Avertir le modérateur

Le bouclier de l’injustice fiscale

crs_bouclier_fiscal.jpgComme il est de salubrité publique que Sarkozy quitte le pouvoir en 2012, je souhaite le maintien du bouclier fiscal, la plus injuste et immorale de ses lois.

Le bouclier de l’injustice fiscale nous protége  des victoires électorales de la Droite : caprice idéologique, privilège aux plus ricches, abence de pertinence économique. Conserver ce fameux bouclier est la voie la plus sûre pour préserver notre pays d’un nouveau quinquennat de Sarko.  

Le constat est simple : c’est la crise et tout le monde en bave. Grand ou petit, de souche ou d’ailleurs, fonctionnaire fidèle à la tâche ou salarié en CDD angoissé par le niveau du carnet de commandes, croyant ou athée, religieux d'ici ou d'ailleurs, supporter du vaillant Bordeaux ou du sclérosé OL, paysan de la Creuse ou expatrié à Singapour, naturiste ou adepte de la burqa, jeune demandeur d’emploi ou chômeur en fin de droit, abonné au Figaro ou accro aux Inrocks, client du Quick Hallal de Roubaix ou de la Maison des Tanneurs de Strasbourg - le must de la choucroute sur les bords de l’Ill - , frisé par Zemmour ou défrisé par Bilger, nous nous retrouvons toutes et tous sur un point, qui fait partie de notre gymnastique matinale : serrer la ceinture.

Tous ? Non, car un irréductible village résiste et profite : nos gentils amis, la bande du Fouquet’s, qui bénéficient du bouclier fiscal. Un mécanisme économique génial : au lieu de leur appliquer la loi fiscale, qui reste le lot pour tout un chacun, on leur crée une exemption parce qu’ils sont tellement pleins aux as qu’il faut leur en restituer. La frontière de Sarkoland, c’est le bouclier fiscal. argent_f1_q19.jpg

Cette loi datant de l’été 2007, on doit certainement disposer d’études circonstanciées, pour mesurer l’impact bienfaisant de cette mesure et son apport au développement de l’économie. Ben, pas vraiment. Le gouvernement de la culture du résultat pour les PV de la circulation et les expulsions d’étrangers, n’a pas eu le temps de nous fournir une belle étude du ministère du budget. Les premiers chiffres apparaissent (Le Monde, Le Figaro, les Echos), et c’est consternant.

- Le revenu de solidarité active (RSA), financé par prélèvement de 1,1 % sur les revenus fonciers et de l'épargne, est payé par tous ... sauf ceux qui sont protégés par le bouclier fiscal.

- Le bouclier fiscal a profité l'an dernier à 16.350 contribuables pour un montant de 585 millions €. 

- Un peu moins de 1.000 ménages, qui possèdent les plus hauts patrimoines ont capté, à eux seuls, 63% du coût du dispositif, soit 368 millions €.

- Les 100 restitutions les plus élevées, qui représentent un tiers du coût du bouclier fiscal, concernent des ménages détenant plus de 15,8 millions €. Ces ménages ont reçu en moyenne 1,15 million € chacun. Prenez bien le temps de lire : par la vertu de cette loi, cent ménages, bourrés de fric, ont reçu un chèque du Trésor public, donc payé par vous et moi, mais signé par Sarko, de 1,15 million €. Ce alors que le montant de l’allocation adulte handicapé est de 628 € et le SMIC net de 1 055 €, soit 12 650 € par an. Les copains de Sarko ont donc reçu en prime cent années de SMIC.

Pour ma part, je ne vois plus qu’une solution pour les députés UMP : demander l’asile politique au PS. Pendant que Sarko prend la fuite.

161898848_da4d9c9049.jpg

Commentaires

  • supporter du vaillant Bordeaux ou du sclérosé OL,

    Bonne analyse Gilles...lol

  • Excellent et drôle.

  • Les riches ont bien le droit de ne pas trop payer d'impôt..M'enfinnnnnnnn...
    Sarko peut ménager ses amis du Fouquet's, faire des cadeaux à son copain Bolloré qui lui prête son yatch de temps en temps.Ce n'est pas un ingrat notre Nain National .Ce serait dommage de les froisser quand même

    Par contre ,ils n' ont qu'à payer ces salauds de pauvres...Faut bien financer les voyages en jet privé de Joyandet à la Martinique...

  • Ce président de tous les français qui botte en touche en matière environnementale mais défend comme un pitbull une loi en faveur des plus nantis, c'est vrai que ça ressemble à du sabordage...Je serais un élu UMP, je regarderais du côté de Juppé.





    PS : 2-0 au retour c'est faisable, on y croit. Forza marines et blancs !

  • Le plus choquant dans l'histoire ce n'est pas tellement le principe, qui peut se concevoir, mais l'argument de vente pour faire voter la loi "Faire rentrer en France les exilés fiscaux".
    C'est un échec sinon un mensonge : Sarko a été démenti par son copain Johny qui est resté en Suisse, et par bien d'autres comme l'ancien patron de Vinci, les footballeurs à hauts revenus etc. etc.
    C'est plus qu'un crime, c'est une faute.

  • n type ce matin (je crois que c'était un député ump mais j'ai écouté vite fait, j'aurais dû relver le nom parce qu'elle était vraiment pas mal celle là) suggerait que le bouclier est presque un droit de l'homme et que limite il faudrait l'insrcire dans la constitution. Je propose mieux, l'inscrire dans la CEDH.
    Non, mais il s'entendent parler?

  • Ah ouais, c'était François Barouin qui veut mettre le bouclier fiscal dans la constitution, j'étais mort de rire. Ce serait plus intelligent de s'occuper des déficits budgétaires et des politiques démagogiques de droite et de gauche à ce sujet. Dette publique à 77% du PIB, on approche la zone rouge.

  • La France possède dans ses coffres de 2800 a 3000 tonnes d or ,on pourrait au moins vendre entre 500 et 600 tonnes pendant que l once d or est en hausse non?

  • les députés UMP préfèrent le bouclier électoral au bouclier fiscal.

  • Comme à son habitude, le maître s'est surpassé. Un article caustique, drôle et donnant envie de se révolter pour de bon. Combien de familles surendettées survivent avec le minima, combien de SDF sont à la rue , combien de chômeurs ne croient plus à l'avenir, combien de jeunes tombent dans la délinquance bien que ce ne soit pas une bonne réaction, et Mônsieur distribue des cadeaux aux amis déjà riches au-delà d'imaginable. Non, ce n'est pas de la jalousie. Qu'ils gardent leurs châteaux, villas à la Méditerranée, à Mégève ou Gstaad, mais ne pas participer à relancer l'économie de la France, rendre les pauvres encore plus pauvres et se vautrer dans la richesse arrogante, cela fait longtemps que la France n'a pas vu cela et d'ailleurs, je ne me souviens pas même dans l'histoire où le roi faisait mourir de faim ses sujets. Mais est-ce que le peuple français, l'économie française, l'agriculture, l'environnement français intéressent vraiment notre Président ? Je ne le crois pas.

  • A propos du bouclier fiscal , c'est un peu la foire à l'UMP...Beaucoup s'aperçoivent que si leur bien aimé chef persiste sur cette voie ressentie comme profondément injuste par la grande majorité de nos concitoyens, la raclée reçue aux dernières élections ne sera rien par rapport à celle des prochaines...Sarko doit se sentir bien seul maintenant à soulever son fameux bouclier..Gare à ce qu'il ne lui retombe pas violemment sur la tête

  • L'aspect le plus cynique de l'affaire est que l'impôt indirect rapporte beaucoup moins que l'impôt direct: tout le monde paie la TVA, y compris le SDF qui achète ses cannettes de bière.
    Alors on s'en fout pas mal que les Antoine Zaccarias et autres se barrent en Suisse, à la limite on peut dire qu'ils ont bien raison.
    Au lieu de prendre les gens pour des cons il faut dire les choses telles qu'elles sont : depuis au moins le XIXème siècle, la philosophie anglo-saxonne est de taxer les pauvres, parce qu'il y en a beaucoup plus que de riches. Si on veut aboutir à ce type de société, il faut le dire clairement: aux électeurs de décider.
    L'autre volet de la question, qui fait se barrer les (très) riches, c'est l'exécrable gestion des finances publiques, constament à découvert, au service de politiciens à qui le système profite.
    Le déficit budgétaire est devenu un abus de biens sociaux qui retombe sur les classes moyennes et aussi les classes les moins favorisées qui paient quand même la contribution directe.
    Alors la bande du Fouquet's peut bien se tirer au Kamchakta, on en a rien à cirer : ils ont déja leur capital sur des banques offshore, comme presque toutes les entreprises du CAC40, et pas seulement.
    C'est précisemment là qu'on peut dire : "la France tu l'aimes ou tu la quittes", pour ne pas citer le petit nerveux
    Ne vous inquiétez pas pour le club du Fouquet's, si Johny ne passe pas les 6 mois réglementaires à l'étranger pour être exonéré d'impôts en France, il ne fera pas l'objet d'une enquête mortelle du fisc: c'est ça, les amis du Fouquet's.

  • Tel Bonaparte, c'est aprés moi le déluge, on va vivre deux années de réformes dispendieuses et en 2012 soit un coup d'état soit un exil. lol

  • L'aspect le plus cynique de l'affaire est que l'impôt indirect rapporte beaucoup moins que l'impôt direct:

    Mathaf il me semble bien que c'est le contraire...

  • Les principaux impôts directs perçus par l'État sont :

    - l'impôt sur le revenu : environ 20 % des recettes fiscales de l'État. Cet impôt est payé par les ménages sur leurs revenus de l'année écoulée. C'est un impôt progressif : les revenus sont découpés en tranches ; les tranches inférieures sont exonérées de l'impôt tandis que les tranches supérieures sont frappées d'un taux d'imposition d'autant plus élevé que le revenu est élevé. La moitié des ménages français ne paient pas d'impôt sur le revenu en raison du niveau peu élevé de leurs revenus.
    - l'impôt sur les sociétés : environ 15 % des recettes fiscales de l'État. Cet impôt est à la charge des entreprises. Il est fonction des bénéfices réalisés.

    les principaux impôts indirects perçus par l'État sont :
    - la TVA (taxe à la valeur ajoutée) : c'est l'impôt qui rapporte le plus à l'État (plus de 40 % des recettes). Il est à la charge du consommateur qui le paie au moment de ses achats. La taxe perçue par les commerçants est ensuite reversée à l'État. Le taux normal est de 19,6 % et s'applique à la majorité des produits.
    - la TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers) : environ 10 % des recettes fiscales.

  • Rétablir l assiette a 60 pour cent pour les quelques milliers de milliardaires et imposer un forfait de 50 euros aux 800000 français touchant les minimas sociaux et vendre 500 tonnes d or de la BDF cela me semblerait il allègerait nos dettes non?

  • Coluche disait qu'il fallait faire payer les pauvres car ils sont plus nombreux.

  • et rapatrier Johny et quelques grands sportifs notemment du foot de suisse en france en chaise a porteur s il le faut.

  • Vous ne dites pas combien ils ont payé pour qu'on leur restitue autant ... Vous passez aussi sur pas mal de taxes nouvelles créées par ce gouvernement depuis 2007 et sur toutes les aides touchant les couches moyennes et faibles.

    Article malhonnête ou très incomplet donc, devrait plaire aux anti-Sarko a qui il est destiné.

  • Savez-vous de plus que le 1er gouvernement à avoir mis en place une sorte de bouclier fiscal est le gouvernement Rocard en 1988, sous Mitterand donc, sous la forme de la règle du "plafonnement de l'impôt de solidarité sur la fortune", qui limitait à 70 % des revenus le poids combiné de cet impôt et de l'impôt sur le revenu.

  • Je m'étonne que vous découvriez le bouclier fiscal (après 3 ans d'activité) et que vous vous insurgiez en comparant les montants restitués au SMIC.
    Le fait est que ces contribuables ont payes 50% de ce qu'ils ont gagné en Impôts. Ca ne suffit pas pour vous?
    Combien cela représente t’il a votre avis en contribution directe au système de partage ?
    Certainement beaucoup plus que les 585 millions d’euros restitues puisque la majeure partie de la somme totale versée a l’état sous forme d’impôt n’est pas payer par les plus nombreux qui gagnent peu mais bien par les quelques qui gagnent beaucoup.

    Combien exactement faut-il payer a l'état pour que vous soyez considéreriez cela juste, Gilles?

    Ce qui est choquant c'est votre manque d’analyse.

  • L'aspect le plus cynique de l'affaire est que l'impôt indirect rapporte beaucoup moins que l'impôt direct:
    Mathaf il me semble bien que c'est le contraire... Albert,

    Tu m'a fait douter là :l'impôt relève des contributions indirectes, et les taxes de la contribution directe, c'est clair non ?
    Donc le sdf paie des impôts à chaque fois qu'il achète quelque chose (au magazin...)

  • Alors que le nombre d'expatriations fiscales de redevables de l'ISF n'avait cessé d'augmenter depuis 2003, l'année 2007 a pour la première fois vu une diminution du nombre de départs (-15%) et une hausse des retours ( 9%). Bien qu'il soit difficile d'établir avec certitude un lien de causalité, ce changement coïncide avec la mise en place du bouclier fiscal et validerait son utilité dans la lutte contre les départs de riches contribuables.

    Selon l'économiste Christian Saint-Etienne, l'exil fiscal « équivaut à une perte colossale pour l'Etat »: Selon ses calculs, si les capitaux qui ont fui à cause de l'ISF avaient été investis en France, ils auraient rapporté entre 6 et 8 milliards d'euros par an en TVA ou en impôts sur les sociétés. Il déplore qu'« en voulant essayer de gagner 3 milliards d'euros par an le fisc perde deux à trois fois plus ». L'économiste Jacques Marseille estime lui ce manque à gagner à 7 milliards d'euros par an. Pour Christian Chavagneux, rédacteur en chef d'Alternatives Economiques, ce sont 10% des recettes fiscales chaque année qui ne sont pas recouvrées, ceux devant les acquitter s'étant exilés.

  • feu Jacque Marseille avait une analyse tres pointue de la fiscalité en France c est vrai .

  • Mathaf dans la langage officiel l'impôt sur le revenu fait parti des contributions directes et la TVA des contributions indirectes (cela étant du point de vue de l'Etat et pas du consommateur)...
    Mais sur le fond je comprends ce que veux dire et je suis tout à fait d''accord

  • Je ne suis pas du tout d'accord.
    On ne peut pas discuter du bouclier fiscal sans parler de l'ISF qui en est à l'origine.
    L'ISF est un prélèvement sur le patrimoine : c'est assez contradictoire avec le droit de propriété qui, me semble-t-il. est reconnu par la constitution.
    Dire que nos impôts vont payer les remboursements aux bénéficiaires de ce système est faux : c'est une petite partie des impôts qu'ils ont payés qui leur est remboursée.
    On a déjà entendu ce discours à propos de l'avoir fiscal (disparu depuis longtemps), qui consistait à rembourser aux actionnaires l'impôt sur les dividendes payé par les entreprises, de façon qu'ils ne soient pas doublement imposés..
    J'aimerais bien qu'on précise le degré acceptable des prélèvements sur le revenu. Il est actuellement supérieur à 52,1%
    L'accusation de scandale à propos du bouclier fiscal est outrancière. Des dispositifs équivalents existent ailleurs, dans des pays qui n'ont la réputation d'être dirigés par des salauds (l'Allemagne).
    Quand on veut tout réglementer, y compris ce que gagnent les gens, on arrive toujours à des aberrations. Dans le cas présent, le bouclier fiscal met ceux qui en profitent à l'abri des hausses d'impôts supportées par les autres. C'est cela qui est scandaleux.
    La seule solution est de supprimer à la fois l'ISF et le bouclier fiscal, ou d'aligner le bouclier fiscal sur le taux marginal maximum impôts et prélèvements sociaux compris.
    La loi fiscale ne sert qu'à une seule chose : à faire rentrer de l'argent. La moralité qu'on lui prête ne sert qu'à faire avaler le morceau.

  • inénarrable chévre qui écume les blogs et les commentaires....de tous les médias...
    A croire qu'elle ne fait que ca de la journée....
    Pauvres riches qui payent d'Enormes impots... l'état leur prend tout .... 50% .. d'une énorme richesse... vu que on leur 1,15 millions d'euros....
    on leur a pris combien...
    Je me pose une question sur ces fortunes de ces richissimes... ils pensent vraiment qu'ils vont l'emporter au paradis tout ce pognon ?
    Ils sont plus heureux avec ca ?
    Quand a l'argument qui consite à dire qu'ils vont réinvestir dans l'économie... Oui ils vont alimenter un fond de placement en banque qui poussera les entreprises à délocaliser pour augmenter les bénéfices des actionnaires...

  • Franchement faut pas avoir honte pour aller pleurnicher sur un ratio d'imposition supérieur à 50 % de ses revenus, je pense que les parents qui regardent leurs enfants bouffer du hard discount et se privent pour qu'ils en aient suffisamment, aimeraient tenter l'aventure d'un 60 voire d'un 70 % d'imposition.
    J.Marseille, dieu du fric ait son ame, était un fervent catalyseur d'un système économique injuste et destructeur.

    Ha pour hériter, spéculer, exploiter y a du monde hein...Pour l'aspect fraternité, ça se bouscule moins.

  • bsz : ce ne sont pas les riches qui sont à plaindre, l'ISF fait perdre beaucoup d'argent à la France et fait payer aux français moyens plus d'impôts. L'effet inverse de celui recherché.

    L'Institut Montaigne insiste sur les coûts directs et indirects de l'ISF pour l'économie française : il estime à 130 milliards d'euros le montant des capitaux qui ont quitté la France pour éviter l'ISF entre 1997 et 2006 et plus de 200 milliards depuis la création de cet impôt. Pour un bénéfice de 3,8 milliards d'euros par an, l'ISF entraîne également selon l'Institut Montaigne des pertes fiscales cumulées de 15,9 milliards euros. De fait, ces pertes auraient pour effet indirect d'augmenter les autres impôts, puisque les organismes publics ont besoin d'un certain niveau de recettes pour financer leurs dépenses.

  • - l'impôt sur les sociétés : environ 15 % des recettes fiscales de l'État. Cet impôt est à la charge des entreprises. Il est fonction des bénéfices réalisés. Albert,

    L'impôt sur les sociétés est en réalité une taxe sur les bénéfices qui présente beaucoup d'opportunités d'évitement. Il faut considérer l'ensemble des prélèvements obligatoires pour analyser la situation. Toute la politique se résume à ça : équilibre du budget de l'état, le reste est du baratin.

  • Jacque Marseille ,dieu du fric! La c est vraiment trop! Stop a la démagogie s il vous plait! cette remarque peut s appliquer a d autres mais pas a lui! Cette étiquette est complètement indue!
    et Paix a ses cendres!

  • Tapie bernard ,Madoff etc..... avaient pour dieu le fric ,oui mais J marseille était un économiste .

  • à bsz :inénarrable chévre qui écume les blogs et les commentaires....de tous les médias...
    A croire qu'elle ne fait que ca de la journée....

    C'est soit un modérateur de concileo,soit un formateur de militants UMP qui ressort ses petites fiches(avec références à Bébear),soit un permanent UMP qui fait son job .

  • Sous l'avénement de la droite et des économistes chantant les louanges du mondialisme, la proportion de tres hauts revenus en france ( > 500 000 €/an ) a augmenté de 70 %, en quelques années, en période de crise ( source INSEE )...

    Stop à la démagogie dit-on ??????????........

    Moi je dirais, un peu de pudeur, allons....

  • Finalement, la vraie question qui se pose est : quelle est la doctrine du PS en matière d'équilibre bugétaire, et les propositions qui en découlent. Personne n'a entendu ne serait-ce que l'amorce d'un programme. Le baratin prime à gauche et à droite, on veut des idées merde !

  • Le plus comique, un riche ne travail pas, donc il ne peut être imposé sur celui-ci, ce qui l'exonère de l'ISF, etc et surtout taxes d'habitation et foncière, qui sont compensées par l'état auprès des collectivités. Résultat nos impots servent à payer les impots locaux des hyper-riches.
    Merci à Johnny, Zizou etc d'avoir quittés la France, je suis quitte de payer vos impots.

  • Le problème du bouclier fiscal c'est qu'il est basé sur les revenus.
    On peut être très très riche et ne pas avoir de revenus " en France".
    Donc 50% de zéro égal la tête à toto!

    Pour les revenus salariaux si l'on ajoute toutes les taxes , part employeur etc les 50% de prélèvement sont largement dépassés.
    Les revenus de "Johnny" sont les bénefs bruts! donc 50% du brut moi j'aimerais bien que mes impôts les prennent en compte, et j'ai calculer qu'avec mon salaire de 30000 €/an je bénéficierais du bouclier fiscal!

    Si la loi avait pour but de ne pas rendre insupportable la pression fiscale pour les très hauts revenus OK, mais en réalité ceux qui en profite sont ceux qui travaillent, je connais même des rapatriés fiscaux qui ont compris la poloche: grosse fortune, revenus sur les places boursières suisses et luxembourgeoises ..... et villas dans le sud et immeuble dans le 16ème ou Neuilly.

    Cette loi telle qu'est est aujourd'hui c'est l'injustice fiscale.

  • Il n'y a pas moins de 27 paradis fiscaux où les banques (y compris la banque postale au Luxembourg ) et entreprises du CAC 40 disposent de filiales.Par ordre de grandeur le royaume uni (!),les pays bas (!) et la suisse concentrent la majorité des capitaux.Source:Alternatives économiques
    par exemple :les entreprises remboursent des prêts à leurs filiales ce qui permet de déduire l'intérêt des prets,soit un gain de 15% (passage de 25 % à 8 %).

  • Trouvé sur le site de la revue le particulier n°1002-résumé:

    Le bouclier fiscal permet aux contribuables les plus aisés de réduire substantiellement leur impôt de solidarité sur la fortune.
    Cet article explique qui peut bénéficier de ce dispositif et comment en profiter : limiter les stratégies de défiscalisation qui minorent le montant de l'impôt sans réduire les revenus eux-mêmes (FCPI, FIP, investissement forestier etc.), percevoir des revenus "hors bouclier" (assurance vie, contrat multisupports, rachat) utiliser au mieux son patrimoine immobilier (plus-value, crédit immobilier, société soumise à l'impôt sur les sociétés, SCI) et détaille les incidences du mécanisme du bouclier fiscal (risque de contrôle fiscal).
    Une planche liste les revenus pris en compte par le fisc pour le calcul du bouclier fiscal et ceux qui en sont exclus, ainsi que les investissements défiscalisants à privilégier ou à éviter.
    Une autre compare, à partir d'un cas concret, les effets du plafonnement et du bouclier fiscal.
    Des encadrés expliquent l'incidence des donations et des impôts sur le calcul du bouclier fiscal.

    ce n'est pas une pub déguisée pour cette revue.
    Si j'ai bien compris il faut avoir le moins possible de revenus déclarés ...en France

  • Explosion des revenus des plus riches : «Ça confirme les tendances»
    InterviewLouis Maurin, directeur de l'Observatoire des inégalités, analyse l'étude de l'Insee sur «les revenus et le patrimoine des ménages». Une étude qui pointe notamment que les inégalités se sont creusées «par le haut» en France entre 2004 et 2007.

    http://www.liberation.fr/economie/0101628206-explosion-des-revenus-des-plus-riches-ca-confirme-les-tendances

  • Bonjour ,
    Ceux qui ont droit au bouclier fiscal paye en impôt direct 50 % de leur revenus : qui d'autres en France paye autant en % sur son revenu ?
    La moitié des Français ne paient pas d'impôts direct et touchent des aides sociales
    Nous ne sommes pas en pays socialiste , mais capitaliste .C'est le choix actuel de notre société , à chacun de s'y adapter .
    Et la justice , ce n'est pas du tout l'égalité , au contraire !
    L'impôt confiscatoire est anti -économique , on le sait
    Même la Suède est revenue en arrière
    Le principal problème , c'est les 45 milliards de gaspillage de l'Etat chaque année ( déficit voté par les Députés gaspilleurs )
    Et il n'existe qu'une toute petite partie de la population qui est créatrice de richesses dans un pays : les entrepreneurs !
    Il faut donc les garder à tout prix , sinon , tout le reste s'effondre

  • @pinçon
    On va tenter, cassez-vous.

  • Proverbe Chinois :
    Quand le riche est moins riche , le pauvre meurt de faim
    On essaye pour vérifier ?

  • Okay, no problemo, adieu, monsieur le riche

  • Ca me rappelle ma chanson préférée, sur un poême de Prévert, pinson pinson psinson:

    http://www.youtube.com/watch?v=puxdDuKY6ag

  • Sans clients ,sans commandes la richesse créatrice d'une entreprise n'est que virtuelle . Elle est totalement dépendante du pouvoir d'achat de l'acheteur.Les "assistés sociaux" pourvoient d'abord aux achats contingents.Les bénéficiaires du déficit budgétaire(les fonctionnaires je suppose?) seront bientôt les seuls à pouvoir acheter les services des entrepreneurs .
    Pas une semaine ne se passe sans que l'on soit démarché à domicile par des artisans .Cela complète le harcèlement téléphonique des commerciaux.Et leur créativité virtuelle va de domicile en domicile.
    Nombre de citoyens aimeraient payer 50% d'impôts: il en reste autant pour vivre.Et,vu les tranches d'imposition ,c'est largement supérieur au SMIC(sans même parler des niches fiscales).Le prix du pain n'est pas indexé sur l'imposition directe et on mange pas pour autant quatre steaks à midi.
    Enfin certains pays frontaliers,comme Andorre ,ont des banques accueillantes.Elles encaissent les chéques au profit d'entrepreneurs localisés en France. Ce que j'ai pu constater moi-même.Pour ces pays le bouclier fiscal est une mesure utile.

  • Où donc avais-je lu que, lorsque Sarkozy était avocat d'affaires,il était spécialiste de l'évasion fiscale et accompagnait ses clients?Ce doit être dans le volatile déchaîné du mercredi.
    c'était pathétique de voir tous ces vieux artistes se remettre sur scène en 2009 après le krach boursier des placements à risque dans les paradis fiscaux.L'argent a dû y repartir et leur créativité financière avec.

  • A Fran
    Quand les riches sont plus là , on fera ce que disait Coluche : on fait payer les pauvres !
    Il parait qu'il y en a 8 millions en FRANCE ( qui gagne moins de la moitié du salaire médian = définition d'un pauvre en France )
    Si on les taxe de 200 euros par an , ça fait 1.6 milliards en plus par an dans les caisses de l'Etat
    Préparez- vous à payer , quelque soit le futur président ! Plus une belle inflation en prime qui va bouffer le pouvoir d'achat de tout le monde .
    NB : je ne suis pas dans les riches , pas d' ISF , pas de bouclier fiscal pour moi , pas de biens à l'étranger non plus .
    Mais je sais qu'un pays ne fonctionne pas sans beaucoup de gens riches dans ce pays ( ce qui ne veut pas dire qu'il suffit d'avoir des gens riches pour que ça fonctionne , bien entendu )

  • @pinçon

    On a de + en + de riches et ça va de + en + mal, rien de + à rajouter.

  • "Sous un bon gouvernement, la pauvreté est une honte ; sous un mauvais gouvernement, la richesse est aussi une honte." Confucius

  • La fiscalité de cette présidence est un bouclier fiscal, et 18 nouvelles taxes indirectes. Si ce n est pas une atteinte à l identité de FRATERNITÉ de notre nation, je n y comprend plus rien. D autant plus, qui prouve que les 10 000 bénéficiaires ont investis en France ? En tout cas , cela n a pas empêché la crise et les délocalisations

  • Bonjour ,
    Quelques chiffres à donner dans ce débat pour y voir clair sur l'Impôt direct en France :
    il y a 35 millions de foyer fiscal en France
    Il n'y en a que 19 millions qui payent l'impôt sur le revenu ( donc , 16 millions de foyers fiscaux ne payent jamais d'impôt sur leur revenu )
    L'impôt moyen est de 2900 euros par foyer qui le paye .
    1 %à peu près des foyers fiscaux payent 37 % de cet impôt , soit environ 20 milliards payés par 360 000 foyers fiscaux ( les riches ) sur les 55 milliards annuels que rapporte ce impôt .Le reste est payé par les "classes moyennes " .
    ( ISF non -compté dans ces chiffres )
    Il est donc faux de dire que les riches ne payent pas beaucoup d'impôts .
    Le bouclier fiscal , c'est à peine 0.6 milliard sur les 20 milliards , et ça concerne majoritairement en nombre des foyers qui ont de l'immobilier ( terrains ou maison) et peu de revenu ( exemple des paysans de l'ile de ré avec leur terre agricole devenue constructible sans qu'on leur demande leur avis , et qui sont obligés de payer des impôts ISF sur une plus-value dont ils ne voit pas la couleur , puisqu'ils cultivent ces terres pour en vivre )
    En résumé , les riches participent à hauteur de 37 % à l'effort de solidarité nationale , alors qu'ils ne sont que 1 % ( 55 000 euros par an et par foyer riche en moyenne )
    Les pauvres , ceux qui ne payent aucun impôt direct , ne participent donc pas financièrement , ils en sont les bénéficiaires par le biais des aides sociales diverses et l'absence d'impôt direct .
    Sans cet impôt de 20 milliards annuel , les pauvres seraient encore plus pauvres .

  • Les pauvres s'appauvrissent malgré le bouclier fiscal, ça suffit à désarmorcer votre intox ci-dessus.

  • Le très révolutionnaire Figaro remarque que sur les16.350 contribuables qui ont bénéficié du bouclier fiscal en 2009, 4.521 foyers qui ont un patrimoine supérieur à 7,3 millions d'euros et un revenu fiscal annuel de plus de 43.761 euros ont perçu 90,4% des sommes que le fisc a remboursé au titre du bouclier et ont reçu en moyenne un chèque de 117.142 euros et que, plus généralement, 47 % des bénéficiaires du bouclier payent l’ISF et captent… 99 % des remboursements.

    Ce n’est pas Coluche l’inventaire de la formule disant que les pauvres ont le tort d’être plus nombreux mais l’écrivain Jules Renard – le Père de Poil de Carotte.

    Pinçon nous sort tous les poncifs éculés de la vulgate ultralibérale. Je ne sais s’il est riche mais qu’il cesse de mépriser les pauvres.

    Visiblement, ça ne l’émeut nullement qu’il y ait 8 millions de personnes qui en 2007 - étant données les conséquences de la crise économique et sociale, leur nombre n’a pu qu’exploser depuis 2 ans – vivaient en-dessous du seuil de pauvreté, fixé par les normes européennes à 900 euros par mois, non pas à 50 % du salaire médian – 1513 euros - mais à 60 %.

    Mais ça le fait encore plus chier que les "salauds de pauvres" ne payent pas d’impôt sur le revenu… Je ne sais pas à combien s’élèvent ses revenus mais je lui propose de les échanger, ne serait-ce qu’un an ! contre ma retraite de 900 euros. Chiche ?

  • Fran, il me semble que c'est Louis XIV qui a dit : après moi, le déluge. Corrigez-moi si je me trompe. Comparer un homme d'Etat, un excellent stratège (sauf pour la Russie), sous le régime duquel réussissaient les gens compétents, intelligents (souvenez-vous "Madame Bovary" de Flaubert, certaines phrases sont très explicites), à Mônsieur qui est au pouvoir, c'est insulter la mémoire de la France, car Napoléon a modernisé la France, a créé le Code civil qui est toujours en vigueur. Ce n'est pas la nassance noble qui comptait pour Napoléon, mais les connaissances, l'instruction et les capacités. Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

  • J'ai bien lu tout ces commentaires !
    Le bouclier fiscal est censé empêcher la fuite des capitaux vers de pays moins gourmands !
    Mais personne ne dit combien il reste,en France,de "capitaux" ?
    Croyez-moi,il en reste peu ! la majorité (les plus gros)sont partis depuis longtemps ! et ils ont bien à l'abri dans des paradis fiscaux.
    Alors,à quoi sert l'injuste bouclier fiscal ?
    Ce décompte est-il faisable ? non bien sûr,car tout cela est "secret"défense !
    Alors à quoi sert le bouclier fiscal ? les gros sont bien à l'abri !
    Et nous,qui n'avons rien ou presque,on paye ! c'est l'injustice,c'est sûr.
    Et tous disent "amen !"
    Il y aurait des solutions plus justes et plus éfficaces,mais qui voudrait les mettre en avant ?
    Le plus gros de l'argent Français est déjà dehors !

  • Le bouclier fiscal sert à augmenter le pouvoir d'achat des plus nantis. POINT

  • Ben oui, c'est injuste. Mais la critique n'a de valeur que lorsqu'elle est objective :
    - qui a rouspété lorsque Laurent Fabius a fait voter une loi exemptant les oeuvres d'art de droit de succession ? Il était un gros héritier potentiel dans ce domaine, et les députés socialistes ont voté pour, comme un seul homme !
    - qui a rouspété lorsque Jean-Louis Debré a fait voter pour les parlementaires des conditions de retraite royale au bout de cinq ans de cotisation ? Les députés de droite comme de gauche ont oublié leurs divergences et ont voté aussi comme un seul homme. C'était six mois avant l'élection de Sarko.
    Comme je ne veux pas lasser les quelques uns qui me liront, j'arrête là mon énumération, mais les exemples abondent, qui montrent en fait, que les élus français de tous bords, se comportent comme des féodaux. Et c'est là que le bât blesse à mon avis.

  • A chaque fois qu'un gouvernement décide de faire des cadeaux aux richissimes capitalistes, une partie de la population s'exaspérer et leur crache dessus.

    Cela conduit inexorablement à séparer les classes sociales, et au final les moins nombreux fuit sous la pression, mais également parce qu'ils en ont la capacité...

    Le constat est donc simple, est-ce délirant lorsqu'on est multi millionnaire d'acheter sa sécurité et son bien être ?

    Personnellement, si j'étais riche, je préférerais payer des impôts et me sentir accepter que m'entourer de barbelés électrifiés et de gardes du corps.

  • jonnhy c'est vraiment le roi!!!se mettre en suisse,adopter deux gonzesse jaunes!jonnhy ton fric interresse!!!mais nous ont paie pour qu'oi? et pour qui?!!!!.Entre une droite qui veut faire notre bonheur en nous faisant traviller avec un boulot qu'in a pas ou plus(parti a l'étranger) entre une gauche accapareuse qui veut vendre la france!moi je leur dit aux français,ah vous ne voulez pas payer la taxe carbone? OK!MAIS VOUS PAYEZ BIEN L'INCURIE DE CEUX QUI VOUS ENDETES!

  • Les plus nantis n'ont pas trop à s'en faire !
    Il y a longtemps que leur argent est à l'abri dans des pays étrangers (paradis fiscaux) de droite comme de gauche,ils en profitent ! demandez à certains (ou certaines d'entre eux ce qu'ils en pensent ?) et pourtant,je dis bien de droite comme de gauche,ils crient au scandale !
    Il n'y a que nous,les petits,qui souffront ! nous nos salaires et nos retraites ne nous permettent pas d'avoir ce "souci" quand la feuille d'impôts arrive on est obligé de payer,que se soit dur ou pas dur !
    8Il est un proverbe niçois qui dit > et c'est vrai ! demmandez à Ségo ce qu'elle en pense ! mais rassurez-vous,elle ne vous le dira pas !

  • Juppé prend position pour imposer au juste niveau les très hauts revenus

  • Juppé se lance dans la course. Je m'en lèche les babines.

  • Ce qu'i manque !
    Buon pense per son cul !

  • J'oublié un mot,c'est buon mul pensa per son cul.

  • Prospective : la mondialisation est en train de déplacer les industries de main-d'oeuvre vers les pays à main d'oeuvre pas chère ( et exploitée = 72 heures par semaine en Chine .... )
    Mais cela a pour conséquence pour les pays riches ( la France est dans les pays riches , si si ! ) de ne plus avoir de boulot pour ceux qui n'ont que leur bras pour bouffer , ou des boulots sous - payés .
    Ceci est une constatation , et c'est en train de s'accélérer .
    Donc , ceux qui sont en France avec pas trop de connaissances à négocier avec leur employeur , quand ils en trouvent un , sont en position de faiblesse pour négocier quelque chose .
    Et ceux qui en ont beaucoup peuvent bien négocier , car les entreprises qui restent en France ont besoin de cerveaux pour survivre .
    Cela va donc accentuer les écarts entre pauvres et riches en France .
    Et si on taxe beaucoup les riches pour compenser , la mondialisation les aide à aller sous des cieux plus propices : c'est la concurrence fiscale entre pays .C'est pas la France qui va changer cela sur la planète .( et il y en déjà pas mal qui ne sont plus en France )
    Et l'avenir est , dans cette optique , une décadence lente de la France qui s'appauvrit un petit peu plus chaque année .
    Pour combattre cela , il faut des entreprises en France , et rentables !
    Il faut donc les favoriser pour qu'elles restent en France et rentables ( les entreprise qui perdent de l'argent n'amènent que des problèmes )
    Et il leur faut de la main d'oeuvre qualifiée pour bien fonctionner , car elles sont technologiques .
    Si on fait fuir cette main d'oeuvre , le reste va se dégrader petit à petit ( ça n'est jamais brutal , c'est insidieux comme dégradation
    Ce n'est donc pas des impôts en plus qu'il faut , mais un niveau de formation plus élevé en France pour tout le monde , pour que le pays reste compétitif dans la guerre économique mondiale actuelle et future
    L'enjeu est là , pas dans des débats stériles " qui est le plus riche ici qu'on le taxe encore plus "
    Ceux qui n'ont pas de connaissances suffisantes sont condamnés à végéter en France , sauf à apprendre le plus possible ce qui est utile au boulot
    Le principe de réalité ne doit pas être oublié , sinon , il revient en boomerang vers ceux qui l'ignore .

  • Prospective : la mondialisation est en train de déplacer les industries de main-d'oeuvre vers les pays à main d'oeuvre pas chère ( et exploitée = 72 heures par semaine en Chine .... )
    Mais cela a pour conséquence pour les pays riches ( la France est dans les pays riches , si si ! ) de ne plus avoir de boulot pour ceux qui n'ont que leur bras pour bouffer , ou des boulots sous - payés .
    Ceci est une constatation , et c'est en train de s'accélérer .
    Donc , ceux qui sont en France avec pas trop de connaissances à négocier avec leur employeur , quand ils en trouvent un , sont en position de faiblesse pour négocier quelque chose .
    Et ceux qui en ont beaucoup peuvent bien négocier , car les entreprises qui restent en France ont besoin de cerveaux pour survivre .
    Cela va donc accentuer les écarts entre pauvres et riches en France .
    Et si on taxe beaucoup les riches pour compenser , la mondialisation les aide à aller sous des cieux plus propices : c'est la concurrence fiscale entre pays .C'est pas la France qui va changer cela sur la planète .( et il y en déjà pas mal qui ne sont plus en France )
    Et l'avenir est , dans cette optique , une décadence lente de la France qui s'appauvrit un petit peu plus chaque année .
    Pour combattre cela , il faut des entreprises en France , et rentables !
    Il faut donc les favoriser pour qu'elles restent en France et rentables ( les entreprise qui perdent de l'argent n'amènent que des problèmes )
    Et il leur faut de la main d'oeuvre qualifiée pour bien fonctionner , car elles sont technologiques .
    Si on fait fuir cette main d'oeuvre , le reste va se dégrader petit à petit ( ça n'est jamais brutal , c'est insidieux comme dégradation
    Ce n'est donc pas des impôts en plus qu'il faut , mais un niveau de formation plus élevé en France pour tout le monde , pour que le pays reste compétitif dans la guerre économique mondiale actuelle et future
    L'enjeu est là , pas dans des débats stériles " qui est le plus riche ici qu'on le taxe encore plus "
    Ceux qui n'ont pas de connaissances suffisantes sont condamnés à végéter en France , sauf à apprendre le plus possible ce qui est utile au boulot
    Le principe de réalité ne doit pas être oublié , sinon , il revient en boomerang vers ceux qui l'ignore .

  • Comme d'habitude, suite aux articles concernant les riches, on ressent toujours le mème sentiment de frustation et de jalousie dans les commentaires.

    Il ne faut pas oublier que dans ces riches, il n'y a pas que des gagnants du loto, la majorité sont des personnes qui ont travaillées dur pour arriver à la richesse et surement pas en faisant 35 heures par semaine.....

    Les salariés de mon entreprise se plaignent de n'être pas assez payées mais quand on leur propose de travailler plus et gagner de l'argent ou prendre des RTT, elles choisissent les RTT....

    Concernant les impots, en voyant la gestion calamiteuse de l'état, tout sera bon pour tenter d'en payer le moins possible, et ceci, pour toutes les classes sociales........


    Cordialement.

  • j'observe les gens à la sortie des caisses ,dans les files d'attente de divers services,dans les transports en commun .
    Ils n'ont rien à faire des lectures de Capital,des Echos,des petites fiches des militants UMP,de leurs analyses économiques,etc..Pour eux c'est un autre monde et toute cette argumentation reste sans écho.
    Ils ont cru naivement que le bouclier fiscal les concerneraient et qu'ils allaient s'enrichir en travaillant plus.Ils se contentent de lire leurs factures et le solde de leur compte en banque.
    Leurs commentaires ne sont pas tristes et ils en font profiter tous ceux qui sont présents.Ils y a très certaienement des défenseurs de l'UMP parmi les gens pris à témoin,mais on ne les entend pas.

  • Notre civilisation a toujours vécu sur des droits et des devoirs, au moyen-âge les seigneurs qui levaient des impôts sur les paysans avaient obligation de les protéger des brigands ou des invasions. La force du puissant ne signifiait pas toute puissance. Dans l'histoire, un des plus beaux exemples est Bordeaux que les bourgeois n'ont pas voulu modernisé pour conserver les mille petits métiers, tonneliers etc..qui faisaient vivre la population alors que dans le même temps les ports du nord étaient eux rationalisés. D'où que Bordeaux a périclité. C'est pourquoi nous sommes dans un pays où l'avis commun est qu'il est normal qu'un riche paye plus d'impôts qu'un pauvre ou un salarié moyen. Nous pronons l'égalité et le mérite mais ne nous voulons pas d'égalité fiscale même si la richesse vient aussi du mérite (ne serait-ce que pour savoir la conserver). Or si il n'est pas scandaleux en raison des rapports sociaux que nous avons toujours entretenu avec les puissants qu'un riche paye plus, quelle limite il y a t-il à ce plus et si il n'y en a pas ou si les limites bougent tout le temps comment gérer sa richesse sans se faire piéger. Il faut des règles claires partout, c'est le mérite du bouclier fiscal. Le vrai scandale peut être est qu'en raison des prix de l'immobilier des gens avec des petites retraites se retrouvent à payer l'ISF à cause de la valeur de leurs terrains comme sur l'île d'oléron ou l'île de ré dont ils ont simplement hérité de leur famille, les contraignant d'ailleurs à vendre. En temps de crise il est nécessaire de faire bloc, mais pénaliser la bourgeoisie industrielle n'est pas la meilleure des choses. De fait plus la question de la richesse, c'est la question de sa nature et de son utilité sociale qui est posée.

  • aucun médias qui sont quand même là pour nous informer et nous expliquer n'a été à la hauteur. Dans cette l'Etat s'engage à indemniser tout propriétaire d'un bien immobilier situé dans une zone inondable et qui a été touchée par une inondation récemment

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu