Avertir le modérateur

La Justice a retrouvé un ministre ! Et c'est une ministre !

L’entretien de Christiane Taubira à Libération est une républicaine surprise. On a retrouvé un ministre, un vrai.

justice,ministre,mineurs,détention

Allégorie de la Justice, Gaetano Gandolfi, entre 1760 et 1762, Musée du Louvre

 

Taubira a-t-elle tort ou raison ? On verra, mais ce n’est pas le plus important. Ce qui marque, c’est que le ministère est piloté par un Ministre, qui prend le temps de travailler avant de faire des déclarations, qui défend la qualité du travail de ses services et qui prend des positions politiques fortes. Tout çà, c’est nouveau et inattendu car bien loin des miasmes sécuritaires de la campagne de la Gauche Molle.   

Un ministre de la Justice, un vrai !

Des trois ministres de la Justice du quinquennat Sarko, aucun n’a réellement exercé la fonction car tout se décidait entre le conseiller justice de l’Elysée et le cabinet du ministère de l’Intérieur. Le ministère de la Justice voyait passer les plats,… quand il les voyait passer ! 

Il faut dire, aussi, que nous avons eu de grands visionnaires, très qualifiés pour le job.

Dati était reine pour différencier une robe Hermès ou Chanel, mais après trois ans de fonction elle ne faisait toujours pas la différence entre un procureur et un préfet.

MAM n’a rien fait, à part montrer ses talents pour la défiscalisation en Tunisie via les SCI familiales.

Quand à Mercier, le raminagrobis du groupe centriste au Sénat, il a incarné, à merveille, le vide. Notamment lorsque les policiers manifestaient à Bobigny contre une décision de justice. Ou quand Guéant, ministre de l’intérieur, commentait en direct l’affaire Merah, alors qu’une instruction judiciaire avait été ouverte.

justice,ministre,mineurs,détention

Allégorie du Triomphe de la Justice, Jean-Baptiste Jouvenet (1644-1717), Petit Palais

 

 

Et le programme de la  Gauche Molle ?  

 

C’était une pitié, avec dans le rôle-titre l’ex-futur ministre Vallini, qui programmait une table ronde dès qu’un journaliste lui posait une question et qui alimentait à tour de bras l’insensé discours sécuritaire de son maître de pensée, Sarkozy Nicolas.

 

Incapable de poser un principe d’analyse, et c’en était à rire : « Oui, nous allons changer cela, mais avec des aménagements, après discussion, dans le consensus, et sous conditions, et sans braquer l’électorat hostile, et patati, et patata… ». Leur trouille ? Se faire taxer de « laxisme » ou « d’angélisme », par ceux qui ont laissé exploser les chiffres de la délinquance et qui ont perdu toutes les élections en cinq ans.  Sans réflexion sur la fonction judiciaire, ils étaient à poils devant la moindre critique.

 

En figure de proue, la délinquance des mineurs car pour tous ces poltrons de l’avenir, la jeunesse est une menace. Aussi le normal Hollande François dans son programme d’acier avait prévu de doubler les centres éducatifs fermés (CEF), car les p’tits jeunes, ils allaient trembler avec la Gauche Molle, et pas l’inverse ! Il faut dire que voir la Gauche Molle trembler, ce n’est pas un spectacle pour les enfants.

justice,ministre,mineurs,détention

 

La Justice et la Vengeance Divine poursuivant le Crime, Pierre-Paul Proud’hon, entre 1815-1818,

Musée de l’Hôtel Sandelin, Saint-Omer

 

Les déclarations de Christiane Taubira

 

Les centres éducatifs fermés

 

« Il faut sortir du fantasme CEF. Il faut arrêter de dire que c'est LA solution. Aujourd'hui, on place en CEF des jeunes car, parfois, il n'y a pas d'autres offres de placement. On ne va quand même pas en construire d'autres pour légitimer ce contresens ».

 

Excellent. Un CEF, un centre fermé qui n’est pas une prison, est un élément important du dispositif mais il ne correspond qu’à l’un des besoins, celui des situations limites, et il était inadmissible de voir la Gauche Molle en faire son point phare.

 

Ce d’autant plus que comme les budgets ne suivent pas, il ne s’agit pas de construire (et équiper en personnel) des CEF mais de transformer des centres ouverts en centres fermés ! Ainsi, des primo-délinquants se trouvent, par manque de place, en CEF.

 

Aussi, et comme les expériences sont diverses, le ministère va évaluer. Mais dire qu’on évalue avant de foncer, c’est une traitrise pour les allumés de l’UMP. C'est vrai que si on évaluait l'UMP, ça ferait des dégats.

 

La ministre a tout à fait raison de rappeler les succès du service socio-éducatif milieu ouvert : 80% de non-récidive. Qui dit mieux ? Aussi, elle annonce un renforcement des effectifs. C’est la seule solution de sagesse, car vis-à-vis de mineurs, rien ne peut se faire sans le rapport humain.

justice,ministre,mineurs,détention

 

La Clémence et la Justice, Louis Jean-René Lagrénée, 1765

Musée National du Chateau de Fontainebleau

 

 

Les courtes peines

 

«Il y a des années que l'on sait que la prison génère de la récidive, c'est presque mécanique. Il faut arrêter ! Ça désocialise, ça coûte cher et ça fait de nouvelles victimes.»

Polémique ? Voici ce qu’en dit une étude faite par l’Administration pénitentiaire en mai 2011 à partir des dossiers de 7000 détenus, en examinant la situation 5 ans plus tard. Dédié à tous nos bons amis de l’UMP.

 

-          Parmi les personnes ayant purgé une peine inférieure à 6 mois, 62% avaient récidivé.

-      Pour celles ayant effectué entre un an et moins de deux ans, le taux est de 64%.

-      Seulement 37% des détenus ayant purgé une peine de cinq ans et plus avaient récidivé.

 

Oki ?

La prison comme seule solution…

C’est un problème de désintoxication de l’opinion : «La droite a fait croire à l'opinion publique qu'en enfermant de plus en plus, n'importe comment et pour n'importe quoi, on assurait sa sécurité. L'opinion a été totalement endoctrinée par des informations partisanes.»

La ministre poursuit : « La surpopulation carcérale est directement lié à la politique pénale menée ces dix dernières années par la droite. Elle est inacceptable et dangereuse, et des consignes vont être données aux parquets pour freiner le recours aux peines planchers et aux courtes peines de prison, susceptibles d'être remplacées par des peines alternatives.»

 

Le démantèlement des campements de Roms ?

 

La réponse tient en quelques mots : «C'est une question pour Manuel Valls? Allez place Beauvau. Là, on est place Vendôme.»

 

Cette fois-ci, c’est sûr : on a retrouvé un ministre de la Justice, garde des Sceaux. Et c'est une ministre.

 

justice,ministre,mineurs,détention

Allégorie de la Justice et de la Paix, Corrado Giaquinto, 1753, Collection privée

Commentaires

  • Bonjour,
    à comparer aux gesticulations convenues de l'ancienne majorité avec, à la manoeuvre, les habituels : Messieurs Ciotti, Hortefeux et Jégo. Ils ne déclenchent même plus un sourire tellement leur réaction est convenue et cousue de fil blanc. Même M. Mercier, pour une fois, l'ouvre :-) .

    Bonne journée.

  • Le ministère de la justice se transforme en ministère de la défense des délinquants...Même si Sarko a fait des bourdes en la matière, les signaux lancés par la Ministre vont contribuer a accentuer les sentiments d'impunités Si les prisons sont pleines,la file d'attente pour ceux qui devraient effectuer une peine est longue et beaucoup n'effectueront jamais leurs peines avant récidives ..Quand a comparer les milieux fermés et les interventions en milieux ouverts les populations prise en charge n'ont rien en commun ,sauf la délinquance Pour les premiers le milieu fermé est une alternative a la prison...Tout cela ,nous prépare une belle élection en 2017 ou une explosion sociale

  • Bon billet Gilles !
    Mais, comme Bilger, moi je mettrais M. Mercier entre parenthèses étant donné les prestations de ces deux prédécesseurs lol (comme P. Clément sous Chirac, il aura moins dégradé la justice que J. Toubon ou D. Perben) : bien sûr ils n'ont rien changé, mais ils ont incarné la fonction avec plus de... classe et de jugeote.

    "Christiane Taubira, d'abord, tient et se tient bien. La langue française est maîtrisée, exemplaire.
    Quel soulagement, déjà, que de n'être plus en permanence choqué par l'écart entre la grandeur de la mission confiée et le peu d'aura et de fiabilité de celles qui devaient l'assumer!"

    Booooom

    http://www.philippebilger.com/blog/2012/08/dati-et-mam-c%C3%A9tait-le-bon-temps-.html


    Ensuite sur le fond du débat, il y a visiblement un réel doute sur les Centres éducatifs fermés.
    http://www.marianne2.fr/Sous-Sarkozy-deux-rapports-officiels-signalaient-les-derives-des-centres-educatifs-fermes_a221487.html

    Taubira ne dit rien d'autre que : les 18 CEOuverts ne seront pas transformés en CEF.

    @antimythe,
    De toute façon, les solutions de la droite pendant 10 ans n'ont pas abouti à des résultats franchement probants en matière de sécurité ou d'efficacité de la justice : toujours plus de condamnations, toujours plus de places de prison n'ont servi à rien sans une politique carcérale cohérente et sérieusement financée (ce que Bilger appelle la phase post sentencielle)...

    Donc bon, on peut peut-être arrêter de ressortir les mêmes antiennes éternellement

  • Denis Ce que vous dites a propos de la droite et de ses échecs,et de sa "politique" du tout répressif peut être opposés dans les mêmes termes a la gauche et son tout permissif Mais la vérité n'est elle pas entre les deux ? Bilger oui il va dans le sens du vent ...Je ne pense pas qu’un parti politique puisse revendiquer être en capacité de faire une politique efficace en la matière aucun pays ne semble en avoir le secret

  • Aucun pays... IL y a quand même qui s'en sortent plutôt bien par rapport à nous. Bon, de toute façon, je ne vois pas en quoi les premières actions de Taubira s'inscriraient dans un cycle permissif. Avant de crier au laxisme ou à l'angélisme, j'aimerais bien qu'on attende des résultats concrets et des réformes. Pour la suppression des tribunaux correctionnels ou maintenant pour les CEF, je ne comprends pas trop l'hystérie des commentateurs.

    A la vérité, je pense aussi qu'il faut un juste milieu. Je désespère juste de comprendre, un jour, ce qu'on reproche à l'actuelle Garde des sceaux...

  • Denis Rien,sinon de casser ce qui existe ,sans rien proposer de concret pour le remplacer ,sinon un trop plein de bon sentiments Sauf qu'hélas la gauche n'a jamais fait mieux que le droite sinon que d'abandonner les populations les plus en difficultés,et que les prisons sont pleines et en mauvais état,sous tout les gouvernements Taubira devrait faire preuve de plus de modestie et de moins de coup de menton Pour un peu on dirait Sarko Elle saute d'un sujet a l'autre et se gargarise d'avoir la solution Elle en fait trop et ne trompe personne,sauf ceux qui ont leur boussole bloquée sur le rose du pompon de notre cap'taine Mimolette

  • Si ce qui existe est de la dope, il faut le casser, Antimythe. Et la plus grande partie de ce qu'a commis Sarkozy et sa clique est à casser dans les plus brefs délais.
    La droite UMP n'a aucune leçon a donner. Elle a échoué sur tout, sans exception. Ce que je reproche au Gouvernement actuel, c'est d'être si timoré à faire table rase des saloperies du Sarkozisme.
    Et qu'attendent les juges pour convoquer et mettre en examen ce maffieux ?

  • Denis 75, je suis en opposition totale avec cette analyse sur les gentils centristes à coté de la méchante UMP.

    En politique, il faut assumer ses choix, surtout dans un système majoritaire

    Les centristes et autres belles âmes de l’UMP sont ceux qui permettent, comme caution morale, de faire passer les saloperies : « Le mec X ne peut pas être xénophobe, la preuve il y a les centristes et Leonetti sur le photo »

    Lors du discours de grenoble où Sarko faisait le lien entre immigration et délinquance, aucun n’a protesté. Lors des démantèlements punitifs de camps roms, aucune n’a protesté. Lors des phases plus pourries de la campagne, aucun n’a protesté.

    Donc, ce sont des enfoirés qui n’assument rien.

    Je préfère Sarko, Brice ou Nadine, au moins c’est franc.

  • Et il faut de la prévention (normalement on commence même par ça dans l'ordre des priorités)

    http://www.lemonde.fr/societe/video/2012/08/09/pour-prevenir-la-delinquance-la-police-offre-des-vacances-a-des-enfants_1744134_3224.html#xtor=RSS-3208

  • Vous êtes dur avec Michelle Mercier. Elle était charmante dans Angélique Marquise des Anges. Bon elle jouait assez mal mais à l'époque c'était assez olé-olé. Bon c'est vrai, c'était nul.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu