Avertir le modérateur

Hadopi : Les (grands) artistes au pays de Bisounours

bisounours1.gifLa maladie d’Alzheimer est-elle notre destin ? Troubles de la mémoire, désorientation temporo-spatiale, infantilisation, agressivité désordonnée… Si ce qui fait la différence est notre loi, le couronnement est venu avec la grandiloquente pétition de quatre artistes devenus les étoiles non filantes de ce quinquennat déjà finissant : côté chanson Juliette Gréco et Maxime Le Forestier, et côté comédie, Pierre Arditi et Michel Piccoli. Pour nous dire que combattre Hadopi, ce n'est pas bien. Ces échappés du cantou ont dit à Martine qu’elle n’était pas gentille, et Martine a tremblé. Boss au Parti socialiste en 2009, quelle vie… Il faut dire que pour celle qui a été désignée syndic de la rue de Solferino, c’est un tremblement de terre. Depuis longtemps, la carte électorale a montré que les quartiers populaires votaient à droite. Il restaient les fidèles artistes, mais les voici qui prennent le large.

Lisons, chères amies et chers amis, cette péroraison publiée par l'excellent Le Monde, qui sait conserver son côté  « Au rendez-vous des amis »famille-roman.jpg.

« La gauche - notre famille -, c'était le refus d'un ordre purement marchand. C'était la protection du faible contre le fort. »

C’est l’un des signes patents de la sénilité : idéalisation de l’enfance, refus du réel. Admettons la pleine conscience des auteurs : même au CM2, on refuse ces formules en forme d’enflure.

« En particulier pour la culture. En ne les abandonnant pas à la seule loi du marché, la gauche avait sauvé les artistes dans notre pays. C'était vrai, en particulier, des dispositions prises sous François Mitterrand. »

Tonton, primum inter pares. Tonton contre le marché ! Tonton de la rupture avec le capitalisme ! Tonton terrassant le règne de l’argent ! Tonton qui méprisait la finance,  au point de faire payer ses factures  par d’autres. Tonton reviens...

« Ceux de nos voisins qui n'ont pas fait ce choix-là n'ont plus de cinéma ni de musique. »

Alors que, c’est bien connu, les forces créatrices de la culture et du cinéma français enchantent les spectateurs, au point qu’il faut sans cesse ouvrir de nouvelles salles. Et les jeunes pousses du talent s’appellent Juliette Gréco, Maxime Le Forestier, Pierre Arditi et Michel Piccoli. La loi n'a été qu'une grande réussite.

ps 3.jpg« En vous opposant, à l'occasion de la loi Création et Internet, à ce que des règles s'imposent aux opérateurs télécom (comme vous les aviez imposées naguère aux opérateurs de télévision et de radio) pour qu'ils cessent de piller la création, vous venez de tourner le dos de manière fracassante à cette histoire commune. »

Vieil argument du style congrès PC des années lumineuses. Enfonçons les portes ouvertes en critiquant l’absence de bonheur absolu pour tout un chacun. Il faut le bonheur pour tous ! Et l’ennemi, c’est l’autre : difficile de rater la cible, et ça évite de penser. Quel luxe !    

« Vous étiez la résistance à la déréglementation, à la loi de la jungle et du plus fort qui assassine la diversité culturelle. Vous êtes désormais, par l'effet d'une étrange ironie de l'histoire, les avocats du capitalisme débridé contre les droits des artistes à l'heure du numérique. »

Scoop, mes amis ! Le capitalisme débridé a son siège rue de Solferino. Il reste deux ou trois abrutis pensant que le capitalisme défend ses intérêts au sein des conseils d’administration des banques et des grandes sociétés de la finance. Que neni ! Les mastars à costar rayé sont tous regroupés rue de Solferino, et s’organisent comme des mafieux pour détruire la culture des gentils artistes.

« Souvenez-vous-en : le droit d'auteur est un droit de l'homme. »

Souvenons-nous, chers généreux papys, avec l’homme de la première des dernières tournées d'adieux, de nos rêves de bonheur : Souvenirs%20souvenirs%20M.jpg

« Souvenirs, souvenirs

« Je vous retrouve dans mon cœur

« Et vous faites refleuri

« Tous mes rêves de bonheur. »

Souvenons-nous aussi que personne ne conteste la protection des droits. La seule question est que cette protection ne peut se faire par la violation d'autres. Affirmer que le débat, c'est la loi de la jungle ou Hadopi, c'est se ficher de monde. Ce pourrait-être la licence globale. Ce pourrait être aussi ce qu'a voté le parlement européen: « Aucune restriction aux droits et libertés fondamentales des utilisateurs finaux ne doit être prise sans décision préalable de l’autorité judiciaire». On abandonne la surveillance et le contrôle par une autorité administrative (la CPD du système Hadopi), en confiant la décision au juge, et en organisant un débat préalable avec la personnne concernée avant la décision.

capitalisme-f2eb7.gif« Ce n'est pas parce que les PDG des nouvelles multinationales portent des jeans et des tee-shirt que leur âpreté et leur cupidité sont moindres. Pour être cool en apparence, le capitalisme numérique n'en est pas moins sauvagement prédateur ! »

Ce qui voudrait dire que le gentil Che Guevara en tee-shirt fumant le cigare pendant les exécutions de ses opposants n’était pas si cool que ça ??? Tout un univers qui s’écoule ! L’habit ne fait pas le moine chantant et inversement.

« Héraclite nous enseigne : "Le peuple doit combattre pour ses lois comme pour ses murailles." »

La ligne Maginot réinventée par les artistes… Mais bande de nazes d’artistes fatigués, quand ferez vous la différence entre la loi et le droit ? Implorez la loi, votre piètre dieu fantasmé, et vous vous apercevrez que vous êtes à poil devant la foule qui se marre. Fichez la paix à Héraclite, et intéressez vous au droit européen qui a force supérieure à votre petite loi ! Courez vite chez votre libraire acheter au prix protégé par la loi mitterrandienne les écrits de Victor Hugo : Victor_hugo.jpg

 

« Le droit et la loi, telles sont les deux forces; de leur accord naît l'ordre, de leur antagonisme naissent les catastrophes. Le droit parle et commande du sommet des vérités, la loi réplique du fond des réalités; le droit se meut dans le juste, la loi se meut dans le possible; le droit est divin, la loi est terrestre.

 

« Ainsi, la liberté, c'est le droit; la société, c'est la loi. De là deux tribunes; l'une où sont les hommes de l'idée, l'autre où sont les hommes du fait; l'une qui est l'absolu, l'autre qui est le relatif. De ces deux tribunes, la première est nécessaire, la seconde est utile. De l'une à l'autre il y a la fluctuation des consciences. L'harmonie n'est pas faite encore entre ces deux puissances, l'une immuable, l'autre variable, l'une sereine, l'autre passionnée. La loi découle du droit, mais comme le fleuve découle de la source, acceptant toutes les torsions et toutes les impuretés des rives. Souvent la pratique contredit la règle, souvent le corollaire trahit le principe, souvent l'effet désobéit à la cause; telle est la fatale condition humaine. Le droit et la loi contestent sans cesse; et de leur débat, fréquemment orageux, sortent, tantôt les ténèbres, tantôt la lumière. Dans le langage parlementaire moderne, on pourrait dire: le droit, chambre haute; la loi, chambre basse.

 

TN2-38017-Intelligence-hors-pair--.gif« L'inviolabilité de la vie humaine, la liberté, la paix, rien d'indissoluble, rien d'irrévocable, rien d'irréparable; tel est le droit.

« L'échafaud, le glaive et le sceptre, la guerre, toutes les variétés de joug, depuis le mariage sans le divorce dans la famille jusqu'à l'état de siége dans la cité; telle est la loi.

« Le droit: aller et venir, acheter, vendre, échanger.

« La loi: douane, octroi, frontière

« Le droit: l'instruction gratuite et obligatoire, sans empiétement sur la conscience de l'homme, embryonnaire dans l'enfant, c'est-à-dire l'instruction laïque.

« La loi: les ignorantins.

« Le droit: la croyance libre.

« La loi: les religions d'état.

« Le suffrage universel, le jury universel, c'est le droit; le suffrage restreint, le jury trié, c'est la loi.

« La chose jugée, c'est la loi; la justice, c'est le droit.

« Mesurez l'intervalle.

« La loi a la crue, la mobilité, l'envahissement et l'anarchie de l'eau, souvent trouble; mais le droit est insubmersible. 

« Pour que tout soit sauvé, il suffit que le droit surnage dans une conscience.

« On n'engloutit pas Dieu. La persistance du droit contre l'obstination de la loi; toute l'agitation sociale vient de là. »

 

In memoriam Juliette, Maxime, Pierre, Michel et consorts.

 

Un dernier mot. Le plus étonnant est que devant la plus molle des érections des artistes français, le PS se trouve terrassé. C’est à ce genre de truc qu’on voit que Bayrou a toutes ses chances…

 

vache-savoir-vivre-art-city-80610.jpg

 

Commentaires

  • Sur l'air de "parachutiste" :

    Tu avais juste soixante ans
    Quand on t’a r’mis un tapis rouge
    Quand on t’a dit "Entre dedans
    Tout ce qu’est louche"
    C’est pas exprès qu’t’es sarkozyste,
    Mon vieil artiste

    Alors de coup bas en coup bas
    S’est perdue ton intelligence.
    Tu ne sais plus voir ici-bas
    Que deux engeances :
    Les majors et les terroristes,
    Mon vieil artiste

    Pour ça te viendront les honneurs,
    Les colifichets, les médailles
    Pour chaque bon mot au vingt heure,
    Pour chaque faille,
    Pour chaque dollar sur ta liste,
    Mon vieil artiste

    Mais malheureusement pour toi,
    Ils te finiront au karcher :
    Plus de conneries, plus de coups bas.
    Que vas-tu faire ?
    C’est pourri, les lois sarkozystes,
    Mon vieil artiste

    C’est plus qu’un travail de gaga
    D’radoter d’vant ceux qui savent lire,
    Surtout qu’ t’apprendra avec moi
    Ce que veut dire
    Le mot " anticapitaliste ",
    Mon vieil artiste

    T’en a perdu de ton talent,
    Mais tu rates pas une embassade
    Mais comme ça n’se vend plus vraiment,
    Tu reste en rade.
    C’est pt’êt pour ça qu’ t’ es un vieux triste,
    Mon vieil artiste

    Mais si t’es vraiment pas gêné
    D’être payé à ne rien faire,
    Tu peux toujours te recycler
    Chez tes confrères.
    J’ crois qu’on engage au ministère
    Mon vieil artiste

    Naturellement, ce pastiche est sous licence Art Libre : vous pouvez le copier librement et bien entendu gratuitement ! ;-)

  • Un régal, ce papier !
    Merci Gilles, de si bon matin, le soleil de l'intelligence et de l'impertinence si chère à notre liberté rentrent par ce blog.
    Et Minga très bon itou !!

  • La jolie môme s'est transformée en Belphégor, Il n'y a plus d'après à Saint Gemain des Prés. Jean-Paul Sartre vaporisé, Boris Vian, Léo Ferré et tant d'autres effacés du disque dur.
    Qui veut télécharger le disque de Gréco ? Pas moi en tout cas, les chansons d'il y a quarante ans oui, mais je ne souscris pas à son recyclage perpétuel de Kosma et Prévert, Jean Roger Caussimon, Léo Ferré, Gainsbourg, une rente à vie quoi.
    Rangeons ces vieux grippe-sous et leurs "droits" à la caisse des dépots et consignations, et perdons les clefs.

  • Quand même un phénomène étrange agite le Cyber-espace. Poursuivre des personnes qui téléchargent des documents, qui sont disponibles en toute liberté ? Cela ressemble un peu à ne pas vouloir assumer toutes les responsabilités à divers niveaux.

    Pourquoi donc ne pas mettre en cause ceux qui mettent à disposition ?

    Pourquoi, ne pas laisser les auteurs se démerder ? Cela procède du domaine civil. Quand un voyou ne paye pas le loyer, le Tribunal va le condamner à rembourser la dette contractée et l'Etat, comme la justice s'en fichent à cent pour cent, qu'il rembourse ou pas, tout en menant une vie de flambeur à coté.

    Là il semble que sur base de copinage, les auteurs ou sans doute d'autres "faiseurs de fric" ont su se donner les moyens pour bouger leurs potes politiques, afin de faire voter des lois de circonstance. Franchement, ceux qui n'ont pas les moyens dd'acheter les CD ou autres albums à des prix prohibitifs, car d'aucuns se sont bien sucrés au passages, ils ne portent préjudice à personne, en téléchargeant, il faut être un peu sérieux. De toutes façons ils n'achèteraient pas plein de produits, qui ne sont pas à la hauteur de la réputation surfaites de certains artistes, justes parvenus par copinage ou pour appartenir d'une façon ou d'une autre au système, quand ce n'est pas par le biais des relations de leurs parents, baignant dans le milieu.

    Cette loi inique semble juste procéder d'un copinage entre politiques "idiots" et quelques artistes trop "pingres" pour y voir clair.

  • "Quant au droit d’auteur comme droit de l’homme, s’il existe l’amorce du début de la prémisse du commencement d’une hypothèse accréditant cette fanfaronnade, je suis preneur ! "

    Voir l'article 27 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 :
    "2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l'auteur."
    http://www.un.org/fr/documents/udhr/

  • Bingo! bien vu.

  • Faudra arrêter de subventionner les richissimes Piccoli, Arditi et autres piques assiettes de la cagnotte des contribuables!!!

    Ils veulent être rémunérés sur leurs ventes, c'est méritoire!

    Mais alors qu'ils arrêtent de gratter les contribuables...

    Ils veulent gratter nos impôts et ensuite encore gratter dans notre porte monnaie!!!

    Ils veulent tout!

    Et si on décidait de ne plus rien leur donner sur nos impôts?

    A réfléchir...

    A démago des artistes gauche caviar, démago des contribuables grattés!

  • Et allez faut toujours associer le PS à tous les naufrages; à quand la production d'une carte de militant PS de l'iceberg qui a coulé le Titanic ?
    Pas bon de laisser transpirer le ressentiment.

  • http://www.dailymotion.com/video/x96y04_maxime-le-forestier-gagne-un-point_news

    bonjour Maître,
    j'ai mis ce lien je pense que vous allez apprécier
    Maxime le forestier est sur un terrain très glissant ..
    en outre il ajoute " il n'y a pas de repas gratuit" c'est une parole assez plaisante pour un pilier des restos du coeur
    gauche caviar quand tu nous tient!!!!

    (saviez vous également que Piccoli et Gréco ont été mariés)

  • Ma pauvre Juliette, fillette, qu'est ce que tu te goures, qu'est ce que tu te goures !

    Et quand tout récemment tu dis à l'interviewer du Temps.ch, drapée dans un t shirt du Che :
    "Sur l’un des titres du disque, écrit par Marie Nimier, justement elle vous fait dire «Mais jamais mon bonheur ne passe avant le vôtre». C’est donc très autobiographique?
    – Oui. Elle a raison Marie. C’est en effet le texte du disque qui me correspond le plus. Il dit aussi «Je suis pour que tout change/Pour tout renverser». Il décrit ainsi l’agitée du bocal que je suis. Elle a beaucoup de talent."

    Allez, je t'en veut même pas.

  • après ce texte intelligent,comment ne pas passer pour une casserole...???
    mais une petite question: pourquoi se battre pour les intérêts de grosses boites qui n'ont jamais rien fait, ou si peu,pour les jeunes artistes...???? la loi "adopi" ne protège que leurs profits... pas la redistribution des droits d'auteurs...!!!!
    alors....
    en attendant...
    bonne soirée
    fad

  • Michel Picoli, ça serait pas un parent à Gérard Schivardi ?

  • "grosses boites qui n'ont rien fait ou si peu pour les jeunes artistes "
    On peut aussi revenir au vieux système soviétique qui fabriquait les artistes au gré des besoins du bon peuple , et dans la droite ligne du parti , le goulag s'occupant des autres ?

    "bingo bien vu " de Ancilevien : article 27 de la déclaration universelle des droits de l'homme de 1948:
    "chacun a droit à la protection des intérêts des droits moraux et matériels découlant de toute production scientifique , littéraire ou artistique dont il est l'auteur "
    Gilles désolé mais pourquoi ne développez vous pas ? sauf erreur (ou alors j'ai rien compris )
    cet article c'est le droit et Adopi la loi ?

  • @jp2 est de retour... Et ne sait toujours pas qu'il n'y a plus d'Union Soviétique.

    Pour le reste il est sûr que cette loi est techniquement inadaptée à la situation et au problème qu'elle est supposée "traiter"...
    Car il existe, sinon n'aurait pas entendu cette intervention des 4 grands artistes, qui manifestent avec maladresse, leur inquiétude légitime à propos du "business" modèle du cinéma actuellement en danger...
    Cette loi ne règlera rien et risque de créer de nouveaux emmerdements, tous les spécialistes techniciens (les vrais) du "web" le disent. Là est le problème.
    Un nouveau "modèle" de rémunération de la création devient indispensable, et les coups de pieds au cul plus sûrement donnés au téléchargeurs fous aussi...

    Le vol est puni, dans les sociétés civilisées, ce qui n'est pas tout à fait notre cas...

  • Tout ça pour dire, et ça m'emmerde d'adopter une attitude comparable à la Pimprenelle du ministère.
    Mais si on ne fait rien et si laisse cet état de fait "tel que", conforme au "libéralise-ultra" comme par hasard...
    Le Cinéma sera en danger à terme. Ca coûte cher de faire un film!
    Qui va investir là-dedans? S'il devient difficile ou impossible de retrouver ses billes après?
    (je les ai vus au boulot, en faisant le figurant, il y a un certain temps, et ce fut à la fois intéressant et, rigolo aussi)

  • Bonjour jp2

    hier j'avais écrit

    "J’en ai fini, mais il me faut un petit mot doux pour nos grands artistes qui s'égosillent ces jours-ci. La licence globale peut se discuter, mais le choix n’est pas entre le piratage, la licence globale et Hadopi. C’est la CPD qu’il faut satelliser. Ce qui est en cause, c’est une cellule administrative qui nous surveille, fait des suppositions, et nous coupe l’accès à Internet. On remplace la CDP et ses enquêtes à deux balles par un débat contradictoire et préalable devant un juge, et tout ira mieux"

    Donc, dire c'est Hadopi ou le piratage, ce n'est aps sérieux.

    Les droits d'auteur, c'est la reconnaissance de l'artiste et la condition des investissements. Nous sommes tous d'accord.

    Le premier débat, c'est licence globale ou non. C'est un vrai débat.

    Le second débat, si on écarte la licence globale, c'est comment sanctionner. Ce qui est contesté, c'est une autorité administrative qui surveille et sanctionne, pour offrir un recours au juge après coup.
    La demande, c'est une décision du juge avant de couper, avec l'apport des preuves dans un débat contradictoire.

    Donc la pétition des artistes pour qui c'est Hadopi ou rien n'est pas argumentée.

  • Jack Lang lui aussi embrouille le message dans une déclaration télé ce soir

    « Moi qui est toujours défendu le droit d’auteur, je ne laisserai pas le libre marché du piratage »

    Encore une fois, ce n’est pas le problème.

    Le problème, c’est pourquoi on le laisse pas le juge trancher, après un procès équitable ?

  • Gilles,
    Exactement, on nous fait tout un plat avec l'article 27. Faudrait pas tout confondre. Le citoyen moyen quand il a un problème de cet ordre s'adresse à la justice, avec plus d'une chance sur deux de se faire entuber, voire de grassement payer un avocat pour des prunes.

    Les groupes d'artistes, déjà pleins de fric, grâce à des copinages, dans bien des cas, qui en veulent encore plus, s'adressent encore à leurs "potes" par facilité et sans doute habitude, pour faire rédiger une loi sur mesure. Cela, après s'être fait la publicité gratuite pour leurs produits bas de gamme en bonne partie, sur les chaines de services publiques, évidemment invités par les potes, qui profitent aussi du système. Pourquoi donc le service public leur distribue des enveloppe pour les inviter aux émissions, à faire la promotion de leurs produits ? Au contraire, ils devraient contribuer à l'équilibre du budget et aux recettes, à hauteur de 50.000 euros la minute de publicité, ce qui permettrait de diminuer la taxe de la redevance, pour ceux qui ne baignent pas comme eux dans les liasses de billets.

    Après avoir palpé six mois durant par an les indemnités chômage (6000 à 25000 euros par mois selon le cas) pour partir en vacances, ils voudraient ensuite raketer en prime les jeunes, qui trouvent à disposition sur le net divers produits, en libre service ?

    Et puis pour nombre, ils vont s'installer ensuite dans des paradis fiscaux, pour échapper à la fiscalité de notre pays ? Enfin, c'est quoi cette caste de magouilleurs, faudrait quand même pas trop pousser. Il serait plus judicieux d'instituer un délit pour profiteurs à trop de râteliers cumulés, passibles d'amendes, équivalentes à quatre-vint dix pour cent de leur revenus, ce qui leur éviterait de détourner de la Nation, des subsides en partie possiblement acquis de façon douteuse.

    Continuons de bien plaindre, ceux qui gagnent de trop, qui profitent du copinage d'Etat et autres, peuvent exporter en Suisse leur surplus fiscal et autre, cela va-t-il dans la bonne direction de la révolucion ?

  • Je ne comprends pas... depuis quand Pierre Arditi est-il censé être "de gauche" ?

    Faute, visiblement, de comprendre quoique ce soit à Internet, que ces artistes séniles la ferment.

  • Etre de gauche pour les artistes, c'est souvent une posture : c'est plus vendeur, ça fait humaniste, poête maudit et tout et tout. Mais pas touche au portefeuille.

  • Exact, du genre gauche caviar, je vis comme un mec riche de droite mais je pense comme un mec "bien" de gauche.
    Bon aprés t'as aussi des crétins qui vivent comme des miséreux de gauche et pensent comme des mecs de droite. Eux c'est des costauds sur le plan moral...

  • Roxana Saberi libérée :

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/05/11/01011-20090511FILWWW00370-iran-2-ans-avec-sursis-pour-r-saberi.php

  • Hier, j'ai failli pleurer...
    J'ai pensé à toutes les subventions que des meks comme Arditi pompent aux contribuables etje me suis dit "quand même, ils exagèrent de venir pleurnicher sur leur sort de nantis alors qu'ils ne donnent, eux, pas un franc pour la création!!!

  • Vivement mi juin que le gouvernement prenne le décret qui va rétablir la Vignette Auto!!!

    MDR...
    Arditi va pleurer sur son sort... Quoique lui il aura les moyens de s'acheter une grosse bagnole et d'être exonéré de cette nouvelle taxe-racket!!!

  • "Le principe est double, ne l’oublions pas. Le livre, comme livre, appartient à l’auteur, mais comme pensée, il appartient—le mot n’est pas trop vaste—au genre humain. Toutes les intelligences y ont droit. Si l’un des deux droits, le droit de l’écrivain et le droit de l’esprit humain, devait être sacrifié, ce serait, certes, le droit de l’écrivain, car l’intérêt public est notre préoccupation unique, et tous, je le déclare, doivent passer avant nous."

    — Victor Hugo Discours d’ouverture du Congrès littéraire international de 1878

  • Un bon e-papier sur les artistes à la gamelle :

    http://www.causeur.fr/maxime-michel-pierre-et-les-autres,2390

  • Captain "régime soviétique" ok mais régime cubain , régime Corée du nord et surtout régime chinois qui est le pire ! et tous les petits dictateurs en herbe qui se disent trotskystes !
    Non il ne faut jamais oublier car ce serait en quelque sorte faire une sorte du négationnisme .
    D'ailleurs les nostalgiques de ce régime en Russie ont repris du poil de la bête aux dernières élections !

    Gilles , bien compris ! mais ne pas passer devant le juge ce sont des dizaines de milliers d'affaires qui ne seront pas plaidées ? et qui n'encombreront pas les tribunaux ? Qui est perdant dans l'affaire ?

  • Je suis contre vos arguments, lorsque vous dites qu'il n'est pas légitime qu'un artiste qui créé une œuvre ne doit pas être rémunéré.
    Par contre, je suis pour lorsque vous dites que l'argent des personnes qui achètent de la culture (livre, CD, DVD, ...) ne doit pas servir à enrichir des hommes d'affaires très peu scrupuleux...
    Votre conclusion consiste donc à "interdire d'interdire" le téléchargement pirate, risquant de mon point de vue soit de transformer les artistes en fonctionnaires constamment déficitaires, soit de simplement diminuer la création...
    De mon côté, je préférerai une plus juste rémunération des artistes, qui doivent gagner sur un CD plus que quelques cents, lorsque le consommateur en paie entre 15 et 20 euros. Et cela passerai par une redéfinition des rôles d'entreprises musicales, qui ces derniers temps ne servent qu'à financier des **** comme la star académie ou la nouvelle star, pour sponsoriser à grands frais les plus nuls...

  • Des clowns à la cervelle en compote - ce tout petit nombre d'artistes de gauche-caviar-donc de droite ?

  • " les subventions que certains artistes ....pompent aux contribuables " ben c'est triste d'entendre ça ! heureusement qu'il y a des subventions ou autres facilités fiscales pour soutenir entre autres le théâtre , la musique classique , le cinéma d'art et d'essai etc ...

    Tout ça fait la renommée de notre pays en la matière et puisque quelqu'un parlait de jack Lang , je crois qu'il a pas mal œuvré dans ce sens ? Ne lui doit on pas par son engagement , celui de nombreux artistes à gauche ?
    Les domaines artistique et la créativité doivent être protégés et aidés par tous les moyens !

    Je sais que c'est un peu ringard de dire ça mais c'est un des meilleurs moyens de ne plus entendre dire un jour " quand j'entends le mot culture je sors mon révolver " !

    Les remarques de Brau me paraissent judicieuses !

  • de toutes façons, les "artistes" français sont nuls. Que voulez-vous leur pirater ?

  • Sans les subventions, on aurait peut-être moins de daube. L'oeuvre artistique s'impose, ou elle n'existe pas.

  • Je suis totalement contre Hadopi, mais cet article (et les réactions) confortent tous les clichés poujadistes sur les artistes subventionnés et nantis.. On se croirait, à voir certaines réactions, chez les beaufs de contribuables associés! La loi sur le livre moquée par l'auteur a sauvé un réseau de librairies indépendantes... et sans subventions, Mnouchkine ou Brook, pour ne citer qu'eux, ne pourraient pas travailler... Le problème, c'est que les "bisounours" ont en effet totalement cautionné ce populisme par leur position rétrograde. c'est bien ce qui m'ennuie le plus!

  • Ajoutons que la rengaine débile "les artistes français sont nuls" est toujours rabachée au café du commerce par des gens qui ne vont rien voir et ne seraient pas capables d'en citer dix (je parle d'artistes, pas de vedettes commerciales!

  • Je suis plutôt contre le téléchargement illégal, mais aussi contre tout système qui punirait uniquement le petit jeune qui n'ayant pas les moyens de s'acheter un CD à 20 euros, télécharge de chez lui ce CD. Car, il faut bien le reconnaître, le petit génie de l'informatique qui télécharge 50 CD par mois et 30 films DVD lui n'a pas de soucis à se faire, il connaît la combine... Mais que des artistes de gauche (mais de quelle gauche: celle qui habite Neuilly-sur-Seine, soutient les sans papiers mais refuse de voir les HLM dans sa ville. Celle qui fume le cigare, passe quelques soirées bien arrosées au champagne, avec quelques artifices chimiques) puissent venir pleurer sous les chaumières, étendard élevé, style "touchez pas au grisbi" me rend malade. S'il vous plaît Cher Président, vous qui avez su utiliser les mesquineries des BESSON, DOC GYNECO, ALLEGRE et autres pseudos chanteurs qui ne voient pas plus loin que leur nez (ce n'est pas un jeu de mots), nommez les Ambassadeurs de la culture et envoyez les à CUBA (eux qui aiment le CHE) ou dans un autre pays révolutionnaire... Arrêtons de cautionner ces bourgeois de "gauche".

  • @Valdo
    Daniel Darc
    Dominique A
    Mano Solo
    Eiffel
    Rhesus
    Ginger Frolic
    Noir Desir
    Dyonisos
    Pigalle
    Deportivo






    Voilà je suis à 10, je pourrais en faire 50 si tu le désires, et bien évidemment de tête.

    Maintenant j'écris que les artistes français dont des buses, des grosses buses écervélées par les maisons de disques.

  • concernant le 7 eme art la France est au troisième rang mondial derrière les USA et L'Inde !
    En effet en 2008 nous avons produit 240 films dont 187 d'initiative Française , c'est à dire assurés pour la moitié au moins par des capitaux hexagonaux , le record précédent datait de 2003 avec 212 films .Le seul point noir celui du financement , qui progresse moins vite que le nombre de longs métrages . Pas mal non ? ringards vous avez dit ?

    Pour la chanson et comme certains ont dit sur ce blog que les artistes pompaient tous le contribuable , je leur laisse le soin d'argumenter ...

  • concernant le 7 eme art la France est au troisième rang mondial derrière les USA et L'Inde !
    En effet en 2008 nous avons produit 240 films dont 187 d'initiative Française , c'est à dire assurés pour la moitié au moins par des capitaux hexagonaux , le record précédent datait de 2003 avec 212 films .Le seul point noir celui du financement , qui progresse moins vite que le nombre de longs métrages . Pas mal non ? ringards vous avez dit ?

    Pour la chanson et comme certains ont dit sur ce blog que les artistes pompaient tous le contribuable , je leur laisse le soin d'argumenter ...

  • Et si les réactions de certains dans les commentaires étaient exactement le but recherché par cette loi? Faire passer TOUS les artistes (alors que bon nombre ont signé contre Hadopi) pour des nantis qui ont toujours le portefeuille à droite! ) et d'une pierre deux coups: on jette le trouble parmi la vieille garde des artistes "de gauche" bisounours qui ne feraient pas la différence entre un serveur et une machine à coudre et on réduit à néant tout le boulot fait par beaucoup (dont des théâtreux et des plasticiens non concernés par Hadopi) pour rendre les cerveaux moins disponibles!)
    A partir de là, on peut supprimer le ministère de la Culture et le soutien à la création sous les applaudissement du "grand public" qui ne fait pas la différence entre un artiste et une vedette de variétés... Puisqu'on a soutenu les "industries et délégué les financements au privé!

  • A vrai dire , n'étant pas juriste , j'ignore si les auteurs des bons mots ci après sont concernés par Hadopi , mais j'aime bien rire de temps en temps et suis bien satisfait sur ce blog ! en moins de 48 heures sur deux notes :

    Yesroll :" dans un domaine aussi fumeux et prétentieux que cette science molle et inexacte qu'est la psychologie ..." nota : celle la je l'ai rajoutée sur mon dictionnaire !

    Trickyboy : " ils veulent gratter nos impots et ensuite encore gratter dans notre porte monnaie ..." , je rajoute "comme au loto " !

    Mathaf Hacker : " Michel Piccoli , ça serait pas un parent à Gérard Schivardi ..." Pour celle là je dois avouer que j'ai failli m'étouffer !

    Longjohn : " Merci Gilles , de si bon matin , le soleil de l'intelligence et de l'impertinence si chères à notre liberté ..." la je dois avouer que maintenant je doute du sexe des anges .................

    Thierry Bressol : " ...demande le Président avec un sourire en tranche de melon... " je dois avouer que j'ai craqué pour cette dernière car tard le soir il m'arrive : " de devenir un clown à la cervelle en compote" ( grellety ) !

    Mais c'est ici que " Fran en a du en tuer plus d'un " : " bon après t'as aussi des crétins qui vivent comme des miséreux de gauche et qui pensent comme des mecs de droite ..." après ça je doute qu'ils votent à gauche !

  • adopi adopté il y a 10 minutes au parlement .

  • Albanel présidente 2012!
    Albanel! Albanel! Albanel!

    Avec Arditi, Gréco, Piccoli et l'électorat type "vioques emperlousées", c'est sur elle va gagner!!!

  • La loi votée, ce n'est pas le plus grand exploit, avec une majorité parlementaire.

    Attendons les décrets d'application, puis le réglement de la CPD. Et on verra alors les vraais difficultés. J'ajoute qu'une commission administrative n'étant pas une juridiction, elle engage sa responsabilité quand elle commet des fautes.

    Le pari du Gvt est qu'avant que la jurisprudence se fasse, et notamment par des arrets de la CEDH, il faut du temps, et d'ici là il aura fait passer le message qu'il souhaitait. Après, il lèvera ses petits bras au ciel en disant : encore une fois, c'est l'Europe qui nous nuit....

  • droit de l'homme mais aussi droit d'auteur, cette loi est normale

  • Comme sont normaux les prix exorbitants des cd ?

  • Et des concerts ?

    La culture musicale redeviendrait-elle un privilège de nantis, comme ce fut le cas autrefois ?

  • Spéciale contrepèterie en l'honneur de Gilles :

    "Les femmes aiment le goût du blanc, et les fines appellations."

    Désolé, j'pouvais pas la garder pour moi.

  • Mathaf Parfois j'écoute la radio lorsque je suis sur le blog de Gilles et j'ai constaté que
    " des parasites brouillent l'écoute " , et toi ?

  • Ils ne pourrront ppas dire "On ne nous l'avais pas dit"

    Aujourd'hui , la CNIL

    Hadopi : la Cnil rappelle son souhait d'un contrôle par un juge
    nouvelobs.com -
    Son président Alex Türk estime qu'un contrôle du juge est nécessaire avant toute coupure de l'accès à internet de personnes qui téléchargeraient illégalement.

    Ces artistes ont réussi à vendre "c'estla coupure adminsitrative par la CPD, ou l'affreux pillage, qui bafoue nos droits.

    Et bien, nous nous retrouverons quand il s'agira de l'application de cette loi. L'Etat sera condamné à X reprises, la loi créera un bazard foou, et dans 5 ans on votera une loi confiant au juge, après une procédure contradictoire, la suspension d'internet et autres mesures associées. Pas de doute, nous sommes gouvernés par des bons.

  • 10 JUIN

    Le Conseil constitutionnel a censuré, mercredi 10 juin, la partie sanction de la loi Hadopi - la "riposte graduée" - sur le téléchargement illégal. Considérant qu'"Internet est une composante de la liberté d'expression et de consommation", et qu'"en droit français c'est la présomption d'innocence qui prime", le Conseil rappelle que "c'est à la justice de prononcer une sanction lorsqu'il est établi qu'il y a des téléchargements illégaux". "Le rôle de la Haute autorité (Hadopi) est d'avertir le téléchargeur qu'il a été repéré, mais pas de le sanctionner", conclut le Conseil.

    On leur avait bien dit !

  • Mort de rire ! Y votent n'importe quoi les intermittents de l'assemblée nationale.


    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/06/10/01011-20090610FILWWW00488-hadopi-censuree-par-les-sages.php

  • Affaire à suivre...

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu