Avertir le modérateur

Ben Barka : Une perquisition au siège de la DGSE

Le juge Patrick Ramaël a opéré à deux reprises, le 29 juillet puis le 3 août, en compagnie du président de la Commission consultative du secret de la défense nationale (CCSDN), Jacques Belle, ce en application de la loi du 29 juillet 2009 qui régit le secret défense.

Et le juge ne s’est pas déplacé pour rien : 23 dossiers d'époque ont été saisis, des dossier ouverts aux noms du roi Hassan II, du général Mohamed Oufkir – condamné par contumace à la réclusion à perpétuité en 1967 lors d'un premier procès –, de Medhi Ben Barka, de correspondants du SDECE, les services secrets de l’époque, de malfrats soupçonnés d'avoir trempé dans l'enlèvement, du général Hosni Benslimane, aujourd'hui chef de la gendarmerie royale, et de Miloud Tounsi, alias Larbi Chtouki, un membre présumé du commando marocain auteur de l'enlèvement.

Le juge d’instruction, Patrick Ramaël, avait délivré des mandats d’arrêt internationaux contre Hosni Benslimane et Miloud Tounsi en octobre 2007, mais le ministère de la justice les a suspendus.

Prenons un peu de recul : un homme, grand leader politique d’opposition au pouvoir royal de l’époque, enlevé en plein Paris, dont le corps n’a jamais été retrouvé, beaucoup de soupons sur ce coup tordu des services pour obtenir les grâces du nouveau régime, et aucune enquête n’a pu aboutir.

Rétablir la vérité pour un homme politique de grande classe, c’est une nécessité, et ce blocage de deux Etats face à la recherche de la vérité est proprement immoral. Il accrédite tous les soupçons.

Et au passage, cette petite question. Imaginez que le juge d’instruction ait été supprimé par la loi, et que ce soit le parquet qui conduise les enquêtes. Cette perquisition aurait elle eu lieu ? Le dossier serait-il seulement encore ouvert ?

Commentaires

  • Encore?! Pour quel résultat...

  • C'était un secret de polichinelle, à l'époque, que les auteurs de l'enlèvement étaient de la bande à Jo Attia. Le pouvoir gaulliste n'hésitait pas à faire appel à des truands pour exécuter les basses oeuvres, avec le truchement de Pasqua comme ordonnateur.

  • Encore Pasqua..? mouarf

  • J'ai vu une "demi fiction" une fois à la télé il y a quelques années, il y avait une dimension "amateurisme, bavure et dérapage" dans cette affaire.

  • Si ce juge peut aujourd'hui perquisitionner,c'est grâce, a l'application des nouvelles dispositions relatives à la protection du secret de la défense de la loi du 29 juillet 2009 Avant c'était secret défense circuler

  • Ah bon...si vous pensez que la justice trouvera quelque chose,les archives c'est comme les hommes ça se change, d'autant plus qu'il y a là ," juge et partie " !

  • Le juge d'instruction peut trouver qch mais comme vous voyez, il a aussitôt barrières pour ne pas pouvoir le faire. Les barrières dressées par le pouvoir politique. Je suis contente que jamais je n'ai fait de la politique : trop naïve, trop loyale et fidèle à ma parole donnée. Sûr que je n'avais aucune chance et, je le souligne, dans aucun des partis politiques existants

  • Bonjour à tous. Mais n'y a-t-il pas de prescription dans les affaires d'assassinat ?

  • Pas forcément,c'est comme les cavaliers, certains d'entre-eux épuisent leurs chevaux,quitte à terminer à pied en plein désert et à en mourir tout cela pour une question de principe et de dignité ...apparemment des magistrats s'y essaient, pourtant la plus belle icône d'entre-eux, de ces 2 dernières décennies, s'est vite barrée en Norvège quand elle a senti le roussis, le juge Patrick Ramaêl la remplacera-t-il...Hum,hum,hum ?

  • Il n'y a pas prescription car il y a eu actes de procédure par la fille de Mehdi ben Barka. Elle même a subi l'incarcération dans un pénitencier particulièrement dur, dans le Sud-Est marocain. Je suis persuadé qu'il y a une foule d'informations dans les dossiers de la DGSE, qui permettront d'en savoir plus, même si les protagonistes sont décédés depuis belle lurette.

  • "Et au passage, cette petite question. Imaginez que le juge d’instruction ait été supprimé par la loi, et que ce soit le parquet qui conduise les enquêtes. Cette perquisition aurait elle eu lieu ? Le dossier serait-il seulement encore ouvert ?"

    Bien sûr que oui. Il serait traité en toute indépendance par le parquet !

    Quoi ? J'ai dit une bêtise ?

  • Sur le plan civil, c'est une disparation sans cadavre. On commence donc par une période d'absence, au minimum dx ans. Puis un jugement déclare le dècés qui n'a jamais été constaté.

    Sur le plan pénal, la prescription de dix ans est interrompue ou suspendue par des actes de procédures.

    Le fait qu'une perquisition ait pu etre conduite à la DGSE, c'est quand meme une petite révolution. Un précédent qui doit serrer le bide à quelques gentils garçons...

    Et les dossiers saisis... celui du roi Hassan II (!) , d'un général et de celui qui est actuellement le chef de la gendarmerie royale.

    C'est bien dommage qu'on ne soit pas l'affaire Bettencourt avec les fuites en direct dans la presse. Car lire le dossier de police de Hassan II m'intéresserait plus que le financement de l'ile chosemuche.

  • La loi du du 29 juillet 2009 sur le secret défense peut elle levée le voile sur " le massacre du 17 octobre 1961 à Paris" ?

    Un article fort intéressant sur ce sujet

    http://www.donnetonavis.fr/actu/news/17-octobre-1961-massacres-questions-historien-jean-luc-einaudi_2402.html

  • Justement, à propos du mythe de la Mitte qui serait de gauche :

    http://www.leparisien.fr/politique/mitterrand-et-la-guerre-d-algerie-les-revelations-d-un-livre-choc-14-10-2010-1109361.php

    Les opérations de police ne relèvent pas du secret défense et on sait à peu près tout sur ce massacre.

  • Mathaf,

    Oui merci de signaler le bouquin de Stora sur Mitterrand (mythe errant ?) que je lirai.
    Ministre de l'Intérieur, puis Garde des Sceaux.
    Il était trop ambitieux pour ne pas couvrir des exactions que personne à l'époque (à part le PC ?) ne voulait voir en face. Il a toutefois facilité les choses pour le Maroc et la Tunisie.

    De toutes façon il faut mettre à plat tout ce qui est possible, c'est sain et il est vraiment souhaitable de partir d'un autre pied pour les rapports avec l'Algérie.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu