Avertir le modérateur

Prison de Nouméa : Il faut limiter les incarcérations

12423093610lf84k6.jpgDans notre douce France gauloise, tout le monde se fiche de ce qui se passe en Nouvelle-Calédonie. Le silence autour de la prison de Nouméa, appelée Camp Est, est proprement scandaleux.

Cette prison, donc régie par la loi et gérée par l’Etat, est une abomination. Tout le monde le sait, et tout le monde s’en contrefiche. Comme pérore Madame Michu-Sarko-Valls : « S’ils sont là-bas, c’est qu’ils l’ont bien mérité. La preuve, moi j’y suis pas ». Certes. A ceci près que la prison est le lieu de la rédemption sociale, que la peine n’est juste que si elle n’entraîne pas de souffrances excessives et qu’en toutes circonstances, l’Etat doit respecter le principe de dignité.

Le problème est parfaitement connu. Les détenus font des recours contre l’Etat à propos de leurs conditions de détention, et ils obtiennent des indemnisations au motif de «conditions de détention indignes ».

Si on reparle de la prison de Nouméa, ce n’est pas parce que les hautes consciences morales de la Gauche se sont réveillées, mais parce que la prison a connu cet été deux débuts de mutinerie.

Le ministère a envoyé sur place une délégation : Mireille Imbert-Quaretta, conseillère d’Etat, Frédéric Desportes, avocat général à la Cour de cassation, et Laurent Ridel, directeur interrégional des services pénitentiaires

Une délégation de première bourre, mais qui semble bien faire de la gonflette si j’en crois la dépêche de l’AFP retraçant la conférence de presse de nos trois amis.

Quelles sont les constations ?revoltes-de-la-cellule-11-g.jpg

-          la prison regroupe 400 pour 226 places ;

-          il y a six détenus dans des cellules de 11 mètres carrés. Celui qui est en haut dans les lits superposés n’a que 50 centimètres au-dessus de la tête et ne peut même pas s’asseoir ;

-          la priorité des détenus est la réinsertion alors qu’aucune formation diplômante n’est dispensée ;

-          il faut construire une nouvelle prison, mais pour cela un délai d’une dizaine d’années est nécessaire.

Alors, ça valait vraiment la peine d’envoyer une mission sur place pour faire ce constat ? Il n’y pas plus de services d’Etat à Nouméa aptes à faire ce genre de rapport ?

En réalité, le vrai problème est plus ardu.

Il est en effet reconnu par les tribunaux, et par cette honorable mission, que les conditions de détention violent le principe de dignité, et que chaque détention est une atteinte aux droits fondamentaux, ouvrant un droit à réparation pour le détenu contre l’Etat.

Cela doit conduire à remettre en cause les ordres d’incarcération, et des consignes devaient être données pour qu’il soit sursis aux incarcérations en attendant des travaux d’urgence et le retour à un effectif compatible avec les capacités de la prison.

Ne pas le faire, c’est choisir l’illégalité, ce qui est bien fâcheux. Et attendre des mutineries pour se bouger l’est davantage encore.    

belgiansaboteurlinenpa0ra5.jpg

Le ministère gère

Commentaires

  • Loin des yeux, loin du coeur! C pour ça qu'on oublie les prisons de Nlle Calédonie, encore plus crasseuses qu'en France, ce qu seuls ceux qui s'intéressent un peu au sujet savent fort bien. j'ai eu vent aussi du fait (mon frère est à Tahiti) qu'à Papeete, C pas brillant non plus! (même si ce pauvre Gaston Flosse finit par y aller, ce qui ne serait jamais trop tôt, mais les affaires sont "en traitement").
    Cristiane Taubira finira peut-être par y penser car je serais surpris qu'à Cayenne, ce soit réellement plus prestigieux qu'à Nouméa.... Elle sera peut-être naturellement tentée de faire examiner cela, "pays" oblige! Ce serait un bon début. Ya du boulot pour réparer cette honte, C pas dans ces conditions que les détenus sortiront avec une meilleure mentalité qu'en entrant...

  • Honteux !
    Tout simplement scandaleux pour la mère patrie des droits de l'Homme...


    Et dire que tous nos conservateurs bien-pensants vont vous tomber dessus Gilles. Juste parce que vous avez transmis des informations connus de l'administration.

  • Il y a pas mal d'années déjà que j'ai lu "Joujou sur la caillou" de ADG. Vous voulez dire que la prison "Camp Est" existe encore ???

  • Ca me rappelle le procès des frères Khonu, dont votre confrère de Douai a brillament emporté l'acquittemnent. Tout était à tort et à travers ; l'enquête, l'instruction, les expertises... Incrompréhension totale des fonctionnaires metropolitains dans un monde où l'animisme prédomine. Ce n'est pas une raison pour ranger nos semblables dans une catégorie animale.

  • En d'autres temps j'avais fait un post sur l'opportunité de délocaliser les condamnés à une peine de prison supérieure à plusieurs années.
    Il y a en Europe Centrale et en Afrique du Nord suffisamment de centres de détention pouvant accueillir ces justiciables.
    J'y vois deux avantages :
    - Une gestion claire et au budget connu.
    - La fin de ces taudis dans lesquels les gouvernement perdent du temps, de l'argent en des temps où ils ont autre chose à faire.

    Construire des centres de détention c'était il y a 20 ans, 10 ans qu'il fallait le faire. Aujourd'hui il est trop tard il faut trouver des solutions palliatives de toute urgence... En voici une.

  • Dans un environnent pareil, il est difficile d'avoir un nouveau départ dans ça vie.

    Les américains sont en train de privatiser les leur.
    Il parait que c'est un investissement profitable ( encore q je n'ai pas compris qui va payer, l'état ou les prisionners?).


    In one slide used in their sales pitch, the CCA says that they operate “in an industry with positive investment characteristics.” For those novices in the field of prison investment, the CCA breaks that down rather thoroughly. Not only does the CCA reveal that they have limited competition, but investing in a prison is one of the few “recession resistant” gambles you can make. So resistant, in fact, is that the CCA says they thrive off of bad economic times. One talking point made in the presentation is that there is a “potential of accelerated growth in inmate populations following the recession.”


    Je n'imagine même pas les conséquences de la privatisation dans la déclaration de culpabilité et temps de peine en vue de la maximisation de leur profit.


    http://rt.com/usa/news/private-america-cca-prison-050/

  • Excusez-moi
    Je corrige: dans sa vie.

  • Fidélio de Beethoven illustrerait bien également cet article. Kurt Masur l'a dirigé à Berlin est pour le 40° anniversaire de la RDA, annonçant prémonitoirement l'effondrement de celle-ci.

  • Quelle coïncidence ! L'ouverture de Fidelio est une de celles que je préfère !
    Le rapprochement avec l'ouverture conséquence de la chute du Mur de Berlin est bien vu !

  • @ inlibroveritas

    Ce n'est pas de Centre de Détention dont nous avons besoin en général (sauf cas particulier de la Nouvelle Calédonie). Dans ces prisons, les détenus sont seuls en cellule et leur conditions de vie sont largement plus acceptables qu'en maison d'arrêt. Ce dont nous manquons c'est de quoi loger dans la dignité les prévenus et les peines inférieurs à un an.

    Votre projet de délocalisation ne répond pas à la problématique actuelle sans compter qu'éloigner dans un pays étranger des détenus ne me parait guère favorable au maintien des liens familiaux ni à la réinsertion (pas facile de monter un projet de réinsertion dans un pays qui n'est pas le vôtre et dont vous ne parlez peut être pas la langue).

  • @Mussipont : Merci pour l'info.
    Il faudra bien évidemment choisir les pays en fonction de ces critères.
    En Roumanie il y a beaucoup de bilingues français (Langue étudiée à 80%). Il y a aussi le Maroc, l'Algérie et bien des pays Sub-Sahariens
    Les places libérées en Centre de détention pourront être attribuées pour la préventive.

    Vous voyez, on avance bien déjà...

  • ...

    Parce qu'ils ont des places libres là-bas dans leur taudis qui sert de prison ?

  • Et encore faudrait il que ces pays acceptent nos détenus...

  • Il semble qu'un détenu coûte 50Euro/jour.
    Je pense que pour 25Euro/jour ces pays accepteraient nos détenus...

  • La justice est une fonction régalienne

    Il me parait impossible de la privatiser ou de l'expatrier, sauf à renoncer à l'Etat

  • Le problème c'est que l'état le fait mal. Là-dessus tout le monde est d'accord.

    Pour qu'il le fasse bien à ce qu'on dit il faut mettre plus de sous. On en remet depuis longtemps et il fait toujours mal.
    Maintenant des sous y'en a plus. Qu'est-ce qu'on fait pour les détenus ? Rien ?

    Je ne crois pas. Je crois qu'on peut faire quelque chose.
    Laissons un peu de répit à l'état qui a d'autres chats à fouetter en ce moment et n'arrive plus à gérer le quotidien alors les projets...

    ll suffit de trouver d'autres mots que "expatrier" et "privatiser" qui heurtent certaines sensibilités que je respecte.

    A présent il ne reste plus qu'à trouver ces mots.

    Vous voyez, on a bien avancé.

  • @ inlibroveritas :

    Un détenu coûte en France 90 €/J

    "Le problème c'est que l'état le fait mal." Etes vous sûr que l'état roumain ou l'état algérien le fasse mieux que nous? Les conditions de vie sont elles meilleurs qu'en France dans les prisons de ces pays? Je vous avoue avoir un doute...

    A noter qu'une expérience de ce type a lieu en ce moment en Europe : l'état belge loue une prison à l'état néerlandais qui n'a pas de problème de surpopulation carcérale. Problème : des détenus francophones sont dans une prison dont les gardiens ne parlent que le néerlandais.

  • Merci pour l'info Mussipont.
    Je pense qu'en passant à 45Euro/jour on pourra avoir le service d'interprètes français/langue d'accueil.

    Je n'ai aucune certitude.
    Je constate qu'il y a urgence, lire le billet de maître Devers ci-dessus.
    Je pense que l'expérience est à tenter pour une dizaine d'années par exemple, analyser et voir s'il y a lieu d'étendre, de corriger ou renoncer.

    Entretemps les 45Euro/jour d'économies réalisées auront permis de construire des centres dignes de ce nom. C'est déjà ça...

    En tous cas, je suis content, je constate qu'avec la participation de tous on arrive à trouver des solutions au problème.

    A ce sujet si quelqu'un pouvait compléter le facteur suivant : 45 x 365 x ? = Somme à imputer pour construction de centres on arriverait à finaliser le dossier...

  • Outre les raisons de principe, à savoir le role de l'Etat (à ne pas gérer comme une filiale de Coca) se posent des obstacles pratiques, et en particulier les liens avec la justice et les familles

    Quid des visites ?

    Quid des A/R avec le tribunal pour la procédure ?

  • Si les prisons étaient gérées comme les filiales de Coca nous n'en serions pas à discuter comment faire disparaître ces hontes pour notre société (voir billet ci-dessus). Les filiales Coca respectent les lois locales. L'état s'en affranchit allègrement.

    Pour le reste, on trouvera les solutions ensemble. Remarquez comme nous avons déjà bien avancé. Continuons...:
    - Les tribunaux jugent de nombreux "sans familles", ce seront les prioritaires pour ces centres. Après on pourra demander sur la base du volontariat de leur part. Qui résisterait à l'opportunité de quitter des centres tels que celui de Nouméa ?
    - Un juge déféré sur le lieu de détention pourra sans doute faire l'affaire pour les A/R avec le tribunal pour la procédure.

    PS. Dans 45 x 365 x ? = Somme à imputer pour construction de centres on arriverait à finaliser le dossier... Il va sans dire que ? représente le nombre estimé des détenus dans les centres externes.

  • Remarquez que l'on peut étendre votre raisonnement avec d'autres catégories de population : les vieux dont plus personne ne veux (sûr que les maisons de retraite roumaines coûtent moins chers), les fous (une place en HP c'est 300 €/jour en France!) et là encore je suis sûr que les HP roumains sont bien moins chers.

    Finalement tout ceux dont nous ne voulons plus peuvent être expatriés. Un peu comme nos déchets que nous envoyions en Afrique fût un temps...

  • C'est une farce ou c'est sérieux?
    "inlibroveritas" (encore un anonyme qui dit des horreurs en prenant peu de risques) pense-t-il réellement que privatiser les prison et en faire une source de profit pour des actionnaires qui "gagnent de l'argent en dormant" (ce qui n'est pas seulement une caricature, certains s'étant surtout donné la peine de naître...), c'est une excellente idée? La prison est un service public comme un autre finalement, et devrait certainement être traité en fonction de la gravité de la présence des gens qu'il doit "héberger"... C'est à dire avec sérieux et les moyens, "qu'il faut".
    Quelle est la société qui a intérêt à fabriquer elle-même les cons qui la saccagent, La nôtre, semble-t-il...

  • Il faut savoir que les problèmes de rénovation ou reconstruction de la prison de Nouméa durent depuis des années, à cause des appétits financiers voraces de l'ancien député Gaël Yanno, avec la complicité du maire actuel.
    Tous deux souhaitaient faire déplacer le "Camp Est" loin de la ville pour récupérer les terrains du Camp Est appartenant à l'Etat, en vue d'une opération immobilière qui aurait rapporté plusieurs centaines de millions d'euros aux promoteurs et acolytes. Le bénéfice de l'opération équivaut presque au coût de la rénovation de cette prison sur ces mêmes terrains que l'Etat devait remettre gracieusement à la disposition des promoteurs immobiliers.
    Les appétits voraces de capitaux, des ex-élus politiques et promoteurs, ignorent les conditions indignes de détention des détenus.
    On espère qu'avec ce nouveau gouvernement et les nouveaux élus de Nouvelle Calédonie les solutions seront rapidement mises en oeuvre.

  • Non, il ne faut pas privatiser les prisons, je n'ai jamais dit ça. L'état fait tellement bien son boulot, il n'y a rien à redire voyons...

    Je pense que seule une gestion honnête et intelligente peut réparer le mal qui a été fait.
    Pour cela seul l'état peut le faire. je pense que la direction que cette opération pourrait être confiée à un modèle de la République, je ne sais pas, Richard Descoings par exemple.

    L'état honnête, intègre, soucieux de justice; certainement pas le privé, mon Dieu quelle horreur ma chère !

  • Petite précision en passant, inlibroveritas : R.Descoings est décédé.

  • Quelle est la société qui a intérêt à fabriquer elle-même les cons qui la saccagent, La nôtre, semble-t-il...

    Pas besoin de faire Science-PO,
    Il y a des très belles vocations ici même dans le blog.

  • http://envoye-special.france2.fr/envoye-special-la-suite/le-dernier-visiteur-18-ans-apres-6-octobre-2012-4621.html

    j'ai regardé la fin de ce reportage sur Thomas Miller ce samedi dernier.
    Procès a été annulé car le procureur écartait systématiquement les noirs du jury.

    Simplement qqn qui avec une force spirituelle énorme une grandeur rare a trouver dans un être humain.
    heureusement qu' il y a beacoup de gens qui se bâtent pour qu' il soit libéré. Et contre la peine de mort.
    Heureusement, qu' il existent ! car quand je vois ceux qui ne veulent qu' enfoncer, punir ces êtres encore et encore plus et plus. Cela me donne la nausée.

    Si le Nobel de la paix était un prix sérieux.

    Troy Davis aurait le sien.


    « Je veux vous remercier tous pour vos efforts et votre dévouement en faveur des droits de l’homme et de la bonté humaine ; lors de ces dernières années, j’ai éprouvé tant d’émotions, de joie, de tristesse… sans jamais perdre la foi. C’est grâce à vous tous que je suis en vie aujourd’hui (…) Ma soeur Martina me dit (…) qu’elle n’arrêtera jamais de se battre pour me sauver la vie et prouver au monde que je suis innocent de ce crime terrible.

    Je suis ému, quand je découvre des mails du monde entier, venant d’endroits que je n’imaginais même pas connaître un jour, de personnes parlant des langues et exprimant des cultures et des religions que je ne pouvais seulement espérer découvrir un jour (…) Ce n’est pas une affaire qui concerne la peine de mort, ce n’est pas une affaire qui concerne Troy Davis, c’est une affaire qui touche à la justice et à l’esprit humain (…)

    Je ne peux pas répondre à toutes vos lettres, mais je les lis toutes. Je ne peux pas vous voir tous, mais j’imagine vos visages. Je ne peux pas vous entendre parler, mais vos lettres m’emmènent aux quatre coins du monde. Je ne peux pas vous toucher physiquement, mais je sens votre chaleur tous les jours que j’existe.

    Donc merci, et souvenez-vous que je suis dans un endroit où l’exécution peut seulement détruire votre état physique, mais grâce à ma foi en Dieu, à ma famille et à vous tous, je suis spirituellement libre depuis longtemps, et peu importe ce qui arrivera dans les jours et les semaines à venir, ce mouvement pour abolir la peine de mort, pour rechercher la vraie justice, pour faire éclater un système qui ne réussit pas à protéger ses innocents, doit être accéléré.

    Il y a tant d’autres Troy Davis. Ce combat pour abolir la peine de mort ne sera pas gagné ou perdu à travers moi, mais à travers notre force à avancer et à sauver chaque personne innocente emprisonnée à travers le monde. Nous devons démanteler ce système injuste, ville par ville, État par État, et pays par pays. J’ai hâte d’être avec vous, peu importe que ce soit physiquement ou spirituellement, et ce jour-là, j’annoncerai : ‘Je suis Troy Davis, et je suis libre !’ ‘Ne cessez jamais le combat pour la justice, et nous gagnerons !’ »

  • One talking point made in the presentation is that there is a “potential of accelerated growth in inmate populations following the recession.”

    Voila cette phrase parle très fort.

    La population carcéral augmente de forme accélérée après une récession.

    Donc, pour moi
    Il est clair que la solution n'est pas construire plus de prisons.
    Il est clair que si on ne travaille pas pour donner aux exclus de la société une place digne , la seule qui leur est juste, on va continuer dans cet état de faillite.

    quand on travaille pour avoir des rapports entre être humains plus juste et solidaires.
    Nous n'aurons plus a punir, enfermer, torturer, déchirer des vies. les prisons seront petites ou même inexistantes.

    Il suffit de regarder comme une société traite leur êtres plus faibles pour comprendre comment elle fabrique des être malades.

    Exclusion sociale et économique , le racisme et l'intolérance sont les moteurs qui remplissent ces prisons.

    Pourtant soignez-vous.

  • Salut Adri,

    T'as pris combien de cafesinhos ce matin ? lol

  • Z'ont l'air costauds les opiacés de labo au brésil.

  • En même temps on t'a pas sonné.

  • Salut Mathaf,
    Que-ce que te choque ? soit plus explicite.

    Cher Gatsby, il y a une pléthore de produit chimiques dans mon labo.
    Je peux faire des bombes, raffiner la cocaïne, préparer des trucs avec le chloroform.
    il y a meme des produits beacoup plus dangereux que l'acetone ou l'acide . Il suffit d' Un pitit peu dans l'eau et tu es mort ou même respirer est deja suffisant.

    Bizarrement, (?) Tous ces produits ne sont pas enfermés a clé.
    On a pas l'habitude de surveiller et punir.

    Et je ne parle pas de l'autre labonauquel je suis attachée , c'est pareil.
    Nous n'avons jamais eu des problèmes.
    Est-ce que vous avez une idée du pourquoi?

    En ce moment , nous avons plus au moins 20 personnes (élèves travaillant). Entre, doctorat, DEA, POst-doctorat, et initiation scientifique.
    Tous ont la clé du labo.

  • Adri,

    Rien ne me choque de ce que tu dis, superforme ! lol

  • Au cas eu tu serais incapable de répondre,
    C'est simple:
    On travaille sur le principe de la confiance et la responsabilité et solidarité.
    les eleves s'entre aident et cela leur fait du bien de soivoir qu' on a confiance en eux.

    Donc, les "crimes" ont en taux inexistant. C'est surtout le bris des verres, manque de nettoyage des instruments, les racontars. Des trucs somme toute bien banal.
    On a d'autres probblms. Mais pas celui d'utiliser en fraude les produits chimiques.

  • Adri,

    Rien ne me choque de ce que tu dis, superforme ! lol

    Écrit par : Mathaf Hacker | 09.10.2012


    Ah bon mon chouchou,
    Bises alors,

    Dommage qu'on vit dans une société monogame pour les femmes. LOL

  • "Cher Gatsby,"
    Écrit par : Adriana | 09.10.2012



    Chère Adriana,

  • tu veux de bisous aussi? :) lol

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu