Avertir le modérateur

Fin de vie : Hollande n’est pas sérieux

Malades-en-fin-de-vie_-Soins-ethique-et-droit_large.jpgLa fin de vie : il est des sujets dangereux à aborder en campagne électorale, et pour lesquels le plus grand sérieux s’impose. Hélas, nous en sommes loin...

Hollande est un petit renard socialiste juste bon à attendre que le corbeau UMP lâche le fromage. Sa proposition sur la fin de vie démontre, une pièce de plus, l’illusion pour dépressifs qu’est devenu le PS.

Voici le texte de sa proposition 21 :

 « Toute personne majeure en phase avancée ou terminale d'une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d'une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité ».

Donc assistance médicale pour la fin de vie, mais « dans des conditions précises et strictes ». Quelles conditions ? C’est tout le débat, et Hollande n’en dit rien. Vingt ans de travaux balayés par l'invocation miraculeuse de ces conditions précises et strictes.

Maintenant, voici ce que dit le Code de la Santé Publique, depuis la loi n° 2005-370 du 22 avril 2005.

Article L. 1111-10 :

« Lorsqu'une personne, en phase avancée ou terminale d'une affection grave et incurable, quelle qu'en soit la cause, décide de limiter ou d'arrêter tout traitement, le médecin respecte sa volonté après l'avoir informée des conséquences de son choix. La décision du malade est inscrite dans son dossier médical.

« Le médecin sauvegarde la dignité du mourant et assure la qualité de sa fin de vie en dispensant les soins visés à l'article L. 1110-10 ».sans-titre.png

Voyez-vous la moindre différence avec la « proposition 21 » ? Terminer au lieu d'arrêter... On a mille fois reproché à Sarkozy de tripatouiller la loi pour lui faire redire ce qu’elle disait déjà. Hollande fait exactement la même chose.

Il y a toutefois une différence : c’est que le droit existant est beaucoup plus précis que la fumeuse proposition 21, et qu’il décrit avec précision et intelligence, quelles sont les conditions pour mettre fin à la fin.  

Voici l’article L. 1111-11, qui traite des directives anticipées, c’est-à-dire de la possibilité ouverte à chacun de donner, quand tout va bien, des directives pour quand tout ira mal.

« Toute personne majeure peut rédiger des directives anticipées pour le cas où elle serait un jour hors d'état d'exprimer sa volonté. Ces directives anticipées indiquent les souhaits de la personne relatifs à sa fin de vie concernant les conditions de la limitation ou l'arrêt de traitement. Elles sont révocables à tout moment.

« A condition qu'elles aient été établies moins de trois ans avant l'état d'inconscience de la personne, le médecin en tient compte pour toute décision d'investigation, d'intervention ou de traitement la concernant ».

Que fait l’âne rose ? Il abroge ce texte ?

Ca ne suffit pas aux septiques ? Voici l’article L. 1111-13  qui permet au médecin d’arrêter un traitement lorsque la personne est hors d’état d’exprimer sa volonté, alors que la proposition 21 en est à la conception post adolescente de la vie : tout va bien même quand tout va mal.  

1001-VIES-EN-SOINS-PALLIATIFS_ouvrage_popin.jpg« Lorsqu'une personne, en phase avancée ou terminale d'une affection grave et incurable, quelle qu'en soit la cause, est hors d'état d'exprimer sa volonté, le médecin peut décider de limiter ou d'arrêter un traitement inutile, disproportionné ou n'ayant d'autre objet que la seule prolongation artificielle de la vie de cette personne, après avoir respecté la procédure collégiale définie par le code de déontologie médicale et consulté la personne de confiance visée à l'article L. 1111-6, la famille ou, à défaut, un de ses proches et, le cas échéant, les directives anticipées de la personne. Sa décision, motivée, est inscrite dans le dossier médical.

« Le médecin sauvegarde la dignité du mourant et assure la qualité de sa fin de vie en dispensant les soins visés à l'article L. 1110-10 ».

Et il y aurait bien d’autres dispositions législatives à citer, comme celle qui prévoit le double effet ; administrer des doses fortes de calmant qui peuvent indirectement causer la mort est une bonne pratique, légale, quand c'est le moyen de lutter contre la souffrance (L. 1110-5).  

Alors, commentaire de l’association de demeurés qu’est l’équipe de campagne du souriant François ? Please ?

J’ajoute que selon le Code de déontologie médicale (CSP, art. R. 4127-37), le médecin peut engager la procédure collégiale de sa propre initiative, qu’il est « tenu de le faire au vu des directives anticipées du patient », et qu’il comment une faute en poursuivant des traitements « inutiles, disproportionnés ou qui n'ont d'autre objet ou effet que le maintien artificiel de la vie ». La décision d'arrêt de traitement est prise par le médecin après concertation avec l'équipe de soins si elle existe et sur l'avis motivé d'au moins un médecin, appelé en qualité de consultant

Alors, le leader minimo plus ringard que l’Ordre des médecins ? Eh bien, oui, on en est là.

Mais qu’avons-nous fait pour avoir une Gauche aussi nulle ?

 

help_wanted.jpg

Commentaires

  • C'est une grossière erreur d'utiliser ce thème dans une campagne, c'est imbécile tout simplement.

  • Ca devient de l'acharnement Gilles.

  • Un Film interdit à regarder:

    Accéder au film en suivant le lien dans l'article.

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/01/26/97001-20120126FILWWW00627-un-film-sur-l-autisme-interdit.php


    Il n'y a pas que la religion pour générer de l'obscurantisme
    .

  • C'est le bafouillage politique en général, il faut leur pardonner...

  • Fran,

    1. Le truc pas critiquer le candidat PS car c’est le rempart contre la droite, c’est le refrain permanent, e on a vu avec Jospin et les 3 présidentielles perdues le résultat.

    2. Les thèmes de société, c’est à privilégier, car ça ne coute pas un rond, donc on peut en discuter sans contrainte de la crise. Je comprends qu’Hollande soit décevant sur le social, car il n’a pas une thune à distribuer, mais je dois être exigeant sur le thème de société

    3. Vous avez lu les textes. Nous avons actuellement « arrêter » avec 20 articles qui sont très précis (et qui marchent très bien, à peine deux ou trois « affaires » par an, et le type propose comme thème de campagne de remplacer « arrêter « par « terminer » et renvoie à des conditions précises il ne dit pas un mot. Est-ce sérieux?

    Je pratique assez le thème savoir la complexité du sujet, et pour savoir combien à partir de principes sur les lesquels tout le monde se retrouve, les discussions sont complexes, quand il faut els appliquer au cas par cas.

    Alors, en faire un thème de campagne, non.

    Hollande le renard a passé l’été à regarder les vidéos de Mitterrand en meeting, pour le mimer. Mais Mitterrand avait une chose que personne ne peut lui enlever. C’était un homme de culture, qui avait beaucoup écrit, et ses livres sont plutôt intéressants. Alors, qu’a écrit Hollande ? Quelle est son auguste pensée ?

  • C'est certain Gilles ; Mathaf a écrit : "C'est imbécile tout simplement." que dire de plus.

  • Sarko, Juppé ou autre candidat UMP c'est le règne de la finance donc la garantie de la faillite à court terme. Faire la soustraction dette 2012 - dette 2007 ôte toute utilité à débattre de son bilan, son action est nocive.
    Bayrou, c'est rien, du vent, des mots, du burlesque. Voter Bayrou, c'est comme croire en un Dieu fantasque, juste une espérance d'un au-delà flower/power. C'est courage fuyons ce monde austère. Avec Bayrou, c'est plus de droite plus de gauche, les oiseaux refleurissent et les fleurs chantent. fais passer le chichon.
    Hollande est certes empli de défauts, d'espérances naïves voire puériles, mais c'est de loin le candidat le plus sérieux. Il ébauche un programme quand son adversaire de droite se cache, hier soir derrière Juppé, et n'ose se déclarer tant il a les foies de devoir regarder les français dans le blanc des yeux. Quant à son adversaire de l'empire du milieu, il court nu au milieu des trolls ou bien ? Il est où ?

  • Sauf que le sujet est grave. La fin de vie, c’est pas un thème comme un autre.

    Chercher à faire de voix sur ce thème, c’est écœurant.

  • A Lyon, la blague c’est que Collomb et Belkacem peuvent etre ministres. C'est le modèle des planqués qui n'ont rien à dire. Collomb séserte le Sénat et n'a jamais pris position sur aucun thème politique (à part, il faut créer la richesse avant de la partager, passionnant et nouveau) et Belkacem nous gratifie de son sourire et de ses dents blanches: la société progresse

    Ca nous ferait presque regretter Morano.

  • Je sais...
    L'autre, le sarko, cherche à en faire des voix avec les morts de 1915.
    Mais ce n'est un argument.

  • Une partie du PS a tout fait aussi pour voter le texte. C'est presque comique: regardez la carte des élus poassionnés du génocide: c'est la carte des électeurs arméniens.

    A Lyon, Collomb le mal élu de 2001 a tout fait pendant son premier mandat pour les Arméniens... très présent sur le 3° arrondissement, qu'il fallait faire basculer pour s'assurer la victoire au renouvellement. Cette passion soudaine et absolue pour le génocide arménien de la part d'un "maire" qui ne s'est jamais investi sur la moindre cause, c'était grotesque.

    Il a meme juge indispensable d'ériger un mémorial sur le génocide à lyon (ah bon?) (et pourquoi pas un autre sur le Rwanda?) et il l'a installé sur la place centrale, la place Bellecour... C'est de l'utilitarisme électoral à la petite semaine. Chacun fait son marché.

  • Selon moi le seul adversaire digne d'affronter Hollande, c'est le vote blanc. Les autres sont soit incompétents, soit nocifs, soit ridicules.

  • Il faut etre optimiste après tout.
    1. On pourrait être en train de choisir entre Mitt Romnney et Newt Gingrich.
    2. combien de candidats ont été fidèles a leur promesses d'élection? NIET. Il a fait 60, donc plus on fait plus faut pas croire.

    En fait nous assistons a l'effet après le salon du Bourget.
    Les clients vont s'acheter un Rafale, un stealth et ils découvrent le lendemain un Zeppelin gonflé avec une pompe a main pour vélo.

  • C’est un vrai pb

    Quand je vois la France, je me dis qu’effectivement, avec le non cumul de mandat et le 4 000€ par mois, les carrières politiques ne vont attirer les plus fortiches

    Quand je vois les Us, ou les parlementaires sont plein aux as, le niveau est encore plus faible, bcp plus faible

    Alors, pkoi ? globalement le libéralisme a reporté les enjeux sur l’économie et la finance, et c’est là que se trouve les cadors ? peut être…

  • Ce que je trouve dévastateur:
    Comment il arrive que dans un GVT honnit par presque tous, en fin de mandat, ce meme GVT passe tout ce qu' il veut sans résistance?
    La tradition française de ronchoner et faire des manifs est completement anéantie?
    On passe la TVA sociale? Pas de pb. On passe la TVA a 21%, pas de pb.
    Allongement de la retraite ? pas de pb
    Chômage a encore augmenté? Pas de pb
    Lois électoralistes? Pas de pb.
    .
    .
    .
    .
    Pas de pb.

    Chez les grecs, eh bien , on s'est battu un peu tard, quand meme.

    Les américains? Incroyable, mais ils ont appris a faire la manif.
    Les anglais? De très belles émeutes et manif d'étudiants.
    Les espagnols...

    Comme dit Poutou, faut que ça pète !

    Je ne reconnais plus le peuple fier Francais. Allez au cailloux! LOL

  • Z'êtes dur avec Najat qui vaut beaucoup mieux que ce à quoi vous la réduisez. Votre phrase serait même limite machiste pour ne pas dire sexiste s'il n'y avait pas tout ce que vous écrivez par ailleurs.

  • Un gars comme Lula issu du monde méprisé en France des ouvriers, du syndicalisme, de la France d'en-bas, était un cador. Faut arrêter de croire que compétence rime obligatoirement avec haut salaire.

  • Concernant le thème reprit par Hollande ou la manière de faire du maire lyonnais Collomb : "grotesque" est le mot exact.

    Je n'ai rien vu à ajouter...

  • Après avoir lu la presse du jour et notamment Libération, il semble que c'est plutôt l'euthanasie que Hollande envisage à travers les termes que vous citez. Alors certes, rien de bien concret, mais s'il s'agit d'ouvrir une porte aux personnes qui sont condamnées mais pas encore en situation d'agonie, et qui veulent décider de partir dignement avant même de souffrir (sans avoir à traverser les frontières pour cela), cela irait au-delà des textes que vous visez.

  • J'ai souvent entendu Hollande dire que Sarko divisait les Français en les opposants sur des thématiques de sociétés Que fait il ? Pas mieux a priori,il cherche les thèmes de discordes les plus clivants et en fait des propositions de campagne Les riches contre les pauvres ,les propriétaires contre les locataires,les pour l'euthanasie contre les anti,les religieux contre les laïcs,.....Bref du Sarko a la mode Hollandaise

  • Pareillement nul, mais moins frénétique, Antimythe.

  • Je lis : "Une partie du PS a tout fait aussi pour voter le texte. C'est presque comique: regardez la carte des élus poassionnés (sic) du génocide: c'est la carte des électeurs arméniens."

    Il y aurait des statistiques ethniques en France ?

    Je veux bien, par exemple, que l'on puisse par calcul (puisque qu'il n'y a pas de statistiques sur les ethnies qui peuplent les prisons) déduire le nombre de musulmans dans les prisons françaises - elles servent 70% de repas hallal - mais avoir une carte des électeurs arméniens; là j'en ai le souffle coupé !
    Comment peut-on faire ?

  • Bine d’accord avec Antimythe (tout arrive) et Sicotine

    En cette période de disette économique, les questions de société sont très significatives, car non polluées par la surveillance des agences de notation.

    Et pour le moment, Hollande clive, fout le bazar, et permet des lois pour réécrire ce qui et site déjà : du pur Sarko.

    Ohohoh, j’ai fidèlement reproduit la proposition 21 de Hollande, et vous avez lu la loi existante. Il propose de remplacer terminer par arrêter. D’après Libé, il faudrait comprendre euthanasie. Mais alors pourquoi Hollande ne le dit pas ?

    Moi, je propose une chose. Au lieu d’interroger Libé, on pas la question à Bambi. Je ne doute pas un instant que son analyse différentielle de l’accompagnement, tel qu’il est prévu par la loi, de l’euthanasie et de la proposition 21 soit aussi passionnante que percutante.

  • Pas de recensement ethnique, mais la connaissance de la carte électorale est une bonne base de l’action politique

    Les arméniens ou descendants habitent bien où ils veulent, et il est d’ailleurs bien évident que s’ils ont quitté la Turquie en masse, c’est qu’il y avait des pb…

    Je ne vois pas qui pourrait nier qu’à Lyon, il y a une forte communauté arménienne dans le 3° arrondissement. Et il est bien évident pour tout le monde politique et la presse que Collomb s’est démené pour son mémorial en vue de conquérir le 3° arrondissement ce qui a été le cas. Ensuite, il a nommé adjoint à la culture un médecin connu comme excellent spécialiste, mais inconnu dans le monde de la culture : par contre il est arménien et franc maçon, ce qui est un argument décisif.

    Collomb est sénateur et ne participe ni aux travaux du Sénat, ni aux votes. c'est le grand absent. Mais pour la loi sur le génocide, il a publié un communiqué pour dire qu'il ne pourrait pas participer au vote. S'il fait un communqiué chaque fois qu'il sèche le Sénat, il va falloir qu'il embauche un assitant à temps plein.

  • Nous avons aussi dans l'agglomération une petite commune qui s'appelle Décines. Mais son maire a toujours été passionné par la loi de pénalisation. Pourtant, on ne le connait pas historien spécialisé, ni juriste, ni investi sur le génocide du Rwanda ou du Cambodge. Oui, c'est très bizarre, cette passion.

  • "septique" ? commes les fosses ?

  • "septique" ? comme les fosses ?

  • La finance, les forces de l'argent, vous allez voir qu'il va nous sortir les "deux cents familles" chères à Lénine, Blum, et à l'extrême droite.

  • Stéphane Le Foll

    Eurodéputé et organisateur de campagne du candidat PS à la présidentielle, François Hollande

    Réponse du mosieur ,a la question sur

    Hollande taxé d'arrogance: "on fait pareil" que Nicolas Sarkozy

    C'est moins pire que Sarko ,a ce jour mais au train ou il vont ce sera pire que pire

    Ils sont fous

  • je suis l'election du candidat americain republicain.
    C'est de la pure comedia dell arte, amusant, dingue, fou et si on a besoin de rire apres un jour de boulot, il suffit de suivre leur declarations du jour et leur gue-guerre internes.

    Le problèmemajeur qui me fait rire jaune est que le candidat republicain gagnant a des fortes chances de commander la planete terre a defaut de commander la lune en 2020.

    Gingrich and Adelson Promise After Settling West Bank, They’ll Colonize Moon

    http://www.richardsilverstein.com/tikun_olam/2012/01/26/gingrich-and-adelson-promise-after-settling-west-bank-theyll-colonize-moon/'

    Hollande sera peut-etre tete à tete avec Gingrich, si les deux gagnent les elections dans leur pays respectifs.

  • Pourquoi faut-il que le type qui tient ce blog, qui en général écrit des choses intelligentes et les écrit plutôt bien, se mette à déconner à plein tubes dès qu'il s'agit de ce sujet ?

    Et il ne se contente pas de le faire avec des arguments : systématiquement il faut qu'il use de l'injure et des ficelles les pus grossières.

    C'est à un point qu'il ne sait même plus la différence entre "septiques" et "sceptiques", ce qui vu le sujet est assez cocasse.

    Lecture faite persiste et signe : il est quand même difficile de se persuader encore que Devers est un type bien quand il s'agit de n'importe quel sujet, quand il faut constater que c'est un crétin haineux quand il s'agit de celui-ci.

  • Salut Gracchus, comment va?
    j'avais soigné la radaction pour ne pas avoir un mot plus haut que l'autre.
    Où déconné-je plein tube, please, sachant que je pars des textes comparatifs de la proposition 21 du génail Hollande et de la loi art. L. 1111-10.

  • Ça m'a l'air d'un gros contresens...dans la proposition de Hollande, l'assistance médical à pour but de mettre fin à la vie (euthanasie active), pas juste d'assurer la dignité en attendant que la mort vienne d'elle même (euthanasie passive, qui est déjà partiellement autorisée par les lois citées).

  • On ne peut pas inclure dans un programme l'intégralité d'un texte...Il faudra interroger les rédacteurs afin de connaitre le contenu exact.

    Exemple l'art 53 des 60 engagements qui ne vous a surement pas échappé ?

  • Élève avocate :

    "septique" ? comme les fosses ?
    "Septique" ? Comme les fosses ?

    Toujours, il faut une majuscule après chaque question posée.

    Si vous voulez être une puriste crédible, il ne faut pas faire de fautes dans votre texte.

    Quant à septique pour sceptique, il est évident qu'il s'agit d'une " coquille ".

    Sicotine de l'Académie. :-)

  • Ou alors faire comme moi membre fondateur de l'academie française de l'anarchie linguisitique et s'en foutre completement.

  • Hollande a affirmé qu’il proposera que «toute personne majeure en phase avancée ou terminale d’une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d’une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité». Reste à bien préciser les "conditions précises et strictes".
    Cela marquerait un vrai changement car, aujourd’hui, seul l’arrêt des traitements pour une personne en fin de vie est possible.
    Je ne pense pas que dans une véritable démocratie, il soit nécessaire d'insulter les gens qui ont des idées différentes voir opposées aux vôtres !!!!!

  • Ca s'appelle parler pour ne rien dire ; ce sujet appartient à la vraie société et non aux foutriquets politiciens de tous bords.

  • Avec sincérité, je dois répondre à Gracchus et Sevand qu’ils se trompent.

    J’ai des idées personnelles sur la fin de vie, comme chacun. Vous pouvez avoir raison, mais peut être est-ce moi qui ait raison. Ce n’est pas le pb. Ou est la vérité? De ça, on discute librement, et à perte de vue.

    J'ai un point de vue, mais rien ne me permet de dire, sur une telle question, que mon point de vue ne changera pas.

    Le pb, c’est de rester des citoyens lucides, et de savoir distinguer l’essentiel de l’accessoire.

    Hollande a réussi sa semaine média, a dit des choses justes sur l’économie et assez correctes sur la justice. Très bien. J'ai dis qu"il faut virer sarko. Ok. Mais ne comptez pas sur moi pour considérer les fientes socialistes comme du miel.

    Comment pouvez vous faire le parallèle entre une proposition de réforme de la justice et une proposition de réforme de la fin de vie?

    Comment pouvez vous admettre que la fin de vie soit la matière d’un programme électoral ? Y a t il une fin de vie de droite et une fin de vie de gauche ? Au nom de quoi un leader politique peut-il se permettre cette intrusion dans ce qui relève du plus intime de la conscience ?

    Oui, Hollande est nul de s’emparer de ce thème. J'ai été bcp trop aimable dans mon texte.

    Et comment opère ce rat ?

    Par la malice des margoulins de la pensée. Avec 60 propositions pour flinguer Sarko, il est obligé de ramener cette question ?

    Prenez le comme vous voudrez, mais les faits sont là : Hollande remplace « arreter » par « terminer ». Et il remplace des modalités qui permettent l’expression de toutes les différences – les vôtres, mes miennes – de prendre de place, avec humanité et sagesse, par du vent.

    Chaque année, seule une poignée d’affaires entrent dans la sphère judiciaire. Donc, dans l'immense diversité sociale, ça marche.

    En collant, et de manière aussi faisandée, cette question existentielle dans un programme des présidentielles, Hollande perd son statut d'homme politique, et se comporte comme un aspirateur à voix.

    Pour moi, ça compte.

  • élève avocate,

    je suis très heureux de votre réussite à l'epreuve du correcteur d'orthographe.

    et si ne plus, un jour, vous arrivez un jour à dégager deux idées qui se suivent, on fait la fete.

  • Je me demande s'il ne faudrait pas envisager une loi de séparation de la société et de l'état ...

  • Et comment opère ce rat ?

    Tjrs dans les extrêmes quand il s'agit de juger les autres.

  • @Gilles,
    Nous sommes en politique te il ne faut pas être naïf non plus. En période électorale, tous les sujets peuvent être bons pour récupérer des voix. Je peux comprendre qu'utiliser ce type d'argument puisse décevoir, mais n'est-ce pas de bonne guerre face à un Sarkosy qui a pu mettre en avant des victimes de faits divers pour servir sa cause.
    J'ai utiliser l'article concernant la justice pour donner un exemple de mesure non clairement approfondie...

  • Et comment opère ce rat ?

    Tjrs dans les extrêmes quand il s'agit de juger les autres.

    Écrit par : Adriana | 29.01.2012


    rat: avare de détails peut-être. ;))

  • @Sicotine de l'Académie et @Gilles

    DONC :

    1) je n'ai pas cherché à être puriste et n'ai jamais prétendu l'être...

    2) j'ai trouvé la coquille amusante, je me doutais bien que c'était une faute de frappe mais c'était assez rigolo. Mais je n'ai pas hâte de devenir comme vous, sérieux et sans humour.

  • oki, éléève avocate, on tourne la page. Pour ce qui est de se prendre au sérieux, je vous conseille le Dalloz plus que le blog;)
    Mais vous pourriez nous dire ce que vous pensez de la question posée...

  • Sevand

    On me dit que je suis agressif avec le sauveur de la gauche et de la France. Mon titre, c’est « il n’est pas sérieux ».

    et je dis
    - qu’il n’est pas sérieux d’aborder cette question dans un programme électoral, au point d’en faire un des soixante points clé. C’est vraiment une question à laissé en dehors de l’affrontement droite gauche ;
    - qu’il n’est pas sérieux de dire je réforme pour ne rien changer, car la proposition 21 reprend au mot près le texte de loi, à part « arrêter » qui devient « terminer ».

    Sarko n’a cessé de maltraiter les lois, en les triturant sans cesse, et le résultat est un affaiblissement de la loi. C’est très grave de sa part. Or, je vois qu’Hollande s’engage dans la même direction.

    On change la loi quand ça ne va pas. Or, quels sont les travaux du PS pour dire que le bilan de la loi actuelle n’est pas bon, et à un point tel qu’il ne s’agit pas d’aider les pratiques, de renforcer les moyens ou la formation, de faire évoluer les mentalités, mais qu’il faut changer la loi.

    Après, je ne tombe pas du sac. Les soc’ ont projet voulu par Valls, et Hollande a du lâcher. Vous savez qu’aux PS, tout est négociation. Le projet de Valls avait été présenté à l’assemblée, mais tellement nul et dangereux qu’il a été retoqué en commission. Alors, le mollasson Hollande accepte de remettre le sujet, mais il fait dans la plus grande ambigüité.

  • Bienvenue dans l'épicerie socialiste

    http://www.valls.fr/2011/01/25/proposition-de-loi-senatoriale-sur-leuthanasie/

  • Même si j’acquiesce sur le fond du problème, votre raisonnement ne tient pas !

    Premièrement, vous comparez un texte de loi (issu du vote des deux chambres, après examen par une commission, bref, vous connaissez le processus législatif) par une proposition électorale ! Ce n'est qu'une proposition qui ne demande qu'à être détaillée et affinée par ce même processus législatif ! Heureusement que toutes les propositions en période électorale ne sont pas traduites mot par mot dans la législation.
    Bref, sa proposition n'est qu'un point de départ. Normal qu'il ne détaille pas ces conditions précises, sinon, il passerait pour dictateur !

    En plus de ça, et là, vous le faites exprès quand même, je vous cite:
    "3. Vous avez lu les textes. Nous avons actuellement « arrêter » avec 20 articles qui sont très précis (et qui marchent très bien, à peine deux ou trois « affaires » par an, et le type propose comme thème de campagne de remplacer « arrêter « par « terminer » et renvoie à des conditions précises il ne dit pas un mot. Est-ce sérieux?"

    F. Hollande parle de remplacer (qui a dit remplacer d'ailleurs ? Les deux possibilités peuvent être complémentaires) arrêter les traitements, par terminer sa vie, et non pas simplement le mot "arrêter" par "terminer" ! C'est sensiblement différent tout de même. Personnellement, ça me fait penser à la distinction "euthanasie passive" et "euthanasie active".

    Mais certes, sur le fond du problème, je suis d'accord avec vous, je trouve la législation, bien que très méconnue, assez équilibrée dans ce domaine.

  • Gille,
    Si sur les 60 engagements il n'y en qu'un qui vous pose problème, la conclusion est plutôt positive.
    En face je constate qu'il n'y a tjrs pas de programme et je ne considère pas le catalogue de mesures du PS pouvant sauver la France.

  • Sarko a bouleversé la psy avec la loi du 5 juillet 2011, et je me permets de souligner que ca concerne plus de personnes que les 3 cas de fin de vie mal gérés (dont le médias sont friands).

    Or, pas un mot.

    Hollande peut dégager Sarko, mais je ne fais confiance ni à lui, ni à son équipe, ni à son programme.

    On parle justice. Oki. Faut il faire l'analyse de son Vallini excitant les foules contre le juge Burgaud, qui ne faisait qu'appliquer les lois votées par Vallini. Ce sont des bouffons.

  • Élève avocate, j'ai beaucoup hésité à écrire sur votre petit commentaire, le jeu de mots sur "septique et sceptique" et connu et il est même amusant.
    C'est seulement lorsque je vu les conséquences, de votre petit message anodin, que j'ai écrit. Le mot sont son dangereux... :-), en termes virulents "septique" a ensuite été reprit :

    "[...] C'est à un point qu'il ne sait même plus la différence entre "septiques" et "sceptiques", ce qui vu le sujet est assez cocasse.
    Lecture faite persiste et signe : il est quand même difficile de se persuader encore que Devers est un type bien quand il s'agit de n'importe quel sujet, quand il faut constater que c'est un crétin haineux quand il s'agit de celui-ci.
    Écrit par : Gracchus "

    Il ne faut pas attacher trop d'importance à ce que j'écris... Mon intention n'était pas de vous
    blesser.

  • @Sicotine et @gilles

    Malheureusement, je n'ai pas d'idée instantanée qui me vienne sur le fond de l'article. J'aimerais pouvoir argumenter mais il faudrait que j'y réfléchisse. C'est promis, je lis les propositions de Hollande et la loi aujourd'hui. Du fait de mon éducation, et peut-être de ma jeunesse donc de ma précarité, je suis plutôt de gauche. J'ai l'impression que la droite c'est plutôt pour mes anciens camarades de classe neuillyéens qui vivent avec ô combien plus que mes 800 € mensuels pour me payer un logement et à manger.

    Je reviens vers vous dès que j'ai réfléchi à la question de l'article, qui n'est donc pas la gauche en général mais Hollande et sa proposition sur la fin de vie.

    Et sans rancune pour les petits mots que nous avons échangés !

  • Elève,

    Faites donc une copie sur la question :"pourquoi la fin de vie ne doit pas devenir un sujet partisan". Je relève dans deux heurs. lol

  • Pour moi il y a une différence entre arrêter un traitement, ce qui n'entraîne pas nécessairement la mort, et terminer la vie, c'est-à-dire mettre en oeuvre un traitement qui aura directement pour effet de causer la mort. Si j'ai bien compris, FH veut donc mettre en place un système d'euthanasie active, qui n'existe pas encore. Quant aux conditions précises et strictes, c'est très flou certes, mais les propositions ne peuvent pas être techniques d'emblée.
    Je n'ai pas l'impression que la loi et la proposition de FH disent la même chose...

    Je pense que c'est une question primordiale de nos jours, et cela peut et doit faire partie des propositions des candidats, car il est important de prendre parti sur ce thème. Pas nécessairement de quoi en faire un clivage gauche / droite, mais cette proposition me semble sensée. Une telle loi permettrait d'éviter des suicides assistés, et beaucoup de souffrance. Mais en effet, elle devrait être encadrée, précisément et strictement. Comment, je ne sais pas, heureusement je ne suis pas le législateur... J'attends d'en apprendre davantage sur ces conditions.

    Donc sur le fond Gilles, je ne suis pas de votre avis. Et suis "septique" sur votre article !

  • Bravo élève avocate. J’apprécie. Si vous cherchez un stage ou des tuyaux, vous serez la bienvenue.

    Mais je ne suis pas d’accord du tout avec votre analyse.

    Le droit positif, c’est l’article L. 1111-10 :
    « Lorsqu'une personne, en phase avancée ou terminale d'une affection grave et incurable, quelle qu'en soit la cause, décide de limiter ou d'arrêter tout traitement, le médecin respecte sa volonté après l'avoir informée des conséquences de son choix. La décision du malade est inscrite dans son dossier médical.

    Autant vous dire que si on arrêt le traitement pendant une phase grave et incurable, c’est le décès. Avec l’article sur le double effet, la loi autorise à donner des sédatifs puissants, qui vont faire disparaitre les douleurs, mais qui créent un ralentissement du système nerveux, et la c’est le décès par arrêt respiratoire.

    La berceuse du marchand de sommeil Hollande, c’est :
    « Toute personne majeure en phase avancée ou terminale d'une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d'une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité ».

    L’arrêt du traitement actif (car il devient déraisonnable scientifiquement, ce que prohibe le Code de déontologie médicale) et le double effet, c’est accompagner vers la mort, dans un processus collectif et avec une décision individuelle du médecin.

    Donc, si les mots ont un sens, l’interprétation de la proposition 21 est une réécriture molle de la loi.

    Mais là où votre analyse est juste, c’est que vous déniaisez notre leader minimo. Il a écrit qu’il changeait la loi, et comme la loi permet – et encourage - à l’accompagnement actif vers la fin de vie, c’est que derrière son gros mensonge, il y a la proposition de Valls, qui est une légalisation de l’euthanasie.

    Hollande n’est pas sérieux, car il n’assume pas.

    :)

  • Bonjour Gilles,

    Je ne suis pas d'accord lorsque vous dites que la loi actuelle est adaptée à l'immense majorité des situations, à l'exception de deux ou trois cas qui focalisent l'attention.
    Je reconnais néanmoins l'efficacité du dispositif en toute fin de vie, pour abréger la souffrance.
    Le problème est en amont et permettez-moi de penser qu'il concerne un nombre non négligeable d'individus. Ces gens à qui l'on annonce un mal incurable et une fin proche, à quelques semaines ou quelques mois, qui n'ont pas encore connu la grande souffrance et qui souhaiteraient partir avant de s'infliger et d'offrir à leurs proches le spectacle de la déchéance et de l'agonie prolongée. Ces gens-là n'ont pas de solution légale en France aujourd'hui, et pourtant il me semble que leur demande est respectable et digne.

  • C'est une question qui mérite d'être posée, mais la réponse n'appartient pas aux politiques prêts à tout.

  • Certes Mathaf, mais le fait qu'elle figure dans un programme, même mal ficelé, même si la visée est démago (bien que je doute qu'il existe à ce jour une opinion forte en faveur de l'euthanasie active) peut contribuer à mettre en place, si l'auteur de la proposition est élu, un vrai travail sur le sujet.

    En passant merci pour les bulles à deux sous dont tu agrémentes les blogs, même si c'est dangereux, l'autre jour je riais comme un benêt en réunion à cause de Jean-Claude Latex.

  • hohoho, il ne vous a pas échappé que l'ex-enfariné (saluons le savoir faire de son service d'ordre) visitait aujourd'hui (devant la foule en délire) les hopitaux.

    Mais pourquoi n'a t il pas saisi l'occasion de développer l'une de ses deux propositions sur la santé? Cela eut été pourtant fort intéressant.

    Hollande est un brave gars, mais il est ici dans le role du post-UDF, syndic de copropriété des courants soc'. Un marchand du temple, rien de plus.

  • Gilles, vous me proposez un tuyau, voilà ma question : je passe cette année l'examen du CAPA. Auriez-vous des conseils à l'attention d'une élève avocate qui souhaite choisir le droit pénal comme matière de plaidoirie, mais qui n'est pas spécialisée dans cette matière ?

  • Hollande est dans l'incapacité de parler de sa proposition 21 qui est uniquement la part propotionnelle de dette andouille de Valls.

    Hollande est incapable d'assumer la proposition de Valls sur l'euthanasie. Alors, il enfumme.

    Les élections, c'est pour avril, et seuls comptent les résultats de l'économie. Si les résultats s'améliorent, Hollande sera éjecté, car le "normal" n'apporte rien.

  • Autre aspect des vues ajsutées et équilibrées de notre Hollande normal

    François Hollande a souligné que si Israël est l’objet de tant de critiques c’est qu’il constitue une grande démocratie »

    http://crif.org/fr/lecrifenaction/fran%C3%A7ois-hollande-re%C3%A7oit-le-crif

  • Le Monde fait son titre sur Hollande partisan de l’euthanasie, et raconte sa conversion après de grosses piqures faites par ses infirmières Fabius et Valls.

    Demain, on va donc interroger Hollande
    - Alors, vous êtes pour l’euthanasie
    - Oui, mais non, enfin un peu, mais avec un cadre légal et avec des conditions strictes et dans la dignité, et adoptée après concertation

    Prince de l'ambiguité

  • Ca n'a pas raté.

    les prospos de Letchimy: une polémique inutile

    Non, bien plus utile qu'un candidat à etre chef de classe en maternelle

  • Giscard disait déja à propos de la Mitte "le prince de l'équivoque", mais Hollande est tout juste un petit baronnet. Après la farine il lui manque une peu de levure pour faire un pain de "campagne".
    Letchimy grosse andouille.

  • Bonjour, Mathaf, je ne suis pas à une contradiction près, mais je vous prie de faire preuve d'un peu de respect envers M. François Mitterand. J'admire et respecte toujours cette personne.Oui, c'était un fin renard politique, machiavélique, montant les partis politiques les unes contre les autres et les détruisant, un homme d'une grande culture, même un peu mystique peut-être dans sa philosophie de vie.
    "Le Prince de l'équivoque" est un titre élogieux pour moi, ce n'est pas donné à tout le monde.

    Gracchus, tout dépend de l'interprétation. Vous trouvez Maître Devers haineux, moi, je trouve qu'il fait du Rabelais dans cet article. Pourquoi ? Tout simplement, la loi a déjà prévu ces cas à partir de la volonté du malade lui-même. Alors, avant de se lancer dans l'inepties, même si l'on est candidat, il faut quand même se renseigner un peu mieux, enfin, pas à M.Hollande mais à celui ou celle qui écrit ses discours. Manque de culture générale et juridique, Chère Madame ou Cher Monsieur ...

  • Voilà de la bonne info

    le rapport annuel de l'observatoire

    http://www.apmnews.com/documents/Rapport_ONFV_2011.pdf

  • pourquoi pas:)

  • Et on retrouve nickel les élucubrations de Hollande, qui dit tout et son contraire... et veut maintenant un "débat national". Ce mec est un vrai révulsif

    http://www.lejdd.fr/Societe/Sante/Actualite/Fin-de-vie-un-projet-de-loi-sans-doute-a-la-fin-de-l-annee-616742

  • Au moins sur ce sujet, il est à côté de ses pompes et pédale à côté de son pédalo... ;-))

  • Pas sérieux: ça se confirme hélas

    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/euthanasie-le-debat-citoyen-limite-a-l-avis-de-20-personnes_1307853.html

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu