Avertir le modérateur

Les blessés haïtiens trop chers pour les US

04_28_47---US-Dollar-Bills_web.jpgOn hallucine quand on lit un truc pareil : l’armée américaine a confirmé samedi avoir suspendu depuis mercredi ses vols d'évacuation d'Haïtiens grièvement blessés lors du séisme du 12 janvier en attendant une décision sur la prise en charge financière de leurs soins. Impensable !

 

C’est l’AFP et le New York Times qui expliquent, rapportant les propos du capitaine Kevin Aandahl, porte-parole de Transcom, l'unité de gestion des transports du Pentagone : « Nous avons temporairement suspendu les vols d'évacuation d'Haïtiens, mais nous avons les moyens de les reprendre. Apparemment, certains Etats US refusaient d'accepter l'arrivée sur leur sol de patients haïtiens pour des soins post-opératoires. Nous nous occupons de missions d'évacuation, mais nous ne pouvons transporter personne si nous n'avons aucun endroit pour nous poser ».

 

C’est la Floride, qui a râlé en premier, devant les coûts engendrés par les soins prodigués aux blessés. Le gouverneur, Charlie Crist (Ci-joint Charlie_Crist_Gov_Floride%20copie.jpgsa frimousse) a demandé au gouvernement fédéral de prendre en charge une partie de ces coûts, et en attendant il a fermé la porte. Son porte parole, Sterling Ivey, ajoute : « La Floride se tient prête à aider nos voisins en Haïti, mais il nous faut un plan d'action et de remboursement pour les soins que nous fournissons. » Donc, on aide si c’est bien payé. Et d’après l’AFP, d’autres Etats, dont la Géorgie, ont manifesté des refus identiques.

 

Le gouvernement fédéral a fait savoir hier qu'aucune solution n'avait été trouvée en vue de la reprise de ces vols, interrompus mercredi.

 

Voilà donc où nous en sommes, chères amies et chers amis. La plupart des blessés sont soignés sur place, notamment à bord du navire hôpital Comfort, posté devant Haïti. Mais pour les plus gravement atteints, il faut un vrai hôpital, et trois semaines après le séisme du 12 janvier, de nombreux de ces blessés attendent devant les portes fermées des hôpitaux US. Trop pauvres pour être soignés.

 

Alors, les autorités US peuvent bien nous sortir toutes les arguties et brancher la fabrique à salades et aux belles images sur CNN. La réalité s’exprime simplement : la première puissance économique du monde, qui finance 130 000 soldats en Irak, 70 000 en Afghanistan et s’apprête à en envoyer 30 000 de plus, ne peut pas accueillir sur son sol plus de quelques centaines de blessés haïtiens.

 

Haïti est blessé, mais les US sont malades.

 

 

v146.jpg

Commentaires

  • Gilles , tu m'excuses je sais que le thème est vraiment plus important.
    Mais ou tu trouves ces photos?
    La dernière est super!
    Bon, pour le reste. 3 commentaires.
    Le US prend le Haiti comme leur territoire personnel.
    Toutes les nations devraient contribuer au soins,
    La dette haitienne devrait etre pardonnée.

  • La dette d'Haïti sera annulée par le club de Paris. Mais ça ne concerne que la dette publique, pour la dette privée, quatre fois plus importante, les créanciers voudront toujours tirer du sang d'un caillou. Les US ont occupé Haïti de 1915 à 1934, ils sont arrivés avec leurs gros sabots, comme d'hab, en empêchant notamment MSF de monter son hopital gonflable. MSF s'est posé à Santo Domingo, et a acheminé ses containers par la route, dix jours perdus contre la grangrène...
    La marine américaine a rappliqué en force pour repousser les boat people haïtiens, on ne saurait prendre assez de précautions.
    Il faut mettre ce pays sous administration de l'ONU, et tout reprendre à partir de zéro, c'est réalisable.

  • Anti-américanisme opportuniste et primaire

  • Le but n'est pas de vider Haïti, les américains ont la force avec eux pour opérer sur place, en Haïti avec l'aide de l'ONU et de tous, finalement. qu'aurait-on dit si Obama n'avait rien fait.

  • LA PREMIERE ECONOMIE DU MONDE, C'EST L'UNION EUROPEENNE
    Oui, oui.

  • Le plus écoeurant, ce sont les vautours qui planent an quête d'enfants à adopter ou à vendre.

  • Il me semble qu'il faudrait se méfier avant de donner une leçon de morale facile. J'ai lu un article que je ne retrouve malheureusement pas sur l'accueil de blessés en provenance d'Haïti en Martinique et en Guadeloupe. Le contenu était que, finalement, les Hôpitaux de deux iles avaient levé leur plan Blanc, les évacuations n'étant faites qu'à un rythme fable en regard des capacités d'accueil et des soins. Aucune explication n'était donné. Si quelqu'un retrouve les références de l'article ou à l'inverse me rassure en me disant que La France met bien en œuvre toutes ses capacités d'aide, je suis preneur.

  • En haiti point de petrole. Mais bon il faut reconnaitre que malgré tout l'aide americaine "semble" etre plus importante que celle des européens réunies. Et puis maintenant il y a la scientologie sur place, ils sont sauvés...

  • Bientôt un programme "enfant contre nourriture et soins" ??

  • Les autorités haïtiennes dénoncent un trafic d'enfants depuis le séisme
    NOUVELOBS.COM | 01.02.2010 | 10:10
    "Tout est désorganisé depuis le 12 janvier et certaines personnes en profitent pour se livrer à une véritable traite d'enfants", explique l'institut en charge des adoptions en Haïti.

  • J'ai retrouvé les références de l'article:

    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2010/01/20/en-martinique-les-blesses-graves-haitiens-sont-accueillis-au-compte-gouttes_1294119_3222.html

    A moins que la situation ait changé, je pense qu'on peut dire qu'au moins les américains disent les choses publiquement et on sait que l'argent prime tout. En France les choses inavouables se font avec discrétion. A chacun de répondre: qui doit avoir le plus honte? Personnellement je n'ai pas trouvé!

  • @tetetroppleine: Sois tu as honte ou non. Il n'y a pas de nuances. Il n'y a pas de charité sans intentions (bonnes ou mauvaises)

  • Avant de critiquer les USA, je voudrais savoir combien d'autres pays se sont proposés pour soigner et financer les soins.

    Pour l'instant, il me semble que l'envoi de caméra de télévision et les critiques envers les USA sont très nombreuses. L'aide à long terme me semble bien faible en comparaison.

    Par hasard, combien de blessés ont été acceuillis et soignés en France ?

    Etant donné l'ampleur des moyens déployés par les USA pour le moment, je pense que c'est le pays qui a le plus donné pour le moment (il est bien entendu toujours possible de débattre des intentions).

  • Reprise des évacuations sanitaires sur les USA :

    http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2010-02-01/apres-le-seisme-les-etats-unis-reprennent-le-transport-aerien-des-blesses-a-haiti/924/0/419220

  • Mais où est dieu et comment tolérer de pareil fatalité ! La nature nous rend la monnaie de sa pièce en s'en prenant au plus faible et au plus vulnérable. L'Homme en est-il responsable ? Les sismologues l'avaient prédis et en prédisent d'autres. Peut-on accuser les autorités haïtiennes de négligence pour autant ? Peut-être en partie même si me l'avouer semble cruel...

  • J'espère vous voir écrire aussi un second billet comme les Etats-Unis reprennent les vols. Mais je pense que vous avez l'indignation sélective. La preuve, la Maison Blanche avait annoncé dès dimanche soir la reprise de ces vols sanitaires «dans les prochaines 12 heures».

    http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Reprise-de-l-evacuation-aerienne-des-blesses-graves-vers-les-USA_6346-1248405-fils-tous-Une_filDMA.Htm

  • Es ce que la France aurait été prête elle aussi à accueillir des haitiens ! Les enfants oui mais les adultes ?? Comment dans le contexte actuel est il possible de communiquer la dessus ? A voir?

    Les états unis peuvent financer l'évacuation grâce aux grandes campagnes de communication !

    extrait video
    Rony Brauman : l'armée américaine a privilégié sa communication
    http://www.youtube.com/watch?v=RIB1wS69Bws

  • Evidemment que je ne retire rien !

    D'abord, si l'accueil a repris, c'est aprce que le rdi cab d'Obama a lu le blog. Je me fais donc le reproche de ne pas l'avoir écrit plus tot.

    Mais surtout.

    Il ne s'agit pas d'accuillir des réfugiés, ni des blessés en rééducation, mais les plus graves des blessés, car bcp sont soignés sur place. Et il ne s'agit donc que d'urgnces. Alors, fermer la porte de l'hopital a qq'un qui souffre au point de ne pouvoir etre sogner dans le grand bateau hopital, c'est inhumain et c'est tout.

    L'armée a décrit un arret des vols, ce qui veut dire un arret général, lié a des questiosn d'argent. L'humanité, c'est tu accueille le blessé, tu apaises ses doulerus et ses souffrances, et tu mets en oeuvre en urgence les oins qu'il attend depuis 15 jours. Dans le meme temps, le grand directeur des services se bouge pour trouver du fric, mais le chantage: le fric ou plus de blessés, ce n'est pas mon monde. Surtout quand je vois la masse de GI sur place pour commencer à controler la situation.

    Dans une culture sociale, on soigne les urgences et on récupère le fric après. Pas l'inverse.

    Et pour Guadeloupe / Martinique. Eh bien on vérifiera, mais c'est tout aussi lamentable. Mais pour ceux qui mettent en comparaison la Floride et la Gaudeloupe, je propose un redoublement de la classe de terminale, tant qu'il reste qq heures de cours de géographie.

  • L'humanité n'est pas le monopole des riches, ça se saurait, notamment en France quand à la Défense où des milliards se brassent , un SDF est mort ces jours derniers.
    Pas besoin d'aller chercher un pays riche déshumanisé aux USA, on en foule un tous les jours.
    Ces leçons de moralité toujours vers les mêmes cibles sont stériles.

  • Ben Fran,

    T'as fini par enlever ta Burqa ? lol

  • Je n'ai jamais ressenti le besoin de me cacher du regard de convoitise de toutes ces femmes que je croise lol

  • Les américains ne savent faire que les grands trucs, et quand on passe au niveau de l'individu, ils sont assez inopérants. Malgré tout le barnum militaro-politico-mediatique, eau soins et nourriture ne sont arrivés que très tardivement à leurs destinataires.
    Il fallait donner priorité aux ONG, employer des haitiens qui ne demandent que ça pour acheminer les vivres. Ce qu'on a vu est assez désolant et très balourd.
    Trop de moyens ont été employés pour sortir quelques dizaines de gens des décombres, au détriment de ceux, dehors, qui avaient des besoins immédiats.

  • Mon cher confrère, si Dieu pouvait interférer le cours des événements, nous aurions eu vent de sa présence depuis longtemps. La vie fait en effet parfois preuve d'une dure cruauté. Nos problèmes de français semblent tellement dérisoires à coté de toute la misère du monde que j'en éprouve parfois de la honte.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu