Avertir le modérateur

OGM: L'épreuve de vérité européenne

t-ogm.jpgL’environnement est de plus en plus une question européenne. Alors que le Conseil des ministres de l’Union Européenne va prochainement se prononcer sur une levée du moratoire français sur les OGM, la Cour de Justice Européenne vient de condamner la France à rendre public toutes les infos sur les lieux d’implantation des champs de culture OGM. Le retour des faucheurs…

Pierre Azelvandre est le type du genre tenace. Cet habitant de la commune de Sausheim, en Alsace, s’intéressait aux cultures OGM, et souhaitait savoir s’il en existait sur sa commune. D’où cette démarche simple : une demande au maire, dans le cadre de la loi sur l’accès aux documents administratifs. Depuis 1978, les collectivités publiques sont tenues de délivrer copie, sur simple demande, des documents administratifs publics qu’elles détiennent. D’où le courrier adressé le 21 avril 2004 par Pierre Azelvandre au maire: « Merci de bien vouloir me communiquer, pour chaque dissémination d’OGM ayant lieu sur le territoire de cette commune, l’avis au public, la fiche d’implantation, qui permet de localiser la parcelle complantée, et le courrier préfectoral accompagnant ces documents. »

Le maire n’ayant pas répondu dans les deux mois, l’ami Pierre a le 1er juin 2004 saisi laogm-j_5c_en-veux-pas-_.jpg Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) qui le 24 juin 2004, a rendu un avis favorable à la communication de l’avis au public et mais s’est prononcé contre la communication de la fiche d’implantation parcellaire et de la carte de localisation des disséminations, au motif que « cette communication porterait atteinte au secret de la vie privée et à la sécurité des exploitants concernés. »

Pierrot-le-pas-fou a reçu les premiers documents, et le 16 septembre 2004, il a saisi le tribunal administratif de Strasbourg pour obtenir le reste de la précieuse documentation. Par jugement du 10 mars 2005, le tribunal lui a donné raison. Le maire cachottier a formé un recours devant le Conseil d’Etat, qui a refilé la patate chaude la Cour Européenne de Justice, de Luxembourg, par le biais de ce qu’on appelle une « question préjudicielle ». Estimant que pour répondre à Pierre-qui-ne se fait-pas-rouler il fallait interpréter le droit européen, en l’occurrence les règles d’information en matière de dissémination d’OGM, a sursis à statuer, et interrogé la Cour Européenne de Justice.

martine-et-les-ogm.jpgEt la Cour a répondu ce 17 février 2009 (affaire C. 552/07), se fondant sur la directive 2001/18/CE du 12 mars 2001, avec une réponse en deux temps:

- Le lieu de la dissémination est déterminé par toute information relative à la localisation de la dissémination soumise aux autorités compétentes de l’État membre sur le territoire duquel cette dissémination doit avoir lieu.

- Une réserve tenant à la protection de l’ordre public ou à d’autres intérêts protégés par la loi ne saurait être opposée à la communication des informations.

Dans son mémoire, la France évoquait les troubles à l’ordre public, dans l’hypothèse où Pierre et ses petits copains seraient intéressés de connaitre les lieux de culture pour y passer la tondeuse. « Une réserve tenant à la protection de l'ordre public ne saurait être opposée à la communication des informations énoncées par la directive » et « la crainte de difficultés internes ne saurait justifier l'abstention par un Etat membre d'appliquer correctement le droit communautaire« , claironne la Cour.

La France a suspendu les cultures du maïs transgénique MON810 en février 2008 avec pour motif apparent « les incertitudes sur les risques potentiels » et pour motif sous-jacent une amourette avec les Verts. Mais la Commission européenne a demandé à la France de revenir sur cette décision, estimée non-fondée scientifiquement. Chercher un fondement scientifique à l'amourette... La phase préalable, devant le Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale, a été un échec ce 16 février, et la décision revient désormais au Conseil des ministres de l'Union Européenne.

719357488_small.jpg
Bilan d'un Grenelle de l'amourette ?

Commentaires

  • Je constate que le blog-captain dispose lui aussi d'une collection de "Martine" dans son PC.!
    Elle est plus facile à placer ici qu'à bord de mon site finalement....
    Il faut reconnaître que la situation est restée longtemps ambigüe à ce propos.
    On va en savoir plus, et c'est intéressant.

    Je suis très nuancé sur le sujet d'autre part, étant favorable au principe OGM, potentiellement porteur de très beaux résultats si.... Si et seulement si (dit-on en milieu scientifique) c'est bien utilisé!

    Or.... L'entreprise Monsanto et ses méthodes, n'inspirent pas confiance à tout le monde!
    Et ça ne risque pas de "s'arranger"!
    (surtout chez ceux qui n'ont pas le bagage scientifique pour comprendre ce que c'est, exactement)

  • Pour faire simple, les OGM auraient du restés "potentiellement porteur de très beau résultats" pour autant que ce potentiel ait été strictement encadré dans un local exclusivement isolé de l'environnement !!

    Bref, c'est foutu je pense.

    Pour Pierrot, les terres de sa commune sont infectées ou pas?

  • Gilles, faudrait nous dire où vous trouvez ces images, notamment celles du genre de martine, jsuis ptdr XD

  • Mars 2001. Directive (OGM). Ce sont les autorités sanitaires européennes qui autorise la culture d’OGM, mais un Etat peut suspendre la culture s'il prouve l'existence de faits scientifiques nouveaux relatifs à l'impact environnemental ou sanitaire.

    Janvier 2008. La France suspend le MON 810, au motif qu’il crée une toxine insecticide détruisant certains ravageurs du maïs.

    Octobre 2008. L'Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) estime que la clause française n'est pas justifiée scientifiquement.

    Janvier 2009. La Commission européenne demande la levée de la clause française.
    12 février 2009: rapport de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), affirmant que le MON810 ne présente aucun risque pour la santé.

    16 février. La structure technique européenne ne parvient pas à un accord, et le dossier est transmis au Conseil des ministres

    Printemps 2009. Réunion attendue du conseil des ministres de l'agriculture à Bruxelles. La décision résultera donc des tractations politiques, mais une décision mal motivée, notamment sur le plan scientifique (le critère imposée par la directive) permettrait aux industriels éventuellement évincés de former un recours (gagnant) devant la Cour Européenne de justice

  • "surtout chez ceux qui n'ont pas le bagage scientifique pour comprendre ce que c'est "
    il est vrai que tout le monde n'a pas été dans la marine ....
    Quant à Martine ....ne serait ce pas celle de celle de Lille ....la subtilité c'est un bagage ?

  • Pas besoin d'être docteur en bio pour savoir de quoi il s'agit. Les sceptiques se reposent sur le principe de précaution et arguent qu'il n'y a pas d'étude démontrant l'absence de dangers sur l'homme, oui évidemment, pas assez de recul...
    De l'autre côté, certains chercheurs voient dans l'OGM, outre une arme économique, une arme contre la faim, etc...Une fantastique source de recherche et d'éventuelles avancées scientifiques.
    D'un côté j'ai peur, de l'autre je fonce tête baissée.

    Perso je pense qu'il y a des trucs prioritaires à faucher ( antennes téléphones, cheminées usines, déversoirs déchets dans les rivières, surpopulation automobile, etc...) avant de faucher les OGM, mais bon...

  • @jp2
    Je ne suis fatalement pas spécialiste, mais avant l'ecole de la marine marchande, j'ai fait le BAC D.
    En 75, il y avait en matière de biologie ou "sciences nat.", une solide initiation de génétique, tout bêtement!
    Juste au petit niveau nécessaire pour savoir ce qu'est l'ADN, les chromosomes, la division cellulaire etc...
    Ca n'a rien d'original.
    Et.... Comme le sujet a continué à m'intéresser, j'ai pris l'habitude de m'informer "en continu" sur le sujet, même sans que cela soit utile d'un point de vue "pro" et bien, je vois de quoi il s'agit!
    C'est à portée de quiconque en fait l'effort d'ailleurs.
    D'où le danger des contaminations incontrôlées, soupçonnées aussi d'être souvent volontaires pour faire passer ensuite la chose comme "inévitable".
    Ce n'est pas comme ça qu'on va décourager les méthodes violentes.
    Ca aussi C + sûr que la nocivité des OGM! beaucoup plus...

    Et toi jp2 quel est ton bagage culturel?

  • Les progrès des technologies sont comme tout le reste, mal utilisés ou mal mis en oeuvre, "ça craint"!

    Bis.... L'entreprise Monsanto et ses méthodes, n'inspirent pas confiance à tout le monde!
    Et ça ne risque pas de "s'arranger"!
    Je ne comprends pas bien sûr tout ce que fait Monsanto, (ceux qui parmi nous comprennent bien cela et tout, ils doivent faire signe!) mais le peu que je pige ne rassure pas vraiment.

    Comme les technologies radios, quand les gens ne comprennent pas ils en ont peur et risquent de tout casser. A tort souvent.
    Ce n'est pas nouveau, le "et pourtant elle tourne..."
    Ceci dit, il ne faut pas trop avoir peur des antennes GSM! Le premier risque, c'est la chute par coup de vent si mal installées.
    La vraie pollution radio qui existe effectivement, elle est ailleurs:
    http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/spip.php?article172

  • @Bressol
    Moi aussi j'ai Bac D ( version fin des années 80 ) et derrière une petite licence bilogie cellulaire et physiologie ( aprés un Deug B sciences de la vie )...

    ...et je ne pense pas que beaucoup de faucheurs OGM savent ce qu'ils fauchent...

    Pour les antennes je n'y connais rien, je lis simplement les plaintes des familles habitant à proximité.

  • Fran . Dommage que tu sois pas allé plus loin ! maintenant le droit , les sciences humaines explosent ....y a plus de scientifiques comme toi ! Nous vivons dans un monde de ronds de cuir .....

    Pour répondre à captain" j'ai fait " bac L et commerce international ...pour m'occuper de nucléaire (technique et commercial ) pendant 20 ans ....diagnostics également sur certaines parties des centrales ...mais j'ai pas été irradié ....On a les meilleures du monde !

    Captain .... et " sur le Charles de Gaule et les SNLE nouvelle génération ...." déjà dans les années 80 .....quelques différences par rapport aux centrales , mais principe identique!

    Tu vois que faute de mieux on prend ce qu'on a sous la main mais impérativement un Français ! Dans les DCN ils étaient très stricts question sécurité !

    Pour les OGM il y a 1 300 000 pages sur Google...après avoir beaucoup lu je fais confiance aux scientifiques .... aux études ....et au droit !

  • La question des OGM n'est évidement pas une question scientifique, sinon ce serait réglé depuis longtemps (oui elle tourne).
    Le problème des OGM est un problème économique et politique. Et là j'em*** ces moutons de biologistes et ces neuneux de laboratoire élevés à la bière qui ont a peu près la même culture politique que le gros léon au comptoir (ne parlons même pas d'économie).

    Les OGM, ne sont qu'un nouveau moyen (après l'hybridation et la chimie) pour les "semenciers" de maximiser leurs profits (y a pas de mal, charles) et d'exclure les savoirs traditionnels et le cultivateur du cycle du vivant.

    Ce n'est pas de la science, c'est du commerce !

    (c'est sûr que si vous bloquez sur les argumentaires volontairement obscurs et subjectivement scientifiques (des deux camps) vous ne risquez pas de comprendre grand chose au débat)
    L'argument du principe de précaution est tout aussi bidon que celui de la famine en Afrique. Le seul argument *réel*, concret, palpable, c'est Monsanto et son monde. Effectivement c'est moche et ça fout la gerbe.

    julien, bibliothécaire dans une institution publique de recherche.

  • L'ignorance théoricienne, ça peut foutre la gerbe également.

  • Justement , depuis qu'on en parle , en plante t on en Afrique ? les rendements ont ils explosé ? et la famine diminué ? Comment ça se passe dans les différents pays européens ? y a t il d'autres moustachus ?

  • @Fran le 19.02.2009 :
    "Moi aussi j'ai Bac D (version fin des années 80) et derrière une petite licence biologie cellulaire et physiologie (après un Deug B sciences de la vie )...
    ...et je ne pense pas que beaucoup de faucheurs OGM savent ce qu'ils fauchent...
    Pour les antennes je n'y connais rien, je lis simplement les plaintes des familles habitant à proximité."

    Et oui Fran! C'est exactement ce que je voulais dire!:
    "......et je ne pense pas que beaucoup de faucheurs OGM savent ce qu'ils fauchent..."
    C'est la même chose que pour les antennes, sujet délicat très différent dans "le détail" mais fort comparable finalement dans les attitudes.

    Ceux qui savent réellement ce qu'ils "fauchent" ou vandalisent parfois injustement, ne sont certainement pas nombreux à savoir ce qu'il font. C'est le 2nd problème d'ailleurs.
    Il ne faut pas oublier que certains agriculteurs "pris entre deux feux", qui ont eu le tort de se laisser entrainer sans réaliser les risques qu'ils prenaient, ils pètent les plombs! Certains se sont suicidés.
    C'est dire la gravité et.... l'incompétence de gens "ne charge" qui on laissé construire un truc pareil.

    D'autre part, je cite "Bac D version fin des années 80"" c.à.d. beaucoup plus récent que moi, fatalement plus pointu sur la question! Moi, j'ai "de quoi douter" sur ce qui se passe, mais... Pas assez pour juger.

    C'est peut-être pourquoi je ne me suis pas encore fait "faucher" en flagrant délit de fauchage avec José Bové, par la maréchaussée...
    En matière d'antennes on retrouve le même phénomène! C'est d'ailleurs là où tout le monde s'en fout et où personne ne s'en soucie qu'il y a VRAIMENT un problème de santé. pas sur le téléphone GSM ou le wifi.

    J'ai le soupçon d'ailleurs, qu'il se passe la même chose avec les OGM, on "fauche" probablement "à côté de la plaque"... Là aussi. Chez Bouygues, SFR et Orange à force d'avoir fait de la langue de bois, plus personne ne les croit! Ca arrive aussi parfois à la Marine Nationale... Et à l'industrie nucléaire.

    Mais moi, je ne peux que m'en douter! Ceci rend la situation peu claire.
    On en revient donc (one more time) à mon vieux "dada" ici déjà cité, le problème de la Confiance.

    Des dirigeants qui ont une idéologie dogmatique se résumant par:
    "les grands patrons ont toujours raison", ne peuvent pas être dignes, ni inspirer la Confiance nécessaire!
    Tout simplement. Je n'ai pas la solution! Je serais riche et célèbre, ou déjà fusillé....

  • @ ça c'est sûr jp2!!
    La DCN est insoupçonnable à propos de sécurité, en particulier à propos des grosses marmites des SNLE!
    En aucun cas, ils ne peuvent se permettre un accident stupide, tel que ceux que j'ai parfois évoqués à propos des navires de commerce.
    Heureusement, les SNLE sont hors de toute "loi du marché".

    Lorsque c'est arrivé à des Russes, période Eltsine, quand des cons ont coupé le jus à Mourmansk parce que leur "Navy" ne payait plus (plus de pognon) l'électricité, et que deux SNA étaient en "refroidissement" de leur "marmite" par le courant de terre pour des raisons que (bien sûr ) j'ignore.... Ils ont envoyé les parachutistes pour rétablir le courant.
    S'ils ne l'avaient pas fait, cela se serait lu et vu, au-delà de la presse "spécialisée militaire"!

    Si les navires de commerce nucléaires civils ne sont pas nombreux, Russes seulement et géré par une boîte "nationale" il y a une raison simple: faut pas rigoler avec ça...

    Note, j'ignore totalement comment c'est fait à bord du Charles De Gaulle, sauf qu'il a 2 réacteurs du même genre que le Triomphant, fatalement installés très différemment.
    Un point commun demeure à coup sûr, pas besoin d'avoir été "dans le coup" pour l'affirmer:
    Il faut payer en permanence ce que cela coûte! Ceci étant, jusqu'à la fin du service, et même après:
    Il ya 4 "grands anciens" à Cherbourg, on doit les "bichonner" jusqu'à la fin de la "déconstruction", qui va coûter fort cher d'ailleurs. Ce sont des choix faits, incontournables et à assumer avec sérieux, pour des dizaines d'années. Quoi qu'on en pense et pour ou contre....

    La sûreté des SNLE est garantie par le fait qu'ils "vont en mer". Aucun marin n'accepterait d'y aller avec, s'ils n'avaient pas confiance, c'est à dire s'ils ne comprenaient pas au moins le principal à savoir pour s'en servir sans danger. En mer la première loi c'est:
    -"Trop fort n'a jamais manqué" et la 2nde est la nécessité de simplicité, de facilité à démonter et de fiabilité. Depuis 1973, mise en service du Redoutable, il n'y a pas eu d'accident grave*. Des petites conneries ça et là certes, mais pas de vrais danger!
    En plus, si la FOST n'avoue jamais ses petites conneries qui existent parce que la perfection n'existe pas, elle les corrige toujours!! Qui veut se faire sauter la gueule et être VRAIMENT irradié? Personne!

    *Ceci dit en mer, tout peut arriver, pas d'accident grave, mais au moins un spectaculaire, même si personne n'a rien vu!
    Le Canard nous fait un dessin hard: "heureusement qu'il n'a pas cartonné le "Clem!"
    (avec le bruit que devait faire ce remorquage, yavait pas de danger!)
    Enfin il vaut mieux en rire mais l'addition va être "hard" et moins rigolote, surtout pour l'anglais. Il a dû se faire remorquer lui.... Au moins 55 million d'Euro estimé côté "fr", pour commencer car on sait pas tout.
    Et la Royal Navy comme la Royale de l'Ile Longue, ne sont pas assurées à la MAIF...
    Yen a qui ont dû se faire frotter les oreilles, même si ce n'est pas de leur faute.
    Mais.... Du côté français, c'est le premier "gag" grave de SNLE depuis le début en 1971.
    Au-delà du ridicule habituel de la "com des armées", ya pas à se plaindre!

    Il y a tout de même eu une histoire mystérieuse d'évacuation en milieu de patrouille, (ça on ne saura rien) jamais avouée et surtout pas expliquée même "en interne", tellement ce fut certainement "cornecul", mais pas de pb nucléaire avoué, et.... Ca se saurait fatalement. C'est dire que c'est du sérieux.
    (je ne me suis occupé "que" de radio pendant mon sapin, qu'on se rassure... ;-))

  • A petite échelle et pour faire croire à des gars comme julien qu'il est possible de vivre d'agriculture bio à l'échelle planétaire, on répand l'idée que l'OGM c'est le mal, le poison. Peut-être, mais pour les cultures gigantesques qui nourrissent un chouilla la population mondiale dont chacun sait qu'elle ne cultive plus autant qu'il y a deux siècles, on fait comment ? On répond quoi au gars qui dit que s'il ne peut plus utiliser l'OGM, il va ressortir ses bons vieux bidons de désherbants, qui sont eux, c'est prouvé, nocifs pour la santé publique ?
    Faut se poser la question, même si on fauche en même temps hein Thierry....

  • Au risque de choquer certains, je voudrais rappeler qu'il n'est pas nécessaire d'ête un diplômé de chimie ou de biochimie, ou de médecine, ou d'agronomie, pour se forger une opinion sur ce grave sujet des OGM. Bien évidemmement, il faut un certain bagage scientifique et intellectuel, mais je veux ici réfuter fortement l'argument souvent entendu "c'est une affaire de spécialistes". Ce sont nos vies et celles de nos enfants, et nousne laisserons pas confisquer ce débat par des "initiés".
    L'argument de Thierry Bressol m'interesse: il fait valoir, très justement, que le fait que ce les recherches, l'expérimentation la commercialisation, et....les profits soient aux mains d'un petit nombre de multinationales hyperpuissantes constitue un point bloquant et inacceptable d'un point de vue éthique.
    Il y aurait déjà lieu de s'inquiéter et être vigilant si la recherche était conduite par des organismes gouvernementaux ou étatiques, mais dans le cas présent il n'existe aucune raison de signer un chèque en blanc à Monsanto ou Bayer, uniquement sur la base de publications publicitaires vantant des lendemains qui chantent...
    D'autant que le passé est là pour nous rappeler que certaines pratiques, jugées pourtant à l'époque sûres, modernes et performantes, ont conduit au prion et à l'ESB, qu'on avait pas vu venir...
    D'autant que se greffe au dossier des OGM la question encore plus grave du monopole sur les semences, toujours occulté, jamais mis en perspective par rapport aux OGM, alors qu'il s'agit en réalité de l'enjeu majeur, objectif occulte poursuivi par des semenciers à peu près aussi philantropes qe les marchands d'armes... Qui voudrait nous faire croire que ces lobbies puissants sont animés du noble dessein de mieux nourrir les populations ? Comment peut on être assez naïf pour remettre à ces gens là les cléfs de l'agriculture de demain ?

  • On peut avoir la naïveté de croire que les engrais chimiques, les pesticides et autres saloperies vendus par des sociétés aimant le fric autant que Monsato et cie, ne sont pas forcément bons pour la santé. Si on peut se permettre bien entendu...

  • Plus que la question du risque sanitaire qui me parait obscure, c'est la question du contrat qui est importante. Comme le dit LJS les contrats Monsanto et autres sont léonins; ils interdisent aux agriculteurs de reproduire les semences, créant ainsi une totale dépendance des semenciers industriels. C'est très dangereux pour les équilibres alimentaires mondiaux.

  • Effectivement Fran, le même étrange phénomène qu'entre le tabac et le sida avec l'OMS, existe probablement à propos des OGM. Pendant que les plus naïfs hurlent contre Monsanto, que nous avons de toutes façons qu'elles est une grande pêcheresse de longue date...
    On oublie tout le reste, souvent beaucoup plus grave que les OGM de cette entreprise, qui est devenue par sa faute une belle cible!
    (suis l'avocat du diable aujourd'hui)
    C'est bizarre d'ailleurs le temps qu'on a mis pour en prendre conscience.
    Ceci dit, cela ne retire rien à la légitimité des inquiétudes. Le problème étant que peu de gens sont à même de juger, là est le centre du sujet.
    J'ai déclaré ici avoir seulement les moyens "de m'interroger" et soupçonner. C'est déjà ça mais C'est insuffisant.
    C'est le type même de sujet le plus complexe qui soit, d'où la nécessité de recréer et maintenir pour les plus jeunes, une solide culture scientifique, c'est même un problème de démocratie, et de choix de société peut-être. Tout de suite "les grands mots", mais c'est aussi ça.

    Et avec tout ce qui se passe en ce moment, en France par exemple, (la casse du CNRS etc...) on ne prend pas vraiment le chemin du maintien d'une solide culture scientifique collective!
    Au contraire.... On a la bigoterie de Ch Boutin jusque dans les ministères...

  • Les OGM c'est un peu le contrat passe avec Lucifer, des promesses mais au court terme. Pas assez de recul en effet; on ne connait pas les consequences du long terme. D'un point de vue humain et de l'experience humaine, j'ai vraiment le sentiment que l'on joue avec le feu. Ce jeu de gros sous n'est guere different de celui des laboratoires pharmaceutiques qui mettent parfois sur le marche des produits dont ils cachent deliberemment les aspects nettement moins "attrayants" du cote des effets secondaires (voire le scandale du Deroxat -Seroxat en Anglais).On risque aussi de perdre comme le souligne uju, une certaine connaissance. Bien sur, que faire face a la famine qui tue dans les pays soumis aux guerres et aux climats tres durs? Mais le discours tenu finit par tenir a du chantage affectif alors que d'autres moyens, plus creatifs, mettant en avant les savoirs faire locaux et d'autres types de resources, d'autres types de cultures parfois, sont peut-etre plus a exploiter que la grosse artillerie des OGM dont on ne sait pas quel futur il nous ecrit a chaque graine semee.

  • L'exemple même de la politique de l'autruche...OGM non mais ce qui remplace l'OGM, oui...
    Donc le pesticide, l'engrais chimique, etc...
    La certaine connaissance prônée par uju ne peut plus faire de la culture de masse, les campagnes sont dépeuplées, les cultivateurs d'hier sont employés du tertiaire à la ville aujourd'hui. Faudait un peu réflechir, c'est bien d'avoir bonne conscience, mais c'est aussi sympa de tendre vers la cohérence.
    Des scientifiques tentent de chercher un OGM prompt à radier ces saloperies de produits chimiques, et on fauche leur recherche dans un élan qu'on croit héroïque, mais qui est crétin en fait. Crétin car on bouffe de la merde actuellement, du légume/fruit cultivé la plupart du temps sous perfusion chimique, rendu beau artificiellement pour être vendu, mais ça nos amis qui n'ont d'écolo que l'apparence, n'y songent pas vraiment.
    Je ne dis pas que l'OGM c'est sain, mais ce qui est consommé aujourd'hui l'est-il ? Ca ne vaut pas le coup de chercher autre chose ?

  • Je veux pouvoir avoir le choix, nettement, clairement en tant que consommateur.
    Pour pouvoir décider si je prends le risque ou non de consommer des OGM.
    Pour les risques alimentaires, c'est essentiellement l'incertitude qui domine. Et à mon sens un principe de précaution s'impose.
    Si ces produits sont si bons que ça pour la santé, pourquoi ne pas l'afficher haut et fort ?
    Il faut un étiquetage lisible et des contrôles pour les OGM autorisés, ou alors interdire.

    Les producteurs doivent aussi pouvoir avoir le choix de ne pas être pollués par les cultures de leurs voisins. Et leur droit à l'information doit pouvoir être appliqué d'autant qu'il a été reconnu.
    Il y a dissémination bien plus large qu'annoncée par les marchands d'OGM.
    Voir les études suisses sur cette question qui ont abouti à prolonger le moratoire en Helvétie.

    Le Comité de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) est composé aux 4/5 de personnes qui travaillent directement dans le domaine biotech. C'est un avis partisan. Ce Comité refuse par ailleurs de communiquer ses données "brutes" qui pourraient être proposées à une analyse scientifique contradictoire, pourquoi à votre avis ?

    Il y a d'autres arguments contre les OGM et l'agriculture productiviste que je trouve pertinents, celui par exemple qui dénonce des mécanismes vicieux et viciés qui font de l'Europe PAC un exportateur massif de produits agricoles, ce qui a pour effet de ruiner les agricultures traditionnelles des pays pauvres, en Afrique en particulier. Ou le coup des gènes introduits dans les semences OGM pour les rendre stériles ou non germinatives, ce qui rend dépendant les agriculteurs de monopoles sans autre éthique que celle du profit maximum à court terme.

    Pourquoi sont ils si pressés de nous vendre leur produits suspects ?
    Aux USA ils mangent des produits OGM et de la viande aux hormones, ils ont deux fois plus d'intoxications alimentaires qu'ici. Aucun rapport ?

  • J'ai regardé les inscriptions sur une boite de mais et c'est bien garanti sans ogm ! par contre comme le disait fran , les perticides c'est une catastrophe ! Dans mon département on consomme deux fois plus de pesticides qu'ailleurs , chiffres d'importation du produit et de la production locale à l'appui ! les salades on un gout chimique amer prononcé et ça reste toute la journée .... quelles conséquences sanitaires à long terme ?

  • Dans nos pays "riches" nous avons encore le choix en tant que consommateurs, entre le bio, le non bio etc. Le porte-monaie et des considerations d'ordre pratique reduisent ce choix mais il existe encore.
    Ce que je reproche aux OGM, c'est d'abord le manque de donnees au long terme sur l'homme mais aussi sur l'environnement, sur les animaux, sur les insectes (tous ne sont pas nuisibles). Nous sommes interdependants les uns des autres, certains plus que d'autres et certains elements de la chaine alimentaire n'ont aucun choix. Je reproche ensuite aux promoteurs-producteurs d'OGM une approche extremement mercenaire denuee de toute ethique, comme le souligne Yesroll.
    Il est encore temps de poser des questions afin que les recherches menees le soient correctement, de facon vraiment scientifiques et non scientistes, en incluant les consequences sur tous les elements et echelons de la chaine alimentaire. Nous sommes plus que jamais les garants de demain, nous avons donc le devoir d'etre exigeants vis a vis de ces nouvelles techniques.

  • Entourloupe politique de bas étage

    - toute la question est gérée au niveau européen
    - On fait "grenelle" avec les Verts
    - le gvt (qui donne au parquet les ordres de poursuivre les faucheurs) fait comme si, et suspend l'autorisation OGM, sans avoir avancé d'un cm sur la plan scientifique ( sans s'en être donné les moyens)
    - comme il n'y a aucun élément scientifique, et que ce serait le seul motif valable, l'annulation par les instances européennes est inévitable
    - Fillon a déjà dit " on s'alignera sur l'Europe"qui
    - Le discours ce sera " notre décision nationale était géniale, mais ce sont encore les cafards de bruxelles qui veulent nous nuire

    Question: pendant la présidence européenne, quelles sont les initiatives prises par la France pour sensibiliser les autres pays à ce risque sanitaire??

  • Mais tonnerre de b de m... Ce n'est pas qu'une question sanitaire, c'est aussi potentiellement une question environementale, au sens le plus large du terme! Les deux etant liees, irremediablement. Tant qu'on ne prendra le probleme que par des petits bouts on arrivera nulle part. C'est l'ensemble qu'il faut considerer.

  • Mes tomates , ne sont pas OGM , dans mon jardin , avec du fumier au pied , elles ne sont pas si jolies , mais elles ont gout aux tomattes d'antan.Les nouvelles , qui poussent sans terre , juste avec de l'o et de l'engrais , sont degueu, même pas bon pour nourrir mon porc fermier , comme tant d'autres choses ,,,,,,,,,,,,devenu non discutable .

  • Continuons l'engrais chimique, le pesticide et tout le toutim, c'est drôlement plus rassurant.

  • Il n'existe pas que des mauvais usages des engrais, il y a aussi des façons de le produire, par exemple avec des ammonitrates. Ce n'est pas mauvais en soi, mais ce genre de produit est dangereux à stocker et transporter:
    Un beau procès retentissant, commence aujourd'hui ce 23/2:

    Dès le lendemain le 22 Sept. 2001, "on" a parlé d'ammonitrate, à commencer par le nitrate d'ammonium, malgré toutes les tentatives de démenti du groupe Total.
    De toutes façons, venu des salariés, c'est vite devenu irréfutable!
    Là, sans savoir, je me suis dit "fatalement": "Tiens tiens!"
    Et... "ya 95% pour cent que.... C'est pas la peine de chercher plus loin, le Grandcamp est "de retour", à Toulouse cette fois.
    Et oui, avant l'ammonitrate de Toulouse il y a eu par exemple, celui de Texas-City en 1947...

    En effet le procès de la Catastrophe AZF commence et sera même filmé. Ce sera très "pédagogique" certainement, le terme est très à la mode. Mais pas vraiment le bon exemple pour nos enfants...
    Nous pouvons cependant nous douter que rien ne manquera à la Tradition Française des "grands procès":
    Mauvaise foi, pressions sur des témoins, témoins "pénibles" écartés, faux témoignages, expertises contestables ou farfelues, ni les disparitions de pièces du dossier "délicates", pas même bien sûr la clémence envers les plus tristes personnages.
    Ici on n'est pas aux Etats-Unis, pays où les patrons voyous (mêmes avec Georges W. Bush) qui se font chopper vont "à l'ombre" pour longtemps, par exemple les ex-patrons d'Enron...

    C'est aussi une excellente illustration du modèle de société que l'UMP par exemple, tente encore de défendre:
    Ca se résume par: Les grandes entreprises ont le droit de faire tout ce qui leur plait, quoi qu'il arrive!

    Cependant, au moins deux présidents d'associations de victimes disent que la justice locale semble vouloir traiter correctement le procès et les victimes.
    C'est très bien! Qui va s'en plainde? Ca n'arrive pas toujours...
    Cela dit, l'entourage de l'affaire est très "spécial".

    Une seule chose reste sûre, il ne faut surtout pas se laisser entrainer à croire en des théories trop fumeuses, car quand le nitrate d'ammonium est là, (probablement très mal stocké*), "ça craint"!
    Et cela est sans aucun besoin de complot judeo-maconique, ni islamo-communiste, ou encore moins de l'ultra-gauche tapis dans l'ombre en Corèze, avant le Zambèze!!

    * Tout le monde sait d'autre part, que le groupe Total est le plus accidentogène de toute sa profession...
    N'oublions pas le Bételgeuse, il y a 30 ans déjà....
    =>Et pour quiconque ne sait pas ce que sont les "ammonitrate" :
    (même si on peut vivre, ou mourir sans le savoir)
    (les marins comme les pompiers, on le sait)

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nitrate_d%27ammonium
    http://marine-inconnue.blogspot.com/2008/09/azf-et-nitrate-dammonium.html
    Bien amicalement

  • Comme l'affaire AZF est aussi une "histoire d'engrais", elle a sa place ici sous cet article "OGM":
    Mais par erreur de ma part (une stupide fausse manip) j'ai traité le sujet sous l'article du vendeur de l'Huma".

    Il se raconte beaucoup de trucs bizarres à propos de cette catastrophe. Je soupçonne aussi un "truc" qui commence à vieillir depuis 8 ans, même si tout le monde n'en a pas encore compris le principe de base:
    "Recouvrez votre très gros mensonge "difficile à faire passer", par un autre! Un très très grand, et qu'il soit tellement absurde, que ceci déclenche d'interminables polémiques dans toutes les directions, qui finissent naturellement par noyer la Vérité toute crue et nue dans les nombreuses discussions à propos d'informations techniques que la plus grande partie de la population n'a pas les moyens de contrôler ni même seulement "mettre en doute".
    J'ai donc vite pensé que les très étonnantes thèses "complotistes" de Thierry Meyssian à propos du 11 Septembre 2001 n'avaient d'autre origine qu'une bonne farce absurde pour planquer l'horreur:
    L'administration de ce pauvre Georges W. Bush et lui le premier, n'ont pas du tout fait leur devoir de vigilance! (le + rigolo, C qu'il ya du monde pour croire Meyssian)
    On fait actuellement courir des histoires extravagantes à propos d'AZF, tout à fait dans cette optique.
    Un exemple marrant:
    Des essais militaires mystérieux et secrets autour de Toulouse? Il y a effectivement des industries "de défense" dans le coin. Tout le monde le sait. Donc des tests et essais "divers" aussi! Tout le monde va s'en douter....
    Et alors? Ca rend les mauvaises pratiques de stockage du nitrate d'ammonium moins dangereuses?

    Il y a sur la "toile" un magnifique roman de science fiction à propos de l'affaire AZF, c'est super!
    http://www.azf-10h18.com/
    http://danieldissy.net/azf-toulouse-dossier.html

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_de_l%27usine_AZF_de_Toulouse
    (là, on est dans le "soft" et le rationnnel, avec Wikipedia)

    C'est passionnant et beaucoup plus documenté que les bobards de Thierry Meyssian à propos du 11 Septembre 2001. D'autre part Mr Grésillaud fait un lien à la fois audacieux et pourtant vraisemblable, (là c'est très fort!) avec l'affaire AZF de la SNCF....
    C'est à la fois hallucinant et passionnant, surtout que certains détails sont réels et vérifiables, ce qui me "scia" quand j'ai constaté ça par la suite en "fouillant partout"... C'est très fort.
    Pour le reste, il "en rajoute" un peu!
    (et... Pour lui ce n'est pas la faute de Total...)
    Effectivement, deux explosions dont l'une à provoqué l'autre moins de 2 secondes plus tard, ça ne change rien à la négligence évidente. (ça peut par contre nous trouver un 2nd coupable) Mais à propos des deux explosions entendues "ça et là" par beaucoup de monde, dont l'une à provoqué l'autre moins de 2 sec plus tard:
    Peut-être il y en a eu qu'une seule mais... Si vous avez assisté à une très violente explosion une fois dans votre vie, quand ça "pète fort" loin de vous, vous avez toujours l'éclair et le souffle séparés par un "temps T".
    Ceci peut vous donner après coup, surtout quand vous avez été "sonné", l'impression de deux explosions successives....
    Enfin, moi, j'étais pas là et j'en suis bien content (revoir les images TV des gens "sonnés" sur les routes).
    En fait, s'il existe réellement un lien entre les deux "AZF", là on est effectivement dans le bizarre total, si j'ose dire... ;-))

    Bien navicalement / Met vriendelijke groeten
    Thierry Bressol OR1
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur consultant Telecom et radio, ancien officier de la marine marchande

  • Il a bien été fort établi que ce fameux hangar 221 était un haut lieu de la sous-traitance, avec des gens venus de l'interim recrutés n'importe comment, encore un abus d'externalisation d'activités qui ne devraient pas l'être.
    La CGT du personnel de l'usine le disait avant et après d'ailleurs, cette usine était une "usine poubelle", même avec l'obtention des fameuses normes bidon: ISO9002 etc....
    Le bar TGV est IS9000 lui aussi... C'est dire ce que c'est que la "certification ISO..."

    Ces sous-traitants intérimaires n'étaient pas formés et l'organisation du travail était du "n'importe quoi"! Encore une fois, quand on cherche l'accident, on le trouve!

    D'autre part, TOTAL crie son innocence, mais a payé sans discuter des indemnités dans toutes les directions! Pour moi le mystère c'est:
    Que se passait-il exactement avec ce nitrate? En lisant des infos à propos de la catastrophe de Texas City en 1947, ou seulement un bon dictionnaire à propos de ce produit on saurait qu'il est dangereux cet ammonitrate!!
    Il peut même exploser seul, sous des conditions de pression, de température et de ventilation qu'il vaut mieux éviter, pour ne pas passer dans le journal...

    L'autre mystère, c'est la possible double explosion. Avec la SNPE comme voisin... Il peut en effet s'être passé une autre connerie! Quoi?
    No sé, je n'ai pas eu accès à tout bien sûr.
    Ce que je peux vous dire qui est très bizarre:
    - Total en tant que maison mère, devrait être "prévenu" au procès tout de même. un scandale de plus.

    Le nitrate d'ammonium est très dangereux dans des conditions que je connais, (mon site) et peut péter SEUL sans aucun mélange et ces conditions à réaliser, je me demande comment ils ont fait pour que ça arrive!
    D'où les soupçons d'un certain nombre de gens à propos d'une cause extérieure.
    La voisine SNPE etc...
    Cela dit moi, je ne parle de ce que je connais.
    http://marine-inconnue.blogspot.com/2008/09/azf-et-nitrate-dammonium.html
    A propos, le juge d'instruction et la police ont refusé d'écouter de nombreux témoins qui se sont présentés... On ne vaut pas faire de peine aux décideurs de Total et à certains notables locaux...
    Ca au moins c'est évident.

  • le 2 mars, la décision européenne a été prise concernant les Organismes Génétiquement Malfaisants.
    La Commission Européenne a été désavouée par les États membres, et les moratoires sont maintenus.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu