Avertir le modérateur

Cultiver son cannabis n’est plus illégal… en Italie

5462323360_a77f66a49f.jpgLa culture de quelques plans de cannabis à la maison ne peut être punie, car s’il n'y a pas de crime sans loi, il ne peut non plus y avoir de crime sans victime. Pour arriver à cette solution, que certains trouveront hallucinante, la Cour de cassation italienne a repris l’un des adages ancestraux du droit pénal : « nullum crimen sine lege ma anche nullum crimen sine injuria ».

 

L’histoire est celle d’un jeune homme de 23 ans qui cultivait la subtile plante à la maison, à Scalea (Cosenza). Plus précisément sur le balcon de sa maison, juste de quoi attirer l’attention de la police.

 

La Cour d’appel de Catanzato l’avait relaxé et le procureur, qui n’avait pas trop le choix, avait fait un pourvoi. Mais la Cour de cassation a confirmé l’arrêt de la cour d’appel, avec un raisonnement qui intéressera plus d’un.

 

D’un côté, la loi prévoit une interdiction de principe, mais de l’autre, joue un vieux principe jurisprudentiel : l’infraction est liée au fait que l’acte poursuivi peut causer des dommages, et lorsque que disparait le danger, l’interdiction perd sa légitimité.    

 

Pour savoir s’il y avait un danger, les juges se sont penchés sur la plante, pour dire que cette culture était bien modeste : un petit pot sur le balcon et seulement 16 mg d'ingrédient actif. Constat objectif fait par la Cour de cassation : la pratique botanique du jeune homme est inoffensive, et partant, elle n’est pas punissable. La violation du texte n’est pas suffisante pour prononcer la sanction car le fait n’est pas de nature à causer du mal à autrui. Une décision qui ouvre une intéressante alternative pour le crispés de la dépénalisation : l’absolution des auto-cultivateurs.  

 

Cet arrêt, qui ressuscite ce vieux principe du droit, a aussi le grand mérite de dire que soi n’est pas autrui. En effet, la Cour de cassation ne dit pas que l’usage du cannabis n’est pas dangereux. Elle dit seulement que, dans le cas de cette culture limitée, le danger ne concerne que l’auteur lui-même. Ainsi, s’il est recommandé de se faire du bien, il n’est pas interdit de se faire du mal, car ce petit mal peut apporter plus qu'un peu de bien.

Un bon goût de liberté quand de toute part nous menacent les allumés de l’hygiénisme légal.

Jimi-Hendrix1.jpg

Hendrix à l’eau minérale, on aurait pris dix ans de retard

Commentaires

  • L'article d'Il Messaggero

    http://www.ilmessaggero.it/articolo.php?id=154325&sez=HOME_INITALIA

  • Le raisonnement se tient à ce "petit" détail près : le jour où cette personne, après s'être fait "un peu de bien", perdra le contrôle de sa voiture et provoquera un accident faisant une ou plusieurs victimes, on s'interrogera alors sur la notion de "criminalité potentielle" !
    Car ne l'oublions pas la caractéristique principale des drogues c'est qu'elles sont psychotropes et à ce titre modifient les perceptions, les réflexes et la capacité à penser de l'individu...
    Plus d'infos sur le cannabis sur le blog http://cestquoiladrogue.fr

  • Les psychotropes lorsque ce sont des médocs, on peut conduire par contre, infodrogue...

  • ma lei parla anche l'italiano?
    Rigolo! mais je ne pense pas que cette solution pourrait être retenu chez nous.... En plus, chez nous, pour une plantation personnelle de cannabis on ne retient en général pas "la production de stupéfiants" qui est un crime mais l'usage de stupéfiants, ce qui laisse moins de place à la contestation..;;
    Enfin, en Italie, je ne sais pas si la fabrication de produits stupéfiants est incriminée comme chez nous...

  • @Infodrogue
    De même que la consommation d'alcool... Pourtant la on ne dit rien, bien que l'alcool soit plus nocif pour la santé physique et mental que le cannabis.. Et les effet de l'alcool plus violent que le cannabis aussi..

  • @Infodrogue
    Votre site fait partie de l'église de scientologie, alors vous repasserez avec vos "vérités"... c'est suffisamment bien caché pour attirer dans une autre drogue, spirituelle celle là.
    (Hubbard décrit comme un philosophe et les livrets d'information remerciant la L Ron Hubbard Library en tout petit à la fin)

  • @Sa3m
    En effet tien j'avai pas fait attention, en plus en se penchant un peut sur le contenu du site, il se contente uniquement de mettre en avant des accident lié a la drogue, sans expliquer en quoi le cannabis est si mal...

    Surement un manque d’argument; pure site de propagande qui essaye de rallier des moutons en leurs faisant peur.

    Pitié les gens ne tombé pas dans le panneau -_-

  • De toutes manières pas besoin de tergiverser sur la stupidité de "infodrogues" qui de 1) porte un sujet sans aucun rapport avec le sujet initial, la question n'est pas de savoir si cannabis et conduite son compatibles et qui de 2) est un scientologue qui ferait mieux d'aller entretenir son gourou et ses délires d'illuminé en laissant les personnes mentalement saines et cultivées discuter entre elles.

    Je me demande quelle aurait pu être le résultat d'une telle action en France avec un pied de chanvre sur un balcon et non de cannabis ! (ce qui, a mon avis, est le cas présent, 16mg de substance active donc THC dans le cas présent me parait peu pour un pied de cannabis "standard")

  • sa weed etait tellement mauvaise que le tribunal a eu pitié! 16 mauvres mg, il a du s'y prendre comme un pied...de cannabis! (humour)

  • "Le raisonnement se tient à ce "petit" détail près : le jour où cette personne, après s'être fait "un peu de bien", perdra le contrôle de sa voiture et provoquera un accident faisant une ou plusieurs victimes, on s'interrogera alors sur la notion de "criminalité potentielle" !
    Car ne l'oublions pas la caractéristique principale des drogues c'est qu'elles sont psychotropes et à ce titre modifient les perceptions, les réflexes et la capacité à penser de l'individu...
    Plus d'infos sur le cannabis sur le blog http://cestquoiladrogue.fr"

    C'est assumer que cette personne possede un véhicule, et c'est assumer que cette personne conduit après s'être fait "un peu de bien".

    "criminalité potentielle", et mon cul c'est du poulet. Jamais entendu de la présomption d'innocence? S'il vous plait, allez courir apres les millions d'automobilistes sous prescription médicale.

  • Comme toutes drogues le cannabis a des effets bénéfiques et indésirables :

    " Le cannabis est plus dangereux pour la santé que le tabac. Fumer trois joints de cannabis pur est aussi nocif pour les poumons que fumer 20 cigarettes. De plus, mélangé à du tabac, les méfaits sont démultipliés." ...

  • @Sicotine

    Source?

  • C'est tom croute qui l'a dit.

  • @Sicotine

    Trololol, je récupère mon paquet de cigarettes, et je lis :

    agents de texture et de saveur; goudrons; nicotine (sachant que la fumée de cigarette contient également : benzène; nitrosamines, formaldéhyde, cyanure d'hydrogène).

    Maintenant je me renseigne un peu sur le cannabis est ses fleurs que l'on fume et je vois qu'il n'y a aucun additif et que cette fleur ne subie aucune transformation sauf séchage avant d'être consommée (sachant qu'elle pue etre aussi bue, mangée et inhalée grâce à de la vapeur d'eau => 3 moyens de consommer sans aucune retombée sur les poumons).


    et maintenant, je relis votre commentaire.
    Je ris !

  • Cette histoire est interessante, car comme quelqu'un le disait précédemment, que ce serait-il passé, si sa avait été le cas en France?
    Il n'y a pas longtemps, le débat de légaliser ou non le canabis est revenus sur les devants... Il y avait beaucoup de monde contre et beaucoup pour. J'ai entendu un homme qui témoignait, disant qu'il été cadre, et que malgré le fait que le canabis soit illégal en france, il en consommait pour son "Plaisir".
    Si la weed reste a un stade de "Plaisir", ne serait- ce pas une solution, que de le légaliser?
    Car entre vous et moi, plus de gens consommes du canabis, que ce que l'on ne pense.

  • Voilà une décision à saluer...

    Quand à l'objection du Monsieur Infodrogue qui tient à tout prix à ce que le fumeur de joint soit un danger public au volant, je lui répondrai simplement que l'alcool est incroyablement plus générateur d'accidents (et de dépendnce, et de violence, etc, etc) et pourtant en vente libre partout.

    Sinon j'en profite pour pousser un petit coup de gueule sur les politiques comme Rachida Dati qui mélangent de façon voulue les drogues comme l'héroïne ou le crack avec le cannabis, et qui parle de son frère toxicomane accro aux produits pendant un sujet sur l'herbe...

  • " Le cannabis est plus dangereux pour la santé que le tabac. Fumer trois joints de cannabis pur est aussi nocif pour les poumons que fumer 20 cigarettes. De plus, mélangé à du tabac, les méfaits sont démultipliés." ...

    "Source?"

    Les études des "scientifiques" qui envoient l'équivalent de la fumée de 3 joints purs de cannabis d'un coup, à raison de 15 fois par jour pendant 6 mois dans les poumons du 1er souriceau qu'ils arrivent à attraper.

    Puis qui rendent leurs brillantes études, basées sur pareil protocole, aussi scientifiquement incontestable, avant que d'aller se saoûler au whisky hors d'âge (et de prix), avec l'argent versé par les lobbyistes qui leur ont commandé l'étude en question.

    Et puis, franchement, quel souriceau fume son cannabis pur?

    Et quel cannabis?

    Le "bio", traditionnel, naturel?
    Ou les "OGM hollandais" qui flirtent maintenant avec des drogues aussi puissantes que le cannabis que s'envoyait Baudelaire?

    Autant demander à un cul-de-jatte de réaliser une étude sur les ampoules aux pieds financé par "Sparadrap&Co".

    Le résultat sera à peu près aussi fiable...

  • http://www.lesocial.fr/forums/read.php?f=2&i=59657&t=59657

    Ça va vaut ce que ça vaut...

  • Ou encore :

    http://www.drogues.gouv.fr/drogues-illicites/cannabis

  • @ Sicotine

    Déjà je ne prendrais pas mes infos sur un site qui s'appelle anti-cannabis.com :))

    Ensuite TOUT est dangereux : la lait, l'aspartame, le coca-cola, le café, le chocolat, les concombres, le sucre, le vin, les fleurs, les oiseaux... Absolument tout est dangereux et je me fais fort de trouver pour n'importe quelle substance de la création des tas d'horribles dangers pour l'homme.

    Il est donc très facile de faire des articles orientés ne mettant en avant que les points négatifs en oubliant simplement de dire que cette plante est consommée depuis les hommes préhistoriques, sans dégâts majeurs.

    Je ne crois pas que les risques sanitaires aient grimpé en flêche en Hollande, ou chez les millions de français qui consomment régulièrement cette plante.

    Par ailleurs sur le second lien, les dangers (2) et (3) sont :

    - préoccupations centrées sur l'obtention et la consommation du produit, isolement social et perte de motivation ;

    - risques pour l'usager et son entourage, liés aux contacts avec des circuits illicites pour se procurer le produit ;

    Ces deux points seraient déjà résolus avec la dépénalisation.

    Enfin, les autres "dangers" étant principalement liés à l'inhalation par combustion, que dirais tu de légaliser les bonbons et les gâteaux au cannabis, qui n'ont aucune influence respiratoire ?

    Pour ma part, ça fait plus de 30 ans que je fume, j'ai eu de bons résultats à l'école, j'ai un bon travail et personne ne m'a jamais reproché quoi que ce soit au niveau de ma concentration.

  • Acro,

    Je ne tiens pas absolument à avoir raison et effectivement le cannabis est utilisé depuis très longtemps...

  • acro toi tu gères mais d'autres non, moi tu vois je bois 3 litres de pastis par jour et j'ai une femme, 7 enfants ( bon là j'ai mal géré c'est vrai mais une fine gâchette ça reste une fine gâchette ) et je conduis même pas vite , néanmoins je sais que d'autres se gèrent mal dès une pression de 25 ml de panaché ( sicotine par exemple )...ce qui est bon pour toi ne l'est pas forcément pour tous.

    la dépénalisation par contre je suis pour ne serait-ce que pour noyer les trafics.

  • Pour l'équivalence de nocivité entre 3 joints purs et un paquet de cigarettes, je suis très sceptique. Et oui acro a raison de se méfier de certaines études "scientifiques" contredites par des milliers d'autres (souvenons-nous que pendant 50 ans on nous a vendu que la cigarette n'avait aucun effet nocif sur la santé ; pour l'amiante, la dangerosité était démontrée depuis les années 1920 je crois... Et pour l'environnement, pendant 40 ans avant le GIEC des dizaines et des dizaines de milliers de scientifiques ont hurlé dans le vide pour alerter face aux nombreux dysfonctionnements de l'écosystème, aux méfaits de l'homme sur l'environnement).

    Mais, il est également vrai que les drogues ont des effets différents selon les personnes :il faut donc multiplier les crédits et généraliser les services d'addictologie en France qui sont les parents pauvres des hôpitaux publics (alors que des millions de Français sont concernés).

    D'autre part, le cannabis reste une drogue comme les autres et elle est donc à consommer avec modération (et il faut sanctionner les conduites à risques, etc.).

    Je suis néanmoins pour la "légalisation" du produit et non pas la simple "dépénalisation" : ce qu'il faut c'est une chaîne de distribution contrôlée par l'Etat (peut-être la production en plus - les modalités sont à étudier). Comme pour l'alcool ou comme pour la délivrance des médicaments dont il était question plus haut qui sont encore plus dangereux.

  • Il est sans doute intéressant de faire un parallèle entre la politique française autant qu'européenne ou mondiale en matière de drogues et l'épisode de la prohibition aux Etats Unis de 1917 à 1930. On a mis 13 ans pour se rendre compte que la politique prohibitionniste n'a jamais fait la preuve de son efficacité et n'a eu comme principal effet que de permettre à la pègre de se financer par des circuits de distribution parallèles.

  • Je vois beaucoup d'opinions qui déferlent...
    Des études, il y en a de tous poils, qu'elles soient réelles, objectives ou farfelues et commanditées...
    Evidemment, ceux qui consomment appuient à fond pour faire croire que le joint est inoffensif, pour...justifier leur consommation.
    Mais en fin de compte, il reste quoi ? Les FAITS et quelles que soient les bonnes paroles ou les bonnes raisons, les faits sont là :
    A-t-on déjà vu quelqu'un perdre le contrôle de sa voiture parce qu'il avait bu du lait, du chocolat, du café, de l'aspartame... ? Ou encore arrêter ses études, ou se suicider, ou ne plus avoir aucune volonté de travailler ... ? Toutes choses que l'on peut observer avec la consommation de drogues.
    Pour ce qui est de l'alcool, il a toutes les caractéristiques des drogues (poison, dépendance, psychotrope) et en effet, on peut observer accidents, arrêt des études... ET je ne recommande nullement d'en consommer.
    Mais il est cependant un point scientifique qu’il ne faut pas ignorer : le cannabis est liposoluble et de ce fait s’accumule dans les tissus graisseux (le cerveau et les nerfs principalement ce qui explique son effet psychotrope) et son effet perdure longtemps !!! Il faut savoir que la demi-vie du cannabis (temps pour éliminer la moitié de ce qui a été ingéré) est de 96 à 192 heures ! De fait quelqu’un qui fume un joint par semaine en a encore la moitié à la fin de la semaine quand il en reprend un !!!
    Bien sûr vous me direz que les effets ne durent pas une semaine… Hélas si et même plus mais la personne ne s’en rend pas compte puisque le cannabis altère la capacité à penser et…que c’est avec ça qu’elle juge !
    Pour ce qui est de l’alcool, il est aussi psychotrope mais il est principalement hydrosoluble ce qui fait que l’élimination est beaucoup plus rapide et, de plus on peut ici observer un « effet-dose » qui permet d’évaluer si on est sous l’emprise de l’alcool ou pas (éthylomètre) ce qui est impossible avec le cannabis qui disparaît très vite de la circulation sanguine pour se loger dans les tissus contenant du gras.
    On peut donc dire sans trop d’erreur que celui qui boit un verre de vin (ou une bière) ne doit pas conduire (ou utiliser d’engin mettant en jeu la vie des autres) pendant 3 heures et celui qui fume un joint pendant 15 jours à 3 semaines !!!
    Et cela nous n’y pouvons rien avec toutes les argumentations du monde : il s’agit de FAITS observables et non d’OPINIONS.
    Bien sûr, certains, fort peu nombreux au demeurant, diront "moi je consomme et je travaille, je n'ai pas d'accidents..." et je réponds dans ces cas là "...pour le moment" car comme pour le jeu de la roulette russe, il y en a 5 sur 6 qui disent que ce n'est pas dangereux... et le sixième n'est plus là pour en parler. Alors, à ceux-là, je répondrai "pour le moment, ça ne vous a pas affecté outre mesure, mais regardez autour de vous...Alors, c'est quand votre tour ?" et ils savent parfaitement que c'est VRAI.
    En conclusion je dirais que le pire ennemi est l'IGNORANCE.
    Quant aux dealers, prohibition ou pas, leur puissance ne provient que de la demande.
    J'aime bien ce que disait Coluche à ce propos "Et dire que si on ne l'achetait pas, cela ne se vendrait pas !"
    Et oui, les dealers, le trafic n'existent que parce qu'il y a de la demande.

  • N'importe quoi infodrogue : les informations que vous posez pêle-mêle dans votre commentaire sont contradictoires. Relisez-vous.

    Si l'alcool est légal, les médicaments également, il n'y a aucune raison que le cannabis qui est une drogue "plus douce" ne le soit pas. Vos arguments sont idéologiques et contradictoires.


    P.S : le fait que le cannabis soit stocké dans les graisses ne veut pas dire qu'il conserve un effet sur le cerveau pendant ce temps-là. L'alcool est également présent dans l'organisme pendant plus d'un mois (des tests judiciaires existent dans certaines conditions pour certains délits ou crimes graves afin de déterminer si le contrevenant est à nouveau apte ou pas)...
    P.S² : l'alcool est également liposoluble (la fameuse "brioche" due à la bière)

    ARRÊTEZ de RACONTER N'IMPORTE QUOI !! On est entre gens sérieux ici qui tentons de résoudre des problèmes au lieu de les ignorer !

  • Ah oui !

    A propos des dealers...

    Si c'est l'Etat qui distribue (ou contrôle la distribution) voire la production, et bien les dealers (de cannabis) n'existeront plus ou seront tellement marginaux qu'on pourra les comparer à la contrebande de cigarette ou d'alcool frelaté EN France. (càd peau de balle)

    CQFD!

  • ça engendre des maladies psy

    c'est bête quand même de virer schizo pour qq pétards

    si c'est en vente, ce serait bien que soit portée la mention "peut rendre fou" sur les paquets

  • vente libre

  • Pas plus que d'autres substances Aysin...
    L'alcool est bien plus psychotrope et plus nuisible pour la vie sociale. Les médicaments style anxiolytique, antidépresseur, hypnotique, n'en parlons même pas (La France = plus grand consommateur de ces petites merveilles de la technologie pharmaceutique).

    Pour le cannabis, je ne suis pas contre les mentions "attention : à consommer avec modération" ; "l'abus peut être dangereux". Je suis carrément pour la taxation du produit (on détruit l'économie parallèle et on réinvestit de l'argent légalement gagné dans des politiques publiques prévues pour ça)

    Mais la diabolisation, tout ça, c'est ridicule. Et puis on ne règle visiblement pas le problème depuis tout ce temps avec ces méthodes "dures" et anxiogènes sur le grand public...

  • Sion vous écoute, la Hollande est un vaste asile psychiatrique avec des accidents de voiture à tous les coins de rue :-D

    Ne pas conduire sous l'effet de médicaments, d'alcool ou de toute autre substance qui modifie l'état d'éveil est un évidence, mais ça c'est de la prévention et de l'éducation. On passe bien des spots publicitaires pour dire au gens que c'est bien de se faire raccompagner à la sortie d'une boîte de nuit par quelqu'un de sobre, alors on doit surement pouvoir faire la même chose pour le cannabis, qui est beaucoup moins dangereux pour la lucidité au volant.

    Sinon on peut aussi interdire les jeux vidéo qui provoquent l'épilepsie, le sommeil qui cause des accidents, les haches et les couteaux avec lesquels on peut se couper, la religion qui peut rendre fou, etc.

  • Puisque nous sommes entre gens sérieux désireux de résoudre un problème, Je crois qu'il est important avant toute chose de maintenir un respect mutuel. Nous pouvons avoir des opinions différentes et les exprimer dans le respect.
    Comme vous le faites remarquer, l'alcool est liposoluble et hydrosoluble ce qui n'est pas le cas du cannabis.
    Par ailleurs l'alcool est hydrophile et ces propriétés expliquent que l'on peut avoir un "effet-dose" ce qui n'est absolument pas le cas pour le cannabis qui disparaît de la circulation sanguine (solution aqueuse) très rapidement (moins de 3 heures) et ce parce qu'il s'est dissout dans les tissus graisseux du corps.
    Pour les tests judiciaires, il se basent sur de multiples analyses (sang, urines, salive, cheveux) et avec différentes méthodes telles que immunologie, chromato en ph gazeuse ou spectrométrie de masse... et tous confirment ce que j'ai écrit plus haut.
    Et le légaliser ne le rendrait pas inoffensif ni ne permettrait de déceler objectivement si une personne est apte à conduire ou pas.

  • mais si ça arrive, pas possible que vous ne connaissiez pas qqn dans votre entourage qui a présenté un épisode "coup de folie" après utilisation du cannabis

    j'ai une amie qui a été hospitalisée en psychiatrie à cause de ça et coïncidence troublante quasi tous les patients hospitalisés dans son service étaient des fumeurs de cannabis

    je pense que ça révèle des maladies psy chez certaines personnes

  • Par pure curiosité je suis allé regarder les statistiques d'accidents de la route en Europe...
    Vous allez être surpris par les résultats de la Hollande !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accident_de_la_route_en_Europe

  • @aysin

    Ou inversement, des personnes présentant des faiblesses mentales peuvent être attirées par le côté interdit.

    Pour répondre à votre question, non je ne connais personne dans mon entourage qui comporte pourtant pas mal d'utilisateurs réguliers qui ait eu des "coups de folie".

  • quand je dis "coup de folie" ça peut être par exemple une situation où la personne qui a consommé du cannabis a des troubles de la perception : avoir des hallucinations ou interpréter de manière irrationnelle une situation normale, banale

  • infodrogue,

    Le fait est que l'alcool est plus dangereux que le cannabis. Il existe plus de "fous" dans le monde à cause de l'alcool qu'à cause du cannabis ou d'autres drogues "dures" (notamment parce que l'alcool est beaucoup plus répandu, mais aussi (en ce qui concerne le cannabis seulement), parce que l'alcool est plus psychoactif que le cannabis).

    Le fait est qu'avant qu'on n'invente l'éthylotest, on ne savait pas mesurer un "effet-dose" en ce qui concerne l'alcool. Et ouiiiiiii ! Rien n'empêche la science d'inventer un test pour mesurer les seuils limites dus au cannabis (rien hormis des présupposés idéologiques).

    Répondez à ces très simples questions : l'alcool est-il plus ou moins dangereux que le cannabis ? est-on plus ou moins dépendant avec l'alcool qu'avec le cannabis ?

    Sur de bonnes base, on pourra peut-être maintenir un respect mutuel et même avec des opinions différentes nous pourrons les exprimer dans le respect.



    P.S :
    "Par ailleurs l'alcool est hydrophile et ces propriétés expliquent que l'on peut avoir un "effet-dose" ce qui n'est absolument pas le cas pour le cannabis qui disparaît de la circulation sanguine (solution aqueuse) très rapidement (moins de 3 heures) et ce parce qu'il s'est dissout dans les tissus graisseux du corps. " (infodrogue)

    Ça, c'est faux par exemple. Le cannabis laisse des traces dans le sang pendant longtemps. Demandez aux flics si vous ne me croyez pas...
    Si vous voulez qu'on ait une discussion digne de ce nom, arrêtez d'écrire n'importe quoi. S'il vous plaît !

  • "quand je dis "coup de folie" ça peut être par exemple une situation où la personne qui a consommé du cannabis a des troubles de la perception : avoir des hallucinations ou interpréter de manière irrationnelle une situation normale, banale" (Aysin)


    OUi, oui Aysin.

    Ben ça c'est l'effet de toute drogue (encore une fois alcool, médicament).
    Donc on en revient inéluctablement au point de départ. Pourquoi interdire une des drogues et pas les autres. Comment expliquer qu'on puisse lutter politiquement contre l'une d'elles, mais surtout pas contre les autres...?

    Il faut lutter contre toutes les drogues. Et concernant l'alcool et les médicaments, il faut maintenir les régimes existants. Pour le cannabis, il faut changer de mentalités.

  • perso, je ne fais pas de comparaisons entre les drogues, par ailleurs, je ne suis pas contre la légalisation

    je pense simplement que le cannabis n'est pas aussi inoffensif qu'on voudrait nous le faire croire

    qqn qui a présenté pls épisodes névrotiques pour cause de cannabis ne retrouve pas son état normal donc il faut que la légalisation soit accompagnée de sérieuses mises en garde

  • Et qu'en pense le Dr Pierre Bodénez, responsable du service alcool-toxiques au CHU de Brest ?

    http://cannabis.free.fr/analyses/cannabis_paradoxes_prohibi.html

  • Pour ce que les flics peuvent dire... il s'agit d'opinions, et pour ce qui est des analyses, c'est mon métier...
    Vous pouvez consulter la thèse de médecine du Dr Chamayou de l'académie de Rouen en 2002, qui vous convaincra mieux que moi, peut-être, des propriétés biochimiques du cannabis.
    Il y a d'autres thèses de médecine aussi dont les conclusions concordent...
    Pour ce qui est de l'alcool, étant hydrosoluble et hydrophile, il ne se stocke pas dans les tissus à condition de NE PAS EN REPRENDRE AVANT d'avoir tout éliminé, car dans ce cas, le sang qui est en solution aqueuse va éliminer totalement l'alcool absorbé.
    Ce qui n'est pas le cas pour le cannabis qui se stocke inexorablement petit à petit et on peut affirmer que chaque joint diminue de façon durable les capacités cognitives et intellectuelles de l'individu. (Voir Synthèse de l'INSERM 2001).
    Pour répondre à votre question, ce serait comme de se demander si c'est plus dangereux de se tirer une balle dans la tête ou de se mettre sur les rails quand le train arrive.
    Et je répondrai que les deux sont dangereux mais si une consommation modérée ET occasionnelle pour l'alcool est acceptable, cela ne l'est pas du tout pour le cannabis pour lequel, même en cas de consommation modérée, les effets durent beaucoup plus longtemps et il se stocke inexorablement.
    C'est d'ailleurs ce qui explique l'augmentation de la consommation.

  • Le Dr Pierre Bodenez n'est pas d'accord avec vous :)

    Je cite :

    "- Le rapport Roques, rendu fin 1998, a clairement classé le cannabis parmi les produits les moins dangereux, moins que le tabac, tandis que l'alcool était associé à l'héroïne et à la cocaïne en terme de nocivité."

  • Pas de réponse concernant le fait que les Pays-bas ont le plus faible taux de morts sur la route par million d'habitants ainsi que le plus faible taux de tués par milliard de km parcourus parmi tous les pays européens,?

    Ainsi que la plus forte diminution d'accidents depuis 1970, également parmi tous les pays européens ?

    Je serais curieux de savoir quel est leur taux de malades mentaux...

  • Pour ce qui est du rapport Roques, si vous l'aviez lu vous sauriez que le contenu est en contradiction avec ses propres conclusions et que ce "rapport commandité" a été maintes fois décrié comme peu scientifique et digne de foi. En l’occurrence la synthèse de l'iNSERM regroupe 1200 études sur le cannabis...
    Pour ce qui est des Pays Bas... C'est sans doute pour cela qu'ils font machine arrière toute et vont déclarer officiellement bientôt que cette dépénalisation était une erreur grave...

  • Vous biaisez...

    Vous parlez depuis tout à l'heure des risques liés aux accidents de la route, et il se trouve que LE pays de la légalisation a le taux d'accidents les plus bas d'Europe à tous les niveaux.

    Par ailleurs si la Hollande fait marche arrière, c'est uniquement au niveau de la vente aux étrangers, pour la bonne raison qu'elle approvisionne des marchés mafieux dans les pays où règne la prohibition...

    Un article du mois dernier :
    http://www.euractiv.fr/pays-bas-consommation-cannabis-interdite-etrangers-article

  • Sinon concernant le rapport Roques, effectivement je ne l'ai pas lu, mais je ne vois pas pourquoi - vu certaines affirmations très douteuses lues sous votre plume - je devrais vous croire plutôt que le responsable du service alcool-toxiques au CHU de Brest.

  • Je suis plutôt d'accord avec acro : vous nous trouverez toujours UN médecin, un groupe de quelques scientifiques qui contrediront ce que démontre à la quasi-unanimité toute la communauté scientifique internationale (c'est le syndrome dit Allègre).
    Tous les spécialistes des addictions que j'ai entendus jusqu'à aujourd'hui sont d'accord avec ce que nous affirmons.

    Et puis, vous êtes encore pris en flagrant délit de mensonge : le modèle des Pays-Bas apporte des résultats très satisfaisants et les Néerlandais ne comptent pas du tout "revenir en arrière", ni affirmer "officiellement qu'ils ont commis une grave erreur".
    Ils vont juste garder leur système pour eux, comme l'a rappelé acro, et tenter d'empêcher la vente aux touristes (ce n'est qu'un projet à l'heure actuelle).
    Sûrement des mesures imposées par les pressions des voisins qui veulent continuer à tout prix une guerre contre les petits délinquants de cannabis (ça remplit facilement les tribunaux et les prisons : ça donne l'impression que le gouvernement bosse...)
    Bref...

  • Pour les Pays Bas, peut-être n'êtes-vous pas complètement au courant de tout...
    Pour le médecin dont vous parlez, il s'agit d'un psychiatre qui, comme la grande majorité des psychiatres traite avec des médicaments psychotropes que vous dénonciez... Êtes-vous pour ou contre ces médicaments psychotropes ?
    Je rappelle ici le bon sens élémentaire : est-il logique de sevrer quelqu'un qui se saoule tous les jours avec du vin rouge en lui donnant du vin blanc ? C'est pourtant ce que font la majorité des psychiatres en donnant de la méthadone pour sevrer de l'héroïne !
    Pour ce qui est de "l'opinion de la majorité" je répondrai par un truisme : si quelqu'un fait une bêtise, on est bien d'accord que c'est une bêtise, non ? S'il y en a deux, c'en est toujours une... et s'il y en a 100 000 ce n'est pas devenu quelque chose d'intelligent !
    Pour ma part, je ne me permets pas de juger, j'apporte simplement des faits vérifiés et vérifiables pour permettre à tout un chacun de juger.
    Et ce faisant si cela permet de sauver des vies, j'en suis fier.
    Je ne vous ai jamais demandé de me croire ni essayé de vous convaincre de ne plus en consommer : ça c'est votre problème et votre vie... tant que cela ne concerne que vous.
    Les lois cependant ne doivent pas être édictées pour "faire plaisir à la majorité" mais dans le but de la survie du groupe.

  • Denis75,

    Un consensus parmi les scientifiques ne peut exister et heureusement, ...car alors, même un vote de leur part serait inutile pour décider si la terre tourne ou pas, si l'univers est fermé ou infini... etc.

    Pour parler plus sérieusement, les effets indésirables de l'alcool sont partout signalés : "À consommer avec modération " ; " Les parents boivent les enfants trinquent " etc.

    J'ai repris l'exemple du cannabis et du tabac pour dire que ce produit n'est pas forcément anodin pour tous.

    Comme pour toutes les drogues, si la consommation de cannabis est autorisée ; les contre-indications devraient également être dites.

    Si je te considérais, Denis 75, comme un troll crétin, :-) je ne te répondrais pas... De plus, je n'aime pas trop polémiquer et l'on ne peut parler correctement que de ce que l'on connait bien.

    Surtout, que je suis, comme toi, pour une "légalisation" du cannabis...

  • Tout n'est pas blanc ou noir.

    Pour les médicaments, la prescription en France est notoirement excessive (nous sommes les recordmen du monde). Je suis contre une utilisation excessive mais il faut bien sûr en autoriser la délivrance pour des cas précis.

    Pour l'alcool, la consommation excessive de millions de Français, les 50 000 morts annuels, les alertes des médecins addictologues me font dire que c'est un danger bien plus préoccupant que les drogués au cannabis. Dans tous les cas (alcool, médicaments, cannabis) on ne fait rien pour régler la situation.

    Pour la majorité, je vous rappelle que l'opinion publique française (en tout cas par échantillon de 1000 personnes interrogées = via les sondages) est contre la dépénalisation et certainement encore plus contre la légalisation. Pourtant, lorsqu'une législation est inopérante il faut faire de la pédagogie et expliquer pourquoi il faut changer la législation. Vos techniques ne fonctionnent pas car le nombre de consommateurs a augmenté, leur consommation également, et les problèmes de violences liées au trafic prennent une ampleur peu imaginable (c'est pareil pour les autres drogues dans d'autres pays d'ailleurs). Donc il faudra m'expliquer quelle vie vous auriez sauvé en vous acharnant à maintenir un schéma répressif inefficace. Il faut donc changer le fusil d'épaule, ça me semble être une évidence.

    En ce qui me concerne, j'ai arrêté la consommation de cannabis mais je connais les travers de ce petit monde mafieux. Je ne fais que répéter ce que dit la totalité des médecins et spécialistes de ces questions en tout genre : il y aura moins de problèmes avec un encadrement de l'Etat pour la vente et il faut permettre une lutte globale contre les addictions au lieu de s'enfermer dans un cercle vicieux et hypocrite.

  • "Un consensus parmi les scientifiques ne peut exister et heureusement" (Sicotine)

    Mais malheureusement, sur un certain nombre de questions, les consensus de la communauté scientifique internationale existent (sauf qu'on n'en tient pas compte... Jusqu'à ce que...)

    Légaliser le cannabis ne signifierait pas qu'il faudrait le banaliser : vu la situation et les traditions de nos pays, j'ai plutôt l'impression qu'on mettra encore plus l'accent sur la nocivité du produit que pour d'autres produits nocifs (plus ancrés dans notre vie quotidienne). Et c'est bien sûr une bonne chose. En gros, au lieu de laisser les dealers maîtriser le marché, au lieu de jeter l'opprobre sur les consommateurs (quand on ne les jette pas en prison), la distribution et le suivi seraient effectués par l'Etat. Et là on n'éludera plus les problèmes ; là on soignera les gens (qui ne se soignent que trop peu par honte, par manque d'informations mais aussi parce que les moyens financiers pour les hôpitaux ne suivent pas).

  • Oui, légaliser ne signifie pas banaliser, en fait, paradoxalement, je suis à la fois d'accord avec Infodrogue et avec toi...

  • Comme je trouvais que infodrogue avait raison, pour me soigner j'ai visité son site. Très instructif, le site, et très joli, tout plein de bateaux. Dans la rubrique Exploits, j'ai trouvé la solution à tous mes problèmes : l'écrasement du bide par rocher. C'est un sport très sain et radical contre l'envie de fumer. Mais comme chez moi, il n'y a pas de gros pavés, alors j'ai improvisé une solution : l'armoire bretonne de ma grand-mère. Radical ! Je ne peux plus fumer du tout et j'ai même maigri. Avant j'étais rond et maintenant je suis plat. Je m'envoie par la poste en lettre recommandée pour que vous puissiez le constater de visu. De face parce que je n'ai plus de profil, encore ça de plus de gagné. Mesdames et messieurs les parents, ne soyez pas irresponsables et laxistes avec vos enfants : aplatissez-les. Ils vont en seront reconnaissants.

    Merci infodrogue,
    Mor, aplati, ratatiné, mais libéré.

  • Jimi Hendrix is the BEST!

  • Je voudrai avoir un jardin pour le cultiver ! Vous savez pourquoi ? Pour le faire fumer à ma belledoche jusqu'à ce qu'elle voit la vie autrement, parce que là ! Elle nous fait chier tous les deux ! Toujours de mauvaise humeur et çà grogner ! Comme son mec la baise plus parce qu'il a la réglisse toute molle, elle voit tout en noir !

  • http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/08/02/cannabis-ce-que-la-legalisation-rapporterait-au-fisc_1555169_3224.html#ens_id=1555177&xtor=RSS-3208

  • donc, il faudrait légaliser le cannabis, mais interdire la cigarette ! Je trouve cela d'une "logique" implacable. Bravo, les Français, cela se voit que vous ne regardez que "L'amour dans le pré"ou Télé-réalité. Aucune part de réflexion dans vos interventions, je constate aussi beaucoup de vulgarité.
    Bref, peut-on encore parler de la spécificité française ? Car la culture française fout le camp et ne reste que dans les cercles restreints, dits "élitistes".

  • Naguima ???

    N'importe quoi là !! Qui a dit qu'il fallait interdire la cigarette à la vente ? Tu fais allusion à l'initiative d'UNE seule commune de France qui a instauré une plage non-fumeur ??
    De toute façon, la cigarette n'est pas interdite et vu les bénéfices que les entreprises privées et l'Etat en tirent, vu les emplois concernés (comme pour l'alcool), ils ne sont pas près de l'interdire la cigarette.

    => ça va, calme-toi, respire un bon coup. Fume une cigarette ! Tout ne fout pas le camp, la France demeure un pays dans lequel on peut réfléchir, débattre plus ou moins bien d'un certain nombre de problèmes de sociétés : ne t'inquiète pas.


    Le problème du cannabis est que les politiques publiques actuelles sont chères et inefficaces (ça date des années 70). Le nombre de consommateurs et de dealers augmentent années après années ; nous dépensons beaucoup d'argent pour mobiliser inutilement des fonctionnaires (police, justice, prison) et ne faisons pas assez d'efforts pour soigner les personnes (comme pour l'alcool et les cigarettes d'ailleurs. Toujours pareil).

    Donc légaliser le cannabis entraînerait automatiquement une hausse des recettes : ça c'est sûr et certain ; ça n'entraînera pas une hausse de la consommation normalement et ça permettrait de pacifier un peu les relations entre tous nos citoyens et surtout de sortir de cette grande hypocrisie actuelle.

    Lis l'article, il est franchement intéressant.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu