Avertir le modérateur

Libye : Mais pour qui se prend Sarko ?

sarkozy-napoleon-le-petit.pngSarko perd la tête, ou ce qui lui en restait. Voilà la France, un Etat, qui reconnait un groupe politique comme « représentant légitime » du peuple libyen, dans la foulée annonce l’envoi d’un ambassadeur auprès de ce « gouvernement » et s’engage pour des frappes aériennes ! Cette fois-ci, pas de doute, c’est lui qui est frappé !

Le peuple libyen subit le feu d’un dictateur, après avoir subi son impitoyable répression. Un dictateur que Sarko connait bien, car il l’avait reçu avec tous les honneurs à l’Elysée en décembre 2007, en lui décernant son diplôme de respectabilité, puis en dopant la coopération.

Les vieilles armes de Kadhafi utilisées contre son peuple, armé de bric et de broc, font des dégâts : c’est une guerre, et cette guerre est un crime de guerre comme chaque fois que l’on utilise la force armée contre des civils. Si ça ne vous dit rien, j’ai quelques exemples pour vous rafraichir la mémoire, certains pas si anciens.

Dans ces journées terribles, il est indispensable de rencontrer ceux qui essaient de structurer une opposition. Un pays en feu, des communications explosées, la plus grande ville restée aux mains du pouvoir, une absence totale de vie politique antérieure… on ne peut que saluer l’effort des opposants pour s’organiser, et les soutenir en fonction des informations que l’on reçoit. Mais un Etat reconnaît un Etat, et la reconnaissance d’un « conseil des rebelles » par un Etat est une ineptie.

Manifestement interloquée par ces annonces, le porte-parole de Miss Ashton répond : « Pour l'instant, nous sommes en train de parler avec tout le monde, tous les partis de l'opposition. Il faut bien sûr savoir aussi avec qui on parle ». Catherine Ashton avait rencontré mercredi deux émissaires du CNT au Parlement européen à Strasbourg, mais elle avait refusé de soutenir la demande du CNT d'être reconnu comme étant la seule autorité légitime en Libye. Sarko a foncé, sans même en parler à son ministre des affaires étrangères, et avec un entretien tenu en présence de BHL.

Et les frappes aéreinnes ? Seul le Conseil de Sécurité peut décider. La France ou l’OTAN n’ont aucun droit, aucun. Et politiquement comment parler d’une opération occidentale ? Un nouvel Irak ? L’Afghanistan ne suffit pas ?

La France, l’un des meilleurs soutiens de Kadhafi, se déchaîne en parole pour faire oublier son aveuglement et son implication dans la répression, tout en lorgnant avec cupidité sur le contrôle du pétrole.

On croit rêver. A ce stade il n’y a plus d’Etat, mais seulement un clan en perdition qui tente des coups…

Commentaires

  • C'est BHL, financé par TF1, qui a ramené le "gouvernement provisoire" dans ses valises

    http://www.lepost.fr/article/2011/03/05/2425354_bernard-henry-levy-nouveau-journaliste-pour-tf1.html

  • C'est l'hallu

    BHL téléphone à l'Elysée depuis Bengazi, et autodésigne le gouvernement provisoire

    http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/03/10/exclusif-ce-que-sarkozy-a-promis-a-l-opposition-libyenne.html

  • Caspita! J'ai lu les links et j'ai du mal a y croire. C'est pas possible. qu'est-ce que fout ce Bhl au milieu de tout ça en reporter?
    ça un l'air du plus pur feuilleton mexicain mélangé avec les romans de Garcia Marques. et c'est pas de la fiction!
    C'est impossible que Jupe soit d'accord avec tout ça.
    Je redoute la suite, vraiment.

  • BHL comme conseiller, au fou ! Sarko prend un risque énorme à faire cavalier seul. C'est l'image de la France qu'il met en jeu; il a intérêt à réussir, sinon c'est la catastrophe.

  • Oui, ça ressemble furieusement à un "plan comm." en prévision de 2012...

  • Merkel va la lui mettre grave au pov' type.

  • C'est aussi un coup anit Juppé: on va vu Juppé sortant de réunion et lisant devant les caméras le communiqué de l'AFP. Il n'était pas au courant !

    Et quel diplomate peut encore accepter le système Sarko. Cette prise de position majeure est intervenue après un coup de fil de BHL, lors d'un voyage payé par TF1. Comment accorder le moindre crédit à un chef d'Etat (qui accessoirement préside le G 20) et qui fait une confusion juridique entre un Etat et un gouvernement ?

  • C'est vrai Yesroll, je vois de plus en plus les media étrangers se référer à Merkel comme patronne de l'Europe, logique.

  • Je ne comprends pas. Lorsqu'un civil prend les armes et combat le pouvoir en place, est-ce qu'il est tjrs un civil ?

  • Ben faudrait demander aux habitants de Zawiya dont les maisons ont été bombardées par l'artillerie de Kadhafi. Un massacre en règle.

  • Ok pour les habitants de Zawiya mais qu'en est-il des insurgés ?

    Entendons-nous bien, je ne défends absolument pas Kadhafi. Je me pose une question "Est-ce que sur le plan du droit international, les puissances étrangères peuvent menacer ainsi un pays souverain ?" Si oui alors, il faut alors donner raison à tous les séparatistes, à tous les insurgés, rayer d'un coup de rayon le droit pour un Etat à défendre l'intégrité de son territoire.

  • Sur le plan du droit et des traditions séculaires de la diplomatie, ce que Sarko fait va en dépit du bon sens. Mais peut-on rester les bras croisés devant des massacres perpétués par un tyran sanguinaire ? C'est ce que semle vouloir faire une majorité de pays. Sarko ne m'inspire pas plus confiance, il est fort capable de se ridiculiser en faisant machine arrière, et les insurgés seront les victimes d'une répression sanglante.

  • Soit on aide les insurgés et on se fait accuser d'ingérence et de voleurs de pétrole soit on les laisse se faire tuer et on nous fera passer pour des complices...
    C'est indémerdable. On va encore choisir la solution intermédiaire et, notre cul entre deux chaises, procéder à des mini frappes chirurgicales.

  • D'après James Clapper, un ancien général de l'armée américaine, les insurgés vont perdre la bataille.

    Maintenant on fait quoi ?

  • Des civils qui prennent des armes sont, dès lors qu’il y a une certaine organisation, considérés comme des combattants. Ils peuvent être attaqués, même s’ils sont camouflés ou utilisent des planques civiles (par, des hommes armés, agissant dans un plan d’ensemble, et utilisant pour se déplacer des ambulances, sans aucun rapport avec une mission sanitaire).

    Mais la riposte doit s’inscrire dans un registre de proportion et épargner les populations civiles.

    Nous sommes ici dans un conflit armé et pas seulement des émeutes, et dans un conflit armé non international. Le droit est ici bcp moins développé que pour les conflits internationaux, mais on trouve des dispositions applicables dans le traité de Rome qui institue la CPI (art 8) et notamment « i) Le fait de diriger intentionnellement des attaques contre la population civile en tant que telle ou contre des personnes civiles qui ne participent pas directement aux hostilités »

    Les références les plus explicites viennent du droit international coutumier, codifié par la Croix Rouge.

    C’est la règle 1. – Les parties au conflit doivent en tout temps faire la distinction entre civils et combattants. Les attaques ne peuvent être dirigées que contre des combattants. Les attaques ne doivent pas être dirigées contre des civils.

    Selon la pratique des États, cette règle constitue une norme de droit international coutumier applicable dans les conflits armés tant internationaux que non internationaux. Les trois composantes de cette règle sont interdépendantes, et la pratique relative à chacune d’elles renforce la validité des autres.

    Dans cette règle, le terme «combattant» est utilisé dans son sens usuel; il désigne les personnes qui ne jouissent pas de la protection contre les attaques accordée aux personnes civiles, mais il n’implique pas le droit à un statut de combattant ou à un statut de prisonnier de guerre. Cette règle doit se lire en conjonction avec l’interdiction des attaques contre les personnes reconnues comme étant hors de combat (voir règle 47) et avec la règle stipulant que les personnes civiles sont protégées contre les attaques, sauf si elles participent directement aux hostilités et pendant la durée de cette participation (voir règle 6).

    On peut encore citer

    Règle 70. – Il est interdit d’employer des moyens ou des méthodes de guerre de nature à causer des maux superflus.

    L’interdiction des moyens de guerre de nature à causer des maux superflus est liée à l’effet qu’exerce une arme sur les combattants.

    Bien qu’il y ait accord général sur l’existence de cette règle, il existe des divergences de vues sur la manière dont on peut réellement déterminer qu’une arme cause des maux superflus. Les États s’entendent généralement sur le fait que les souffrances qui ne répondent pas à un objectif militaire constituent une violation de la règle. De nombreux États relèvent que la règle exige que soit respecté un équilibre entre la nécessité militaire, d’une part, et les blessures ou souffrances que l’on peut s’attendre à infliger à une personne, d’autre part ; de ce fait, toute blessure ou souffrance excessive, c’est-à-dire hors de proportion avec l’avantage militaire escompté, enfreint la règle.

    Règle 71. – Il est interdit d’employer des armes qui sont de nature à frapper sans discrimination

    En vertu de la règle coutumière qui veut que les civils ne doivent pas être attaqués (voir règle 1), les armes qui sont de nature à frapper sans discrimination sont aussi interdites dans les conflits armés non internationaux.

  • Seul le Conseil de sécurité peut autoriser une opération militaire, dans le cadre du chapitre 7, soit les menaces contre la paix.

    Un Etat tiers ne peut intervenir qu’à la demande des autorités de l’Etat.

    Le Conseil de sécurité n’envisage rien en ce sens, car il ouvrirait la voie d’un précédent. Regardez les Etats qui siègent et regardez leurs casseroles : vous aurez vite la réponse.

    Les Etats Unis multiplient les actions militaires illégales, et c’est pour cela que ce grand pays des droits de l’homme refusent de ratifier le traité de la CPI, car il en serait le premier justiciable. Les bandits ont peur des gendarmes, c’est bien connu.

    Rien à attendre non plus du coté de la Chine, qui a déjà envoyé ses troupes contres les manifestants du printemps de Pékin, au Tibet, et le fera avec la sauvagerie nécessaire dès qu’il sera nécessaire de mater des rébellions internes.

    Poutine a massacré la Tchétchénie après y avoir installé, comme prétexte pour mettre le feu, des groupes islamistes, n’hésitant pas à bombarder la ville de Grozny, pour que toutes les populations de Russie retiennent la leçon.

    Israel a lancé l’opération « plomb durci » contre les habitants de Gaza, massacrant une population civile qui ne pouvait si fuir, ni se protéger. 1 500 morts palestiniens, contre 7 israéliens, et pour la première fois de l’histoire, plus de morts chez les enfants que chez les combattants. La première attaque a été un bombardement intensif à 11 h 35 un samedi, au moment de la sorte des écoles.

    Alors, bien sur, tous ces lascars laisseront le peuple libyen à lui-même.

    Le Conseil de sécurité en 8 jours a saisi la CPI alors qu’il ne s’est rien passé pour l’agression d’Israël sur Gaza, d’une autre importance, comme l’a montré le rapport de la commission Goldstone. Comme double standard, c’est un cas d’école.

  • Fran,

    C'est l'histoire de la pichenette: il suffit d'une pression de dix grammes pour faire basculer un bras de fer. Ca mérite au moins d'être tenté, pas sans risques évidemment.

  • merci gilles pour ces infos

    donc si la riposte du pouvoir n'est pas proportionnelle et que des civils sont ciblés, cela signifie-t-il que la communauté internationale a le droit d'intervenir militairement ?

  • oubliez ma dernière intervention, je n'avais pas vu la suite de votre commentaire

    Vous écrivez "Alors, bien sur, tous ces lascars laisseront le peuple libyen à lui-même". D'après vous qu'est-ce qu'il faut faire ?

  • Au contraire de Gaza, la Libye a des milliers de réfugies potentiels et les investissements des compagnies pétrolières et d'autres investissements en route, bâtiments, TI.
    Donc, la probabilité d'une intervention est significative.
    Ce qui m' a frappé , le plus dans cette histoire: la quantité de expatries de toutes nationalités, qui travaillaient la bas. j'ai l'impression que le monde entier profitait des richesses de ce pays, tous, sauf les Libyens.

    Une préoccupation qui ne concerne pas seulement les USA : c'est le sauve-qui-peut général. Les Echos dressent la liste : on apprend à cette occasion que pas moins de 100 000 asiatiques - officiellement - travaillent en Libye, des Indiens, des Chinois, des Philippins, des Bangladais, des Thaïlandais, des Vietnamiens. Sans compter un million et demi d'Egyptiens, et des centaines de milliers de Tunisiens. N'oublions pas 25 000 turcs et 10 000 Européens. Bref, tous les pays ont quelques milliers de travailleurs recensés ou non, dans ce pays. Un vrai casse-tête pour rapatrier ce monde-là.
    on oublie les 36000 chinois dans la liste ci-dessus.

  • "Les Etats Unis multiplient les actions militaires illégales..."

    Massoud avait eu une analyse différente, aprés avoir dénoncé l'ingérence, en ce qui concerne l'afghanistan. Quand il a été assassiné, il préparait une opération d'envergure avec le concours des US contre les talibans, ces braves étudiants, qu'il serait illégal de combattre ( ? )

  • Chère Aysin, j’essaie de gérer mon cabinet, et éventuellement le blog, mais pour ce qui est de gérer le monde…

    Aujourd’hui, nous voyons le résultat d’un processus. On pleure et on rage, et il y a de quoi, et on souhaiterait que tout soit fait pour empêcher qu’une vie de plus soit atteinte, mais en entrant dans quel processus (Juridique, politique et militaire) ?

    Ce qui est en cause, c’est la violence inouïe de la vie politique internationale. La CPI a été instaurée pour codifier pénalement le droit humanitaire des conventions de la Haye (1907) et Genève (1949). La CPI n’a rien inventé du droit, et l’a un peu précisé. Elle a juste créé des mécanismes pour sanctionner des règles que tout le monde affirme bonnes.

    Or, les US, Israël, la Russie, et la Chine (pour ne citer qu’eux) refusent ce traité, ratifié par 114 Etats à ce jour. Les Etats européens qui l’ont ratifié (opinion publique et beaux discours obligent) se refusent à l’appliquer. La France a mis plus de dix ans pour transposer le traité en droit interne (loi du 9 août 2010), mais en en a trahi le contenu, car elle ne l’applique qu’à ceux qui ont leur résidence habituelle en France ! D'un coté des bouffons, rois du double langage, et de l'autre des voyous internationaux.

    En clair, cela veut dire que tous ces Etats se gardent la possibilité de commettre des crimes de guerre et revendiquent de ne pas avoir à en répondre. Criminels et irresponsables : un destin ! Les pires sont les US qui installent leurs salles de tortures dans des avions et partent dans les zones internationales pour que le crime ne soit pas poursuivable, car il est clair que les US imposent leur violence uniquement pour développer leurs affaires.

    Je suis donc très pessimiste, mais pas plus aujourd’hui qu’hier.

    Les Etats peuvent utiliser toutes sortes de moyens de pression, de rétorsion, et donner de bons coups de main en douce. C'est tout.

    Pour le reste, il faudrait agir en amont. Sarko a tout fait pour rehausser la Libye, et il s’est toujours félicité publiquement de la qualité du travail avec les services secrets libyens. Poutine se fait élire à 80 % et on le félicite. Et on vante les mérites d’Israël comme « démocratie ».

    Question simple: qu'on fait en dix ans ces grands défenseurs des droits de l'homme à l'occidentale pour aider les groupes de la société civile qui cherchaient à construire une opposition poltiiques aux dictateurs?

    Ils n'ont rien fait. Si : ils ont aidé la police à les traquer, et ils ont refusé de les accueillir comme réfugiés.

    Alors, aujourd'hui ils gesticulent en croyant que nous n'avons pas de mémoire.

  • Des centaines de milliers de Libyens vont chercher à quitter le pays. On verra assez rapidement quels seront les pays qui se soucient véritablement des Libyens.

  • Ahh ce pétrole, prétexte bien utile pour cacher les raisons réelles des guerres et des invasions.
    Un écran de fumée qui semble en enfumer pas mal...
    Quand au fait que le conseil de sécurité aurait ce droit de décider d'un bombardement, a force de le répéter ce mensonge grossier est devenu une réalité et une vérité communément admise, alors qu'il n'en a ni la légitimité ni le droit.

    Mais bon comme ce sont les avocats qui nous le disent, nous ne pouvons que gober, et nous taire. Et regarde ce bombardement qui soit dit au passage est commandé par ceux qui ont commandé tous les bombardement depuis 200ans, au moins. Et devinez de quelle victime il s'agit ? la victime suprême...

    Qui rêve du carnage suprême pendant que nous répétons ou plutôt ânonnons ses plus grossiers mensonges...

    Finalement l'obtention de diplômes, ne révèlent qu'un formatage réussit.

  • Une des raisons de l'attentisme US : Bob Gates a exprimé sa déception à l'Otan, devant le désengagement de plusieurs pays européens en Afghanistan. Il tire la gueule. Je ne vois pas très bien ce que nous foutons là-bas, ni en côte d'Ivoire, ni au Liban.
    Puis Obama imprime un style différend, multilatéral, il n'est pas le gendarme du monde qui va foutre le bordel partout. La Libye n'est pas l'Empire du Milieu, français et anglais devraient montrer qu'ils peuvent faire quelque chose sans se planquer derrière l'oncle Sam.

  • Réunis à Bruxelles pour un sommet extraordinaire consacrée à la situation, les dirigeants européens n'ont pas accédé immédiatement à la proposition franco-britannique. Ils ont revanche décidé d'étudier "toutes les options" possibles pour "protéger la population civile", à condition d'obtenir l'aval de l'Onu et des pays arabes.

  • L'Union Européenne se met au niveau de l'Union Africaine qui, après des mois de palabre, n'a trouvé aucune solution probante en Côte d'Ivoire. Elle demande unanimement à Kadhafi de partir ; et ils croient qu'il suffit de demander ? Tas de cons !

  • Quelles seront les conséquences pour la France si Kadhafi reste en place ?

  • Kadhafi ne restera pas en place , la question est : combien de milliers de morts en combien de temps ? Si Sarko ne fait pas ce qu'il a dit, l'image de la France sera durablement ternie.

  • AFP - Publié le 11/03/2011 à 22:43 -Un chirurgien esthétique brésilien a révélé avoir opéré le numéro un libyen Mouammar Kadhafi avec pour mission de le rajeunir, il y a seize ans dans son bunker à Tripoli.

    LOL, ça doit être le chirurgien esthétique de Régine.

  • Selon V. Geisser, Sarkozy n'est qu'un "locataire de passage de la maison France" et ce sont les Français qui gardent les clés.

    Je pense qu'il a raison. Je me demande d'ailleurs si les dirigeants des autres Etats le prennent vraiment au sérieux.

  • Qu'est ce qui va sauver à court terme Kadaf et enfoncer encore NS ?
    Réponse : le Tsunami et la catastrophe nucléaire qui semble se confirmer au Japon.
    Dans les quelques jours qui vont suivre le monde aura les yeux rivés sur le pays du soleil Levant.
    Si les premières images sont déjà frappantes, le scénario de l'arrêt de refroidissement du réacteur N° 1 de la centrale de Fukushima et l'évacuation de la population sur 10 Km autour sont de très mauvais présages. Explication ici par exemple :
    http://allthingsnuclear.org/post/3788886037/nuclear-crisis-at-fukushima

    Kadaf n'est pas concerné par le nucléaire, le lobby français et NS en tête le sont, à fond.

  • "L'Union Européenne se met au niveau de l'Union Africaine qui, après des mois de palabre, n'a trouvé aucune solution "


    Quand on ne sait pas quelle décision prendre et ou quand on ne veut pas risquer d'être du mauvais côté: on cherche à gagner du temps. Ce n'est pas glorieux.
    Mais que faut-il faire?
    Avouons que ce n'est pas si simple.

  • Ce qui pourrait être fait sans actes de guerre ?

    Les avoirs bancaires et financiers du clan sont pour la plupart à l'étranger. Donc les bloquer et les saisir.
    Les travailleurs étrangers qui font fonctionner la Lybie qui ne sont pas partis essaint de s'en aller et ne sont pas prèts à y retourner. Donc là ils vont avoir du mal.
    Pour accentuer cette perte de production, je n'entend personne proposer un boycott du pétrole et du gaz Lybien, curieux.
    Les interdictions de sortir du territoire Lybien peuvent être prononcées...
    Et surement bien d'autre choses...

  • Kadhafi a des tonnes de fric dans ses coffres, comme Ben Ali, mais en plus gros.
    La production pétrolière est très faible, elle ne peut fonctionner correctement sans techniciens étrangers, et les banques n'émettent plus de lettres de crédit sur les cargaisons de pétrole libyen.
    La communauté des états du golfe en faveur de l'imposition d'une interdiction de survol en Libye.
    Kadhafi ne connait que la force, il ne lachera jamais autrement.

  • En Turquie, les commentateurs commencent à critiquer la position neutre du gvt à l'égard du régime Kadhafi.

  • AFP
    12/03/2011 | 09:37
    Le secrétaire général de la Ligue Arabe, Amr Moussa, a plaidé pour une zone d'exclusion aérienne en Libye et souhaite que la Ligue Arabe "joue un rôle" dans sa mise en place, dans une interview à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

    Ca a le mérite d'être clair.

  • Juppé est un homme de droite, mais il semblait bien s'y prendre pour agir un minimum afin de contribuer à limiter le nombre de victimes de Kadhafi en Lybie.
    Et Juppé, début 2009 pendant Plomb Durci, est un des rares politiques français à avoir réagi. Donc j'ai une certaine confiance.

    C'est avec des armes britanniques, françaises et russes qu'il massacre sa population, Kadhafi, nous avons encaissé les bénéfices de ces morts ...

    Ca nous donne un devoir de ne pas rester passif, mais aussi de ne pas faire n'importe quoi.

    Bref j'étais assez contente des actions de Juppé et je le voyais bien aller négocier avec les autres pays de l'Union Européenne une action réfléchie et utile.

    Et là catastrophe ! SARKO ET BHL VIENNENT FAIRE LEUR COM PERSONNELLE, au dessus des cadavres.

    VOMIR

    Quand j'ai vu apparaître bhl à la télé, j'ai coupé le son. Mais même sans le son c'était insupportable: les rodomontades d'un ridicule achevé de ce type qui ne représente personne sinon son fric pourri pompé sur la sueur des africains.

    Utiliser une révolution où des gens meurent chaque jour pour se faire sa petite pub dans les médias ...

    Comment peut on mettre la pâté à tous ces salopards qui sont de plus en plus nombreux avec la crise ? Ils pullulent les opportunistes d'extrême droite racistes (même il y en a un paquet avec un poste de responsable du PS).

    COMMENT AGIR ?

  • La violence des réactions du clan Kadhafi déstabilisé par les protestations civiles, nous semble bien démesurée et hors du Droit !
    Il faut donc certainement soutenir le mouvement de "libération" national libyen. Mais de là, à jouer en solo et perso comme à la maternelle presque contre les autres [la force diplomatique 'européenne' et américaine, quitte à se ridiculiser :-(( c'est navrant] en entérinant la majesté d'un groupe pour l’instant sans représentativité démocratique. C'est vraiment très surprenant. Que vient faire cet olibrius de pacotille dans le tableau ? C'est surréaliste.
    Pourquoi n'a-t-on pas encore établi, après le gel des avoirs financiers libyens à l'étranger (USA ...) , un BLOCUS complet pour empêcher toute exportation de pétrole en empêchant les Bateaux Tankers de quitter les eaux territoriales libyennes. Et tant pis pour les navires chinois et indiens qui seront immobilisés. Cela devrait être plus facile à réaliser que le blocage de l'espace aérien.
    L'asphyxie financière et la confiscation des avoirs, devraient être une arme non sanglante bien suffisante pour fouetter le "Grand Confiscateur du Peuple".

  • suite de mon précédent commentaire ... :
    Les dirigeants des 27 pays de l'Union européenne, après une réunion hier, ont déclaré qu'ils reconnaissaient Conseil National de Transition (CNT) comme un interlocuteur «légitime», sans exclure d'autres interlocuteurs.
    LA NUANCE est importante.
    Le problème de la légitimité est essentielle en Diplomatie !
    La position de l'UE semble bien plus intelligente que celle braque de la France. Certes il fallait peut-être forcer la main, mais il fallait le faire avec intelligence ... et ne pas se limiter en ne reconnaissant qu'un seul interlocuteur.

  • prolongation du commentaire :
    Une Zone d'exclusion maritime, "No Sail Zone", sur le modèle d'une zone d'exclusion aérienne devrait être possible en invoquant aussi «un compromis dans des situations où la communauté internationale exige l'arrêt des violences sans pouvoir justifier politiquement une véritable intervention militaire». Ce serait admissible selon le chapitre 42 de la Charte des Nations Unies, qui autorise «des démonstrations, des mesures de blocus et d'autres opérations exécutées par des forces aériennes, navales ou terrestres» pour maintenir ou rétablir la paix.

  • Communiqué officiel de la ligue arabe :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110312.FAP6320/la-ligue-arabe-demande-a-l-onu-d-imposer-une-zone-d-exclusion-aerienne-en-libye.html

    Et ceux qui ont voté contre sont : le Yemen, la Syrie, et je vous le donne Emile... L'Algérie.

  • La presse ironise sur le "super-Rambo" Sarkozy et son "expert" BHL
    (AFP) –
    PARIS — De nombreux éditorialistes tirent à boulets rouges vendredi contre le dernier "coup médiatique" de Nicolas Sarkozy, accusé de vouloir jouer au sujet de la Libye le "super-Rambo", flanqué de son "expert tout terrain" Bernard Henri-Levy, à la veille d'un sommet européen.


    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5haqlmnVQd9tTJ5mDGH9WbsnVmQzg?docId=CNG.775ed1ab807a437265aea1dddea59ad8.331

  • En termes de violation des droits de l'homme, j'aimerais qu'on m'explique en quoi la Lybie est elle moins fréquentable que l'Arabie Saoudite, pays sinistre où la Charia régit tout et où la femme n'a pas sa place.
    Des femmes soldats, le visage nu, une capitale où hommes et femmes peuvent aller au restaurant ou boire un verre...Une plaque tournante pour des centaines de milliers de réfugiés qui y trouvent asile temporaire ou définitif....
    Celà me fait penser à l'Irak de Saddham Hussein, où aussi la dimension laïque était forte, où le premier ministre était chrétien..... Et on est tombé de Charybde en Scylla, avec notre bonne conscience à la boutonnière...

  • Il semblerait que les insurgés soient en pleine déroute et faute de moyen et de soutient des démocraties frileuses, ils vont bientôt se retrouver noyés dans une mare de sang. Pendant ce temps, l'occident bavarde...

  • Hillary sera au Caire demain, et ensuite à Paris. En comparaison avec d'autres cas, la réaction internationale est relativement rapide. Après l'appel de la ligue arabe, il faudra compter les états qui s'opposent aux frappes aériennes. Il est urgent d'effectuer la première frappe, ce sera le commencement de la débandade. Pour l'instant, Obama se contente de "saluer" la ligue arabe. Genre :"désolé les gars, pas assez de morts".
    Grosse honte pour l'Algérie, dont la junte commence a avoir les miquettes.

  • "Conclusion : l’on ne gagne rien à être les sous-traitants de la politique extérieure étatsunienne. Sarkozy risque de l’apprendre à ses dépens. Nous aussi malheureusement...
    "

    http://www.marianne2.fr/Libye-les-USA-veulent-sous-traiter-une-intervention-trop-risquee_a203382.html

  • Soyons précis quand à l'Appel de la Ligue Arabe.
    Amr Moussa a appelé effectivement à décréter une zone de non-survol du territoire libyen tout en refusant toute ingérence étrangère (pour satisfaire l'Algérie la Syrie et le Yemen).
    Alors qui s'en charge ? Kadaf ?

  • Hillary a changé d'agenda : elle commence par Paris, demain, où elle rencontrera un représentant du CNL. Pour continuer vers le Caire et peut-être Tunis.
    La ligue arabe demande des frappes aériennes, sans que des militaires étrangers ne foulent le sol libyen.

  • Quand on voit ce qu’ont été les atermoiements de la Ligue arabe sur d’autres situations, la résolution d’hier me parait une véritable révolution. Ils sont tous morts de trouille, et de ce point de vue le seul qui assume vraiment c’est la Syrie.

    Ils décident d'une mesure qui atteint la souveraineté d'un pays arabes : ca nous parait le minimum, mais pour c'est un maximum. Il faut bien faire avec le réel.

    Attendons de voir ce qui diront la Russie et la Chine au Conseil de Sécurité.

  • Nouvel exploit de BHL, le grand intendant de la politique étrangère de l'Elysée

    http://www.metrofrance.com/video/quand-bhl-parle-des-fellations-faites-aux-dictateurs/mkcn!0n4YnHQdjwMg/

  • "'" D'après MSNBC, les avions ont bombardé Ajdabyiah aujourd'hui, et il y a de fortes chances que Kadhafi arrive à ses fins avant que les occidentaux aient fini de discuter "


    J avais emis des reserves, j espere encore me tromper....on imagine la suite?

  • Rien n'est encore sorti de la réunion du G8, ni de la visite d'Hillary à Paris. Côté ONU, il n'est pas certain que Russie et Chine opposeront leur veto. Les lignes de front restent très mouvantes.

  • Sur BHL, pas très bon anglais. Sa métaphore le confirme.

  • Ses methaphores, Peut etre n'est - ce qu' un réflexe inconscient de ses carences?
    A propos, ses cheveux lui font une tete de Dracula .
    Faudra peut etre un hair stylist pour le repaginer?

  • @Adriana,
    Je n'aime pas non plus ce philosophe de comptoir ...;)

  • Kadhafi va reconquérir le pays, la GB et la Turquie peuvent rééditer les contrats de partenariat...

  • L'opposition ferme de la Turquie

    http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2011/03/20110314-093619.html

  • Le soutien de la Chine, de la Russie et de l'Inde

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gwgxETy3Jn18p36Achoi5BZKd8_Q?docId=CNG.0893fa63f4e4463c110c020622857200.851

  • Le conseil de sécurité très divisé

    http://www.romandie.com/ats/news/110314194600.x9gddf3f.asp

  • Tripoli serait le siège d'une terrible répression.

  • Les discussions du G8 tournent en eau de boudin, la pantalonade Sarko/BHL n'a pas fait long feu. Quelle honte.

  • Il ne restera plus qu'à surveiller qui passe quels contrats avec la Libye.

  • A l'heure qu'il est c'en est peut-être fini des insurgés.

  • L'"ère" des insurgés semble se terminer laissant place à une nouvelle...celle des règlements de compte.

  • L'Allemagne (Guido Westerwelle, ministre des Affaires étrangères) a redit l'opposition de son pays à la création d'une zone d'exclusion aérienne, expliquant: "Nous sommes très sceptiques parce que nous craignons, qu'in fine, un tel développement devienne une guerre et affaiblisse le mouvement de démocratisation en Afrique du Nord".

  • Les saloperies de Berlu

    L’Italie a refusé l’entrée dans ses eaux territoriales à un ferry affrété par le Maroc pour rapatrier ses ressortissants en Libye. Le commandement du navire avait demandé l’autorisation d’entrer dans un port pour faire le plein de carburant.

    « Le bateau se trouve au large de nos côtes, dans les eaux internationales », a déclaré Antonio Giummo, un responsable du port d’Augusta, en Sicile, mardi matin. « Ils avaient demandé d'entrer dans le port pour refaire le plein de carburant. Nous leur avons dit que le ministère de l'Intérieur avait interdit leur entrée », a-t-il ajouté.

    Le navire, parti de Tripoli, transporte 1 850 personnes fuyant la guerre en Libye. Il s’agit essentiellement de Marocains (1 715), mais également de Libyens (39), d'Algériens, d'Égyptiens, de Malien, de Mauritaniens, de Syriens, de Soudanais et de Tunisiens.

    Info de Jeune Afrique

  • Mais existe t-il des exemples dans l'histoire où un peuple a renversé le pouvoir en place avec l'aide de puissances étrangères ? Un peuple doit être fier de son histoire. Si Kadhafi est renversé avec l'aide de l'occident, une partie des Libyens regardera les insurgés comme des traitres ce qui entraînera une polarisation de la société qui pourra déboucher sur une véritable division et pkoi pas la scission du pays.

  • La position de l'Allemagne est lamentable. Elle a l'armée la plus inutile du monde, avec des règles d'engagement tellement restrictives qu'elle ne peut pas lever le petit doigt.
    Y a le feu au golfe persique, c'est le seul enjeu important pour Obama. La Libye est un enjeu européen, mais y a pas d'Europe.

  • La seule chose à faire maintenant, c'est aider les insurgés à quitter la Libye. Sinon c'est la mort pour eux.

  • Il faut même les extraire, ce sont des héros.

  • Qui a dit : "C'est mon ami, mais je crois qu'il est devenu fou. Il souffre d'une maladie psychique. C'est ce que dit son entourage. Ses collaborateurs disent qu'il souffre d'une maladie psychique",

  • Kadhafi fait des émules : les manifestants barheini sont réprimés par les chars, les hélicoptères, les riot guns, avec une variante locale assez originale : les gaz neuro-toxiques.

  • Finalement on apprend le secret qui absolument tous soupçonnaient
    K. a finance une partie de la campagne électorale de NS.

    je ne serais pas surprise de savoir que NS a des actions Tepco.

  • "La première chose que l'on demande à ce clown, c'est de rendre l'argent au peuple libyen. Nous lui avons accordé une aide afin qu'il œuvre pour le peuple libyen, mais il nous a déçus. »"

    c'est savoureux.

  • HA, HA
    il est malin ce NS, il a réussi a embobiner K et

    Il faut se demander qui d' autre l' a finance? ben Ali?

  • on comprend mieux toute cette mascarade lors de la venue de Kadaf à Paris....Bon, j'attends quand même les preuves.

  • on comprend mieux toute cette mascarade lors de la venue de Kadaf à Paris....Bon, j'attends quand même les preuves.

  • Soyons sur que pour la prochaine élection le petit sera obligé de donner dans la sobriété du coté des financements.

  • We in Turkey and the Middle East have replaced humiliation with dignity
    From Libya to Turkey the will of the people has revived a sense of common destiny. This is now our region

    http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2011/mar/15/middle-east-dignity-common-destiny?INTCMP=SRCH

    Un extrait :

    "Now it is time to naturalise the flow of history. I see all these revolutions as a delayed process that should have happened in the late 80s and 90s as in eastern Europe. It did not because some argued that Arab societies didn't deserve democracy, and needed authoritarian regimes to preserve the status quo and prevent Islamist radicalism. Some countries and leaders who were proud of their own democracy, insisted that democracy in the Middle East would threaten security in our region.

    Now we are saying all together: no. An ordinary Turk, an ordinary Arab, an ordinary Tunisian can change history. We believe that democracy is good, and that our people deserve it. This is a natural flow of history. Everybody must respect this will of the people."

    ...

    "First, we need to trust the masses in our region, who want respect and dignity. This is the critical concept today: dignity. For decades we have been insulted. For decades we have been humiliated. Now we want dignity. That is what the young people in Tahrir Square demanded. After listening to them, I became much more optimistic for the future. That generation is the future of Egypt. They know what they want. This is a new momentum in our region, and it should be respected."

  • Il y a des signes assez forts qui annoncent un changement de position US sur une intervention en Libye. Les américains parlent d'une stratégie plus large : zone d'exclusion aérienne et destruction des blindés libyens. Ce serait pas mal s'ils commençaient à déverser mille tonnes de bombes sur la base de Kadhafi, il ravalerait sa superbe comme au temps de Reagan.

    Réponse au conseil de sécurité ce soir, un mois après le soulèvement de Benghazi.

  • bon, on sait que si la communauté internationale réagit, réagira trop tard. c'est la suite que l'on peut d'ores et déjà redouter?
    C'est tout de même la démonstartion que les peuples doivent se prendre en charge et ne pas compter sur l'aide internationale.

  • De toute façon, les jours de Kadhafi sont comptés. Les peuples du moyen-orient ne veulent plus entendre parler de dictateurs. Ils ont choisi la démocratie. J'espère que ce seront les libyens qui chasseront Kadhafi de la Libye. Et non les Occidentaux qui n'ont jamais rien fait de bien dans la région.

  • Les insurgés ne peuvent pas l'emporter sans aide extérieure, ils ont eux même tergiversé pendant quinze jours. Il est très tard, mais peut-être pas trop tard pour renverser la situation et mettre cet assassin hors d'état de nuire. Il y aura encore beaucoup de victimes, mais une guerre urbaine contre une ville d'un million d'habitants n'est pas évidente à gagner.

  • Quand Kadhafi sera renversé qui va le remplacer ? Est-ce qu'il y a une opposition, des institutions ? Qui sont les insurgés ? Comment est organisée la société ? Il parait qu'il y a différentes tribus. Certaines étant fidèles à Kadhafi. Si les alliés renversent Kadhafi, ils hésiteront à partir car ce sera l'anarchie dans le pays. Enfin, moi je vois les choses comme ça.

  • En plus Kadhafi est fou. Il a dit qu'il ne quittera jamais son pays et qu'il était prêt à mourir en martyr.

  • Débats en direct du conseil de sécurité sur les chaines info

    Juppé ouvre les débats: ce mec, c'est la saine autorité

    A suivre.

  • Résolution adoptée

    10 pour
    5 absentions
    Pas de véto

  • La résolution franco-anglaise sur la Libye vient d'être votée aux Nations Unies. Pas de veto !

  • Je finissais par etre trop pessimiste.

    Parfait. Les choses difficiles commencent.

  • La résolution autorise tous les membres à prendre " toutes les mesures nécessaires" pour protéger les populations civiles. Kadhafi va pouvoir mourir en martyre, comme il le désirait tant.

  • C'est Woodstock, à Benghazi, le drapeau français flotte haut et fier. Bon il faudrait qu'ils se calment et qu'ils se préparent sérieusement. Cette fois, je dois admettre que les manières vugaires de Sarko ont emporté la décision.

  • la dépeche AFP

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hJfZmMLfkVxMLrLuplnV8E2OBLnA?docId=CNG.f28f0b098ddecab3bbfa78682eeb5aa8.911

  • Abstention de l'Allemagne, une grosse bouse sur la gueule à Merkel.

  • Le Brésil aussi s'est abstenu. Why ?

  • Dans quelques temps, nous saurons comment la décision s'est forgée. Il n'y a eu aucun débat public ce soir. Discours sobre et tranché de Juppé, et le vote.

    Ce que proposait Sarko n'avait rien à voir, car il voulait que la France y aille seule, sans l'ONU. Est ce que ça a aidé ou freiné ? On verra.

    Les votes de la Ligue arabe et de l'OCI, ça a du poids, et il a du y avoir une activité intense pour obtenire ces votes décisifs. C'est la que ça s'est joué.

    Sur les reactions à Benghazi, il faut imaginer la joie, le soulagement de mecs qui se voyaient bons à se faire ratatiner et qui voient à nouveau la liberté.

    Mais on retrouve, au dela de la personnalité de tel ou tel, un héritage extraordinaire de la maison France dans les pays arabes, qui ne demande qu'à se réveiller. C'est inimaginable de solder ce passé si fort, qui parle tant aux populations, en se fondant dans le commandement militaire de l'OTAN. Il n'est pas trop tard pour inverser la tendance.

    N'oublions pas que Juppé a été un des rares à condamner l'agression militaire d'Israel sur la population de Gaza, en décembre 2008 - jnavier 2009.

  • Qu'en pense Nicolas Hulot ???

  • Gilles,
    Le debut de réponse a ta question voir dans le link, je peux pas te traduire, il est tard p moi. Essaie Google translator.
    Je viens d' apprendre la nouvelle et je n' en sais pas beacoup plus.


    02/03/2011 às 09:51  
    Brasil e EUA divergem em votação sobre a Líbia na ONU
    Agência Estado

    http://www.atarde.com.br/noticia.jsf?id=5692959

  • En quoi intervenir en Lybie ou en Irak est-il différent ? Kadhafi ou Hussein c'est kif-kif pourtant et le paramètre pétrole existe dans les deux cas. Je comprend mal l'ambivalence qui consiste à parler d'ingérence dans un cas et de devoir dans l'autre.

    Comme c'est déjà dit, le désordre est là pour longtemps et même sans notre aide, kadhafi sera renversé.

  • c'est avec un certain intéret que je prends note de cette affirmation de Sarko... le 6 mars 2012. l'influence de BHL en recul depuis qu'il a déclaré sa flamme à Hollnde?

    "L'armée française ne peut pas intervenir dans un pays étranger si ses ressortissants ne sont pas en danger et s'il n'y a pas un mandat international", a-t-il expliqué."

    Ce n'est pas plus compliqué

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu