Avertir le modérateur

Tapie : L’Etat pris la main dans le sac

Tapie est une grande gueule qui, question business, n’a jamais fait rien d’autre que de racheter pour pas un rond des entreprises en faillite. Il vendait aussitôt es actifs fragiles, réinvestissait le fruit de ces ventes sur l’entreprise, lui redonnant ainsi des couleurs très provisoires, et il revendait très vite l’entreprise ainsi dopée, sans avoir investi ni avoir mouillé la chemise. Merci à la loi du grand humaniste Badinter Robert, et merci aux services du grand humaniste Borloo Jean-Louis, avocat du prédateur.

L’affaire Adidas00794896-photo-affiche-le-voleur.jpg

Les affaires ayant pris de l’ampleur, Bernard Tapie, en août 1990, rachète Adidas pour 1,6 milliard de francs (240 millions d'euros). C’est la gloire. Fin 1992, il entre au gouvernement du socialiste Mitterrand François, et doit se séparer de ses affaires. Il le fait d’autant mieux qu’il les sait fragiles. Il donne mandat à la SBDO, une filiale du Crédit Lyonnais, de vendre et fixe le prix à 2 milliards. 400 millions de francs (610 Millions d’euros) en deux ans pour son génie.

Voici comment, en jouant la procédure et les réseaux, il obtiendra finalement 210 millions d'euros, payés par le contribuable. Et on appelle ça un homme d'affaires... Un mendiant, oui.

La cession est réalisée un an plus tard, en février 1993, à un groupe d'investisseurs… En réalité, ces investisseurs sont des coquilles vides, et c’est une filiale du Crédit Lyonnais qui a conclu. Une banque d'affaires, c'est son job : acheter pour revendre. 

En décembre 1994, les coquilles vides manœuvrées par le Crédit Lyonnais revendent les actifs à Robert Louis-Dreyfus, pour 4,4 milliards de fancs. Bernard Tapie, via ses liquidateurs, se réveille et réclame une plus-value dans l’enrichissement dont à profité le sympathique Crédit Lyonnais.

Mais, triste réalité des chiffres, la baudruche se dégonfle, et le groupe de Bernard Tapie est placé en liquidation judiciaire en décembre 1995.

La liquidation de Tapie et le CDR

Dans le même temps, le Crédit Lyonnais plonge, emporté par ses frasques. On crée une scission entre les bonnes affaires, qui restent « Le Crédit Lyonnais » et affaires pourries, confiées au « Consortium de Réalisation (CDR) », une structure étatique à 100%, qui gère entre autres les affaires Tapie.

Les liquidateurs de Tapie attaquent le CDR, es-qualité d’héritier du Crédit Lyonnais, et en 2004, la Cour d'appel de Paris condamne le CDR à verser 145 millions d'euros de dommages et intérêts à Tapie. Le CDR fait appel et, victoire, en octobre 2006, la Cour de cassation casse cet arrêt.

Vous savez comment ça marche. La Cour de cassation ne rejuge pas les affaires. Elle ne s’occupe que de donner la solution juridique. Dans son arrêt de 2006, elle a dit que le Crédit Lyonnais, donc le CRD, n’avait commis aucune faute dans la gestion du mandat. C'est plumeau pour Nanard. Elle renvoie l’affaire à la Cour d’appel de Paris, qui va appliquer la solution juridique dégagée par la Cour de cassation. Pour Tapie, ce sera une main devant, une main derrière, et pour le contribuable « Pas un rond ». Film-Ali-Baba-Et-Les-40-Voleurs.jpg

C’est là qu’entre en jeu une certaine élection présidentielle de mai 2007, et un Sarko qui croit alors, que pour assurer sa réélection de 2012, il faut recycler toutes les vieilles mamies du PS : Koukouch au gouvernement, DSK au FMI et Tapie gavé de pognon.

Et c’est là qu’intervient la grande entourloupe

Le CDR, c’est-à-dire l’Etat, a tout gagné devant la Cour de cassation. Il reste une formalité : la Cour d’appel qui va appliquer l’arrêt de la Cour de cassation et dégager Tapie : zéro euro, zéro centime.

Oui, mais voilà. Tapie va pleurer chez Sarko, et lui dit que contre quelques centaines de millions d’euros, il est prêt à quitter la glorieuse Gauche pour adorer la non moins glorieuse Droite.

Et là, c'est l'enchantement.

En décembre 2007, Lagarde renonce à l’arrêt de la Cour de cassation, et décide de s’en remettre à un tribunal arbitral ! La justice d’Etat est bafouée, et permet à Tapie de plaider sa cause en excluant l’arrêt de la Cour de cassation !  Contribuables, sortez-vos chéquiers pour enrichir le plus célèbre des mendiants, Tapie Bernard.

En ce début 2011, l’affaire rebondit.

La Cour des Comptes a réexaminé tout le processus, et elle tombe vite que l’évidence : l’Etat a trahi les contribuables pour arranger Tapie, lequel a déclaré sa flamme à Sarko.

Le gouvernement savait que le reclours à l'arbitrage était illégal. Or, il a organisé cet arbitrage et a renoncé à exercer un recours après la sentence.

La Cour de Comptes, qui juge les comptes mais non les personnes, a saisi la Cour de discipline budgétaire et financière (CDGF), qui juge les personnes, ie les hauts fonctionnaires impliqués dans cette affaire.

Bien sûr, ces hauts fonctionnaires, qui ont signé les documents au nom du CDR, n’ont pas agi de leur propre chef. Les boss s’appellent Lagarde et Sarkozy. Ils ont décidé, contre toutes les évidences et tous les avis donnés, de renoncer à la jurisprudence de la Cour de cassation pour libérait l’Etat de tout paiement pour s’en remettre à une procédure d’arbitrage qui favoriserait Tapie. Lequel manifesterait en retour son amour pour Sarko. braquage_alahongroise.jpg

Les hauts fonctionnaires en cause risquent bien de se faire ratiboiser par la Cour de Discipline Budgétaire et Financière, car si j’en lis le rapport de la Cour de comptes, ils ont tout fait pour assurer la magouille. Jean-François Rocchi, président du CDR, avait convaincu le conseil d'administration de cette structure d'abandonner les procédures judiciaires.

Ils vont donc se prendre une dégelée, bien méritée, mais qui ne réglera pas tout.

On passe aux vrais responsables ?

Sarko et Lagarde sont les vrais responsables. Il faut prévoir une saisine de la Haute Cour de Justice. Ca prendra du temps, mais les faits sont tellement limpides que ça va cartonner, un jour ou l’autre.

C’est Christine Lagarde qui a donné l'ordre à Jean-François Rocchi de recourir à la procédure d'arbitrage, alors que les services de Bercy déconseillaient ce choix.

Autre fait grave : la Cour des comptes a exprimé, au moment des faits, dans un référé adressé au premier ministre, ses doutes sur la capacité du CDR à recourir à une procédure d'arbitrage, normalement interdite aux établissements publics.

Résultat de l’arbitrage : 210 millions d'euros sur le patrimoine contrôlé par Tapie (Soit 1,3 milliards de francs pour les 2 milliards réclamés), dont 45 millions de préjudice moral, empoché personnellement et hors impôts, aux frais de l’Etat. Selon d’autres calculs, le chiffre exact serait de 260 millions d’euros. 03C003C000903878-photo-affiche-le-voleur-et-la-menteuse.jpg

A l’époque, tout le monde avait dénoncé l’entourloupe pour ce Tapie, qui s’enrichissait en dormant: Adidas acheté .

Selon le Nouvel Obs, Rocchi aurait mis sa démission dans la balance et modifié des procès-verbaux de séance du conseil d'administration pour que le businessman empoche ces indemnités au montant outrageant, alors qu’un recours était possible contre la sentence.

Lagarde avait ensuite raconté : « Mes services m'ont indiqué que après déduction des impôts et des créances détenues par l'Etat 30 millions d'euros devront être réglés au bénéfice des époux Tapie ». Nouveau mensonge, grotesque.

Nanard, tu rends le fric ?

Mais vient l’autre volet. Il faut que Tapie rende l’argent. Sarko et Lagarde ayant refusé d’exercer les voies de recours, la sentence est définitive. Pour revenir sur cette sentence, ne peuvent agir… que les parties intéressées, à savoir Sarko et Tapie ! C’est mal barré… Et il faudrait que le gouvernement prouve qu’il a été fraudé… alors qu’il a été complice du fraudeur de A à Z. Seule l’opinion publique peut faire trembler ces gougnafiers.

Le bureau de la Commission des finances de l’Assemblée, manifestement écœurée par ces magouiles, a décidé de publier un certain nombre de documents qui s’annoncent instructifs : l'ensemble des comptes rendus des auditions qui se sont déroulées sur le sujet en Commission des finances, le rapport d'information rédigé à la demande de la Commission, les référés de la Cour des comptes et les réponses, ainsi qu'une note du Président de la Commission des finances.

Tous ces mecs sont malades de l’argent. Ca les perdra.

Pïerre Mendès-France

Un autre époque, celle de la République

Commentaires

  • Ce type ne devrait pas être populaire et il l'est.
    C'est l'état qui devrait être populaire te qui ne l'est pas.

    Il manque effectivement sans remonter jusqu'à Mendès, quelqu'un comme Edgard Pisani, à moins qu'il ou elle existe et que je ne soit pas foutu de l'identifier..
    Bon, il vaut mieux ne pas déprimer dès le matin, ça n'arrangera rien, il fait beau, l'autre sera bientôt viré comme un malpropre et j'irai vivre dans l'hémisphère sud pour échapper au nuage qui fait briller la nuit.

  • Commettre un tel forfait pour des raisons politiques a peu de sens, il y a surement d'autres raisons de l'ordre de la prévarication et de la corruption. Tout finira par se savoir.

  • Comme Yesroll, sans détourner la tête je vais partir chez les Zoulous ... définitif !

  • C'est hallucinant cette histoire: c'est vraiment "Comme c'est facile de voler l'argent du contribuable quand on est Président en France !".

    Et on voit que cela ne va pas être aisé de faire rendre l'argent à tous ces bandits de grandes avenues les Sarkozy, les Lagarde, Les Tapies.

    Pendant ce temps, il y a des enfants qui mendient sur les trottoirs.

  • Pourvoi en Conseil d'Etat de Charles de Courson :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110323.OBS0161/affaire-tapie-si-on-avait-laisse-faire-la-justice.html

  • Et ce sont des affaires dont à connaissance plus aisément aujourd'hui. Imaginez sous Tonton tout ce qui a du passer pour pertes et profits. Et sous Chirac ? Et sous VGE et sous, et sous et sous !!!!!!

  • Bonjour à tous . je vous prie de relayer cette information. Une petition est ouverte contre la censure de 20 minutes sur mesopinions.com dans la rubrique droit de l'homme. c'est le moment nous lecteurs de nous faire entendre de 20 minutes et de faire savoir à tous les redactions ainsi que les publicitaires qui subventionnent comment cette modération fonctionne. Depuis quelque temps nous sommes censurés de façon abusive , nos pseudos annulés. Nous constatons que les propos restants sont racistes et engagés dans une spirale de propagande infernale. Venez témoigner . Si 20 minutes ne nous entend pas on imprimera sur du papier et on enverra. Merci de relayer de le faire savoir. Nous avons la chance que mes opinions. nous ouvrent un espace de liberté.. qu'on a pas ici ! Remettons les choses en place !

  • 1.6 milliard de francs = 240 millions d'euros, pas 24...

  • Merci Jérôme
    Pour les lettres, me débrouille, mais pour les chiffres, ça n'a jamais marché !

  • Merci de réhabiliter la vérité bafouée par l'oligarchie dans notre pays.

  • Depuis des années TAPIE pavoise grace aux médias. Cette ordure n'a fait que reprendre des Sociétés : La vie Claire, look,Adidas etc... à chaque fois en licenciant d'une maniére abusive et sans jamais engagé de capital personnel, tout cela avec l'aide de Mitterand et
    Sarkosy.
    C'est le genre d'emmerdeur qui gangréne la Sté. On le voit à la télé dans des feuilletons,sur
    Scéne au thêatre recevant même une accolade de Delon....alors qu'attends ton pour lui faire rendre le fric volait aux français.
    Tapie, Sarkosy, Lagarde, à des niveaux différénts méritent d'être condamnés, comme n'importe quel citoyen. Dans le pays des soi-disants droits de l'homme est-il normal que l'on
    parle d'immunité parlementaire

  • Depuis des années TAPIE pavoise grace aux médias. Cette ordure n'a fait que reprendre des Sociétés : La vie Claire, look,Adidas etc... à chaque fois en licenciant d'une maniére abusive et sans jamais engagé de capital personnel, tout cela avec l'aide de Mitterand et
    Sarkosy.
    C'est le genre d'emmerdeur qui gangréne la Sté. On le voit à la télé dans des feuilletons,sur
    Scéne au thêatre recevant même une accolade de Delon....alors qu'attends ton pour lui faire rendre le fric volait aux français.
    Tapie, Sarkosy, Lagarde, à des niveaux différénts méritent d'être condamnés, comme n'importe quel citoyen. Dans le pays des soi-disants droits de l'homme est-il normal que l'on
    parle d'immunité parlementaire

  • Forcément, racontée comme ça, l'histoire est limpide...

    Mais bon, même si je veux bien croire qu'il y a eu magouille entre Sarkozy et Tapie, il faudra trouver un meilleur mobile que "Tapie [...] dit que contre quelques centaines de millions d’euros, il est prêt à quitter la glorieuse Gauche pour adorer la non moins glorieuse Droite" pour me convaincre...

    Je vois pas vraiment ce que Sarkozy aurait à faire du soutien d'un mec qui a une image de crapule dans le pays entier et qui a arrêté la politique depuis plus de 10 ans ! Surtout que ce soutien n'est jamais venu (je me rappelle pas avoir entendu Tapie soutenir Sarkozy... et d'ailleurs tout le monde s'en foutrait...)

  • Et dire que quand F.BAYROU à dénoncé cette magouille, tout le monde s'en est pris non pas à TAPIS mais à ... BAYROU

  • Déjà, avec la justice (la vraie) et juges (les vrais), même si beaucoup de choses sont mises en place pour tenter de garantir un maximum (ou un semblant) d'indépendance, impartialité et tout le blabla, tout n'est pas parfait... mais alors l'arbitrage! c'est dépasser les bornes des limites, en tant que principe

  • Allez ici
    http://www.assemblee-nationale.fr/commissions/cfin_actualite.asp
    Et voyez qui est le plus menteur.
    Qui utilise des arguments de minables, qui connait son dossier, sans prise de note.

    Dans les arrières boutiques, il n'y a que des arrières cuisines. Et ceux qui crient au loup aujourd'hui, sont ceux qui signaient hier, "sur ordre" ... et pour le chèque à la fin du mois ... et qui oublient à grande vitesse et veulent oublier leur veulerie, se donner raison, avec les mêmes "qualités".

    Au fait, on ne signe pas les articles ici ?

  • Sur ce coup, Lagarde serait comptable de fait, et susceptible de devoir rembourser les 210 M€ sur ses deniers propres... Ce serait fun. Et justifié.

  • Ce n'est pas un commentaire que je désirais faire mais vous faire part d'une décision de justice pour le moins pas très "juste", je m'explique.
    Un ami dont la mère a mis à sa disposition un logement au loyer de 1948, lui a fait un bail, et ensuite, elle ne demanda pas de loyer à son fils et en conséquence elle lui fit un courrier lui demandant de marquer à telle ligne sur sa feuille d'impôt telle somme (correspondant au montant annuel du loyer voir +) elle en faisait de même de son côté en vue de se faire défiscaliser à la ligne pensions alimentaires. Elle lui fit une lettre où il était bien mentionné que cette somme était bien la compensation pour un logement à un fils économiquement faible.
    Sans l'en avertir du changement, un jour, par voie de justice lui réclama 5 ans de loyer + charges et des indemnités pour avoir occupé frauduleusement les lieux (a savoir ne pas avoir réglé ses loyers).
    Eh bien, la justice lui a donné raison, il se retrouve avec une forte somme à régler dans les plus brefs délais et doit être expulsé, cette décision n'est pas suspensive, s'il fait appel, ça ne l'empêchera pas d'être mis à la porte et de devoir régler cette somme soit 12 000 euros et 200 euros supplémentaires, chaque mois qui passe.
    Son avocat, n'a jamais vu cela, avant de demander 5 ans de loyer, on commence à lui faire un courrier lui demandant à partir de maintenant tu me règles ton loyer et de même, elle arrête de se faire défiscaliser, chose qu'elle continue à faire encore en 2010
    Comment une telle décision sur le plan du droit, strictement du droit est-elle possible ?
    Merci pour les avis que je pourrai recevoir

  • C'est un copinage entre ennemis d'une démocratie qui serait en faveur du peuple défavorisé.

  • A dynamo

    Je pense qu'un recours est jouable, car il n'est absolument pas légal d'imposer à un propriétaire de faire payer un loyer pour un bien dont il est propriétaire, surtout si le bénéficaire est son fils.
    Ne pas hésiter à porter ça devant la cour européenne, ça ne tiendra pas 5 mn.

    L'Etat français ne s'encombre aujourd'hui de légalité. Il intimide, et teste la capacité de réaction des citoyens. La statistique lui donne raison, mais il faut cette fois ci la faire mentir.

  • Les grands hommes de Gauche - Tapie et DSK - à la manoeuvre

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/04/05/01016-20110405ARTFIG00709-affaire-tapie-la-lettre-controversee-de-strauss-kahn.php

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu