Avertir le modérateur

Un patient-psy victime du plan Vigipirate

h-3-1081185.jpgSoyons francs : les militaires du plan Vigipirate que l’on croise dans les gares rassurent autant qu’ils inquiètent. Je ne mets pas en cause le principe de leur présence, n’ayant aucune info sur le sujet. Mais la vision de ces militaires en tenue de combat dans un espace aussi urbain, aussi incertain, pose manifestement la question de leur adaptation dans de tels lieux. Quelle formation ? Quelle mission ? Quels moyens d’intervention ?

La chambre criminelle de la Cour de cassation, le 9 février 2010 (arrêt n° 09-81399) vient de se prononcer dans une affaire évocatrice des problèmes non résolus par cette présence militaire. Un document impressionnant, qui pose aussi la question de savoir si les patient psy sont d’abord dangereux, ou surtout vulnérables.

Alors que s’applique le plan Vigipirate à la gare d’Austerlitz, un patient-psy interloqué par cette présence miliaire, s’en prend à une patrouille. Les militaires, désarçonnés par une scène non imaginée, paniquent et tirent. Le patient est grièvement blessé : invalide à 45 %. Mais la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris (Arrêt du 30 octobre 2008) confirmée par la Cour de cassation, admet la légitime défense. Le dossier laisse apparaitre une impressionnante impréparation des militaires… un impréparation qui a justifié la panique du soldat, ouvrant vers la notion de légitime défense. Reste à envisager le recours contre l’Etat, sur le plan civil.

La lecture de cet arrêt laisse un profond malaise. Je suis atterré par la folie de cette scène, avec ce patient psy dont l’angoisse a débordé devant la vision des militaires, cet homme non armé, et qui reste mutilé. L’arrêt est accablant pour l’Etat : mission mal définie, équipement inadapté, consignes inopérantes. La scène de violence ouvrait vers tous les périls, avec ce soldat qui soudain craint de se voir délesté de son arme, et qui une panique réelle tire. Le militaire a obéi aux ordres : il a respecté la procédure. Innocence au pénal, et une porte ouverte vers la condamnation de l’Etat au civil. Des enseignements plus larges ont-ils été tirés de cette affaire ? La mission, l’équipement, les consignes ont-elles été revus ? La Cour tranche un situation de fait. Reste l’approche globale, et on aimerait savoir que cette affaire a aidé, au moins, à progresser dans la pertinence du dispositif.

Voici les faits comme les a rapportés la Cour de cassation, et vous trouverez en annexe le texte de l’arrêt. A vous de juger.

1. La personnalité de Christian

299425716.jpgLe mercredi 3 novembre 2004 à la gare d'Austerlitz, vers 18h50, trois militaires composant une patrouille commandée par le caporal chef Laurent, sont présents sur place dans le cadre du plan « Vigipirate ». Ils sont soudain pris à partie par Christian, reconnu psychotique paranoïde, interné à l'époque à l'hôpital psychiatrique de Maison Blanche, en fugue depuis le 6 octobre 2004. Il ne fait pas de doute que son état nécessitait un traitement médical régulier. Il avait déjà par le passé commis deux agressions sur des personnes en uniforme, agent de la SNCF en janvier 2003 et militaire de patrouille à la gare Montparnasse le 1er juin 2004.

Une expertise psychiatrique a été ordonnée. Elle décrit Christian comme une personne physiquement impressionnante – 1,81m pour 75kg – dangereuse en cas de défaut d'encadrement ou de cessation de traitement médicamenteux, ce qui était le cas au moment des faits. Sur l’agression des militaires, les psy décrivent ainsi processus : « Le fait d'agresser un militaire, en relation avec un processus persécutif de peur et la nécessité ressentie de détruire le danger qui survenait, en affrontant sa peur pour l'évincer, la détruire ou l'éliminer en y mettant toutes ses forces, toute sa hargne, toute sa haine, pouvait expliquer la surprise des militaires devant une telle agression ». La violence comme une réaction à l'angoisse.

En conclusion le psychiatre ajoute comme tout à fait possible, compte tenu de sa pathologie, que Christian ait pu développer au moment des faits une force décuplée rendant sa maîtrise par des tiers difficile, voire impossible.

2. Les faits

La-gare-d-Austerlitz-Paris0035.jpgLe soldat Aurélien est pris à partie par Christian, qui l'empoigne brutalement par son uniforme et lui porte des coups. Le soldat Moussa lui vient en aide et pendant l'échauffourée, Christian tente de s'emparer des armes d'Aurélien et de Moussa. Moussa prend des coups pendant qu’Aurélien fait lâcher prise à Christian en tirant sur son arme d'un coup sec. Mais les deux militaires, « gênés par leur armement », ne parviennent pas à maintenir Christian. L’usage de la force ne fait rien, pas plus que les coups  qu’ils portent à Christian avec la crosse de leur arme au visage et au thorax. La rixe se poursuivait au sol sans que les deux militaires arrivent à le neutraliser.

Intervient alors Laurent, le troisième militaire, chef du groupe, resté en protection à quelques mètres. Il engage alors son chargeur dans son Famas, en dégage la sécurité et demande à ses collègues de s'écarter. Voyant que Christian se relève, il lui crie à trois reprises « halte ou je fais feu », puis tire en l'air pour impressionner Christian. Une rafale de trois cartouches atteint le plafond. Ces sommations restent sans effet, Christian n'ayant perçu, selon l'expert psychiatre, ni la sommation ni le tir de sommation, son état mental l'empêchant d'apprécier la situation et même de la mémoriser, ce que confirme l'état d'agressivité développée à l'égard des militaires.

Laurent pointe alors son arme en direction de Christian et lui intime l'ordre, à plusieurs reprises, de se mettre à plat ventre. Christian se relève et se dirige vers lui, une main dans la poche l'autre dressée, le poing serré. Laurent se sent menacé, pense que son agresseur veut s'emparer de son arme et tire une rafale de trois projectiles, dit-il, par en tir « bas » sous les organes vitaux. Deux balles atteignent Christian au niveau de la fosse iliaque gauche, donc au dessus les parties visées. Laurent déclare avoir laissé son arme en mode tir par rafale après les sommations. Il confirme ne pas s'être servi de la radio pour appeler au secours, faute de temps pour le faire et pour ne pas perdre le contact avec ses hommes.

3. Les témoins

1_(Large).jpgPlusieurs témoins ont été entendus. D’après aux, rien ne laissait supposer que le forcené était armé. Aucun des témoins présents n'a signalé la présence d'une arme ou d'un élément susceptible d'évoquer la présence d'une arme quelle qu'elle soit. Selon les témoins, Christian s'était battu très violemment sans s'exprimer et s'était avancé vers Laurent soit pour lui prendre son arme, soit pour le frapper.

Christian  a été incapable de fournir une description du déroulement des faits cohérente, affirmant n'avoir eu affaire qu'à un seul militaire.

L’expertise médicale

L’expertise médicale conclut à un délabrement important de la cavité pelvienne. Il a fallu engager des soins lourds, avec la création d'une vessie et d'un anus artificiels avec pose de poches. Le médecin expert a évalué l'incapacité en résultant à 45%, précisant que Christian nécessitât désormais, vu son handicap, un surveillance infirmière quotidienne. La COTOREP a évalué son invalidité à 80%.

4. Les arguments de Christian

responsable2.gifLes arguments de Christian concerne le non-respect des consignes et l’inadaptation de l’action des militaires.

Consignes non respectées

Laurent ne peut invoquer les consignes données par sa hiérarchie. En effet, ces consignes, formulées dans une instruction du 3 novembre 2004, précisaient que le tir, autorisé dans les situations limitativement décrites par l'instruction, ne pouvait être effectué qu'au coup par coup, et le fusil Famas devait être armé en cette position au début de la patrouille. Or, il résulte des faits que Laurent n'avait pas respecté ces consignes, et en tout état de cause, ces consignes ne pouvaient créer une autorisation de recourir au tir pour la sauvegarde d'une arme.

Modalités inadaptées

Admettons l’hypothèse selon laquelle Laurent avait pu penser que le seul moyen d'assurer sa défense, celle de ses collègues et des usagers de la gare, face à l'état de « folie », à la détermination et la violence de Christian X et de l'impossibilité pour les deux soldats de le maîtriser, était de l'empêcher de s'emparer de son arme qui était chargée et armée et d'en faire un usage incontrôlable, par des tirs. Il fallait tout de même prendre en compte les modalités de cette intervention.

Or, Laurent, officier de l'armée de terre, a commis une série d'erreurs. Il s’est abstenu, tout au long de la rixe, d'activer la liaison radio avec les forces de police et de demander du renfort. Ensuite, il a approvisionné son fusil et l’a armé en position rafale pendant que ses soldats tentaient de maîtriser Christian au sol à coups de crosse. Il a commis une nouvelle erreur en leur intimant l'ordre de lâcher Christian  et de s'écarter afin de dégager une ligne de tir et de le mettre en joue, l'arme de guerre approvisionnée maintenue en position rafale.

Ainsi, la situation immédiate de danger à laquelle Laurent avait entendu parer par les tirs n'était que le fruit de ses décisions inadaptées et dangereuses. Ces tirs n'étaient aucunement justifiés ni par l'attaque, ni la dangerosité réelle de Christian, civil isolé, non armé et s'avançant au mieux une main dans la poche après avoir reçu des coups sans avoir lui-même réussi à blesser les soldats Aurélien et de Moussa.

La riposte du caporal Laurent Y... était dès lors disproportionnée. Un raisonnement que rejette la Cour.

5. L’arrêt de la cour

famas_c.jpgLaurent n'avait, comme ses collègues, reçu aucune formation particulière au maintien de l'ordre. Il ne disposait d'aucun équipement spécifique autre que son fusil d'assaut de dotation et n'était accompagné d'aucun policier ou autre membre de service d'ordre. L’examen montre qu’il a strictement obéi aux consignes de sa hiérarchie militaire. Les trois soldats évoquent tous la détermination de leur agresseur et le fait que malgré les coups qui lui étaient portés et ses chutes au sol, il faisait preuve d'une force supérieure à la normale et ne semblait pas susceptible d'être arrêté ou maîtrisé.

Face à une attaque manifestement injustifiée envers les militaires de son groupe et la rapidité avec laquelle la scène se déroulait ainsi que le confirment les témoins, le militaire a respecté les consignes en faisant les sommations d'usage et en tirant une rafale en l'air pour tenter d'intimider l'individu.

L'état de folie manifeste de Christian, sa détermination, l'extrême violence de son comportement, l'impossibilité dans laquelle les militaires se sont trouvés de le maîtriser ont pu légitimement faire penser au militaire que le seul moyen d'assurer sa défense, celle de ses collègues et de l'ensemble des personnes présentes dans la gare à ce moment était de l'empêcher de s'emparer de son arme qui était chargée et armée et d'en faire un usage incontrôlable au péril de la vie d'autrui.

L'unique moyen d'y parvenir, les moyens de contrôle physique ayant échoué, était de le neutraliser en faisant usage de son arme, ce que le mis en cause a fait en tirant en partie basse de l'agresseur. Ce tir avait pour but et a eu pour résultat de neutraliser physiquement le forcené sans mettre sa vie en péril, quand bien même les tirs, à raison du manque de précision de l'arme de guerre utilisée, inappropriée à la mission, n'ont pas atteint la partie du corps visée.

Au vu des éléments de l'espèce qui constituent des circonstances exceptionnelles, les moyens de défense utilisés étaient proportionnés à la gravité de l'atteinte et ne dépassaient pas les limites rendues nécessaires par la défense légitime de soi-même ou d'autrui.

Reste aujorud'hui la vie mutilée de Christian.

oubli.jpg
L'oubli
Peinture de Laetitia Lorton

Commentaires

  • C'est encore une histoire de verre à moitié plein et de verre à moitié vide.

    On ne peut regretter le manque de formation au maintien de l'ordre des militaire et probablement l'inadaptation de l'équipement (je pense qu'une revolver et un baton serait bien plus adapté). Les conséquences en sont ici dramatiques, d'autant plus qu'à posteriori Christain n'était un risque pour aucun des civils alentour. Triste bavure.

    En revanche, les mesures vigipirate ne sont probablement pas inutiles: rôle dissuasif et vigilance. Et si Christian s'était avéré être un terroriste (ETA, islamiste; essentiellement), qu'il avait à dessein de nuire, qu'il avait une grenade dans sa poche ou que sais-je encore, ces militaires auraient été loués.

    Il reste que les instructions, la formation et les équipements de ces militaires semblent bien inadaptés. Verre plutôt vide donc.

    Intéressant de voir que la Cour rejette la disproportion de la réaction.

  • J'ai toujours été effrayé par ces jeunes bidasses avec leurs armes automatiques dans une gare. Non pas que je soie particulièrement craintif, mais j'ai pratiqué le tir au pistolet mitrailleur pendant mon service militaire, et un chargeur peut se vider en 3 ou 4 secondes.
    En plus, ils sont très jeunes et pas formés à ce travail de police, c'est un mélange des genres fâcheux.Il me semble qu'il était prévu au départ qu'il n'aient pas de munitions sur eux, justement pour éviter ce genre de situations. Enfin quand j'en vois, je fais un détour.

  • Les famas ne sont pas chargés. Perso je suis effrayé par l'anti-militarisme primaire de certains qui vivent dans un pays libre et sécurisé.
    La mémoire est courte.

  • Et puis cette défense inébranlable du malade mental , au détriment des dégâts causés ( encore dernièrement où un père de famille qui jouait au foot avec son fils a été assassiné gratuitement par un dingue ) et balayés d'un revers de manche de robe par tous ces angélistes qui ne voient que la souffrance du fou, moi ça me fait gerber.

    Pour revenir au famas, apparemment il est chargé pour les gradés mais cette histoire m'étonne, ça reste à vérifier.

    Enfin, quand des étudiants se font flinguer en Iran, on aimerait lire tel papier.

  • Un caporal n'est pas un gradé, ce mélange des genres police et militaire n'est pas du tout adapté. Il a fallu montrer qu'on faisait quelque chose contre le terrorisme; ça ne me rassure pas du tout et je ne pense pas non plus que cela dissuade les vrais terroristes.

  • Les famas des soldats du rang étaient vides à mon sens, et si c'est le cas, et passer sur cette info c'est malhonnête.
    Aprés le maintien de l'ordre par des militaires, c'est un autre débat. Si des illuminés de barbus intégristes ne nous menait pas une guerre débile, on n'en serait pas là.

  • En fait si, on appelle un caporal un gradé; mais c'est un grade très léger pour ce niveau de responsabilité. On voit les militaires en opérations demander l'autorisation pratiquement pour chaque tir à leur commandement. Ce dispositif relève à la fois de l'opérette, et de l'antiterrorisme low-cost.

  • @Fran, penses tu sérieusement que c'est 3-4 militaires dans une gares qui peuvent empêcher un acte terroriste ? Dans ce cas là comment se fait il qu'il y en ait encore en Irak, à Jerusalem et ailleurs ? Parce qu'il me semble que là bas des millitaires il y en a bien plus que dans nos gares.
    Moi je pense plutôt que nos gouvernements cherche à nous effrayer en agitant des menaces "fantomes", pendant que le citoyen à peur il ne réflechit pas et ca arrange bien certaines personnes.

  • Mais justement, c'est plutôt un petit pétochard à la Maison Blanche qui a déclenché cette guerre débile. Pour l'instant, il n'y a pas de guerre entre la France et une organisation islamiste. Si la présence de militaires est obligatoire dans certains cas d'extrême urgence, il faudrait m'expliquer pourquoi ils sont encore là ??? On va vivre en état de guerre perpétuel pendant 150 ans ? Jusqu'à ce qu'un des deux camps soit exterminé ???
    Et si la présence de militaires est vraiment indispensable, qu'on prévoit au moins une petite formation avec leurs camarades les "gens d'armes". Formés, équipés de menottes, d'une bombe lacrymogène et pourquoi pas d'une mini-trousse de survie, ils seront plus rassurants.

  • Denis ce n'est pas interdit de condamner ceux qui ont par le passé, ou qui prétendent aujourd'hui faire péter des bombes en France. Les etarras ont abattu récemment un représentant de l'ordre. On n'a jamais vu quelqu'un mourir lors d'une opérette.

    Aprés le débat de maintien de l'ordre par les militaires, je le répète, on peut le mener, perso je préfère confier cette tache aux policiers, mais bon...Faut voir si certains ont plus peur de militaires que de policiers, ce n'est pas impossible.

  • Les terroristes n'ont pas peur de trois trouffions dans un gare, c'est bien dérisoire.

  • Oui, oui. Le terrorisme doit être combattu. Lorsqu'il existe et tu avoueras que ce n'est pas trop une menace en France. Les services policiers et militaires n'ont rien à se mettre sous la dent en dehors du Pays-Basque et de la Corse (de temps en temps, on fait mine d'avoir évité un attentat afghan à coup de C4 au Printemps, mais bon... c'est plutôt mince). Mais lorsqu'il y a menace, il faut réagir.

    Après les militaires pour assurer la sécurité, pourquoi pas. Mais plutôt lors des états de siège et autres circonstances exceptionnelles. En temps normal, les gendarmes et la police font généralement un travail très correct. C'est plutôt leur terrain de prédilection.

  • La menace terroriste est bien réelle, les services français sont très efficaces et plusieurs dizaines de complots sont déjoués chaque année.
    Dans mon coin on doit avoir la plus grosse concentration de poulagas de pandores et d'agents de renseignement par habitant. Et si ça ne suffisait pas, on a les spécialistes du 1er RPIMA à la citadelle.

  • ça me fait très peur ses militaires dans les gares ou dans le métro quand j'en voie ça me dégoute et je me sauve avec un regard cruel

  • Moi ce qui me fait peur ce sont tous ces fous laissés en liberté sans suivi médical...Résultats: un homme poussé sous le métro, un père poignardé alors qu'il jouait au foot avec son fils etc..

    Voir des militaires ou des policiers dans les endroits sensibles est plutôt rassurant.
    Reste le problème de leur formation...

  • @Albert c'est sur que ces fait divers sont chocants, mais pourquoi continu t'on à fermer des lit en psychatrie ?
    Et en plus en france il me semble qu'il n'y a pas d'obligation de soin. C'est au malade de décider si il doit etre soigné ou non. Ca peut conduire à des actes malheureux dont la presse aime bien s'emparer, mais ca fait aussi parti je pense des libertés individuel.

  • La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres ...
    Et la sécurité est une liberté menacé par ces malades..
    Si le malade est jugé dangereux, ce n'est pas à lui de décider s'il doit être soigné ou pas, et le fait de fermer des lits en psychiatrie est une connerie monumentale..
    Encore une fois, l'état n'assume pas son rôle avec parfois des conséquences tragiques

  • Voici le texte de l'arret de la cour de cassation

    Tous les faits sont réels, comme les balles l'étaient

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000021927934&fastReqId=785356855&fastPos=1

    Il s'agit d'ailleurs davantage d'un arret de la chambre d'instruction de la cour d'appel de Paris. Je m'explique.

    En effet, nous sommes au pénal et le parquet n'avait pas fait de pourvoi en cassation. On retouve le truc de sarko, partie civile, devant villepin. Si le parquet en forme pas un recours, celui de la partie civile est recevable, certes, mais il ne peut rien donner, sauf à une extreme marge, en pratique purement théorique.

    Vous avez donc
    - le rappel de ce qu'a jugé la chambre de l'instruction de la cour d'appel de paris
    - les moyens en défenses du recours de Christian
    - la réponse de la c cass disant qu'en l'absence de recours du parquet, elle ne peut rien faire.

  • "La menace terroriste est bien réelle, les services français sont très efficaces et plusieurs dizaines de complots sont déjoués chaque année." (Mathaf)

    La menace terroriste islamiste ? Tu te fous de moi ou quoi ?
    Le Pays-Basque et la Corse, j'ai acquiescé (bien que la menace s'amenuise de nos jours). Pour ce qui est de la menace terroriste sur l'ensemble du territoire, ils n'ont rien à se mettre sous la dent (ou presque rien : le risque zéro n'existe pas). Pour la menace terroriste, le plus drôle c'est quand un haut gradé fait état des affaires traitées depuis plus de 8 ans maintenant : sur moins d'une dizaine de cas, il y a une menace sérieuse qui a été déjouée et le reste c'est du vent.

    @ Gilles,
    Mais Christian est le demandeur ou la partie civile ? Il n'a pas formé un pourvoi en cassation ou il a l'a fait ? Comprends rien...

  • Denis n'a pas du suivre les infos...

  • Tu as la mémoire courte : les attentats de Madrid et de Londres ne sont pas si loin.

  • Christian est partie civile.

    Les faits date de 2004, et il était alors possible de porter palinte avec consitution de partie civile. Le juge d'instruction a mis en examen le caporal tireur, car à l'évidence il y avait des charges.

    Le jgue rend un non liue, confirmé par le cour d'appel, chambre d'instruction.

    le parquet ne fait aps de pourvoi.

    mais christian garde sa qualité de partie civile. Simplement partie civile quand le proc a abandonné l'affaire, ça ne peut rien donner. l'auteur du coup de feu est un agent de l'Etat, et seul le tribunal administratif de Paris est compétent pour statuer sur la responsabilité su service. c'est possible, mais ce n'est aps gagné d'avance.

  • Quand un patient-psy tue un type dans la rue ( comme dernièrement ), peut-t-il porter plainte contre ce type, voire demander des dommages et intérpêts à sa famille, d'avoir mutilé sa vie en croisant sa route ?
    Quant à marcher sur la tête, allons-y gaiement.

  • J'imagine le même 'emballement' en Thaïlande, ou en Chine. Dix secondes. Un mort. La facture de la balle envoyée à la famille. Et aucun recours.

  • @Phil il y a toujours pire ailleurs, mais plutot que de vous appuyer dessus pourquoi ne pas regarder ailleurs ? vers la Finlande ou la Suede par exemple. Comment ces gens là (bien démocrate comme ce que notre pays est supposé etre) auraient gérer le problème

  • Denis n'a pas du suivre les infos...

    Ecrit par : Fran | 28.04.2010


    Tu as la mémoire courte : les attentats de Madrid et de Londres ne sont pas si loin.

    Ecrit par : Mathaf Hacker | 28.04.2010


    => Oh mais arrêtez de vous prendre pour l'Être suprême. Non, je n'ai pas oublié. Je n'ai pas oublié non plus que ces crétins de Britanniques et d'Espagnols ont copulé avec Bush à propos de l'Irak dès les premières heures. Contredisez-moi si je me trompe, mais ce sont les pays les plus impliqués et les plus volontaires qui ont été attaqués.

    Déjà ça. Ensuite, je parlais de la France.

    Le terrorisme est un sujet sérieux ; on ne réglera pas ce problème en fanfaronnant sur notre merveilleux système occidental et en roulant des mécaniques. Il n'y a qu'à voir le succès de l'intervention en Afghanistan suite au premier attentat contre l'Occident (Madrid & London). Ça fait combien d'années que l'OTAN gère l'Afghanistan..? Et l'Irak..?

  • "Les faits date de 2004, et il était alors possible de porter plainte avec consitution de partie civile." (Gilles)

    Pourquoi ? Ce n'est plus possible ??

  • Cette histoire, c'est un extrait d'horreur de la "France moderne"...
    Mais....
    "...la vision de ces militaires en tenue de combat dans un espace aussi urbain, aussi incertain, pose manifestement la question de leur adaptation dans de tels lieux. Quelle formation ? Quelle mission ? Quels moyens d’intervention ?..." Bonnes questions...
    Qui ont des réponses ci-dessous.
    Si vous lisez plus souvent l'excellent site-blg de Jean-Dominique Merchet:
    http://secretdefense.blogs.liberation.fr/
    Ca évitera de se "branler le mou" et ne rien déduire d'intéressant!
    Vous y trouverez plus ou moins régulièrement, sous les articles de JDM, l'opinion des militaires sur le plan "vigipirate"!
    Vous pouvez aussi fouiller les archives du blog.

  • C cool... Mais ya rien sur le plan vigipirate...
    Perso, t'en penses quoi ? De la merde, ou une utilisation pragmatique et intelligente de nos gars??

  • @denis
    Je suis impatient que tu me décrives une queconque utilisation intelligente et pragmatique de militaires, dont le métier - je te rappelle- est de faire la guerre entre autres.

    A part ça, quand tu parles de "crétins de britanniques et espagnols", sache que des innocents ont été désossés par des bombes en allant bosser. Il n'y a pas de morts justifiant d'autres, à part pour les terroristes.

  • "sache que des innocents ont été désossés par des bombes en allant bosser. Il n'y a pas de morts justifiant d'autres" et gna gna gna... Attends, je sors mon violon et j'accompagne tes jérémiades.

    C'est bien, continue de terroriser le monde entier dans ce cas.

    Je rappelle que la mobilisation des populations nationales contre la guerre était massive aux EU, en Espagne et au RU... "Ces crétins de [dirigeants] britanniques et espagnols" auraient sûrement dû entendre la rue pour une fois...

    Mais continue à te placer dans le mauvais camp tout en te revendiquant de gauche : tu me fais bien rire !!
    Ou alors, je ne me fous plus de ta gueule, mais toi tu arrêtes de faire comme si tu n'avais pas compris quels étaient les enjeux globaux. C'est comme ça Fran, il y a eu les attentats contre l'Occident, et puis bien avant il y a eu d'autres innocents qui se sont faits désosser etc... etc... Après le 11/9 et Madrid et Londres, ben il y a juste eu les guerres en Afghanistan et en Irak qui sont juste un tout petit peu injustes et très meurtrières pour les innocents principalement.


    Pour ce qui est de faire la guerre, c'est certes la fonction première des militaires (un peu plus de 200 000 fonctionnaires militaires en France). Cependant, dans un État de droit (lol), qui n'a pas déclaré la guerre à un quelconque autre État, on est effectivement en droit d'attendre que les militaires français ne soient pas dispersés un peu partout sur terre pour de mauvaises raisons.

    Si un jour j'atteins le sommet du gouvernement je te ferai signe. J'ai plein d'idées pour utiliser méthodiquement et à bon escient tous ces braves fonctionnaires.

  • T'es pas trés malin manifestement, si je me fie à ta manière de raisonner, je ne pense pas que t'iras trés haut, lol

  • C'est tout ?!?

    Tu ne prends pas la peine de contredire les nombreux éléments factuels que j'ai exposés ?? Même pas un ch'p'tit début de démonstration ? Même pas une once d'intelligence à l'appui de ton aphorisme lapidaire lol

  • @denis
    Démontrer de l'intelligence n'est pas dans mes motivations. Tes arguments puérils et répétitifs, on les a maintes et maintes fois disséqués, je te l'ai dis, tu fais du sur-place, et en celà ton discours est devenu ennuyeux.
    J'attends toujours plus de détails à propos de tes idées pour une utilisation intelligente et pragmatique de nos soldats.

  • Breaking news :

    Deux ans ferme requis contre Pasqua
    AFP
    29/04/2010 | Mise à jour : 11:21 Quatre années de prison dont deux avec sursis et 200.000 euros d'amende ont été requis aujourd'hui par le ministère public à l'encontre de Charles Pasqua. Agé de 83 ans, il est jugé depuis le 19 avril pour "corruption passive" et "complicité et recel d'abus de biens sociaux". Il encourt jusqu'à dix ans de prison pour avoir usé de ses fonctions Place Beauvau afin d'octroyer des avantages financiers à ses proches.

  • "on les a maintes et maintes fois disséqués"... Lol ! T'as jamais rien démontré Fran : tu affirmes sans prouver (et je suis loin d'être le seul à te faire cette remarque)... Et c'est qui ce "on" (il s'agit de traczir ? De Mathaf ? ou de Jean ???)

    Pour ce qui est de mes idées : "Si un jour j'atteins le sommet du gouvernement je te ferai signe. J'ai plein d'idées pour utiliser méthodiquement et à bon escient tous ces braves fonctionnaires."
    Déjà je ne les utiliserai pas pour des missions stupides telles que celle qui a suscité ce malencontreux accident. Ensuite, par déduction logique vis-à-vis de mes précédents commentaires, je ne les enverrai pas se faire tuer pour des OPEX qui ne visent qu'à maintenir le joug occidental sur les plus pauvres.

    Des idées pour occuper les militaires à bon escient tout en assurant les missions que la France doit assurer à l'étranger sont nombreuses : fais fonctionner ta boîte à neurones.

    Allé, je suis gentil quand même : opérations de la paix dans certaines zones un peu agitées (dans lesquelles la communauté internationale se refuse à toute action), opérations de construction d'infrastructures vitales dans des zones quelque peu paupérisées, opérations de formation à l'art militaire dans certains -"certains" - pays d'Amérique latine (devenus démocratiques mais en proie à des coups d'Etat : le cas du Honduras est un bon exemple)... Etc. Etc... Quand on veut on peut Fran !

  • "Deux ans ferme requis contre Pasqua
    AFP "

    Bon, bonne nouvelle qui m'incite à foncer à la biblio. Verdict demain je crois

  • Je me demande si Sarko va le dispenser de peine, comme son copain Marchiani.

  • "Allé, je suis gentil quand même : opérations de la paix dans certaines zones un peu agitées (dans lesquelles la communauté internationale se refuse à toute action), opérations de construction d'infrastructures vitales dans des zones quelque peu paupérisées, opérations de formation à l'art militaire dans certains -"certains" - pays d'Amérique latine (devenus démocratiques mais en proie à des coups d'Etat : le cas du Honduras est un bon exemple)... Etc. Etc... Quand on veut on peut Fran !"

    Sincèrement, j'ai l'impression de lire un môme de dix ans, ou mieux, une miss France ( oui heu je veux sauver la terre des méchants, et pis je veux faire de l'humanitaire car y a des gens hé bin y meurent de faim, et la faim c'est pas bien, heu...).

  • Après avoir flané parmi tous ces blogs je me faisais juste la réflexion suivante : Quelle chance de vivre en France : le pays des droits de l'homme et de la liberté d'expression, où toutes les idées peuvent être exprimées sans crainte, sans censure et en toute liberté, quelle chance !

    N'hésite pas à passer sur mon blog.

    Cordialement

    Nadia K. (Journaliste super conPétante mais toujours en vie)

    http://nadiakjournalistesuperconpetante.20minutes-blogs.fr/archive/2010/04/28/l-enquete-tres-serieuse-d-une-journaliste-super-conpetante-m.html

  • Je me demande depuis combien de temps ce plan vigipirate est actif?
    Combien il y a eu des bavures?
    Ils sont là en premier place comme des elements dissuasifs.

    C'est vraiment malheureux cette accident. Comment peut un militaire savoir a l'avance que le type en train d'attaquer est un malade? Ils ont juste quelque seconds pour prendre un decision très lourde vu la tache leur assigné.
    Mais , je me demande. Si c'était vraiment un ataque terroriste. Combien de vous seriez en train de crier contre eux? et en train de dire qu ils sont incompetents?

  • Adriana,

    Il me semblait que ça remontait à l'attentat du metro St Michel en 1995, mais en vérifiant je vois que vigipirate a été créé en 1978.

  • Pour le dénombrement des morts la grippe dite Espagnol a fait plus de morts que la guerre de 1940 Un mort accidentel et malheureux dans l'opération vigi pirate et alors combien de morts liés aux conséquences de la vaccination? combien de morts sur la route,lié aux accidents domestiques aux.erreurs médicales ... etc etc Beaucoup de bruit pour pas grand chose la vie ,c'est aussi la mort banale,accidentelle,ou de vieillesse

  • "Sincèrement, j'ai l'impression de lire un môme de dix ans, ou mieux, une miss France" (Fran)

    lol

    Ouais, et ça te file des complexes ?? MDR

  • BFM-TV
    "Procès Pasqua : l'ancien ministre de l'Intérieur a été condamné à 1 an de prison avec sursis"

  • Pas besoin d'être patient psy pour être choqué par ces monstres qui se promènent en toute impunité près des familles, des enfants, des innocents, en tenue de guerre.

  • Quelqu'un a emprunté mon pseudo pour écrire le post précédent..
    Ces soi disant "monstres en tenue de guerre" sont là pour protéger les familles, les innocents. Pour beaucoup, leur présence est rassurante, sécurisante.

  • Denis, ca fait plaisir de voir quelqu'un qui réfléchit, qui use de son esprit critique, prend la peine de se renseigner avant de l'ouvrir, et argumente se opinions. C'est rare et je tenais juste a saluer ca.
    Pour ceux qui évoquent l'hypothétique "et si c'était un attentat terroriste":
    De un, a priori (comme a posteriori) ca n'en n'était pas un.
    De deux, avec ce genre de "et si" on peut aller très loin, et ca démontre encore une fois (si besoin était) que le lavage de cerveau des masses par la menace terroriste permet décidément de faire accepter tout et n'importe quoi.
    Fran, tu devrais te relire de temps en temps. Tu accuses Denis d'avoir le discours d'un "môme de dix ans", mais a lire tes affirmations non démontrées et assenées comme des vérités "vues a la télé" et a voir comment tu te rabats sur des attaques personnelles quand tu es visiblement dépassés par ses arguments, il ne fait aucun doute que le gamin c'est toi.

    "T'es pas trés malin manifestement, si je me fie à ta manière de raisonner, je ne pense pas que t'iras trés haut, lol"
    Oui, et visiblement toi, tu devrais aller loin, très loin..

  • Un caporal-chef n'est pas officier, ni sous-officier; c'est un militaire du rang gradé.
    Les FAMAS, lors de ces patrouilles, ne sont pas approvisionnés et encore moins armés. Les chargeurs sont dans une pochette plombée.
    Beaucoup d'anti-militarisme primaire de la part de certains. Mais quand l'état envoie les militaires ramasser les poubelles ou transporter les gentils citoyens lors des grandes grèves on était bien content de les voir. Pffffff écoeurant

  • je pense que tout ceci est faux, c'est un mensonge, pour ma part je suis favorable à la présence de militaires et que les tarés se tiennent tranquilles (ils devraient être enfermés de toutes facons)

  • je pense que tout ceci est faux, c'est un mensonge, pour ma part je suis favorable à la présence de militaires et que les tarés se tiennent tranquilles (ils devraient être enfermés de toutes facons)

  • Quand on débarque dans un autre pays d'Europe, on ne voit pas un tel déballage de militaires en armes... En France, on a l'impression de se retrouver dans un pays en état de siège.
    Pourtant, le risque n'est il pas le même à Berlin, Londres, Amsterdam, Rome ou Madrid ? Pourquoi faut il qu'en France seulement on ait cette impression de "Chili des années 70 ?"

    Quelqu'un a t'il une explication(valable) ?

  • bah bien sur que si qu il y a obligation de soins pour un malade mental...mais quelle haine vous rependez dans vos propos pour ces personnes en souffrance...Statistiaquement vous avez moins de chance si j ose dire de vous faire assassiner par un psy que par quelqu un qui possede toute sa tete......et vous quand vous roulez n importe comment en voiture vous n etes pas des assassins potentiels ? mais comme on mediatise tout n importe comment si un psy commet un meurtre on en parle a outrance ce qui arrange veritablment nos politiques qui sont en train justement de durcir les sorties d un malade hospitalise sous contrainte....Vous prenez betement la becquee d info sans meme y reflechir deux secondes....vous etes pour lenferemement a vie de personnes qui bien accompqgnees peuvent mener une vie quai normale...et demain ça sera peut etre vous le psy...en effet une crise aigue peut arriver a n importe qui a tout moment...alors bon courage pour l enfermement a vie que vous pronez...

  • "Les FAMAS, lors de ces patrouilles, ne sont pas approvisionnés et encore moins armés. Les chargeurs sont dans une pochette plombée."

    N'entretenez pas un doute infondé. Les faits sont exactement ceux jugés par la chambre de l'instruction. J'ai joint d'ailleurs le lien avec le texte intégral de l'arret, depuis Legifrance.

    Il n'y a aucun antimilitarisme, mais seulement votre sensibilité, votre crainte d'en ressentir.

    la question est de recourir à des personnes en dehors de leur domaine de compétence. C'est aussi ce qui dot la chambre d'instruction, en dénonçant comme cause de la panique, le flou de la mission et l'inadéquation des moyens

  • Je suis tres triste de ce qui c est passé
    Je suis aussi tres indigné qu un patien aussi dangereux puisse s echaper
    de maison blanche,ce qui prouve que l hopital ne fait pas son travail
    comme il faut et qu il n est pas améne a juger l etat des malades
    et a les garder en son sein.Je suis meme tres etonneé qu il ny est pas eu de probleme avant
    a l hopital car pour que ce malade puisse s echaper ou fugué il ne devait pas etre assé edicamenté et surveiller par le corps madical et infermier

  • Moi ce qui m'a toujours effrayé quand je vois ces militaires non formés pour le maintien de l'ordre, déambuler armés d'un famas dans une gare, est qu'en temps qu'ancien gendarme mobile, ayant effectué les premières opérations vigipirate en gare de Lyon à Paris où les effectifs de gendarmerie et de police ont été remplacé par les militaires au simple fait du manque d'effectif pour maintenir cette mission dans la durée, je disais donc, connaissant les "performances" du famas, je prie chaque fois que je vois ces militaires qui en sont armés, pour qu'ils naient pas à utiliser cette arme qui est mortelle à balle perdue à plus d'un kilomètre. Une bonne bombe lacry, serait largement suffisante.

  • le malheur est que ce forcené est survécu et va etre a la charge de la collectivité le restant de ses jours il y en a assez de tous ces forcenés qui se promènent librement et qui attaquent la première personne venue sans la moindre raison le soldat aurai du viser la tête

  • Bonjour,j'ai été militaire durant 6 ans au RI à Clermont Ferrand,j'ai fais plusieurs fois vigipirate dans toutes les gares de paris dans les années 2001-2002,vous dites ils ne sont pas formés pour ça,formés pour quoi?
    Un militaire doit s'adapter au terrain,s'adapter et dominer,en théorie il aurait pas du paniqué,et avec ses seuls cours d'instruction au tir il n'aurait pas du régir de la sorte,ça arrive comme dans les métiers y'a parfois des incidents.
    Par contre ceux qui disent que les chargeurs sont enfermés dans des caisses etc vous avez faux,nous on avait le chargeur dans l'arme non chargé bien sur(de toute façon le seul endroit ou un militaire a son arme chargé c'est en Opex dans un pays extérieur ou y'a encore des alertes,et donc dés qu'on sort arme chargé avec juste la sécurité),mais bon pour charger ça prend 1sc c'est pas un souci,dans les gares on avait juste un fil d'aluminium de sécurité qui empêche justement de charger,à n'enlever qu'en cas d'urgence.
    Les militaires exécutent les ordres,défendent le pays alors un peu de respect pour certains svp,j'ai vu deux amis partirent au ciel au Kosovo,ils étaient jeunes comme moi 21 ans,et faisaient juste leur métiers pendant que vous fêtiez le nouvel an,c'était le 31 Janvier 2000 2h du matin sur un chekpoint à Mitrovica,alors du respect svp,les militaires ne sont pas responsable de l'acte isolé d'un seul homme,ils prennent des risque tous les jours,d'ou ma rupture de contrat au bout de 6 années.

  • Au 92 RI à Clermont Ferrand pardon.

  • ça me fait très peur ses militaires dans les gares ou dans le métro quand j'en voie ça me dégoute et je me sauve avec un regard crue----------------------Ca fait peur de lire ça,les gens sont ils bêtes à ce point??

  • Mehdi, merci de votre témoignage.

    Il n’a a aucun antimilitarisme ici, et nous avons souvent parlé de l’armée. Simplement des gens s’expriment, avec sincérité, et il faut en tenir compte car ça fait partie du réel.

    L’impréparation… Le militaire s’adapte, oui. Je ne veux pas parler en terme généraux, mais cette affaire (réelle de A à Z) (j’ai joint le texte de la décision de justice) montre les limites (vite atteintes) de la préparation. La chambre d’instruction de la cour d’appel retient la légitime défense, du fait d’une situation de panique chez le militaire.

    Nous sommes tous des hommes, et rien que des hommes.

  • C'est étonnant que La chambre d’instruction de la cour d’appel retienne la légitime défense comme motif valide car pour user de la légitime défense il faut que la défense soit proportionnelle à l'attaque,et apparemment elle n'est pas proportionnelle du tout,je ne connaissais pas cette histoire je la découvre,mais si l'homme a paniqué pour je ne sais quelle raison dans une gare en France je n'oses imaginer ce qu'il aurait fait en Opex,en même temps le condamner lourdement ne règlera rien.
    Condoléances pour la famille de la victime.

  • @ Mehdi,
    Non, mais même les pires d'entre-nous sur ce blog ne sont pas pour une condamnation sans merci de ce militaire (ni la Cour apparemment).

    Pour autant, @ lalorgnette, je ne pense pas qu'il (le militaire) aurait dû lui tirer une balle dans la tête (au malade mental).

    "Chacun construit sa petite philosophie, comme un castor, on est forcé de le faire et on ne le sait même pas". (Nietzsche)

  • Eh bien ! que de choses dites ci-dessous.
    Mais il reste que les mlitaires ont été attaqués et qu'il se sont défendus,ce qui est normal !
    Nos réactions dans des cas pareils sont,en général,bien trop faibles,voir les caillassages de bus,toutes les réactions de la "racaille dès que la police fait simplement son travail,dans notre cas de citoyens démocratiques,on est toujours bien trop faibles dans nos réponses aux attaques,et si l'on montrait plus souvent notre détermination,il y aurait moins d'attaques !
    Nous sommes en général bien trop faibles !

  • Le sujet c'est pas les racailles et les bus mais les militaires merci...

  • ce sont les armes qui font peur

    moi je me dis "si jamais par accident il appuie sur la gachette, je suis foutue".

  • L'handicape mentale de ce monsieur C. ne devrait pas entrer en ligne de compte dans le jugement , son bilan de santé mental n'est pas affiché sur son front.
    A ce train là pourquoi ne pas déresponsabiliser les terroristes, ne sont ils pas proches de la folie ?
    Non franchement qu'auraient-ils du faire s'enfuir en courant ?
    Et pour ceux ou celle qui conteste la présence des forces de l'odre dans notre environnement,
    un petit racket agrémenté de violence en bande organisé vous fera peut être changer d'avis.

  • Il faut commencer par prendre les choses dans l'ordre : Qui est l'agresseur?
    Es-ce les militaires? Je ne crois pas qu'ils soient responsables de quoi que ce soit, ils ont été agressés et on réagi comme il se doit.
    Que ce serait-il passé si l'agresseur avait été un vrai terroriste ou quelqu'un agissant pour le compte de terroristes (diversion ou neutralisation des forces de l'ordre)? On aurais reproché aux militaires de ne pas avoir agi avec la fermeté nécessaire...
    Ils sont armés pour pouvoir utiliser ces armes dans les cas nécessaires et la personnes les attaquant aurais du y penser...
    Que cette personne soit malade n'y change rien, au contraire elle souligne bien que sa place n'est pas dans l'espace public.

  • Un homme arme, de surcroit un militaire en milieuL urbain est un être potentiellement dangereux. Dans ce cas, il ne fait aucun doute que les militaires n'ont pas gérés la situation - Immaginez " la grande muette " condamnée ? J'ai toujours beaucoup de mal a voir ces jeunes hommes, sans expérience particulière et à priori pour ce genre de situation mélanger à la population civile. Aux donneurs de leçons et defenseurs à tout de vent de l'armée, qu'ils aillent donc faire un tour dans les dictatures militaires.................Peut-être changeront t-ils d'avis - Je ne suis pas contre la protection des civils mais pas par des militaires dans les espaces publics, nous sommes tout de même en démocratie.Enfin ce qui me choque c'est qu'aucun civil n'ait réagi - Comment tuer une démocratie, demandez à l'armée , voyez l'exemple de l'Amérique Latine

  • Bon, c'est pas un peu fini le sketch ?
    C'est pas les militaires qui sont allés agresser le type, mais bien lui qui leur est tombé dessus, et il était visiblement pas prêt de se calmer.
    Qu'il pète les plombs devant un uniforme, ça aurait aussi bien pu être un policier, un postier, ou un passant qui le regarde, etc...
    Ensuite les gars font juste de la surveillance, avec munitions pas directement disponible, s'ils étaient pas là vous seriez les premiers à râler que l'état ne fait rien...

  • Beaucoup de réactions pour pas grand chose au final!
    Le sujet soulève une excellente question, mais que de déception dans la lecture de certains commentaires!
    Pour avoir été contrôlé quand j'avais 18 ans par un Policier et 3 militaires armés de Famas a Lyon Part-Dieu, je pense pouvoir parler du problème que certain ne remarquent pas.

    J'ai été contrôlé pour avoir été fumer une cigarette devant la porte selon les lois anti-fumeurs en vigueur. Pourquoi un tel contrôle? A coté de moi un type est venu s'adosser au mur avec un joint a la bouche. Quand le quatuor de cerveaux se sont approchés, le type est parti discrètement. N'ayant absolument rien a me reprocher (je suis pas du genre a paniquer a leur vue) je suis resté adossé au mur finissant ma cigarette. Après les quelques questions d'usage, il me demande de les suivre pour pouvoir vérifier le contenu de mon sac.
    J'ai terminé dans une salle de garde a vue, avec mon sac vidé sur la banquette et laissé la, avec pour réponse a la question "et mon sac, j'ai mis 3 heures a le faire et maintenant je rate mon train grâce a vous?" un très aimable "estime toi content d'avoir une chance de l'attraper"! Suis-je coupable d'être jeune???

    Alors maintenant vous me dites elle est ou la préparation des forces? En quoi faire autant d'histoire pour un jeune gringalet protège le citoyen lambda du terrorisme? Dans le cas cité, des militaires obligé de faire feux sur un berserk dans un milieu urbain ne devrait même pas exister. Le gouvernement, a juste mis en place un système qui est boiteux depuis le début. Mieux vaut prévenir que guérir! Mais qui a cherché la source du terrorisme moderne?
    Et en tant que Français on devrai quand même réfléchir au terme terrorisme, basé sur le régime de la Terreur, qui contrôlait la population en manipulant leurs peurs...
    La peur de l'autre! Voila la terreur qui nous guètes!

    Après plus de détails serai nécessaire parce que patient psy c'est un bon moyen de lire des inepties du genre de "lalorgnette". Hitler a fait des voix avec ca en 36!!! Pourquoi ne pas massacrer les gens qui selon vous sont dangereux!
    Le problème au final c'est ni la police/armée dans les gare ou la présence de Paranoïdes dans la rue qui devrai être posé mais bien cette terreur vendu par TF1, CNN et autre outils de propagande anti-terroriste qui au final ne font que renforcer les intégristes dans leur idées, les poussant a agir.

  • Les psychiatres de ville pourront délivrer des soins sans consentement

    http://news.fr.msn.com/m6-actualite/economie/article.aspx?cp-documentid=153277161

    Un début de réponse à toutes les agressions récentes dues à des déséquilibrés?

  • la question a se poser est:

    certes ce sont des militaires qui participent a vigipirate,
    mais pourquoi des militaires HORS SPECIALITE COMBAT ?

    il faut peut etre etre dans l armee pour le savoir, mais ceux qui sont formés "legitime defense, sport de combat, securité armement, AU QUOTIDIEN ne sont pas envoyés a vigipirate.

    En revanche tous mes camarades secretaire, comptabilité, radar... y vont regulierement!

  • L'élite ne fait pas les basses besognes.

    Ce serait comme demander au GIPN de faire la circulation...

  • On plaint le dangeureux psychopathe qui se promène librement dans la rue et se retrouve maintenant handicapé et c'est à nous de payer la note, aux contribuables ! Mais qui est responsable de cette attitude irresponsable de laisser dehors un malade mental ? Vous avez peur des militaires dans les gares ? Oh, les chochottes... les pauvres petites chèvres de Séguin... Moi, je suis contente qu'ils soient là, au moins les petits groupes de voyous forts avec les faibles s'ecrasent devant la force tranquille de ces militaires. Je me sens plus rassurée. Ce sont des êtres humains comme les autres, si leur hiérarchie était meilleure, ils auraient eu une meilleure formation psychique et physique. Tout se suit. Je vous rends hommage, Mehdi, je pense que vous, qui avez senti l'odeur de mort tous les jours, vous savez de quoi vous parlez mais ne dites pas qu'ils vous font peur, vous êtes inquiet car vous sentez qu'il y a beaucoup de bluff mais peu de formation mais ce ne sont pas ces militaires qui en sont responsables mais leur hiérarchie. Qn de la hiérarchie qui vit grassement a été inculpée ? Cela m'étonnerait. Tous se sont déchargés de leur incompétence sur le dos d'un soldat qui n'a fait que son devoir, malheureusement, faute de formation (et en tir notamment), a créé une situation de souffrance.

  • Effectivement il faut reprendre l 'histoire au début afin de voir où se trouve la responsabilité ; un patient en fugue d 'une unité psychatrique .........
    ce n 'est pas un cas isolé, la presse de ces dernières semaines a malheureusement relaté
    d 'autres cas dramatiques avec des malades libres , qui souvent ne prennent pas leur traitement et peuvent à n 'importe quel moment commettre des actes irréparables .

    Ces militaires effectuent des missions de sécurité et ne sont pas là pour analyser si la personne qui se jette sur eux est un terroriste ou un malade mental en liberté .
    il faudrait regarder de plus près le suivi médical de ce type de patient et obligation sous contrôle de la prise du traitement , ce qui n 'est pas les cas aujourd'hui

  • pauvre marie, ce n'est pas des militaires que tu devrais avoir peur car eux sont la pour peut etre te sauver la vie un jour. ce militaire a fait ce qu'il avait a faire dans ce cas, proteger la vie de ses camarades et la sienne, il ne doit en aucun cas etre poursuivi.

  • Simple. Sous le FA-MAS (merci de l'écrire correctement..) on a un sélecteur 3-coups, ou tout automatique. Ensuite, pour débloquer la queue de détente (on appuie dessus, le tir part...) on pousse soit celle ci vers la gauche (tir en rafale) soit on pousse vers la droite (en coup par coup). La majorité des militaires sont droitiers, et donc on pousse le verrou avec le doigt de la droite vers la gauche en situation de panique/urgence, ce qui met l'arme en position de tir automatique.... Pour tirer en coup par coup quand on est droitier, on doit tenir l'arme par la crosse (elle est lourde...) et utiliser sa main gauche (normalement utilisée pour soutenir l'arme) pour pousser le sélecteur de la gauche vers la droite, et passer en coup par coup.

    En situation d'urgence et comme la majorité des soldats sont droitiers, on a tendance à faire au plus vite : main gauche qui tient l'arme sous le canon à l'avant, doigt qui pousse le sélecteur de droite à gauche (arme en mode automatique) et on tire.. 3 balles.

    L'arme est mal conçue. Le sélecteur de tir devraît se trouver ailleurs (ex. voir les H&K MP5 ou MP10 ou ce sélecteur es sur le côté de l'arme...). Le mécanisme devant la queue de détente devrait uniquement servir à mettre l'arme en "prêt à faire feu" et non pas agir en même temps en verrou de tir et sélecteur de tir au coup par coup ou automatique.

    Je parle d'expérience. En Bosnie j'ai eu à faire un tir d'urgence face à un soldat qui essayait de me tirer dessus. Mon sélecteur à l'arrière sous l'arme en position "3 balles" j'ai utilisé mon doigt pour pousser le verrou de la droite vers la gauche, et faire feu. Les trois balles que j'ai tirées on traversé et arrâché un bout de colonne vertebrale à mon adversaire (qui n'arrivait pas à armer, heureusement pour moi, son AK-74 -pas AK47 mais 74 un modèle différent) et ca l'a tué sur le coup, et j'aurais préféré ne tirer qu'une seule balle.

    Les militaires ne sont pas des policiers. Nous sommes entraînés au combat et à tuer si nécessaire. Les armes comme le FA-MAS sont des fusils d'assaut puisants et plus mortels que non-mortels, évidemment. Cet homme s'est montré non maitrisable et honnêtement, à la place de ce soldat je n'aurais pas hésité la moindre seconde : chargeur dans le FA-MAS, armement, et j'aurais fait feu sans la moindre hésitation. J'aurais plutôt visé les jambes. Une balle dans le tibia incapacite lourdement un adversaire. Le FA-MAS a tendance à remonter vers le haut, gauche/droite selon la position de la tête de Mickey dedans (la position de l'extracteur, se met à gauche pour ejecter les douilles à droite... on l'appelle la tête de Mickey).

    Ce mec n'a au que ce qu'il mérite. Aggresser des militaires dotés de fusils d'assaut, il méritait la mort. Simple, et rapide.

  • Je ne suis pas persuadé de l'exactitude ni de l'objectivité cet "article". Je remarque également que certaines personnes semblent avoir une dent contre l'armée c'est donc pas étonnant que "la critique facile" fuse autant.

    Le FAMAS est une arme d'assault, mais comme j'ai pu le lire, personne ne s'amuse a vider son chargeur "en 3 ou 4 secondes" car cela necessite d'effectuer un mode de tir interdit.

    De plus, je ne comprend pas comment on peut avoir autant de parti: "reste aujourd'hui la vie mutilée de Christian"... Ne l'aurait-il pas cherché non plus ? Ne semble -til pas être responsable de sa condition a ce jour ?

    Oui Christiant a un problème psychologique, mais ce n'est en rien la faute des militaires s'il se retrouve dans handicapé physique. La réponse rendue par les soldats suite a leur agression était tout a fait proportionnée.

    Pour finir, le rôle d'un militaire et de protéger le territoire français et la formation reçue est tout a faire adaptée seulement on ne peut pas avoir une réponse pour chaque exemple. Ce serait beaucoup trop long. Par exemple: êtes vous sûr d'être préparé a tout type d'accident de la route lorsque vous conduisez? êtes vous sûr de pouvoir prévoir tout ce qu'il peut vous arriver quand vous allez travailler? Bien sûr que non, il y a et aura toujours des choses qui nous échappe.
    Il est donc necessaire que cet article soit revu et corrigé, trop de subjectivité et de propos non réalistes. Dommage, ca aurait pu être sympa si c'etait bien écrit.

  • (il manque une partie :s) ... la formation est tout a fait adapatée pour le combat, mais certe ils n'ont pas pour rôle de faire la police...

  • J'ai une petite fille de deux ans edemi . La semaine derniere on attendait ma soeur a la gare Paris gare de lyon qui devait arriver de Tarbes et on a vu 3 millitaire avec leur doigt poser sur la detente de leur fama . Juliette ma fille a ete prise de paniqye et elle a pleurer , depuis elle ne veut plus aller a la gare. J'pense que le plan vigipirate est dangereux , ca impressionne les enfants de voir ces enormes engin .

  • j'etais en Vigipirate sur paris quand ca c passer 2eme regiment de chasseurs 1ge 2 j'etais de lautre cote de la gare quand ca c produit mais je le dit c tres bizzard je connaissait les gars qui se sont fait agresser par le ouf et je peut te dire que c 'tait pas des petits gabarit le mec était drogue ca il ledisent pas parce que pour resister a une dizai,e de coup de crosse dans la guele faut etre chaud

  • Utile rappel au plus simple bons sens "Yass"... Cela dit, personne ne pense sérieusement que le plan Vigipirate est la solution! C'est surtout une précaution "voyante" dont le but premier est d'essayer de rassurer le bon peuple.
    (moi, ça me rassure peu, surtout depuis qu'un militaire participant m'a expliqué comment réellement "ça" se passe... ;-))
    C'est aussi prendre les gens pour des poires, que de penser que ça va rassurer tout le monde. Pire encore, j'ai parfois eu l'impression que les "politiques" essaient de se rassurer eux-mêmes, en organisant ça... Les militaires et d'autres "pro" de la sûreté en tout cas, ne sont pas convaincus.
    Il reste sûr que des toxicomanes "sous pression" ou des malades mentaux (j'ai assisté à un "gags" de ce genre à Paris GdN) momentanément "excités" peuvent toujours en faire les frais, en se faisant remarquer, ou devenir dangereux à la suite des éventuelles maladresses pouvant être commises par les militaires de Vigipirate, qui (faut-il le rappeler?) n'ont pas la formation pour bien réagir à tous les coups en face de "ce type de public"...
    Rappel: En toutes choses, Circonstance dangereuse + hasard + arrogance = Accident!

  • Alors déjà au lieu de raconter des conneries sache qu'un caporal est très très loin d'être un officier de l'armée de terre, inculte, c'est même pas un sous officier. Secundo arrêtez tous de vous attaquer à nos militaires tout le temps en critiquant chacun de leurs faits et gestes. Saches que si t'es là à écrire des articles sans goût c'est parce que t'as pas les couilles pour aller te battre, autrement dit tu manques un peu de courage. Et si tu manques autant de courage demandes toi comment tu aurais réagi à sa place (je ne penses pas que tu aurais eu assez de sang froid pour éviter les organes vitaux). Imagines toi: un mec avec une tête de psychopathe comme ceux des films qui fonce sur toi avec une main dans la poche, tu sais que deux hommes n'ont pas su le maîtriser alors une seule personne... Il peut te prendre ton arme, te tuer, et s'il avait un couteau dans la poche, ou une seringue. Dans ces situations si tu veux revoir ta famille tu réfléchis pas trop et tu appuis sur la détente pour sauver ta vie et assurer un avenir à tes enfants. Donc avant de faire tes petites théories de pseudo intellectuel gauchiste sans avenir, met toi en phase avec la réalitée et ce qui t'entoure. Sors de ta campagne ça sera déjà différent dans ta petite tête! ;) Sans te connaître je me doute déjà que tu votes à gauche ou extrême gauche. Pêcheur!!!

  • Au fait, quand il est précisé que l'arme utilisée est imprécise, je peux te dire qu'un bon tireur armé d'un famas te met du 5.56 dans le trou de balle à 200m! Retournes sur call of duty et laisses les grands parler de sujets que tu comprendras plus tard!

  • Merci de ces commentaires aimables et intéressants, et allez donc apprendre à lire un arrêt de cour d'appel

  • "ça me fait très peur ses militaires dans les gares ou dans le métro quand j'en voie ça me dégoute et je me sauve avec un regard cruel"
    Écrit par : marie | 28/04/2010

    ->

    "Ca fait peur de lire ça,les gens sont ils bêtes à ce point??"
    Écrit par : Mehdi | 01/05/2010

    Oui malheureusement, ils le sont ... et surtout parmi les Français qui oublient trop facilement pourquoi et comment ils sont toujours Français.

    C'est affligent de voir cette méconnaissance et ce manque de reconnaissance des Français envers leurs militaires souvent "enviés" pour leurs "avantages" (pas d’impôts, payant pas les carburants, nourris logé blanchis) sans savoir qu'il s’agit de légendes urbaines totalement fausses!

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu