Avertir le modérateur

L'immigration, une chance pour la France

Une fresque à la gloire des expulsés, proclamant les valeurs les plus fondamentales de la République,… mais peinte sur le mur d’une salle communale, à Billière. C’était trop pour le préfet, et la Cour administrative de Bordeaux vient de confirmer : la fresque doit être effacée dans les deux mois. Ce blog a une grande considération pour la justice, pour le principe de neutralité, mais encore plus pour la liberté, et comme le blog n’a rien de municipal, je m’empresse de vous livrer une reproduction de cette magnifique fresque, qui fait honneur à la France et à son immigration. L'immigration est sa grande chance, alors que l'enjeu est de comprendre le monde.

mur-des-expulses.jpg

Commentaires

  • L'ONU joue la carte du dialogue multiculturel

    Près de 350 représentants d'environ 80 pays participent au premier forum de l'Alliance des civilisations organisé à Madrid. Lancée par l'Espagne puis soutenue par la Turquie et l'ONU, cette initiative vise à démontrer qu'il existe des voies concrètes de collaboration entre le monde islamique et le monde occidental.

    Et je vous recommande à toutes et tous d'aller visiter à Paris l'Institut du monde Arabe, mis sur pied par un des meilleurs hommes politiques que notre pays ait connu, Edgard Pisani.
    http://www.imarabe.org/

  • C'est marrant, je vis dans un quartier où l'on parle créole, arabe, espagnol, portugais, français, et j'ai pas franchement l'impression de faire partie d'un pays xenophobe. Dans l'école de mon aîné, le samedi matin, il y a cours de marocain et d'algérien, cours bénévoles, et personne n'y trouve rien à redire. Ca se passe en france, faut le dire, c'est étrange pour un pays liberticide. Je vous donne le nom de l'école si vous voulez vérifier. Les horaires des cours sont affichés à l'extérieur de l'entrée principale.
    L'administration, ce n'est pas le peuple.

  • Oh que j'aime ce titre. Et elle est vraiment superbe cette fresque. Quel dommage.

    Et merci de me donner espoir en l'avenir et de me rappeler qu'ils existent des français qui n'ont pas un esprit tout fermé.

  • Personnellement je crois que le nomadisme est inhérent à la condition humaine, une composante plus que nécessaire, essentielle.

    Parfois de courte durée (tourisme), ou à plus long terme définitive ou pendulaire.
    La migration fonctionne en réseau de pays à pays, de groupe humain à groupe humain.
    Les migrations favorisent racisme et xénophobie, des réactions de type "vierges effarouchées" ou plus réfléchies.
    L'émigration favorise le métissage.

    L'exode rural et de nombreuses migrations internationales fonctionnent d'un espace peu dense vers une concentration urbaine et commerciale. Avec des effets moutonniers.
    La migration est un outil économique, social, politique et géographique.
    L'émigration favorise l'éducation dans les pays d'origine.
    Et les transferts financiers: L’argent des migrants, dont le flux vers la famille d'origine représente trois fois plus que l’aide publique des pays riches.

    Sur le même modèle (à gerber) qu'il y a eu des "nouveaux pauvres", on voit venir les "nouveaux émigrants" : migrations suite aux désastres climatiques.

    Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille (non ratifiée par les pays du Nord)
    http://www2.ohchr.org/french/law/cmw.htm

    A part çà ici en France que les gens de droite soient faux culs et racistes ne m'étonne pas. Ils ont fait venir des immigrés en masse pour assurer la reconstruction et le soutenir l'économie pendant 30 ans. Et ils les traitent avec mépris. C'est ça être de droite.
    Que Mitterrand n'ai pas été foutu de tenir sa promesse pour la participation des émigrés aux élections locales est du même tonneau que la réluctance de la gauche avant guerre sur le droit de vote des femmes. Là dessus, il va falloir mouiller le maillot, Martinette !

  • La génétique démontre que le brassage des génomes assure la pérennité de l'espèce. Si nous existons depuis des millénaires, c'est bien que nous avons migré et que nous nous sommes mélangés.

  • Fran,
    Ton impression et ton expérience personnelle valent ce qu'elles valent. Ensuite, il y a celles de tous tes concitoyens : soit endoctrinés, soit abrutis par des mois de débats stériles (sur la burqa et l'identité nationale, les Roms et l'immigration...).
    Il y a aussi les préconisations générales et les condamnations des organisations internationales (Conseil de l'Europe, l'UE, l'ONU et notamment son Comité pour l'élimination de la discrimination raciale - CERD). Et il y a toutes les associations et ONG - chères à ton cœur lorsqu'elles vilipendent la Turquie, l'Iran ou la Chine - qui dénoncent une recrudescence d'actes racistes ou d'actes fondées sur l'appartenance religieuse.

    Voilà pour les diverses impressions de différents observateurs ou acteurs secondaires de la vie politique française.

    Maintenant, il y a surtout une instrumentalisation de la part de la majorité actuelle (qui, malgré quelques éléments perturbateurs, suit dans les grandes lignes la politique tracée par N. Sarkozy).
    Car, dans ce billet, il s'agit d'un haut fonctionnaire du corps préfectoral et de certains magistrats assez hauts placés. Les décisions successives des différents gouvernants confirment ce changement brutal de politique concernant l'immigration ou la place occupée par les Français d'origine étrangère ou les étrangers...

    Il y a un moment où il faut ouvrir les yeux. Qu'il n'y ait pas d'augmentation visible des actes racistes dans ta vie de tous les jours, c'est tant mieux**. Sauf qu'il existe un changement du mode de gouvernance qui commence à s'affirmer un peu partout en Europe. Après, je n'affirme pas que tous les Français sont racistes. Mais, comme partout en Europe, il faut constater une propagation très rapide des réflexes xénophobes et une tendance à l'instrumentalisation politique de ces comportements débiles (par des partis de gouvernement de droite (Italie, France) ou partis d'extrême droite en progression (Autriche, Belgique, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède...)).


    ** C'est ton point de vue et tant mieux pour toi si tu vis dans un havre de paix ! Nationalement, il y a une augmentation au cours des dernières années : des injures ou des délits à caractère raciste, des atteintes aux symboles religieux (édifices cultuels, cimetières).
    Personnellement, même si je suis bien content de vivre en France, il faudrait être aveugle pour ne pas sentir la tension palpable entre citoyens. Je n'ai pas assisté à des bagarres sur fondement raciste, mais j'ai assisté à quatre provocations qui auraient pu y conduire au cours des 6 derniers mois (dont une contre moi : j'ai été traité de raciste lol)... C'est beaucoup trop selon ma modeste expérience personnelle. De plus, les comportements inciviques dans le bus, métro ou dans la rue se sont multipliés (cf. la vieille prof retraitée qui s'attaque à un voile intégral).

    Ce sont des signes d'une dérive, c'est tout. La majorité des Français demeure intègre et attachée à ses principes.

  • J’entends le discours sur les sans papiers : sondage après sondage, édito après édito, discours après discours, loi après loi… L’impression d’un rouleau compresseur.

    Et puis, sur terre, là où vivent les gens, vient le cas d’une expulsion d’un « sans papiers », qui est un père de famille. En trois jours, toute l’école se rebelle et s’organise pour faire bloc auprès du « sans papier », comme frappé par l’injustice.

    Hier, cours à la fac avec les étudiants de masters 2, brillants, intéressés, profils à vouloir tout conquérir. Et un groupe tellement divers.

    Je crois en effet que la société vivante vaut bien mieux que ses dirigeants.

  • Denis,
    Je veux juste témoigner de ce que je vis, dans un quartier en harmonie ( il y a évidemment des tensions, mais au risque de décevoir les uns et les autres, nous ne vivons pas au paradis ), c'est du réel, j'invite à venir constater. C'est autre chose que des paroles alarmistes qui reposent sur des petits faits divers piochés ici et là.
    La réalité du terrain, la constater, c'est véritablement balayer ce qui s'en dit de faux. Tu vois lorsque Sark oet sa clique ne seront pas réélus, d'autres arriveront et n'expulseront pas, est-ce que pour auatnt d'un claquement de doigts la France sera redevenue le pays des droits de l'homme du jour au lendemain ? bah bah bah soyons sérieux...Comme le dit Gilles, la société vivante reste et est meilleure que ses dirigeants qu ieux , changent.

  • Une chance pour la France dites vous ?

    La France aura de la chance quand on aura remis tout ce beau monde dans des charters et direction l'Afrique.

    Il reste l'espoir du grand soir de 2012 pour virer tous ces collaborateurs de l'UMP et du PS qui livrent notre pays a l'islam et aux étrangers.

    Ensuite chacun prendra ses responsabilités et si les mots ne suffisent plus, il faudra des actes pour sauver la France de cette invasion.

    Si les petits collabos mahomètans croient nous soumettre, ils se trompent fortement et leur réveil va être douloureux.

  • Un des problèmes posés par les pourceaux, c'est l'odeur du lisier.

  • Non, la France ne changera pas d'un claquement de doigt - surtout pas après le "relâchement national" sur un certain nombres de sujets (tu vois yesroll, il n'y a pas que le lisier qui fouette ; les dégazages en tout genre sont nocifs pour la santé de l'homme).

    Tant mieux Fran si tu vis dans un quartier paisible et que tu t'exprimes pour que ça se sache. Je n'avais pas compris ton commentaire dans ce sens.

  • Le papier de Pourceau sent la provoc à plein nez, comme le souligne yesroll. S'il doit y avoir des charters, c'est effectivement de ces collabos du Pouvoir qui poussent à la friction entre "communautés" qu'eux-mêmes auront contribuer à créer. Diviser pour régner, n'est-ce pas.

    C'est dans le boulot de tous les jours que naîtra l'harmonie entre tous les immigrés de France (et nous le sommes tous, à un niveau ou à un autre). C'est dans une humble fraternité entre gens qui subissent tous la charge de politiciens-journalistes-autres bénéficiaires friqués, que nous saurons où est l'ennemi : pas à droite ou à gauche, en haut, là où ils sont cachés dans le soleil.

  • Denis,
    J'dis juste que la réalité peut être simple et sympathique entre gens qui cherchent la paix mutuelle.
    Perso je ne crois ni aux sirènes du pouvoir qui stigmatisent ceux-ci ou aux propos de courants idéologiques qui disent que ceux-là sont tous racistes. Je crois ce que je vois, c'est mon credo. Et je ne crois pas qu'un quinquennat de droite dure aura rendu le pays xenophobe. En France on défile pour les droits des immigrés, pas contre les immigrés, il faut le rappeler.

  • Fran,
    "J'dis juste que la réalité peut être simple et sympathique entre gens qui cherchent la paix mutuelle."
    Mais c'est le commun des mortels ça.

    Moi j'dis juste que il y a une montée du racisme assez inquiétante parmi certains de nos citoyens, et que certains au pouvoir instrumentalisent ceux-là. Pour autant, je ne prétends pas que 5 ans de "droite dure" auront converti 40 millions des Français disposant du droit de vote (sur 44 millions environ). Juste, qu'il ne faut pas sous-estimer les capacités du populisme de droite comme de gauche.

    Voilà : 89, 95, 2001, 2004, 2007-2010...

  • Denis
    T'es un pyromane

  • Nier le problème ne le résoudra pas.

    Nous avons un ministre de l'Intérieur condamné en première instance pour injure raciale, mais prononcée en privée... Il est toujours ministre... Ya pas un ch'ti problème Fran ?

    Il y a une augmentation exponentielle des ressentiments, propos et actes racistes Fran. Surtout depuis 3 ans. Je ne l'invente pas ; je le constate. Et ils ne sont pas (ou peu) réprimés.

    Je ne suis pas pyromane de la tambouille sociale. Bien au contraire

  • "Il y a une augmentation exponentielle des ressentiments, propos et actes racistes Fran. Surtout depuis 3 ans. Je ne l'invente pas ; je le constate. Et ils ne sont pas (ou peu) réprimés."


    Vous parlez des actes racistes anti-blancs et anti-Français je suppose ?
    Parce qu'il va falloir nous apporter des cas prècis et des témoignages avant de raconter de telles conneries sur les blogs.
    Des actes de racisme anti-blancs je peux vous en amener à la pelle, essayer donc de faire de mème avec une autre sorte de racisme, vous allez avoir du mal et vous le savez très bien mais votre bien-pensance obsessionnelle vous empèche d'être lucide.
    Ne vous démoralisez pas, vous allez bientôt avoir le plaisir de voir vos rêves se réaliser, certains Français en ont marre de voir toute cette racaille issue de l'immigration coloniser notre pays par la violence, quand ça va exploser il y aura de la casse croyez moi car on ne vas pas se laisser soumettre sans combattre.
    2012 est le dernier espoir du grand soir, ceux qui voteront pour un autre parti que le FN seront considérés comme des collaborateurs aidant a l'invasion de la France, ils devront assumer leur choix et prendre leurs responsabilités pour la suite.
    Nous sommes déjà en situation de guerre et en situation de guerre, la résistance est un devoir.

  • Qui a un peu de Doliprane pour notre Pourceau ? Apprenons à lutter contre la douleur...

  • pourceau bravo

  • "Qui a un peu de Doliprane pour notre Pourceau ? Apprenons à lutter contre la douleur..."


    Toute l'arrogance de notre belle justice gauchiste Française qui se sert de cette institution pour mettre notre pays entre les mains de l'islam et des étrangers......

    J'aimerai vous dire, rira bien qui rira le dernier mais j'ai bien peur qu'il n'y est rien de drôle pour notre futur.

  • Pas de problème : j'ajoute un antidépresseur dans la perfusion.

  • Denis
    Je t'aime bien mais t'es un pyromane. Toi et d'autres vous allumez des incendies qui se nomment Pourceau et cie...

  • Je voudrais prendre ce problème du racisme montant : anti-immigration, anti-blanc, d'un autre côté. Comme il n'y a "rien de nouveau à l'Ouest", c'est la dégration des conditions de vie, la baisse du niveau de vie des Français face à ceux au pouvoir qui ont ajusté leur salaire sur l'euro, que le problème émerge avec plus d'insistance, d'agressivité. N'oublions pas, toutes les révolutions se sont faites suite au ventre vide. Ainsi va le monde.

  • deux " jeunes" surgissent dans une église en pleine messe de commération du Jour des Morts, et injurient et caillassent les fidèles.. Voilà deux vrais chances pour la France... Je n'ose meme pas imaginer les commentaires de la presse écrite, radio ou télévisée si deux blancs avaient osé pénétrer dans une mosquée pendant la prière du vendredi.. Ce n'est pas qu'une anecdote. Pour en arriver là, ces "jeunes" issus de l'immgration comme on dit, ont tout loupé de notre culture, de notre accueil envers leurs parents, de notre Histoire..
    L'intégration n'aura réussi que le jour ou Mohamed appelera son fils Eric.

  • Djamel Debbouze a appelé son fils Léon. Je trouve que cela sonne très bien : Léon DEBBOUZE, deux cultures réunies dans un seul être. Comme dit Djamel, il faut dédramatiser ce problème. J'estime que chacun doit faire l'effort, non seulement et toujours des Français dans la plupart des cas mais aussi les personnes de confession musulmane. J'adore la France et je trouve qu'elle fait beaucoup pour ceux qui arrivent sur son sol, c'est aux arrivants aussi de respecter les lois du pays d'accueil et sa culture.

  • Je pense qu'il vaut mieux répondre à Bonneville : l'intégration n'aura réussi que le jour où Damien appellera son fils Mohammed, parce que ce nom apparaîtra naturel dans le paysage français. De ce fait, ce prénom aura acquis une laïcité qu'il n'avait peut-être pas au départ. Il serait naturel d'appeler son fils Mario ou Nelson, déjà. Chaque chose en son temps.

    Le plus gros problème vient des politiciens qui, aidés par des médias sensés faire l'inverse, stigmatisent de façon plus ou moins subtile les personnes les plus vulnérables, les plus ghettoïsées souvent, dans le seul but de profiter des divisions pour rester au pouvoir.

  • entièrement d'accord avec Babelouest en ce qui concerne les politiques politiciennes qui ne font qu'augmenter la tension dans le but électoral.
    Et puis, quel que soit le nom, donné à l'enfant, où est le problème ? L'essentiel, c'est l'amitié, la compréhension et le respect de chacun pour autrui. Et surtout, pas de haine et pas de "politiquement correct" quand les humoristes ne peuvent rien dire de peur d'être traité anti-blanc ou anti-autre. Bien au contraire, il faut passer le message de l'égalité par l'humour, comme faisait avant notre si regretté Coluche.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu