La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

08/02/2012

Letchimy Président

Toujours hurler, ne jamais réfléchir, et surtout n’avoir aucune mémoire. Hier, à l’Assemblée nationale, Serge Letchimy a fait honneur au débat d’idées et au respect de l’histoire. Aussitôt, ça a fusé : pour flinguer, sur le mode sarkosyste ; pour paternaliser, sur le mode hollandiste. Vieil air bien connu : dans la société du mensonge, on condamne celui qui dit la vérité.

Mais qu’a donc dit Serge Letchimy ?petain_4.jpg

Respect pour le texte.

« Monsieur le Premier ministre,

« Nous savions que pour M. Guéant, la distance entre « immigration » et « invasion » est totalement inexistante, et qu'il peut savamment entretenir la confusion entre civilisation et régime politique.

« Ce n'est pas un dérapage. C’est une constante parfaitement volontaire. En clair : c'est un état d'esprit et c’est presque une croisade.

« La preuve c’est qu’il vient de s’autoproclamer protecteur d'une civilisation supérieure, la civilisation française, en déclarant du fond de son abîme, sans remords ni regrets, que «toutes les civilisations ne se valent pas ». Que certaines seraient plus « avancées » ou « supérieures » à d’autres.

« Non, monsieur Guéant, ce n est pas du bon sens». C’est simplement une injure faite à l’homme. C’est une négation de la richesse des aventures humaines. Et c’est un attentat contre le concert des peuples, des cultures et des civilisations.

« C’est triste de devoir le rappeler ici : Toutes les civilisations ont déployé d’une manière égale des ombres et des lumières.  Aucune civilisation ne détient l’apanage des ténèbres ou de l’auguste éclat. Aucun peuple n'a le monopole de la beauté, de la science, du progrès, et de l'intelligence.

« Montaigne disait que « Chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition ». J’y souscris. Et j’ajouterais que chaque culture, chaque civilisation, dans sa lutte permanente entre ses ombres et ses lumières, participe à l'humanisation de l’homme.

« Mais vous Monsieur Guéant, vous privilégiez l’ombre ! Vous nous ramenez, jour après jour, à ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration, au bout du long chapelet esclavagiste et colonial.

« Monsieur Guéant le régime nazi, si soucieux de purification, si hostile à toutes les différences, était-ce une civilisation ? La barbarie de l’esclavage et de la colonisation, portée par toute la chrétienté, était-ce une mission civilisatrice ?

« Il existe, M. le Premier Ministre, une France obscure qui cultive la nostalgie de cette époque. Mais, il en existe une autre : celle de Montaigne, de Montesquieu, de Condorcet, de Voltaire, de Schœlcher, de Hugo, de Césaire, de Fanon, et de bien d’autres encore. Une France qui nous invite à la reconnaissance que chaque homme, dans son identité et dans sa différence, porte l’humaine condition, et que c’est dans la différence que nous devons chercher le grand moteur de nos alliances.

« Vos déclarations ne sous-tendent pas une stratégie, un calcul politique médiocre et pitoyable.

« Votre seul but, Mr. Guéant, au mépris de l’éthique la plus élémentaire, c'est de vous servir de la récupération des voix du front national pour tenter d’installer une idéologie douteuse. C’est un jeu dangereux.  Un jeu ignoble qui vous a déjà anéanti mais qui nous insulte tous.

« Alors monsieur le premier ministre : Quand, mais quand donc votre ministre de l’intérieur cessera t-il de porter outrageusement atteinte à l’image de votre gouvernement et à l’honneur de la France ? »

Voilà le texte. Alors, ou est la faute ?

Merci, chères amies et chers amis, de réagir d’abord à la lecture du texte. Vous pouvez bien sûr réagir aussi aux commentaires excités ou lexomylisés, mais compte d’abord le texte.

Or, le texte est impeccable. Il a été prononcé par un élu de la République devant l’Assemblée nationale.

Autres textes, autre époque, même paysChantiers%20de%20la%20Jeunesse%20France%20Toujours%20Eric%201941%20ou%201942.jpg

Voici un autre discours, prononcé lui aussi devant l’Assemblée nationale. Respect pour le texte.

« Le régime nouveau sera une hiérarchie ne reposera plus sur l’idée fausse de l’égalité naturelle des hommes, mais sur l’idée nécessaire de l’égalité des « chances » données à tous les Français de prouver leur aptitude à « servir ».

« Seuls le travail et le talent deviendront le fondement de la hiérarchie française. Aucun préjugé défavorable n’atteindra un Français du fait de ses origines sociales, à la seule condition qu’il s’intègre dans la France nouvelle et qu’il lui apporte un concours sans réserve. On ne peut faire disparaître la lutte des classes, fatale à la nation, qu’en faisant disparaître les causes qui ont formé ces classes et les ont dressées les unes contre les autres

« Ainsi renaîtront les élites véritables que le régime passé a mis des années à détruire et qui constitueront les cadres nécessaires au développement du bien-être et de la dignité de tous.

« Certains craindront peut-être que la hiérarchie nouvelle détruise une liberté à laquelle ils tiennent et que leurs pères ont conquise au prix de leur sang.

« Qu’ils soient sans inquiétudes.

« L’autorité est nécessaire pour sauvegarder la liberté de l’Etat, garantie des libertés individuelles, en face des coalitions d’intérêts particuliers. Un peuple n’est plus libre, en dépit de ses bulletins de vote, dès que le Gouvernement, qu’il a librement porté au pouvoir, devient le prisonnier de ces coalitions.

« Que signifierait, la liberté – l’abstraite liberté – pour un ouvrier chômeur ou pour un petit patron ruiné, sinon la liberté de souffrir sans recours, au milieu d’une nation vaincue.

« Nous ne perdrons, en réalité, certaines apparences trompeuses de la liberté que pour mieux en sauver la substance ».

C’est le discours du criminel contre l’humanité (80 000 Juifs déportés en accord avec les nazis) et du traitre à la patrie, Philippe Pétain, le 11 octobre 1940.

La défense de la belle civilisation ? L’exposé des motifs de la loi constitutionnelle de juillet 1940 revendiquait le lien entre les valeurs éternelles de la France et la fierté de la race.

« La restauration de la hiérarchie des valeurs restera dans tous les domaines la tâche la plus urgente. Chaque Français de la métropole ou de l’Empire  doit être mis à la place où il servira le mieux notre pays. Une seule aristocratie sera reconnue, celle de l’intelligence, un seul mérite, le travail ; ils dirigeront le pays vers son nouveau destin, celui de la France éternelle, pour continuer l’œuvre sacrée des millénaires.

« Ainsi, notre pays, au lieu de se laisser abattre par l’épreuve, retrouvera par son effort et dans ses traditions la fierté de notre race ».

Pierre Laval a magnifié ce racisme fondé sur l’idée de préservation de la civilisation française. Lors d’une réunion tenue avec les maires du Cantal, le 9 novembre 1943, il avait été acclamé pour son racisme.

« Je parle dans un vieux pays de liberté et j’affirme que nous sommes entrés dans un conflit mondial pour des idées qui n’étaient pas les nôtres. Que la Russie ait son communisme chez  elle, cela la regarde, mais qu’elle garde son communisme. Que l’Allemagne ait son national-socialisme chez elle, cela la regarde, mais qu’elle garde son national-socialisme. Que l’Amérique et la Grande-Bretagne caressent des idéologies antifascistes, çà les regarde.

« Mais nous qui sommes Auvergnats, qui ne connaissons pas le fascisme, qui n’avons jamais subi l’empreinte d’aucune autre race que la vieille race de notre terroir, personne ne nous obligera à accepter ces idéologies ». 

Une idéologie qui a produit des lois criminelles françaisesPetain0.jpg

Avant même le premier statut des Juifs, la loi du 4 octobre 1940 organisait l’internement par mesure préfectorale des juifs étrangers, sans autre motif.  

« Art. 1. – Les ressortissants étrangers de race juive pourront, à dater de la promulgation de la présente loi, être internés dans des camps spéciaux par décision du préfet du département de leur résidence ».

Le premier statut d’octobre 1940 était mal rédigé. Le Maréchal Pétain et l’Amiral Darlan ont tout repris à zéro en créant par la loi du 29 mars 1941 le Commissariat général aux questions juives, qui grand technicien, a permis de faire adopter une série de textes de plus en plus précis et criminels, tous commentés avec science par les grands professeurs des universités, et appliqués avec conscience par la Cour de cassation et le Conseil d’Etat.

Voici l'article 1 de la loi du 17 novembre 1941.

« En vue d’éliminer toute influence juive dans l’économie nationale, le commissaire aux questions juives peut nommer un administrateur provisoire à :

« 1° Toute entreprise industrielle, commerciale, immobilière ou artisanale ;

« 2° Tout immeuble, droit immobilier ou droit au bail quelconque ;

« 3° Tout bien meuble, valeur mobilière ou droit mobilier quelconque.

« Lorsque ceux à qui ils appartiennent ou qui les dirigent ou certains d’entre eux ou lorsqu’ils ont été vendus ou cédés à des Juifs depuis le 23 mai 1940, dans des conditions n’assurant pas l’élimination de toute influence juive mais, dans ce dernier cas, à condition que la nomination de l’administrateur provisoire intervienne au plus tard un an à dater de la publication de la présente loi. »

L’Institut d’études des questions juives et ethno-racialesPropagande-Sto.jpg

Les lois contre les étrangers se sont également multipliées. La loi n° 941 du 16 décembre 1942 relative à protection maternelle et infantile s’ouvrait par un exposé des motifs qui est un éloge des politiques raciales :

« Monsieur le maréchal,

« La sauvegarde physique et morale de la race exige que des mesures énergiques soient prises en vue de réaliser une large protection préventive, sanitaire et sociale, destinée notamment à lutter contre la mortalité infantile… ».

L’arrêté du 10 novembre 1942 signé par Darquie de Pellepoix, commissaire aux questions juives crée une commission scientifique pour l’étude des questions de biologie raciale.

« Art. 1°. – Une commission scientifique pour l’étude des questions de biologie raciale est créée.

« Art. 2. – Sont nommés comme président M. Vacher de Lapouge ; comme vice-président : M. Saint-Germes ; comme secrétaire : M. Hayaux du Tilly ; sont désignés comme membres : MM. Achard, Renault, Bergougnoux, Cruveilhier, Héricault, Tanon, GuillermondFabre, Labroue, de Camas, Durnerin, Mettetal, Sarret, Leroy, Morei, Martial et Castille.

Cette commission aura une courte, mais fructueuse, existence : elle deviendra le 23 novembre 1942 l’Institut d’Anthropolo-Sociologie, inauguré le 22 décembre 1942 en présence de Darquier de Pellepoix, et largement subventionné par le Commissariat Général aux Questions Juives. Son président, Claude Vacher de Lapouge est le fils de Georges Vacher de Lapouge, théoricien du racisme.

Dans la foulée, seront créées deux organismes satellites : en direction de l’opinion, l’Union française pour la défense de la race, le 6 janvier 1943, et à destination de l’élite, l’Institut d’études des questions juives et ethno-raciales, dirigé par l’universitaire George Montandon, expert-ethnoracial auprès du CGQJ le 26 mars 1943.

Une chaire d’histoire du judaïsme est créée à la Sorbonne, et Henri Labrousse, son premier titulaire, auteur du pamphlet Voltaire antijuif, donnera son premier cours en décembre 1942. Parmi les autres enseignements de l’institut, on trouvait Gérard Mauger, eugénique et démographie, Arnaud Bernardini, spécialiste de généalogie sociale, Charles Laville, qui professait la "judéocratie", et Pierre Villemain, expert en "philosophie ethnoraciale".

*   *   *

Serge, tu as juste dit la vérité : l’histoire de notre pays porte dans son sang les crimes de lois qui se sont nourries des idéologies pourries qui vomissaient les civilisations qui ne leurs plaisaient pas. Mitterrand faisait fleurir la tombe de Pétain, et il a fallu attendre 1995 pour que Chirac reconnaisse la responsabilité de la France dans la déportation. Combien de temps faudra-t-il pour qu'elle reconnaisse sa rôle dans l’esclavagisme ou les crimes contre l’humanité qu’elle a commis en Algérie ?

Toute polémique n'est pas vaine. Ces dernières années, le pays s'est passionné pour des polémiques idiotes, souvent utilisées comme dérivatif. S'interroger sur les dangers des idéologies qui fondent l'action politique est en revanche très utile, et ne mérite ni des excuses, ni le mépris, mais la réplique. L'UMP ne peut impunément lancer le débat sur l'inégalité des civilisations, et refuser de répondre quand on lui rappelle les grandes maladies qu'ont connu les pays européens. On doit reconnaitre des réussites, de grandes réussites, mais on doit aussi chercher pourquoi ces grandes civilisations ont conduit à ce que l'Europe soit le berceau d'un des crimes les plus graves de l'histoire.

Sincèrement, merci Serge. Tu es un ami.

 

fanon_banner.jpg

Commentaires

"... le régime nazi, [...] la colonisation, portée par toute la chrétienté, ..."

À cette courte phrase, je mets des guillemets, je ne crois pas que les nazis étaient chrétiens, quant à la colonisation, elle était surtout portée par la cupidité ; mais bon, c'est un détail, pour le reste, c'est particulièrement juste, émouvant et bien écrit.

Il faudrait qu'il s'excuse ? Non mais... !

Écrit par : Sicotine | 08/02/2012

Lechtimy a du bien se faire plaisir en pondant sa dissertation ; quand est-ce qu'on arrêtera ces pitreries à l'assemblée ?

Écrit par : Mathaf Hacker | 08/02/2012

Détendez vous mon cher Maitre et prenez le temps de lire dette prose
Bouvard, Pécuchet et l’inégalité des civilisations
Une comédie politique en un acte

Publié le 08 février 2012 à 9:22 dans Société

Pecuchet, grâce au ciel, avait conservé un vieil habit de cérémonies à collet de velours, deux cravates blanches et des gants noirs. Bouvard mit sa redingote bleue, un gilet de nankin, des souliers de castor. Ils étaient fort émus quand ils traversèrent le village et arrivèrent à l’hôtel de la croix d’or. Comme il faisait une chaleur étouffante, ils s’installèrent à une table du fond, sous les galeries de bois latérales du premier étage, et commandèrent à boire. Bouvard, qui avait des goûts simples, demanda au garçon un gros vin du Languedoc, l’un de ces picrates ordinaires que l’on vend dans des flacons épais ornés de petites étoiles, et qui réjouissent le cœur de ceux qui ont l’estomac assez solide. Pécuchet, en revanche, voulant faire honneur à leurs retrouvailles, exigea ce que le comte de Faverges appelait jadis « une bouteille de derrière les fagots ». Il était prêt à ne pas regarder à la dépense. Le garçon ne se le fit pas dire, et lui ramena un Château Pétrus mis en bouteille sous l’Empire, dont il remplit son verre jusqu’au bord. Alors que Bouvard buvait en grimaçant comme un apache, Pécuchet savourait son nectar à petites gorgées gourmandes, avant de déclarer à son ami :

- Décidément, je ne vous comprendrais jamais. Pourquoi avoir, en ce jour béni, repris comme à l’habitude votre piquette ordinaire ?

- Mais enfin, mon cher, c’est parce qu’elle vaut bien la vôtre.

- Que voulez-vous dire par là ?

- Je veux dire, que mon vin est aussi bon que celui que vous buvez, et que vous n’avez pas le droit de dire le contraire.

- Vous voulez rire ? Je n’aurais pas le droit de dire que le mien est meilleur ?

- Non, pas le droit, car tous les vins se valent, puisqu’ils ont été faits par des hommes, lesquels, proclame l’article premier de la Déclaration des droits de notre grande Révolution, sont nés libres et égaux. Affirmer que les vins ne se valent pas suppose donc que ne se valent pas non plus ceux qui les ont fabriqués : c’est, en somme, renier les principes les plus incontestables et les plus sacrés, et affirmer que les hommes, comme les vins, sont inégaux entre eux. En déclarant un vin supérieur à un autre, vous insultez les droits de l’homme, vous pactisez avec la réaction, le Syllabus, l’obscurantisme. « Vous privilégiez l’ombre, vous nous ramenez jour après jour à ces idéologies européennes qui ont donné naissance aux camps de concentration » .

- Pourtant, rétorqua Pécuchet, tout penaud, et qui commençait à craindre que son ami cessât de le prendre pour un vrai républicain, vous ne contesterez pas que son goût est plus agréable, plus subtil, plus délicat, que sais-je ?

- Bah, qu’est-ce donc que le goût ? Je vous dis que je préfère le mien, tout en sachant qu’il vaut le vôtre, ni plus, ni moins.

- Tout de même, vous ne me refuserez pas que mon Pétrus est plus pur ?

- Mais enfin, mon cher, « le régime nazi, si soucieux de purification, était-ce une civilisation ? »

- Je ne comprends rien à ce que vous dites, rétorqua Pécuchet, interloqué, et qui, pour se donner du cœur avala d’un trait ce qui restait dans son verre.

- Moi non plus, lui avoua Bouvard. Cela m’est venu comme ça. Mais ça ne change rien au problème. Dire qu’un vin est meilleur qu’un autre,
« C’est un jeu dangereux », qui consiste à flatter « une France obscure qui cultive la nostalgie de cette époque ».

- Mais quelle époque ?

- Allons, cessez de m’interrompre sans arrêt avec ces questions oiseuses. Ce que vous dites, très cher, « Ce n’est pas un dérapage. C’est une constante parfaitement volontaire. En clair, c’est un état d’esprit et c’est presque une croisade ». Comparer les vins, c’est pour moi « un recul historique ».

- Mais alors, s’enquit Pécuchet, honteux comme jamais, comment faire pour être un bon républicain ?

Bouvard se redressa, planta ses pouces dans les poches de son gilet de nankin, et son regard bleuâtre dans celui de son ami. « Je ne vois que deux choses. Reconnaître que vous aviez tort, et accepter que nous échangions nos bouteilles. »

Écrit par : antimythe | 08/02/2012

Mon Cher Antimythe

Merci pour cette bonne lecture, mais je voulais m’assurer d’une chose : que vous ne vous êtes pas trompé de blog.

Je n’ai jamais dit que toutes les civilisations se valent.

Je dis simplement :
- que l’étudiant en première année en anthropologie Guéant n’a aucune connaissance et que la seule chose qui l’intéresse et de faire de la provoc antimuslim
- que si on veut parler des civilisations, il faut aussi regarder la sienne et j’ai de la civilisation UMP et félicité serge pour avoir rappelé qq réalités quant au mythe de la civilisation géniale de la France éternelle

Écrit par : gilles | 08/02/2012

Que toutes les civilisations ne soit pas clean ,c'est une certitude mais pour le démontrer faut
t il recycler a chaque fois Vichy,le nazisme et l'esclavagisme ? Pour autant ,il vaut mieux aujourd'hui vivre dans certaines civilisations que dans d'autres et ce n'est injurieux pour personne que de dire cela .....Même si toutes les civilisations évoluent,au fil du temps,a un moment toute n'ont pas les mêmes valeurs en terme de liberté,d'égalité et de fraternité .....C'est d'ailleurs pour ces raisons que nous accueillons des réfugiés et immigrants en si grand nombre
Cela vise t'il les musulmans,? Peut être, mais pas tous ...Seulement ,ceux qui bafouent les principes ce dessus évoqués... En faisant l'amalgame,les barbus sont bien a l'abri noyés dans la masse victimaire généraliste ... Et sauf a ce que l'ensemble des musulmans refusent nos principes républicain,la victimisation n'a pas de sens ......Gueant fait de la provocation,imbécile et contre productive,car c'est Lepen qui en récoltera les fruits

Écrit par : antimythe | 08/02/2012

Un seul mot : Merci cher confrère

Écrit par : RH | 08/02/2012

Je ne voterai pas pour Hollande.

Un type qui caresse dans le sens du poil un état raciste menant une sanglante épuration ethnique, comme Israël et ses soutiens douteux du CRIF, n'aura pas ma voix.

http://religion.blog.lemonde.fr/2012/02/02/hollande-a-recu-le-crif-qui-recoit-sarkozy/

Écrit par : Marianne | 08/02/2012

http://www.rue89.com/2012/02/08/lislamophobie-la-solution-unique-tous-les-problemes-de-la-france-229206
J'ai trouvé excellent ce texte.

Écrit par : Adriana | 08/02/2012

Discours onaniste, décalé et même déviant. C'est tout ce qu'ils ont à dire et à faire ?

Écrit par : Mathaf Hacker | 09/02/2012

Les dernières provocations intello prétentieuses de Guéant ne sauraient nous faire oublier le pitoyable "discours de Dakar", péroré par Sarkozy mais très certainement écrit par une de nos "éminences brunes", Guainot ou Guéant !
C'est une constante chez ces sales types de droite: ils feignent de prétendre dire des évidences, quand ce sont en réalité de bonnes grosses ficelles racistes et haineuses.
Il jouent les penseurs politiques effarouchés, là où il y a savant mélange de provoc et d'idéologie élitiste blanche, celle qui fleurit aux Etats-unis avec cette droite républicaine ultra...
Ce Guéant est vraiment un type sinistre. On en vient à regretter Hortefeux...c'est dire !!
Merci à Letchimy pour son coup de gueule, et à Gilles pour avoir rétabli la vérité du discours "dans son jus", alors que les Médias ne mettent en exergue qu'un raccourci mensonger et réducteur, ressassé à la radio et à télévision, ce qui montre entre parenthèses le degré de main-mise du führer sur l'information...

Écrit par : longlongjohn | 09/02/2012

Oui c'est un bon bonhomme et un discours clair et net.
Merci de l'avoir publié.
Les foutriquets du Fouquet's et leurs porte flingues vont bientôt devoir jouer profil bas.
Quand à Hollande, il EST socialiste, je ne vois pas quoi dire d'autre...

Écrit par : yesroll | 09/02/2012

Le député de Martinique a rencontré le ministre de l'Intérieur mercredi, dans les bureaux du président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer. "Je suis resté sur une position sans concession, ferme et nette", at-il déclaré.

Écrit par : gilles | 09/02/2012

Il n’y a pas lieu de revenir sans cesse au rôle de la France dans l’esclavagisme, dans le génocide juif en Europe et dans les crimes contre l’humanité commis en Algérie.

Le blog qui a vocation a traiter de l’actualité n’en abuse pas.

Mais quand le ministre de l’intérieur, avec l’appui du président de la république, vante la supériorité de la civilisation française, et il est normal de lui rappeler quelques réalités historiques qui devraient le ramener à un peu plus de modestie. Car, amant bien mon pays, je suis très malheureux quand je vois ses responsables qui se la jouent « le coq chantant les pieds bien plantés dans la fiente »

Écrit par : gilles | 09/02/2012

ENCORE UN APPEL DU PIED POURVU DE GROS SABOTS ! alors que le monarque-président ne s'est pas encore déclaré à ses sujets... mais à Frau Merkel.
Gageons que d'ici le mois de mai et même jusqu'à l'entre-deux tours, nous écoperons encore maintes tempêtes dans verres d'eau, bénitiers et auges malodorantes.
Pour s'attaquer à la fange il faudra alors s'armer de pinces à linge pour le nez et de bravitude !

Écrit par : Si Lex | 09/02/2012

"Rue89" :

- "Guéant ! Quand le ministre de l'Intérieur tente de s'expliquer sur sa petite phrase sur la "civilisation", il s'enfonce. Mardi matin sur Canal +, il a précisé qu'il ne visait pas la "civilisation musulmane" mais ... "la religion musulmane".

No comment!

Écrit par : Sicotine | 09/02/2012

Pour Guéant ce n'est pas bienvenue chez Lechtimy...

Écrit par : Mathaf Hacker | 09/02/2012

Il paraît que Gueant n'a meme pas été l'auteur de facto de son beau texte. Il s'est fait fabriqué par qqn d'autre.
Un philosophe de l'ecole BHL
http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/02/08/civilisations-la-plume-de-gueant-sappelle-yves-roucaute-229179
Bardé de diplomes pour finalement ecrire un texte bardé de betises !
Si on lit la continuation de son discours . Il dit que il y a des civilisations que CHOISISSENT la tyrannie.
Or , on NE CHOISIT pas on la SUBIT, ce qui est BIEN different comme concept.

Finalement, un type que n'arrive meme pas a etre l'auteur de ce qu'il dit, pour moi c'est le dernier degrée d'une personne bete et ignorante.

Je leur conseille de lire Levy-Strauss (un Claude infiniment superieur a son homologue au gvt ) pour palier a leur betise, si cela peut etre posible vu leur niveau d'ntelligence.

http://www.philo5.com/Les%20vrais%20penseurs/08%20-%20Claude%20Levi-Strauss.htm

>>Il n'y a pas de civilisation « primitive » ni de civilisation « évoluée » ; il n'y a que des réponses différentes à des problèmes fondamentaux et identiques. Non seulement les « sauvages » pensent, mais la « pensée sauvage » n'est pas inférieure à la nôtre, et elle est fort complexe ; simplement, elle ne fonctionne pas comme la nôtre. « La pensée occidentale, dit Lévi-Strauss, est déterminée par l'intelligible : nous évacuons nos sensations pour manipuler des concepts. À l'inverse, la pensée sauvage calcule, non pas avec des données abstraites, mais avec l'enseignement de l'expérience sensible : odeurs, textures, couleurs ». Dans les deux cas, l'homme s'emploie à déchiffrer l'Univers, et la pensée sauvage, à sa manière, y parvient aussi bien que la pensée moderne.

Écrit par : Adriana | 09/02/2012

Hollande le grand héros de la lutte contre le monde de l'argent est allé se faire sacrer par BHL au restaurant Laurent: menu de base à 165 €. Le grand capital tremble...et nous on est mort de rire devant ce bal des bouffons

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/315883-hollande-dejeune-avec-bhl-ce-retour-a-la-gauche-caviar-est-une-erreur-tactique.html

Écrit par : gilles | 09/02/2012

L’an dernier, la France s’est passionnée pendant une semaine sur l’ouverture d’un Quick hallal à Roubaix

Aujourd’hui, il y a débat sur la civilisation française, et on me dit « c’est n’importe quoi, aucun intérêt ».

L’un des 58 porte parole du leader minimo déplore : ce débat détourne l’attention des français sur les vrais pb, dont le chomage. Rigolo. Non, débattons, et voyons où en sont les idéologies. Le PS hollandais redoute une seule chose : on verra qu’il a la même idéologie que l’UMP.

Il y a une approche simple: la gauche a hurlé quand sarko faisait adopter certaines lois. Ces lois seront elles annulées?

On commence:
- loi sur l hospitalisation en psychiatrie sous contrainte
- création de 30 000 places de prison

Allo ?

Écrit par : gilles | 09/02/2012

Claude Levi-Strauss, auteur de "Les structures élémentaires de la parenté", un livre difficile à lire... mais nécessaire à l'école de connaitre...

Écrit par : Sicotine | 09/02/2012

Et je rajouterais, Gilles, toutes les couches liberticides qu'a apportées la marée noire (ou brune) sarkoziste depuis 2007. En particulier cette prise d'ADN dite "obligatoire" pour tout gardé à vue, qui a vallu à notre courageux syndicaliste de Continental une amende, dont il peut être fier car c'est le prix de la dignité et de la liberté.
Quelque part, ce qui me gêne, dans ce dernier débat, c'est qu'on tombe à bras raccourcis sur Guéant pour sa déclaration (très conne il est vrai) sur les civilisations, alors que ses projets délirants de fichage des citoyens n'éveillent aucune passion...

Écrit par : longlongjohn | 09/02/2012

Exact, il va falloir tout suivre, mais quand un Pdt Rep et un ministre de l'Intérieur engagent le débat sur la supériorité de notre civilisation, il ne faut pas me dire que c'est pour rire. Ca sera la trame de la campagne, et si la gauche ... j'allais diure la gauche officielle - ne sait pas répliquer sur le fond, elle ramassera toutes les conséquences. Plein les dents, assuré.

A part sa déclaration à la Don Quichotte sur son combat contre le mur de l'argent, Hollande ne se pose sur aucun principe. Le PS est purement et simplement une droite qui masque les travers les plus voyant, rien de plus. Hollande a toujours fait çà - les discussions pour trouver les aménagements pour que ça passe - mais il le faisait au sein du PS. Là c'est bien différent.

Je crois que sa méthode est inadaptée. Le PS est-il encore le PS s'il ne sait pas définir une idéologie, s'il ne sait pas répondre à cette affirmation de Guéant de la supériorité de la civilisation ?

Si la Gauche était une gestionnaire géniale qui puisse vraiment trouver des solutions remarquables pour la croissance économique et le chomage, elle pourrait laisser la politique. Mais si elle peut faire mieux, je le crois volontiers et Sapin me parait l'un des bons de l'équipe, ce ne sera pas transcendental. Aussi, déserter le débat idéologique pour la bonne gestion n'est pas bon.

Écrit par : gilles | 09/02/2012

La pensée sauvage, merveilleux livre de Levi Strauss que j'ai dévoré il y a longtemps et que je recommande à tous.

Écrit par : Mathaf Hacker | 09/02/2012

L’an dernier, la France s’est passionnée pendant une semaine sur l’ouverture d’un Quick hallal à Roubaix

C'est pratiquement rien a coté de tous ceux ( la France entiere, et moi avec) qui ont debattu pendant des long , long mois ad nauseum les histoires de DSK.
je dirais em comparaison (la taille de l'univers infini comparé a celle de la planete terre).

Inutile de dire que malheureusement c'est ne pas fini. eh non, est-ce que cela va un jour finir? j'attend a la prochaine vague, fin fevrier avec son audience qui fera le bonheur de tous ceux qui n'ont pas encore se ressasi dudit personnage.

j'aurais preferé debattre sur la planete neburu, le calendrier azteque, tant qu'on va debattre des choses inutiles, mais bon la fin de la planete n'est pas a l hauteur des histoires et les details de ce qui s'est passé dans la chambre du sofitel.
Niburu va passer, le monde va finir et personne ne va meme pas remarquer.

Écrit par : adriana | 09/02/2012

Adriana,

Une nouvelle technologie :

http://www.youtube.com/embed/Q_uaI28LGJk

Écrit par : Mathaf Hacker | 09/02/2012

Lol
Le mec sans lunettes serait plus mangeable. Ils aurait pu mettre un type plus mignon. :(
Il des beaux espagnols quan meme.


Mais je prefere cette technologie plus ancienne.

http://www.youtube.com/watch?v=y2Hz8dhQw8Q&feature=youtube_gdata_player

Alors, la vague de froid , c'est toi le responsable? :)

Écrit par : Adriana | 10/02/2012

Je me permet de donner le lien de cette pétition de soutien à M. Letchimy, qui risque des sanctions de l'Assemblée Nationale.
http://www.petitions24.net/aucune_excuse_aucune_sanction_soutien_total_a_m_letchimy
et un article de Rue89 qui en parle :
http://www.rue89.com/2012/02/12/pas-de-sanction-contre-serge-letchimy-qui-sauve-lhonneur-de-lassemblee-229307

Je crois que nous aurons besoin d'être nombreux à le soutenir.

Écrit par : Archicham | 12/02/2012

A découvrir !

Un collectif de doctorants de l'EHESS et de Paris 8 lance un appel au ministre de l'Intérieur après ses propos sur les civilisations: "Oublions la peur de l'autre. Infusons collectivement nos pensées pour nous reciviliser."

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/claude-gueant-cessez-les-mauvaises-guerres-de-l-identitarisme_1079598.html

Écrit par : sosso-massaï | 14/02/2012

Une chose reste évidente, surtout quand on entend certains de nos sinistres ministres:
- Le vieux maréchal déjanté veille sur nous!

Écrit par : Thierry Bressol R/O | 18/02/2012

Il aura eu son quart d'heure de célébrité, le petit con.

Écrit par : Mathaf Hacker | 18/02/2012

je trouve Mathaf un peu sévère vis à vis de Guéant

Écrit par : gilles | 18/02/2012

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu