Avertir le modérateur

Droit de vote des étrangers : Faux débat, grosse manip’

Depuis 1981, c’est la même chanson : la « Gauche » est pour le droit de vote des étrangers aux élections locales pendant la campagne électorale, mais une fois au pouvoir, ce n’est jamais le moment. Que c'est étrange...9782918597384.jpg

Les arguments sont toujours les mêmes : en 1), il faut changer la Constitution et je n’ai pas la majorité des 3/5 entre les deux assemblées, et en 2) impossible de forcer le chemin, car on va coller la Droite dans les bras de l’Extrême Droite, et ce sera horrible. Donc, chères amies étrangères et chers amis étrangers, sachez que nous vous aimons d’amour, mais d’amour électoral...

Ces jours-ci, çà repart comme en quatorze. La jeune classe du PS – qui n’a pas un mot à dire sur le massacre social des Roms ou la politique sarkozyste de Valls  (Je rappelle qu'Aubry avait demandé à Valls, qui applaudissait toutes les initiatives de Sarko, de la fermer ou de se casser du PS) – se paie une tribune dans Le Monde (Occidental)  pour dire qu’il faut tenir l’engagement…

Encore un gros balourd pour faire poids lors du congrès de Toulouse, et arracher quelques précieux postes… Ces minables ont abandonné de présenter une motion alternative, alors ils cherchent à faire les malins avec le vote des étrangers. Ils sont nuls, calculateurs et colonialistes, rêvant d’étrangers qui n’aient que de semi-droits… Genre droit de vote, mais aux élections locales,  et surtout pas d’accès à la nationalité française...  Leur grand rêve ? Blanchir les arabes ! 

Le problème n’est pas le vote des étrangers, c’est la nationalité française.

C’est évident, et l’alternative est simple. 1170498_4587497.jpg

Celui qui vit en France depuis 5 ans, qui n’a pas de casier et qui en fait la demande, doit pouvoir devenir français.

Celui qui est marié à un conjoint français depuis deux ans, doit pouvoir devenir français.

Et éliminons toutes les procédures humiliantes, les débiles examens de langue française, et les signatures de chartes (comme si accéder à la nationalité relevait de la logique contractuelle… Ils n’ont aucun principe).  

Ca n’est pas plus compliqué. Bref, que la « Gauche » rompe avec les lois Pasqua-Sarko et revienne à des conceptions saines de la nationalité.

Après tout sera clair.

Celui qui voudra devenir Français le sera dans des conditions honorables, et il aura un droit de vote entier et serein.

Celui qui ne veut pas de la nationalité française, ce qui est son droit le plus strict, n’aura pas de droit de vote.

Y a-t-il un système plus cohérent ?

Sakinna Boukhedenna - Nationalite immigree.jpg

Commentaires

  • Encore un énorme non-sujet de la gôche, tout le monde s'en branle, y compris les intéressés. Après ce sera le théatre subventionné et les intermittents du spectacle. Vous verrez...

  • Et puis des colonnes de Buren tout autour du periph vous verrez...
    Viv'ment le retour de la droite de copé ( non parce que fillon c la loose ).

  • Choisir sa nationalité : un minimum en démocratie.

    J'ai depuis longtemps pensé à un moyen astucieux pour accélérer l'intégration Européenne et l'harmonisation fiscale dans cette même zone.
    Chaque citoyen serait libre de choisir la nationalité du pays qu'il choisit sans avoir besoin d'y habiter ni même d'y travailler.

    Il y aurait trois choix possibles:
    - Je conserve ma nationalité de naissance et vote en France.
    - Je la conserve et adopte une deuxième nationalité je choisis le pays dans lequel je vote.
    - J'abdique ma nationalité de naissance et choisis une autre nationalité : je paye mes impôts et vote dans ce pays.

  • . On abdiquerait au gré des lois fiscales. Quoique ça donnerait du travail aux guichets des administrations de réception. D'où recrutemùent de fonctionnaires donc augmentatio ndes impôst, d'où abdications en masse...Non c'est idiot.

  • "Y a-t-il un système plus cohérent ? "

    Plus cohérent je ne sais pas. Plus démocratique et progressiste oui : on a qu'à rejoindre le club des 19 pays européens sur 27 qui permettent déjà le droit de vote des étrangers aux élections locales.
    Pour une fois que la France pourra exhiber fièrement son droit et continuer ensuite à donner des leçons de démocratie aux autres sans avoir honte de la réalité :)

  • Gatsby, comme disait l'autre "On ne fait pas de politique avec des mots mais avec des faits" surtout si ces mots sont insultants. En effet on est pas forcement idiot lorsqu'on est d'un avis différent du vôtre : La tolérance et le respect de la différence ça s'apprend que diable lorsque l'on veut du vivre ensemble !

    Une expérience a été tentée dans ce sens (celui des impôts) en France pendant plus de trente ans et elle s'est avérée positive.
    Il s'agit de la vignette automobile (sorte de gabelle républicaine).
    Un département Français (La Marne) proposait un prix nettement inférieur au prix (identique du reste) pratiqué par tous les autres départements.
    - Que s'est-il passé ? Un afflux des immatriculations dans ce département (En grande partie de la part des société de loueurs de voitures il est vrai)
    - Quel a été l'avantage ? Plus qu'une baisse : Une disparition de cet impôt. Donc vraisemblablement le mouvement ne serait pas à la hausse. Les pays s'aligneraient on lancerait vraiment l'harmonisation européenne !

    J'avais oublié une chose importante dans le projet sus-cité :
    Les citoyens qui bénéficieraient de la nationalité européenne seraient celles qui éliraient le Président de la République, l'Assemblée nationale des Etats-Unis d'Europe !

    P'tain ! Ca pète ce projet !

  • Je ne sais pas si le message précédent est bien passé...

    Gatsby, comme disait l'autre "On ne fait pas de politique avec des mots mais avec des faits" surtout si ces mots sont insultants. En effet on est pas forcement idiot lorsqu'on est d'un avis différent du vôtre : La tolérance et le respect de la différence ça s'apprend que diable lorsque l'on veut du vivre ensemble !

    les faits : Une expérience a été tentée dans ce sens (celui des impôts) en France pendant plus de trente ans et elle s'est avérée positive.
    Il s'agit de la vignette automobile (sorte de gabelle républicaine).
    Un département Français (La Marne) proposait un prix nettement inférieur au prix (identique du reste) pratiqué par tous les autres départements.
    - Que s'est-il passé ? Un afflux des immatriculations dans ce département (En grande partie de la part des société de loueurs de voitures il est vrai)
    - Quel a été l'avantage ? Plus qu'une baisse : Une disparition de cet impôt. Donc vraisemblablement le mouvement ne serait pas à la hausse. Les pays s'aligneraient on lancerait vraiment l'harmonisation européenne !

    J'avais oublié une chose importante dans le projet sus-cité :
    Les citoyens qui bénéficieraient de la nationalité européenne seraient celles qui éliraient le Président de la République, l'Assemblée nationale des Etats-Unis d'Europe !

    P'tain ! Ca pète ce projet !

  • Là aussi, un débat sur le sexe des anges, en Belgique, (un "cas" que je connais bien) les étrangers résidents votent aux élections locales, la question de leur influence éventuelle sur le résultat de ces élections fut naturellement abordée, mais pour dire quoi? Boof.
    Ceci dit dans les faits, voilà:
    Peu d'étrangers résidents qui remplissent les conditions s'inscrivent et encore moins votent régulièrement.
    Et... On n'a pas su noter que cela changeait quoi que ce soit!
    Alors.... Pourquoi des pingouins qui résident de longue date, ne se font pas remarquer par des conneries et paient leurs impôts et taxes ne voteraient-ils pas?
    Mais après-tout? Ce genre d'étrangers, même si de fait ils ne le sont plus vraiment avec le temps qui passe, ils peuvent aussi demander la naturalisation, avec beaucoup plus de raison irréfutables que l'individu français qui n'a pas su passer inaperçu en Belgique ces derniers jours...
    (indignité nationale et confiscation du passeport, voilà ce qui devrait tomber sur certains tricheurs et "incivils" bien connus et trop arrogants)

  • Je ne sais pas ce que " inlibroveritas" entend par "démocratie" ou par nationalité. Pour lui cela semble n'être que deux mots creux, servant à "arranger les choses" dans le but de mener sa stratégie de vie avant tout!
    On est loin du patriotisme des Résistants anti-nazis de 1940/45 là.... ;-))
    On est plus proche des conceptions très particulières de Bernard Arnaud sur ces questions. La nationalité à mon sens est un "truc" qui devrait se mériter en remplissant quelques conditions claires et peu réfutables, pas par le "droit du sol" ni sur d'autres fariboles dangereuses qui permettent maintenant à n'importe qui de faire n'importe quoi sans se faire foutre à la porte.
    (je pense là, à quelques incivilités inadmissibles dans les immeubles et dans les lycées et collèges, auxquelles j'ai malheureusement assisté par hasard. (ya des bottages de cul qui se perdent!)

  • Pour moi aussi, la mauvaise conduite civile devrait être sanctionnée par l'indignité nationale publiée comme en 1945, par la dégradation des droits civiques et la confiscation du passeport, assortie de contrôle judiciaire.
    La mansuétude d'une "certaine presse" envers des individus qui essaient de se tirer avec la dernière partie de leur magot (est-ce de l'argent légitimement gagné?), celle qui n'a pas encore quitté la France, c'est bien la preuve que nous n'avons pas tous les mêmes valeurs.
    Mais au-delà du fait d'être étranger ou non, Nous sommes tous des étrangers.
    Dès que vous voyagez, vous devenez un étranger ou pire encore, une étrangère... ;-))!

  • La vraie question, c'est le sens du vote et comment on vote!
    Au printemps 2012, des expériences parallèles ont été menées dans plusieurs communes en France, on a voté d'une autre façon, à côté du vote officiel et légal.
    Il y a réellement des questions à poser pour l'avenir de nos enfants, si on continue à voter comme ça se passe, pas seulement en France d'ailleurs.
    Mais pendant ce temps, les politocards discutent du sexe des anges...
    Le vote en lui-même pose question dans sa formulation. Nous savons tous implicitement que très rarement, le point de vue majoritaire est le plus judicieux, sur tous les sujets. Pourtant, qui "l'emporte"?
    Vous oseriez monter à bord d'un avion dont les passagers ont voté pour élire le Cdt de bord et le second officier naviguant, sans s'assurer qu'ils ont leur brevet PL?
    Pourtant, ca se fait sans aucun état d'âme! Rappels d'Histoire nécessaires?

  • Le vote des étrangers aux élections locales concernent des individus résidant en France mais qui ne désirent pas forcément acquérir la nationalité française.

    Noyer la mesure avec une autre question (l’obtention de la nationalité française), question plus large et plus complexe, c'est une belle façon d'enterrer la mesure. C'est d'ailleurs la réponse de ceux qui s'y opposent : réserver le vote aux "nationaux".

    Un oubli de taille : le droit de vote local est reconnu pour les ressortissants de la communauté européenne. En quelque sorte : pourquoi en exclure les ressortissants suisses (et autres, bien sûr !) ? :)

  • @PeutMieuxFaire
    A mon sens, la comparaison avec ce qui est fait pour les ressortissants UE ne vaut pas.
    Le droit de vote des étrangers ressortissants de l'UE aux élections locales a été accordé en considération du fait que nous sommes engagés avec les autres pays de l'Union dans un processus dont on pouvait espérer au départ qu'il déboucherait sur une union politique digne de ce nom.
    Et il a été soumis à la condition de réciprocité. Y renoncer pour le droit de vote des étrangers non UE serait leur faire un sort plus favorables qu'aux ressortissants de l'UE. Ce me semble quelque peu paradoxal.

  • Ya effectivement là, une hypocrosie aussi incroyable que cynique, et... Pendant qu'on discute du sexe des anges, on continue avec un système électorale réactionnaire, anti-démocratique et surtout, à terme de plus en plus dangreux pour l'avenir de nos enfants:
    Tout est organisé pour conserver le dualisme conservateur UMP & PS!
    Avez-vous remarqué la plus petite amélioration de la vie en France, depuis plus de trente ans?
    Ca "part en couille" dans tous les domaines et les gens continue à regarder la maison brûler!

  • Ils regardent brûler la maison car ils ne peuvent faire autrement... Il faudrait qu'ils connaissent les pyromanes... Ce qui est loin d'être évident...

  • Je ne tiens pas à discuter à l'infini sur ce thème, je ne faisais qu'exposer une idée (irréaliste - c'est ce qui me rassure) au sujet d'une nationalité européenne et par là même de l'intégration européenne.
    A mon avis, il ne me paraît pas délirant que dans quelques décennies, une ou deux générations, le vieux système hérité d'une époque où il fallait trois semaines pour traverser la France alors qu'aujourd'hui dans le même temps on fait vingt fois le tour du monde....
    Il ne me paraît pas délirant, donc, que dans cet avenir proche on puisse CHOISIR sa nationalité en faisant acte de candidature à un pays où l'on résidera ou pas en toute liberté. Acte de candidature qui sera accepté ou refusé par les autorités nationales en fonction de leurs propres critères.

    Ca me paraît pas si loin que (je cite Thierry Bressol) "un truc" "se mériter en remplissant quelques conditions claires et peu réfutables" mais en beaucoup plus précis...

  • Bonne idée, mais sans doute hors du champ des logiciels étroits de nos petits dirigeants.

  • On regarde la maison brûler qu'il dit, mais on économise, on gagne sa vie, on part en vacances, on gâte ses enfants, on va au resto, on s'offre ce beau vêtement sympa, mais on chiale sur notre sort alors pour se consoler on va au spectacle, on fait un projet immobilier et on fête ça autour du nouveau BBQ puis après quelques verres de bon vin, on rechiale en se disant c'était mieux avant...

  • De mémoire, la question du sexe des anges devait être tranchée par un concile à Constantinople réuni pendant l'attaque finale des Turks qui occupèrent la ville en 1453 (si ma mémoire est bonne)...
    Depuis, on discute toujours. C'est ballot; à quelques jours près si ça se trouve on avait la réponse définitive... :)

  • inlibroveritas est sans doute né riche. On ne saurait reprocher ça à quiconque, mais les leçons de civisme sont mal venues, de la part de certaines catégories de la population.
    En effet, s'il existe de "lamentable clichés marxistes" (qui ne constate pas que certaines oligarchies sont en train de plumer presque tout le monde?), c'est (tout de même!) qu'il existe quelque chose de ce genre à photographier!
    Des gars qui veulent choisir leur nationalité pour payer moins ou pas d'impôts, ne méritent plus aucun droit civique:
    La démocratie ne se conçoit pas sans impôt, si on veut une Etat vrai, au service de tous!
    Devoir écrire ça ici ou ailleurs, c'est déjà que des mentalité inquiétantes se sont répandues plus que trop... Car, ça devrait aller sans le dire!

  • 1. Pour accéder à une vraie citoyenneté, il faut non seulement pouvoir voter dans les élections locales, mais pouvoir en général voter et être candidat dans toutes les élections locales, nationales et européennes. Mais alors, il me semble nécessaire d'abord d'accéder à la nationalité du pays d'accueil.
    2. Qu'un Roumain veuille devenir Français, c'est plutôt flatteur pour nous. Qu'un Français veuille devenir Belge ne devrait choquer personne. Mais qu'un citoyen quel qu'il soit veuille accéder à une 'double nationalité' pour raisons de simple convenance fiscale, il n'y a pas qu'à moi que ça fait bizarre.

  • @xc : certes on a pu avoir envie de "préparer ainsi une intégration européenne". Quoique...
    Ce qui me semble bizarre et facteur d'incompréhension c'est le 2 poids 2 mesures sur un sujet, vécu comme sensible par pas mal de monde quand, dans la pratique, le vote des parents étrangers ne pose pas de problème dans les écoles ou des salariés dans les syndicats ou de tous les résidents dans les propriétés (c'est plutôt l'exclusion des locataires qui serait à revoir).

  • http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0202277223995-les-francais-sont-majoritairement-contre-le-droit-de-vote-des-etrangers-363670.php

    Les Français sont majoritairement contre le droit de vote des étrangers!!!

  • Les Français étaient majoritairement contre l'abolition de la peine de mort.
    Ça n'empêche pas le progrès et la caravane de passer :)

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu