Avertir le modérateur

Exclusif : Les harkis n’existent pas

Toujours frais, Georges Frêche, président de la région Languedoc-Roussillon, s’adressant le 11 février 2006 à des responsables d’associations harkies : « Vous êtes allés avec les gaullistes (...). Ils ont massacré les vôtres en Algérie (...). Ils les ont égorgés comme des porcs. Vous faites partie de ces harkis qui ont vocation à être cocus jusqu'à la fin des temps (...). Vous êtes des sous-hommes, vous êtes sans honneur ».

06-02-14-freche-harkis.jpg

 Réponse logique : plainte pour injure publique, pas de problème, formée par les associations, et là, problème. Hier, la Cour de cassation a rejeté la plainte. Frêche est innocent.

Est en cause l’injure publique définie par l'article 33-3 de la loi du 29 juillet 1881, qui incrimine des injures proférées « à raison de l'origine, de l'ethnie ou de la religion d'une personne ou d'un groupe de personnes ».

harkis_colonisation_suite.jpgOr, la jurisprudence de la Cour de cassation est faite, et depuis un arrêt du 12 septembre 2000 (n° 99-82281), confirmée plusieurs fois, dont encore le 29 janvier 2008 (n° 06-86474).

- « Les propos incriminés fustigent les français musulmans non à raison de leur origine religieuse ou ethnique, mais à raison de leur choix politique au moment de la guerre d'Algérie en les qualifiant « de traître à la patrie ». Ils ne visent pas des personnes formant un groupe suffisamment restreint pour qu'un soupçon plane sur chacun de ses membres et leur donne le droit de demander réparation du préjudice résultant de l'infraction.

- « En revanche, lorsque l'injure formulée de manière générale vise une pluralité de personnes formant un groupe restreint, chaque membre de ce groupe, atteint par l'injure dispose d'un droit individuel à demander réparation du préjudice qui lui a été causé. Un particulier, fils d'ancien harki, justifie de pouvoir se reconnaître légitimement offensé par les invectives mettant en cause « les harkis » filledeharki.jpg

Je précise au passage qu’un arrêt (14 octobre 2003, n° 03-80852) concerne d’après la Cour de cassation un certain Raymond C. qui dans une haute analyse politique dénonçait ses adversaires politiques comme traîtres, expliquant qu’ils étaient « les harkis de Mitterrand. » A ceci prêt que le Raymond C. était un Raymond B, à savoir Raymond Barre. Ah, les balourds…

Bref, la jurisprudence était faite : un particulier peut agir, pas une association. D’où la question : mais pourquoi le avocats se sont-ils embarqués dans cette fausse piste, en agissant contre Frêche à partir des associations ?

 

Réponse : par une lecture simple de la loi, je veux dire de la loi n°2005-158 du 23 février 2005 « portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés. » La fameuse loi qui enjoignait aux profs d’enseigner « le rôle positif de la colonisation ». Cet article a été abrogé, mais restent de grands morceaux de la loi.

 

Voici le grandiloquent article 1 : « La Nation exprime sa reconnaissance aux femmes et aux hommes qui ont participé à l'oeuvre accomplie par la France dans les anciens départements français d'Algérie, au Maroc, en Tunisie et en Indochine ainsi que dans les territoires placés antérieurement sous la souveraineté française. 

harkis_.jpg« Elle reconnaît les souffrances éprouvées et les sacrifices endurés par les rapatriés, les anciens membres des formations supplétives et assimilés, les disparus et les victimes civiles et militaires des événements liés au processus d'indépendance de ces anciens départements et territoires et leur rend, ainsi qu'à leurs familles, solennellement hommage. » Beau comme de l’antique.

Et l’article 5 précise qu'est interdite « toute injure ou diffamation commise envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur qualité vraie ou supposée de harki, d'ancien membre des formations supplétives ou assimilés ».  

Les avocats des harkis estimaient donc que c’était l’occasion de sortir de la jurisprudence antérieure, car l’article 5 de la loi reconnaissait cette fois-ci « le groupe de personnes ». Oui, mais non… Car cette loi écrite avec les pieds et remplaçant l’encre par de la bibine n’avait pas prévu de sanction. C’est la loi sirocco, la loi qui brasse de l'air. « Mon petit Georges, ce que tu as fait ce n’est pas bien. Mais, on en tellement rien à fiche des harkis que l’on ne va tout de même pas leur donner les moyens d’agir en justice ».

Je déplore donc que le sur-homme Frêche ne soit pas condamné pour ses propos injurieux. Injure car il n’y a aucune idée dans les propos traitant autrui de sous-homme. 

Quant aux harkis, il faudra bien que nous arrivions à leur rendre un vrai hommage, ces hommes à qui l’ont fait depuis 50 ans le reproche d’avoir été fidèles au gouvernement de la République. Une faute impardonnable...

N'est-il pas temps de regarder notre histoire en face?

velickovic_02.jpg

Commentaires

  • Non non non, Frêche n'est pas innocent, fuck la cour de cassation et toute la jurisprudence. Ce gros (expression outrageante) mérite d'être châtié comme il se doit.

  • Y aurait-il encore des vieux reflexes colonialistes dans nos institutions ?...

  • Avec de tels jugements, comment voulez-vous que ces familles humiliées, meurtries, ne déversent pas un jour leur haine en sifflant la Marseillaise ? Et qui seront poursuivies pour outrage à leur Nation par les mêmes juges ?
    Exit Frêche !

  • Ce que nous avons fait avec les "supplétifs" et les harkis est absolument dégueulasse Ils nous ont aidés et nous les avons livrés a la vengeance barbare de ceux qu'ils nous avez aidés a combattre
    Degaulle porte l'entière responsabilité des horreurs commissent vis a vis des harkis abandonnés par l'armée
    En ce qui concerne ceux que nous avons rapatrier en France,nous les avons parqués comme des pestiférés
    En ce qui concerne Freche,j'ai le plus profond mépris pour ce sous néandertalien Et dire qu'il est professeur

  • pauvre type se freche ses harkis se sont battus pour la france ils ont donnés leurs vies

    et nous ont les a traités comme des chiens c est une honte j ai que du mepris pour se bonhomme c est une m ....

  • La justice du peuple (53% des français ?) a parlé. Cette fumeuse justice soi disant indépendante (d'elle même et non pas des ordres venus de la présidence) aime ficeler et embrouiller les affaires les plus simples pour faciliter la vie des politiciens. Ces politiciens qui se disent d'opposition et colleaboent avec ceux contre qui ils devraient lutter. Ces politiciens qui ne représentent que leur parit et JAMAIS les gens qui ont voté. Ces gens que nous angraissons avec nos impots et qui se moquent des contribuables. Mieux celui ci concerné est un fonctionnaire de l'éducation nationale. Alors entre fonctionnaires (vous savez ces gens qui font les gréves et les manifs) il faut s'entr'aider pour continuer à profiter des contribuables englués dans ces verbiages sournois et despotiques.

  • Monsieur a l'indignation sélective ! oui à la liberté d'expression pour Orelsan, non pour Frêche. Si Frêche avait insulté uniquement les femmes Harki qu'auriez-vous dit ?

  • France Pays des droits de l'homme? "Parler des autres c'est parler de soi"... Freche c toi le sous homme ! ah oui c toi le gros porc aussi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • pour moi rien ke le nom harki c'est une insulte (suffi d'appeler un harki "harki" (ou fils de harki) pour l'insulter)

    sinon j'ai pas bien capter on peut les traiter de sous homme ou ya ke freche k'a le droit??

  • informez bien et faîtes vraiment du droit.
    Les propos tenus par Frèche ne se sont jamais adressés aux harkis en général, mais aux harkis présent lors de cette réunion publique. Il se trouve que par le jeu d'alliance politique locale, cette association d'harki a passé un accord avec la droite locale, gauliste.
    Avec un peu d'histoire on se souviendra que ce sont les gaulistes qui ont abandonné les harkis en algérie dans les années 60 et cela a fait des centaines de morts chez les harkis.
    voila pourquoi les personnes harkis présentes se sont faites traitées de sous hommes, voila les faits, voila les jugements + appel + cass
    Dire le contraire c'est de la désinformation !

  • Les HARKIS ont été méprisés par les Français qui ne leur reconnaissaient aucun droit non plus aux rapatriés. Sauf que les uns et les autres étaient des héros en 1945.
    Ce n’est pas l’armée qui a abandonné bien des HARKIS en 1962 les vouant sciemment à un massacre certain, mais les officiers nouvellement nommés par DE GAULE pour ce faire.
    Nombreux ceux qui ont vécu cet épisode et qui peuvent en attester.

  • Mais arrêtez vos conneries il a pas insulté une race ou une religion mais une partie de gens qui ont trahis leur pays, y a rien de raciste la dedans, c'est comme si on insulté les collabo français de 39-45.
    Deux poids deux mesures

  • Y aurait-il de bonne raison de se faire traiter de sous-hommes? parce que l'on est allé serrer la main des UMP, ce qui fait qu'on arrive en retard chez Freche ??

    Le propos est injurieux, au sens de la loi. Je ne pense pas qu'il ya de discussion.
    Le fait d'être allé à la manif UMP n'est pas un fait justificatif, pour le moins...
    La Cour de cassation applique strictment le droit, c'est bien évident.

    Il reste
    - des propos injurieux, au sens pénal
    - une loi du 23 février 2005 qui n'est que de la poudre aux yeux
    - une difficulté impensable à parler de notre histoire

  • Parfois je me prends comme Eva Joly à douter de la justice.

  • Attention...

    Langudoc-Roussillon == Septimanie

    mer méditerranée == mer de Frêche

    Frêche == GROS CON

  • Personnellement, les propos de Frêche ne m'ont pas choqué lorsque j'avais vu les images...
    C'est comme s'il s'était retrouvé devant un groupe d'homosexuels soutenant le FN...
    Il aurait dit alors : "Vous avez rejoint le FN alors que les ratonnades contre les homosexuels ont été courante chez ces gens là, vous êtes des sous-hommes, vous êtes sans honneur"

    Personnellement, j'aurais dis : "Vous êtes des gros cons, vous participez à un truc avec des gens qui ne vous aime pas"

    Donc entièrement d'accord avec Pierre, il y avait un contexte, et c'est la faute à ceux qui suivent n'importe quel troupeau sans connaître l'identité et le passé de ce dernier.

  • Une insulte de ce genre devrait etre condamne, inadmissible, vraiment un pauvre type ce Freche.

  • Gilles c'est vrai que si le propos de Frêche est condamnable, pourquoi celui d'Orelsan ne l'est-il pas ?

  • Je ne comprend pas le laxisme générale en faveur de Georges Frêche. Cet homme est coutumier des dérapages verbaux et je suis sur que le jour ou il perdra son trône au sein de la Région, on découvrira des magouilles.

  • Je rejoins tout à fait Pierre et Peter : On fait semblant d'oublier le contexte.

    Il est incontestable que traiter n'importe qui de "sous-homme" n'honore pas celui qui le dit et je suis complètement d'accord pour considérer ceci comme une injure. Mais, encore une fois, ce n'est pas l'ensemble des Harkis qui était visé ; seulement ceux qui étaient là. Ce sont eux qui auraient dû porter plainte, à titre individuel. Et je n'aurais pas été fâché qu'ils gagnent.

    Je suis également de tout coeur avec Isabelle : Orelsan ne serait qu'un poète incompris auquel tout est permis, aux titres conjugués de la "licence poétique" et de la liberté d'expression quand Frèche qui, reconnaissons-le, a été plus drôle, ne serait qu'un "pauv'con", comme dirait Talonnet ?

    "Dura lex sed lex" pour Frèche ; "¡Libertad!" pour Orelsan ?

  • Il est inconcevable d'avoir des propos aussi indignes sur des êtres vivants qui, au péril de leur vie, ont permis à la France d'être actuellement, ce qu'elle est. Peut-être que cet ignoble individu qu'est Frêche (il ne mérite pas l'appellation de Monsieur réservée à des gens normaux) a, peut-être passé cette "mauvaise période" de l'histoire bien caché avec des parents ou amis collaborateurs de l'ennemi de l'époque ?

    On disait dernièrement que la Justice allait à veau-l'eau; Ce jugement de la cour de cassation le confirme, hélas.

    Pauvre France ! Cet homme n'a plus le droit d'appartenir à ce parti (PS) que je sers avec conviction.

  • Je ne suis pas d'accord avec vous, Pierre, ne jouez pas avec les mots. C'est bien contre tous les harkis qui ont tout perdu : la patrie, leur terre natale, leurs familles, leurs biens - qui étaient tous visés et pas seulement ceux qui étaient présents. Oui, il y a eu accord , oui, les harkis étaient abandonnés à leur sort par le même gouvernement. Vous dites cela parce que cet accord était fait avec la droite locale ? Et si c'était la gauche locale , vous auriez changé d'avis ? Il ne s'agit pas des tendances politiques, IL S'AGIT DE CITOYENS FRANCAIS QUI ONT TOUT QUITTE POUR LA FRANCE et qui se voient aujourd'hui traités de sous-hommes sans parler de traitement qui leur a été infligé par le passé.
    Ce qui m'intrique, c'est pourquoi Mr FRECHE a été relaxé. Un simple quidam est aussitôt condamné pour des propos racistes, discriminatoires, segrégationnistes, que sais-je encore ! Mais l'homme politique peut donc insulter, mépriser ses électeurs. Mais l'homme est politique c'est parce que nous l'avons ELU ! Ce n'est ni une faveur, ni un avantage. C'est un devoir envers tous les citoyens français. Et je ne parle pas d'incident récent au plus haut niveau. Et je me pose toujours la question : où va la France ? Quand les Français se rendront compte que chaque jour ils perdent un peu de leur liberté. Croyez-moi, il n'y a pas que le ventre, belle voiture, belles vacances et belle maison qui comptent. Vous êtes en train de perdre des valeurs essentielles comme LA LIBERTE, LA FRATERNITE, LA SOLIDARITE. Cela vous dit encore qch ? Et le siècle des Lumières en France, vous l'avez aussi oublié ?

  • Propos condamnable pour l’un (Frêche) et pas par pour l’autre (Orelsan) ?...

    D’abord

    1. Moralement, les deux sont condamnables. Mais c’est « ma morale », et pas la loi.

    2. D’abord le problème, c’est
    - censure
    ou
    - expression, puis débat, et le cas échant procès.

    Très différent, nous sommes d’accord ! On dit surtout à Orelsan : « tu ne dois plus chanter cette chanson, car elle dit la vérité, qu’on ne veut pas voir »

    3. « Sale pute » ou « sous- homme » ce sont des injures, au sens de la loi. Pas de doute là dessus

    4. Ensuite, y a-t-il imputation à une personne ou à un groupe (au sens de la loi) ce qui rend les poursuites possibles. Si les personnes qui étaient présentes ce jour-là avaient porté plainte elle-même, ou si des particuliers l’avait fait, tout laisse à penser que la condamnation aurait été prononcée.

    L’échec de la procédure contre Frêche, c’est bien à cause du groupe non-identifié au sens de la loi, malgré la loi de 2005 (qui n’était que de l’enfumage).

    FaPropos condamnable pour l’un (Frêche) et pas par pour l’autre (Orelsan) ?...

    D’abord

    1. Moralement, les deux sont condamnables. Mais c’est « ma morale », et pas la loi.

    2. D’abord le problème, c’est
    - censure
    ou
    - expression, puis débat, et le cas échant procès.

    Très différent, nous sommes d’accord ! On dit surtout à Orelsan : « tu ne dois plus chanter cette chanson, car elle dit la vérité, qu’on ne veut pas voir »

    3. « Sale pute » ou « sous- homme » ce sont des injures, au sens de la loi. Pas de doute là dessus

    4. Ensuite, y a-t-il imputation à une personne ou à un groupe (au sens de la loi) ce qui rend les poursuites possibles. Si les personnes qui étaient présentes ce jour-là avaient porté plainte elle-même, ou si des particuliers l’avait fait, tout laisse à penser que la condamnation aurait été prononcée.

    L’échec de la procédure contre Frêche, c’est bien à cause du groupe non-identifié au sens de la loi, malgré la loi de 2005 (qui n’était que de l’enfumage)

    Faut-il identifier le groupe? c'est une question. La loi l'a fait pour d'autres, mais pas pour "les harkis", ou "les femmes".


    Plus fondamentalement

    Je crois que la véritable question est « idée ou pas idée ? ». Dans la jurisprudence de la CEDH (un peu moins qu’aux US avec le 1° amendement, mais c’est la même logique), tout idée même la plus détestable doit pouvoir s’exprimer. On gagne toujours a ce que les idées nocives soient sur la table, car ça permet de savoir ou on en est, et de les combattre en les livrant au débat public, et le cas échéant à la loi, dans ses limites traditionnelles : injure, diffamation, provocation à commettre une infraction, ou apologie.

    Orelsan n’en reste pas à « sale pute » (injure à destinataire inconnu, ce qui empêche la poursuite). Il décrit le désarroi d’un mec qui, largué par sa copine, rêve de violences à son encontre. C’est la description d’un processus humain, hautement condamnable, mais en droit les mots ne semblent pas condamnables, car il décrit un mec perdu, mais il n’encourage pas à commettre les actes. Il donne un témoignage sur le cerveau d’un mec en perdition.

    Si Frêche veut faire un texte, ou un livre, pour expliquer le fonds de sa pensée sur les harkis, qui se faisaient à l’époque (2006) embobiner par cette loi bidon (2005), il aurait raison et liberté, et bien entendu rien dans la loi n’empêcherait la publication de son livre. Ce n’est donc pas une idée qui est contestée, mais le contraire d’une idée : un mot qui ne renferme rien, si ce n’est l’expression d’une donnée très péjorative : la qualité de sous-homme. Donnée qui tombe d’autant plus sous le coup de la loi qu’elle s’en prend à la personne, et non pas à une attitude politique ou à un comportement.

    On défend un mot violent, s’il a du contenu, par ce qu’il permet d’avancer dans la compréhension. On condamne l’injure, violente elle aussi, mais qui ferme la porte au débat, ou le complique en blessant inutilement.



    Plus fondamentalement

    Je crois que la véritable question est « idée ou pas idée ? ». Dans la jurisprudence de la CEDH (un peu moins qu’aux US avec le 1° amendement, mais c’est la même logique), tout idée même la plus détestable doit pouvoir s’exprimer. On gagne toujours a ce que les idées nocives soient sur la table, car ça permet de savoir ou on en est, et de les combattre en les livrant au débat public, et le cas échéant à la loi, dans ses limites traditionnelles : injure, diffamation, provocation à commettre une infraction, ou apologie.

    Orelsan n’en reste pas à « sale pute » (injure à destinataire inconnu, ce qui empêche la poursuite). Il décrit le désarroi d’un mec qui, largué par sa copine, rêve de violences à son encontre. C’est la description d’un processus humain, hautement condamnable, mais en droit les mots ne semblent pas condamnables, car il décrit un mec perdu, mais il n’encourage pas à commettre les actes. Il donne un témoignage sur le cerveau d’un mec en perdition.

    Si Frêche veut faire un texte, ou un livre, pour expliquer le fonds de sa pensée sur les harkis, qui se faisaient à l’époque (2006) embobiner par cette loi bidon (2005), il aurait raison et liberté, et bien entendu rien dans la loi n’empêcherait la publication de son livre. Ce n’est donc pas une idée qui est contestée, mais le contraire d’une idée : un mot qui ne renferme rien, si ce n’est l’expression d’une donnée très péjorative : la qualité de sous-homme. Donnée qui tombe d’autant plus sous le coup de la loi qu’elle s’en prend à la personne, et non pas à une attitude politique ou à un comportement.

    On défend un mot violent, s’il a du contenu, par ce qu’il permet d’avancer dans la compréhension. On condamne l’injure, violente elle aussi, mais qui ferme la porte au débat, ou le complique en blessant inutilement.

  • « Les propos incriminés fustigent les français musulmans non à raison de leur origine religieuse ou ethnique, mais à raison de leur choix politique au moment de la guerre d'Algérie" Mais c'est bien sûr! ils ont eu le choix...non mais on croit rêver....

  • On attend des élus un niveau de conscience supérieur à celui d'un rappeur immature ; la question n'est pas de savoir si les harkis ont choisi le bon ou le mauvais camp.
    Il s'agit d'une population qui a été massacrée dans des conditions atroces, et dont une partie a été parquée dans des camps français, mise sous tutelle, déprivée de droits fondamentaux.
    Aucun enjeu politique ne peut justifier les propos de Frêche ; que dit-il en effet ? Vous avez été massacrés et banis parce que vous aviez fait les mauvais choix, et vous continuez...
    Il est à l'unisson avec le discours et les actes du FLN et ses crimes contre l'humanité.
    Je recommande une ballade dans les dunes autour de Montpellier, enchaîné à un 4x4. Ce serait bon pour sa ligne.

  • Antimythe , je vous rejoins dans vos propos !

    Je rajouterai , que j'ai un profond respect pour eux au même titre que les autres combattants Français ! Leur religion n'a rien à voir et on s'en fout !

    Si on se réfère aux commentaires une majorité de Français pensent comme nous ?

    Il serait souhaitable que le gouvernement rafraichisse cette période ne serait ce que pour faire oublier des propos qui nous font honte en tant que Français !

    L'histoire leur donne raison quand on sait ce que l'Algérie subit depuis 50 ans de la part de de la dictature et des intégristes ! ça n'est malheureusement semblerait il qu'un début !

    De nombreux Algériens d'Algérie disent encore qu'ils vivaient mieux du temps de la France ! Et pour preuve tous souhaitent venir en France car tout est misère là bas !

    La comparaison avec les collabos est ridicule car l'Algérie était Française et le massacre de 150 000 harkis (y compris femmes et enfants ) et de plusieurs milliers de pieds noirs avec leur familles en 1962 par le FLN ne se rapproche t il pas des méthodes nazies ?

    Moi et les miens sommes honorés lorsque nous rencontrons un ancien combattant Harki et qu'il nous salue !

    Concernant les sifflements au Stade , je doute très fort que cela vienne d'eux qui sont doublement Français ! Et même si c'était le cas , ils auraient "eux" d'excellentes raisons de le faire , contrairement aux autres qui n'en ont vraiment aucune et ceux là on ne les retiens pas !

  • Je n'ai pas réussi a retrouver sur le net un enregistrement réalisé par des étudiants sur des propos tenus par Freche en amphi il y a quelque temps En résumé,il expliquait aux étudiants que les gens dans sa région sont des cons,et qu'une fois élu il se fout de leurs avis et de leurs états d'âmes Avec cynisme,il décrit son système pour tenir les gens En cour de campagne je leur dit que je les aime,que j'aime ma région (j'ai fait court,car les propos sont long et plein de morgue et de suffisance) et de conclure Ils pensent que je suis comme eux et ils votent pour moi ces cons

  • Que ce soit les propos de Freche ou d'orelsan ,la réprobation populaire a laquelle devrait s'ajouter celles de ceux qui sont censés représenter la nation (les politiques élus et ministres) devraient se faire entendre haut et fort,car démonstration est faite que la justice,ne peut pas grand chose et que surtout la justice est hors du temps de médiatisation A quoi bon interdire et condamné des mois après,que les propos se soit propager dans tout les supports d'informations,aux 4 coins de l'hexagone et bien au delà
    Pour les victimes c'est trop tard,pour les mis en cause,cela n'a plus de sens

  • pour moi rien ke le nom harki c'est un honneur...
    l'Algérie est un pays sans honneur, un pays de sous-hommes, baigné par la mer de Frêche.

  • tout le monde et outré quand jean marie le pen parle des chambres a gaz,quand dieudo parle de l histoire et sont souvent condannés eux et lui bien sur avec ses bras long reussit a s'en sortir;vive la republique vive la france des dictateur

  • L'Algérie .... une population qui subit une dictature , sans démocratie , le joug de tous les profiteurs de ce régime , pris entre eux et les intégristes ...drôles de perspectives !
    On se contrefout de la notion d'honneur de pays étrangers ! on parle ici des Français! henri

  • L'injure et l'insulte bien réelles qui nous occupent ici émanent d'un homme politique
    s'adressant à des adversaires politiques, hier alliés, et passés aujourd'hui à l'opposition
    municipale.
    Il est exact que le général De Gaulle porte la première des responsabilités ds la politique
    de trahison et d'abandon dont furent victimes les harkis en 1962; le tort de Fréche est d'avoir osé faire un paralléle entre le ralliement de ses interlocuteurs à cette opposition
    vaguement gaulliste et la tuerie de l'indépendance, qui a marqué à jamais la mémoire
    des survivants et de leurs enfants, comme c'est le cas de la communauté arménienne pour les massacres de 1916/1917 en Turquie ou la communauté juive pour la Shoa.
    M Fréchea versé de l'huile bouillante sur ces plaies toujours à vif ; son style oratoire est
    fréquemment de ce style,c'est un politique flamboyant, fin et brutal.
    Pour terminer,je suis également surpris que la droite, assimilée au FLN égorgeur, n'ait pas
    porté plainte, c'est la preuve qu'elle attache peu de crédit à ces ralliés ; M Fréche a besoin
    du poids électoral des harkis, c'est lui faire un mauvais procés que de prétendre que ses
    propos , au demeurant offensants, visaient cette communauté.

  • @pierre :
    parler de quelques centaines de morts, ce ne serait pas une GROSSE désinformation ?

  • Ce qui est malheureux, c'est que l'on considère mieux en France les descendants de felouzes qui agressent nos gosses dans les banlieues.
    Pauvre France !!!

  • video trucages de listes
    http://www.dailymotion.com/video/x6wt0f_quand-george-freche-se-vante-de-tru_news
    video sur les cons
    http://www.youtube.com/watch?v=t55CC7U82nc
    video avec Royal
    http://www.youtube.com/watch?v=V_h-BdKyqLM&feature=related
    video Sarkozy/Koucner JUIF
    http://www.youtube.com/watch?v=jnvNDbj18_Q&feature=related

  • http://blog.mondediplo.net/2007-07-06-George-Freche-Israel-les-juifs-et-l-antisemitisme

  • freche et les noirs de l'equipe de france
    http://tf1.lci.fr/infos/france/0,,3356331,00-georges-freche-derape-persiste-.html

    Toujours pas dégouté du personnage......j'arrête de souiller mon écran avec un truc..un machin..pas "Fraîch"!!!

  • harkis et alors

  • Comment se fait il que les languedocien(ne)s continuent à élire un type aussi peu ragoutant ?

    Les Français et les Algériens auraient beaucoup à gagner en regardant notre histoire en face.
    Cette histoire devrait être enseignée des le primaire.
    C'est une longue histoire commune qui mérite un vrai processus binational.

  • C'est dans un cas comme celui là que l'on voit que la justice française est pourrie jusqu'a
    la moelle.Inutile d'en rajouter,le constat est là et les électeurs du Languedoc devraient se poser des questions sur le "grand homme" qu'ils élisent pour les représenter.

  • Hier, j'ai exprimé mon indignation aux propos tenus par un homme politique élu concernant les harkis, citoyens français, abandonnés par tous parce que pour eux le mot Patrie a eu plus de sens que l'on ne constate pas aujourd'hui dans la population en France. J'ai parlé également de la restriction des libertés. Que lis-je dans 20 minutes d'aujourd'hui ? Un article : "Ca devient dur, dur d'être rebelle". La dernière phrase de l'article est plutôt inquiétante, sommes-nous déjà tous fichés par RG-DST du simple fait que nous voulons la justice juste, les hommes politiques conscients de leurs devoirs ? Si c'est cela, c'est que la France est déjà une dictature sous-jacente. Heureusement, il reste encore le préambule des droits de l'Homme, la constitution et les principes généraux de droit ! Osera-t-on les bafouer aussi ?

  • http://leweb2zero.tv/video/coubiac_52451292d348029
    Je met ce lien sur cette note aussi pour ceux qui n'auraient pas la curiosité d'aller sur la note de "l'ex braqueur au barreau".A regarder jusqu'au bout.

  • Là où je suis, ya pas de haut débit possible....

    Ce Freche est probablement ce qui se fait de pire et de plus odieux en France, en matière d'élu local.
    Ce qui est arrivé aux harkis, nous montre concrètement aussi, la vraie valeur d'un Etat qui ne respecte plus de longue date, même sa parole et ses valeurs affichées.
    (tout ça n'encourage pas à servir la France)
    Et Freche, il en rajoute une couche, tout ça n'est pas très gentleman, et pas très sympathique.
    Le blog-captain vient de dire et répéter d'ailleurs, le principal.
    J'espère ne jamais rencontrer de visu ce triste personnage et ne comprends pas qu'il existe dans sa région, des gens assez crétins pour voter pour cet individu et ses amis.

  • Ben.... peut-être que les gens non pas voté pour sa truffe???ce serait pas la première fois qu'il truque un scrutin!

  • @kriptonite pose là une question délicate... ;-))
    De nombreux notables "indéracinables" de province sont en effet soupçonnés, trop souvent avec raison, de fraude électorale massive et organisée méticuleusement. Qui va croire que ça n'est arrivé qu'à Paris?
    - C'est arrivé à Dieppe, où j'ai habité 9 ans, là je le sais. Pour Georges Frêche j'avoue y avoir pensé mais...
    Si mon nom de famille est de "là-bas", je n'y suis pas.
    Et.... C'est un peu dommage mais ce n'est pas Frêche qui va m'y attirer!

    La fraude électorale est comme la corruption, elles sont là toutes les deux les s...
    On en est sûr, car il ya des traces évidentes. Mais qui va savoir avec précision?
    Qui va pouvoir prouver ça? Alors que tout est verrouillé mieux qu'en Allemagne de l'Est au bon vieux temps de la DDR?
    Ca nécessite un vrai changement de régime, et de lancer une vaste enquête avec des gens vraiment indépendants et décidés à "casser du ripoux"....
    Vaste programme disait le général, qui mit l'Otan à la porte.

  • bonsoir à tous

    la guerre d'Algérie est un sujet encore brûlant oui il est plus que temps que nous reconnaissions ce que nous avons fait aux Harkis
    saviez vous que lors du départ des troupes françaises d'Algérie il y a eu des mots d'ordre de laisser sur place les harkis
    de nombreux militaires ont refusé

    une facette peu connue de notre histoire

  • Beaucoup de vrai dans ce que je lis au dessus.
    J'étais aux premières loges quand Frèche s'est lâché et il l'a fait, je tiens à le rappeler, devant un lieu de mémoire alors que nombre d'entre nous venaient simplement entretenir le souvenir de Jacques Roseau tristement assassiné par deux cinglés manipulés. Cet homme n'a aucune humanité. Sa grossièreté qui lui tient lieu d'humour parait pourtant convenir à ses électeurs. Il n'y a la dedans d'ailleurs aucune pensée ni de droite ni de gauche comme d'ailleurs en Algérie à une époque ou la communauté des européens ne pensa qu'à elle et si lâchement d'ailleurs,incapable de se prendre en main hors de la métropole et de voir enfin face à eux ceux qui souffraient dans leur dignité.
    Je tiens aussi à rappeler que la guerre d'Algérie fut conduite bien plus longtemps par des gouvernements dits de gauche que par le gouvernement de la cinquième république.
    Il est vrai que Frèche adore manipuler l'histoire d'autant plus que son auditoire habiltuel a des objectifs plus immédiat que le devenir de l'homme.

  • monsieur ou madame

    oui c'est la vérité nous avons perdu notre identité nous avons plus qui nous sommes
    aujourd'hui tout les porte son fermé et ses graves . 40 pourcentage les anciens combattons
    son more et nous les enfant de harki ou est notre dédommagement notre reconnaissance et notre liberté y a plu rien ses pour quoi je dit a toute la communauté de harki réveillé vous par ce que c'est grave a tout les bon a tendeur je vous salue

  • BONJOUR J ESSAYE DE RENTRER EN CONTACT AVEC DES RESPONSABLES VOIR LE OU LA PRESIDENTS DES ASSOCIATIONS DES HARKIS .JE SUIS FILLE DE HARKIS ET DEPUIS LE 6 MARS 2009 JE VIE UN DRAME ON MA ARRACHER MON BEBE DE MON SEIN DE 2 JOURS APRES UN ACCOUCHEMENT AVEC SESARIENNE ON MA MIS UN IMPLAN A MON INSSU ET JETTER DE LA MATER POUR ME FAIRE TAIRE ET PROTEGER UN PEDOPHILE FILS D UN PDG J ADRESSE UNE LETTRE OUVERT AU CHEF D ETAT SUR LE BLOG Djemila-Yamina.skyrock.com .on ma egalement enlever mon autre fille agee de 13ans djemila pour qu elle ne temoigne pas.j ai envoyer deus a association ni pute ni soumise je me suis rendu a paris dans leur bureau et je trouve honte pour une association qui a etait cree en la memoir d une jeune fille .et que l on ma abondonner mes petits.svp reagissez j ai deposer plainte au pret de la cour europeenne des droits de l hommes on va jusqu a interpeller mes lettre que j adresse aux chef d etat des pays europeen .arabes .ministres questeur .et president de l assemblee nationnal car ce n ai pas possible que sur plus de 60 lettres adressse a divers personne je ne recoie aucun reponse n oublion pas que c est personnes q qui j ai adresser ces lettre son des representands de leurs pays et son tenu de repondre ou son ces lettres voir ces reponse

  • bienfait les harkis sont des putes et leur enfant des fils de putes!!!! revenez en algérie vous allez voir bande chien on va vous cuire tous crus bande de traitres meme les putes sont mieu que vous!

  • sos reagissez allez sur le blog djemilayamina.blogspot.com j adresse une lettre ouverte au haut commissaire de onu j avais ouvert un blog djemila-yaminachez skyrock j adressez une lettre ouverte a notre chef d etat celui a etait fermer jusqu ou vons t il pour me faire taire des representant du gouvernement sont impliquer ils mon arracher mon bebe de 2 jours de mon sein mis un implan a mon inssu et jetter de la mater pour proteger un fils de pdg allez egallement sur facebook je joind video et documents le prouvand pourquoi notre chef d etat au courand laise t il faire j ai du me rendre a geneve pour deposer plainte contre la france .svp faite tounez ce blog djemilayamina.blogspot.com mercie pour ces enfants

  • moi qui a 51 ans on chomage je suis parti dans une agence interim lors ce que j'ai présente mes papier on ma dit vous été âgée de 51 ans comment vous avait fait pour avoir une carte identité français lorsque vous êtes âgé de 51 ans il ya bien un problème qui sommes nous exactement des enfant de harki ou des romain j'aimerai bien savoir

  • moi qui a 51 ans on chomage je suis parti dans une agence interim lors ce que j'ai présente mes papier on ma dit vous été âgée de 51 ans comment vous avait fait pour avoir une carte identité français lorsque vous êtes âgé de 51 ans il ya bien un problème qui sommes nous exactement des enfant de harki ou des romain j'aimerai bien savoir

  • je parle au non de tout la comunauté de harki dans tout la france aujourd'hui la france
    ne recauné pas notre recaunéssence notre liberté que nous sommes des francais a par entier que tout les portes son fermé

    alors nous réclamons notre dédomagement a la france et l'algérie donc son responsable de notre situation la france doit réclamé a l'algerie tout nos bien que nous avons l'aisé on algerie oui l'algerie est riche elle peu dédomagé elle a les moyen de finencement les harkis tout les jeune harki née on algerie doive etre indémnisé il on perdu leur terre leur nation leur idendité leur famille et leur bien la france et l'algerie son responsable de nous la france na rien fait pour nous tout les porte son fermé a ce jour nous sommes comme des romains merci a tout bon entendeur

  • je parle au non de tout la comunauté de harki dans tout la france aujourd'hui la france
    ne recauné pas notre recaunéssence notre liberté que nous sommes des francais a par entier que tout les portes son fermé

    alors nous réclamons notre dédomagement a la france et l'algérie donc son responsable de notre situation la france doit réclamé a l'algerie tout nos bien que nous avons l'aisé on algerie oui l'algerie est riche elle peu dédomagé elle a les moyen de finencement les harkis tout les jeune harki née on algerie doive etre indémnisé il on perdu leur terre leur nation leur idendité leur famille et leur bien la france et l'algerie son responsable de nous la france na rien fait pour nous tout les porte son fermé a ce jour nous sommes comme des romains merci a tout bon entendeur

  • moi fille de harki rèstèe en algerie,vivre dans la hante et l'humiliation,je fait appel a tout les enfants et filles de harkis restès en algerie de porter plainte contre la france , demander une indemnisation pour le mal que nous avons vicu loin de nous parents surtout la phrase qui nous tue achaque fois ( fils ou fille de harki ) on n'est pour rien ,on n'est des victimes de guerre,on payent les hèrreurs des autres .la france est responsable elle doit payer le mal qu'elle a semèe et laissèe derrière elle . est ce qu'il y'a un avocat qui puisse m'aider ?que justice soit faite .

  • moi fille de harki rèstèe en algerie,vivre dans la hante et l'humiliation,je fait appel a tout les enfants et filles de harkis restès en algerie de porter plainte contre la france , demander une indemnisation pour le mal que nous avons vicu loin de nous parents surtout la phrase qui nous tue achaque fois ( fils ou fille de harki ) on n'est pour rien ,on n'est des victimes de guerre,on payent les hèrreurs des autres .la france est responsable elle doit payer le mal qu'elle a semèe et laissèe derrière elle . est ce qu'il y'a un avocat qui puisse m'aider ?que justice soit faite .

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu