Avertir le modérateur

Joola: Justice blanche en Afrique noire

366603607.jpgJoola : Justice blanche en Afrique noire. C’était le 26 septembre 2002, au large du Sénégal. Le Joola, le célèbre bateau qui reliait Ziguinchor, la principale ville de Casamance, à la capitale Dakar, chavirait. La plus grande catastrophe de la navigation civile de tous les temps. 1 865 morts et disparus, dont 22 ressortissants français. Seules 64 personnes avaient survécu. Pour le Titanic, il y avait eu 1500 morts.

Très vite, les informations ont afflué. Le Joola était un résumé des trafics et des carences qui gangrènent nombre de pays africains, dont le Sénégal. Un  bateau tellement pourri qu’il n’était plus assuré. Des failles majeures, allant du défaut d’entretien  à l’insuffisance du nombre de gilets de sauvetage, et un bateau très souvent en surcharge. Le Joola qui dépendait du ministère des transports était passé sous l’administration du ministère de la défense. La sécurité des passagers était une préoccupation secondaire, malgré des témoignages et des rapports alarmants.

La justice pénale sénégalaise avait ouvert une enquête pour rapidement conclure à un lamentable non-lieu, reposant sur la fiction que toutes les fautes étaient imputables à des agents d’exécution, à commencer par le commandant du bateau, mort pendant la catastrophe. Grotesque vu d’ici. Minable vu de là-bas. La vie continue, il y a d’autres problèmes à résoudre.

Mais c’est là que l’équipe des blancs entre en jeu, et les familles des 22 victimes françaises décident de porter plainte à Evry, dans l'Essonne, en 2003. Régularité juridique parfaite. L’enquête est longue, très longue, pour mettre en lumière ce que tout le monde sait déjà. En janvier 2008, le juge d’instruction Jean-Wilfrid Noël, se rend à Dakar pour faire des auditions. Et ce vendredi, le juge, contre l’avis du parquet, délivre neuf mandats d’arrêt internationaux contre de hauts responsables sénégalais, dont l’ex-Première ministre Mame Madior Boye, les ex-ministres des Forces armées et des Transports, le chef d’état-major général des armées, ceux de la marine et de l’armée de l’air, ainsi que des responsables de la Marine marchande. Des mandats d’arrêt, qui valent mise en examen, et qui, transmis à Interpol, imposent l’arrestation des personnes concernées si elles s’aventurent en dehors des frontières du Sénégal.

Autant dire que les autorités sénégalaises sont furieuses. Abdoulaye Wade, avait annoncé des mesures de «réciprocité». Propos réitérés hier le ministre de la justice sénégalais Madické Niang.

Voilà l’histoire. La justice doit être rendue, et il n’y a pas de hiérarchie chez les victimes. D’accord. Mais là où ça ne va plus du tout, c’est quand la justice d’Evry découvre soudain que l’Etat sénégalais est miné par des failles graves, miné à tel point qu’il faudrait arrêter neuf haut responsables politiques. Cette justice d’Evry qui découvre qu’au Sénégal les normes de sécurité ne sont pas respectées. Creusons le filon, et le tribunal d’Evry ne manquera pas d’occupation… Il y a avait bien d’autres manières de s’approcher de l’idée de justice. En toute hypothèse, il n’est pas besoin de pénal pour cela. Une enquête publique, et la vérification du respect des droits de victimes. Je crois comprendre d’ailleurs que les victimes ont été reconnues et indemnisées.

Sur un plan plus technique, les mises en examen sont prononcées pour « homicides involontaires et défaut d'assistance à personne en danger ». Des infractions très difficiles à établir à l’égard des responsables politiques. Même quand les fautes sont établies, s’agissant de l’homicide involontaire démontrer leur imputabilité et la certitude du lien de causalité entre la faute et le décès est extrêmement difficile. Même chose s’agissant de la non-assistance à personne danger, avec la preuve de la connaissance personnelle du risque et de l’intention. La France est bien instruite de la vanité de ces procédures, après le naufrage du procès du sang contaminé. 

La justice marque ici ses limites, car même si la procédure est régulière, j’aimerais bien qu’on me précise l’intérêt qu’il y a fragiliser ainsi un pays pauvre d’Afrique, qui, malgré d’évidentes difficultés, est un exemple démocratique dans le région et un ami fidèle de la France.

car_rapide.jpg

 

Commentaires

  • Voila qui devrait intéresser notre ami Thierry.
    La justice s'arrête où comme la politique.

  • La justice s'arrête où commence la politique.

  • Je ne crois pas que l'avenir des pays africains réside dans les simulacres de démocratie.
    L'Afrique a besoin de "despotes éclairés", pour lutter contre le tribalisme et la corruption, imposer la régulation des naissances, imposer un gouvernance rigoureuse et autonome.

  • "imposer la régulation des naissances", voila qui est génial et indispensable.
    Ce n'est pas très chrétien qui préfère maintenir la misère et la famine pour assoir sa domination. N'empêche qu'assumer ses responsabilités en face d'une Nature très prolifique est la première des humanités.

  • C'est en effet à partir d'une démographie suicidaire que le drame du Rwanda s'est construit.

  • Comme la Roumanie et les 5 mômes minimum obligatoires avec Ceaucescu.

  • Précision : Homicide involontaire: j'ai rectifié la note et un commentaire.

    La démocratie au Sénégal est bine meilleure que celle de la Russie, pourtant membre du Conseil de l'Europe.

  • Pas un très bon paroissien ce Ceaucescu, pas plus que les chinois qui inversent la démographie du Tibet et du Xinjiang. La démographie est une arme aussi, la plus ancienne arme de destruction massive.

  • Il s'agit tout autant d'une palinodie de la justice française bien sûr.

    C'est ce que j'appellerai un pet foireux qui sera autant suivi d'effet que la mise en accusation par le Rwanda sur des "hauts dignitaires français". Quelle vanité en effet de vouloir juger ailleurs ce qu'on arrive plus que difficilement à faire chez nous.

    L'ingérence, je veux bien; mais que la justice française commence par juger correctement ses propres affaires avant de s'ériger en Zorro mondial.

  • Je ne sais pas si la démocratie est meilleure au Sénégal, mais elle ne fait pas grand chose pour le pays et les petites gens. Je ne crois pas aux simulacres.

  • la France a fait un geste vers le président sénégalais : le projet de loi sur la possibilité de test ADN dans le cadre du regroupement familial, très critiqué par Abdoulaye Wade, ne s’appliquerait pas à son pays " parce que l’état civil sénégalais fonctionne bien ", a déclaré Brice Hortefeux. Le ministre français s’était déjà engagé, après la réprobation du président sénégalais, en octobre dernier, à " gommer les effets négatifs de l’amendement Mariani "

  • Le juge a t il pensé à bloquer les comptes suisses de ces nervis ?

    Le Sénégal est un grand pays par son engagement dans les conflits mondiaux à nos cotés !

  • Justement le Sénégal a toujours été notre meilleur allié, on n'a pas le droit de le fragiliser.

  • Dans les mesures de réciprocités, le Sénégal va-t-il poursuivre tous les pays européens, qui se débarrassent de toutes sortes de poubelles invendables ici, voitures, bateaux, quand ce n'est pas directement le contenu des poubelles, exportées par là-bas.

    Le Joola a été fabriqué où et vendu quand ? Il était à jour de contrôle technique ?

    Et dire, que d'aucuns, ont encore le culot de s'étonner! Quand on voit l'état des engins, semi-remorques avec chassis soudé à la caisse, sans suspension et autres du gentre. Toujours en surcharge, avec quarante personnes dessus en prime.

    Franchement on ne peut pas d'un coté se débarrasser de la sorte à bon compte de la vieille ferraille et de l'autre se lamenter, quand des accidents prévisibles surviennent sur un bateau en surcharge importante, où on voyage pour pas cher.

  • Les privilegiers du regime demande a etre traités comme les notres,c'est a dire comme des responsables non coupable.La justice de classe est internationale et c'est un droit qui reste a conquerir.

  • Moi je pense en tant que jeune sénégalais que le gouvernement de WADE s'intéresse à tout sauf au bien être des sénégalais et le drame du joola n'est que la face visible de l'iceberg.
    Au moment où les hopitaux deviennent de plus en plus des mouroirs et les universités de véritables producteurs de chomeurs, WADE et son fils Karim se permettent de dépenser des centaines de milliards de FCFA pour la construction d'infrastructures non prioritaires (Ex: embellissement de la corniche pour plus de 300 milliards de FCFA, ...).
    Actuellement, avec la saison des pluies, des milliers de sénégalais ont perdu leur maison faute d'un système d'assainissement adéquat. C'est la 2ième fois que cela arrive à l'intervalle de 3 ans et tout ce que Wade trouve à dire est que c'est la volonté de Dieu, on y peut rien.
    Au lendemain du naufrage du bateau de Joola il avait commandité un simulacre d'enquête pour aboutir à la même conclusion: C'est la volonte de Dieu, on y peut rien.

    Vivement que la justice française rende enfin justice dans cette affaire puisque la justice sénégalaise est incompétente.

  • D'après l'avocat de la partie civile le parquet sénégalais a très bien mené son enquête, c'est à l'étage au dessus que ça a déraillé.

  • L’enquête était elle d’un complexité telle ?
    On commence par l’assurance : pas assuré.
    Ensuite, les mesures de protection en mer : pas de gilets de sauvetage.
    Evaluation du nombre de morts : surnombre de passagers
    Carnet d’entretien, visites de sécurité : rien.
    Bateau placé sous la direction du ministère : suivez mon regard….

  • Réactions à Dakar, les familles applaudissent :


    http://www.jeuneafrique.com/fluxafp/fil_info.asp?art_cle=49411

  • "C'est la volonte de Dieu, on y peut rien". Très drôle ce gouvernement.

    Mais je me disais que depuis le 26 septembre 2002, ce naufrage, ça fait 6 ans déjà mois pour mois. Elle est rudement lente "la justice".

  • Encore plus drôle :

    "L'avocat de Mme Boye, Me El Hadj Diouf, indigné, a accusé le juge français de se livrer à une "recolonisation".

    Argument éculé, relation sado-maso sur fond de paternalisme ambigü, tantôt appelé, tantôt repoussé.

  • Wade a fait assez de mécontents et les responsable politiques sont si prétentieux, que la population, et les familles des victimes, ont de quoi se réjouir.

    Avec les derrières pluies, ce sont les égouts qui débordent dans Dakar. Et des immeubles en « dur » se sont écroulés car aucune norme n’était respectée. Aussi, le sentiment de la fin de l’impunité, fait du bien.

    Le problème est que cette procédure repose sur un énorme malentendu.

    Nous sommes ici au pénal. Certitude de la preuve, démonstration de la certitude du lien de causalité entre la faute (vite établie en l’espèce) et le fait ( le décès de telle victime)
    ET c’est cette preuve qui pratiquement impossible. Les juges abusent de ces mises en examen pour homicide involontaire, qui ne conduisent à rien.

    Ce soir, je crains bcp que les victimes et les personnes qui se disent « enfin la justice « soit bernées. Je le déplore.

    Le simple fait de ces mises en examensmultiples montre la gen du juge, et ouvre la voie vers la défense sur le thème de l'imputablité non établie: "Ce n'est pas ma faute (reconnue, ça ne pose meme pas de pb) qui est en cause, c'est celle d'un autre."

    Je rappelle que l'affaire du sang contamnité (sur homicide involontaire) s'est finie par un non lieu confirmé par la cour de cassation

  • Désormais continental news pique meme la photo

    http://www.continentalnews.fr/actualite/societe,150/joola-justice-blanche-en-afrique-noire,2900.html

    20 minutes m'avait dit qu'ils allaient voir, sur le plan relationnel. Je vais me renseigner, car c'est très abusif. Je publie des textes souvent polémiques et avec des creux, car je sais que la discussion va se construire, permettant d'ajuster, de préciser.

  • Le système judiciaire sénégalais doit être plus ou moins calqué sur le système français, et les magistrats formés à l'école de la magistrature de Bordeaux (hum,hum).
    Le bâteau étant opéré par un ministère sénégalais, on est dans le domaine du droit public: donc conseil d'état, voire haute cour. C'est vrai que la stratégie de Rosenthal est bizarre. Pour l'instant, on est au stade du parquet français, le juge n'est pas obligé de suivre les réquisitions.
    D'une façon ou d'une autre, cette action est vouée à l'échec. Pas seulement parce que ça se passe au Sénégal : cela me remémore l'affaire du crash d'Air Inter sur le mont St. Odile, en 1992 je crois. Les parties civiles ont été menées en bâteau (sans mauvais jeu de mots) pour finalement être déboutées en 2007. L'état n'est pas enclin à se condamner lui-même, que ce soit en France ou au Sénégal.

  • Quoi ? Ma photo sur continental beauty.
    Plié en deux. Mort de rire. Envoi leur la photo et l'article dorénavant. La photo fait moins brillante sur continentalrapt. On dira y'a bon banania. lol

  • un petit clin d'oeil !

    c'est la venue du pape qui vous a inspiré le titre " ressuscite"

  • J'avais entendu à l'époque du naufrage, que le bateau (construit en Allemagne) n'avait que 4 ans au moment du naufrage ? C'est peu pour un navire.
    En temps de paix, c'est effectivement le plus dramatique naufrage, mais il y a pire encore en temps de guerre, avec le naufrage du Wilhelm Gustloff qui aurait fait entre 5000 et 12000 morts (civils pour la majorité)

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Wilhelm_Gustloff_(paquebot)

  • Un pauvre juge français peut parce que des français sont dans un accident au Sénégal délivrer des mandats d'arrêts internationaux contre des hautes autorités sénégalaises parce qu'elles sont responsables je ne sais de quelle forfaiture. Et quand des étudiants, des honnêtes sénégalais meurent dans des fourgons des CRS, sur des routes française, dans des incendies ou simplement poignardés par un raciste, l'État français n'est nullement responsable. C'est ça que vous les éternelles donneurs de leçons depuis depuis le premier esclavagiste jusqu'au dernier colonisateur appelez justice, égalité, fraternité. Le Sénégal n'est pas une colonie de la France et il n'acceptera pas un Doutarux qui dépasse les frontières d'une certaine justice moribonde française pour cela l'ambassadeur français au Sénégal doit être convoqué pour s'expliquer de cette acte démesuré.

  • Un pauvre juge français peut parce que des français sont morts dans un accident au Sénégal délivrer des mandats d'arrêts internationaux contre des hautes autorités sénégalaises parce qu'elles sont responsables je ne sais de quelle forfaiture. Et quand des étudiants, des honnêtes sénégalais meurent dans des fourgons des CRS, sur des routes française, dans des incendies ou simplement poignardés par un raciste, l'État français n'est nullement responsable. C'est ça que vous les éternelles donneurs de leçons depuis le premier esclavagiste jusqu'au dernier colonisateur appelez justice, égalité, fraternité. Le Sénégal n'est pas une colonie de la France et il n'acceptera pas un Doutarux qui dépasse les frontières d'une certaine justice moribonde française pour cela l'ambassadeur français au Sénégal doit être convoqué pour s'expliquer de cet acte démesuré.

  • Ils se font tués à longueur de journées pendant toute l'année sur les routes françaises plus de 6000 personnes par la faute d'un quidam qui a bu de l'alcool vendu dans des surfaces reconnues par l'État français sans que celle-ci puisse être inquiété parce que sa responsabilité n'est pas avérée. C'est la première dans l'histoire d'un naufrage qu'un État est jugé responsable des faits. S'il avère que la responsabilité de l'État sénégalais est engagée celle de la France l'est aussi pour non assistance à une personne en danger car la marine française est stationnée à Dakar et celle-ci n'a pas levé aucun doigt pour secourir les naufragés. Par ailleurs, sur quoi ce juge peut-il se baser pour conclure que c'est un accident qui lui dit que le bateau JOOLA n'a pas était victime d'un attenta qui lui dit qu'il n'a pas été heurté par un sous-marin.

  • "est un exemple démocratique dans le région"
    Le Sénégal, un exemple démocratique dans la région ? Vous devriez aller y faire un tour, et pas au Club Med (surnommé "Club Merde" par les Sénégalais). Je vous suggère aussi de vous renseigner, par exemple sur Sénéweb (recueil d'articles venant de journaux sénégalais) sur le tabassage du journaliste Souleymane Jules Diop par les gardes du corps de Wade aux USA, en présence de Wade (journaliste sauvé par l'intervention de la police américaine), sur la mise à sac de plusieurs journaux par les gardes du corps du minstre Farba Senghor, sur les préparatifs de dévolution héréditaire de la présidence d'Abdoulaye Wade à son fils Karim Wade, sur les nombreux reports d'élections etc. Quant à mes souvenirs personnels pendant la dernière présidentielle (plusieurs fois reportée elle-même si ma mémoire est bonne), ce sont entre autres des attaques à la machette par les partisans de Wade, notamment près du marché Sandaga, et les hommages quotidiens au président dans TOUS les journaux télévisés CHAQUE JOUR. Ainsi que des insultes racistes quotidiennes, accessoirement.

    C'est curieux, si je dois re-goûter à la démocratie dans la région, j'irai plutôt au Mali ou au Burkina; va-t'en savoir pourquoi...

    Il est vrai que le Mali et le Burkina étant d'un intérêt stratégique faible pour la France (notamment ils n'ont pas d'accés à la mer), les successifs gouvernements français n'ont aucun intérêt à faire passer leurs gouvernements pour de souriants garçons afin de protéger les relations de corruption réciproque.

  • Les Sénégalais qui sont en France chez un méchant colonisateur , sont tellement malheureux qu'ils sont tous partis .....sauf un ....

  • Bien content de voir arriver un air de Shanghaï sur le blog, meme si c'est pour m'enfoncer un bonnet d'ane jusqu'au cou. L'hiver approche, c'est sans doute prudent.

    Je connais un peu le Sénégal pour y aller régulièrement. Je ne connais pas le club Med, car j'ai la chance lors de mes séjours d'être reçus chez des amis qui habitent au coeur de la ville.

    Un démocratie, ça ne veut pas dire une démocratie idéale. Mais des élections libres, et l'alternance entre Diouf et Wade l'a prouvé, et golablement un Etat de droit, ajoutons la liberté de la presse. Donc je dis démocratie, et je redis mieux que chez Poutine, qui est pourtant membre du Conseil de l'Europe. La diversité d'opinion, et de croyances, n'est pas contestée au Sénégal.

    Je pense d'ailleurs que les efforts constants de Wade pour imposer son fils karim comme successeur sont loin d'etre un succès.

    Une fois, dit cela, (et direz vous le contraire?) on peut commencer les critiques. Elles sont nombreuses, argumentées et importantes. La campagne pour la dernière présidentielle a été plus d'une fois dans l'ornière. Wade se révèle très autoritaire, mais en meme temps il fait bouger le pays ( surtout Dakar) espérant que ça fera passer la pillule.

    Comme vous j'admire la manière dont le pouvoir s'exerce au Mali. Je crains bcp pour le Cameroun, qui a pourtant bcp d'atouts.

    Alors, démocratie faible et malade? oui, mais démocratie. Plus d'un pense qu'il faudrait mieux une sorte de despotisme éclairé. Cette idée s'est exprimée ici. ET à Shanghaï, la démocratie est joyeuse?

  • Ah, enfin quelqu'un qui a vécu en Afrique et en Asie, et qui peut développer les mérites comparatifs entre démocraties bidons et régimes autoritaires. Je me sens tout de suite moins seul.

  • COMME WADE ET SON GOUVERNEMANT RESPONSABLE DE CETTE CATASTROPHE N'ONT PAS ETE CAPABLES DE FAIRE JUSTICE OU MEME DE DETERMINER LES RESPONSABLES... EN DISANT QUE C'EST LE FAIT DE DIEU... LES RESPONSABLES DE CETTE STAGEDIE SONT MEME RECOMPENSE PAR WADE ET SON GOUVERNEMENT.... LES FRANCAIS QUI ONT EU DES RESSORTISSANTS DECEDES LA BAS VONT LE FAIRE A NOTRE PLACE... C'EST BIEN LOGIQUE.

  • Je n'apprécie pas du tout la manière dont 20 minutes " insère ce blog tout à fait partial dans un journal ....
    Tromperie sur la marchandise !
    Un blog est un état d'ame pas une info !
    Avec 20 mi utes on commence à avoir l'habitude du mélnge des genres !

  • Mélange des genres?
    90 % d'infos objectives et étayées.
    10% d'avis personnel, à la fin du texte.
    Pas de confusion possible.

    Et puis, détendez vous vernon, un blog c'est justement fait pour échanger. Autant reprocher au caoutchouc d'être élastique !

  • Mon cher Gilles Devers, lorsqu'il s'agit d' "échanges" ,il vaut mieux être de bonne foi,sans ça il y a tromperie sur la marchandise et l'un des deux baise l'autre .J'ai vécu en Afrique en tant que salarié et pas en tant que sale con de colonisateur et ce que j'ai constaté à mon niveau tout le monde le sait : l'Afrique est un pays très riche mails les Africains sont très pauvres ..Pourquoi ce paradoxe .. Vous allez nous faire un autre blog bidon pour nous l'expliquer ... Surtout un blog ou le mot blog est écrit en tout petit....

  • Cher Amis, il ne s'agit pas de la France, mais de familles endeuilles et demandant justice par le canal du droit qui leur et accordé. La France ne "découvre soudain que l’Etat sénégalais est miné par des failles graves, miné à tel point qu’il faudrait arrêter neuf haut responsables politiques" elle ne peut interférer dans ses affaires. mais elle a le devoir de défendre ses citoyens partout dans le monde (ce qui est de même pour le Sénégal qui devrais montre a ses citoyen qu’ il est présent pour eux partout dans la légalité du droit ..) il ne s'agit donc pas d'attaque contre le Sénégal et les sénégalais et ne nous trompons pas de cible
    Ne soyons pas touche d'un pseudo-syndrome de Stockholm ou le peuple entier défend son bourreau

  • Le Sénégal est un pays fort sympathique et aimé de beaucoup de français, on peut émettre des doutes sur la réalités de la démocratie et l'indépendance de la justice sans invectiver. Comme le dit Gilles Devers, la stratégie de l'avocat des parties civiles au pénal se comprend mal : personnellement je vois plutôt une question relevant du droit public, donc recours devant le Conseil d'état sénégalais.
    Cette action au pénal paraît vouée à l'échec, et entraîne beaucoup de gesticulations politiques en masquant les questions de fond.

  • Oui, il n’y avait aucune réserve sur le droit des victimes, ni la régularité de la procédure française, ni la caractère du grotesque du non-lieu imputant toutes les responsabilités au commandant du navire disparu dans la catastrophe.
    Après il reste plusieurs questions.
    Ces procédures pénales en homicide involontaire contre les hauts responsables politiques et administratifs posent de gros pb de mise en œuvre. Je rappelle les échecs cuisant de Quenn Mary, de l’Airbus de Strasbourg ou de du sang contaminé.

    Avec ces mandats d’arrêts, il suffit aux personnes de ne plus bouger. Donner commission rogatoire aux magistrats sénégalais, sur fond des accords de coopération, aurait moins spectaculaire, plus lente, mais in fine peut entre plus efficace.

    Quand à la dernière phrase de mon texte, elle pose pb, mais elle est justement faite pour cela.

    D'une mnaière générale, nous pouvons réagir sur une affaire publique, mais chaque victime est seule face au traumatisme, et il ne s'agit nullement de critiquer cet aspect là.

  • 2 000 passagers pour 550 places, c'est de la folie furieuse. Dommage que Thierry Bressol ne soit pas là en ce moment, je n'ai pas retracé l'origine du bâteau. Mais même avec un navire neuf, le problème resterait le même.
    Il y a des drames similaires presque tous les mois aux Philippines, J'ai vu un ferry de ce type accoster en Thailande, tellement chargé et le fret mal centré, qu'il avait 20° de gite sur une mer calme.

  • Thierry déménage et se réorganise. Mais ensuite, il fera le double.
    En ce moment, la mode est au piratage. Décidemment les corsaires reviennent.

  • Je ne vois pas ce qu'on attend pour applatir ces villages de pirates au canon de marine.

  • A lire, de la démocratie en Afrique, vue par des africains :

    http://www.africanglobalnews.com/spip.php?article5516

  • Les finances publiques du Sénégal :

    http://www.africanglobalnews.com/spip.php?article5527

  • Mathaf Malheureusement cette situation n'est pas simple ! et on ne prête pas aux pauvres ... on efface éventuellement la dette ...

    Mais il y a les pensions des anciens tirailleurs Sénégalais !

    Je pense qu'avant de faire toute opération financière d'aide , il faudrait vider les comptes en banques suisses ou autres de tous les corrompus de ces pays !

  • jp2

    Les dettes ont été annulées plusieurs fois pour rien, ça n'est pas la solution. C'est à DSK de décider maintenant, mais je doute que le FMI se laisse attendrir. Les démocrates béâts et angéliques devraient réflêchir aux résultats de ces soit-disant démocraties : simulacres et écrans de fumée, appauvrissement des pays et des peuples.

  • Joola: le Sénégal va engager des poursuites contre un juge français (avocats)
    La justice sénégalaise "va initier des poursuites" contre le juge français ayant lancé des mandats d'arrêt contre neuf responsables sénégalais dans l'enquête sur le naufrage en 2002 du Joola, a affirmé vendredi un collectif d'avocats mandaté par les autorités de Dakar.
    Vendredi 19 septembre 2008 14:30 AFP

  • En parlant de Sénégal, Lemurien n'est toujours par revenu d'Afrique. Ca devient inquiétant. Faudrait pas que sa pirogue se soit renversée.

  • Si on a quelque chose à ne pas souhaiter à quelqu'un là bas c'est de faire un séjour en prison ....

    En fait ce qu'on leur donne est indéfinissable : entre le bouillon de blattes et le jus de chaussettes ! Et si tu dors profondément tu peux t'attendre à absolument tout !

    Espérons que Lému est entier ! Gilles qui connait bien la région pourra peut être faire quelque chose ?

    Lému , des nouvelles !

  • Le collectif d'avocats sénégalais riposte avec force passion :

    http://www.africanglobalnews.com/spip.php?article5544

  • Le débat continue au Sénégal :

    http://www.africanglobalnews.com/spip.php?article5573

  • Vive le droit et la justice en Afrique !
    De passage sur ce blog bien animé, je profite pour ma pub. J'anime un blog sur la présence thématique africaine sur Internet. Pour ceux que cela intéresse passer lire quelques articles sur : http://webthemic.20minutes-blogs.fr/.
    Merci !

  • C'est intéressant et bien fait, il faudrait changer les couleurs : lettres bleues sur fond noir, ce n'est pas tellement lisible, notamment pour la liste des articles.

  • Toujours un avis africain, mesuré, remarquablement écrit :


    http://www.africanglobalnews.com/spip.php?article5603

  • Le drame du Joola merite plus de respect...

  • hommage aux victimes du naufrage de diola.Que la justice soit rendue

  • Dans notre époque est très difficile d'établir la justice, même à partager la vérité et le mensonge.

  • oui , c'est vrai que le naufrage du " Joola " a fait plus de victimes que "Le Titanic"

    1.953 morts et seulement 64 rescapés..
    A vrai dire c'est pour la premiere fois que je lis un article sur cette tragedie... J'ai jamais entendu quelque chose de pareil... c'est unjuste! On en parle presque pas...

    Hommage aux victime de Joola!

  • je n'avais entendu rien de Joola, mais a vrais dire, c'est tres interessente !!! j'ai appris beaucoup de la vie en Arfique... merci pour cette note pénétrante, elle nous a fait reflichir sur les chose prosaïque mais plein de sens...

  • Pour info, C un petit test, sachant qu'un "post" portant des liens risque tjrs ici d'être retardé du fait de la constitution informatique du site de "20 minutes":
    J'ai posé un double message ici même ce jourl le 27/1.

    Bien navicalement / Met vriendelijke groeten
    Thierry Bressol OR1
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande

  • Donc, mes 2 msg devraient ne pas tarder, à priori...

  • Ben oui.... Autant pour moi! Depuis septembre 2008 il y en a eu, des tours d'hélice! Quand j'ai lu ça, je me suis dit:
    - Oh là là... Il y a beaucoup à dire sur ce sujet!
    C'est d'ailleurs le cas sur plusieurs axes car cette catastrophe et la façon dont elle a été traitée par le monde médiatique, ou la façon dont elle est considérée aussi, sans parler des points de vue humains et techniques, ça fait beaucoup!

    En Septembre d'autre part, j'étais très occupé et la semaine de l'article s'est terminée (étrange coïncidence) par un naufrage beaucoup plus spectaculaire, dont les victimes n'ont rien vu, rien senti et souvent rien compris du tout sur le moment, le jour où notre économie mondialisée à commencer à montrer qu'elle prenait l'eau.

    Je me suis donc donné un temps de réflexion, assez long pour oublier l'article ensuite!
    Cela dit, je viens de voir ce matin un commentaire qui me rappelle "à l'ordre":

    Mtre Devers notre blog-capitaine, a déjà tout dit ici sur l'humain, comme sur le juridique fatalement pas simple de l'affaire. D'autres précisions sont également présentes et complètent fort bien l'article.
    - Le Sénégal en effet n'avait pas mérité ça. Ce pays d'autre part n'est pas et de fort loin, le plus mal gouverné d'Afrique. C'est aussi un de ceux en Afrique, dont la Tradition Maritime fait partie des plus anciennes, de tout le Continent Noir.
    Les Sénégalais sont longtemps restés fort nombreux, marins des équipages de la Marine Marchande Française. Ma carrière maritime durant 12 ans m'en a fait connaître des centaines, probablement au moins 1500. Ils furent aussi dans les premiers à devenir Capitaines au Long Cours ou Officiers Mécaniciens de 1ère classe ou Offcier radio-électronicien, en concurrence avec les gens du Dahomey (redevenu Bénin) à bord de nos navires modernes.

    D'autre part, le président Wade a fait un très intéressant commentaire à propos de l'élection de Barack Obama. On le trouve à mon bord:
    ( marine-inconnue.blogspot.com/2008/11/yes-he-can.html )
    Il doit en effet nous être rappelé qu'il ne peut que "piloter" le Sénégal tel qu'il est, comme Obama a dû commencer à le faire cette semaine chez lui... Changer le Cdt de bord d'un Boeing 747 ne le transformera pas en Airbus, et ni l'un ni l'autre ne peuvent se poser n'importe où...
    Il est impossible de tout changer rapidement quelque part, surtout les mentalités locales. Ou bien, "il faut" faire comme Staline...

    Tout le monde au Sénégal, savait que la façon dont était géré le Joola était pour le moins contestable, que ce soit son équipage, sa maintenance technique, sa gestion commerciale et parfois aussi, sa "conduite en mer".
    - Un certain nombre de marins de Dakar et d'ailleurs au Sénégal, ont d'ailleurs longtemps parlé dans le vide, en avertissant des dangers de ce mode d'exploitation. Les autorités locales étaient prévenues que les risques d'accident désastreux ne faisait que croître. Là aussi c'est comme en France, il n'y a pas de contre pouvoir, sauf parfois une apparence de contrôles, presque totalement inopérants.
    - Pas plus que la France d'en haut n'écoute celle d'en bas, le "Haut Sénégal" ne sait écouter les gens "du terrain"....
    D'autre part, la corruption et la prétention des notables existait en Afrique noire, bien longtemps avant que les blancs ne s'y installent et n'y deviennent "pesants". Qui vendait les esclaves aux blancs sur la COA, à l'époque du "commerce triangulaire?"
    Le genre a su être parfaitement "renouvelé" par les nombreux apports de la colonisation. Ce fut encore mieux (si j'ose dire) renouvelé avec les Indépendances pour le moins bâclées au début des années 1960. Un autre et bien vaste sujet....

    Le Joola fit plus 1900 victimes et le Titanic 1500. Ce n'est pas la même époque, ni le même genre, ni la même taille de navire et encore moins le même genre de compagnie. D'autre part, l'un était exploité officiellement sans histoire depuis plus de 4 ans tandis que l'autre faisait son voyage inaugural.
    Ces deux navires à passagers n'avaient pas non plus le même genre de clientèle à leur bord.

    Pourtant, au-delà de "tout ça", les points communs des causes de ces 2 naufrages sont nombreux!
    Arrogance des gestionnaires et de certains officiers à bord, laisser-aller technique général et...
    Priorité absolue au "toujours plus", "toujours plus vite", "toujours plus de monde", "je me fous de la météo" etc. etc. Etc.
    La liste en est aussi longue pour l'un que l'autre, comme le Danube au moins. D'autre part si on prend la peine de tout détailler, ce n'est pas ici l'endroit, et bien on va trouver 85% de points communs.
    Tout ceci est techniquement très intéressant et instructif, mais sur un site consacré au Droit...

    Maintenant, faisons un tour sur la vaste toile avec notre ami Googoule par exemple, en "frappant":
    "Joola" d'abord et ensuite "Titanic", puis observons!

    L'un des deux a (beaucoup) plus de pages que l'autre, et si "on se limite" à chercher "seulement" les photographies des deux navires...
    Nous vivons sur une planète étrange, il y a beaucoup plus de vues du navire qui ne fut exploité que 4 semaines il y a (déjà!) 98 ans, que de celui qui navigua plus de 4 ans...

    Plus amusant, (car à ce point cela peut faire oublier les victimes) le plus célèbre des deux, il triche!!!
    En effet le Titanic par la durée phénomènale de sa première carrière commerciale, n'a pas laissé beaucoup de photos. On n'a pas beaucoup de temps pour le photographier, c'est le cas de le dire!

    En fait, les seules vraies vues du Titanic sont celles venues du chantier naval, (pas toutes!) et du départ d'Angeterre et de Cherbourg. Les autres, les plus nombreuses et les plus belles, vous voyez presque toujours l'Olympic et parfois, le Brittanic!!
    Nous avons donc en effet plus de vues de l'Olympic ou peut-être du Brittanic, leur silhouette étant fatalement exactement la même...
    Les deux frères jumeaux du Titanic sont oubliés en 2000, tout simplement parce qu'ils ont bien travaillé....

    La belle carrière commerciale de l'Olympic comme celle du Brittanic, fut sabotée au début à cause de ce que nous savons. La Cie fut en effet obligée de faire réaliser de grosses modifications techniques à leur bord après le naufrage. Ces longs et très onéreux travaux, imprévus à l'origine et pas toujours nécessaires, n'ont pas peu contribué au second naufrage, financier celui-ci! Mais les carrières réussies de l'Olympic et du Brittanic méritent plus d'attention:
    - Le bel OLympic fut démoli au début des années trente, à la fin d'une magnifique carrière commerciale sans autre tâche que sa silhouette qui pouvait rappeler un mauvais souvenir.
    - Le beau Brittanic eut aussi une belle carrière, mais fut victime de guerre, torpillé en 1917 par un U-Boot.

    La renommée du stupide naufrage du Titanic appelle donc une bonne question:
    - Pourquoi en parle-t-on encore 98 ans plus tard?
    Le naufrage du Joola fut plus meurtrier tout de même, et C'est récent.

    A suivre...
    Bien navicalement / Met vriendelijke groeten
    Thierry Bressol OR1
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande

  • Pourquoi parle-t-on encore 98 ans plus tard du Titanic, tandis que le très récent désastre du Joola au large du Sénégal é été presque oublié?
    Pourtant, non seulement il y a eu plus de victimes à bord du Jolaa, mais ses causes sont au moins aussi stupides et très étrangement comparables.

    Deux choses sont certaines, d'autant mieux qu'aujourd'hui en janvier 2009, il faut lire la presse Sénégalaise pour pour y retrouver le sujet:
    - Les "gens de justice" au Sénégal en pouvaient qu'être gravement vexés par cette "intrusion" chez eux des chers confrères d'Europe. Donc, ça n'a pas fini de trainer, hélas.
    - D'autre par effectivement, au Sénégal exactement comme en France, les notables coupables d'homicides involontaire* dans le style "sang contaminé" ou de "trucage" de preuves ambarrassantes du genre "Airbus A380 de Mulhouse Abscheim", ils ne risquent pas la condamnation sévère!

    * D'autre part, "homicide involontaire"?
    Dans le cas du Joola comme pour les deux autres cités ci-dessus, "on" était prévenu du danger et on n'a rien fait. Certes, il n y a eu ni volonté directe de tuer ni préméditation à proprement parler mais...
    Cela dit hélas, on oubliera plus facilement les victimes du Joola que l'affaire du Titanic.

    J'ai une explication personnelle à cet étrange phénomène social et mondial:
    Bon, le Jolaa n'est pas seul à "passer inaperçu". L'un de nous a eu la bonne idée de citer aussi les 8000 réfugiés Allemands du Goya, les 6000 du Gustloff etc...
    - Au début de 1945 ces Allemands "payaient l'addition". Mais ces deux plus grands naufrages de tous les temps sont avant tout des crimes et des épisodes de guerre parmi les pires de tous.

    A bord du Jolaa tout de même, c'était aussi l'exploitation commerciale d'un navire à passagers.
    Non, je ne crois pas une seconde que c'est oublié parce que "c'était des noirs" en majorité. Mais!

    A bord du Jolaa, il n'y avait que des Sénégalais Mr et Mme "Tout le monde", accompagnés d'une centaine de touristes étrangers, qui étaient également des Mr et Mme "Tout le monde"...
    - En d'autre termes finalement, même s'ils furent aussi plus de 1500 à décéder ensemble, ça compte peu.

    En effet le naufrage du "Joola" a fait plus de victimes que "Le Titanic":
    Si je ne m'abuse, 1953 morts pour 64 rescapés...
    Il est sûr que malgré cela, on n'a pas eu beaucoup de réaction de la "presse généraliste"!
    Seule la presse professionnelle maritime évoque souvent le Joola.
    (même si le Titanic reste un marronnier de choix pour elle, car
    il y avait une nouvelle révélation d'un petit secret croustillant
    du Titanic presque une fois par an jusque dans les années 1980!
    je pourrais donc vous en dire "de belles"...)

    - Voici "la différence qui compte":
    A bord du Titanic, c'est différent! Il y avait à bord, presque tous ensemble, les personnes LES PLUS RICHES DU MONDE pour ce voyage inaugural. Ces gens contrairement à une légende tenace, sont presque tous morts dans cet accident de mer, rappelons le aussi. Leurs épouses et leurs enfants ont cependant souvent, comme pour "les moins riches", pu survivre.

    D'autre part les commissions d'enquête et les assurances, les procès, les affaires d'héritage avec litiges interminables etc. Tout ceci dura fort longtemps. En 1938, on n'avait toujours pas fini de ramasser les morceaux. C'est dire!
    C'est donc parce que les plus riches furent touchés ensemble et en nombre, qu'on en parle!

    Nous avons en 2008 assisté au même phénomène, avec la crise économique:
    En Septembre, par Lehman-Brothers: Booum!!
    En fait, depuis les années 80 c.à.d. plus de 20 ans, les gens les plus modestes sont touchés en masse par les conséquences des pratiques les plus inadmissibles, et tout le monde s'en foutait. Maintenant, les riches étant (enfin?) touchés à leur tour....
    Cela devient donc enfin Très Important, comme pour le Titanic. Il était temps.... N'est-ce pas?
    Cette analogie est tout à fait intéressante.

    Bien navicalement / Met vriendelijke groeten
    Thierry Bressol OR1
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    //souvenirs-de-mer.blogdns.net/

    Cela dit, j'évoque aussi le Titanic à mon bord, avec quelques informations peu connues du grand public:
    //souvenirs-de-mer.blogdns.net/spip.php?article168
    (ou la "Titanite" sévit encore...)
    Un autre l'a fort bien fait aussi:
    - www.anilou.com/titanic/radio.html (la radio)
    - //fr.wikipedia.org/wiki/Wilhelm_Gustloff_(paquebot)
    (6000 Allemands qui ont "payé l'addition")

    Et... Pour quiconque s'intéresse aux paquebots, voici
    quelques secrets croustillants du paquebots France:
    - //marine-inconnue.blogspot.com/2008/09/france-un-privilge.html]
    (évocation de la condition féminine à son bord)
    - //souvenirs-de-mer.blogdns.net/spip.php?article210 ("l'Ex" nous quitte)
    - //marine-inconnue.blogspot.com/2008/08/la-fin-du-france.html
    - //marine-inconnue.blogspot.com/2008/09/le-france-ou-le-trou-de-la-scu.html

  • Pour conclure, j'ai oublié un autre "détail", que ne pouvait probablement pas connaître notre blog-capitaine, car là aussi des gens modestes ont été oubliés:
    Autant pour moi, j'ai "frappé" de mémoire, en ne relisant pas ou trop vite, totalement l'article.
    "... La plus grande catastrophe de la navigation civile de tous les temps avec 1 865 morts et disparus, dont 22 ressortissants français. Seules 64 personnes avaient survécu. Pour le Titanic, il y avait eu 1500 morts...."

    Les plus grands naufrages de tous les temps furent ceux des paquebots de réfugiés Allemands entre Janvier et Mais 1945 en Mer Baltique. (Il y en a eu cinq avec plus de 4000 morts, le Goya et le Gustloff sont soupçonnés d'avoir eu l'un plus de 8000 et l'autre plus de 6000 victimes)
    - Mais là, la cause était la guerre.

    Le plus grand de tous les naufrages civils est certainement le Ferry Philippin "Donia Paz" durant les années 1990, il y a probablement eu plus de 4000 morts. J'en ai oublié la date, c'est dire que je ne reprocherais à personne d'oublier les gens du Joola. Loin des yeux, loin du coeur et c'est loin le Zambèze.
    - Là aussi, quand on ne veut pas faire attention, même quand on aime on ne compte pas...

    Bien navicalement / Met vriendelijke groeten
    Thierry Bressol OR1
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande

  • Thierry Bressol

    Navrant, aucun intérêt tes commentaires qui s'étalent comme une wassingue, désolant.

  • Mathaf, dans les vieux réacs médiocres qui apparaissent trop souvent chaque jour ici matin, midi, soir et la moitié de la nuit, tu fais partie de ceux qui devraient ré-apprendre à lire!

    Je viens de poser ici-même rien de plus rien de moins, que des informations rares, qui ne sont visibles que dans la presse professionnelle maritime.
    Chez moi C un peu comme Arte, ça intéresse ou ça n'intéresse pas, mais ya tjrs qlq chose à voir.

    On n'est pas obligé de trouver cela intéressant, mais on n'est encore moins obligé de publier ici des commentaires qui n'apprennent rien à personne!
    En ce moment j'ai le temps, mais bon C sûr, ya pas que des trucs intéressants à lire ici, sous les articles.

  • Bressol,

    Tu continue à t'éparpiller comme une wassingue usagée, j'espérais que tu apporterais quelque chose d'intéressant dans ton domaine supposé de compétence : peau de balle et variété. Même pas drôle, excellent dans la médiocité.

  • Ce qui est marrant avec quelques autres intervenants ici Mathaf, dont tu fais partie, c'est que dans votre vie vous ne devez pas avoir beaucoup à faire!
    (après tout, pour quoi ne pas le dire?)
    Bien que je ne suis pas sûr que vous prenez la peine de lire les commentaires les plus intéressants, "yen a", à toutes heures du jour et de la nuit et chaque jour que Dieu fait, depuis plus d'un an et probablement plus longtemps, sur chaque article ici et peut-être sur d'autres sites-blogs,
    - Votre vie est elle seulement sur votre PC pour être ici, à répéter le contenu des journaux les plus nuls de France.... et tourner en rond comme sous l'article
    "Qu'est-ce qu'un crime de guerre?"
    Pour n'évoquer que moi, ces derniers temps, j'ai du Temps, je suis donc là!
    5 minutes de mon temps pour toi, jp2 ou un autre cornichon? Peut-être j'ai tort.
    Enfin, voilà. C dit.

    On sait que la majorité de la population a perdu le sens des réalités, du sens des mots et (pire) du sens des rapports de causes à effets, (C comme ça quon a eu "W." aux affaires, suivi de Sarko, son alter égo français).
    En plus, nous devenons bêtes et méchants, même moi ;-)) .
    Voilà l'héritage que ta mentalité a su créer pour nos enfants.

    Lisez la presse pro maritime, vous y trouverez développé, ce que j'ai écrit ci-dessus, ou la révélation du coup de la paire de jumelles en 1984 par exemple.
    Ou la presse pro de l'agriculture, pour évoquer ce sujet là, avec plus de sérieux.

  • quelle que soit la raison et de toutes les discussions, il est une grande tragédie ... tant de gens sont morts ... tant de familles ont perdu leurs proches ...

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu