Avertir le modérateur

Le drapeau tricolore menacé ? Par qui ?

5370_557842.jpgLa patrie – sa partie postérieure – en danger ! Chères sœurs et chers frères républicains, nous avions tous l’œil braqué sur ce fichu carré de tissu noir, qui du haut de son mètre carré, asservit la femme et menace la République. Ce n’était en réalité qu’une manœuvre de diversion, car l’attaque – fatale, si ce n’est frontale – a atteint, par le jeu d’une funeste diversion, les fondements de la République. Redoutables salades niçoises depuis une photo prise à Nice, toute inspirée par le marché du Cours Saleya.

 

Marseillaise, recueillement et tutti quanti : les pires nouvelles nous viennent du front. Lisons, chères sœurs et chers frères républicains, l’admirable, quoique dramatique, communiqué du ministère de la Justice.

 

« Michèle Alliot-Marie déplore la diffusion d'une photographie montrant un homme s'essuyant le postérieur avec le drapeau français et étudie les moyens juridiques de sanctionner ce type de comportement intolérable. Michèle Alliot-Marie a demandé que des poursuites pénales soient engagées contre cet acte inadmissible ».

 

Un communiqué bien torché ! Je me suis donc penché sur les faits – blogueur à 20minutes.fr, quel boulot ! – et voici les conclusions de mon enquête.

Dénaturation des faits

05-06_denaturation_1.jpgRespect des faits, surtout dans une affaire de fesses ! Ce n’est pas mon copain Ribery qui dira le contraire !

Or, l’analyse de cette photo de cul, indûment saluée comme un « coup de cœur » par le  pernicieux jury du concours photographique de la Fnac de Nice, est formelle : l’homme ne s’essuie pas le postérieur ; il fait semblant. Je suis affirmatif, chef ! Tout est factice. Rien dans l’attitude de l’homme, ni dans son auguste geste, ne vient accréditer la thèse ministérielle. Deux copains font une bonne blague. Aujourd’hui, ils essuient une colère ministérielle. Rien de plus.

Si mon ami Bernard Squarcini, le patron du contre-espionnage, a fini son enquête sur la rumeur qui n’existe pas, il pourra se consacrer à cette nouvelle et passionnante affaire. Sachons regarder la réalité en face : l’essuyeur n’essuie rien. Ses fesses sont aussi propres qu’un sou neuf ! Le drapeau a été un peu froissé, certes, mais il reste immaculé ! La patrie est sauve. Circulez, il n’y a pas de trace suspecte, et subséquemment, pas d’outrage.  

Absence de fondement légal

just_cause.jpgLe fondement légal pour se saisir de l’affaire serait l'article 433-5-1 du Code pénal.

« Le fait, au cours d'une manifestation organisée ou réglementée par les autorités publiques, d'outrager publiquement l'hymne national ou le drapeau tricolore est puni de 7 500 euros d'amende.

« Lorsqu'il est commis en réunion, cet outrage est puni de six mois d'emprisonnement et de 7 500 euros d'amende ». 

Alors là, c’est la salade niçoise républicaine. Choisissez vos ingrédients depuis le marché du cours Saleya, et préparez une bonne sauce. Au fond du saladier, trois textes :

- L’article 10 de la Déclaration de 1789 : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi »

- L’article 11 de la même Déclaration : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi »

- L’article 2 de la Constitution : « L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge »8712.jpg

Pour épicer, un attendu de principe du Conseil constitutionnel : « S’il est loisible au législateur de prévoir de nouvelles infractions en déterminant les peines qui leur sont applicables, il lui incombe d'assurer, ce faisant, la conciliation des exigences de l'ordre public et la garantie des libertés constitutionnellement protégées ».

Et pour finir ce bouquet garni, rendu par le même Conseil à propos de l’article 433-5-1 du code pénal, issu de la loi n° 2003-239 du 18 mars 2003, dite sur la sécurité intérieure :

« Considérant que sont exclus du champ d'application de l'article critiqué les œuvres de l'esprit, les propos tenus dans un cercle privé, ainsi que les actes accomplis lors de manifestations non organisées par les autorités publiques ou non réglementés par elles »

« Que l'expression "manifestations réglementées par les autorités publiques", éclairée par les travaux parlementaires, doit s'entendre des manifestations publiques à caractère sportif, récréatif ou culturel se déroulant dans des enceintes soumises par les lois et règlements à des règles d'hygiène et de sécurité en raison du nombre de personnes qu'elles accueillent »

Le Conseil avait conclu :

« Considérant qu'en instituant un tel délit, le législateur a effectué la conciliation qu'il lui appartenait d'assurer entre les exigences constitutionnelles rappelées ci-dessus ». Concilions, concilions, il en restera toujours quelque chose.

La mesure du droit européen

 

calme_et_serenite.gifPour la CEDH, la liberté d'expression, protégée par l'article 10 de la Convention, « vaut non seulement pour les informations ou les idées accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi celles qui heurtent, choquent ou inquiètent l'Etat ou une fraction de la population » (CEDH, 7 décembre 1976 Handyside, § 49). Habitués du blog, vous connaissez la question par cœur.

 

L’incrimination existe dans quelques pays. Le droit pénal allemand incrimine l’outrage au drapeau national, mais aussi l’outrage à l’encontre d’un drapeau étranger. L’Italie connait un régime proche des règles françaises : seule protection des emblèmes nationaux, mais le débat sur la dépénalisation a été ouvert. En Norvège, le parlement a tranché : l’outrage aux emblèmes nationaux n’était pas punissable, et la loi vient d’abolir les sanctions contre les outrages aux emblèmes des autres pays, ce pour défendre la liberté d’expression.

Aux Etats-Unis, la jurisprudence s’est faite à l’occasion des manifestations pacifistes liées à la guerre du Vietnam, pour rappeler que la liberté d’expression, défendue par le premier amendement devait rester la règle. Une loi fédérale de 1989, Federal Flag Protection Act, visait à protéger le drapeau, mais la Cour Suprême a considéré cette nouvelle loi comme inconstitutionnelle en vertu du Premier amendement : le fait de brûler le drapeau est regardé comme une « expression symbolique » de la liberté d’expression, digne de protection (E.U. v. Eichman, 1990).

Mon verdict

Ma petite MAM chérie, c’est perdu d’avance. Assieds toi, et lis attentivement : « Considérant que sont exclus du champ d'application de l'article critiqué les œuvres de l'esprit... ». Le Conseil constitutionnel, dans sa décision de 2003, a tout dit. Ecoute ton grand frère, il ne te veut que du bien. Tu parles de nous bricoler un décret, pour échapper à la censure du vilain Conseil constitutionnel ? Mais il se ferait plumer pour les même motifs devant le premier tribunal venu !

Alors, on se calme ? La photo est nulle ? Comme vulgarité, il y a pire, hélas, à l’heure ou la télé est devenue une grande ferme des célébrités. Mais ce n’est pas à la loi de le dire (Ni à Frédo, non plus). Il y a beaucoup d’autres circonstances où la République est cruellement atteinte. Notamment quand sont votées des lois inapplicables, qui tombent en désuétude le jour même de leur publication au Journal Officiel.

Allez MAM, tout le monde t’aime bien. C’est ton équipe qui perd la tête. Alors, un petit conseil…

dyn006_original_450_305_pjpeg_2636935_2521100caca22547e21e754ff44a74a9.jpg

Commentaires

  • un vrai régal (aller directement à l'article 45 bis)

    http://www.senat.fr/seances/s200302/s20030213/s20030213003.html#section1665

  • Voila tout est dit :l image d un homme se torchant le derrière avec le drapeau français est une oeuvre d art! donc c est en quelque sorte un véritable laisser passer.L artiste crée donc il n insulte pas il pose un problème simplement.Bien sur l ART contemporain fait passer tout et n importe quoi au rang d oeuvre d art ,les rappeurs insultent quotidienement la France en la traitant de pute etc.... Quoi dire de cela ? laissons les artistes créer ......

  • tous les jours les mafiosi de la politique se torchent avec les conquêtes du CNR: sécurité sociale ,retraites...

  • Et leurs petits copains de la finance se torchent,eux,avec l'argent du vulgum pecus...

  • Ayant été élevée dans le respect de la patrie et de son symbole : le drapeau, cette photo m'a blessée, le drapeau français est tombé bien bas. Et si c'était un drapeau algérien, marocain, turque ou russe, quelles seraient les réactions des blogueurs ? Là, il s'agit du drapeau français, ce n'est pas grave, ce n'est que la France. Un peu de respect tout de même pour le pays qui nous nourrit tant bien que mal (ce n'est pas de sa faute si nous élisons les gouvernants qui ne pensent qu'à leurs copains et se remplir des poches), qui a donné et donne sa nationalité aux personnes qui aiment la France ou souhaitent y vivre pour d'autres raisons, nombreuses et pas toujours reluisantes.
    Je ne suis pas pour politiquement correct qui nivelle tout, mais de là, il y a des valeurs intangibles qui ont créé les nations et il faut les respecter. Maintenant, punir pour cela c'est de faire encore plus de publicité à ce genre d'obscénité envers le pays.

  • "...Or, l’analyse de cette photo de cul, indûment saluée comme un « coup de cœur » par le pernicieux jury du concours photographique de la Fnac de Nice, est..."

    Alors, c'est tout l'effet que cela vous fait ? Et bien moi je trouve cela ignoble, en tant que Française, et née hors de la terre de France pourtant.

    Et tout aussi ignoble le choix de ce jury du concours photographique de la Fnac de Nice ( Vous vous rendez compte ! la Fnac de Nice ! Le temple du bon goût sur la Côte d'Azur sans aucun doute. Et ce jury, on imagine sans peine sa composition...).

    Dégueulasse c'est le seul mot qui ne vient à l'esprit. Et je ne suis pas spécialement pro-MAM je vous en réponds. Mais quand même, il y a des limites !

    Et bien aujourd'hui, cher Maître, vous ne me faites pas rire du tout !

  • "l image d un homme se torchant le derrière avec le drapeau français est une oeuvre d art!"

    Il fait semblant il ne le fait pas pour de vrai (cf. texte).

    On peut aussi voir dans cette photo un message salutaire : que les principes de la république sont plus importants que ses symboles, que le nationalisme est dangereux, Vulgaire ou non, cette photo entre dans le domaine de la liberté d'expression.

    "Et si c'était un drapeau algérien, marocain, turque ou russe, quelles seraient les réactions des blogueurs ? Là, il s'agit du drapeau français, ce n'est pas grave, ce n'est que la France."

    Pourquoi croyez-vous que la personne en photo déteste la France ? on peut dénoncer le nationalisme et aimer son pays. En tant que supporter de la photo en question, cela ne me gène évidemment pas que vous bruliez dans la rue des drapeaux de tous les pays du monde non français, si cela vous amuse. Que vous crachiez tous les jours sur le drapeau marocain etc.

    "il y a des valeurs intangibles qui ont créé les nations et il faut les respecter"

    Dont la tolérance envers les idées des autres, qu'elles vous plaisent ou non.

  • peut-on faire un rapprochement avec les caricatures de Mahomet ?

  • On est bien d’accord que
    - C’est le jury de la FNAC de Nice qui a primé la photo
    - C’est un député UMP qui a choisi d’en faire une affaire…. en reprochant à de Montgolfier d’appliquer la loi que lui, député, avait voté
    - C’est le Conseil constitutionnel qui a relevé que la loi écartait de son champ d’application les ouvres de création
    - C’est MAM qui accélère cette affaire par un communiqué officiel
    - C’est MAM encore qui se couvre de ridicule en annonçant un décret qui serait retoqué par le Conseil d’Etat

    Après, il y a ce réflexe maladif, je dis bien maladif : parce qu’une chose ne plait pas, il faut une loi d’interdiction. Mais la République est elle faible à ce point ? N’a-t-elle plus d’autre argument que l’interdiction de ce qui ne plait pas ?

    Ces hommes politiques sont minables, et font du tord à l’idéal démocratique bien plus que cette photo ; Ils sont incapables de conduire le moindre d’ébat, d’affronter la moindre contrariété. Leur seule réponse c’est la loi d’interdiction.

  • Cette photo serait interdite en Chine comme aux USA ...mais peu importe en France on peut siffler la Marseillaise et montrer un mec se torchant le derriere avec notre drapeau national ou traiter la France de pute ! Monsieur Frederic Mitterand a vous l Honneur ou se trouve l art et ou se trouve l insulte a la Nation?

  • Si le fait avait concerné un drapeau étranger, ou le drapeau européen, le débat juridique n’aurait pas même été ouvert, car le Législateur, conscient de sa parfaite imbécilité, a limité la loi de 2003 au drapeau tricolore. Manière de limiter la casse.

  • Que néni, camarade lemurien77

    Aux US, la fait de brûler le drapeau est regardé comme une « expression symbolique » de la liberté d’expression, digne de protection (E.U. v. Eichman, 1990).

  • Oui ,hélas la démocratie est faible face a l'acharnement de ceux qui n'ont qu'un seul but la discrédité pour mieux l'abattre On s'attaque aux symboles en qualifiant ces actes politiciens d'œuvres : artistiques ou humoristique le tout bien évidement sous le sceau sacré de la liberté d'expression Plus subtil on qualifie d'intégriste de la république via la laïcité tout ceux qui ont une opinion contraire d'où l'appel aux frères et sœurs de la république C'est gros voir énorme mais dans le contexte de mise a mort de la république cela fait jouir les vrais extrémistes,et l'indifférence de beaucoup favorise ce hold up intellectuel Grandeur et décadence de Rome

  • La photo atteint le sentiment national ou les valeurs de la république. Certes. Mais il n’est dit nulle part que cette photo fait l’apologie du sentiment anti-national ou anti-républicain.
    D’abord, elle est une photo de dénonciation, qui exprime de manière criante, le sentiment de dégout vis à vis d’élus ou de responsables politiques qui se servent des fonctions officielles à des fins personnelles.

    Tout est fait dans cette photo pour faire « minable ». Elle est une manière de dénoncer de manière virulente tous ceux qui se parent de vertus de la République, pour les dévoyer.

    Par exemple, cette photo illustre très bien le procès d’un ancien ministre condamné en correctionnelle et renvoyé devant la Cour de Justice qui s’est servi indument de ses pouvoirs « républicains » pour des fins personnelles, dans un contexte lié au banditisme.

    Ou le ministre qui se paye un jet privé pour une réunion.

  • on renverse des enfants sur la route on prend 2 mois! et on veut sanctionner un pauvre type qui fait une photo avec un morceau de chiffon coloré! elle est belle la France!

  • El Re, puisque cela ne vous dérange pas de voir traîner dans la boue le symbole de la France, le jury de Nice n'a qu'à le remplacer par le drapeau algérien ou marocain, ou tunisien ou sénégalais ! Pourquoi pas, puisque c'est une "oeuvre d'art" !
    Vous parlez de la tolérance, donc, pour vous, les fours crématoires, leurs formes sont aussi une sorte d'oeuvre d'art, selon toujours votre fameuse tolérance, El Re ?
    Ou bien, pour respecter les idées des autres, il faut fermer les yeux sur l'exploitation sexuelle et professionnelle des mineur(e)s en France ? Toujours en vertu de votre fameuse tolérance ? La Tolérance, El Re, s'applique à des choses faites spontanément, sans réfléchir, dans les circonstances atténuantes, ici, il n'y en a aucune, sauf l'insulte faite à la France et uniquement à la France.

  • "...on renverse des enfants sur la route on prend 2 mois! et on veut sanctionner un pauvre type qui fait une photo avec un morceau de chiffon coloré! elle est belle la France!

    Ecrit par : pikachu | 22.04.2010

    Ah oui ! Elle est belle la France ! Il suffit de vous lire pour s'en faire une idée ! J'aurais honte à votre place ("un morceau de chiffon coloré" ). Honte, vous entendez ?

  • Si j'en vois un secomporter comme ça avec le drapeau, je fais une oeuvre d'art avec son crâne, à coups de makhila.

  • "D’abord, elle est une photo de dénonciation, qui exprime de manière criante, le sentiment de dégout vis à vis d’élus ou de responsables politiques qui se servent des fonctions officielles à des fins personnelles. "
    oui,Gilles, et c'est nous le drapeau sur lequel ils se torchent.Mais cela ne dérange personne.

  • Naguima:

    >El Re, puisque cela ne vous dérange pas de voir traîner dans la boue le symbole de la
    >France, le jury de Nice n'a qu'à le remplacer par le drapeau algérien ou marocain, ou
    >tunisien ou sénégalais ! Pourquoi pas, puisque c'est une "oeuvre d'art" !

    Pourquoi pas.

    >Vous parlez de la tolérance, donc, pour vous, les fours crématoires, leurs formes sont
    >aussi une sorte d'oeuvre d'art, selon toujours votre fameuse tolérance, El Re ?

    Les deux choses n'ont pas grand chose à voir, il me semble.

    En faisant mine de s'essuyer avec le drapeau tricolore, on ne tue personne.

    C'est donc bien la liberté d'expression qui joue.

    >Ou bien, pour respecter les idées des autres, il faut fermer les yeux sur l'exploitation
    >sexuelle et professionnelle des mineur(e)s en France ? Toujours en vertu de votre
    >fameuse tolérance ? La Tolérance, El Re, s'applique à des choses faites spontanément,
    >sans réfléchir, dans les circonstances atténuantes, ici, il n'y en a aucune, sauf l'insulte
    >faite à la France et uniquement à la France.

    Il n'y a pas de délit d'insulte à la France et je ne me sens pas visé par la photo. Je ne suis pas responsable de tout ce qu'on a fait au nom de la France.

    Pragmatique:
    >oui,Gilles, et c'est nous le drapeau sur lequel ils se torchent.Mais cela ne dérange
    >personne.

    Ca n'est pas les Français, mais la France qui est visée. Un pays qui a fait des choses formidables, et des choses dont on peux également avoir honte. Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas voir les choses des deux côtés.

  • Il semble l’affaire de la photo de Nice a été classée sans suite par le parquet de Nice.

    Faire mine de s'essuyer avec le drapeau français est donc bien légal, et c'est tant mieux.

  • El Re, si l'affaire est classée par le parquet de Nice, c'est parce que c'est davantage une affaire morale et civique que pénale. On parle d'ailleurs de la "tolérance" et des "oeuvres d'art".
    Je ne comprends pas pourquoi un four crématoire ne peut être considéré comme une oeuvre d'art selon votre logique et tolérance : la forme, la porte, les fermetures, l'aménagement de l'intérieur, tout cela est de l'art, si l'on vous suit. Vous dites qu'il n'y a pas de délit d'insulte à la France, mais d'autre part vous écrivez que c'est la France qui est visée. Ne vous inquiétez pas , Pragmatique, noous sommes majoritaires à être révoltés à la vue de cette photo, on ne fait pas joujou avec les symboles, c'est comme jouer au foot avec une tête coupée.
    J'insiste pour demander que la même photo soit faite avec un drapeau algérien, marocain ou togolais, sénégalais. Et vous savez le pourquoi. Mais vous faites semblant de ne pas comprendre en répondant prudemment : pourquoi pas. Cela n'engage à rien, n'est-ce pas du moment que le drapeau français est sali.

  • De toute façon, il n'y a pas d'affaire depuis le début. Puisque la fnac avait retiré la photo de la liste des lauréats et ce avec l'accord du photographe.

    Bref, les politiques font du vent. Ils sont dans la communication comme tjrs : "nous nous préservons les valeurs et les symboles de la république" blablabla

  • "J'insiste pour demander que la même photo soit faite avec un drapeau algérien, marocain ou togolais, sénégalais." (naguima)

    Il y a eu les caricatures du prophète et tlm a défendu la liberté d'expression des caricaturistes.

    Et le prophète représenté comme un terroriste, c'est un symbole aussi fort (du moins pour les musulmans) qu'un drapeau.

    Il faudrait plutôt pointer du doigt la défense à géométrie variable des grands principes et en l'espèce la liberté d'expression. Moi c'est ce qui me choque le plus en France.

    PS : je précise que je n'aime pas la photo en question parce qu'elle blesse ceux qui respectent les symboles.

  • Aysin, je suis d'accord avec vous sur la forme et le détournement de cette "oeuvre d'art" par des politiques, mais pas sur le fond car cela touche à l'honneur de la France, donc tous les Français qui tiennent à leur patrie. On peut être intermondialiste mais on garde toujours ses racines, ce sont les lois même de la nature dont nous sommes que des produits dérivés.

  • Aysin, ce n'est bien évidemment pas le prophète Mahomet qui a été représenté sur les caricatures mais un musulman terroriste dans les habits musulmans. Ce sont les musulmans intégristes qui ont profité de cette aubaine pour accuser l'Occident d'insulter leur prophète ce qui n'est pas le cas. Je suis comme vous, il y a certains symboles qu'il faut respecter car cela vient de la nuit des temps et a suivi l'évolution de la race humaine. Et surtour, c'est le signe de ralliement, de solidarité d'une population. je suis pour l'existence indépendante de chaque nation, de chaque peuple avec ses traditions et ses rites dans les limites de son territoire. Alors, les voyages dans ces pays deviennent vraiment une découverte et une matière à réflexion. Ne coca-colalisons pas la planète.

  • j'ai lu les motifs du photographe
    il a 25 ans, il voulait faire une photo qui choque parce qu'il concourait dans la catégorie "politiquement incorrect", il n'a pas réfléchi plus loin, il ne pense pas le quart de ce que les uns et les autres lui prêtent (dénonciation des gouvernants, détournement des valeurs etc...)

    franchement cette agitation autour d'un épiphénomène est indigne d'une "grande" nation

    qu'est-ce qui se passe en France pour qu'on grossisse à ce point des "non-événements" ?

  • Il n a qu a tenter la mème expèrience en Iran ou en Corée du Nord ou meme en Algérie avec le drapeau national de ces pays ce sera très enrichissant pour lui dans sa recherche personnelle je pense.Il saura ce que signifie le politiquement incorrect dans d autres grandes nations.

  • Pour certains la France n'a pas beaucoup de valeur...c est devenu à la mode de cracher sur le pays des droits de l homme, de piétiner tous les symboles de la république. On siffle la Marseillaise, on remplace le drapeau Français par le drapeau Algérien sur la mairie de Toulouse etc.....Des gens sont morts pour défendre ce que représente ce drapeau, et voilà un crétin qui trouve très malin de se faire de la pub en souillant ce symbole national...Et bien sûr tous les bobos applaudissent des 2 mains...c est lamentable, pitoyable..
    Si ce triste Sire avait fait la même photo avec le drapeau palestinien, Gilles aurait certainement remplacé MAM dans l'étude des moyens juridiques de sanctionner ce type de comportement intolérable, au lieu de nous pondre un billet aussi peu ragoutant.

  • franchement cette agitation autour d'un épiphénomène est indigne d'une "grande" nation

    qu'est-ce qui se passe en France pour qu'on grossisse à ce point des "non-événements" ?

    Ecrit par : aysin | 22.04.2010

    Contrairement à l'affaire des caricatures de Mahomet, on n'a encore tué personne pour cette histoire de drapeau..

  • Entièrement d'accord avec le blog-captain! Il ne faut pas s'énerver, et C un peu tard. Ce n''st pas la premère fois que...
    Cela dit:
    @lemurien77 nous fait une remarque certes "à l'emporte pièce", mais qui s'impose aussi:

    Ya guère qu'en France que ce genre "d'art très spécial" existe.Mais et surtout, il y est régulièrement encouragé par des cons de toutes espèces qui ne pensent qu'à faire de l'argent par tous les moyens. Ils n'oseraient pas ça, en qlq endroits de la planète que j'ai "fréquentés", c'est quelqu'un qui a bcp voyagé (12 de marine marchande, 2 tours du monde etc) qui vous le confirme!
    - D'autre part aux USA, pays où la liberté d'expression est consacrée jusqu'à un certain nombre d'excès possibles, une législation spéciale protège le Pavillon Nationale, qui semble-t-il manque peut-être chez nous.
    Mais, il existe plus urgent hélas...

    La Liberté d'expression est comme toutes les autres Libertés:
    - Elle doit avoir des limites de simple bon sens, à commencer par s'arrêter où commence celle des autres.
    - Celle d'aller et venir, la plus simple de toutes, elle-même a ses limites:
    Je ne vais pas m'installer sur le canapé du salon chez l'individu qui a fait la photo en question, sans y être invité. Même si par ailleurs, il mérite sans doute qu'on aille chez lui déposer l'offrande qu'il a si bien su nous suggérer....

  • Comme par hasard ce sont les mêmes qui sont à la fois contre une loi sur la burka, et qui ricanent de cette photo ignoble...

    Mais c'était prévisible..

  • Urgent

    il fau maintenant une loi pour punir de prison celui qui s'essuie la main sur son pull après avoir serré la main de Sarko.

  • Plutôt aller en prison que de serrer la main de Sarko!

  • lemurrien77, n'oubiez pas la Tchtéchénie sur votre liste. Le pays est dirigé par de grands humoristes, et grands amaterus de liberté d'expression.

  • Je déplore que MAM aille se perdre dans ces salades défraichies, car elle est une personne compétente.

  • Ces salades défraichies comme vous dites sont l'honneur d'un peuple..
    Excusez du peu...

  • Les salades défraichies, c'est quand le ministre de la justice contredit ce qu'a jugé le conseil constitutionnel, parce que la base de la République c'est l'état de droit. C'est aussi quand un procureur respecté comme de Montgolfier se fait allumer par un député croupion de l'UMP... alors que le proc n'a fait qu'appliquer la loi qu'avait voté le député.

  • Je viens de relire le lien que j'avais parcouru en vitesse, que j'ai posté plus haut, c'est à se pisser dessus, voir la qualité des débats:
    quelques extraits, vraiment trop forts


    "M. Jean Chérioux. Le drapeau, c'est l'image de la République, et, quand on l'insulte, c'est la République elle-même qui est insultée !

    M. André Ferrand. Vous n'avez pas le droit de dire cela, madame Borvo !

    Mme Nicole Borvo. C'est vous qui n'avez pas le droit de dire cela !"

    question: on n'a pas le droit de dire cela? Faut-il une loi pour interdire de dire que quand on insulte le drapeau on insulte la république? quelle peine adequate?

    Dans le même genre,

    "M. Patrick Devedjian, ministre délégué. Monsieur Bret, je ne vais pas vous faire un cours de droit. Tout ce que vous avez dit aujourd'hui était une dénaturation complète de la lettre des textes sur lesquels vous vous appuyez.

    M. Robert Bret. On verra à l'usage, monsieur le ministre !

    M. Patrick Devedjian, ministre délégué. Consultez, si vous n'avez pas la formation juridique suffisante, un avocat ! Il y a de bons avocats au Parti communiste ! Il y en a même d'excellents !

    Mme Nicole Borvo. Ça suffit ! Nous en avons assez de nous faire insulter !"

    traduction: il existe une nouvelle insulte: dire à son prochain de prendre un bon avcat communiste est une insulte. Reste plus à connaitre la peine encourue

    je vous l'avais dit, un pur régal. Guillon a de la concurrence

  • je n'ai pas bien capté, c'est quoi cette histoire de décret? Elle veut faire quoi par décret au juste?

  • La loi, votée par nos héros de la république, dit la loi sanctionne « l’outrage » du bleu blanc rouge, lors de manifestations publiques, et qui ne sont ne sont pas des œuvres de l’esprit.

    « Le fait, au cours d'une manifestation organisée ou réglementée par les autorités publiques, d'outrager publiquement l'hymne national ou le drapeau tricolore est puni de 7 500 euros d'amende ».

    A Nice, on trouve une manifestation privée, et une création de l’esprit, (même si cet esprit est un peu essoufflé, j'en conviens volontiers).

    Le respect de la République, c’est le respect de la loi. C’est donc moi qui respecte la République.

    Vive la France, et luttons contre ceux qui méprisent ses lois !

  • South Park menacé par des islamistes - 22/04/2010

    Un groupe tente d'intimider les créateurs de la série avec des menaces de mort...

    http://divertissements.fr.msn.com/people/article.aspx?cp-documentid=153135879

    Donc on a le droit de se torcher avec un drapeau Français sur une photo " c'est juste de l'art," mais par contre si on représente le prophète Mahomet déguisé en ours dans un cartoon, on risque la mort..

    Logique...

  • La délitescence du monde politique et de la société sont autrement plus préoccupants qu'un drapeau.

  • http://gagdujour.wordpress.com/2008/03/27/quand-sarkozy-rencontre-bush/

    en voilà une photo outrageante pour l'honneur des Français

  • C'est comme pour le décret "anti-cagoule". Un chef d'oeuvre. Une réussite, qui a terrassé les violences dans les manifs

    MAM espère ainsi éviter le Conseil constitutionnel, mais avec la "Question prioritaire de constitutionnalité". c'est cuit.

    Donc, ceux qui se prennent à rêver d'une loi ou d'un décret qui condamnerait "la chose" doivent savoir que c'est sans espoir. Je comprends que l'image choque, et c'est fait pour.

    Mais que les imbéciles qui ont voté la loi dénoncent comme incapables ceux qui les appliquent, c'est minable de chez minable, et ça pèse plus que cette photo de potache dans le discrédit de la République.

    Car, chères amies et chers amis, rien ne représente plus la République que la loi. La génie Montesquieu invitait "à ne toucher aux lois que les mains tremblantes". Il savait la vanité des dirigeants qui abuse de leur pouvoir à la moindre au occasion, et abandonne l'esprit public par des méthodes de boutiquier.

  • http://www.comlive.net/Sarkozy-bush-photo-truquee,115956.htm

  • Elle veut prendre par décret les mesures qui ont été de facto écartées par le conseil constitutionnel, c'est bien ça?

    il n'y aurait m^me pas besoin de la QPC, le Conseil d'Etat prenant en compte les réserves d'interprétation du conseil constit. sans compter l'éventuel empiètement sur le domaine de la loi

  • Replaçons le contexte :

    " Le jury de professionnels a décerné son “coup de cœur” à l’image de Frédéric Laurent, dans la catégorie “Politiquement incorrect”. »

    Le jury a tout juste c'est plutôt réussie le politiquement incorrect.

  • Les politiques nous donnent un os à ronger,le drapeau,pendant qu'ils détricotent avec application les acquis du conseil national de la résistance.

  • Naguima,

    En fait non je n'ai jamais prétendu que c'était de l'art, mais que cela exprimait quelque chose (que l'on peut interpréter de différente manière, ce n'est pas la question).

    Je ne dis pas que l'on peut faire ce que l'on veut du moment qu'on s'exprime. Mais on ne peut pas pour autant interdire quelqu'un de s'exprimer sans une raison valable, par ex. un trouble à l'ordre publique.

    Ce n'est pas le cas ici. On reproche à ce type les idées qu'il exprime dans cette photo, c'est effectivement de l'intolérance.

  • Autant on peut comprendre que l’outrage ou les insultes envers une personne soit sanctionnée, autant l'outrage à un drapeau est assez difficilement justifiable : le drapeau a-t-il souffert ?

  • Le drapeau a-t-il souffert ? Il faudra lui poser la question si il veut bien répondre !

    Pourquoi ne passerait il pas au tribunal des flagrant délires ?

    http://www.ina.fr/media/radio/dossier/1514/le-tribunal-des-flagrants-delires.20090331.PHD99273725.non.fr.html?auto_play=non&config=h&dossier=non&id_chaine=10&id_notice=PHD99273725&module=dossier&token_notice=95792&type_media=11

  • "Les politiques nous donnent un os à ronger,le drapeau,pendant qu'ils détricotent avec application les acquis du conseil national de la résistance".

    Très bonne piste, pragmatique

  • Le futur président de la République ( candidat à) saute sur la photo niçoise pour se faire une pub

    "Le ministre de la Défense Hervé Morin s'est également dit offusqué jeudi soir. "Moi qui m'incline malheureusement devant le drapeau national qui recouvre le cercueil de nos soldats, moi qui aime profondément notre pays, je suis indigné et je sais que cette indignation est partagée par la communauté que j'ai l'honneur de servir, mais aussi par l'ensemble de nos compatriotes. Je condamne fermement cet acte inadmissible qui porte atteinte aussi bien à la liberté de création qu'à l'honneur de notre drapeau".

    Mais qui peut dire que ce type à quoi que ce soit de sérieux?

    Que peut il nous dire de cohérent sur la politique de la France en Afghanistan. On devait combatre Al Qaida. on se retrouve face aux talibans. Qui m'explique? Qui me parle du sérieux de la républiqque ?

  • Cette réalité de la liberté d'expression choque, je sais. Mais je voudrais convaincre que c'est la juste analyse "juridique". Ne confondons pas morale et droit.

    Ce qui, à mon avis, pose pb avec cette photo de nice, c'est son cararctère gratuit. Une photo, et c'est tout. Vous en pensez ce que vous voulez. Sauf comme dit la sagesse populaire, on peut rire de tout, mais pas à tout moment, ni dans n'importe quelle condition.

    Rien à voir, je le reconnais volontiers, avec la chanson du déserteur de Boris Vian ou la Marseillaise de Ganisbourg.

    Ce qui joue dans l'affaire de Nice, c'est qu'en 2003, le législateur apeuré a voté une loi qui exclut les affaires de ce type, et que le meme législateur fustige le juge, comme si celui ci devait juger en morale, et non en droit.

    Maintenant, cette question de la liberté d'expression est établie. Il faut s'y faire, chères maies et chers amis. Il existe des idées pourries? oui. C'est une évidence. Alors laissez les s'exprimer, et balancer tous vos arguments pour les dessouder. Ce qui ne va pas, c'est dire "la mauvaise idée doit être interdite". La loi ne doit pas casser les idées. C'est aux idées de s'affirmer, et cette tentation de l'interdiction légale est un grande faiblesse. Comme si les démocraties n'avaient plus confiance.

    L'esprit républicain est très fort. Pourquoi donner le sentiment que la photo niçoise le met en péril???

    Dans le même ordre d'idée, et pour vous dire que ce n'est pas du fanco frnaçais, voic le compte rendu d'un jugement du tribunal d'Utrecht (Pays-Bas). Accrochez vous!


    AFP
    22/04/2010 | Mise à jour : 17:39 Réagir
    La Ligue arabe européenne (AEL), poursuivie pour avoir publié une caricature niant l'Holocauste en réponse aux caricatures danoises de Mahomet, a été relaxée par le

    Le tribunal, qui a qualifié le dessin présentant l'Holocauste comme une invention des juifs de "particulièrement blessant et de mauvais goût", a cependant considéré que son utilisation n'était pas punissable.

    "La liberté d'expression ne doit pas céder, dans ce cas, au droit des autres d'être préservés de la discrimination", selon un résumé du jugement publié par le tribunal.

    En 2009, la branche néerlandaise de l'AEL avait mis à nouveau sur son site internet une caricature qu'elle avait déjà diffusée auparavant en réponse aux caricatures controversées de Mahomet publiées en 2005 dans un quotidien danois.

    L'AEL avait agi ainsi en réaction au classement sans suite de plaintes contre le député d'extrême-droite néerlandais Geert Wilders qui avait diffusé sur son site internet les caricatures danoises.

    L'AEL affirme sur son site internet "défendre les droits des communautés musulmanes et arabes en Europe".

  • Salir le drapeau français, c'est aussi insulter tous ceux qui sont mort pour lui et pour la France !
    Même si tous ces soldats morts n'en demandaient pas tant...
    Où commence et se termine ce qui est incorrect de faire ou de dire ?

  • La nation est constituée de minorités toujours vivantes qui coexistent avec la langue d'oil ,dominante ,depuis des temps immémoriaux et ont elles-mêmes leur drapeau corse,breton,occitan,etc..
    Ces minorités ont la citoyenneté française et participent à la vie citoyenne,sans pour autant renier leurs racines et leurs cultures ancestrales pourtant méprisées. C'est la citoyenneté qui les unit au sein de la nation.

  • on n'est pas obligée de serrer la main a nicolas sarkozy !!!

  • bientot si tu vénère pas ton président sarkozy tu sera mis a la bastille !

  • Ma famille a payé un lourd tribu aux guerres de 14 et 40,au profit des marchands de canons et des embusqués.Alors le drapeau...à qui a-t-il profité?

  • Je ne sais pas si c'est à propos mais il ne faut pas oublier Salman Rushdie qui a écrit le livre montrant la réalité de l'intégrisme musulman et subit toujours la menace de fatwa. Et pourtant, il n'a créé qu'une oeuvre d'art ?!

  • Naguima,
    S .Rushdie a écrit: "LeS religionS évacueNT la peur de la mort et berceNT les gens".
    La chrétienté ne l'a pas menacé de mort (alors qu'elle est visée comme les autres) .Ce n'est pas le cas d'une autre religion du Livre.

  • Naguima,
    j'ai vu dans les archives qu'il existait au XIIIème siècle un "formulaire de déclaration d'hérésie".Heureusement pour lui , cet écrivain est né sept siècles plus tard.

  • Ce n'est pas l'islam qui a menacé S. Rushdie mais des intégristes musulmans.

  • Aysin ,vous avez raison.Il leur faudrait dépasser le stade de la redoutable Inquisition.

  • Avouez que l'Islam n'a rien produit de comparable à l'inquisition catholique médiévale même si son esprit sévit par ci par là.

    Au temps du prophète le pluralisme interne était non seulement admis mais encouragé "Mes Compagnons sont comparables aux étoiles : quelle que celle que vous suivez, elle vous guidera. Les divergences entre mes Compagnons sont donc pour vous une source de miséricorde". Aujourd'hui, les musulmans sont surtout formalistes et dogmatiques d'où les pbs d'interprétation des hadiths et des versets.

  • Avouez que l'Islam n'a rien produit de comparable à l'inquisition catholique médiévale même si son esprit sévit par ci par là.
    Aysin

    Sérieux????? les régimes Islamiques Iraniens, les talibans, l'Arabie Saoudite la Somalie,tous ces adeptes de l'islam radical et de la charia ont fait au moins aussi bien que l'inquisition dans leurs aires d'influence...Et cela 8 siècles plus tard...

  • l'auvergnat de Neuilly remet ça :«Personne ne peut tolérer que soit ainsi bafoué le symbole de notre République, consacré par l'article 2 de la Constitution, personne ne peut accepter que la liberté d'expression soit détournée au mépris de l'emblème de notre pays».
    Et que pense-t-il de l'article 1 ?

  • LoL
    À l'article 2, avant le drapeau tricolore, c'est la connaissance du français (et, implicitement, de la France) qui est explicitement mentionnée.

    LoL
    "Et c'est la fête du slip... Et c'est la fête du slip... tout le monde brandit son slip en l'air !!"

    http://slovar.blogspot.com/2010/04/pour-lelysee-lallemagne-nazie-naurait.html

  • La Mairie de Paris a lancée une grande opération de remplacement de drapeaux dans la capitale. Le Maire Delanoë fait décrocher le drapeau national pour y mettre à la place le drapeaux "européen". Le remplacement de de drapeau, est t-il légal ?

  • Ah! N'avais pas encore entendu dire ça. C nouveau. J'espère qu'il n'osera pas faire cette saloperie. car si on fait ça où ça je suis, je monterai sur la mairie pour décrocher cette insanité et ça se passera comme avec le Résistant Grec, un "grand ancien prestigieux toujours vivant, qui osa en son temps de jeunesse (imprudente) décrocher le pavillon des nazis sur le Parthénon!
    Déjà, la présence trop fréquente de cette obscénité à côté du Pavillon National me gène. Ceci commence à devenir intolérable. Et si ce n'est qu'un détail, sur le principe, ya un vrai problème. Maintenant, faut-il le rappeler?
    Nous sommes de plus en plus nombreux à prendre l'Union Européenne pour ce que c'est, une dictature rampante et répugnante. (clic!) DÉSOBÉISSONS À L'UNION EUROPÉENNE!

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu