Avertir le modérateur

Européennes : Votez Turquie !

media_xl_891064.jpgObama vient de sauver les élections européennes. Turquie ou pas Turquie ? Ça, c’est un choix.

C’est vrai ?  A quoi servent les élections européennes ? Ce devraient être les plus belles des élections : 27 Etats, qui ont connus entre eux tant de fracas, et qui votent ensemble, le même jour, pour élire leurs représentants, au terme d’une campagne politique exemplaire. Un idéal? Non, un flop assuré.

D’abord, la logique européenne, il faut bien la chercher. Chacun dans son coin avec son sucre d’orge européen, et rien pour l’Europe, à part des discours grand écart, entre les mots vibrionnants et les réalisations aussi plates qu’un discours de politique générale de François Fillon. Les heureux élus, sur des bases nationales, forment ensuite une fois arrivés à l’Assemblée de Strasbourg, des groupes inconnus des électeurs, et des alliances aussi imprévisibles que l’avenir politique de François Fillon. 20080424turquie.jpg

Le résultat des courses est bien connu : dans cette noble assemblée, émergent quelques parlementaires valeureux. Mais pour le reste, c’est l’électrœncéphalogramme plat. Tout le monde sait que l’avenir des pays européens passe par la construction européenne, mais personne ne s’intéresse aux travaux du parlement européen, pour la seule raison qu’il est discrédité par les parlementaires eux-mêmes. 

Prenons l’exemple du traité constitutionnel. Pour ou contre... Le parlement aurait du être une ruche… Il n’a a été qu’un réseau de buses… laissant d’autant plus de place à la Commission européenne… ce qui permet ensuite de dénoncer la toute puissance de la Commission… Ah, les crétins !  

Depuis la France, ça donne quoi ? Dati, disgraciée, est punie en sa faisant exiler sur la liste européenne. Yade fait son caprice car elle ne veut pas y aller, vu les hauteurs de sa pensée politique. Au PS, ce sont  des listes maquignonnées comme à la belle époque. En héros, Peillon qui a été l’un des parlementaires les plus absents, car l’Europe n’est que son gagne pain. Vive l’Europe.

porte-monnaie-sabotcuir.jpgAutant dire que, vue de France, les élections européennes ne sont qu’une expérimentation in vivo des futures élections, et ben sûr de notre divine présidentielle. Tiens au hasard… A deux mois de l’élection européenne, qui peut me dire quel est le thème dominant de la campagne de chaque camp et quel est son leader naturel ? 

Au moins, après le discours d’Obama, l’horizon s’éclaircit. Les élections ont un enjeu : pour ou contre l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne ?

Pour simplifier le débat, je ne parlerai que deux choses.

D’abord, la Turquie fait partie de l’Europe. Elle est l’un des membres fondateurs du Conseil de l'Europe. C’est dire que question religion, ce qui semble défriser notre girouette Kouchner, tout est réglé depuis belle lurette, car la liberté de religion dépend, sur le plan européen, du Conseil de l’Europe et de la jurisprudence de la Cour européenne de sauvegarde des droits de l’homme. Les problématiques de l’Union européenne sont l’économie et le social. Donc la question religieuse pour traiter de l’adhésion turque, c’est hors jeu.

 

Ensuite,  sur le plan économique, arrêtons la plaisanterie. Depuis 1992, la Turquie a accédé au statut de membre associé de l’Union de l’Europe occidentale (UEO). En 1993, le  Conseil européen de Copenhague définit les critères d’adhésion à l’Union européenne. Nous sommes en 2009, et il n’existe pas un seul observateur économique sérieux pour dire que Turquie ne répond pas à ces critères. 04.10.11_turquie.jpg

 

Alors, où est le problème ? Il reste peut être encore des esprits flétris qui pensent que l’avenir se joue entre le mode occidental et l’islam… Pour ceux-ci, il ne reste pas grand’chose à faire, à part augmenter les gouttes, et se faire  lire quelques pages du « Le choc des civilisations » par l’infirmière, avant de dormir.

 

Si on regarde ce qu’a été l’évolution de l’Union européenne ces dernières années, aucun critère ne tient : ni l’économie, ni le social, ni le société, ni la religion. La seule question est politique, et encore politique genre « touche pas à ma  place ».  La seule question, c’est la place qu’il faudrait donner, au sein des instances politiques européennes à la Turquie : combien de commissaires européens à Bruxelles, combien de juges à Luxembourg, combien de députés à Strasbourg ? Et combien en moins pour tous les autres Etats ? Tout le reste est du bla-bla.

 

Alors, on peut encore ruser, et agiter les peurs. Pas de problèmes, nous avons des experts. Mais, il suffit de faire un tour en Turquie pour se rendre compte que la population commence à en avoir assez d’être ce pianiste doué à qui un jury poussiéreux demande sans relâche de refaire des gammes.

 

La fière Turquie, qui avait refusé que les avions US survolent son territoire lors la guerre d’Irak, a suffisamment obtenu dans le réel de l’Union européenne, pour se passer des honneurs politiques, et trouver les moyens de s’affirmer, vu son implantation géostratégique, comme une puissance autonome. S’il le faut, dans un rapprochement respectueux avec les Etats-Unis. Quand on a à l’esprit tous les enjeux de la région, continuer à fermer la porte politique de l’Europe devant la Turquie revient à se plomber l’avenir.

 

110577.png

 

Commentaires

  • Il est où le problème ?
    1 la frontière entre l'Europe et la Turquie est moins grande que la frontière entre l'Europe et... le Brésil.
    2 je ne suis d'ailleurs pas sûr mais je me demande s'il n 'y a pas plus de "France" en Amérique que de "Turquie" en Europe. JE ne sais pas si la France est alors considérée comme américaine.
    3 l'élargissement est déjà assez dur comme ça avec les pays de l'est, alors rajouter d'un coup 100 millions de personnes.
    4 En Turquie, les Alévis sont discriminés malgré leur forte importance dans la population.
    5 En Turquie on a régulièrement des soucis avec des chrétiens tués.
    7 D'après une enquête officielle récente, 33% des femmes turques sont violentées et très peu portent plainte. Autant dire que l'évolution des mentalité devra se faire avant la moindre entrée.
    8 Même le gouvernement turc doit évoluer. Suffit de voir son véto, et surtout la raison du véto, pour le candidat danois.

  • La democratie c'est le référendum. Soumettons ce choix aux électeurs des pays-membres.

  • Non non non, pas de Turquie en Europe, qu'ils nous rendent Constantinople !

    Odyss,

    Sans oublier les persécutions de baahis.

  • ca representerait combien de delocalisations la turquie et son smig a 240 euros dans l'europe? deja qu'on a le cancer du systeme social avec les pays de l'est et leurs smig entre 90 et 150 euros par mois..... on se rajouterait quoi la comme peste sociale? bref, ces discours qui se concentrent sur un perfectionnisme philosophe, "humaniste" et ultra ignorant des réalites du terrain, j'adhere pas.

  • Et que dire du fait que la Turquie:

    1. ne reconnaît toujours pas l'un des membres de l'UE: Chypre ? Comment discuter autour d'une table avec une entité à laquelle on n'accorde aucune existence ?
    2. Ne reconnaît toujours pas le Génocide arménien ? Incapable de remise en cause, ce pays serait-il un bon partenaire ? Demandez aux intellos du pays (Ohran Pamuk), jugés et chassés pour oser rappeler l'Histoire...
    3. a des frontières communes avec l'Irak et l'Iran ? Sérieusement , le projet européen mis en place au terme de la Seconde Guerre serait dilué, vidé de sa substance.
    4. n'est perçue qu'en tant que Grand marché potentiel par les partisans de l'adhésion. Une vue à court terme, le nez collé sur la vitre, qui ne prend pas en compte les différences culturelles.
    5. est membre du Conseil de l'Europe, comme la ...Russie ! On peut mesurer à quel point cette affiliation rehausse chez Poutine la valeur des Droits de l'homme....
    6. D'ailleurs, Cher Maître, la Turquie n'est pas un membre fondateur du Conseil de l'Europe, mais un adhérent de la première heure.

  • Houlala CavalierDeLaDame, tu sais bien que les crimes contre l'humanité d'il y a plusieurs dizaines d'années ici on en parle pas trop hein...

  • On regarde la Turquie comme on regard les africains, les arabes sous un œil de peur que les politiques essais de nous communiquer, à ceux qui pensent que les vrais richesses de la France nous appartient encore et bien ils ont tort, la plupart des monuments et des bâtiments ainsi que des hôtels précieux appartiennent aux richissimes venu justement du moyens Orient et qui eux appliquent à la lettre l'idéologie islamisme ce qui d'ailleurs ne concerne qu'eux. Le problème ce n’est pas l’islam, nie les arabes, ni les africains, on devrai plutôt mieux travailler avec eux pour bénéficier plus des effets d’échange culturelle prépondérant pour notre avenir, car malgré tous ce que l’on dire notre avenir dépend de ces civilisations venu du continent africain…Donc arrêtons d'écouter les conneries et de raisonner comme des enfants, les envahisseurs en tenu vert venu d’ailleurs n’existe pas, Obama dirige la première puissance mondiale et le futur sera comme sa, nous devrions plutôt apprendre à mieux connaître ces civilisations au lieux de développer ce sentiment islamophobe dans notre pays déjà région de l’Europe !

  • Cavalier de la dame a raison.

    Ici on puni la négation de l'holocauste, la bas on puni la négation d'une absence de génocide...C'est le monde à l'envers dans la porte à côté tout de même!!!

    On peut dire ce qu'on veut mais ça reste éffrayant, surtout que dernièrement en matière de religion ils ont autorisé le voile à l'université qui était jusqu'à présent interdit...dernier gage de laïcité...

    Bref, c'est pas demain la veille et tant mieux!

  • Erreur: Le parlement, qui est censé représenté le peuple turque l'a autorisé, pas le conseil constitutionnel donc c'est encore niet dans les universités mais la volonté de délaïciser est bien présente, tout comme celle de ne pas revenir sur l'histoire d'un million de mort

  • Des chrétiens tués pour leur foi? C'est pas possible, qu'ils restent chez eux c'te bande de primates, intolérable !

  • Turquie pas "fondatrice ", mais adhérente de la permière heure.

    Le respect des faits ? et des faits criminels ? Oui, ici comme ailleurs. Pas de double standard. Observons simplement que la Turquie et l'Arménie, depuis bientot un an, discutent de ces faits, et dans le cadre d'accords passés au plus haut niveau. Alors, faut il etre plus arméniens que les arméniens?

    La religion ceci, la religion cela... J'aimerai bien qu'on me précise les article des traités UE qui fondent la rélaité de la liberté de religion. Ne serait-ce pas plutot la CEDH? A laquelle est soumise la Turquie. Donc, l'adhésion UE changerait quoi?

  • Quoi quoi, la religion ceci la religion cela ? C'est normal de tuer les gens en fonction de leur religion ? Giscard avait insisté sur les racines chrétiennes de l'Europe, ce à quoi les leaders d'opinion juifs avaient adhéré. Il a fallu ce connard de Chirac pour effacer ce préambule, ce pourquoi j'ai voté contre le traité. Qu'est-ce que ça veut dire "la religion ceci, la religion cela" ?

  • Oui, la religion, l'importance des questions religieuses, et la spécificité d'un dialogue Europe/islam (Vraie question, mais pas question centrale, essentielle pour moi) (c'est évidemment l'économie et la géo stratégie)

    Donc, je marginalise point la question religieuse. Mon activité m'amènerait meme plutot à lui donner un peu trop d'importance.

    je dis simplement que l'UE n'a qu'une prise marginale sur la question religieuse, qui resosrt pour l'entier du Conseil de l'Europe, et qu'il n'existe pas de décision de la CEDH qui sur une question de principe sanctionne la Turquie sur ce point.

  • Il y a plein de pays, au moins aussi 'sympathiques' de la Turquie, qui ont largement tous les critères demandés par l'Union Européenne et qui n'y sont pourtant pas.

    Si on estime que la Turquie est géographiquement européenne à cause de quelques malheureux kilomètres carrés en Europe, alors la France est à la fois américaine (les Antilles, St Pierre-et-Miquelon), africaine (La Réunion, Mayotte) , "océanique" (?) (Tahiti) et même "polaire" (??) grâce à la Terre Adélie. Et j'en oublie.

    La Turquie en Europe, c'est aussi logique que le Canada comme 28e membre de l'Union Européenne (il est tout à côté de St-Pierre-et-Miquelon) ou, pourquoi pas, carrément la France comme 51e état des États-Unis.

    Qui a le plus d'allure comme chef ? Barroso ou Obama ?

  • Alors que l'Ue soit cohérente et dise: "l'accord de Copenhague de 1993 c'était du bidon. on vous amusé avec ça pendant 15 ans, avec maintes déclarations officielles, mais ce que nosu disons n'a aucune importanc et ne nous concerne pas, car nosu sommes de joyeux irresponables. Les rois du discours, c'est nous. Vosu avez réuni tous les critères fixés, mais on s'en contrefiche, car nos engagements et nos décisions ne valent pas un clou".

  • Gilles, vous vous méprenez sur le sujet du génocide.

    Le fait que l'arménie et la turquie soient entrain de "discuter" depuis...un an seulement, sur des faits passés au début du XX siècle, ne change rien, mais alors strictemen rien, aux lois qui elles sont toujours en vigueur en Turquie concernant le génocide des arméniens.

    Je trouve quand même assez byzarre que personne ne soit choqué par cette négation. Comment avoir confiance en un pays qui nie ses crimes jusqu'à même se servir du législteur pour imposer sa version des faits ??!

    Qui ne nous dit pas de quoi ils seraient capable dans le futur s'ils persistent à cacher leur passé ??!

  • Vous marrez pas, on aura un beau jour une procédure judiciaire pour casser une décision d'exclure la Turquie de l'union européenne ( décision issue d'un référendum ou autre ). On en arrive là.
    Vous ne voulez pas de la Turquie ? C'est forcément discriminatoire. Allez hop, on attaque.

  • Quand je parle des alevis et autres c'est une façon de montrer que ceux qui ne sont pas religieusement corrects en Turquie (et les Alevis sont environ 15 millions), sont discriminés, voire niés.

    Et quand la Turquie met son véto à la candidature danoise à la suite des affaires des caricatures, oui, on ne peut nier que la religion a une importance dans ce cas.

    Cependant même sans parler de religion, dans ce qui a été dit :
    les points 1 2 et 3 de mon premier message reste valables. Le 7 également.

    Et les points relevés par CavalierDeLaDame restent valables (admettons uen réserve pour l'Arménie, en attendant de voir si les discussions mèneront à quelque chose).

  • "Alors que l'Ue soit cohérente et dise: "l'accord de Copenhague de 1993 c'était du bidon. on vous amusé avec ça pendant 15 ans, avec maintes déclarations officielles, mais ce que nosu disons n'a aucune importanc et ne nous concerne pas, car nosu sommes de joyeux irresponables. Les rois du discours, c'est nous. Vosu avez réuni tous les critères fixés, mais on s'en contrefiche, car nos engagements et nos décisions ne valent pas un clou"."


    Que la Turquie soit cohérente et reconnaisse son implication dans le génocide arménien.

  • Attention, attention!
    Où ai-je écris qu'il n'y avait rien à dire que les pratiques relgieuses d'aujorud'hui en trurquie?

    je dis simplement:
    - que l'UE n'a aucune compétence sur le sujet, donc faux problème juridique
    - que s'agissant des questions de principe, il n'y a pas de condamnation de la CEDH

    Alors, on peut dire que ce pourrait être mieux. Oui. Mais en faire une question juridique centrale et a propos d'un traité économique, ça ne tient pas

  • Réduire l'UE a un simple traité économique, c'est n'évoquer que le but premier de la CECA. Ce qui n'est plus le cas depuis bien longtemps. Il y a tout un tas d'implications politiques derrière une adhésion.

  • J'attends plus la condamnation de l'islam à travers la Turquie, non mais franchement faut arrêter de regarder les simulations inventifs de certains journalistes qui font de la propagande politicienne... personne n'a noté qu'il etait plus grave pour l'église du Vatican de déclarer qu'il n'est pas bien de porter la capote pendant les rapports sexuels, alors, arrêté de raisonner en islamophobe, regardons plutôt comment nous pouvons faire pour être meilleurs sinon je vous le dit nous serons dépassés par ces mêmes nations dont on a ignorée la culture qui les a apparemment rendu si fort! Le métissage de culture fait partie de notre future à tous qu’on le veuille où pas ! j’ai mis du temps à accepter cette idée mais aujourd’hui j’essais de m’adapter à la mondialisation, et je trouve que nos politiciens devraient nous aider un peu à avoir un esprit plus ouvert, et non pas d’exhiber certains catégorie sociaux en prétextant qu’ils sont responsable de la crise d’emploi où autre mensonge ! il y’a des sujets plus controversé qui devrait plus nous préoccuper que la Turquie qui au finale rentrera en Europe parce qu’elle est très important pour la géostratégie européen point!

  • Bush et puis Obama,nous incite a admettre la Turquie dans l'UE Rien que ces faits sont de nature a s'interroger
    -Ensuite,c'est vrai vous avez raison ,la Turquie avec plus de 100Millions d'habitants de religion musulmane,peut être source de crainte
    - La mondialisation ??? concept ??? cette mondialisation brandie comme un sésame rédempteur si elle doit nous conduire a une dilution des civilisations ne peut être que combattue de toutes nos forces
    -La turquie,n'est pas dans l'Europe et ses us et coutumes sont a des millénaires des nôtres

  • Franc : rapidement :

    citation du pape :
    "S’il n’y a pas l’âme, si les Africains ne s’aident pas, on ne peut résoudre ce fléau en distribuant des préservatifs : au contraire, cela risque d’augmenter le problème." On remarque quand même que le début de la phrase, ô combien caché dans les médias, change le sens de la phrase

  • La différence entre Bush et Obama c'est que l'un exigeait de façon grossière ,et l'autre y met les formes et le sourire ,mais sur le fond ils ont en commun de vouloir nous soumettre,et nous couillonner Pour l'instant la vaseline déversée abondamment au G20 et a L'OTAN,par Obama fait des miracles parmi les populations ,les médias et les politiques,les lendemains n'en serons que plus dur L'Amérique n'a aucun cadeau a nous faire,et surtout pas de faciliter la construction de l'Europe

  • Franc comme Gaulois ? C'est aux européens de décider de son entrée , point !
    Mais pour être accepté je crois que les européens souhaitent que les esprits soient sortis du moyen age , point ! Pour la critique du pape , les chrétiens s'en occupent eux même point !

  • Depuis quelques années on assiste a l'élargissement de l'Otan, et si le contour de l'Union Européenne était dorénavant l'Otan lui-même??
    L'armée Turque est la deuxième après les américains au sein de l'Otan..
    Et lorsque vous parlez de religion cela me fait penser furieusement a Napoléon et son journal inédit de ST.Hélène ou il parle de l'Islam!!!!

  • Si le conglomérat des droites emmené par Sarkozy - De Villiers et Le Pen est contre l'adhésion de la Turquie à l'Europe, il y a de fortes chances que l'adhésion de la Turquie à l'Europe soit une bonne chose!

    A t on déjà vu Sarkozy ou De Villiers ou Le Pen avoir une bonne idée???

    Vu l'état de la France gérée par le conglomérat des droites depuis 2002, on en doute...

    Opportunément pour le conglomérat des droites la peur de l'étranger, le racisme ordinaire des braves franchouillards va faire remonter la côté des sécuritaristes et des anti musulmans...

    La France métissée de Ségolène Royal a perdu en 2007 contre le conglomérat des droites, mais il ne faut pas en rabattre! Jamais!

    La Turquie est un grand pays, historiquement, géographiquement et politiquement... Rejeter ce pays avec le mépris affiché par le conglomérat des droites est une abération...

    Une de plus!!!

  • tomboy, tu nous les casses avec tes segonneries, pov conne.

  • Oui la Turquie est un grand pays ...mais encore un effort ! Entrer dans une Europe à majorité chrétienne c'est pas insultant ? le contraire oui ...

    http://ripostenesher.blogspot.com/2009/03/chretiens-persecutes-en-turquie.html

    Comme l'Afghanistan ! "un grand pas a été fait "! les femmes étaient exécutées en cas d'adultère , maintenant elles sont simplement fouettées ! ici il parait qu'elle a refusé un mari ! Mais un seul témoins homme est suffisant pour justifier de la sentence ....

    http://www.liveleak.com/view?i=504_1238691910

  • @Mathaf Hacker
    Faudra t'y habituer mon pote représentant du conglomérat des droites!
    Tu as le droit de faire tes Umpitreries ici et tu ne pourras pas faire vivre la pensée unique de l'Union Pour la Profitation et du conglomérat des droites! Ainsi va la démocratie, ainsi va la pluralité!

    Ségo ne laissera pas tomber car l'Homme noir a une place immense dans l'Histoire, même si cela déplait au Président 2007!!! Elle a sévèrement mouché le Président 2007 et je reconnais que c'est normal que le conglomérat des droites s'étouffe de rage devant le discours rédempteur pour le Peuple français sde Ségo!

    Et la Turquie est un pays que nous avons le devoir d'écouter et d'accueillir en notre sein! De toute façon, l'Europe néo libérale de Baroso, Merkel et Sarkozy ne vaut rien... ne nous protège de rien... pas même de la ramasse du capitalisme financier...
    Et quoi? Sommes nous COUARDS au point d'avoir peur de la Turquie? Nous les fiers franchouillards, des couards???

  • C'est incroyable que le discours de segologolo fasse des émules, plus con tu meurs. Faut dire que le paysage politique français n'est pas très brillant, mais là...

  • Moins brillant que Sarko tu m...Bin non au contraire, tu survis.

  • @trickyboy
    Ote moi d'un doute,c'est pas aussi Sego qui tance N.Sarkozy sur le droit a la présomption d'innocence en ce qui concerne Colona?

  • L'accès de la Turquie au sein de L'EU n'est pas a définir en fonction d'une idéologie de droite ou de gauche,mais en fonction de l'intérêt bien compris de la France et de l'EU ,
    Personne de sensés ne peut concevoir que l'EU a encore la capacité de pouvoir mettre des millions d'euros pour cela,et c'est cette réalité économique qui fera la décision
    Par ailleurs,je reste persuadé qu'outre cette réalité économique,la Turquie n'est pas en Europe et que l'islam est un danger pour notre société laïque
    La religion et l'état sont en Turquie,comme dans tout les pays Islamique, imbriquées et intriquées dans les décisions du gouvernement,dans les lois,la justice,la police,l'armée,la vie sociale Il suffit d'aller y passer quelques jours de vacances,pour en être convaincu

  • C’est curieux toutes ces commentaires sur l’islam

    Amis chrétiens

    Vous devriez écouter Benedictus XVI

    Lui, il est pour une adhésion totale de la Turquie dans l’EU (alors que son état à lui n’y est pas)

    C’est à perdre son latin

    Non ?

    Engin

  • Le pape dit ce qu'il veut. Mais, et je suis catholique, c'est pas ce qu'il dit à ce sujet qui changera mon avis.

  • Je ne suis pas ici pour vous faire changer d’avis

    Je vois que c’est trop tard pour vous

    Et vous n’avez pas besoin quelque argument que ce soit

    Donc je ne passe pas mon temps avec vous

    quand c'est cuit , c'est cuit, on y peut rien

    Engin

  • J'attends toujours l'arret de la CEDH qui dénonce ces pratiques liberticides de la religion en Turquie.

    Merci d'éclairer mon cierge

  • Lorsque les usa et les alliés européen se battaient contre l'ours russe,ceux ci ont eu besoin de l'armée turque et pour ce faire ils ont fait une promesse a savoir leur entrée dans l'EU,cette promesse faite il y a 40 ans ,la Turquie entend bien aujourd'hui qu'elle soit tenu.
    Les dés ont été piper il y a plus de quarante ans et nous l'avons dans l'os,que l'on soit d'accord ou pas ,la Turquie sera bel et bien dans l'UE...
    N.Sarkozy le sais ,trois mois aprés son élection il avait dit qu'il ne bloquerait pas le processus des négociations mais voilà....les élections européenne approche et pour garder son électorat et engranger le vote des contestataires il se donne une posture,après il y-a gros a parier qu'il se rangera aux cotés d'Obama,et je vais même plus loin je pense qu'il se portera volontaire pour convaincre les quelques récalcitrants...si toutefois il y en a!!!!

  • Vous aurez beau soutenir avec morgue que la lune est carrée, il n'en demeurera pas moins que c'est faux. De même, vous posez avec aplomb que la Turquie fait partie de l'Europe, au mépris de la géographie la plus élémentaire et de trois mille ans d'histoire, et vous voudriez qu'on le gobe ?

    Si on me soutient que la Turquie va entrer dans l'Europe parce qu'on le lui doit au vu des services rendus durant la guerre froide, admettons. Il aurait sans doute été civil de demander l'avis des peuples concernés avant de promettre une telle chose, mais on n'est pas à une scélératesse près en matière de construction européenne. Mais qu'on vienne me dire que la Turquie est en Europe parce que la Turquie est en Europe et qu'il n'y a pas à en discuter, c'est du foutage de gueule.

  • je suis allé cherché ce qui suit sur un autre forum
    c'est tellement proche de ce qu'il a écrit Maitre Devers que je n'ai pu m'empêcher de faire un copié collé ici

    voici la suite


    Sarko gardait la question turque bien au chaud pour les élections européennes.

    Il était absolument certain qu'Obama, sur la question de l'adhésion, ne tiendrait pas une position différente de ses prédécesseurs. Il suffisait, pour Sarkozy, d'attendre qu'Obama s'exprime, ce qu'il n'a pas manqué de faire.

    Au demeurant, lors de la rencontre de Prague entre Obama et l'UE, bien d'auıtres sujets ont été abordés par Obama sans que Sarko en fasse une jaunisse. Quelle timidité soudaine de sa part ! Il ne s'indigne que sur la Turquie: Sur la Turquie seule il se bouche les oreilles et ne veut pas qu'Obama s'exprime. C'est de la com' pré-!électorale sarkozienne.

    Et pas même une com' au bénéfice de l'Europe. Une com' faite pour prendre quelques voix supplémentaires à de Villiers. Sarko se moque bien de l'Europe. Sinon il mesurerait que, refusant de cette manière la Turquie, il fait aussi du tort à ceux de ses partenaires qui sont favorables à l'adhésion et qui travaillent à réussir son intégration
    : Espagnols, Italiens, Suédois, Bulgares, Roumains, Slovaques,
    Tchèques...

  • @ Asp Explorer

    pouvez vous nous expliquer la GÉOGRAPHIE de l'ile Chypre s'il vous plait

  • @Asp Explorer

    Si la Turquie ne fait pas partie de l'Europe, elle fait tout de meme partie depuis 50 ans du Conseil de l'Europe.

    En 1993 à Copenhague, L'UE ne lui a pas dit: "Tu ne fais pas partie de l'Europe", mais il faut adapter le pays. Le pays est aujourd'hui adapté.

    Je dois donc en conclure que l'invention qu'est la carte de géographie n'était pas arrivée jusqu'à Copenhague en 1993. A défaut, je devrais en déduire que les pays européens n'ont pas de parole et que leurs engagements sont du vent. Ce qui serait bien sur invraisemblable...

  • Ce qui est étonnant avec les Français qui sont soi-disant si fiers de leur principe de laicité, c'est qu'ils l'oublient aussi sec quand il s'agit de la candidature turque à l'UE. D'un seul coup, ils deviennent des cathos bien réac.

    La candidature turque à l'UE montre tout simplement que votre conception de la laicité c'est "vive la laïcité entre chrétiens".

  • On en a autant pour les cathos. Je parle en tant que laïc convaincu ( ça fait beaucoup encore ça...)

  • Il y a beaucoup de conceptions différentes de la laïcité, certains confondent séparation de l'église et suppression de l'église. En ce qui concerne la Turquie, la laïcité est tenue à bout de bras par l'armée et l'administration, pour combien de temps ?

  • "En ce qui concerne la Turquie, la laïcité est tenue à bout de bras par l'armée et l'administration, pour combien de temps ?"

    C'est faux. Ca fait partie des légendes que les commentateurs européens aiment bien ressasser.

    L'armée n'intervient plus dans la vie politique. Certes, il lui arrive d'exprimer son opinion mais ses avis ont un caractère consultatif. Ils ne lient pas le pouvoir civil.

  • Selon moi la laïcité, c'est garantir une liberté individuelle de culte, point barre. Pas de religion d'état, et liberté de tous les cultes, ça va pas plus loin, mais c'est beaucoup.

  • Actuellement, le journal Times et les bloguers américains écrivent un tas d’articles sur le refus de la Turquie de laisser les Américains d’utiliser le territoire turc pour attaquer l’Irak en 2002.

    On apprend que Paul Wolfowiz, le secrétaire adjoint à la défense, après avoir essayé de convaincre les dirigeants turcs aurait également rencontré les généraux et leur aurait dit en substance : "Vous avez bcp de pouvoir sur la politique extérieure de la Turquie. Utilisez votre pouvoir, ne laissez pas le pouvoir civil vous dicter sa loi".

    Comme quoi même les généraux turcs sont plus démocrates que les responsables politiques américains de l’époque Bush.

  • HOUUUUUUUUUU...ça va chauffer,les Danois font du zéle avec la caricature!!!!

  • Si ça continue la Turquie va refuser de nous faire l'honneur d'entrer dans l'Europe, on déconne moi je dis, on déconne...

  • Fran, c'est exactement ça. Les Turcs en ont assez de cette mascarade que sont les négociations. Plus le PM turc ouvre sa grande gueule dans les OI plus les Turcs sont contents. Cela signifie qu'il y a une volonté de confrontation ou d'affirmation de la part des Turcs.

  • Effectivement

    Il faut bien se poser la question

    Est-ce que les turcs vont vouloir faire partie d’une union où grouille un sentiment de turcophobie et du racisme.

    Engin

  • Qu'est-ce qu'on peut lire d'idiot et de C.... ( vraiment) au nom de la religion.

    Ce serait bien qui la Turquie refuse d'entrer dans l 'UE. AHa! quel coup!

    Vue l'état de la crise dans région UE, c'est plutôt un mauvais négoce maintenant,
    Ils pensent qui vont acheter une bagnole porsche, mais le moteur est en train de rendre l'âme.
    J'aurais tendance, plutôt de m'allier avec les chinois.

    Eh oui, je commence déjà à étudier leur langue et leur culture. Et je m'enfiche et contrefiche de la réligion!!!

  • Si les Turcs acceptrnt de rejoindre notre vieille Europe ruinée par son capitalisme en faillite ce sera un grand honneur pour les européens!
    Les Turcs, vu l'état de l'Euope après le règne des Thatcher, Aznar, Berlusconi Sarkozy, un état de délabrement et de faillite tel que je conseillerais moi aussi aux Turcs de voir vers l'avenir plutôt que vers notre vieille Europe rabougrie!

    Mais si ils veulent nous faire l'honneur de nous rejoindre, je les accueillerai à bras ouverts, car je ne suis ni un couard ni un membre du conglomérat des droites frileuses de Sarkozy-Villiers-LePen!

  • Tricky, Tu aimes bien ce mot conglomerat.

  • La Turquie se développe, entre 5 et 8% par an, quand l'Europe patauge.

    En dix ans, la Turquie aura fait 50% de plus, et la France 15 à 20%, dans le meilleur des cas. Planquez vos barbus alibis, le pb est le différentiel économique.

    La Turquie s'est inscrite dans l'accord de Copenhague et a tout obtenu de l'Europe, comme membre associé. Les grands groupes européens respirent avec l'air turc, et les entreprises turques créent mille liens dans une Europe avide d'investissements.

    Le seul pb est que les "politiques" des instances européennes ne sont pas résolus à rogner leurs petits pourcentages de pouvoir pour les turcs. Donc, on nous ressort 1905 (si mal réglé par les autorités turques).

    La Turquie continue de se développer, par ses propres forces, aidée par les accords européens, par sa situation géostratégique. Dans dix ans, Copenhague aura 25 ans, la Turquie aura pris des longueurs d'avance sur l'Europe, et on trouvera des chefs d'Etats, à qui le père Noel aura offert une calculette, qui viendront implorer la Turquie de rejoindre la (vieille) Europe.

  • La croissance ça va ça vient, qui eût cru que Singapour tombe dans le trou ? On peut très bien commercer avec la Turquie sans l'inclure dans l'UE. C'est tout ce que c'est l'Europe, une histoire de boutiquiers ?

  • "J'attends toujours l'arret de la CEDH qui dénonce ces pratiques liberticides de la religion en Turquie.

    Merci d'éclairer mon cierge"

    Moi, j'en connais pour la Grèce, en revanche. Un pays membre de l'UE...

    Et je connais d'autres pays dont les Constitutions commencent par des prières à la Sainte Trinité; des pays de l'UE encore une fois... Mais c'est vrai que christianisme et europe font bon ménage, l'islam a une "vocation législatrice", n'oublions pas; Charia, Charia...

    Traiter la question de la laïcité à l'aune du foulard, voilà bien un travers qui devient pathologique; quel est le rapport entre la volonté du gouvernement d'abroger une interdiction infondée dans les universités et l'érosion du principe de laïcité ? Il faut consulter dans ces moments-là. C'est simple, en vérité : plus de démocratie amène déjà tout ce que peut contenir la laïcité : égalité et liberté de conscience.

    La Turquie fait partie de l'Europe (cf : des bouquins d'histoire) mais moi, je suis opposé à son adhésion. Pourquoi subir la bureaucratie européenne quand on est une puissance régionale ? Jamais compris. En fait, tout le monde veut s'atteler à l'Europe pour différentes raisons : les conservateurs pour la liberté de religion, les Alévis de même, les "laïcs" pour sauvegarder la laïcité.

    Tout est question de sincérité : il faut reconnaître les données objectives et après débattre des orientations de chacun : la Turquie est en Europe mais elle ne doit pas faire partie de l'UE.

  • La Turquie entrera dans l'Europe parce que tous les archaïsmes frileux, les couardises nationalistes ne pourront s'opposer éternellement au sens de l'Histoire!

    Les Turcs ont fait, font et feront une partie de l'histoire de l'Europe... A ce titre, ils y ont leur place, pleine et entière!

    Constantinople, la Chrétienté révoltée contre les catholiques en pleine déconfiture éthique... Si ça n'est pas une histoire pleine de modernité ça, avec les discours insensés et criminels du Babbo actuel!!!

  • Ce qui est dommage, c'est que leurs ouatères ne sont pas très ciblés.

  • Le conglomérat des droites s'exprime et c'est souvent sacto... ouatères, tire la chasse... tu fantasmes tant que ça Mathaf??? T'as pas d'autres arguments??? Tu fatigues je pense... A moins que tu ne pousses trop fort et que ta petite cervelle ait éclaté...

  • Les problèmes qu'on cite pour justifier le refus de leur adhésion existes dans les 27 pays déjà membre de l'UE, mais avec la Turquie tout est permis parce que la majorité des turcs sont musulmans, c'est tout.
    Dire qu'il y a eu génocide arménien en Turquie n'est pas interdit par une loi c'est un mensonge, il y a des journalistes qui l'affirme haut et fort, il y a des conférences qui s'organise régulièrement. Par contre donner un avis autre que l'avis des arméniens en France c'est se tirer une balle dans le pied, les Historiens sérieux comme Gilles Veinstein et Bernard Lewis s'en souviennent encore des attaques, des agressions et des procès.

    La Turquie a une chaîne d'Etat en langue Kurde 24h/24 réservée seulement aux Kurdes, il y a un parti politique dans le parlement qui représente seulement les kurdes, ils sont largement représentés...Allez demander aux Corses s'ils ont une chaîne France télévision pour eux tout seul 24h/24.

    Les turcs ne sont pas plus religieux que les français les irlandais ou les polonais.

    Moi je ne veux pas de cette Europe en Turquie, une Europe qui se radicalise de jour en jour, le racisme et l'antisémitisme sont devenus banal au sein de la population, regardez les cas d'agressions contre les minorités dans les pays de l'Est déjà membre de l'UE, c'est terrifiant.

  • Daniel,

    Pas d'interdiction??T'es gonflé quand même

    Tu prends ton code pénal turque et tu lis l'article 301...

    Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil en turquie, y a qu'à aller faire un tour du côté de Chypre...c'est tellement bien connu hein

  • Liberté d'expression quand tu nous "tiens"

    http://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/7040171.stm

    "...Arat Dink and Serkis Seropyan were convicted after printing Dink's claims that the killing of Armenians by Ottoman Turks from 1915 was genocide...."

  • @ coolguy

    Chypre:

    en 2004: Plan de paix et de réunification proposé par l'ONU, l'UE était d'accord, les USA était d'accord, la Turquie était d'accord, même la Grèce était d'accord, MAIS les chypriotes grec ont refusé la paix en votant NON à ce plan de paix alors que les chypriotes turcs ont accepté, et les fautifs sont turcs c'est ça ?!

  • Je pensais me lancer dans un combat perdu d'avance mais je vois que les anti turcs sont 50% en France en baisse brutale de 16%!
    Le combat anti xénophobie et anti franchouillardise est désormais gagnable!

    Qu'on se le dise! La Turquie pourra rentrer dans l'Europe... C'est le sens de l'histoire!!!


    Alerte info

    Un forcené tue 2 personnes dans le Nord avant d'être interpellé
    Adhésion de la Turquie à l'UE: 50% des des Français contre, 35% pour, selon un sondage


    Un Français sur deux se déclare opposé à l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne tandis qu'à peine plus d'un sur trois s'y dit favorable, selon un sondage CSA publié lundi dans "Le Parisien / Aujourd'hui en France". Lire la suite l'article

    Les personnes interrogées sont 50% à refuser une adhésion d'Ankara à l'UE et 35% à l'approuver, tandis que 15% ne se prononcent pas.

    Il y a quatre ans, ces proportions étaient respectivement de 66%, 28% et 6%.

    Les résultats de la dernière enquête d'opinions se rapprochent de ceux obtenus lors d'un sondage similaire en décembre 2004: 50% des personnes s'étaient alors déclarées opposées à l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, 37% favorables tandis que 13% ne se prononçaient pas.

    - sondage réalisé par téléphone les 8 et 9 avril auprès d'un échantillon national représentatif de 1.009 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas. AP

  • Bsoir! Pas encore eu le temps pour lire les commentaires sous l'article, hélas.
    Ce n'est cependant que partie remise.... A suivre!
    De fait, le blog-captain nous a fait ici, le tour presque complet du sujet,
    En rappelant des notions de bon sens aussi.

    Bien sûr, ya trois vrais "sujets à problème" avec la Turquie:
    - Elle n'est pas tout à fait géographiquement, (plus exactement) entièrement en Europe.
    Voir carte!
    D'autre part la plus grande partie "du terrain" est hors Europe, géographiquement.
    - C'est un pays principalement Musulman, alors que l'Europe est d'abord Chrétienne.
    Ou mécréante... Tout ça est délicat, c'est sûr.
    . Et le nombre d'habitants en Turquie étant ce qu'il est,
    il changerait fatalement beaucoup de choses, dans l'UE que nous connaissons.
    - Ensuite, le régime Politique Turque, il est à la fois dur et souple, comme l'acier.
    On est loin des "gros plein de soupe" de l'Europe bananière.
    Mais.... l'Europe aussi est rongée par la corruption!

    -"Et le nombre d'habitants en Turquie étant ce qu'il est,
    changerait beaucoup de choses, dans l'UE que nous connaissons."
    - En fait, telle est la première raison avancée pour refuser la Turquie!!!
    La vraie question pour moi c'est donc:
    - Est-ce si mauvais que ça?
    N'en suis pas si sûr. Car l'influence serait réciproque, et pas négligeable.

    La seconde question est aussi:
    - Si l'UE reste ultra-libérale, telle qu'on la connait:
    http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/spip.php?article250
    - Comment la Turquie va "s'inscrire" là-dedans?
    (c'est ou tout bon, ou tout mauvais, là, je suis "réservé"!)

    Si l'UE reste ultra-libérale, je ne sais pas comment la Turquie sera "digérée"!
    Son influence ne sera pas forcément bonne, et là...
    Le vrai problème n'est pas l'Islam!!! C'est "le coût du travail".

    Ma conclusion c'est: Changeons l'UE d'abord!!!
    Démontons l'ultra-libéralisme, et renforçons au moins le capitalisme non charlatan!
    Alors, nous serons toutes et toutes prêts à recevoir les lointains cousins Turcs, qui ne sont pas des Arabes, certains l'oublient.
    Il existe là aussi des points communs trop oubliés, qui peuvent nous enrichir mutuellement.
    "L'Empire Ottoman, homme malade de l'Europe" disait-on au 19ème siècle.
    Si les ancêtres avaient compris l'idée principale...
    (à côté des "soucis" locaux Turcs)

    Ici à bord du site de Mtre Devers, visiblement tout le monde ne connait pas des Turcs.
    Ya "Turcs et Turcs" d'autre part.
    Le marin que je fus, qui a fait 2 fois le tour du monde, n'est pas (encore?) hélas allé en Turquie, mais bon, j'en ai fréquenté plus d'un(e)...
    La Turquie, c'est très loin des Talibans Pakistanais et pas très loin de Vienne ou de Paris. Voilà!

    Moi, si je suis souffrant, je n'invite pas chez moi. Là est le bémol.
    Soignons l'Europe, et la Turquie sera notre invitée de choix!!!!
    La plus belle peut-être.

    Bien navicalement / Bien amicalement / Met vriendelijke groeten
    Thierry Bressol OR1
    Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/
    http://marine-inconnue.blogspot.com/2008/09/contenu-de-marine-inconnue.html

  • Le gouvenrement turc pourrai se bouger un peu pmus vote que ça sur la question du génocide arménien, c'est évident.

    Et tous les arméniens qui ont débarqués en France ne sont pas venus seulement pour la douceur du climat.

    OK. Mais les grands cris français sur ce génocide... c'est de la fumée pour dire non à la Turquie. De l'instrumentalisation. La Suède qui avair dit oui reconnaissons a ensuite dit non. C'est un scandale absolu ! il faut rompre les relations diplomatiques... J'ajoute, et j'assume, que la disapora est bcp plus crispée sur le sujet que la population arémnienne d'Arémnie ou de Turquie, qui ne néglige rien de l'affaire, mais n'en fait pas la clé de tout.

  • Quel dilemme, la Turquie en Europe! Ne serait-ce pas regarder par le mauvais bout de la lorgnette ? Car beaucoup de Turcs sont déjà en Europe. Et beaucoup c'est peu dire, car en sus ils sont intelligents, dynamiques, débrouillards, souvent plus entreprenants que les européens de souche, plus prolifiques, etc.

    En somme, le seul problème qui semblerait se poser, procéderait peut-être de la prise de conscience, que la Turquie pourrait plus facilement absorber l'Europe à terme, que l'Europe d'intégrer la Turquie en son sein ? L'évolution est en marche et certaines données sont inéluctables. De toute façon à observer la décadence de nos civilisations, il est plus que probable que la reprise du flambeau viendra d'une autre formule, que d'anciennes recettes déjà caduques.

    Oui, la Turquie fera partie de l'Europe, quel que soit ou non le vote prochain. Même plus, un vote contraire pourrait même constituer un accélérateur, sachant que de toute façon les peuples ne disposent plus du contrôle sur leur propre destin, si toutefois cette maîtrise a pu quelque peu exister de par le passé.

    Donc, si on comprend bien, apparemment ce serait l'arbre "de l'entrée de la Turquie dans l'Europe", qui cacherait la forêt du "péril jaune" pour l'échéance suivante à 5 ans ?

  • en buyuk turkiye baska buyuk yokkkkk

  • Mesdames, Messieurs.

    Pour vous, Turquie =/= Europe

    Mais alors QUID DE CHYPRE?

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu