Avertir le modérateur

Justice incompréhensible

3437077.jpgQuatre ans pour un père qui a violé sa fille, âgée de 12 ans. Difficile de comprendre. La cour d’assises de Rennes, ce  vendredi, a bien dit «  viol ».  Donc pas « attentats la pudeur » ni « attouchements », genre du vicelard qui reluque sa fille dans la salle de bain, et lui impose ses sales paluches. Non, viol soit, au sens de la loi, acte de pénétration. Et pour cela, le type s’en tire avec quatre de prison.

Je n’invente rien. Voici l’article de Ouest-France.

« Un père de famille de 36 ans a été condamné à 5 ans de prison dont un avec sursis, ce soir, par la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine. Il a été reconnu coupable de viols et d’agressions sexuelles, commis sur sa fille, alors âgée de 12-13 ans, au début des années 2000. Cet homme reconnaissait une partie des faits seulement. L’avocat général avait demandé 7 ans de prison.

 

« Jeudi et aujourd'hui, le procès s’est déroulé à huis clos, à la demande de la victime. L’accusé comparaissait libre, après avoir effectué quelques mois de détention provisoire en 2006, puis 2008. Il est retourné en prison ce soir. A la fin de sa peine, il devra observer une mise à l’épreuve de trois ans. Il est désormais inscrit au fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles.»

 

Essayons de comprendre. violence_enfant.jpg

 

S’il y a eu condamnation en cour d’assises, c’est que le crime a été établi. Et le crime de viol, dit le code pénal, c’est la pénétration imposée. Donc, le père a imposé à sa fille, par « contrainte, surprise ou violence » des rapports sexuels à sa fille. Et ce pas une fois. Non, alors que sa fille avait entre 12 et 13 ans. Une année d’enfer. Une année horrible qui, quoique puisse faire la justice restera comme l’abomination dans la vie cette fille. D’autres affaires de même nature permettent de dire que a jeune fille peut se reconstruire, et renvoyer dans la plus fermée des caves, ces faits que la justice, par son jugement, a désormais rangé parmi les pires horreurs de la vie sociale. Mais quand même…

 

Une des pires agressions. Et au final quatre ans. Rien par rapport à la gravité de l’acte. Je note aussi que les réquisitions du procureur général, sept ans, étaient modérées. J’imagine qu’il y avait un contexte particulier dans cette affaire. Je veux dire aussi que la prison est si dure qu’un avocat a une approche nécessairement favorable de l’indulgence d’un tribunal. On peut dire aussi que l’essentiel est que le fait soit déclaré criminel par la justice, et qu’il n’existe aucune outil pour dire que tel fait vaut certainement tant d’années de prison. Mais les Cours d’assises connaissent de plus en plus d’affaires de mœurs, sans doute la moitié des affaires jugées. Aussi, il est difficile de ne pas faire de comparaison avec telle ou telle affaire, et ce jugement de 4 pour le père violeur, et a plusieurs reprises, de sa fille age de 12 ans, livré comme cela à la presse, laisse l’idée d’une injustice grave.

child_abuse.jpg

 

Commentaires

  • Le nombre de viol sur mineur de - 15 ans est tout les ans en augmentation, tout ne peut pas etre du à une sortie du tabou, il y a une réelle perte des valeurs , une precarité croissante et tout un tas de facteurs qui font qu'on ne peut que rester affliger devant un tel constat.
    Il m'arrive de penser qu'on devrait raser cette societe de M..... et repartir sur des bases beaucoup plus saine a tout les niveaux!!!

  • Comme c'est à huit clos, nous n'aurons personne ayant assisté aux débats pour nous aider à comprendre.

  • Comprendre quoi?? rien n'excuse se crime qui a duré une année entiere .L'innocence aux mains de la perversité!20 ans je te lui aurait mis et c'est pas cher payé....

  • Je ne crois pas que les magistrats ou les jurés aient une complaisance particulière pour l'inceste, quelles sont les circonstances atténuantes ? On en saura jamais que pouic .
    Ou alors, une decision mi-chèvre mi-choux, en l'absence d'éléments probants, plusieurs années après les faits. On ne sait pas si le condamné fait appel, ce serait une indication.

  • Tel qu'exposé, c'est dérangeant effectivement.
    Je vois au moins une piste pour peut être justifier la modération, c'est le doute.
    Et ce qu'a pu dire la victime.
    C'est d'ailleurs un inceste autant qu'un viol.
    Un autre élément, c'est d'estimer le risque de récidive à zéro.
    Et puis l'accusé était en liberté depuis plusieurs années, il y a probablement une explication, simplement on ne sait pas laquelle.
    Quand vous dites que la moitié des affaires jugées en Assises sont des affaires de mœurs, je ne pensais pas que c'était tant que ça.

  • "Et puis l'accusé était en liberté depuis plusieurs années, il y a probablement une explication, "
    Que dalle pas d'explication ,c'est comme ça..pour avoir eu une histoire similaire dans mon entourage proche,je peut dire que le violeur est reste en liberté lui aussi plusieurs annees,..sa defense"c'est la petite de cinq ans qui l'avait aguiché "5 ans contre un homme de 34ans cela a duré deux année d'enfer pour cette enfant qui a finalement fini par raconter ce qu'elle subissait.Finalement condamné a......2 ans de prison et 3000 Euros de dommages!
    Et nous avons appris par la suite qu'elle n'etait pas la seule! ca me reste en travers de la gorge et je n'ai aucune pitié pour ce genre d'individu.

  • Les parents sont vraiment mous car pour une affaire de ce genre je l'attendrai à la sortie et je jure qu'il n'aurait plus l'occasion de remontrer ses cou..... même si je devrai faire de la peison ensuite.

  • @Lemanieu
    Je vais te dire ,sur l'affaire dont je parlais,je dois dire que la police a ete au top(pour moi),lorsque il ont interrogé le "coupable "le pere de la petite etait dans la piece d'a coté et les flics lui ont dit (veridique j'etais là)si vous voulez vous defouler c'est le moment nous on verra rien!! et tu crois que le pere a fait quoi??? rien...rien....rien...j'ai ete écoeuré,un homme avec une grande gueule comme lui,toujours a rouspeter apres les dérives de la societe n'a pas ete foutu de casser la gueule du pervers qui a osé s'en prendre a son bebe!j'ai regrette a ce moment là de ne pas en avoir une paire entre les jambes!!

  • Bon, avant de se poser la question : le président (la) de la cour d"assises de Rennes et les jurés sont-ils complètement tarés ? Il faudrait savoir pourquoi l'avocat général n'avait requis que sept années d'emprisonement. Or, on en sait que dalle.. Perso, j'aimerais bien butter ce genre de mecs, à condition d'être intimement convaincu des faits. Et là, on est dans un genre de caca : la parole de l'enfant contre la parole de l'adulte, des années après.
    Et puis quelles sont les motivations de l'enfant devenue adulte? Pourquoi l'accusation ne suit-elle pas ? Et ben, chers camarades, nous ne le saurons jamis.

  • Vraiment bcp de questions

    Mais, attention ! a moins que le journal dise n’importe quoi le mec a été condamné pour viol. S’il y avait eu requalification en attouchements, l’article le dirait et le mec n’aurait pas pris 4 ans ferme.
    C’est ça qui me tracasse.
    Si la cour a condamné, c’est qu’il y a eu viol, viol du père sur la fille de 12 ans. Non, entre 12 et 13 ans, donc le fait s’est reproduit. C'est-à-dire plusieurs viols.

    Viols répétés incestueux, sur une si jeune enfant, c’est au minimum 10, faut pas charrier.

  • moi je trouve que ce n est pas asser payer car cette enfant va s en souvenir toute sa vie dans des cas comme cela il devrait etre castre car il recomenceront tot ou tart on donne plus d annee de prison quand on vol une banque alors que ce n et que de l argent que pour la vie d un enfant c est honteux on leur donera bientot des medaille s

  • Faut pas s'énerver comme ça Gilles ou Brigitte. Tout le monde est toujours d'accord pour à peu près toutes les mesures coercitives, enfin parfois. Mais :
    - personne ne veut remettre la peine de mort, pour les cas extrêmes de crimes avec multiples récidives, histoire de remettre un peu de dissuasion, même si tous n'y souscrivent pas.
    - personne n'accepte de prendre des dispositions efficaces, au plan par exemple de la castration chimique ou tout de suite on trouve cinquante spécialistes pour dire qu'on n'a rien compris que c'est pas de cette façon qu'on réglera les problèmes, etc.

    En somme, il y a toujours plein de bonnes raisons, pour ne rien faire, ou laisser faire et ensuite s'offusquer, de ce que le système ne gère rien, ne contrôle pas grand chose et fonctionne dans l'anarchie.

    Il faudra bien un jour décider que la protection des victimes revêt une importance supérieure au confort des criminels et agir en conséquence. Mais avec notre système 50/50 de pour et de contre où l'exploitation politicienne qui suivrait immédiatement, les politiques préfèrent ne pas risquer leur réelection avec des projets de lois à risques polémiques. Dont acte.

  • Quand les journalistes arrêteront de nous exposer les stipulations de la loi je pourrais essayer de donner mon opinion sur leurs retranscriptions des fais immanquablement tronqués.

  • Le journaliste n'a pas pu assister à l'audience puisque c'est un huis clos, ce ne serait pas la première fois qu'un journaliste dit n'importe quoi sur un procès, peut-être y a-t-il eu requalifiquation après tout.

  • Il est mort le poète, Alain Bashung :
    http://www.youtube.com/watch?v=TeaToYHqOfE&feature=related

  • Coolguy,

    Je vais faire le docte que je ne suis pas : la loi ne stipule pas, comme un mauvais contrat, elle fraie. Pour le fun lol.

  • Ca vous étonne?
    Dans une société qui n'a plus d'autres principes que le droit et la protection de la propriété, la corruption, l'argent et une autorité basée sur le népotisme familiale et la violence sociale, il ne faut pas s'attendre à mieux...
    D'autre part, on défend le droit de la propriété "matérielle", mais semble-t-il pas trop, celui des enfants sur leur propre corps.... Il en est de même d 'autre part, pour celui de chaque adulte.

    Le jury populaire d'une Cour d'Assises se veut une preuve de démocratie mais, c'est comme pour les élections! Les lois des "grands nombres" et des statistiques, garantissent plus la Loi de la médiocrité intellectuelle et morale naturellement majoritaires (ce fut d'ailleurs prouvé scientifiquement par l'Université de Berkeley) que le jugement serein, intelligent, efficace, clairvoyant pour la suite de la vie de la victime et de ses proches comme de celle des accusés, en un mot, un jugement juste....

    Bien navicalement / Met vriendelijke groeten
    Thierry Bressol OR1
    - Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/

  • Juste bravo pour votre blog, qui informe, décrypte et donne les éléments de compréhension indispensables à ce système juridique devenu parfois incompréhensible pour nos concitoyens...

  • Incompréhensible...

  • On se demandait dimanche s'il y avait à notre époque plus d'incestes qu'il y a 50 ou 100 ans ou si c'était juste qu'elles sont plus connues, sanctionnées, médiatisées.
    Je m'étonne même qu'il semble y avoir peu d'études sociales et psychologiques sur la question.

  • Il ne doit pas y avoir plus d'incestes aujourdhui qu'avant. Il y a cinquante ans, les gens se taisaient, personne ne voulait entendre les enfants.

  • Démagogie quand tu nous tiens...

  • injustice !

  • savoir quel peine encours un pere qui a fait des attouchements sur sa fille mineur en 2003

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu