Avertir le modérateur

Distillerie Patrice Allègre à Moulins-Yzeure

al-ambik-alambic.jpgLa prison, c’est n’importe quoi. La loi pénale organise le hors la loi. Exagération ? Découvrez plutôt cette incroyable info distillée par le quotidien La Montagne, ce 24 avril, et vous aurez une idée assez juste du bazar ambiant qui est la vie quotidienne des prisons.

Patrice Alègre, vous connaissez. Généreusement qualifié de « tueur en série », appellation que la loi ignore, notre concitoyen a un pedigree il est vrai peu recommandable : en dernier lieu, réclusion criminelle à perpétuité pour cinq meurtres et six viols. Le genre de client que l’administration pénitentiaire surveille comme le lait sur le feu. Et ce d’autant plus que cette condamnation est purgée dans un centre de détention, à Moulins-Yzeure (Allier).

Or, problème. On a retrouvé dans la cellule de Patrice Alègre « plusieurs litres d'une boisson alcoolisée ». Et une fabrication maison ! Oui, j’ai bien dit fabrication.

Patrice Alègre a comparu ce mercredi 22 devant la commission de discipline pour détention d’alcool. La Montagne explique : « Un alambic artisanal peut facilement se bricoler à partir d'une boîte métallique assez solide pour être chauffée et un petit tuyau pour récupérer l'alcool. » Facilement – entendu comme facilité scientifique – certes, mais cela donne une idée assez juste de la surveillance exercée dans des établissements tels Moulin-Yzeure. alcool_interdit_prison.jpg

Et le meilleur est à venir : il s’agissait d’une récidive.

Un gardien, resté anonyme, explique à La Montagne : « Les détenus savent faire de tout avec n'importe quoi. Une serpette avec une brosse à dents dont les poils ont été fondus sur un bout de lame de rasoir ; un poinçon avec un os de poulet, etc. Et même de l'alcool : C'est aussi courant que les armes ou les téléphones portables ».

 

Ah, les téléphone portables ! Cela m’en rappelle une bien bonne. Vous vous rappelez peut être, en septembre dernier, à la maison d’arrêt de Varces, près de Grenoble (Isère), l’histoire dramatique d’un détenu qui avait été abattu dans la cour de la promenade par un tireur posté sur une colline en hauteur. Dans les minutes qui avaient suivi, la prison avait été gagnée par un incendie… et les premiers à avoir appelé les pompiers… avaient été les détenus, grâce à leurs illégaux portables utilisés depuis les cellules. J’imagine la tête du pompier au standard : « Bonsoir, il faudrait venir, car ma cellule est menacée par le feu… »

 

Donc, pour Allègre, boire un coup, ça compte. Et comme il est aléatoire de faire entrer de la bibine via le parloir, il a installé un alambic dans la cellule.

 

Tout va donc très bien dans les centres de détention : les prisonniers, avec un canon dans le nez, grâce à leur alambic, prennent des nouvelles de la famille, grâce à leur portable planqué. C’est le début de la réinsertion, sans grever le budget de l’Etat.

 

Une attitude finalement méritoire, et la commission interne de discipline ne s’est pas trompée, renonçant à une sanction sévère : Patrice Alègre a été condamné à huit jours de confinement dans sa cellule,  c’est-à-dire qu’il est privé de promenade pendant huit jours.

 

Je comprends son soulagement : il a évité la réprimande, qui est devenue, moralement,  la pire des sanctions.

 

fessee.jpg
Réprimande disciplinaire

Commentaires

  • D'ici qu'on apprenne pas aussi qu'ils font de la culture de pavot...pourront toujours se lancer dans le jardinage a leurs sorties.

  • ?

  • Quand je pense que le privilège de bouilleur de cru n'est plus héréditaire, c'est dégueulasse .

  • Bonjour Cher Maître

    boire un petit coup c'est agréaaaaable vous connaissez la chanson.
    ce que vous indiquez ne m'étonne pas la prison est un lieu de tous les dangers
    surtout ce qui me révolte c'est la promiscuité entre les détenus ce qui entraîne des violences, viols,sévices et vexations de toutes sortes .

    la prison réinsertion c'est faux archi faux on se fait des relations en prison et bien souvent on replonge après
    enfin vous connaissez mieux que moi le problème.


    le monde carcéral indiffère le bon peuple beaucoup vous diront ils sont en prison tant mieux ils ne voudraient pas tout de même être dans un 4 étoiles!!!!

    et bien pour moi ce bon peuple se trompe car quand la prison crée des bêtes fauves elles sautent sur ce bon peuple à leur sortie !!

    au fait Maitre que pensez vous de la sanction infligée au magistrat dans l'affaire Outreau
    allez vous nous faire un billet sur ce sujet ?

  • Le système "D" en tout temps et en tout lieux est le reflet de l'intelligence de l'homme En prison et même au Goulag ou dans les camps de concentration rien n'arrête le système "D" Les mauvais traitements ou les conditions extrêmes,n'y peuvent rien

  • Marrante, la dernière illustration!!!
    C'est étonnant bien sûr, mais bon. Ils sont très forts ou ingénieux souvent, les détenus!

    Rien ne peut arrêter le système D, effectivement... ;-))
    S'il ne se passait que ça dans les prisons, je crois qu'il faudrait leur "filer" de quoi développer tous leurs savoir-faire....
    Tout ça me fait penser à une histoires d'Allemands. Les deux "teutoniques" qui étaient avec moi à bord du Sea Intrepid, l'un d'eux a raconté ceci, en tant que "grand ancien" de la Cie Hansa Linie:
    Ce chef mécaniecien teutonique et ancien des U-Boote de la Bundesmarine de la République Fédérale,
    a connu des soucis avec ses ouvriers mécano durant une traversée de l'Océan Pacifique, 38 jours de mer.
    Ils étaient toujours ronds comme des queues de pelles (du jamais vu entre français)!
    Les "affreux" furent privés d'accès à tout alcool à bord, par mesure disciplinaire, exceptionnelle à bord d'un navire de commerce "civilisé".
    Pourtant, 10 jours plus tard et.... Sans alcool, ça a recommencé!!
    Explication du mystère, leur consommation exceptionnelle de jus de fruit (innocent?) attira l'attention et....
    Dans le local "servo-moteur" se trouvait un alambic artisanal, chef d'oeuvre d'astuce...
    Alors en prison, pourquoi pas?

    Bien navicalement / Bien amicalement / Met vriendelijke groeten
    Le matelot blogueur, ex-ingénieur radio et ancien officier de la marine marchande
    http://souvenirs-de-mer.blogdns.net/spip.php?article118
    (le "Sea Intrepid")

  • Ce qui peut aussi m'amuser, c'est que les matons en profitaient certainement aussi...
    Ca nous ramène à ce qui fut raconté ici il ya qlq semaines, à propos d'une prison Australienne, à propos d'un article consacré à un détenu Américain en son propre pays....

    Une observation "perso" s'impose, les prison sont connues pour les tas de pratiques douteuses pouvant y exister. S'il ne fait que ça comme "connerie" patrice Alègre, et bien finalement....
    Qu'on lui donne (ou loue) de quoi produire et vendre à l'extérieur!
    Ca l'aidera à passer le temps, et fera de l'argent pour lui, et l'administration pénitentiaire, dont je ne doute pas de la capacité à se servir...

    Bon week-end!

  • Cette histoire n'a rien d'incroyable. Sauf à densifier les contrôles en prison, vous aurez toujours - toujours - de tels problèmes. Quant aux téléphones portables, les solutions de brouillage existent. Et elles coûtent cher. Très cher.

  • Excellent conseil, en voilà d'un point de vue constructif, j'adore. Je vais vous faire un peu de pub auprès de mes contacts, vous l'méritez bien !

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu