Avertir le modérateur

Beaujolais tendance sucrette

Buvez et sucrez avec modération. C’est l’enseignement de l’audience qui a pris fin hier devant le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône. 

beaujolais-sucre.jpgDu sucre dans le vin : c’est la chaptalisation. Chacun sait que le vin est un aliment complet : raisin et canne à sucre. L’ajout du sucre renforce le taux d’alcool. Pour un degré d'alcool supplémentaire, prévoir 17 grammes de sucre par litre. Ce qui veut dire que si l’été a été maussade, avec un soleil capricieux, la canne à sucre vient doper notre raisin dépressif. C’est une technique fort ancienne, et même réglementée. Réglementée oui, mais Je ne dis pas « bien » règlementée, car ces textes organisent rien de moins que le bidonnage généralisé. Délicieux vins de terroir, ceci et cela, et fierté de nos campagnes : tout est sur l’étiquette, si ce n’est que notre pinard fait de la gonflette au sucre.

Marginal le dopage des vins ? Tout sauf marginal, car la réglementation permet de gagner deux degrés. Autant dire que le 13° degré qui s’apprête à émouvoir votre gossier ne serait qu’une aimable piquette à 11°, genre tisane améliorée. Et c’est très généralisé. Pour les vignobles les moins ensoleillés - Champagne, Alsace, Jura, Savoie - la chaptalisation est autorisée jusqu'à 2,5 degrés. En règle générale, l’autorisation est de 2 degrés.

Bon, ce n’est déjà pas mal. Mais, il y a en plus une possibilité de dérogation. Quand du fait de l’absence de soleil, le vin ne serait qu’une bibine évanescente, on peut mettre le paquet. Je veux dire le paquet de sucre. On ajoute assez de sucre pour parvenir à 2,5. Donc pour atteindre +2,5, il faut ajouter 36 grammes de sucre par litre ! Problème, il faut attendre la dérogation, délivrée au goutte à goutte par les instances européennes. D’où l’autre solution : se servir tout seul, ne pas se faire prendre et donc vendre le sucre sans facture, et enchainer les campagnes de pub sur les merveilles du vin, produit naturel. Explication confirmée par le défenseur des vignerons, Maître Michel Desillets : « La dérogation n'a pas été obtenue, elle devait être validée en conseil des ministres européen, ce qui implique un délai de quatre2227048182_d02a9c9764.jpg semaines alors qu'il avait plu 200 mm d'eau les deux semaines précédant les vendanges et qu'il avait donc fallu réagir très vite car la vinification ne pouvait pas attendre. »

Ce qui avait attiré l’attention, c’est en 2004, la découverte que quatre Intermarchés de la Région Rhône-Alpes avaient vendu vente de près de 600 tonnes de sucre sans pouvoir justifier des factures. Enquête pas insurmontable : au bout du fil quelques intermédiaires qui avaient conçu l’opération, et un cinquante de viticulteurs du Beaujolais.  Pour mémoire, la réglementation autorise 200 kg de sucre par hectare. Donc à ce rythme, 600 tonnes représentent 3.000 hectares… D’où la comparution devant le tribunal correctionnel pour vente ou achat de sucre sans facture et falsification de denrées alimentaires.

La Confédération de la consommation, du logement et du cadre de vie (CLCV), une association de consommateurs, a réclamé 80.000 euros de dommages et intérêts et la publication du jugement, dénonçant l’ampleur du trafic, et regrettant que les investigations  n'aient pas été  poussées plus en avant, rappelant que plusieurs centaines de tonnes de sucre ont été vendues sans qu'on en retrouve les destinataires. Alors il est allé où ce sucre, a interrogé le tribunal à nos rois de la sucrette ?  D’après les déclarations de certain prévenus, en Mâconnais, en Cerdonnais et en Bourgogne. On attend les démentis outragés.

Pour les réquisitions, le Procureur a mis de l’eau dans son vin : 700 à 5.000 euros d'amende contre des viticulteurs, 50.000 à 100.000 euros contre les magasins Intermarché de Rhône Alpes qui avaient vendu le sucre sans facture, et trois mois de prison avec sursis, assortis d'amendes allant de 10.000 à 15.000 euros, quatre directeurs impliqués dans le trafic. Plus sévère contre deux principaux intermédiaires, un transporteur et un marchand de produits pour la viticulture à la retraite, le parquet a demandé respectivement 12 et 15 mois de prison avec sursis, ainsi que 30.000 euros d'amende chacun.

Le jugement a été mis en délibéré au 17 mars. Maintenant, si voulez boire un coup de vrai bon beaujolais pour vous consolez, soyez sûrs que ça se trouve encore. Mais une opération vérité sur la chaptalisation légale ne ferait pas de mal.

1907v03.jpg

  

Commentaires

  • Diââbleu....
    Le blog-capitaine a dû avoir sa soirée du 27 janvier trop arrosée!

    Cela dit, ce genre d'information circule de longue date sous forme de rumeurs (ou de dénonciations abominables sur quelques sites-blogs) et....

    Force reste de constater en comparant ce qui se vend "ça et là" que:
    En Belgique par exemple, dans n'importe quelle grande ou moyenne "surface", aux rayons des vins si ceux de France imposaient autrefois une sévère et écrasante domination....
    Un "vaste repli stratégique" sur le modèle Mai Juin 1940 est actuellement en cours, même si cela se passe en douceur, beaucoup plus lentement et sans aucun bombardement!
    Les vins Espagnols aussi reculent, les Italiens aussi mais certains Italiens résistent fort bien.
    D'autre part, la RTBF diffusa un jour l'interview d'un responsable des achats de "GB", qui dénonça une certaine arrogance des commerciaux Français en matière de vins.

    Il n'y a aucun doute, même si avec mes origines lointaines dans le Languedoc, (voir mon nom de famille) ça me fait de la peine de devoir le dire, à prix égal et par exemple en posant entre 5 et 10 Euro la bouteille à la caisse, en Belgique et même en France maintenant, il ne fait absolument AUCUN DOUTE qu'il vaut mieux se payer un vin du Chili, d'Argentine, d'Afrique du Sud ou même du pays de Barack Obama, plus exactement chez Arnold!
    Bien sûr, il est aussi vrai que ces types de vin sont sont parfois "standardisés" dans leurs méthodes de production, mais le résultat est là, pas si mauvais! D'autre part, un excellent documentaire consacré au sujet a été diffusé sur la TV Arte il n'y a pas si longtemps:
    "MONDOVINO".
    Une qualité dans l'ensemble, plus que honorable, des prix sympathiques et....
    Une terrible agressivité commerciale sur-organisée par dessus avantage aux vins des Amériques, d'Australie et de Nouvelles Zélande!
    Du côté Français, il serait temps d'avoir peur d'abord, d'y réfléchir ensuite et de "faire quelque chose"!
    Ils ont de la chance d'autre part qu'en Europe Centrale et de l'Est, leurs vins n'ont pas encore su s'imposer à l'extérieur! Et que les vignobles de Géorgie ont été partiellement saccagés l'Eté dernier...

    Car si ça continue comme ça, il restera d'ici pas très longtemps deux "solides" consolations en France:
    - Les cépages sont souvent originaires de France.
    - Et le savoir-faire d'origine aussi!

    D'autre part et pour l'anecdote, un souvenir de marin du commerce:
    En Afrique du Sud, ils ont su conserver quelque chose d'inchangée depuis l'époque de l'apartheid:
    La qualité de leurs vins!
    Lorsque le super tanker Esso Normandie passait au large du Cap durant les années 80, vous savez quel est la chose qui ne risquait pas d'être oublié dans la commande "d'appro" pour le rendez-vous en haute mer, avec l'hélico ou la vedette de notre agence maritime! Et c'est toujours inchangé depuis la marine à voile. (sauf que yavait pas d'hélico à l'époque)

    Bien navicalement / Met vriendelijke groeten
    Thierry Bressol OR1
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/

  • A propos de vin et de Gaza, pour information il y avait aussi des vignobles sur ce petit territoire.
    Là aussi, il n'y a plus aucun de risque de concurrence pour le vin d'Israel, qui va sûrement avoir du mal à le promouvoir à l'étranger.... C'est dommage d'ailleurs.
    Le passage des chars sur le terrain et ce qui tombe parfois du ciel, ce n'est pas recommandé par les "pro" de l'élevage du vin...
    Sans autre commentaire que.... Je viens de lire un truc sur les nouveaux pb de pollution sur ce territoire.
    En ce domaine comme dans tous les autres, ce qui est arrivé depuis le 27 Décembre est terrifiant....
    Il est donc certain, sans devoir prendre la peine de le vérifier, que les vignobles "y sont passés" aussi.
    (après avoir aussi tout cassé au Liban)
    Il faut lire le dernier bouquin de Jean Ziegler, qui s'inquiète aussi des conséquences possibles de ce vandalisme organisé. Ca va nous coûter cher, je le crois aussi.

    Bien navicalement / Met vriendelijke groeten
    Thierry Bressol OR1
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande

  • Moi je suis d'accord pour qu'ils sucrent ce qu'ils veulent, à condition d'éliminer ce poison violent qu'est le beaujolais nouveau.

  • Bof un jour par an, c'est folklo, ça va pas péter plus loin. Aprés, les 364 jours qui restent, on se remet au Bordeaux...
    Si on devait s'attaquer à un truc sucré c'est l'alcool fort ( gin, vodka, ...) et sucré qu'on vend dans les supermarchés à nos ados, pour les accoutumer dès l'adolescence, et ça c'est autrement plus alertant.

  • Etant passé très tard hier soir, pour un rapide coup de périscope sur la surface de la vaste toile, en me relisant je pense avoir écrit trop vite en passant par ici:
    Il faut tout de même rester nuancé, en Belgique si les vins Espagnols et Italiens reculent aussi, ces derniers résistent beaucoup mieux (et de fort loin), que les Français.
    (fatalement avec l'arrivée puissante des vins du "bout du Monde", il était impossible que cela se fasse sans "pousser un peu"... Les plus vulnérables ne peuvent donc qu'avoir des soucis en plus)

    D'autre part, non seulement les tricheries utilement rappelées ici ne sauraient améliorer la situation économique globale des producteurs à long terme, mais ceci se passe dans un contexte "d'habitudes sociales" par lequel on boit bcp moins de vin qu'autrefois, mais mieux.
    (là sur le fond, ce n'est pas en soi très mauvais)
    C'est donc aussi dire, que même sans les "vins du bout du Monde" pour nous "semer le Bronx", ça se passerait mal tôt ou tard.

    Là aussi, les notables "de tous les étages sociaux économiques" ont "consciencieusement" laissé pourrir le problème dans le Temps. Un de plus!
    D'autre part, d'ici deux heures, à votre santé!

    Bien navicalmement / Met vriendelijke groeten
    Thierry Bressol OR1
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande

  • Gilles , pourquoi en rajouter ....à quand le cochon aux hormones ? la crise fait suffisamment de mal à notre économie !
    De plus , la jeune femme sur la photo a t elle le droit de boire de l'alcool ?

  • he he, pas mal la gerce en marcel. Elle lève bien le coude.

  • Un honorable commentateur de ce blog, M. BRESSOL, a, il me semble, quelques problèmes psychologiques à régler, peut-être avec un vin peu chargé en sucre, mais plutôt sur le divan d'un bon psy.

    En effet, ramener Gaza dans une discussion portant su r la chaptalisation, il faut vraiment aller chercher cela dans une obsession qui frise la paranoïa !

    Sachant, de plus, que le HAMAS, partisan de la charia et d'un islam des plus rigoristes, a chassé de Gaza non seulement les chrétiens mais aussi tous ceux qui ne lui étaient pas soumis, on ne voit pas quel genre de vignoble pourrait pousser, chars israéliens ou pas, dans un pareil "climat" idéologique.

    Comme quoi, un obsédé, quelle que soit sa marotte, trouve toujours moyen de remonter en selle sur son dada dans tous les cas de figure !

  • jmd votre passage est aussi vivifiant qu'un verre de bon vin ! En fin de journée c'est excellent ! Je vous recommande toutefois d'aller faire un tour sur les notes " lettre de Gaza " et "qu'est ce qu'un crime de guerre " ....vous verrez que nos amis les psychiatres ont du pain sur la planche !

  • Ca C sûr JP2!
    Cela dit, je constate seulement que les vignobles de là-bas, ont été comme tout le reste, joyeusement saccagé!
    Rien de plus, rien de moins.
    Si ça c'est avoir des problèmes psy, et bien oui.

    D'autre part, le Hamas n'a pas fait la chasse aux Palestiniens Chrétiens, il a d'autres chats à fouetter, et ça commence à se savoir... (ref. leur presse anglophone)

    D'autre part, vous prenez n'importe quel bon bouquin de géographie récente au chapitre Gaza, vous lirez que la pollution est un de leur premiers problèmes. C bien connu de ceux qui s'y intéressent.
    Et....
    On a toujours fait du vin en Palestine, depuis l'aube des temps, plus ou moins certes, et pas toujours facilement c'est connu ça aussi!
    C'était comme ça avec le Hamas comme avant lui, mais les chars Israeliens sont d'évidence + dangereux pour le vin local comme pour le reste.
    C'est une région où la production de vin ne va pas reprendre immédiatement.
    Si Israel se comportait mieux il n'y aurait pas de Hamas, que les mal-comprenant l'admettent ou non, et on ferait du vin Palestinien sans histoire! (disponible chez Leclerc probablement)

    (tout ça pouvait aussi se dire c'est vrai, dans les deux articles consacrés à la guerre)

    Bien...

  • bonjour je desirerais plus de renseignements sur les condamnations prononcees par le tribunal correctionnel de villefranche 69400 concernant le traffic de sucre
    nom et montant des condamnations de chacun des protagonistes d avance merci aux bonnes volontes

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu