de l'ex-brigadiste vers l'Italie" (Le Monde)

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/08/05/marina-petrella-est-remise-en-liberte-sous-controle-judiciaire_1080556_3224.html#xtor=RSS-3208

  • Pas de rédemption.

  • Il y en a parmi nous qui ont oublié, ou n'ont pas voulu savoir, qui était vraiment Soljenitsyne, c.à.d. un "vieux réac" dans la plus pure tradition du fascisme de grand-papa.

    Cela dit, personne ne va applaudire le stalinisme, et effectivement ça ne risquait pas de lui arriver!
    (bien que.... qui sait ce qu'il faisait avant de "plonger"?)
    On n'a jamais su, pour lui comme pour tant d'autres, le Vrai Pourquoi il fut envoyé au goulag.
    Mais on a trop tendance à oublier aujourd'hui, que les droits-communs y allaient aussi, et que son vrai statut est resté, très... Ambigu! Ya des bruits marrants qui courent, invérifiables mais "existants". Est-ce "seulement" le KGB?

    Ce type, qui s'est ouvertement réjoui de toutes les tuiles qui sont tombées sur les populations ex soviétiques lors de la la chute de l'URSS, n'est pas si intéressant que ça.

    Je devrais peut-être raconter ici, TOUT ce que m'en ont dit quelques réfugié(e)s Tchtechènes qui ont réussi à s'installer à Namur parce que leur pays était redevenu aussi inhabitable que sous Staline. Alors qu'on y vivait si bien durant les années 70...

    Je ne vois pas d'autre part ce qu'il fait ici le vieux barbu réac Russe!

    Bien navicalement
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    - http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/

  • Oui contrairement à une opinion répandue, les camps du Goulag étaient loin d'accueillir une majorité de politiques, condamnés pour activités contre-révolutionnaires au titre de l'un des quatorze alinéas du tristement célèbre article 58 du Code pénal. Le contingent des politiques oscillait, selon les années, entre un 1/4 et 1/3 des effectifs. Les autres détenus étaient-ils, pour autant, des prisonniers de droit commun dans le sens habituel de ce terme ? Ils s'étaient retrouvés en camp pour avoir enfreint l'une des innombrables lois répressives qui sanctionnaient presque chaque sphère d'activité : la dilapidation de la propriété socialiste, l’infraction à la loi des passeports, le hooliganisme, la spéculation, jusqu'à l'abandon de son poste de travail ou encore le non-accomplissement du nombre minimum de journées-travail dans les kolkhozes. En réalité, la majorité des détenus du système concentrationnaire soviétique étaient des citoyens ordinaires victimes de la pénalisation d'un nombre croissant de comportements sociaux. Ainsi, au début des années 1950, plus de la moitié des détenus du Goulag étaient des individus tombés sous le coup de la loi répressive du 4 juin 1947, qui sanctionnait d'une peine de 5 à 10 ans de camp les vols les plus insignifiants, commis notamment par les kolkhoziens dans les champs collectifs.

    Comme le télégraphiait Lénine au comité exécutif : « Enfermez les koulaks, les popes, les gardes blancs et autres éléments douteux dans un camp de concentration. »

  • Thierry, tu affirmes que Solienitsyne fut un pur et horrible facho, ok, mais tu affirmes seulement, tu ne démontres pas ! ET qu'est ce qui te fais dire cela ?
    Staline ne fut pas facho, non LUI c'est vrai, mais bon....

    Je n'ai pas lu toute son œuvre, mais bon, presque ! Et l'"archipel du goulag" c'est un monument ! C'est plus que seulement 300 pages !

    Il y a des tas de bruits qui ont été lancés par le KGB pour tenir la réputation des gens, surtout ceux qui s'opposaient, pourquoi pas celui dont tu parles sans en préciser la teneur d'ailleurs.
    Le KGB en a bien lancés d'autres des rumeurs parfois qui courent toujours... de nos jours, je peux citer des exemples.

    Quelle est la relation entre Solienytsyne et la Tchétchénie ?

  • Il faut lire la presse étrangère, au jour le jour! Ou au moins une fois par semaine, ne serait-ce par exemple, en parcourant en diagonale, "Courrier International"!
    - Des extraits de journaux venus du monde entier, même si leurs choix peut parfois se discuter, et traduits avec précision en général.
    S'informer avec seulement le journal TV de 20h00 en France... Ca C sûr! Ya comme un manque.

    D'autre part, même dans la presse française, depuis sa "libération" ou son expulsion, ce personnage trouble (même s'il écrivait bien, on n'a pu que l'admettre!) a fait assez de déclaration douteuses, pour construire mon jugement. Sans oublie la presse soviétique, qui n'a pas dit sur lui que des sottises, bien que c'était "de bonne guerre prévisible".

    Applaudire à la fin de l'Union Soviétique, c'est pas bien malin quand on connait la suite.
    Un nouvel épisode très violent est d'ailleurs en cours depuis hier matin. Ca "couvait" depuis un bon moment hélas...

    Je viens même de constater que le blog-captain se fait aussi du souci pour les gens de cette région, et tout autour probablement. Pour eux, c'est pas vraiment le moment de se préoccuper des JO....

    Bien navicalmement

  • Mais, toujours est il que tu ne cites pas d'exemples, j'aurais bien voulu en savoir plus, car je ne lis pas la presse étrangère tous les jours.... pas le temps, bien que je sois bien intéressée par l'actualité.
    Si je veux m'informer, bien sur que je regarde rarement le 20h de n'importe quelle chaine de télé, sauf si je veux m'informer sur les faits divers de ce pays.
    Quelle déclaration douteuse est ce qu'il a faite ?
    Bon, la presse soviétique, pour moi, ce n'est pas une presse très crédible.
    Ce n'est pas qu'il se soit fait enterrer dans un monastère qui te chiffonnerait par hasard ??? Et de là, tu lui repeindrais son âme en noir ....

  • Les jeux ont éclipsés les choses importantes et vraiment intéressantes (je n'ai pas dit divertissantes !)
    Que devient Karadzic ?


    Biographie de Soljenitsyne :
    http://classiques.uqac.ca/contemporains/nivat_georges/soljenitsyne/Soljenitsyne_avec_photos.pdf

    http://classiques.uqac.ca/contemporains/nivat_georges/soljenitsyne/Soljenitsyne_avec_photos.pdf

    http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=selarch_select&id=1070

  • Ca tombe bien! Je jette un coup d'oeil au e-mail avant de sortir et.... Hop!
    - Il est pas mal ce petit Schneidermann finalement. J'aimais bien ce quil faisait avant de se faire jeter de France Tv, parce qu'il était trop sérieux....
    - Citation:
    "Risquons une question sacrilège:
    - Internet donne-t-il envie de cogner ?

    Ce média pousse-t-il à la bagarre, à la polémique, aux positions extrêmes ?
    Pour ceux qui s'y expriment, qu'ils soient journalistes professionnels ou internautes anonymes des forums, le média est de nature à lever bien des inhibitions. Je tape sur mon clavier, un simple clic, et hop, c'est en ligne.
    Aucune relecture. Aucune barrière. Aucune modération.
    Internet donne-t-il la fièvre à la politique, au débat d'idées ?
    Des intellectuels, des journalistes chevronnés peuvent-ils se laisser entraîner à des polémiques qui dépassent les positions de leurs médias respectifs ?
    Nous avons eu envie de poser la question aux deux protagonistes de la plus longue polémique de l'année, Jean-Michel Aphatie (RTL, Canal+) et Philippe Cohen (Marianne 2).

    Pendant toute l'année, à propos de la dette, de la connivence des médias avec les politiques, ces deux-là ont ferraillé à distance.
    Ils sont tous deux sur notre plateau. Non point pour se battre, mais pour réfléchir sur leur bagarre. Et surprise!
    Ils se parlent !
    Les meilleurs extraits de l'émission sont ici (1). Et l'émission entière est là (2).

    Autre chose maintenant! La mort de Soljenitsyne:

    Tous nos médias ont célébré, à juste titre, la mort de Soljenitsyne, celui qui révéla le Goulag. Et d'affirmer qu'il était, aux yeux des Russes, un des plus grands écrivains du siècle.
    Mais surprise!
    A ses obsèques à Moscou, ne se pressaient que quelques maigres centaines de badauds.
    Qui vous l'a dit ?
    Comme nous le signalons (3) personne à l'exception de Libération. Pourquoi ?
    Libé pointe une "nostalgie de l'Union Soviétique". Cette nostalgie existe dans bien des pays de l'ancien bloc de l'Est. Est-il possible que l'état d'esprit d'un grand peuple soit si éloigné de l'image qu'en donnent les médias étrangers?
    On ne le saura pas.
    La presse étrangère n'enquêtera pas:
    Cette nostalgie n'entre pas dans les grilles de lecture.

    Et les JO, me direz-vous ? Bien entendu, nous allons suivre les JO. Nous allons rechercher, dans l'océan d'articles et d'émissions, les voix les plus originales et inattendues. Notre première sélection de blogs est là (4).
    Et pour vous abonner, c'est ici (5).

    Daniel Schneidermann

    Certains clients de courrier électronique bloquent l'accès direct aux liens. Aussi, vous trouverez ci dessous et en clair l'ensemble des adresses web de ce présent message :
    (1) http://www.dailymotion.com/asi/video/x688i1
    (2) http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=879
    (3) http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=1050
    (4) http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=1051
    (5) http://www.arretsurimages.net/abonnements-formulaire.php "

    Fin de citation!
    Voilà la réalité qui dérange, une fois de plus.... J'en étais sûr que là-bas on le prenait aussi pour ce qu'il était vraiment, ce Soljenitsyne.

    D'autre part, la nostalgie de l'Union Soviétique existe bel et bien. Il est sûr que ça ne rentre pas dans la grille de lecture de tout le monde, et du bourrage de cranes ambiant.
    Pour le savoir il suffit de fréquenter des gens de l'Est, qui ne soient pas des jeunes riches!
    Des Tchetchènes par exemple, j'ai évoqué ici ceux vus à Namur, qui ont dans le salon le portrait de Leonid Brejnev.
    De "son temps", les conneries auxquelles nous assistons tous les jours étaient impensables, et la Sécurité régnait partout là-bas.

    Cette nuit l'armée des Georgiens auraient (C fort probable) détruit presque toute la ville, la capitale de la province des casse-pieds en Ossetie Sud. Leurs copains Russes qui n'attendaient que ça, sont en train de préparer un renvoi d'ascenseur qui promet....

    Poutine "surfe" aussi là-dessus d'ailleurs, même s'il est en train de renouveler le genre d'une façon un peu inquiétante.

    Nous vivons une époque moderne....
    Bien navicalmement et bon week-end!

  • "D'autre part, la nostalgie de l'Union Soviétique existe bel et bien. Il est sûr que ça ne rentre pas dans la grille de lecture de tout le monde, et du bourrage de cranes ambiant."

    Ca, j'en ai déjà entendu parler et je pense que c'est vrai, même si le pc russe (bien qu'il soit en meilleur forme qu'en France) n'est pas très haut et loin d'être majoritaire. Il se dit même que la politique de Poutine répond à l'attente du peuple russe et bénéficie même de son soutien.
    Si les gens ont voté Poutine, ce n'est pas parce qu'ils y étaient obligés (faute d'autres candidats par exemple).
    Il se dit par exemple, lu sur des forums, que :
    Poutine ne rentre pas dans les cercles de la pensée dominante et du politiquement correct.
    Les pays occidentaux ont tous intérêt a voir la Russie s'affaiblir politiquement, en mettant en place un homme de paille "démocratiquement élu " ,(selon la vision démocratique des occidentaux, c'est à dire selon la démocratie bourgeoise et parfois à l'aide de révolutions colorées et bariolées payées par les USA par exemple) , ce qui permettrait à certains industriels de mettre la main sur le marché russe et d'éviter d'avoir un interlocuteur encombrant sur la question des ressources énergétiques russes (gaz, pétrole en Sibérie...)
    Les médias français, ou européens ont donc bien intérêt à descendre en flamme Poutine.

    Je n'ai jamais dit que les médias sont neutres ! Loin de là !!! Bon sang, non alors !
    Ca se constate chaque jour d'ailleurs : en ce moment la Chine est le plus beau et le plus grand pays du monde, le plus merveilleux aussi.... après que les médias eurent "conchié" copieusement ce pays ! Mais, on a besoin de marcher à 4 pattes devant la Chine en ce moment.

    Eh oui, je connaissais l'arrêt d'arrêt sur image et je savais que Schneiderman cherche à se refaire la cerise sur Internet, faute d'antenne télévisuelle.
    Dommage, je n'ai pas pu regarder les repartages 2 3 4 et 5 car il faut un abonnement payant et je n'ai pas l'intention de le prendre.
    Mais j'ai regardé le reportage n°1. Rien à ajouter, c'est une bataille de narcissisme ! Oui, les journalistes font passer leurs opinions politiques avant tout en voulant faire croire qu'il s'agit de la réalité.

    Et oui, sur les blogs c'est bien la même chose !!! Hop, on glisse facilement, on ne se rend pas compte, on perd la maîtrise des mots (qu'on ne ferait pas si l'interlocuteur était là, en chair et en os sous les yeux), on peut même aller jusqu'à menacer, tenir des propos grossiers voire ignominieux, manquer de respect pour les convictions des autres au lieu de les discuter en cherchant à éviter d'offenser, voilà, de tous les côtés, personne n'a d'excuse, chaque interlocuteur porte sa responsabilité.

    Bien, ai je mal compris ou bien est ce que ceci signifie que ce qui est reproché à Soljenitsyne c'est d'avoir dénoncé le système pénitentiaire soviétique, qui avait l'avantage de palier au manque de main d'œuvre pour un moindre coût ? Et ainsi d'avoir contribué, à son niveau et à sa marge de manœuvre, à faire chuter le régime, regretté si je comprends toujours bien, soviétique ?
    Car, tout était mieux avant bien entendu !
    Mais ceux qui salivent à l'appel des sirènes du capitalisme et du matérialisme total vont ou ont déjà déchanté..... Ce qui peut expliquer en partie cette nostalgie non ? Simple hypothèse.

    (les USA résolvent un peu le problème du chômage avec leurs établissement pénitentiaires dont certains sont des entreprises privées, comme quoi la mentalité de l'esclavage leur colle encore à la peau et reste encore rivée dans un coin de leur cerveau en se transmettant de génération en génération)

  • Soupsonne t on Soljenitsyne d'avoir été l'instrument politique de l'occident par exemple ? Je n'en serait pas étonnée si c'était le cas, bien évidemment, car en dénonçant tout un système ainsi, il ne se faisait pas que des amis.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu