Avertir le modérateur

Roms à Marseille : Le non-droit en pleine lumière

Adieu la République, adieu l’Etat de droit, et vive le non-droit ! Les faits très graves survenus à Marseille avec cette expulsion de Roms par les riverains, et la réaction minimaliste des pouvoirs publics, sont des dérèglements inquiétants. Bien sûr, je vais me faire traiter de béni-oui-oui de l’angélisme car je rappelle ces violations évidentes du droit, et pourtant c'est simple : la loi doit être la même pour tous.

loi,république,justice,roms

 

La question est simple : qui a peur de connaître la vérité ?

Je ne parle pas de la culpabilité des auteurs, car seule la justice a compétence pour le faire. Je parle à peine des faits, car en l’absence d’enquête policière, nous en savons peu. Mais nous en savons assez pour dire que les habitants d’un quartier de se sont organisés à une trentaine pour mettre en fuite un groupe de Roms – une quarantaine d’adultes et une quinzaine d'enfants – du terrain vague où ils s’étaient installés quatre jours plus tôt.   

Les habitants expliquent avoir constaté des vols, s’être adressés à la police, à la mairie et au régisseur, pour s’entendre dire qu’il faudrait des mois pour parvenir à l’expulsion et donc ils sont passés à l’action eux-mêmes. Je rappelle qu’il existe des procédures rapides, sous le contrôle du juge, surtout quand on connaît le nom du propriétaire, ce qui était le cas car les Roms s’étaient installés sur le terrain d’un chantier.

20120928_1_5_1_1_0_obj2214257_1.jpg

 

Les services de l'Etat minimisent

Je lis sur le site de TF1, cette information dite de source policière : «  Quand la police arrive, il n'y a pas d'affrontements, seulement des invectives des jeunes du quartier et les Roms demandent spontanément à quitter les lieux, ce qui se passe sans incident jusqu'à 19H50, et la police, qui juge la situation normale et repart ».

Ce n’est pas ce que disent les élus.

La sénatrice-maire du secteur PS, Samia Ghali,  a confirmé le scénario de l’expulsion violente : « Quand j'ai appelé la police du quartier, elle m'a répondu que désormais, elle ne pouvait pas intervenir sans autorisation du préfet. Du coup, c'est quand la situation menaçait de dégénérer parce que les riverains voulaient faire partir les Roms que la police est venue, sans doute appelée par les Roms eux-mêmes. C'est la police qui a fait partir les Roms car ils étaient en situation dangereuse ». Samia Ghali, qui s’était montrée favorable à l’intervention de l’armée dans les quartiers, reconnaît le coup de force : « Je ne le condamne pas, je ne le cautionne pas, mais je le comprends, quand les pouvoirs publics n'interviennent plus ».

Le sénateur-maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin, retient lui aussi la violence : « On ne peut pas laisser se constituer des milices et laisser les gens régler les problèmes d'ordre public, même si on peut comprendre que l'exaspération est totale ».

D’ailleurs, je ne vois aucun communiqué descriptif de la préfecture ou du parquet. Le ministère de l’Intérieur se contente de propos très généraux sur l’action de la police, et le ministère de la Justice n’a pas entendu parler de l’affaire...

20120928_1_5_1_1_0_obj2214257_1.jpg

 

Quelles qualifications pénales pour ces faits ?

Imputés au Roms, il y aurait eu des vols.

Pour ce qui est des riverains, de nombreuses infractions semblent avoir été commises : violations de domicile, dégradations mobilières, menaces, voies de fait, et incendie volontaire en bande organisée, ce qui est crime et relève des assises. Les photos montrent l’importance de l’incendie et tout le matériel abandonné établit que le départ s’est fait dans la précipitation. Y a-t-il eu usage des armes ou menace d’usage des armes ? Ce n’est pas invraisemblable, mais seule une enquête pourra le déterminer.

L’enquête permettra aussi de savoir ce qui a été fait en quatre jours du côté des pouvoirs publics, et ce qu’il en est de l’action des pouvoirs publics dans cette cité.

Les pratiques du gouvernement vis-à-vis des Roms ont été dénoncées comme de graves violations du droit par les quatre rapporteurs spéciaux de l’ONU compétents sur le sujet : les minorités, les migrants, le logement et le racisme. Il y a quinze jours, Navi Pillay, Haute Commissaire aux Droits de l’Homme a solennellement réitéré ces critiques devant le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU.

Aujourd’hui, s’ajoute la démonstration flagrante du non-droit : les habitants se font justice, et l’Etat ferme les yeux. Il ferme les yeux sur ses renoncements, sur la vanité de ses insupportables discours creux sur la République, et sur les violences faites aux populations les plus vulnérables.

Ainsi, quinze enfants ont été chassés de leur logis, lieu de leur intimité et de la protection de leur vie. Parce qu’ils n’auraient pas été directement l’objet de violences physiques (alors que le simple fait d’impressionner un enfant est une violence), la justice choisit de ne pas ouvrir d’enquête, s’interdisant de le vérifier, et t’entendre ce que ces enfants pourraient avoir à dire. Système d'Etat pitoyable qui a peur de ce que peuvent lui dire des enfants...

20120928_1_5_1_1_0_obj2214257_1.jpg

 

Deux points s’imposent, aussi évidents que la place de la loi dans la République.

Le parquet doit revoir sa décision, et ouvrir une enquête sur l’ensemble des faits, avec tous les moyens nécessaires pour entendre les victimes et les témoins. 

Si le parquet d’abstient, les associations de solidarité doivent réunir les informations et les contacts pour déposer plaintes elles-mêmes.

Il ne s’agit pas de cartonner encore des populations marginalisées des cités, mais d’agir résolument contre les zones de non-droit. Par des actes, et pas par des discours.  

Hors de la République, point de salut

Commentaires

  • Le peuple demeure le seul à décider. Le pouvoir confié démocratiquement aux mains de quelques-uns, s'il s'exerce au nom de l'idéologie d'une minorité mène à la violence car le peuple veut reprendre la main. Et il reprend toujours la main.
    La tour d'ivoire angeliste s'effrite en effet.

  • Le peuple, quel peuple ? 50 excités ne font pas un peuple.

    Au passage, Marseille compte 48 places en aire d'accueil des gens du voyages, sur 165 dans les Bouches du Rhône, alors que le schéma départemental prévoyait 1245 à 1625 places dont 88 plus une aire de grand passage pour Marseille.

    On rappellera que s'installer sur un terrain ou dans un local, quand ils sont vacants, n'est pas du tout interdit par la loi, le squat est même un moyen légal de devenir propriétaire.
    Mais il faut expulser les Roms, toujours...

  • C'est une horreur ! Absence des pouvoirs publics à tous les étages, ils méritent une punition divine.

  • c'est grave cette affaire...

  • on mobilise des cars et des cars de policiers pour anticiper des manifs qui n'auront pas lieu et on ouvre une enquête sur du vent parce que quelques personnes se sont rassemblées devant une ambassade, et là on laisse faire et on ne cherche même pas à comprendre ce qui s'est passé. vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond

  • Ce n'est que le début... Il suffit de voir ce qui se passe en Gréce dans une moindre mesure l'Espagne et au Portugal ...La difficulté de vie d'un nombre toujours plus important de citoyens engendrent des comportements extrémistes vis a vis de ceux qui sont encore plus en difficulté...La sensation d'une concurrence dans la pauvreté et qu'il n'y en aura pas pour tout le monde...IL suffit d'avoir vu les comportements de ceux qui souffrent de tout (Dans des camps de réfugiés) pour comprendre que la misère,la maltraitance et l’absence de perspective,d'un mieux être engendre une régression des comportements et des réflexes de bêtes aux abois...Ces quartiers de Marseille sont,dignes de quartiers de ville du tiers monde

  • ..Ces quartiers de Marseille sont,dignes de quartiers de ville du tiers monde

    Je crois qu'il n'y a pas de comparaison. C'est trop généralisé. Vous avez principalement un problème de refus d'une partie de votre population. Les problms en Inde et pakistan sûrement différents dans leur quartier pauvres et pas semblables aux Français.
    Dans Les quartiers pauvres brésiliens, il y a une cohésion sociale, des associations, des ONG et la présence de l'état avec des programmes. Et la plus part de gens ont un travail.
    Les gens sont dans ces quartiers précaires par manque d'infraestructure et impuissance du gvt a mener des grands chantiers et construire des millions de logement. Car nous avons un population de 200 millions et une grande partie de cette population n'a pas encore accès au logement.
    la violence dans ces quartiers vient du trafic de drogues et de l'imposition de leur lois de terror. pas par des riverans qui expulsent une partie des gens.
    Une fois, le trafic erradiqué, ces quartiers sont plutôt paisibles.
    Ils ne brulent pas les maisons des uns et des autres, ils ont tendance a s'aider mutuellement.

  • Bonjour,

    Surpris? Moi, non. Avec un Etat faible là où il devrait être fort et fort là où il devrait être faible, il n'y a rien de surprenant à voir des citoyens faire leur propre loi. C'est certes très dommageable mais à qui la faute? Je ne cautionne pas nécessairement de tels comportements mais je les comprends. Une de mes relations, on ne peut plus modéré dans son positionnement politique, vit dans une région où on trouve une forte population de gens du voyage, sédentarisée ou non. Le moins qu'on puisse dire c'est que sous la surface de l'eau, il y a beaucoup d'agitation mais, il est interdit d'en parler. A titre personnel, je considère qu'il n'y a rien plus raciste que de prétexter de l'origine, de la couleur de peau ou de la religion d'une personne pour en excuser le comportement délinquant. c'est faire preuve d'une condescendance abominable. Les structures étatiques ne sont pas les seuls responsables de cette situation mais comme le dit le proverbe: "Il n'y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre".

    Bon week-end

  • Bjr, Gilles,
    J'avais posté un message antérieur au mien. Il n'a pas été publié. Par contre le prochain si.
    Il en a qui passent et d'autres pas. :(
    Je ne sais pas si c'est le fait que j'ai accès a votre page depuis le Brésil?
    Dans ce cas-la c'est difficile a savoir la cause.
    Le message transite par plusieurs serveurs.

  • @ H.
    Un des problèmes, c'est que dans le cas précis, les délinquants, ce sont les habitants du quartier qui ont chassés les Roms, pas les Roms eux-mêmes.
    Il y a des accusations de vol ? C'est tout à fait possible, mais ça nécessite une enquête pour établir des faits. Et pour enquêter, c'est plus pratique quand les Roms ne sont pas baladés d'un bidonville à un autre.
    Par ailleurs et d'expérience, c'est rare que les occupants volent dans les environs immédiats du campement, justement pour éviter de se mettre les voisins à dos, et bon nombre des faits reprochés ne sont pas le faits des habitants du campement, mais de personnes extérieures qui en profitent. Je reconnais que je n'ai aucune info dans le cas précis.

    Le souci, c'est que la communication gouvernementale pousse les gens à croire que la seule installation d'un campement est un acte de délinquance justifiant l'intervention immédiate de la police, alors que c'est juridiquement faux.

  • J'ai entendu hier sur France-info une des personnes qui a participé à cette action infâme expliquer que les policiers leur avaient conseillé de mettre le feu aux restes du camp. Tout est dit!

  • Le peuple demeure le seul à décider. Le pouvoir confié démocratiquement aux mains de quelques-uns, s'il s'exerce au nom de l'idéologie d'une minorité mène à la violence car le peuple veut reprendre la main. Et il reprend toujours la main.

    Je vous trouve perdu Gatsby,

    D'abord, la politique de FH par rapport au gvt antérieur est la meme dans les grandres lignes. Explusion des roms, acceptante du traité sans rechigner, abandon de la réglementation des transactions financières.
    Donc, où est le grand changement ? on applique la politique du gvt antérieur.
    C'est justement parce qu'il n'y a pas de changement que les choses se délitent.
    Vous avez y pensé?

    Maintenant , le volet idéologie minoritaire.
    Ah ban, non. Vous vous trompez dans votre compte.
    c'est une majorité qui a élu FH. C'est comme ça les élections. Une majorité de 51.63% a choisit l'idéologie du PS.
    je sais que c'est difficile a avaler mais console toi, il n'y a rien de changé. C'est tirs la politique que vous soutenez.

  • "Au passage, Marseille compte 48 places en aire d'accueil des gens du voyages, sur 165 dans les Bouches du Rhône, alors que le schéma départemental prévoyait 1245 à 1625 places dont 88 plus une aire de grand passage pour Marseille."

    Merci Archicham , il fallait le dire et le redire encore, avec des forces politiques qui préfèrent s'occuper de leurs petits arrangements entre amis plutôt que de faire le vrai boulot pour lequel ils ont été élus. Et il n'y a pas que dans le 13.

    Pour le reste mon impression est que cette histoire complexe si j'ai bien lu à droite et à gauche a été un peu montée en épingle et que ça n'arrange rien.

  • Pour situer le gravité des faits, je précise que l'incendie en bande organisée, c'est 20 ans d'après le Code pénal

    La France est la 5° puissance du monde et Marseille est la 2° ville de France. Et on voudrait me faire croire qu'il n'y a pas de solution sociale pour les 15 enfants ?

  • adriana a posté un commentaire... sur l'arrivée des commentaires.

    Je diffère la réponse car j'ouvrirai ce soir une page sur cette question, avant une rencontre avec 20 minutes dans la semaine

  • J'ai été pompier suffisamment longtemps pour savoir ce que c'est qu'un contre-feu.

    Cette situation paraît pré-insurrectionnelle. A mon avis il n'en est rien. Il s'agit plutôt d'un contre-feu piloté par le gouvernement pour faire oublier la situation de coup d'état rampant qui se produit en ce moment.

    Avec l'annonce de l'emploi de la femme du Président de l'Assemblée Nationale nous avons une situation abusive concernant : le numéro, le numéro et le numéro trois de l'Etat.

    C'est sûr qu'ils ont intérêt que l'on parle d'autre chose que de la "Benalification" de la république...

  • C'est Sarko qui avait ouvert la méthode de taper sur les minorités pour faire du consensus, et placer au second plan les gros pb. C'est une méthode de tout gvt, mais il l'a perfectionné, et Hollande poursuit.

    Les pouvoirs publics et les flics savent très bien que les démantellements de camps et expulsions coutent cher et ne résolvent rien, car ils les gérent depuis des années, et sont les mieux placés pour constater l'inefficacité totale.

    Par contre, il recherche par dessus tout les belles images de flics vidant un camp, car ils savent que les médias adorent vu que ca fait de belles images (plus visule qu'un reportage à Pole emploi) et da fait du concensus dans l'opinion.

    Ici, ils ont été dépassés, ça me parait clair. Mais le refus d'enqueter sur des faits cirminels avec des enfants victimes, et alors que nous sommes dénoncés par l'ONU comme violant les droits fondamentaux des personnes, c'est du jamais vu et ça montre que le gvt est liquide.

  • Les ctis en folie:

    http://www.20minutes.fr/societe/1013073-lille-manifestation-contre-eventuelle-implantation-roms

  • Que tous ceux qui condamnent cette action se proposent d accueillir quelques Roms dans leurs jardins!! Je leur donne pas une semaine pour les virer manu militari!!

  • Un grand merci à eh oui pour cette importante contribution, qui fait avancer le débat.

    En remerciement, le blog lui offre une nuit d'amour avec un requin blanc de la Réunion, à charge pour lui de nous faire un exposé sur le thème.

  • mdr..Quand on ne parle pas de sa chère "religion de paix et de tolérance" et de ses petits accotés sectaires et totalitaires, notre avocat semble avoir un semblant d humour!!

  • Pauvre requin blanc.
    J'ai vu ces animaux, il y a une énorme beauté a les voir évoluer sous eaux.
    Il ne méritent pas du tout ce sort.

  • Bon, je rectifie

    Le blog offre un thé à partager avec Hillary Clinton

  • bah..moi éprouvant qu un thé avec Adriana ou bien l'imam de ce blog

  • moins éprouvant....

  • T'inquiète pas eh oui.
    J'aime pas la viande dure et fibreuse.
    Et il est hors de question de te cuisiner trois jours. Cela ne va qu'empirer. :)

  • EELV se réveille et demande une enquête

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gC82cNQBtA3hh2plUfmDGV28---w?docId=CNG.dc25901b9f5d8299c40976a07d1ac710.221

  • Toujours les mêmes histoires avec les Rroms...

    Là ce n'est pas admissible : les citoyens qui ont pété un câble et qui se sont pris pour des cow-boys doivent être sanctionnés.

  • Des Roms virés par des arabes...Des arabes accusant les roms de voleurs et de faire régner l'insécurité...heu...Mais ,qu'est ce qu'ils ont à venir manger le pain de nos arabes merde!

  • Il y a à peu près tout dans cet article
    Pour les faits qu'on connaît en tout cas.

    http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/versions-divergentes-sur-le-camp-de-roms-evacue-a-marseille-28-09-2012-1511457_240.php

    "On estime entre 15.000 et 20.000 le nombre de Roms vivant en France, généralement dans des campements insalubres en périphérie des grandes villes. Environ 3.000 Roms vivraient dans les Bouches-du-Rhône, dont la moitié à Marseille."


    Si on peut comprendre l'énervement de certains riverains, il faudrait quand même arrêter la psychose nationale.
    On passe pour quoi après ?

    "À la une ce soir, nos voisins Français s'écharpent autour de la question des voleurs de poules... Des images poignantes"

    Sinon, on peut aussi s'occuper des problèmes : c'est vachement gratifiant quand on réussit à trouver une solution à un problème ; ça donne envie de continuer

  • Des Roms virés par des arabes...Des arabes accusant les roms de voleurs et de faire régner l'insécurité...heu...Mais ,qu'est ce qu'ils ont à venir manger le pain de nos arabes merde!

    Écrit par : hé oui | 29.09.2012

    Rigolo....

  • Merci pour ce billet. La banalisation de cette violence et de ces exactions envers certains de nos semblables (à ma connaissance, les roms sont bien des personnes comme vous et moi ?!?) est en effet, et depuis plusieurs années, inquiétante.
    Voire inadmissible.
    Eh oui !

  • Vous critiquez l'action policière et du parquet, alors que vous avez commencé votre intervention en disant: que vous ne saviez pas de quoi était faite l'enquête .
    Qui vous dit que les enfants n'ont pas été entendus ?

  • Je ne prends aucun risque, sauf désinformation par le Parquet, hypothèse à exclure, n’est-ce pas.

    La thèse officielle est là

    http://www.leparisien.fr/marseille-13000/camp-de-roms-a-marseille-deux-temoins-entendus-dans-l-enquete-sur-l-incendie-29-09-2012-2190713.php

    « Le parquet n'exclut pas d'entendre des Roms dans cette affaire, qui a suscité vendredi de vives protestations de la part des associations »

    La thèse défendue est que départ a été détendu et souriant, dans le bonheur et la bonne humeur, et que l’incendie est venu après.

    Que l’incendie soit venu après le départ semble acquis. S’il y avait eu incendie (en bande organisée) en présence des Roms, on aurait été dans des hypothèses de tentatives d'homicide, jamais évoquées.

    Ce communiqué AFP de samedi 20 h montre qu’il n’y a toujours pas d’enquête ouverte sur la première partie des faits, la thèse officielle étant maintenue contre toute vraisemblance et contre les déclarations des témoins, des acteurs et des élus, exposant que les riverains se sont fait justice aux même « sans attendre l’armée ».

  • vous avez peut-être raison, mais admettez qu'il peut y avoir une enquête sans publicité. Je précise, que dans n'importe quel incendie, une enquête est suivie par le parquet...

  • est ouverte et suivie par le parquet.

  • http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=14519

    Manuel Valls, laxiste ?? Nooon : il va régler tout ça, et avec fermeté

  • Je vous trouve perdu Gatsby,


    Écrit par : Adriana | 29.09.2012


    J'observe, c'est tout, je ne me cache pas derrière un discours de conte de fées qui n'a rien à voir avec la réalité.
    Encore ce week-end, deux braves jeunes sont assassinés par des gibiers de potence qui usent de la violence comme nous, nous respirons. Un jour prochain, les habitants s'en occuperont, vous verrez.

  • Sarko a institutionnalisé cette politique de la peur : mon role est de protéger la société contre les nuisibles. C’est devenu un consensus. Quel dommage que Martine n’ait pas viré Valls du PS quand ça la démangeait…

    Valls serait entrain de jouer les primaires à l'UMP, ça serait moins dommageable pour le pays.

  • Ca y est, on les a retrouvés. L'enquete peut commencer.

    Les Roms expliquent qu'ils n'ont plus rine, car tout a été perdu dans l'expulsion

    Médecins du Monde est présent sur place, et fait de l'excellent travail

    Quand même Médecins du Monde qui maintenant développe son activité en France...

  • Le lien

    http://www.20minutes.fr/ledirect/1013465/marseille-nouveau-refuge-roms-chasses-habitants

  • Ca se précise : menaces d'incendie

    http://www.libemarseille.fr/henry/2012/10/roms-chass%C3%A9s-jean-pierre-mignard-tire-le-signal-dalarme.html

  • "La mairie de Marseille a demandé lundi l'évacuation d'une quarantaine de Roms installés dans un campement sauvage des quartiers Nord de la ville, a-t-on appris auprès de la municipalité. Selon des militants associatifs, il s'agirait des mêmes Roms qui ont été obligés de fuir jeudi dernier, sous la menace des riverains, d'un campement de fortune dont les restes ont été brûlés." ( 20 minutes )

  • Avec ce genre d 'histoires, C comme avec les incivilités commises dans certains immeubles, dont les auteurs sont peu à peu connus, mais semble-t-il protégés par un étrange réseau de divers autorités locales, les bailleurs, le syndic de copropriétés, la CNL (et ça prétend protéger les locataires...!), la police:
    Ce n'est pas aussi rapidement traité que lorsqu'on pisse dans le hall de l'Hôtel de Ville, dans le bureau du préfet ou au commissariat de police.
    La réalité c'est que là-bas comme ailleurs, les notables et les gens en places, se foutent cordialement de ce qui arrive aux gens modestes!
    ceci étant, jusqu'à ne pas hésiter à laisser pourrir le problème, jusqu'à les laisser se bouffer entre eux.
    Ensuite, on "a droit".... A des leçons de Droit! ET voilà comment ça se passe...
    Les tombereau d'insultes sur des gens qui ont "fait le ménage" et l'absence totale d'enquête détaillée par les journalistes, tout ça "sent si bien la France" d'aujourd'hui....
    (et pour se donner un genre "droit de l'homme", on crachera une fois de plus sur le régime de Vichy tous ensemble)

  • D'autre part, même si je l'ai déjà rappelé sur l'autre page récente consacrée aux roms...:
    Quand on sait comment on les a traités de trop longue date dans presque toute l'Europe de génération en génération, surtout à l'Est et surtout depuis la chute du bloc de l'Est, s'étonner qu'ils soient presque tous devenus, de génération en génération, des voleurs de poule parfois dangereux, c'est réellement à désespérer de la capacité de jugement d'une énorme majorité de la population!
    Il faudrait se servir de ce qu'on a entre les deux oreilles, avant de commencer à discuter du problème...
    Les gens se comportent avec vous, comme vous vous êtes comportés avec eux, ça se nomme aussi, de la psychologie élémentaire. (c'est par exemple aussi le "pourquoi" les Israeliens ont beaucoup de "petits soucis" avec les palestiniens! Il ne tient qu'à Israël d'obtenir la vraie paix en arrêtant ce qui se passe.)
    Avec les roms, ça pourrait aussi se faire. Ca pourrait...
    Ces roms de Marseille, qu'on les Considère comme des humains pour commencer, puis qu'on les loge vraiment, ça ira mieux!
    Mais faut d'abord traiter le chômage de masse, qui sait si bien créer des "phénomènes de groupes" inquiétants, pour leur donner aussi un job et une place dans la société. Et ça, le libéralisme économique ne le permet pas. ca se saurait...

  • Cet affaire concerne tout un chacun (habitants, gouvernements, polices, et autres). Donc, c'est toutes ces entités là qui doivent agir!

  • Une magistrate, à C dans l'air, parvenait à dire (malgré le "bon sens populaire" asséné par Yves Calvi pour recadrer le débat) qu'en Allemagne ont traitait beaucoup mieux les Roms : alphabétisation, scolarisation, intégration.
    Mais je n'ai regardé que des fragments de l'émission.

    Qui en sait plus ? Peut-être y a-t-il de bonnes pratiques à imiter chez les Allemands (pas seulement le dumping salarial ...).

  • Les faire marcher en rang par deux ?

  • La chasse aux Roms devrait plutôt cristalliser le débat et l'émotion sur la régression sociale. Le gouvernement, par la police et son ministre de l'intérieur, évacue les causes de la misère et de l'inégalité en France et invoque des causes extérieures. La répression contre les Roms détourne l'attention de l'opinion sur l'absence de réponse à la misère. Stigmatiser et maltraiter le pauvre est une stratégie fascistoïde.

    " Il reste que le respect de la dignité humaine - qui est la matrice de tous les droits de l'homme (selon la belle formule du professeur Bertrand Mathieu) " (1) n'est pas respecté en France

    (1) Pierre Lambert - Droit et Justice N°83 Bruylant 2008 p.20 "Le droit au logement : vers la reconnaissance d'un droit fondamental"

  • Une magistrate, à C dans l'air, parvenait à dire (malgré le "bon sens populaire" asséné par Yves Calvi pour recadrer le débat) qu'en Allemagne ont traitait beaucoup mieux les Roms : alphabétisation, scolarisation, intégration.

    Écrit par : Marianne | 02.10.2012

    peut-être de quoi contredire cette magistrate (très engagée)...


    http://www.slate.fr/story/60831/roms-france-allemagne

  • Je vois qu'à Marseille il faut renforcer les effetifs de la police... pour arreter d'autres policiers. Ca ne doit pas simplifier la tache des autorités.

  • Depuis plus de 10 ans de régime purement UD RPR devenu UMP, sans oublier la corruption généralisée du PS local, la police de Marseille, pas seulement là-bas d'ailleurs, car ça arrive aussi à Lyon par exemple, les éléments les plus vulnérables de la police ont eu tout le temps d'attraper des "mauvaises maladies"!
    Le travail de l'IGS est admirable et certainement, des plus délicats à mettre en oeuvre. Là-bas, ce doit être coton!
    (et même à l'IGS il existe des soupçons de pratiques douteuses, à commencer par le torpillage des collègues mal vus à tort ou à raison, C dire qu'il ya des problèmes...
    C'est là comme dans d'autre domaine, d'abord un problème d'encadrement, "le poisson commence toujours à pourrir par la tête".
    Quand un syndicaliste de la police révèle que plus de la moitié des commissaires sortent directement de l'université sans avoir été policier avant.... Qui ne va pas comprendre que le bazar s'installe?
    A bord des navires, on ne nomme pas un homme (ni une femme) dans la fonction de commandant s'il ou elle n'a pas
    un long parcours de navigation "derrière"...
    Une hiérarchie qui ne sait pas diriger, ne saurait préserver l'Etat de droit, même sil elle le veut!
    (ce qui n'est pas réellement le cas semble-t-il)

  • Ca ne s'arrange pas visiblement, les affaires de ce qui est parfois appelé à Marseille (où j'ai habité 2 ans), "la maison Poulaga" ou les "Condé"... Dur-dur là-bas, les 10 ans de sarkozysme!
    Parole entendue sur France Info ce matin (en ayant loupé le début):
    "...il serait extrêmement difficile de mettre toute la BAC en garde à vue..." Il ne manquerait plus que ça. ON voit bien là, le résultat des dérives locales ou parisiennes et de l'incompétence des "élites".
    Ceci ne représente pas la vraie Ville de Marseille que nous aimons, et pas vraiment l'ensemble de la Maison Poulaga...

  • Suppression d'une loi honteuse :
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/10/05/97001-20121005FILWWW00380-suppression-du-carnet-de-circulation.php
    On peut mettre la QPC au crédit de Sarko.

  • Que tous ceux qui condamnent cette action se proposent d accueillir quelques Roms dans leurs jardins!! Je leur donne pas une semaine pour les virer manu militari!!

    Écrit par : hé oui | 29.09.2012


    Inspirée par la bonne proposition de notre intervenant ,je lance la campagne
    Qui veut accueillir eh oui dans son jardin ?

    Et combien de jours comptez vous le laisser rester ?

    Bon, moi c'est que pour le temps d'un the. LOL

  • Valls : "Cette affaire de soupçons de racket "ne doit pas conduire à jeter le discrédit sur l'ensemble des 7.000 policiers du département des Bouches-du-Rhône".

    Très bien, mon garçon: refus de l'amalgame et de la responsabilité collective

    Il lui reste juste à dire la même chose à propos des Roms

  • Le Parti Socialiste est-il un parti où les gens sont en majorité civilisés ?
    Quand je vois comment on traite les Roms, comment on institutionnalise la maltraitance des enfants en France, je pense que non.

    Arrestations violentes, menottage, chantage, absence d’avocat, palpations intimes … Certains policiers s’acharnent contre les enfants des rues au lieu de les protéger.

    « Enlève ton soutien-gorge, mets les mains contre le mur et écarte les jambes »:

    Maria et Monika (1) ont respectivement 14 ans et 12 ans. Alors qu’elles sont dans la gare de Lyon Part Dieu en cette fin de juillet ensoleillée, elles sont interpellées par 2 policiers et conduites au poste de police. C’est devenu de la routine

    La suite est ici et elle est très démonstrative :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-alain/061012/des-enfants-pourchasses-violentes-et-humilies-par-la-police

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu