Avertir le modérateur

23/02/2011

Quand Sarkozy saluait la respectabilité de Kadhafi

Le site de l’Elysée a fait disparaitre les photos de la visite de Kadhafi à Paris, en décembre 2007, mais on retrouve vite les discours tenus à l’époque. Voici la déclaration de presse de Sarkozy, le jour de l’arrivée de Kadhafi, le 10 décembre 2007, retrouvé sur le site de l’ambassade de France au Royaume Uni. Au passage, il salue la qualité de la collaboration avec les services Libyens quand il était ministre de l’Intérieur… Et toujours ce raisonnement binaire : rien faire ou foutre le feu.

 

Kadhafi-et-Sarkozy.jpg« Mesdames et Messieurs, bonjour.

Je voudrais vous dire dans quel état d’esprit la France reçoit aujourd’hui le président Kadhafi.

La France reçoit un chef d’Etat qui a choisi de renoncer définitivement à la possession de l’arme nucléaire.

La France reçoit un chef d’Etat qui a choisi de rendre les stocks sous le contrôle des organisations internationales.

La France reçoit un chef d’Etat qui a choisi de renoncer définitivement au terrorisme.

La France reçoit un chef d’Etat qui a choisi d’indemniser les victimes. Je recevrai, d’ailleurs, les associations de victimes. Et j’ai, d’ores et déjà, eu l’occasion de dire au président Kadhafi qu’il faudrait régler ce que la partie libyenne s’est engagée à faire, les derniers éléments du litige qui restent en cours de discussion.

La France reçoit un chef d’Etat qui a choisi de libérer les infirmières bulgares détenues pendant plus de huit années. Je voudrais d’ailleurs dire à ceux qui font des commentaires sans savoir que, si la France n’avait pas conduit l’action qu’elle a conduite, ces malheureuses seraient toujours retenues aujourd’hui.

C’est la France qui a demandé la libération et qui a négocié, avec l’Union européenne, cette libération et qui l’a obtenue.

J’ajoute que ma conviction, la plus profonde, est que la France doit parler avec tous ceux qui veulent trouver le chemin de la respectabilité et de la réintégration dans la communauté internationale. Il faut encourager ceux qui tournent le dos au terrorisme. Il faut encourager ceux qui tournent le dos à la possession de l’arme nucléaire. Kadhafi-Sarkozy-avion2007.jpg

Et je peux témoigner de la collaboration des services français avec les services libyens pendant les quatre années où j’étais ministre de l’Intérieur. J’ai dit au président Kadhafi, combien il fallait continuer à progresser sur le chemin des Droits de l’Homme dans tous ses aspects, tout ce qu’il restait à faire. Mais à l’inverse, que dirions-nous aujourd’hui aux dirigeants iraniens si nous ne tendions pas la main au dirigeant libyen qui a choisi lui-même de tourner le dos à l’arme nucléaire et au terrorisme ?

Q - Pour encourager les libyens qu’est-ce que la France propose exactement ?

R - La France signera des contrats de collaboration pour une usine de dessalement de l’eau de mer avec un réacteur nucléaire, pour une coopération en matière d’armement et différents contrats économiques. Et puis surtout, il faut que tous les pays dans le monde qui seraient tentés d’avoir recours à l’arme nucléaire comprennent que la communauté internationale ne traite pas de la même façon celui qui va dans le bon chemin, celui vers la respectabilité, et celui qui reste dans le mauvais chemin, c’est-à-dire celui qui se met en dehors de la communauté internationale. Si vous traitez de la même façon un Etat qui va du soutien au terrorisme vers le renoncement au terrorisme, alors pourquoi voudriez-vous que d’autres Etats comprennent qu’ils ont intérêt à aller vers la respectabilité ?

9782221105085.jpg

Commentaires

Le texte complet (avec une petite erreur de date : janvier au lieu de décembre)

http://www.ambafrance-uk.org/Point-de-presse-du-President,10055.html

Écrit par : gilles devers | 23/02/2011

Sarko recrute une nouvelle équipe d'ambassadeurs

http://img.ozap.com/0254018F03966890-c2-photo-mister-france-2011-les-10-candidats-toujours-en-lice.jpg

Écrit par : gilles devers | 23/02/2011

Conversation enregistrée entre Sarkozy et Kadhafi:
Sarkozy: Ah, cher ami, je voudrais vous parler des droits de l'homme
Kadhafi: Mais, oui ils sont parfaits les doigts de la bonne!
Sarkozy: Cher ami, il faudra plus de liberté de presse
Kadhafi: Ah, vous trouvez qu'elle a de grosses fesses?
Sarkozy: Cher ami, il ne faudra plus prendre des otages
Kadhafi: C’est vrai qu'elle fait de bons potages
Sarkozy: Cher ami, il faudra plus de démocratie
Kadhafi: Je sais, elle a un sourire en dent de scie.

Écrit par : mezigues | 23/02/2011

Je trouve cet article pathétique, tous les présidents de la 5e république qui ont pu cotoyer Kadhafi l'ont fait, alors arrêter d'avoir une mémoire de poisson rouge et faire comme si tous ce que fait le gouvernement actuel est totalement nouveau, arrêtez avec votre désinformation...
Au passage pour votre culture de journaliste "impartial", Mitterand avait rencontré Mitterand pendant les années de terrorisme de celui ci.

Écrit par : PoloQ | 23/02/2011

@PoloQ : si Mitterand avait rencontré Mitterand, alors tout va bien o/

Écrit par : Aurélien | 23/02/2011

Discours de sarko lors de la visite de l'autre ordure de Kadhafien 2007 :
"La France reçoit un chef d'Etat qui a choisi de renoncer définitivement au terrorisme".
BEN VOYONS !
Si sarkozy n'a pas de mémoire, les français et le web en ont pour lui !

Écrit par : Sophie LANDRE | 23/02/2011

Sauf que le dernier de nos présidents et "ses plumes" font beaucoup de choses que d'autres n'auraient jamais fait...

C'est un fait ! Ils n'ont (les sarkozystes) plus aucune morale publique ou privée ; ils s'autorisent des écarts que nul autre élu politique dans le monde (à part les néo-nazis arrivés - ou pas - au pouvoir (confer Jörg Haider)) n'envisagerait sérieusement de faire.

Les faits sont là : la clique sarkozyste fait peu à peu sauter tous les verrous :
- juridiques (discrimination ethnique ou religieuse ; la rétention de sûreté : tentative de rétroactivité de la loi pénale... etc. *)
- démocratiques (contrôle accentué des média ; non démission de ministres souillés par des affaires, sondages fallacieux payés par des deniers publics... etc. *)
- ou moraux (mensonges au plus haut sommet de l'Etat, conflits d'intérêts avec les hautes sphères financières et notamment pour la collecte de dons d'argent... etc. *)
Verrous qui sont pourtant dictés par la vertu, la responsabilité politique et le constitutionnalisme... J'en passe et des plus sales !

Il ne faut pas s'étonner que parmi les honnêtes citoyens certains râlent un peu plus que quand de Gaulle s'accaparait des pouvoirs non prévus par la Constitution, quand Mitterrand s'octroyait des libertés avec l'Etat de droit sur des faits de faible ampleur ou quand Jacques Chirac était le plus haut magistrat de France avec tellement de casseroles collées à son derrière que même un juge sourd pouvait le localiser.

C'est ainsi : trop, c'est trop !
http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/02/23/pour-guaino-la-tribune-des-diplomates-est-un-tract-politique_1483933_823448.html#ens_id=1483941&xtor=RSS-3208



* les listes étant à chaque fois trop longues et quotidiennement alimentées par de nouveaux scandales - ce qui est fait exprès à mon avis -, je suis dans l'incapacité totale d'énumérer les divers méfaits subis par notre République depuis près de 4 ans.

Écrit par : Denis75 | 23/02/2011

Pas d’alibi pour la Libye

Quand il y aura encore plus de gens aux abois…sans emplois, sans soins, sans abris…
Ce ne sera pas la fin que tout le monde craint, mais l’instant qu’on attend depuis longtemps !
Où le peuple prendra enfin les choses en main, sans médiateur ni médiation.
Et qu’il rédigera sa propre feuille de route et accomplira son propre destin !

Ce ne sera pas pour élire ses représentants mais pour occuper tous les fronts et dégager lui-même son horizon !
Nous autres français, nous n’avons jamais été aussi bien qu’aujourd’hui,
parce que nous savons désormais comment faire pour cesser d’avoir mal demain !

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/02/libye/

Écrit par : le journal de personne | 23/02/2011

Précision pour PoloQ qui semble mal informé :
La rencontre avec Mitterrand a eu lieu sur l'Île de Crête et n'a donné lieu a aucun rapprochement... PLOUF : à côté de la plaque ou putôt en plein dans la bouche d'égout.

"En 1973, il est reçu chaleureusement à Paris par le président Georges Pompidou. La France signe alors à tour de bras des contrats d'armements avec Tripoli"

"En 1983, les troupes françaises bombardent des positions libyennes dans le nord du Tchad. L'année suivante, François Mitterrand rencontre Kadhafi, sur l'île de Crête, et l'on croit alors à un timide réchauffement. Erreur : en février 1986, l'armée française lance l'opération «Epervier» au Tchad pour contrer une nouvelle offensive libyenne."

"Réconciliation. Le rapprochement avec Paris se dessine. En octobre 2002, le ministre des Affaires étrangères Dominique de Villepin se rend en Libye où il aborde le dossier ivoirien."

http://www.liberation.fr/evenement/0101108418-paris-tripoli-quarante-ans-de-turbulences

Écrit par : Denis75 | 23/02/2011

Pour justifier la visite de Mouammar Kadhafi, l'Elysée évoque les intérêts économiques de la France, à savoir la promesse de juteux contrats avoisinant une dizaine de milliards d'euros. Mais il s'avère que ces contrats n'ont pour la plupart jamais été signés. Areva assure que l'accord inter-gouvernemental de coopération nucléaire, estimé à 2 milliars d'euros, est resté lettre morte. Le projet de construire un, voire plusieurs réacteurs nucléaires pour le dessalement de l'eau de mer est donc en sommeil. Seul un contrat de 300 millions d'euros pour le transport d'électricité a été signé. Chez Véolia et chez Vinci, on assure que la venue de Mouammar Kadhafi n'a permis la signature d'aucun contrat. Idem chez Dassault Aviation. Un contrat de 14 Rafales avait été évoqué à l'époque, mais la direction du l'industriel a confié à LEXPRESS.fr qu'aucun Rafale n'a finalement été vendu à la Libye. La visite en grande pompe de Mouammar Kadhafi aura donc handicapé la diplomatie française, sans renflouer les caisses de l'Etat français.

Écrit par : mezigues | 23/02/2011

Un chef d’Etat croise du monde, et si la France n’entretenait des relations qu’avec les démocraties, ça n’irait pas loin. Oki, pas la peine de s’énerver, PoloQ !

On peut aussi faire la liste des responsables politiques qui sont allés discuter avec Staline, pour tenir de longues conférences et faire de belles photos. Oui, la realpolitik, on connait.

Je crois même que nous faisons ça tous les jours. Essayions de vivre en entretenant des relations qu’avec les gens que nous apprécions, et allons dire la vérité exacte de nos pensées et sentiments aux autres. Je pense que c’est la guerre civile en quelques jours.

Mais vis-à-vis de Kadhafi, faut pas dec’! Quel était le sens politique de la visite à Paris, et en grande pompes. Pas un simple entretien à l’Elysée ?? L’Europe était en discussion depuis fort longtemps avec la Libye, et l’accord était très avancé. Le sort réservé à ces infirmières bulgares était cruel, oui, abominable, oui, mais justement parce qu’elles étaient un jouet pour ce dictateur. La négociation relevait des contacts à conduire avec des ravisseurs. Qu’à fait Sarko ? Il avait entretenu d’excellentes réunions avec les services secrets libyens alors qu’il était ministre de l’intérieur. C’est-à-dire que les services lui expliquaient ce qu’ils faisaient quelques années plutôt, et livraient des noms. La libération avait été dealée, au prix fort, pour doubler les négociateurs européens, beaucoup plus prudents, car regardant sur les contreparties…

A peine élu, Sarko a concrétisé l’accord, en doublant complètement l’Europe et le Quai et en improvisant un rôle international pour son épouse d’alors. C’est ça la diplomatie d’Etat ? Suivent une visite éclair à Tripoli, et la grande visite à Paris dès décembre 2007 : sous entendu, tout le monde la fermera car je vais lui filer les Rafales, l’électricité, les trains, ….

Outre qu’aucun des grands marchés n’a vu le jour, vous pouvez appeler ça une politique étrangère. Qui peut me dire à quoi correspondait stratégiquement ce rapprochement spectaculaire, et voulu comme tel ? Quelle politique était en cours ? Nous faisions quoi dans le monde arabe, au moment même où Sarko rejoignait le commandement militaire de l’OTAN ? Quelle est la parole de la France ?

Écrit par : gilles devers | 23/02/2011

Et sinon l'Iran ça va ? Les gens morts se taisent on dirait lol

Écrit par : Fran | 23/02/2011

Discours de N Sarkozy le 29/04/2007 pendant la campagne présidentielle :


"Je veux être celui par lequel la France renouera avec ses valeurs universelles. Ses valeurs universelles avec lesquelles elle ne devrait jamais transiger, qui doivent être le fondement de toutes ses politiques, au dedans comme au dehors. Je veux être le Président de la liberté de conscience contre tous els intégrismes.

Je veux être le Président de la liberté d’expression contre toutes les intolérances.

Je veux que dans la patrie des droits de l’homme on puisse librement critiquer, librement caricaturer, sans être menacé de mort, sans être exposé à la violence.

Je veux qu’à tous ceux qui veulent vivre en France nous ayons le courage de dire que cette idée de la liberté n’est pas négociable.

Mais je veux qu’il soit bien entendu que pour notre République, la laïcité c’est le respect de toutes les croyances et non le mépris de toutes les religions.

Je veux être le Président d’une France qui défend la liberté chez elle mais aussi dans le monde. Parce que c’est la vocation de la France.

Je veux être le Président de la France des droits de l’homme. Je ne crois pas à la « realpolitik » qui fait renoncer à ses valeurs sans gagner des contrats. Je n'accepte pas ce qui se passe en Tchétchénie,ou au Darfour. Le silence est complice. Je ne veux être le complice d'aucune dictature à travers le monde. Je veux avoir le courage de faire ce que la gauche au pouvoir n’a pas eu le courage de faire. "

Maintenant vous pouvez rire..... ou pleurer...

Écrit par : Jarod | 23/02/2011

Il redira la même chose en 2012 et trouvera encore des neuneus pour voter pour lui.

Écrit par : Fran | 23/02/2011

je trouve ca lamentable vivement 2012 sarco dehors

Écrit par : sola | 23/02/2011

de toute facon sarko a reussi a humilier la france et nous avoir
fait passez pour des pantins lui le petit roi s enrichit sur le dos
des francais il prepare sa belle retraite avec carla comme ca a la
prochaine election il pourra rejoindre ses amis dictateurs avec tout
le frc qu il aura ramasse en emmenant douillet avec ses pieces jaunes

Écrit par : tassin | 23/02/2011

C'est bien connu, Sarkozy est pourri et fait tout mal et la gauche a toujours fait tout bien...Aucunes saloperies, aucunes concessions...Etc.
Vous êtes vraiment des abrutis ! Commencez par avoir un programme et expliquez comment vous allez financer tous vos "Demain on rase gratis...", on jugera s'il est déconnant ou pas, mais d'abord...Un programme !

Écrit par : CaptainNEMO | 23/02/2011

la photo de la honte

Écrit par : gaudun | 23/02/2011

Entre dictateurs ils se comprenaient.

Écrit par : le sech | 23/02/2011

Bin oui hein demain sarko il va faire tirer les hélicos sur les manifs CGT, comme kadhafi, pffff

Écrit par : Fran | 23/02/2011

Sarkozy s'est engoufré dans la brêche ouverte par son copain Tony Blair. La différence c'est que Blair a conclu des deals énormes pour British Petroleum, alors que Sarko que dalle, à part Airbus. Tout le monde connaissait très bien la personnalité de Kadhafi et on nous a servi un conte de fée sur le thème "il a changé", en se précipitant sur des deals commerciaux. C'est parfaitement abject.

Écrit par : Mathaf Hacker | 23/02/2011

Vous ignorez les fameux " intérêts supérieurs de la nation" qui nous permettent à tous bien des conforts (ressources vitales achetées pas chères à des dictateurs entre autres...).
Intérêts qui font que des dictateurs s’achètent des bâtisses à 100 millions de roros en plein paris avec 40 millions de travaux sans que l’état français n'y trouve à redire... C'est pareil ailleurs et notamment en suisse...
Ces intérêts supérieurs expliquent et justifient TOUT... Toute autre considération est superflue...

Écrit par : tarek | 23/02/2011

Quelques éléments au sujet des intérêts financiers et politiques en jeu avec MK :

Quand il est venu ici avec sa tente et son barda, il était annoncé 3 Milliards d'Euros de contrats signés; en fait le montant réel fut de 300 Millions, soit moins que ce qu'il a ensuite passé effectivement avec l'Espagne.

Youssef Sawani et Benjamin Barber, respectivement directeur et président de la Fondation internationale Kadhafi pour la charité et le développement (GICFD), ont remis mercredi leur démission pour protester contre le massacre de manifestants en Libye et le discours tenu dimanche dernier par Saïf al-Islam Kadhafi, son vice président. Elle était l'intermédiaire de Human Rights Watch et Amnesty avec le pouvoir libyen. La GIFCD a donné 50 millions de dollars pour construire 1250 maisons dans la bande de Gaza et fourni des tonnes de matériel à Haïti après le tremblement de terre de 2010. Elle finance aussi l’aide alimentaire et des campagnes de vaccination.
Aujourd'hui on peut dire que cette Fondation est finie et son vice président et son image d'ouverture a peu de chance de s'en sortir.

Écrit par : yesroll | 23/02/2011

Effectivement.. et pendant ce temps, Guaino pérore... http://gauchedecombat.wordpress.com/2011/02/23/le-guano-sans-le-i-ou-du-respect-que-je-dois-a-un-caca-d%E2%80%99oiseau-sarkozyste/

Écrit par : GdeC | 23/02/2011

Lockerbie: un ex-ministre accuse Kadhafi
AP
23/02/2011 | Mise à jour : 16:24

L'ancien ministre libyen de la Justice Mustafa Abdel-Jalil, cité aujourd'hui par le tabloid suédois Expressen, a affirmé que le colonel Moammar Kadhafi a personnellement ordonné l'attentat de Lockerbie qui a fait 270 morts en 1988.

"J'ai la preuve que Kadhafi a donné l'ordre sur Lockerbie", a affirmé l'ancien ministre, qui a démissionné lundi pour protester contre la répression sanglante de la contestation en Libye. Il n'a pas précisé quelle était cette preuve.

Selon lui, Kadhafi a donné ses instructions au Libyen Abdelbaset Ali al-Megrahi, le seul à avoir été condamné pour l'attentat contre un Boeing 747 de la compagnie américaine Pan Am le 21 décembre 1988 au-dessus de Lockerbie. Cet ex-officier des services de renseignement libyens avait été arrêté en 1991 en Libye et livré à la justice écossaise en 1998.


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/02/23/97001-20110223FILWWW00572-lockerbie-un-ex-ministre-accuse-kadhafi.php

*****

oki

et le ministre de l'intérieur qui a tellement apprécié les relations avec la police libyenne n'était pas au courant???

Au regard des évènements du siècle, la "présidence " sarko est dramatique

Écrit par : gilles devers | 23/02/2011

Toutes ces poignées de mains sont exaspérantes à voir. Pourtant, les solutions pourraient être simples à mettre en oeuvre, comme le dit cet analyste américain: http://tinyurl.com/6j72etn

Écrit par : jack | 24/02/2011

et le ministre de l'intérieur qui a tellement apprécié les relations avec la police libyenne n'était pas au courant???

Écrit par : Hibapress | 24/02/2011

Il ne faut pas oublier l'attentat du vol UTA 772, 170 morts, commandité par le Hezbollah Iranien et exécuté par les libyens. La gestion de la France a été (presque) aussi honteuse que celle de la Grande Bretagne .

Écrit par : Mathaf Hacker | 24/02/2011

Gérard Buffet, médecin anesthéiste, de retour de Benghazi témoigne sur Soir 3

Les services estiment 2 000 morts à Bnehazi. Des tirs au mortier sur la foule

Il reste ce soir Tripoli et l'Ouest. L'ONU devrait débarquer. C'est insensé de laisser des civils ainsi livrés au massacre. Ban est un gros looser.

Écrit par : gilles devers | 24/02/2011

La politique est jeu d'echec, je ne connais pas les regles, c'est tellement un jeu d'echec puisque il y a fou.

ce que je constate la politique est un jeu de poker menteur,tout est opaque, sa manque de clarté,a quand un gouvernement que toute parole qui sortira sa bouche ne sera que vérité!!!!!!!!

Écrit par : byron | 24/02/2011

. Quelques rappels: 1984: François Mitterrand rend visite en Syrie à Hafez Al-Assad, promu dictateur d'un régime maffieu grâce à un coup d'état. 1985: François Mitterrand reçoit à Paris le général Jaruzelski, lequel, après un coup d'état, (un autre), soumet la Pologne à une dictature de plomb. A ses yeux, le général Jaruzelski est un « patriote polonais »! 1995: Mitterrand reçoit Fidel Castro en visite officielle à l'Elysée. L'occasion pour Danielle Mitterrand, présidente de France-Libertés (sic), de déclarer que Fidel Castro « n’a rien d’un dictateur » et que le régime cubain « avait réalisé le summum de ce que le socialisme pouvait faire ».!! Sans compter: 1984: en Crète, François Mitterrand rencontre un certain...Kadhafi! 1986: François Mitterrand s’oppose au survol du territoire français par les avions américains qui vont bombarder le palais du colonel à Tripoli. 1990: l'année suivant l'attentat commandité par Kadhafi contre un DC-10 d'UTA (170 morts, dont 54 Français), le gouvernement socialiste livre trois Mirage à la Libye. L'occasion également de rappeler que, ramener la Libye dans le concert des nations est le meilleur moyen de faire progresser les libertés dans ce pays.

Écrit par : antimythe | 24/02/2011

La révolution Tunisienne a commencé il y a deux mois, et elle a surpris tout le monde

Mais depuis plus personne ne peut être surpris. Après la Tunisie et l'Egypte, la Libye (entre les deux) était prévisible, et Kadhafi s'est organisé. Mais pas la France !

Interrogé sur France Inter sur l'hypothèse d'une intervention militaire étrangère en Libye, Juppé répond: "Non. Il n'y a pas d'intervention militaire. Mais le durcissement des sanctions de tous ordres qui peuvent être prises, en particulier celle sur l'espace aérien, mérite d'être étudié".

"On attend tout de la France en Méditerranée. Essayons d'agir ensemble", a-t-il poursuivi, à propos des déclarations de son homologue américain.

Donc,
- on en est encore à envisager un plan sur le controle de l'espace aérien, comme une hypothèse à étudier
- la France n'envisage pas de le faire seule ou avec ses alliés européens, mais en appelle aux US

On voit où en est notre diplomatie et notre force armée. Ca évite de longs exposés!

Écrit par : gilles devers | 24/02/2011

Ben si Juppé faisait des plans d'intervention, ce qui n'est pas exclu, il n'en parlerait pas.

Écrit par : Mathaf Hacker | 24/02/2011

Saddam Hussein a massacré plus d'Irakiens que ce fou de Kadhafi, n'a massacré de Lybiens Alors la guerre a Kadaf ? Bush revient .......

Écrit par : antimythe | 24/02/2011

Bush se fouttait pas mal de combien de d'Irakiens Saddam Hussein massacrait, il est allé mettre la main sur le pétrole.

Écrit par : Mathaf Hacker | 24/02/2011

Gilles,
la France ne peut pas prendre une décision unilatérale. Si tous les pays se prenaient en tete d' aller bousiller illico les affaires internes d' autre pays ce serait qui le mieux mieux.
j' image la Colombie envahissant le Venezuela aux demande des US.

Il faut quand même une certaine représentativité pour une action pareille. Donc, c' est a L' ONU ou OTAN , que sais je, de faire bouger les choses.
Le problème est la lenteur politique, le temps de peser et prendre la décision commune , il y a déjà eu 2 ou 3 fois plus de morts qu'avant.

Et sincèrement , je ne crois pas , si intervention il y a , que la raison sera les droits de l' homme.
Je vois plutôt comme raison le spectre de la peur des immigrations de masse vers l' Europe et la coupure de gaz et pétrole comme raison principales d' une possible intervention.

Écrit par : Adriana | 24/02/2011

D`autres comme lui le referont pour les pétrodollars au dédriment des vies humaines. C'est les valeurs que veulent imposer ces grands de ce monde aux enfants de demain.

Écrit par : rahou | 26/02/2011

MDR ils se disputent tous pour partager le gateau au petrolane la france ce dis la lybie c plus pres que les americains alors elle demande de l aide au americain, de partir en guerre et lui venir en aide materiellement et financierement, normal c'est la crise

D abord en vend les armes en soutiens les dictateurs ont les mets en place, apres on recupere leur armes et en les menace de guerre

Le pays une fois destabilisé c est la geurre civil on envois la grosse mafia d aide soit disant humanitaire dans leur colis rassurez vous c pas des ravioli ni couscous garbit, mais des armes cachés pour soutenir les quelques partie qui sont contre le gouvernement, c depuis la nuit des temps

De toute façon 1 on vends des armes 2 on desarmes 3 en tue les arabes apres en recupere nos armes on reconstruit le pays avec des contrats ( leroi merlin ne sera jamais en crise
Etrange aucun pays europeen ne reagit pour dire non a la guerre , des guerre ciblé,on se croirais dans un films amerciain
Je crois qu'il plus facile d attraper Benladen que khadafi, car ben laden n a jamais existé tout comme el quaida
Prenez nous encore pour des chevres de Mr seguin
La france est malade elle a avaler le medeator

Écrit par : amina00000 | 10/03/2011

sarko est petit par sa taille mais aussi par sa mémoire!

Écrit par : cibial | 09/04/2011

vous pouvais parler de sarko vous l avez elus on savez tous quil etait comme ca
personne bouge vous est des mouton est en plus 2012 sa se trouve vous allez voter sarko
bien
2012 encore plus pour les riche et rien pour la classe moyen

Écrit par : deboleana | 18/04/2011

L'Internationale socialiste et ses amis dictateurs

Les 15 et 16 novembre 2010 se déroulait le dernier congrès de l’Internationale Socialiste (IS) à Paris. Dans la salle, des Britanniques, des Allemands, des Italiens, mais aussi un Egyptien, membre du parti de Moubarak, le Parti national démocratique (PND) et Pascal Affi N’Guessan, vice-président de l’Internationale Socialiste et président du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de Laurent Gbagbo. A l’époque, rien d’étonnant, ces deux partis sont membres de longue date, ils font partie de la famille socialiste, tout comme le Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) en Tunisie. Sauf que depuis ce congrès de novembre 2010, deux révolutions et une quasi guerre civile sont passées par là. Le RCD a finalement été exclu le 14 janvier 2011 et le PND le 30 janvier, ce qui montre que l’Internationale Socialiste a à peu près été aussi longue à se rendre compte que le vent avait tourné que le gouvernement français. Le FPI, en dépit du refus de Laurent Gbagbo de laisser le pouvoir à Alassane Ouattara, est toujours lui membre de plein droit au moment où cet article est publié. Et Pascal Affi N’Guessan reste vice-président, malgré son refus indéfectible de reconnaître la victoire de Ouatarra.
Ségolène Royal, dans un discours parmi tant d’autres, s’adressait alors aux autres participants, en tant que vice-présidente de l’Internationale socialiste, et réaffirmait des grands principes:

«Nous partageons les même valeurs dans ce monde déséquilibré: il n’y a pas de progrès humains sans justice.» (lol)
http://www.slate.fr/story/34001/internationale-socialiste-dictateurs

Écrit par : aie | 09/05/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu