Avertir le modérateur

Italie: La mafia menace un écrivain

images.jpgItalie : La mafia menace un écrivain. Parce qu’il est un écrivain libre, courageux comme la liberté, Roberto Saviano, menacé par la mafia, doit quitter une Italie qui s’endort.

La mafia, c’est un truc comme ça, qui sent l’Italie qui ne sent pas bon, mais qui fait un peu partie du paysage. Marchés truqués, racket des entreprises, trafics de drogue, proxénétisme institutionnalisé et mainmise sur les politiques véreux d’un côté. De l’autre, une législation spéciale, des magistrats et des flics en mission, très protégés, les déclarations grandiloquentes des gouvernements qui se succèdent, et un opinion qui semble aussi lassée qu’indifférente. Une sorte d’atavisme, secoué de temps à autre par des règlements de compte sanglants, et par des procès retentissants, nourris par les infos venues de repentis.

C’est ce sentiment d’une mafia devenue partie intégrante de l’Italie que s’est attelé à dépeindre, sous la lumière la plus crue, l’écrivain italien Roberto Saviano, dans son livre Gomorra. Un grand talent, et une bonne dose de courage, c’est devenu une arme, une arme de l’intelligence.YR2VHCAMM8OJ0CADEKU53CAY2JALVCA3AT3Q3CAC8KD6XCASE7JN2CAWP5RDGCA0DC85HCA9WJGN0CA3F3F7YCAJGAP17CA8A5NB2CABFMOFUCANSOWV7CATRQOABCAKDKMSTCAR4T3AUCAILBYTC.jpg

Le propos de Roberto Salviano, c’était de débarrasser la mafia de ses caches-sexe plus ou moins folkloriques, pour montrer, dans les termes de ce début du troisième millénaire, une mafia qui avance à la vitesse où l’Etat recule, et qui ne connait qu’un guide : le plus de fric possible, et le plus vite possible. Ce qui l’amène à s’intéresser à tout les marchés, des ordures ménagères aux trafics d’organes.

Le malheur de Roberto Saviano a été l’immense succès de son livre, publié en 2006 : 1,2 millions d’exemplaires vendus, et je ne compte pas les exemplaires volés. A moins que les nombreux mafieux qui ont lu le livre l’aient acheté, ce qui serait déjà un progrès. Car ce livre a fait bouger les consciences y compris dans les rangs des mafieux. Oui, dans les rangs des mafieux, provoquant des désertions pour rejoindre le statut de repenti. Et ce à tel point qu’un des plus puissants clans camorristes de Caserte a rendu l’écrivain responsable de la condamnation à perpétuité de certains de ses membres, ce qui équivaut à une condamnation à mort.

Aussi, depuis deux ans, Roberto Saviano vit sous protection policière. Sans domicile, toujours planqué. Mais l’écrivain s’est accroché. Son livre est devenu un film, réalisé par Matteo Garrone, qui a remporté le Prix du Jury au Festival de Cannes 2008. Il a été choisi pour représenter l'Italie aux Oscars. L’aventure continue, et avec elle les pires menaces. Des arrestations ont conduit à de nouvelles révélations. Cette fois-ci c’est le clan des Casalesi qui projetait d'assassiner Roberto Saviano avant Noël. Les procureurs anti-mafia de Naples ont confirmé ces menaces.

98WQUCAV9YLWQCAD8JL8LCAQBNUUFCAMWGM8MCAQF5SWACA2HEW7FCACYMEHNCAMBZBIRCA3BYR4LCAHCY1ZSCAMQ5KY2CA0A1X7WCAFZ2NLTCARW0ELCCAKZ1S77CARVMX41CATR51UDCAKEUUS5.jpgDans le quotidien de gauche La Reppublica, où il publie régulièrement, l’écrivain avait laisser exploser son amertume le 22 septembre dernier, dans une longue Lettre à Gomorra : « Les responsables ont des noms. Ils ont des visages. Ils ont peut être une âme. Ou peut être pas. (…) Dans n'importe quel autre pays, la liberté d'action laissée à une telle meute de tueurs aurait suscité un débat, une polémique, des réflexions. Au contraire, ici, on traite ce cas comme si ces crimes étaient liés à la nature d'une province considérée comme le trou du cul de l'Italie. »

Roberto Salviano a tenu un mois de plus. Cette semaine, il annonce amèrement son intention de fuir l’Italie : « La bulle de solitude qui m'enserre m'a rendu mauvais, soupçonneux, inquiet. »

Salman Rushdie lui avait apporté son soutien. Hier, ce sont six prix Nobel, qui dans une tribune publiée à la une de La Repubblica en appellent à l'Etat : Orhan Pamuk, Mikhaïl Gorbatchev, Desmond Tutu, Günter Grass, Dario Fo et Rita Levi Montalcini : «L'Etat doit faire tous les efforts possibles pour le protéger et vaincre la camorra. Mais le cas Saviano n'est pas seulement une affaire de police. C'est un problème de démocratie. La liberté de Saviano nous concerne tous, comme citoyens».

Lisez Roberto Saviano. Pour le meilleur goût de la liberté.

43IKJCA23OZ9LCATUYYDECA5CJ0FLCAKBTFTVCAQ2XVWBCACXJQDHCAXOYO5TCADPK4BRCABK7MBUCA7C3O7GCABH4SJ4CA553S3JCA7D1TK3CA43NKTTCAD2H8MTCASWK6UVCA5WN53ZCA6AQKGS.jpg

 

 

Commentaires

  • Sacrément courageux ce type, j'espère qu'on saura le protéger contre cette verrue économique et sociétale qu'est la mafia.

  • Fran vient de dire du mal de la mafia. Il est fichu.
    Je me souviens de cette femme qui avait un terrain d'oliviers qu'elle refusait de vendre. Malgré les gardes du corps, la mafia l'a eu. Terrible terrible.
    Et ce juge qui le premier s'est attaqué à la mafia. Il changeait chaque jour de chemin avec tous ses gardes du corps. Il sauté sur la route dans un cratère de plusieurs mètres. Impressionnant les moyens dont la pieuvre dispose.
    C'est comme le Vatican, c'est un Etat dans l'Etat.

  • Le regretté Giovanni Falcone

  • Du Figaro

    "L'appel de six prix Nobel en faveur de Roberto Saviano, l'auteur de Gomorra menacé de mort par la mafia, a recueilli quelque 100.000 signatures et de nouveaux soutiens d'écrivains comme ceux des Britanniques Martin Amis et Ian McEwan ou du Portugais José Saramago, affirme mardi La Repubblica.

    "L'appel des Nobel publié en une hier de Repubblica, quotidien auquel Saviano collabore régulièrement, a aussi été signé par les Américains Jonathan Franzen, Jonathan Safran Foer ou l'Espagnol Javier Marias.

  • La mafia c'est bien à gauche ? A l'origine elle défendait les pauvres. Je ne comprends pas qu'on tue pour de l'argent. Alors que c'est si facile d'en gagner avec peu de ruse.
    Ca prouve qu'à gauche, ils n'ont pas de culture philosophique.

  • Assimiler la gauche et la mafia, de plus en trois lignes, quel mauvais goût...

  • On fait ce qu'on peut pour faire avancer la compréhension. Faut laisser la parole à d'autres, plus perspicaces.

  • Perspicace ou pas, ça se bouscule pas sur la mafia, elle inspire le respect dirait-on...Ou la peur va savoir...

  • .................................

  • N'empêche quitter l'Italie je ne suis pas certain que ce soit une protection particulière. La Ndrangheta a bien réussi à faire abattre 6 personnes en allemagne...

  • Bon, laissons de coté le parallèle avec la Gauche...
    Elle n'est ni de droite ni de gauche. Même si objectivement les politiques accusés de collusion sont plus souvent à droite. Et je ne parlerai même pas des lien entre Marcello Dell'Utri (Forza Italia), Mangano et Berlusconi. Si il y a une critique à faire à Saviano, c'est qu'il ne parle pas du lien etroit avec les sommets politiques. Il y a des auteurs qui ont essayer (Marco Travaglio) et ils ont ete tué professionnellement.

    Sinon, Saviano est mal barré. Ça sera pas pour aujourd'hui ni pour demain. La bas ils ont horreur de faire des martyrs.
    En General ca se passe comme ca:
    1. on attend que l'attention sur la cible tombe
    2. on delegittime la cible (en l'occurence on a entendu que son pere serait un mafieux, qu il aurait écrit pour l'argent, qu'il crache sur sa terre etc...)
    3. quand tout le monde l'as oublier ou s'en fou de lui, apres 5, 10, 15 ans, bim bum bam. une info au 20h, consternation de la classe politique et le lendemain tout recommence comme avant.

    Moi je serai lui je me casserai loin.

  • Ingenys a parfaitement raison ! les mafias calabraises napolitaines et sicilienne sont tres respectées par les petites gens car la mafia fait office d anpe de tribunal d instance de tribunal correctionnel et de tribunal des assises .Ton fils cherches un job no probleme un initié va te trouver quelque chose par contre un jour on te demandera un petit service du genre porter un carton de pizza au cemtex chez un fonctionnaire de police , découper en morceaux 5 cadavres et mettre tous aux ordures bref la mafia te trouve un job regle les petits moyens et gros litiges et ça ne traine pas des années tout au plus quelques heures .
    Donc la mafia est aimée des petites moyennes et grosses gens ce qui en fait une force politique ! A gauche certes car on défend les faibles contre les politiciens véreux!!! contre les industriels sans scrupules ! et on ré tablit une justice en carence dans ce beau pays ! Les adjudications de btp sont attribuées comme par enchantement soit a sergio soit a son cousin pour construire un pont une route une école ! c est ça la société mafieuse donc pour revenir a mon raisonnement ingenys la mafia rend service a plus démunis tout en agissant ce que le parti socialiste reve tant de pouvoir réaliser! a moins que les socialistes désignent un capo di capo !!!!!! je pense a jack lang en costume rayé noir chemise blanche ouverte planqué dans une bergerie du luberon avec des mocassins vernis en jean diesel ! avec comme seul moyen de correspondance un vieux bloc et un crayon comme affectionne l expatriée outre manche! chaque nom marqué est en fait un personnage rayé de google earth soit une promotion! et surtout une grosse bague plus grosse que son berger flingueur de service mathaf dit le "hacker" personne n est invité dans la bergerie de don Lang si ce n est don Delanoe le second du Papo des CAPI Bertrando! j ai un caillou dans mon mocassin de chez Gucci!!! oui Padre quel caillou? je vous appartiens don Jack ! Il y a une folle dans le parti il faut faire quelque chose ! oui padre Jack que doit on faire? Les murs les brebis les bergers ont des oreilles mon ami lieutenant Bertrand nous vous faisons confiance faites en sorte qu elle ne devienne pas strip teaseuse !!!!!! une envelope de 200 euros vous sera remise demain et 200000 apres le contrat terminé ! Va et Vale ! maintenant on parle en vieux latin il n est plus dans logitiel du FBi!!

  • Ingenys a parfaitement raison ! les mafias calabraises napolitaines et sicilienne sont tres respectées par les petites gens car la mafia fait office d anpe de tribunal d instance de tribunal correctionnel et de tribunal des assises .Ton fils cherches un job no probleme un initié va te trouver quelque chose par contre un jour on te demandera un petit service du genre porter un carton de pizza au cemtex chez un fonctionnaire de police , découper en morceaux 5 cadavres et mettre tous aux ordures bref la mafia te trouve un job regle les petits moyens et gros litiges et ça ne traine pas des années tout au plus quelques heures .
    Donc la mafia est aimée des petites moyennes et grosses gens ce qui en fait une force politique ! A gauche certes car on défend les faibles contre les politiciens véreux!!! contre les industriels sans scrupules ! et on ré tablit une justice en carence dans ce beau pays ! Les adjudications de btp sont attribuées comme par enchantement soit a sergio soit a son cousin pour construire un pont une route une école ! c est ça la société mafieuse donc pour revenir a mon raisonnement ingenys la mafia rend service a plus démunis tout en agissant ce que le parti socialiste reve tant de pouvoir réaliser! a moins que les socialistes désignent un capo di capo !!!!!! je pense a jack lang en costume rayé noir chemise blanche ouverte planqué dans une bergerie du luberon avec des mocassins vernis en jean diesel ! avec comme seul moyen de correspondance un vieux bloc et un crayon comme affectionne l expatriée outre manche! chaque nom marqué est en fait un personnage rayé de google earth soit une promotion! et surtout une grosse bague plus grosse que son berger flingueur de service mathaf dit le "hacker" personne n est invité dans la bergerie de don Lang si ce n est don Delanoe le second du Papo des CAPI Bertrando! j ai un caillou dans mon mocassin de chez Gucci!!! oui Padre quel caillou? je vous appartiens don Jack ! Il y a une folle dans le parti il faut faire quelque chose ! oui padre Jack que doit on faire? Les murs les brebis les bergers ont des oreilles mon ami lieutenant Bertrand nous vous faisons confiance faites en sorte qu elle ne devienne pas strip teaseuse !!!!!! une envelope de 200 euros vous sera remise demain et 200000 apres le contrat terminé ! Va et Vale ! maintenant on parle en vieux latin il n est plus dans logitiel du FBi!!

  • Tout le monde a vu le parrain. C'est un peu ça. Je ne me souviens pas s'ils parlaient le vieux latin lol !
    Excellent ! Je me serais cru dans le film en lisant lemurien.

  • Certains pays ont les requins pour nettoyer les cotes d autres ont les vautours nous on a soit les mouettes soit la mafia! La mafia ce sont de pauvres mecs sans volonté de véritables esclaves ressemblant a rien qui font semblant d obéir a des règles du genre : service service! qui terrorisent des familles entieres alors qu ils n arrivent meme pas a bander ni a baiser! des pauvres types qui accumulés par 100 commencent a ressembler a une merde de dinausaure! la mafia c est la fierté de certaines iles de la mediterranée avec a l honneur de leurs trophées des victimes comme des prostituées de 15 a 25 ans des junkies de 15 a 25 ans des maires de 35 a 90 ans des avocats de 35 a 90 ans des juges de 35 a 90 ans des maires de 35 a 90 ans bref de la chiasse liquide!

  • Ils sont obligés de se regrouper pour valoir qq chose. Seul il ne vaut rien le petit mec. Il préfère lécher la main du parrain que se regarder dans un miroir. Il y verrait un médiocre. Alors mieux vaut pour lui se noyer dans une organisation secrête et se prendre pour un feu, un dur qui tue toujours dans le dos.

  • Il est bien beau de faire intervenir des personnalités étrangères pour secourir Salviano, mais que font les Italiens eux-mêmes ? La mafia ne sera pas éradiquée aussi longtemps que le peuple y trouvera lui-même son compte. Rappelez-vous la réaction de la rue à la suite de l'assassinat de plusieurs immigrés noirs en Italie du Sud, il y a quelques semaines. Entendu dans un reportage, dans la bouche d'une jeune femme: "De toute façon, la mafia se trompe rarement de cible".

    Avec une telle attitude, on peut s'interroger sur la qualité de notre partenaire européen. L'Italie file un bien mauvais coton depuis quelques années. Il n'est qu'à voir dans les stades ces hordes de supporters faisant le salut fasciste sans être inquiétés....

    Pourquoi les Italiens ne descendent-ils pas tous dans les rues pour dire "non" à la pieuvre, comme l'ont fait les Basques avec l'ETA ? Une chaîne humaine de solidarité qui traverserait le pays ?

  • L'Italie est un état traditionnellement faible et divisé avec beaucoup de disparités entre les régions. A une époque on disait que l'économie souterraine était plus forte que l'économie officielle. Aucune majorité ne peut se dégager sans des coalitions plus ou moins durables. C'est peut-être la constitution qu'il faut revoir avant de s'attaquer à ce problème bien enraciné. On peut pester contre la tradition jacobine de la France, mais la nation a résisté à des conflagrations comme la libération et la guerre d'Algérie, et l'épisode rigolard de 1968.

    L'Espagne s'est relevée de la guerre civile et du franquisme, avec une monarchie constitutionnelle qui a pleinement joué son rôle à des moments très critiques.
    L'Allemagne a trouvé un modèle fédéral qui a fait ses preuves, y compris dans la réunification.

    L'Italie reste un pays balkanisé, cela reste la question prioritaire, avant l'éradication des mafias.

  • Un peu de synthèse semblerait la bienvenue. Il faudrait peut-être un peu enlever les grosses oeillères. La mafia de gauche ? Restons pragmatiques, la mafia reste avant tout une organisation politique tout à fait comparable à d'autres, de chez nous, même si l'usage de la violence s'exerce avec plus de finesse et de doigté. La mafia est et reste avant tout un pouvoir politique et économique. En Italie ses options violentes un temps recrutaient effectivement chez les défavorisés, mais ce n'était pas le seul critère.

    Que se passe-t-il chez nous ? On nous serine à longueur de journée, que les lois, les décisions de l'exécutif, du judiciaire, tout est fait dans l'intérêt de l'Etat. En tous cas, on observe que les notables, ne passent pas au trapèze, comme le vulgum peccus.

    Certes, c'est tellement vrai, qu'aucune réforme de fond n'est possible, tellement de potes se partagent le pouvoir et les avantages qui en découlent. Il n'y a qu'à voir l'acharnement mis en oeuvre pour maintenir le cumul des mandats, le blocage de la réforme de l'Etat et des Collectivités territoriales. On se marre, de la vraie fiction, l'année prochaine, on étudiera la question et on créera aussi une commission parlementaire. Pour une fois, on n'enterrrera pas le dossier, c'est juré, une solution sera trouvée, qui ne perturbera pas les affaires.
    Mais qu'est-ce qu'on "s'em....." à chercher les mafias chez les autres, on sort d'une crise mafieuse, de spéculation politico-financière et bancaire. La mafia s'est depuis longtemps reconvertie, sur le terrain économique, dans toute l'Europe. Les plus gros mafieux, ne sont pas forcément Italiens, car depuis longtemps, le folklore et la théatralisation publique, ne font plus partie des méthodes usuelles. La discrétion, la dissimulation et l'efficacité, procèdent désormais de la norme.

    Nos finances, notre économie, nos politiques, semblent simplement tous, à divers degrés impliqués dans cette contamination globale et embarqués dans la même charette, sans aucune option pour une quelconque théorie du complot. Car, il suffit d'avoir juste un peu de jugement et de bien vouloir ouvrir les yeux, pour ne plus s'étonner de rien.

  • L'Italie moi ça me botte !

  • jean
    de grace ne melange pas derives politico financieres financieres escroqueries en tout genre et ..mafias au pluriel! La mafia c est le crime organisé c est une centaines de milliers de membres d une organisation criminelle ou de plusieurs organisations originaires de sicile de calabre de russie d albanie d ukraine de moldavie d italie de corse et dont les ramifications sont mondiales ! j entend les racailles a coté de chez moi justifier leurs trafics en tous genres armes incluses en disant "oui les ministres s en foutent plein les poches et nous quand on lance des caillous sur la police on passe en garde a vue!!" no comment ces jeunes ne sont en rien des mafieux mais s ils montent en grade dans le job de la dope ils finissent par travailler dans le crime organisé " attaques de fourgons blindés , proxénétisme vis a vis de filles de l est ou d afrique avec méthodes atroces trafic en gros de dope avec grosses cylindrées règlements de comptes sanglants et ce qui s en suit! homme de main et tueur ! le type devient un étron a l état d esclave sous les ordres d un connard qui sur un claquement de doigts peut faire occire une famille entiere pour qu il n y ait aucun témoin! c est ça la mafia !

  • @ lemurien77
    Je suis d'accord avec toi, il y a mafia et mafia. Mais celle dont tu parles, a considérablement changé ses méthodes, c'est devenu plus une mafia en col blanc, même s'il subsiste des criminels, versés dans les trafics de drogue, d'armes et autres.

    Ce n'est plus la majorité et il semble nécessaire de faire une différence entre les bandes de quartiers, certes parfois criminelles, sans aucune limite, comme d'ailleurs la mafia des pays de l'Est et d'ailleurs.

    Les mafias italiennes, "à l'étranger", font tout pour passer inaperçues et se contentent souvent d'affaires commerciales juteuses, d'investissements, blanchiment et autres. On ne peut nier qu'une partie, s'exerce certes dans des domaines lucratifs plus illicites et traditionnels, tels le vol de voitures avec revente ou exportation, pièces détachées, prostitution, drogue, trafic d'armements ou autres. Ce n'est plus la majeure partie, car il y a beaucoup moins de risque dans la spéculation immobilière par blanchiment et organisation de couvertures de respectabilité en prime ou de support logistique, éventuellement aux anciens errements, quand l'occasion se présente.

  • Bon, c'est pas mal écrit, mais c'est Casalesi et non Casaleni. On dira que c'est une coquille :) . Sinon, pour reprendre le discours de Lemurien 77, ce n'est pas du tout vrai que les petites gens aiment la mafia, il n'y a qu'à se rendre à Naples poser la question pour s'en rendre compte. Tout le monde a peur, il y a même des panneaux d'affichages supérieurs à 4x3 qui sont contre avec imagé des répresentants de chaque métier et écrit : "Basta racket!"

    Dommage que tant se croient dans les films de Scorsese. Ses films sont magnifiques, comme les volets du Parrain, mais dans la réalité et pour qui a l'opportunité de se rendre à Naples, il est tout autre chose...

    Le problème, c'est que Berlusconi ait déjà suspecté de collusion, et ce que Saviano reproche, que trop peu se sentent concernés alors que ces faits ont déjà franchi les frontières depuis longtemps. Il n'y a qu'à voir les tueurs colombiens et les discothèques aux mains des mafieux Ukrainiens en Espagne...Arf...Ils vont faire régresser nos droits à force de tout posséder et de faire dans l'illégalité.

  • Bon, c'est pas mal écrit, mais c'est Casalesi et non Casaleni. On dira que c'est une coquille :) . Sinon, pour reprendre le discours de Lemurien 77, ce n'est pas du tout vrai que les petites gens aiment la mafia, il n'y a qu'à se rendre à Naples poser la question pour s'en rendre compte. Tout le monde a peur, il y a même des panneaux d'affichages supérieurs à 4x3 qui sont contre avec imagé des répresentants de chaque métier et écrit : "Basta racket!"

    Dommage que tant se croient dans les films de Scorsese. Ses films sont magnifiques, comme les volets du Parrain, mais dans la réalité et pour qui a l'opportunité de se rendre à Naples, il est tout autre chose...

    Le problème, c'est que Berlusconi ait déjà suspecté de collusion, et ce que Saviano reproche, que trop peu se sentent concernés alors que ces faits ont déjà franchi les frontières depuis longtemps. Il n'y a qu'à voir les tueurs colombiens et les discothèques aux mains des mafieux Ukrainiens en Espagne...Arf...Ils vont faire régresser nos droits à force de tout posséder et de faire dans l'illégalité.

  • Casaleni, je le trouve partout.

  • Je ne suis pas informé suffisament je le reconnais Angelo 06 a manifestement plus d infos que moi ! Anna l expatriée devrait faire preuve de plus de modestie devant les informations d autres bloggueurs moins proseurs qu elle mais mieux informés .

  • Je n ai pas peur des mafias ce sont des merdeux et des anomalies de la botanique car ils font plus partie des racines plus que du monde animal fort noble et de l espèce humaine .
    Les bars ou restaurants ou discotheques brulées sont légions dans ma région et cela m encourage a déclarer que les mafieux sont moins respectables que les racailles et montrent ainsi qu ils restent plus pres de la nature déjectionnelle que de la race humaine.

  • @Gilles Devers : Ca doit être une coquille, en termes journalistique. Les habitants de Casal di Principe s'appelent les Casalesi, ainsi qu'il est indiqué dans le livre Gomorra que Saviano a écrit.

  • Angel06 est un excellent mafieux qui connait ses classiques. Faut pas le tromper sur les mots. lol
    (C'est pour rire évidemment)

  • NOUVELOBS.COM | 21.10.2008 | 16:54
    L'appel de six prix Nobel en faveur de Roberto Saviano, publié hier en une de "La Repubblica", et demandant à l'Etat de "faire tous les efforts possibles pour protéger" l'écrivain et «vaincre la Camorra», a recueilli 100.000 signatures et de nouveaux soutiens d'auteurs.

  • Il peut y avpoir du corporatisme, et bcp trop d'esprit calé sur le conservatisme. Un avocat normalement constitué ne passe pas une semaine sans vouloir réformer le système judiciaire.

    Mais, franchement la crise est plus grave.

    ET le renouveau que veut influer Rachida Dati n'a rien de moderniste, pour toujorus davantage coller la justice à la remorque de l'Intérieur.

  • Je ne connais pas les tenants et aboutissants du dossier de réforme de la justice. En revanche je connais un certains nombres de cas, y compris personnels, qui montrent que le code de procédure, comme les décisions aléatoires du parquet, la compétence de l'avocat ou l'inverse, produisent des décisions des plus contraires.

    La façon de travailler du parquet avec les OPJ déjà déconne à plein pot, à mon avis.
    j'avais porté plainte pour fraude électorale. Un gendarme, m'a clairement fait comprendre, que je ferai mieux de laisser tomber, que le procureur ne pouvait pas suivre, car le mis en cause avait été réelu. Pour les témoins cités, aucun n'a été entendu, dont un officier de police. Ce dernier, à qui j'ai téléphoné au poste, m'a demandé de laisser tomber, car on allait nous faire passer pour des cons, notamment si plusieurs faux témoins nous contredisaient, ce qui était déjà engagé....
    Mais je connais des exemples beaucoup plus édifiants, mais là il n'est pas possible de les évoquer ici par écrit.

    Le rapprochement justice, de l'intérieur ? Je vois ce que cela représente, c'est effectivement une question de balancier. A titre personnel, je pense que l'indépendance de la justice passe également par l'interdiction des syndicats, y compris l'appartenance à des associations politisées. J'ai connu un club, politique, magistrat, procureur de la même obédience politique. Alors on va dire, très sérieusement que toutes ses options restent au vestiaire. Sans doute, sauf que si on avait relevé les communications téléphoniques entre les uns et les autres, on se serait peut-être fait une autre idée, sur la question....

    Comme il n'y a plus de fric, je suggérerai, que l'on commence à diminuer de 10 % tous les budgets, de tous les ministères en leur demandant de proposer une réorganisation. Quand on a fait partie 100.000 militaires entre 1996 et 2002 et là encore 50.000 on n'a rien demandé à personne. Devoir de réserve fait le reste. Ce que les uns peuvent faire, pourquoi les autres ne le pourraient-ils pas.

    Il est vrai que si on pose la question de savoir combien il fautr en plus, c'est sûr qu'on va trouver des pistes. C'est l'objectif inverse qu'il faudarait rechercher, faire mieux avec moins, même si cela décoiffe. En somme de l'imagination et de l'innovation au service de l'efficacité. Encore faut-il vouloir, ce qui n'est pas encore entré dans les mentalités.

    Le désordre dans la justice, ne procède pas seulement du manque de temps et d'effectifs, mais d'une désorganisation et d'incompétence certaine. Quand par exemple, on vous répond, "classement de votre plainte", avec un libellé qui correspond à tout autre chose et que vous n'avez jamais cité, que faut-il en penser: errements volontaires, grossière erreur ou incompétence ?

  • 2,5 millions de manifestants contre la poltique de Berlusconi.

    Je fais le pari d'un Berlusconi qui va finir de se droitiser et de se discréditer (commençons par Alitalia et sa poltique anti-roms qui a fait réagir jusqu'à Bruxelles) en laissant un alrge champ à la Gauche, ce qui va permettre au Parti Démocrate de Walter Veltroni, qui ressemble encore à un assemblage, de trouver une pplace dans un gauche enfin Post communiste. Grands enseignements pour la Gauche française, qui m'inquiéte.

  • Berlu est indétronable. Il représente bien l'Italie avec son look agréable, sa voix de ténor, sa ruse et son intelligence. Il prouve qu'il n'est pas un clown sorti d'une boite. C'est le contraire d'Obama.

  • Nous somme d'accord. Prévoir la défaite de Berlu aux prochaines élections.

  • Extrapolation annoncée dans un précédent post: avec la manipultation de l'investissement de quelques milliards sur 25 ans, en Libye, versé à petites doses, Berlu en fidélisant le client Mouammar, vient de ramasser une première mise: Telecom Italia prend une sérieuse option pour le marché libyen de la téléphonie.

    Le bakchich déguisé, ça marche toujours et il faut laisser à César ce qui appartient à César, quand il s'agit de faire du fric ou de la manipulation mentale, il est particulièrement doué.

  • Le parfait businessman. Vite j'achète des berlus, ça ne baisse jamais. Dès qu'il quitte le gouvernement, je l'embauche comme commercial. Rentabilité assurée. C'est un immigré comme Berlu qu'il nous faudrait pour redresser la balance commerciale. Ce type, tu l'envoie en Palestine, et en peu de temps, les israéliens se battent pour venir habiter et se faire soigner chez les palestiniens.
    Et dire que la France de Mitterrand lui avait fait un sale coup avec la 5. "C'est la première fois que j'ai une entreprise qui péréclite" avait-il dit. Ce n'était pas de sa faute, c'est sûr. Il ne connaissait pas la nonchalance et la molesse françaises avec des syndicats faits pour empêcher tout progrès.

  • Ca c'est du boulot, 20 carabiniers pour le garder.

    http://www.dna.fr/monde/20081102_DNA004893.html

  • Moi,j'habite un petit village de l'arrière pays niçois et je m'aperçois qu'il y a une mafia...c'est la folie...Nous sommes étrangers au village et nous subissons un harcélement moral gravissisme...humiliations verbales,dénigrements,menaces de mort injustifiées,violations de domicile et de la vie privée,déteriorations des biens,insultes,allusions perfides de différents villageois que nous ne connaissons meme pas...ces harcélements sont faits par nos voisins qui convoitent notre propriété...ils veulent nous foutre dehors du village...
    Ce comportement est incompréhensible et injustifié donc conclusion nous sommes face à une mafia...laquelle?
    Les plaintes faites au parquet contre nos agresseurs de voisins ont été dissimulées deux personnes n'apparaissent plus...disparues par enchantement...C'était juste des menaces de mort devant témoins....les deux sembles etre protégés un par un député et l'autre par le plus gros entrepreneur du coin grand pote du maire...et je ne peux plus continuer...car quand on monte,ca va extrèment loin...c'est meme impensable...et le degrè de traffics se fait "apparament"à tout les niveaux...c'est fou on a ici un microcosme de la socièté,de la mafia.
    Outre le fait d'etre plongés à notre insu dans un malaise psychologique permanent du à ces
    pressions,je n'arrive pas à trouver le moyen de combattre!Lorsqu'on a un amour propre et une excéllente éducation,ils nous entrennent dans la haine absolue que l'on ne peut pas exprimer...car ils vivent tous en famille dans ces villages et ils arrivent à vous faire peur!
    Les gendarmes sont des potes...La question est la suivante:comment faire pour les combattre?sans comettre de crime bien-sur.

  • sa fait peure vraiment

  • c etait comme l affaire de la famille garti malaki d origine de rif marocain reside a bruxelle qui morte par la main de mafia italienne siccilienne pere egorger beau frere et deux fille tous sa a cause que le pere travaille dans la drogue et la mafia aime pas quelqun nouveaux sur leure terrotoire affaire classer cher la police de bruxelle elle reste que la mere qui veux l ajustice pour sa famille

  • Bonjour, Laurence,
    Votre problème m'est bien proche car nous avons subi les mêmes avanies, on a tiré sur mon mari, on m'a tiré dessus, empoisonné des chiens, volé du matériel. Inutile de porter la plainte, c'est exactement la même situation. Et pour la même raison : on a acheté du terrain convoité par des riches et on n'est pas du village. Au bout de presque 4 ans de souffrances morales et physiques, on a jeté l'éponge. On s'est mis en surendettement (car on voulait créer une exploitation bio), on a déménagé. Et qu'ils gardent leur terrain. Le mal fait gratuitement retourne toujours contre celui qui le fait, tôt ou tard.
    En ce qui concerne le nom de la mafia, je dirais "la mafia du village" où vous habitez, comme nous, on a eu la nôtre et ce, comme vous dites, à tous les niveaux.
    Je ne sais pas si vous avez entendu l'histoire de la villa sur le bassin d'Arcachon dont les voisins demandaient la destruction pour diverses raisons. Et bien, ils ont réussi ! La villa est détruite car ces gens-là ne faisaient pas partie du beau monde, je présume. Pourtant, les villas des autres, selon leur avocat, ont exactement les mêmes raisons pour être détruites mais elles sont toujours sur place. Alors, vous voyez, la justice ...
    Bon courage, c'est tout ce que je peux dire.
    Actuellement, nous sommes en location, mais avant d'acheter, plus tard, on va bien visiter le village ou acheter carrément au milieu de nulle part si l'on trouve !

  • Encore un mot, Laurence. Si l'on avait de l'argent, jamais, je n'aurais quitté le village qui me craignait déjà car je n'ai pas pour habitude de me taire et je dis haut et fort ce que je pense d'eux et de leurs actions. Si vous êtes financièrement indépendante des banques locales (une autre tare : un bureau de presse : un couple sympathique, un magasin plein de nouveautés a fermé et sur la porte il y a la pancarte : merci au soutien sans faille des banques m..ses dont voici le résultat !), vous pouvez tenir le coup, mais il ne faut pas avoir peur d'eux. Ce sont les êtres humains comme les autres et ils ont leurs failles aussi. Rester calme, ne pas répondre aux provocations mais ne pas les râter non plus en cas de nécessité. Je suis sûre qu'il y a dans ce village les gens qui vous soutiennent mais ils n'osent pas le montrer. Allez vers eux, dites leur bonjour, discutez de la pluie et du beau temps, participez aux fêtes du village, montrez que vous êtes là. Le genre humain est finalement comme une meute d'animaux, il faut repérer le chef et commencer le travail de sape autour de lui. Si vous n'en avez pas la force, gardez votre équilibre et faites comme si de rien n'était : c'est une attitude la plus méprisante envers leurs viles actions. Ne comptez pas sur le pouvoir politique ou autre, tous liés, surtout dans de petits patelins.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu