Avertir le modérateur

Hollande a rendu les armes devant Le Pen

hollande,sarkozy,immigrationN’imaginez pas un instant que je vais laisser passer par pertes et profits la trahison de Hollande. Le Pen a construit sa gloire sur un thème : « Il y a trop d’immigrés ». Et Hollande répond : « Oui, il y a trop d’immigrés ». Ce n’est pas la fin de la Gauche, mais l’apogée de la Gauche molle.

Hollande n’a jamais rien eu à fiche de l’immigration. Il s’en tape. Pendant ses années de premier secrétaire, vous ne trouverez jamais une ligne de soutien aux associations qui œuvrent pour la défense des droits des étrangers. Il a sous-traité la question à la saumâtre asso SOS Racisme, et son douteux « Touche pas à mon pote ». Le sympathique dirigeant est Harlem Désir, condamné es-qualité pour escroquerie à 18 mois de prison avec sursis. Le pote, c’est le gentil arabe qui, bon couillon, vient se faire évangéliser par les valeureux socialistes. Mon petit arabe à moi,… comme la petite copine tchadienne de Morano. Nul.

Sarko, qui était un Hollande N-1, avait lui aussi posé les armes devant la famille Le Pen. Il avait créé un ministère de l’Identité Nationale, et lorsque ce ministère a sombré, il avait donné compétence pour l’immigration au ministre de l’Intérieur,… ce qui n’avait jamais été vu. La Gauche vivante avait protesté, alors que ces questions ont toujours relevé des affaires étrangères ou des affaires sociales. Le mollasson Hollande a maintenu la mesure prise par son frère intellectuel, Sarkozy. Comme çà, c’est clair.

Après, cette salade sur les 30 000 régularisations par an... Mais savent-ils de quoi ils parlent ? « On va fixer des critères ». Mais banane, figure-toi que ces critères existent depuis belle lurette, et qu’ils s’appellent l’asile, la vie familiale et le travail, avec des jurisprudences blindées sur lesquelles la limace Hollande n’a pas plus d’influence que sur la première circonscription de La Rochelle. Les « régularisations » ne sont pas des cadeaux mais des reconnaissances de droits.hollande,sarkozy,immigration

C’est parce qu’ils ont le droit d’obtenir un titre de séjour que certains immigrés injustement précarisés obtiennent gain de cause. Hollande, et son chef de chantier Valls, accréditent le discours lepéniste de l’envahissement qu’il faut contenir.

Une faute centrale : l'oubli de ce qui fait la Gauche, la solidarité.

Le roi de la molasse avait annoncé des concertations tous azimuts, et sur tout et n’importe quoi. Mais, tiens, pourquoi pas de concertation sur l’immigration ? Hollande valide les 30 000 régularisations de Sarko, et repart dans son trou. C’est trop risqué de parler d’immigration avec les pros ? Ah les petits… Et tous ces crétins entonnent en cœur : « pas de laxisme ! ». Quel aveu ! Pour ces colonialistes dans l’âme que sont les dirigeants socialistes, l’immigration est une affaire de délinquance.

Il faut donc poser quelques principes.

-       L’immigration est la grande chance de la France. Sans les populations immigrées, la France serait en régression économique. Les immigrés participent à tous les niveaux à l’expansion du pays. Sans eux, l’économie s’écroule.

-       Grace à l’action internationale de Pompidou, Mitterrand, et Chirac, la France garde une excellente image dans un monde fracassé par les impérialismes. Cette amitié est manifeste dans les pays francophones d’Afrique, et il est urgent d’engager une grande politique avec ces peuples amis. L’immigration fera partie des questions à négocier,… loin de la caricature des 30 000. Sarko avait fait un discours frelaté à Dakar, mais au moins il avait été à Dakar pour parler de l’Afrique. La molasse s’est contenté d’une interview de son porte parole au journal Le Monde. Ca, ce sont les talonnettes dans la tête.  

hollande,sarkozy,immigration-       Il est impossible de parler valablement d’immigration sans une mise au carré avec ce grand pays qu’est l’Algérie. L’Algérie est au cœur de notre histoire. C’est la base de tout. Les Algériens ont des choses à nous dire, et nous avons des choses à faire ensemble. J’aime beaucoup l’Egypte, la Libye ou le Liban, mais pour la France, rien ne peut se faire sans une relation construite avec l’Algérie. Pour l’ouverture au monde, l’Algérie est comme l’Allemagne pour la politique européenne.

-       Dans trente ans, la planète reposera sur de grands pays leaders : la Chine, la Russie, l’Inde, le Brésil… Pour Hollande cuisiné à la sauce Le Pen, la question de l’immigration se résume au nombre de basanés dans le 9-3. Fatal error. Se refermant sur ses frontières, en cultivant l’image d’une France finie, qui ne peut plus s’accroître mais qui peut juste être partagée, Hollande – qui sait très bien tout çà – vend ses idées pour pas un rond. Il le paiera cher.

Ils voulaient réussir l’intégration, entendue comme une assimilation. Le résultat est qu’ils ont intégrés la pensée Le Pen, de A à Z.

Si la France veut penser son aveniri, elle doit, en lien avec les pays intéresser, s’ouvrir au monde et ouvrir les portes pour l’immigration. Mais ils ne ferons rien, pour ne pas braquer l'électorat lepeniste. Le naufrage est annoncé dans ce refus de reconnaître les droits des personnes immigrées.

hollande,sarkozy,immigration

 Navire faisant naufrage près du Mont Athos, Ivan Aivazovsky, 1856

Commentaires

  • Ce sont les pont aux ânes de la gauche qui radote : la sainte immigration, le mariage gay, la fumette, la suppression des notes à l'école, le vote des étrangers, etc. etc.
    Si ce gouvernement n'est pas de gauche, acceptons en l'augure, et d'autres surprises sont à venir pour le peûple de g...

  • Ce n'est pas faux, mais ce qui grève toute initiative est bien la récession économique et la nécessité d'une politique européenne hardie et d'une relance pour en sortir.

    J'ai un doute sur la validité du raisonnement consistant à évaluer telle ou telle mesure politique à l'aune de ce que dit le FN. Je me fous un peu de ce que raconte la famille Le Pen et quand je vois tout le monde se situer par rapport à un discours que je devine archaïque, je reste perplexe.
    Quant à l'écart entre ce qu'ils disent (les politiques) et ce qu'ils font...

  • "L'immigration algérienne en France depuis l’indépendance de l'Algérie"

    "Depuis l’indépendance de l’Algérie, les migrations des Algériens vers la France sont au cœur des relations entre deux sociétés liées par une histoire complexe et douloureuse. L’immigration algérienne continue à se développer après 1962 pour devenir la première population étrangère en France, en nombre, alors que les cicatrices de la guerre d’indépendance sont à peine refermées. L’arrivée de travailleurs algériens répond aux pénuries de main d’œuvre dans les secteurs industriels alors en pleine expansion, mais ces immigrés et leur famille sont cantonnés aux marges du monde ouvrier et soumis à des conditions de logement et de vie quotidienne misérables. La présence de cette immigration sur le territoire français engendre au fil des décennies des échanges multiples, notamment sur le plan humain et culturel, avec la société française. Une « communauté de destin » progresse à son rythme, sur plusieurs générations, presque indifférente aux aléas et contingences politiques."

    Jeudis de l’IMA
    Vidéo audio 05/2012 (1h32)

    http://www.franceculture.fr/l-immigration-algerienne-en-france-depuis-l%E2%80%99independance-de-l-algerie

  • Ne me dites pas qu’Hollande est sympa. Ce qu’il vient de faire sur l’immigration est minable et crapoteux et il choisit une politique xénophobe.

    Le mec est sur la même analyse que Le Pen et l’UMP : " il y en a trop ! "

    Le seul argument est « on va appliquer des critères ». Mais c’est se foutre du monde ! C’est laisser croire que la « régularisation » c’est un truc de tractation et de deal ! Hollande veut-il laisser entendre que les préfectures travaillent depuis des années dans l’arbitraire et régularisent à la tête du client ? C’est scandaleux.

    Ces critères ont toujours existé et ce sont ceux de la loin ! C'est-à-dire qu’on ne « régularise » pas un truc tordu, par une sorte de faveur. Une personne montre qu’elle répond aux critères de la loi, et on lui donne les papiers.

    Ensuite, comment Hollande peut-il dire « on appliquera des critères » et « il y en aura 30 000 par an ». C’est se foutre du monde. S’il dit on applique les critères, et bien le chiffre dépendra de cette application. Donc, l’examen individuel des dossiers sera limité, car le chiffre à atteindre est déjà fixé. Cela veut dire aussi que Hollande va traiter une question humaine et légale en fonction d’un seul critère un chiffre. Ca, c’est étranger à la Gauche et d’ailleurs à l’honnêteté.

    Et puis cette manière très Sarko de poser le débat : c’est « la régularisation massive » ou 30 000 ! Quelle alternative et quel foutage de gueule.

  • A propos de DSK, bien avant que sa vie privée ne soit connue, je me souviens avoir écrit : C'est vieillard libidineux !
    Pour François Hollande : Il est carré comme un oignon...
    Je me suis faite plus discrète lors de la dernière élection.
    Il me semblait, malgré tout, préférable à Sarko...

  • Il y a des grands pays d'immigration comme le Canada ou l'Australie qui appliquent des critères très réfléchis en fonction des besoins de l'économie; les nouveaux arrivants sont dirigés vers les zones géographiques adéquates, il y a un suivi socio-professionnel rigoureux, et enfin un dossier médical assez fouillé pour l'admission. La France est généralement incapable d'assurer un tel suivi et les nouveaux arrivants sont tout simplement lachés dans la nature, avec des fortunes diverses.

  • Les Français envahissent la Belgique

    La Belgique instaure des quotas d'étudiants étrangers en médecine et dentaire

    Le Monde.fr | 29.06.2012 à 10h37

  • Quand on est de culture xénophobe comme Sarko ou Hollande, on dit « il y a tellement de misérables dans le monde qui veulent profiter de notre système, alors on va essayer d’en prendre le moins possible en leur créant le plus d’obstacles possibles ».

    La solution inverse, c’est d’avoir une politique, et de faire des choix en fonction de cette politique.

    Dans un monde qui change très vite, où les échanges internationaux sont permanents et indispensables à la moindre opération sérieuse, les 60 millions de français ne peuvent envisager un avenir sans les 6 milliards d’étrangers.

    La France terre d’immigration est aussi en phase d’émigration. De plus en plus de compatriotes tentent leur chance à l’étranger, et dans le business, les entreprises tentent tout pour tisser des liens à l’étranger.

    C’est dire que l’accueil des populations et les plans de développements de relations entre pays permettent de dessiner un avenir à la France.

    Au lieu de ca, Hollande reprend le langage de Le Pen « mais qui va nourrir tous ces pauvres qui nous envahissent ? »

    Ca c’est pour le développement économique, qui ne se fait que par la prise de risque et l’anticipation

    Ensuite, il y a un principe, qui n’est ni de droite ni de gauche, mais du droit : la solidarité. La vie est très injuste et très inégalitaire, et rejeter les pauvres à la mer me révulse.

  • De toutes Façons, avec le climat économique et xénophobe, le flux migratoire est en train de s'inverser. Les latino-américains reviennent chez eux car le climat socio-économique est bien meilleur.
    Les Portugais s'installent dans les anciennes colonies : Moçanbique, Brasil, Angola.
    Les espagnols et Français, beaucoup s'installent ailleurs UK, US.
    Les grecs fuient en masse aux US et Australie.
    Donc, je ne vois pas pourquoi ne pas régulariser les sans papiers. Il n'y a pas becoup de monde voulant s'installer en France dernièrement, c'est meme le contraire. Ce sont peut-être les derniers a vouloir rester.
    Et après les mesures fiscales la semaine prochaine...
    Eh ban, il y aura du monde sur les routes. Il ne restera que les fonctionnaires d'état et ceux qui veulent s'y incruster, les retraités et le super ministère a 38 de Flanby.

  • Juste une petite question par curiosité. :)
    La désertion est une suggestion du blog pour visioner en rapport avec le thème ?

  • La politique d'immigration en France est plus que discutable,puisqu'elle n'a jamais fait l'objet d'un débat démocratique et que les problèmes liés a l'application des lois en la matière n'ont jamais fait l'objet d’évaluation Nous sommes le seul pays ou les statistiques ethniques sont interdites,ou la mention ethnique est banni...Bref ,nous ne voulons pas de thermomètre et nous refusons de discuter des remèdes a apporter ...Maintenant dire que l'immigration est une nécessité économique est choquant en soi ,car de cela il faut déduire que soit cela conduit a une immigration de peuplement de type colonialiste (communautariste),ou a une obligation d'assimilation obligatoire de l'immigrant "soluble" dans la république...Nous fonctionnons avec ces deux béquilles ségrégationniste,et chacun de vouloir privilégier l'une ou l'autre...Le Japon lui a choisit pas d'immigration et son avenir économique n'est pas pire que le notre et je pense que son avenir sociétale et social sera bien supérieur au notre...mais en sociologie nous sommes des lumières d'ailleurs bon nombre de nos chômeurs a bac plus sont issus de nos université de sciences humaines...Flamby reste un loser,anormalement normal

  • Un blog d'écossais.

  • "Je propose que soient soumis au Parlement toutes les décisions concernant l'Europe, le pacte de croissance, la supervision bancaire si c'est nécessaire, la taxe sur les transactions financières et le pacte budgétaire", a déclaré François Hollande à la presse à l'issue du sommet de l'UE." (AFP)

    Il comprend vite mais faut lui expliquer longtemps.

  • marre des grognasses racistes de conciléo ! depuis des mois on lit leur diahrée partout ! Elle ecrivent toutes pareilles ! bande de frustrées !

  • Le problème n'est pas tant qu'il y a trop d'immigrés en France - même s'il y en a beaucoup, et qu'il est tout à fait légitime pour un État souverain de vouloir maîtriser sa politique d'accueil - que le fait qu'une très grande part des immigrés vit regroupée, renfermée sur elle-même, et affiche des signes culturels de refus d'intégration.

    J'ai vécu dans un pays d'Asie, je m'habillais comme les habitants, je mangeais comme eux, je parlais leur langue autant que je le pouvais, je m'intéressais à leurs coutumes, je ne me comportais pas comme un colon. Hélas lorsque je vois dans mon quartier des immigrés en boubou, en burnous ou des femmes voilées, j'y vois une forme de colonialisme inversé (je précise que je suis fils d'immigrés, et que ma femme est immigrée).

    D'autre part, les enfants d'immigrés, souvent de nationalité française, sont sur-représentés dès qu'il s'agit d'incivilité, voire de criminalité. Les fils d'immigrés comme moi y sont d'autant plus sensibles qu'ils subissent les remarques des "gaulois" pour un comportement qui n'est pas le leur.

    Bref, réduire l'immigration, mettre en oeuvre une politique volontariste d'intégration, de déghettoïsation, prendre en compte l'inquiétude des électeurs du Front National, cela me paraît non seulement concevable pour la gauche, mais bien indispensable. La xénophobie ne tombe pas du ciel, elle est le fruit d'une politique d'accueil et surtout d'intégration non pensées, non raisonnées. L'immigrationnisme que vous semblez défendre, qui est aussi celui des libéraux et du patronat, ne me semble pas être la solution. Il faut une autre politique de la Ville et du logement (ça ne semble pas être le cas hélas), ainsi qu'une politique sécuritaire ferme et respectueuse à la fois (Valls donne de bons signes en ce sens). C'est la SEULE façon de faire durablement reculer le Front national.

  • La chanson les immigrés sont nécessaires

    "L’immigration est la grande chance de la France. Sans les populations immigrées, la France serait en régression économique. Les immigrés participent à tous les niveaux à l’expansion du pays. Sans eux, l’économie s’écroule..."

    est totalement stupide. Il n'y aura plus d'expansion, nous sommes à la fin d'un système économique qui s'est appelé le capitalisme et ce qu'est surtout "le printemps arabe" est l'émergence d'un espoir démocratique ET aussi (surtout) le cri de désespoir de milliers de diplômés (maîtrise, doctorats, etc.) qui n'ont ET n'auront strictement AUCUN débouché professionnel...et la chanson de Hollande sur la croissance est également totalement stupide.

    Il va être essentiel pour des questions de sécurité nationale, de défense de se préparer à un avenir ou les confrontations majeures (contrôle du territoire, etc.) vont engager la survie des états. Les pays du Sud, proche de la l'Europe sont en voie de paupérisation accélérée, les populations continuent a augmenter (2 % d'augmentation par an veut dire que la population double en 23 années...), la dilapidation et le pillage des matières premières de ces pays (avec la complicité des potentats locaux) s'accélère, tout se met en place pour des confrontations majeures (accès à l'eau par exemple...).

    Au dela de cette situation il est nécessaire que les immigrés qui vivent actuellement en France aient les mêmes droits et responsabilités que les citoyens francais qui y vivent déjà et il ne saurait être question de faire le lit du FN.

    Nous sommes trop nombreux tout simplement, nous consommons trop, il n'y a pas place pour un angélisme qui sera à terme redoutable.

    Il est bien entendu que la seule solution est un partage équitable des richesses avec une redistribution vers les pays du sud, une fixation des populations locales ET une baisse considérable du pouvoir d'achat des pays les plus riches, accompagnés d'un changement radical de nos modes de vie.

    Si ce miracle ne s'accomplit pas rapidement nous devons nous préparer aux alternatives...

    http://www.paulchefurka.ca/Population.html

    Alain, Montréal

  • Il reste certain que depuis Georges Pompidou, aucun gouvernement n'assume clairement ce qu'il fait en la matière, personne ne l'explique clairement en tout cas.
    Quant aux motivations et aux intentions à long terme, car C ça qui est important, qui va savoir ce que pensent ces gens, du PS ou de l'UMP?
    Quand même le FN (dont c'est pourtant le sujet "dada") n'est pas toujours très clair, on peut se poser des question sur le niveau de conviction politique de ces "partis de gouvernement".
    Ont-ils réellement un avis là-dessus? Au-delà des argumentaires composés pour tenter de séduire un électorat qui lui-même, à 95% ne comprend pas les enjeux du sujet?
    (moi-même je me pose des questions sur les enjeux réels en cours, car rien n'est simple sur ce sujet. mais moi au moins, j'assume être très nuancé et prudent sur le sujet et ne pas en comprendre tous les aspects. C déjà le début du savoir sur un sujet, en connaître ses limites)
    Comme en Economie, on marche sur la tête. Pourtant, attention!
    C un phénomène naturel qui a toujours existé et sera toujours!
    Si on les fout à la porte avec un coup de pied au cul, ils rentreront par la fenêtre, car souvent s'il viennent, C à cause d'un fait simple à énoncer:
    Leur pays d'origine est devenu INHABITABLE pour quiconque n'y est pas né riche!
    Et ça... C'est l'une des conséquences les plus incontournables du néolibéralisme, qui détruit trop souvent les économies locales.
    En plus, depuis 60 ans au moins, toutes les évolutions qui autrefois avaient lieu lentement, se passent et s'imposent aujourd'hui beaucoup plus rapidement, à cause des innovations des Telecom et des Transports. Trop de monde oublient cela.
    Et oui, sans les Telecom et le transport de masse, tout évoluait doucement! Faut s'y faire en tout cas, quoi qu'on en pense.

  • C dire que l'immigration, pour la France comme pour n'importe quel autre pays d'Europe, C une chance aussi, par l'apport nécessaire du "sang neuf" indispensable à toute société civilisée.
    (on est en voie de rabougrissement, en France)
    Mais C aussi un vrai problème car il semble bien que...
    "Ca va trop vite" pour les facultés d'adaptation d'une société déjà malade, comme la nôtre. Comme quoi C plus une question de rapidité d'évolution et de faculté d'adaptation, qu'un problème de nombre qui se résumerait par une phrase un peu sotte comme:
    Le "seuil de 10% de tolérance" ou etc... tous les poncifs du genre qui oublient l'essentiel du problème.
    Tant que la majorité des populations entières ici continueront à voter pour des gens qui sont à côté de leurs pompes, sur presque tous les sujets, nous auront des problèmes avec les immigrés comme avec tout le reste.
    D'autre part, en France, l'accueil des nouveaux venus est de plus en plus affreux! Qui va s'étonner que ça se passe mal? (surtout avec les "2nde génération") Faut revenir sur Terre et penser avec sa tête.
    Quand on tolère les emmerdeurs sans les expulser, et qu'on fait des emmerdements à ceux qui ne veulent que bosser, aller envoyer leurs mômes à l'école et/ou faire leurs études, on a les emmerdes qu'on mérite!

  • Une question bête ne remettant pas en cause le fait que la gauche poursuit la politique de Sarko sur ce point, d'où est issue cette déclaration de Hollande "Oui, il y a trop d’immigrés", parce que même en cherchant bien je ne l'ai pas trouvée...

  • Vendredi matin, le candidat socialiste a durci le ton. "Dans une période de crise que nous connaissons, la limitation de l'immigration économique est nécessaire, indispensable", a-t-il répété sur RTL, rappelant que s'il est élu, "chaque année le Parlement fixera le chiffre des besoins" de l'économie française. Il s'est toutefois prononcé contre des restrictions pour la venue d'étudiants étrangers car ils sont "une chance" pour le pays. "Je considère qu'il n'y aura jamais d'immigration zéro, qu'il y aura toujours une immigration légale. Est-ce qu'on peut en réduire le nombre? C'est un débat", a déclaré François Hollande.

  • La délicate question du nombre d'étrangers

    Là, il pateaugeait sec. Incapable de répondre simplement "NON"

    Y a-t-il trop d'étrangers en France? Question délicate pour François Hollande qui a refusé jeudi soir sur France 2 d'y apporter une réponse trop catégorique. "Ma réponse, c'est que les étrangers en situation régulière sur le territoire ne seront pas expulsés. En revanche, les étrangers qui sont en situation irrégulière sur notre territoire seront reconduits à la frontière", a-t-il expliqué. "Si je vous réponds 'oui, il y a trop d'étrangers', alors ça veut dire quoi? Qu'est-ce que je fais?", a questionné le candidat PS. Et de justifier sa position : "Je ne fais pas de conviction et de sentiments. Je parle de droit et de situations : il y a des étrangers qui sont en situation régulière, je ne les expulse pas". En résumé, "les étrangers qui ont des droits sont là, les étrangers qui n'ont pas de droits ne seront plus là."

  • Il faudrait retrouver la vidéo de cette émission

    Pujadas lui pose 5 fois de suite la question "y a t il trop d'immigrés légaux en france" Et le mou-mec plonge chaque fois pour ne pas répondre. c'était affligeant

    Revenant sur ses ambitions s'il est élu le 6 mai prochain, François Hollande s'est montré peu à l'aise sur la question de l'immigration, refusant de répondre à la question : "Y a-t-il trop d'étrangers en France?", alors que Nicolas Sarkozy l'avait, lui, clairement affirmé. "Ma réponse, c'est que les étrangers en situation régulière sur le territoire ne seront pas expulsés. En revanche, les étrangers qui sont en situation irrégulière sur notre territoire seront reconduits à la frontière", a-t-il expliqué sans pour autant faire allusion aux régularisations "au cas par cas", prévues dans son programme. "Si je vous réponds 'oui, il y a trop d'étrangers', alors ça veut dire quoi? Qu'est-ce que je fais?", a questionné le candidat PS.

  • Voilà la vidéo. Quel faux derche !

    http://www.youtube.com/watch?v=PP7axf6q6wg

  • La question n'est pas trop d'étrangers, mais trop de clandestinos qu'il faut reconduire manu militari. Ce gouvernement pas de gauche va finir par m'être sympatique.

  • Gilles,
    Je l'avais déjà mentionné, mais vous y revenez encore. Je vais vous répondre mais c'est moi qui vais vous piquer (pour de rire).

    Donc nous sommes d'accord que sous ses airs de madone offusquée François Hollande n'a pas dit "il y a trop d'étrangers".
    Hors contexte, ok. Mais ses propos dans leur contexte ne permettent pas de tirer cette conclusion.

  • Hollande accrédite l'idée qu'il y a trop d'étrangers, pas de blagues !

    sa réponse? "qui les a fait venir ?"


    Autre réponse ? "ceux qui sont en situation régulière, je ne les expluserait pas". Je précise que Sarko n'a jamais expulsé une personne en situation régulière.

    A cette question, toute personne de Gauche vertébrée bondit et répond. Et là, il ne dit pas non, donc il dit oui. mais Bien à la manière Gauche molle. Ne pas avori de réponse à cette question, c'est une réponse, et tout le monde sait qu'Hollande n'a jamais eu de position progressiste sur ces questions.

  • vous avez raison Gilles, mais je ne crois pas avoir tort. lol


    En clair, il ne l'a pas dit, mais je suis sûr qu'il n'en pense pas moins

  • Môssieur le "communiste" arrêtez vos salades: Vous êtes comme l'immense majorité des francais nul en langues étrangères, vous vivez comme les autres selon vos us et coutumes dans les pays où vous vous installez, vous ne rechignez pas à gouter quelques délices locaux mais sure de la superiorité de votre cuisine françoise vous en faites la majorité de votre régime alimentaire. Vous vous habillez la plupart du temps comme en france, vous baragouinez "un chouya" de temps à autre, vous avez une préférence pour les pays francophones par facilité, etc...

    Môssieur Gîles, "J’aime beaucoup l’Egypte, la Libye ou le Liban, mais pour la France, rien ne peut se faire sans une relation construite avec l’Algérie. Pour l’ouverture au monde, l’Algérie est comme l’Allemagne pour la politique européenne."

    Vous plaisantez? l'algérie n'a qu'un pouvoir de nuisance en afrique, parmis la populace on compte tout ce qui est néfaste pour une nation comme les traitres, néo-harkis, terroristes, fégnasses et j'en passe.
    L'algérie n'a pas d'avenir post pétrole car pendant le petrole c'est le vide, on ne sait que faire de la manne que l'on dilapide, pille pendant que la jeunesse se meurt et s'appauvri...

    Aaarf!

  • Bartolone enterre le droit de vote des étrangers.

    interview à L’Express

    «La société française est mieux préparée qu’avant cette évolution, cependant, évitons de nouveaux heurts, ne jetons pas de nouveau deux blocs l’un contre l’autre, alors que les enjeux économiques et sociaux nécessitent que le pays soit rassemblé», poursuit-il.

    Selon le président de l’Assemblée, «le référendum doit arriver à un moment de maturité, pour que le oui ait une chance sérieuse de l’emporter. Qu’il ne puisse pas être dit que nous avons lancé un référendum sans préparation».

    Donc:
    - il se passera rien avant les municapales 2014,
    - et après on passera à autre chose

  • Pas forcément Gilles...

    Objectivement, s'ils le font avant les municipales ça ne passera pas ou alors ce sera ric-rac.
    De toute façon, ça fait 30 ans que ça dure...

    Vu la situation offensive du FN et de l'UMP droitier, ce sera une magnifique opportunité de lancer une dynamique parfaite : municipales, régionales, européennes Bim bam boum : les élections nationales de 2017 promettront une sacré gueule de bois.

    Je ne suis pas cartomancienne mais à leur place, je ne ferai certainement pas cette réforme fondamentale et juste avant 2015-2016 (référendum en 2017).

    Maintenant vous êtes le taulier ici : vous pensez, objectivement, qu'il s'agit d'une mesure urgente et qui suscitera l'adhésion actuellement ???

  • Mais non, c'est complètement plié.

    Hollande a déposé les armes devant Le Pen. C'est définitif.

    Ils vont faire du Sarko, en cherchant à pas de faire choper par la CEDH (d'où le truc des enfants en rétention) et c'est tout.

  • Ce "débat" sur le droit de vote des étrangers est absurde.

    Je vis au Canada depuis très longtemps. Les immigrants "recus" lire immigrants légaux deviennent systématiquement citoyen canadien après 3 années de résidence. Il y a peu ou très peu d'immigrants illégaux, mais également des travailleurs saisonniers (agriculture, foresterie), d'origine mexicaine pour la plupart.

    Soit on procède a des nationalisations rapides (disons 5 années, par exemple) et cette disposition n'a AUCUNE raison d'exister, soit on refuse d'accorder la nationalité francaise et dans ce cas on doit procéder a la mise en place de mesures d'accompagnement telles que;

    Arrêt du regroupement familial (200.000 personnes par année).
    Réduction de la durée des permis de travail et de séjour (sauf raisons humanitaires).
    Accepter une immigration qui ne correspondent qu'a ce qui est uniquement nécessaire pour l'économie francaise et pas plus (style Canada).

    Toutes ces mesures ne peuvent s'appliquer aux ressortissants de l'Europe de toute facon mais nous savons que le problème n'est pas là et dans le Sud Ouest, des municipalités, ont déjà des conseillers municipaux d'origine britannique, entre autre.

    Ces élus au rabais ne pouront être sénateurs ou conseillers généraux de toute facon, d'autre part de nombreuses municipalités, départements ou régions ont déjà des structures administratives qui servent de lieu d'échanges, de communication et de support.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu