Avertir le modérateur

Un perroquet est-il protégé par la liberté d’expression ?

C’est une affaire redoutable que va devoir trancher le tribunal de Rhode Island (US) : peut-on prononcer une condamnation du fait d’un perroquet insulteur ?

Edenpics-com_005-092-Tete-d-un-perroquet-Ara-bleu-et-jaune-qui-est-son-nom-officiel-en-francais.jpg

Le contexte politico-diplomatique est celui des amours déçus entre deux habitants de cette ville, Madame Taylor et Monsieur Fontaine. Ils s’aimèrent, se marièrent, puis se séparèrent et donc se relogèrent. Une tragédie déjà rencontrée dans l’histoire de l’humanité, mais qui se double d’une belle comédie car Monsieur Fontaine s’est réinstallé chez le voisin immédiat, qui se trouve être une voisine immédiate, Madame Melker, et Monsieur Fontaine s’est remarié avec Madame Melker.

La rupture se semble pas tout-à-fait apaisée, et la passion des amours contrariés de Madame Taylor et Monsieur Fontaine est aussi tonique qu’un concentré moléculaire de trois épisodes de L’amour est dans le pré.

Dernière saillie de Madame Taylor : elle a appris à Willy, son perroquet, à insulter ses voisins, et en fait, surtout sa voisine. Le fidèle Willy s’en prend ainsi régulièrement à Madame Melker, l’honorant de la qualification de « putain » et autres compliments associés.

Alors, est-ce une injure ? une diffamation ? la description d’un trait de caractère ?

Madame Melker a porté plainte, mais en engageant le combat judiciaire sur le fondement de la loi qui sanctionne les volumes sonores excessifs émis par les animaux.

A l’évidence, elle prend ainsi un sacré risque, car il suffirait que Willy apprenne à chuchoter, et ce pourrait être du canardage de « putain », à bas bruit, mais à feu continu.  

La défense de Madame Taylor a soulevé une exception de procédure, soutenant que la loi pénale sur les niveaux sonores émis par les animaux est trop incertaine, et donc anticonstitutionnelle.

Rien du tout, vient de répondre le juge, et le procès va se poursuivre.

Si le niveau sonore est jugé excessif, il restera alors à plaider sur la liberté d’expression.

D’abord, le juge sera nécessairement sensible à la fidélité de Willy, plus attaché à sa patronne que l’ex de celle-ci, lequel est allé faire son nid chez la voisine, se montrant ainsi plus volatile que le brave Willy.

Ensuite, il n’est dit nulle part que les mots d’un perroquet ne puissent pas bénéficier des dispositions du 1° amendement, car ce qui est protégé, c’est l’expression de opinions, et non pas celui qui s’exprime.

Alors, liberté d’expression pour les perroquets ? Affaire à suivre, et qui pourrait intéresser au plus haut point Libé, si j’en juge par le choix de ses unes de ces jours-ci.

Perroquet_2.jpg
 

Commentaires

  • Providence Journal

    http://news.providencejournal.com/breaking-news/2012/09/warwick-pet-dis.html

    regardez les commentaires, vous verrez que l'affaire fait causer... et pas que les perroquets

  • Dire que M. Fontaine aurait pu filer le parfait amour avec Mme Wallace :

    http://www.youtube.com/watch?v=THsbW6bBK2U&feature=related

  • Merci Mathaf Hacker, de clic en clic je suis tombé sur l'arrivée du commandeur à la fin du Don Giovanni.
    Quelle classe quand même ! Pas question pour lui de se repentir, pas question de se dédire, pas question de céder à la morale et à la pression sociale même s'il doit brûler en enfer.
    Je ne m'en lasserai jamais et plus je vieillis plus je lui ressemble... Arrière vieux fats !

  • Je me demande si on peut vraiment invoquer la liberté d'expression. Cette liberté a pour fondements soit la déclaration universelle des droits de l'homme, soit la convention européenne des droits de l'homme, soit la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Dans les trois on parle d'homme. Ca pêcherait donc au niveau du critère matériel.

    Mais, comme cet après midi j'ai un peu de temps à perdre, je me demande si on pourrait poursuivre Madame Taylor en s'aidant des textes sur la responsabilité du fait des choses.

  • Encore une affaire géniale! Bon, moi aussi, il me semble que le Maître du perroquet devrait passer à la barre avec son animal... ;-)) En espérant que cet oiseau n'insulte pas le tribunal! (je sais que c'est arrivé en Angleterre... ;-))

  • D'autre part, ceux qui ont déjà eu à s'occuper d'un perroquet le savent, ils vivent longtemps!
    Tous ne prononcent pas ce qu'ils disent exactement en fonction de leur pensée, leurs besoins ou désirs, ou même leur humeur du moment. Mais ce n'est que rarement dit totalement "en l'air", sans avoir parfois une idée plus ou moins précise, du sens que nous donnons aux mots. J'en ai vu un qui pratiquait aussi l'anglais, sans jamais mélanger les deux langues.
    Si la responsabilité du Maître (ou de l'entourage) est à l'évidence engagée en cas de mots malheureux, celle de l'animal ne saurait être totalement écartée! C'est à déduire de l'habileté du perroquet, par son âge et son éducation! pas simple...
    Ceci dit, il y a quelques années, on aurait retrouvé à Londres le jeune (autrefois et en son temps) perroquet de Churchill, qui l'avait éduqué très spécialement pour insulter Hitler le plus souvent possible... ;-))
    Ya quelqu'un qui a des nouvelles ici?
    (au moins celui-ci, ne se plaindra pas! Car ça ne s'invente pas, en 2008 l'animal disait encore d'incroyables horreurs même en français sur le "Chancelier Allemand de mon cul", en français dans le texte....
    Il reste connu que Churchill parlait fort bien le français et qu'il savait aussi en faire profiter son perroquet...

  • Qu'un perroquet soit capable d'imiter la voix humaine, oui, de là à comprendre ce qu'il dit, hum...

  • Pour moi, le perroquet est présumé innocent, c'est irréfragable et définitif, quoi qu'ils aient pu inscrire dans la Déclaration Universelle. Ceci dit, je sais que mon chat est un sournois et un sacré menteur, mais je lui trouverai un bon avocat s'il le faut.

  • Le chat du Rabbin s'est pas gêné : Il a bouffé le perroquet... :)

  • Qui céééééééééé ?

  • C le perroquet de la vielle dame et de Fernand Raynaud, pas celui de Churchill, qui adorait les animaux...

  • Il faut à : "La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen", ajouter celle des "grands singes" etc. Comme les citoyens, ce sont aussi des bipèdes qui parlent et se comprennent.

    Oui, logique, ce serait...

  • Willy - Harlem Desir, même combat !

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu