Avertir le modérateur

Promotion Jacques Servier

3760054381780.jpgIl y a de grands universitaires à la faculté de pharmacie de Marseille. Des gus qui travaillent dur ! Avec une méthode scientifique, de grandes capacités de recherche et assez de savoir pour décrypter l’avenir. C’est qu’un professeur d’université, ça ne rigole pas...

 

Quelques universités ou grandes écoles, plus attardées que les autres, ont cette manie pitoyable de baptiser – que notre Sainte Déesse Laïcité me pardonne – des promotions d’étudiants. De la même famille que les rituels débiles du bizutage. Incapables de se penser par eux-mêmes. Des gamins qui le resteront à vie… Il leur faut le biberon perpétuel.

 

Quand on mesurera les failles de la société française, j’espère qu’on  n’oubliera pas ces universitaires attardés et attardants, qui ont depuis longtemps troqué toute idée d’innovation contre les délices du tableau d’avancement.

 

Donc nos grands nigauds agrégés de la faculté de pharmacie de Marseille ont puissamment colloqués en juin 2010 pour baptiser « Jacques Servier » la promotion d’étudiants de l’année.  

 

Déjà, Servier était l’objet des plus vives citriques, mais ce n’est pas une femme médecin à Brest qui allait impressionner ces grands esprits scientifiques. Et puis après tout, il suffisait que personne ne soit au courant. Bien vu : à part les professeurs et les étudiants, qui sait qu’il existe une faculté de pharmacie à Marseille ?

 

Oui, mais voilà, le drame est survenu. Gérard Bapt, le député PS président de la mission de l'Assemblée nationale sur le Mediator, a publié un communiqué qualifiant de « très choquante pour des milliers de victimes » cette décision. Quelle attaque !

 

Devant la rudesse du coup, ça a chancelé du côté des chefs à plumes de la faculté de pharmacie de Marseille, qui ont aussitôt décidé de débaptiser la promotion, la rebaptisant « Promotion Galien ». Ce dans « l’intérêt des étudiants », cela va de soi.

 

Et le grand Galien, médecin grec père de la pharmacie, devenu la bouée de ces incapables.

 

Mais qui mettra au chômage ces crétins ?

IC_cretin_heureux.jpg
Rendez-vous à la faculté de pharmacie de Marseille

Commentaires

  • Est ce que cette vieille tradition de baptiser les promotions, qui ne fait de mal à personne et qui ne révèle aucune incapacité de penser par soit même, méritait autant de vomissements ?

    C'est que j'aime bien ce blog, pas toujours pertinent mais quelque fois instructif, mais là je dois avouer que je ne comprends pas ce article désagréable pour le plaisir d'être désagréable.

  • Tout à fait d'accord avec Krocodile, autant parfois les coups de gueule sont justifiés, bien qu'inutilement irrespectueux, autant là...
    Les promos de l'ENA ont un nom, les amphis et les universités peuvent porter des noms.. Avoir nommé Lyon III, l'université Jean Moulin est une preuve d'incapacité de penser par soi même ?

    Allons allons, ne nous énervons pas pour rien, c'est le weekend.

  • Tout à fait d'accord avec les autres commentateurs. Pourquoi vous dites : "cette manie pitoyable de baptiser des promotions d’étudiants" ? Il n'y a rien de pitoyable. Je préfère dire, par exemple, "je suis de la promotion Yadh Ben Achour" que "je suis de la promotion 2010-2011".

  • L'hommage a été tres douteux, deplacé et injurieux, mais cela ne met en cause baptiser les promotion dans les universités, ni la competence de ces étudiants ne la competence des universités.

    >>Quand on mesurera les failles de la société française, j’espère qu’on n’oubliera pas ces universitaires attardés et attardants,

    Je crois qu'il y a des failles bcoup plus importantes a se souvenir pour un billet qu'un hommage de promotion raté.

    Allons,
    On a écrit avec une rage de dent, c'est cela?

  • Plus que le très mauvais goût, c'est l'imbrication du lobby pharmaceutique dans toutes les instances qui est en cause : agences de santé, milieux médicaux, universitaires.
    Les voila les fameux experts stipendiés par les laboratoires, ceux qui enfument les tribunaux, dissimulent, retardent et font tout pour saboter les instructions pour échapper à leurs responsabilités et aux conséquences financières de leurs méfaits.

  • Enervé, peut-être un peu. Mais ça permet de faire connaissance avec Krocodile et Kebens. Si je savais, je m’énerverai plus souvent :)

    Ce baptême des promotions, j’ai dis ce que j’en pense, mais pas la peine d’en faire deux lignes. Je suis toutefois bien content d’être passé à coté, alors que maintenant je vois les jeunes avocats de Lyon se faire baptiser. La même manie ridicule pour l’ENM. Il y a deux ans, ces petits juges en culottes courtes avaient choisi comme marraine Eva Joly… pour faire de la peine à Rachida Dati... Ca a de l’allure aujourd’hui. Nos professions sont rudes, il ne faudrait pas l’oublier et ces petits maquillages… Oui, je trouve ça nul est j’assume.

    Mais maintenant, si çà plait, franchement je n’en ferai pas une maladie.

    Et le propos, ce n’est pas ça.

    Non, c’est l’inconséquence des chefs à plumes universitaires à la fac de pharmacie de Marseille. Et pour le coup, je vous trouve très très indulgents !

    Que la fac choisisse un labo, pourquoi pas : le financement privé est décisif dans la recherche pharmaceutique (C’est aussi le problème).

    Mais c’est un peu facile de taper à bras raccourci sur Servier, et sur l’AFSAPS (l’agence d’Etat qui autorise les médicaments) et de trouver ces universitaires impecs !

    Ils commettent deux fautes qui les rendent minables.

    En juin 2010, quand ils baptisent la promotion, il y a assez d’infos scientifiques pour qu’Irène Frachon publie son livre « Médiator 150 mg Combien de morts » (Et la toubib se prend un référé pour faire modifier le titre de son livre ... Ils n'en ont pas parlé à Servier? ou il sont joué la légitimiation contre cette femme qui en pris alors plein la g...)

    Les prof de Marseille ne lisent donc pas les revues scientifiques.

    Après, l’affaire prend l’ampleur que l’on sait, et nos prof font les canards : « pas vu pas pris, on ne va pas se fâcher avec l’ami Servier ».

    Bapt fait un communiqué de presse,… et le lendemain nos grand nigauds d’universitaires débaptisent la promotion.

    Ils sont donc minables. J’ai dit nigauds et je souligne.

    Et je dis aussi que l’on doit attendre beaucoup des universitaires, car ils sont des références scientifiques. Or, il y a en a des wagons qui ne fichent rien, ne cherchent rien, ne publient rien et passent leur temps à bloquer la fac pour en faire leur chasse gardée.

  • Sur le coup, j'ai cru que c'était un canular.... Ca ne s'invente pas!

  • Bjour à tous, j'interviens peu mais suis tjrs vivant! (salut Mathaf, entre autres!)
    Cela dit, maintenant nous le savons! Il faut vérifier sur le site de la FDA, chez le ministère US de la Santé, si le médicament que le Dr nous a prescrit, est "safe".... Et ça ne date pas d'hier, semble-t-il. L'Oncle Sam a en cette période, les poches vides. Je crois que notre ministère de la santé devrait lui donner tout son argent pour la FDA.... ;-))
    Comme ça, il ne serait pas jeté en l'air, l'argent de nos impots... ;-))

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu