Avertir le modérateur

  • Vente d’objets de torture : Des malades !

    Meyssonnier.jpgVous êtes intéressés par les ventes publiques, pour acheter pas cher des objets de collection ? Le commissaire priseur Bertrand Cornette de Saint Cyr proposait à la vente ce 3 avril à Paris, « dans le cadre de prestige de l'hôtel Salomon de Rothschild », une collection d’objets consacrés à la torture et aux exécutions capitales.  Il a fallu une intervention de Mitterrand après des protestations venues d’Alger pour mettre fin à ce délire marchand.

    La vente concernait la collection de Fernand Meysonnier, l’un des derniers bourreaux de notre belle et donneuse de leçons République Française. Passionné de son métier, il avait collectionné d’objets sur la guillotine, le bagne, la prison, la peine de mort. Au total, 300 pièces.

    Vous trouverez ci-dessous le lien pour le catalogue, mais voici quelques objets mis à la vente par Bertrand Cornette de Saint Cyr.

    600 – Corde de pendaison britannique torsadée

    Renforcée de peau, avec inscription au stylo « Syd Dernley 29th may 1982 » et signature. Long 304 cm. On joint deux entraves en cuir, pour les mains et les pieds, à boucles rouleau à un ardillon.1 200 - 1 500 €

    629. Vierge de fer ou de Nuremberg

    La vierge de fer est un instrument de torture, ayant la forme d’un sarcophage en fer garni en plusieurs endroits de longues pointes acérées qui transpercent progressivement la victime lorsque le couvercle se referme. 600-800 €.

    Toute une série de boulets de bagnard en fonte, avec la chaîne  et le numéro… Des trucs pour écraser les mains, étouffer, distendre les membres, tuer par d’atroces souffrances. De partout, la torture, l’inhumanité et la mort.

    Le vendeur est la fille du bourreau, Taina Meyssonnier, qui explique sur le catalogue : « C’est avec une certaine émotion que j’écris ces quelques lignes. Mon père, Fernand Meysonnier, exécuteur des arrêts criminels de 1957 à 1961, a occupé une fonction peu ordinaire». Elle décrit un homme « sensible, jovial, enthousiaste ».chaise-dite-de-tribunal-1332518141396348.jpg

    Un règlement européen n° 1236/2005 du Conseil du 27 juin 2005 concernant le commerce de certains biens susceptibles d’être utilisés en vue d’infliger la peine capitale, la torture ou d’autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants interdit ou, selon le cas, soumet à autorisation administrative l'importation et l'exportation hors du territoire de l'Union européenne de cette catégorie d'objets. Mais là, on vend sur place, et « c’est légal » bêle Bertrand Cornette de Saint Cyr.

    Fernand Meyssonnier était un serviteur de l’Etat, avec à son actif 198 exécutions judiciaires en Algérie entre 1957 et 1962.  Il était surnommé « le bourreau d'Alger ». Dans Paroles de bourreau, publié en 2002, il explique avoir tranché des têtes « à la chaîne, en majorité des terroristes FLN, poseurs de bombes ». C’étaient les ordres des beaux esprits de la SFIO. L’Algérie, c’était la France, et il fallait bien civiliser ces arabes, non ?

    Le sinistre de la Culture Mitterrand Frédéric a publié un communiqué faisant part « de sa vive désapprobation », et  Bertrand Cornette de Saint Cyr s’est aussitôt couché : « La vente est légale mais nous avons pris la décision de la suspendre ».

    Avec une corde de pendu, banane ?

    instrument-pour-la-question.jpg

  • Pourquoi ne pas voter Mélenchon ?

    democratie_en_chantier_web.jpg« Et toi, tu voteras pour qui ? » Il y a quelques semaines, la réponse était : « Hollande, car il faut se débarrasser de Sarko ». Depuis quelques temps, la réponse devient : « Mélenchon, ce n’est pas mal… ».

    Elire Hollande, ok, mais pour quelle politique ?

    Sur le plan économique, Hollande et Sarko sont kif-kif. Hollande prendrait quelques mesures pour faire « Gauche », mais ça ne serait qu’à la marge. Nous vivons une accalmie, mais les problèmes sont devant nous, et le président élu devra gérer la dette. C’est-à-dire qu’Hollande devrait, comme Sarko, emprunter des sommes colossales pour payer les intérêts de la dette, donc être gentil avec les banques, et donc suivre la politique de Merkel.

    Sur le plan de la politique extérieure, le PS est plus atlantiste que l’UMP. Il reste à Droite des réminiscences gaullistes, et Sarko est plus sérieux qu’Hollande sur ce domaine. La manière dont Fabius s’est fait traiter en Chine en dit long.

    Sur le plan social, Sarko est à moins dix. Mais où en est Hollande ? Il a été le premier « leader » de la Gauche à préconiser comme solution de limiter l’immigration légale en France. Trop d’immigrés légaux ! Ca, ça ne passe pas. Il n’a aucun plan pour les régularisations d’étrangers, et pour les banlieues, il patauge toujours avec ses messes folles sur l’intégration, rêvée comme du blanchiment d’arabes. Les soc’ se croient tellement supérieurs qu’ils sont incapables de comprendre l’égalité ! Question « laïcité », c’est la dénonciation obstinée de l’islam comme religion mère de tous les dangers, à un point tel qu’il faut inscrire la loi de 1905 dans la constitution. Justice, logement, pauvreté ? Rien de structuré, juste de belles idées creuses, et saupoudrées de « dignité ». Sarko est dans le dérapage permanent, mais on fait casser ses lois liberticides les unes après les autres. Alors, où est réellement la différence ? 023.gif

    La méthode du PS est de culpabiliser l’électorat de Gauche sur le thème : « Tu es obligé de voter pour moi, même si tu ne m’aimes pas, sinon ce sera toi le responsable de la réélection de Sarko ». Assez, stop : la Gauche n’a d’avenir que si elle se débarrasse du PS. Ca ne sera pas simple, mais ça vaut la peine de s'en occuper.

    La preuve par neuf de la nullité d’Hollande, c’est son incapacité à emballer cette campagne des présidentielles. Il est consternant qu’avec un adversaire aussi carbonisé que Sarko, Hollande piétine et soit incapable de créer l’adhésion autour de lui. Coincé dans sa bulle, se répétant tous les matins « je suis le meilleur », avec son entourage d’ectoplasmes émerveillés, frétillant devant leur étiquette « gauche morale ». Depuis Jospin, c’est la même salade : le PS sait mieux que le peuple, et le peuple doit gentiment aller vers lui. Non, c’est dans l’autre sens que çà marche.  

    Alors, Mélenchon... Bravo, tout simplement bravo. Voilà quelqu’un à qui on donne la possibilité de faire campagne,… eh bien il fait campagne. Une petite équipe, des idées, le goût de la conquête, et c’est parti en cherchant à élargir les cercles.  

    Il y a des pro-Mélenchon du premier jour - Le Front de Gauche - et je n’en suis pas, loin de là. Ses propositions économiques et son Europe d’un autre temps, ce n’est pas mon truc. Je me méfie beaucoup aussi du rôle qu’il a toujours joué dans le PS, de rabatteur de voix à Gauche pour ensuite négocier des majorités improbables. Donc pas d’enthousiasme, mais le réalisme du démocrate.

    Je dois lui reconnaître deux choses. D’abord, il a su attaquer le FN alors que le PS n’a jamais fait que de la figuration. Ensuite, il a créé dans cette campagne un rassemblement qui va bien au-delà du pré-carré du « Front de Gauche ». C’est là qu’il se passe quelque chose, à Gauche mais bien à côté du PS. C'est là qu'affluent tant d'amies et d'amis. Il y a trois ans, les Verts avaient atteint 16%, talonnant le PS. Aujourd’hui, Cohn-Bendit candidat aurait pu taper très haut aussi.

    262.gifC’est dire que la question du programme est dépassée. Elle existe, mais elle n’est pas centrale. La réalité, tout simple, est qu’il existe une Gauche de la vraie société, qui croie à la solidarité, et qui se détourne d’un PS redevenu la SFIO, avec en figures de proue, ses impayables roitelets locaux et leurs têtes de concierges éduqués.

    La chanson du PS ces jours-ci va être un nouveau couplet de maître chanteur : « On a compris le message, mais avec Mélenchon trop haut, ça va faire fuir le centre, et Hollande sera marron au second tour ». Ca, mes amis, c’est votre problème, pas le nôtre ! C’est vous qui avec DSK, puis Hollande, avez choisi le candidat le plus blafard pour ne faire peur à personne. C’est vous qui avez organisé cette campagne de planqués, attendant la chute de Sarko. Et si Hollande veut commencer une belle campagne, décidé à regarder la société qu’elle est, et à lui répondre…. après tout, il lui reste encore quatre semaines… Au lieu de pleurnicher sur Mélenchon, qu'ils se bougent ! Rien ne leur interdit d'emballer la campagne.

    Se débarrasser du PS, ce rentier d’un moralisme amoral, prendra plus de cinq minutes. Il ne suffira pas d’une campagne électorale, et l’essentiel viendra du mouvement social. Collectivement, individuellement, sur tous les terrains de la vie, en s’emparant des droits pour les défendre, pour en créer d’autres, pour imaginer de nouvelles solidarités dans un monde qui va si vite.

    Pour le moment, c’est un temps fort de la démocratie. Chacun s’exprime et vote, en toute liberté. Ca permettra de savoir où on en est.  

  • L’UMP impose l’ordre moral à La Réunion

    90caa8774c2d7990413990b7ad37b3b7.jpgL’UMP devrait prendre pour emblème le faisan tellement sa politique est faisandée. L’andouille du jour s’appelle Didier Robert, et c’est le digne président du conseil régional de La Réunion.

    Cette buse vient de retirer la subvention de 150 000 euros qui avait été allouée au festival de musique Sakifo, le plus important de La Réunion. La somme représente à peu près le tiers du budget, et c’est le festival lui-même qui est menacé.

    Motif du l’ahuri Didier Robert ? « J'ai été élu pour défendre des valeurs. Ces valeurs, ce sont celles de la famille, de la tolérance, du vivre ensemble». Je croyais que les élus devaient appliquer la loi, mais celui-là pense pouvoir imposer sa morale à la noix : « La violence verbale, les appels à la haine, au viol, à la pédophilie, à la violence physique portés par l'un des artistes invité du Sakifo 2012 ne peuvent obtenir ma caution. Quelle serait notre attitude face à des personnes prônant aujourd'hui l'extermination des juifs, des musulmans, des catholiques, des orthodoxes, des tamouls et des autres ? »

    J’ai tout de suite fait le lien avec l’actualité, avec des cibles évidentes.

    L’attaque contre les valeurs de la famille, c’est DSK qui traite les femmes de « matériel », et ce « matériel » dénonce sur PV un défoulement sexuel, bestial.

    La violence verbale, c’est Sarko pour qui un arabe est un « musulman d’apparence », même quand c’est un kabyle catholique. Ce n’est plus l’habit qui fait le moine, c’est la couleur de sa peau.

    L’appel à la haine, c’est Marine, la misérable gérante de la SARL Le Pen qui tente de se refaire une santé en vomissant que Mohamed Mehar « se considérait comme musulman avant d’être français », ce qui signifie que les musulmans sont des sauvages que la France essaie de civiliser.

    En toute logique, ces déclarations appelleraient trois procès, certes,... Mais pourquoi avoir retiré la subvention ? Je crains d'être sur une fausse piste.

    En fait, ce retrait de subvention ne doit rien à ces propos indignes, mais à une œuvre de création, une chanson,… et qui date de 2009. Trois ans pour que ça remonte au cerveau de notre ectoplasme UMP. 23418053_3472480.jpg

    La chanson, c’est Sale pute, et le chanteur Orelsan. Un mec raconte sa séparation, son désarroi, et sa haine contre son ex-devenue une « sale pute ». C’est d’une grande originalité, car aucun artiste n’avait traité cette question…  

    Le chœur des nouilles hexagonales, de Ségo à Ni Putes Ni Soumises – cette Académie des sciences associales – avait poussé des petits cris, et Orelsan avait expliqué sur Rue 89 : « Je comprends que ça ait pu heurter certaines personnes et c'est dommage et je m'excuse auprès de ces personnes mais j'ai le droit d'avoir fait cette chanson, c'est une fiction et je ne regrette pas de l’avoir fait ».

    Depuis, il a repris ses concerts. Il sera à l’Olympia en mai, aux Solidays en juin, et il a récupéré deux victoires de la musique 2012.

    On se retrouve ainsi avec une bonne grosse censure, au nom de l’ordre moral. La problématique est archiconnue : on laisse le mec s’exprimer, et s’il y a abus de la liberté d’expression, on engage un procès, mais on n’interdit pas a priori.

    Le grand mérite de l’artiste est de savoir dire les choses. Décrire le désarroi d’un mec abandonné, montrer comment un amour blessé fait basculer dans la violence, c’est dire ce qui se passe, mais ce n’est pas l’encourager.

    S’il veut être cohérent – hypothèse d’école – l’UMP Didier Robert doit envoyer demain ses brigades morales pour faire retirer des librairies les œuvres de Sade, publiées La Pléiade, J’irai cracher sur vos tombes de Boris Vian, Bagatelles pour un massacre de Céline ou Les Fleurs du Mal, de Baudelaire.   

    Cette décision est ouvertement illégale, la jurisprudence étant établie pour dire que doivent s’exprimer toutes les idées « même celles qui choquent, qui heurtent ou qui blessent » (CEDH, Handyside, 1976). Un petit référé devant le tribunal administratif – la procédure est urgente car le retrait de subvention met en péril l’existence du festival – remettrait un peu de méthode dans la tête de notre agité de l’ordre moral.

    Je pense d’ailleurs que les élus PS de la région vont être les premiers à protester, car le PS est le grand ami des artistes, non ?

    Alors, DSK, Sarko et Le Pen blanchis, pendant qu’Oreslan est censuré... Juvénal, le poète romain l’avait si bien dit : « La censure pardonne aux corbeaux et poursuit les colombes ».

    gouvernement_ordre_moral.jpg

    Le maréchal Mac Mahon, gouvernement de l'ordre moral, 1873-1877 

  • DSK : A Lille, on pêche le maquereau

    prostituee_service_public.jpgProxénétisme…  ce n’est pas l’infraction que je croise tous les jours, alors je suis parti aux renseignements. Comment la loi asticote-t-elle les maquereaux ?

    J’ai commencé par mon vénérable « Droit pénal spécial » de Merle et Vitu, précieusement gardé de mes douces années universitaires, voici plus d’un quart de siècle. A l’époque, le Législateur ne souffrait pas d’incontinence et la lecture du droit pénal reposait sur des principes structurants, très proches de l’humanisme. S’agissant des julots, mes amis Merle et Vitu n’étaient pas trop élogieux : « Plus que la prostituée, le proxénète est un individu dangereux, paresseux, débauché, participant à toutes les formes de la délinquance : trafic de stupéfiants, de publications obscènes ou d'armes, escroqueries, vols, faux-monnayage, meurtres, etc. »

    Je me suis dit qu’ils étaient peut-être un peu grognons quand ils ont écrit cette page, et je suis allé cherché le texte international de référence, la Convention ONU pour la répression de la traite des être humains et de l’exploitation de la prostitution du 2 décembre 1949. Mais là non plus, l’air n’est pas bon pour les harengs : « Considérant que la prostitution et le mal qui l'accompagne, à savoir la traite des êtres humains en vue de la prostitution, sont incompatibles avec la dignité et la valeur de la personne humaine et mettent en danger le bien-être de l'individu, de la famille et de la communauté ».Le_Plaisir.jpg

    Pas fameux... Voyons du côté de la loi.

    Le Code pénal fixe le tarif de base à 7 ans, avec l’article 225-5.  Pour constituer l'infraction de proxénétisme, il nous faut une petite valse avec la prostitution,  la facilitation ou le profit de cette prostitution, et l’intention de participer à cette valse des marloux.  

    « Le proxénétisme est le fait, par quiconque, de quelque manière que ce soit :

    « 1° D'aider, d'assister ou de protéger la prostitution d'autrui ;

    « 2° De tirer profit de la prostitution d'autrui, d'en partager les produits ou de recevoir des subsides d'une personne se livrant habituellement à la prostitution ;

    « 3° D'embaucher, d'entraîner ou de détourner une personne en vue de la prostitution ou d'exercer sur elle une pression pour qu'elle se prostitue ou continue à le faire.

    Mais le Législateur s'est aussi préoccupé des petits malins qui passent leur temps à se cacher.

    L’article 225-6 sanctionne au titre du proxénétisme celui qui « de quelque manière que ce soit fait office d'intermédiaire entre deux personnes dont l'une se livre à la prostitution et rémunère la prostitution d'autrui ».

    Dedee_dAnvers.jpgLe client d’une prostituée majeure et consentante n’est pas poursuivi pénalement. Ribery l’a été car la dame était mineure. Donc, conseil d’ami : demandez la CNI de la dame, et vous serez tranquille. Mais si vous êtes content du service, et que vous recommandez la dame à un ami, client comme vous, vous devenez proxénète. Pas besoin de demander une commission : le simple de fait de jouer l’intermédiaire vous fait passer du statut de client à celui de barbillon.

    Si ce petit cinéma libidineux est organisé dans le cadre d’un réseau, vous tombez sous le coup de l’article 225-8 qui fait encourir une peine de vingt ans de réclusion criminelle pour proxénétisme en « bande organisée ». L’expression n’est pas de moi, mais du Code pénal, que l'on sait volontiers facétieux.

    L’argument en défense pourrait être la relance de l’économie par le développement des échanges, la liberté d’entreprendre étant un droit constitutionnel défini par l’article 4 de la Déclaration des droits de l’homme de 1789. Et je trouve au soutien du souteneur la décision du Conseil constitutionnel n° 81-132 du 16 janvier 1982 : « La liberté qui, aux termes de l'article 4 de la Déclaration,  consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui, ne saurait elle-même être préservée si des restrictions arbitraires ou abusives étaient apportées à la liberté d'entreprendre ». Or, dans notre affaire de barbillon, la restriction est arbitraire : il recommande à un ami les services d’un dame, qu’il a appréciés, et la dame, qui est d’accord, sera rémunérée.

    Alors une petite QPC ? Grand13.jpg

    Loin d’être évident, car une autre décision du Conseil (n° 2000-439 du 16 janvier 2011) laisse au législateur la possibilité d'apporter à la liberté d'entreprendre  « des limitations liées à des exigences constitutionnelles ou justifiées par l'intérêt général, à la condition qu'il n'en résulte pas d'atteintes disproportionnées au regard de l'objectif poursuivi ».

    Et bing, je me retrouve avec le principe de dignité, mis en avant par Merle et Vitu et la Convention de l’ONU,... et consacré par le Conseil constitutionnel (n° 94-343/344 DC du 27 juillet 1994).

    D’ailleurs, le très moral Parti socialiste ne rigole pas avec la prostitution.

    Dans le programme socialiste pour les présidentielles 2007, « Refonder la République », qui était la bible des présidentiables, on lisait : « Au rang de la lutte contre toutes les formes d’exploitation commerciale de la personne humaine en général et des plus faibles en particulier, nous considérons que la prostitution et son organisation à travers des réseaux mafieux doivent être sévèrement combattues en mettant en cause, notamment, la responsabilité des clients ».

    Il reste à souhaiter que les juges lillois soient moins sévères que le Parti socialiste.

     

    prostitution, Proxénétisme, dsk

  • Sarko se fait exploser son fichier

    Et encore un magnifique râteau pour mon Sarko. L’affaire est passée un peu inaperçue dans le fracas toulousain, mais le Conseil constitutionnel a proprement dézingué la loi Sarko qui plaçait tous les Français dans un fichier (Décision n° 2012-652 DC du 22 mars 2012).

    fichier, Liberté, Vie privée, ump

    Cette loi prévoyait la création d'un fichier regroupant les données nécessaires à la délivrance du passeport et de la carte nationale d'identité. On y trouvait outre l'état civil et le domicile du titulaire, sa taille, la couleur de ses yeux, mais surtout deux empreintes digitales et la photographie. Prétexte ? Lutter contre les usurpations d’identité ! Donc, pour des poursuites hypothétiques contre une poignée de fraudeurs, on place tous les Français sous un fichier.

    Surtout, la loi permettait aux policiers et aux gendarmes d'avoir accès à ces données, pour les besoins de la prévention et de la répression de diverses infractions, notamment celles liées au terrorisme. Donc, à tout moment, et en dehors de toute enquête, la police peut surveiller ce que tu fais.

    Dans un régime normal, ce sont les bandits qui sont fichés ; avec Sarko, c’est tout le monde. C’est la perversion sécuritaire : vu que vous n’avez rien à vous reprocher, vous ne craignez pas d’être contrôlés. Demain, les mêmes proposeront des garde-à-vues inopinées pour trouver des délinquants qui se planquent. Comme vous ne commettez pas d’infractions, la garde-à-vue sera négative et on vous relâchera, alors de quoi vous plaignez vous ? Tout ceci est fait pour votre bien… Ca va même vous simplifier la vie :

    -       Chéri, tu rentres bien tard ce soir…

    -       Ben oui, parce que j’ai eu une garde-à-vue préventive.

    -       C’est bien. Comme les gentils policiers n’ont rien trouvé, tu te trouves tranquille.

    -       Oui, c’est génial. Je suis lavé de tout soupçon. Ca vaut une présomption d’innocence triple A.

    -       Ils t’ont bien donné ton certificat ?

    -       Oui, valable 3 mois. C’est super, comme çà j’ai l’âme en paix !  

    Ah, ah, ah. Contrôler toute une population, par des données qui relèvent de l’intimité de la vie privée, pour chercher quatre bandits… Il est trop, mon Sarko.

    fichier, Liberté, Vie privée, ump

    Le Conseil a trouvé plein de défauts à ce « fichier des braves gens » :

    -       Il est destiné à recueillir des données relatives à la quasi-totalité de la population française.

    -       Parmi les données enregistrées, on trouve les données biométriques, dont empreintes digitales, données particulièrement sensibles.

    -       Le fichier peut être consulté non seulement aux fins de délivrance ou des titres d'identité, mais également à d'autres fins de police administrative ou judiciaire, c’est-à-dire, même pour de simples actions préventions, sans contrôle du juge ni information de la personne !

    Dégage la loi, dixit le Conseil, pour « atteinte disproportionnée au respect de la vie privée » de 60 millions de Français.

    Ca n’empêchait pas le p’tit nerveux d’annoncer le jour même qu’il allait créer un contrôle de tout Internet pour traquer ceux qui consultent les sites extrémistes.  

    Mais c’est quoi, un site extrémiste ? C’est par exemple le site d’une petite équipe ayant pour but de remettre en cause les libertés fondamentales de l’ensemble de la population,… comme ce projet UMP heureusement dézingué par le Conseil constitutionnel. Un groupe portant une atteinte grave aux libertés de 60 millions de Français, c’est très extrémiste, çà, ou alors les mots ne veulent plus rien dire.

    Oh purée, ça serait trop rigolo. Sarko le premier à aller en taule grâce à sa loi… parce qu’il est accro au site de la liberticide UMP !

    fichier, Liberté, Vie privée, ump

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu