Avertir le modérateur

Incroyable mais vrai : Sarko est de Droite !

medaille-de-berceau-les-anges-gardiens_1416_1.jpgSacré Sarko qui attend ce 15 août, fête de l’Assomption - la montée au ciel de la Vierge Marie - pour à son tour monter au ciel, mais celui de la Droite la plus à Droite, avec ses deux nouveaux anges, Philippe de Villiers, plus connu sous le nom de « l’agité du bocage » et Frédéric Nihous, recyclé du parti des chasseurs avec un fusil à un coup, celui du premier tour.

 

C’est notre sacristain Xavier Bertrand, sous les bienveillants auspices de Frère Brice Hortefeux et avec la bénédiction du Révérend Claude Guéant, qui a annoncé la bonne nouvelle : « Habemus majoritam ». Depuis l’Eglise du Lavandou, les cantiques vont pousser sec les prières pour un second quinquennat.

 

A la sortie de l’église, deux mendiants tendent la main, en espérant une nouvelle aumône. Le sympathique Bernard, à peine remis de sa cure de désintoxication de mai 68, offre une épaule toujours disponible pour un petit sac de riz. Jean-Marie, qui avait cru à un nouvel alignement des astres, redoute désormais un désastre, annonçant un avenir « viril » et estimant que « ça va tanguer », plaçant ainsi les aventures de la presque-sainte famille sous le prisme du transgenre. Du coup, Sœur Christine se presse d’ouvrir une chapelle traditionaliste, et le bedeau Eric rame comme un fou pour l’en empêcher sur le thème « Tu en verras d’autres, et ici la soupe est bonne. »

 

Mais la Lumière n’est pas loin, et le pas-très-saint-siège de l’Unitas Magnificum Présidentium a trouvé le moyen de rassembler ses ouailles par la publication de l’encyclique « Non burkini », un grand élan de la pensée qui donne une assise au développement économique et social des prochaines années.

 

Qu’ils vivent en paix,… mais pourvu qu’ils ne se reproduisent pas !

 

1521300496_small.jpg

 

Commentaires

  • "Depuis l’Eglise du Lavandou, les cantiques vont pousser sec les prières pour un second quinquennat.": comment ne pas tomber sous le charme du Lavandou?

    "Qu’ils vivent en paix,… mais pourvu qu’ils ne se reproduisent pas !": c'est pire: ils prolifèrent

    La Lumière? en attendant, ce sont les ténèbres, en attendant le messie

  • La lumière n'est visible que lorsqu'elle rencontre un obstacle, à force de pousser le bouchon trop loin peut-être qu'il viendra, l'obstacle

  • Sous l'égide de sainte Pétoche, les habits neufs du petit roi ne font que souligner la vérité première : le roi est nu.

  • les prochaines années sous quelle scieux ?

  • ça il est pas de gauche a droite , droite et extrème droite ......

  • Moi j'aurais préféré Gérard Schivardi, au moins il est marrant.
    Qu'est-ce qui pourrait faire sortir le PS du coma, à part une bonne branlée aux régionales ?

  • des nouvelles "Frêche":

    Ils sont catégoriques: ils ne s'allieront pas avec l'UMP. Les représentants de la section départementale de CPNT (Chasse, pêche, nature et traditions) dans l'Hérault, par la voix de leur délégué Laurent Jaoul, ont annoncé qu'ils ne suivraient pas les consignes du président du parti Frédéric Nihous. Par manque d'atomes crochus avec le parti présidentiel. Et parce qu'ils jugent que leurs convictions seront mieux portées par Georges Frêche, président divers gauche de la région, candidat à sa propre succession en 2010 dans le Languedoc-Roussillon.

    «L'UMP n'a pas servi nos intérêts, déplore Laurent Jaoul. Je comprends très bien qu'on ne peut pas avoir de sièges au conseil régional sans faire d'alliance, mais nous ne nous allierons pas avec l'UMP.» Le maître mot du délégué départemental, c'est l'indépendance. «Il faut laisser la liberté aux comités dans chaque région». Pour eux, le meilleur défenseur des chasseurs dans la région est Georges Frêche. «Il travaille avec nous depuis 2004», explique le délégué départemental, qui regrette d'avoir appris les velléités d'alliance de Nihous avec l'UMP «dans le Figaro». Le père de Laurent Jaoul, Ferdinand, membre du bureau national, se présentera sur la liste de Frêche, quitte à se séparer de l'étiquette CPNT. N'en déplaise au chef.
    Divorce

    Un chef qui a tenu à réagir. Frédéric Nihous, agacé, a pris acte de la décision. Pas tendre avec ses opposants, il dénonce le «clientélisme» et la défense de «petits intérêts locaux» par les Jaoud. «Ils font ça pour les subventions de Frêche, c'est leur choix». En clair, eux défendraient leur pré carré, alors que lui se bat «à l'échelle nationale», en se défendant de s'offrir aveuglément à l'UMP. Lui confirme sa position : même si «rien n'est décidé avec l'UMP», les dossiers «se jouent au niveau du gouvernement». La décision s'imposerait d'elle-même, puisque c'est l'UMP «qui tient les manettes».

    Le divorce semble consommé. D'autant que le comité héraultais, l'un des plus importants dans le pays, s'était déjà insurgé contre le rapprochement avec Philippe de Villiers, lors des européennes, au sein de Libertas. Les instances du CPNT décideront d'une éventuelle sanction à l'égard des dissidents. A son corps défendant, Laurent Jaoud assure que d'autres comités pourraient prendre exemple sur l'Hérault, et se positionner contre la stratégie du parti.

    lien: http://www.liberation.fr/politiques/0101585330-les-chasseurs-se-tirent-dans-les-pattes

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu