Avertir le modérateur

La Tunisie a-t-elle les moyens de finir la Révolution ?

On ne peut parler de la Tunisie que la boule au ventre. Le printemps arabe est devenu un slogan frelaté, synonyme de revival light des puissances occidentales dans le monde arabe, mais la révolution tunisienne, elle, est exempte du doute.

tunisie

Tout est parti du geste de Mohamed Bouazizi, ce commerçant ambulant, humilié et ruiné par les forces sauvages de Ben Ali, qui s’est  immolé par le feu le 17 décembre 2010 à Sidi Bouzid. A suivi le courage de la population tunisienne qui s’est levée contre les armes de Ben Ali, les instructeurs de Sarkozy et les discours genre Delanoë saluant les réformes et désavouant le mouvement populaire.

Dans la semaine qui a suivi la chute de Ben Ali, les nouveaux dirigeants ont été tétanisés par les injonctions européennes et US, qui étaient simples : « calme-toi, ou on te zigouille ». Avec tout le miasme anti-muslim, à la pelle...

Ben Ali n’était pas un dirigeant politique. C’était un mafieux toxicomane, qui laissait sa délicieuse épouse tout faire, pourvu qu’il ait sa came et son fric. Quand il  est monté dans l’avion pour Ryad, le vrai système de pouvoir est resté, et le discours a été simple : « nous tenons l’économie et nous sommes le vrai pouvoir : soit le système perdure, auquel cas nous ferons un effort ; soit on se casse. Mais alors, l’économie ne tiendra pas, le chômage explosera et vous serez renversés dans un an ».

La coalition honorable issue des élections s’est embarquée dans un projet d’assemblée constituante… qui a fini de geler la prise de décision. Deux ans plus tard, le bilan est navrant : pas de constitution, pas de loi électorale, un gouvernement provisoire qui gère sans programme, aucun plan économique, aucune purge, aucune procédure pour rapatrier les avoirs de Ben Ali, aucune procédure pour obtenir l’extradition de Ben Ali, et un enferment dans le moralisme, avec tous les pièges à la clé. 

tunisie

Ministères, services, grandes entreprises… les structures du système ancien perdurent, et les Etats occidentaux maintiennent la pression, persuadés que la Tunisie est trop faible et va lâcher.

Notre « ministre » de l’Intérieur Valls parle de fascisme en Tunisie… Veut-il un rapport sur ce qui se pratique chez son allié qu’est l’Arabie Saoudite ?

Le gouvernement tunisien, c’est-à-dire les trois partis qui le compose, est entièrement responsable. Il n’a rien géré, et a tout laissé faire, des agissements si intéressés de la CIA aux exactions des groupes salafistes dévoyés. La mort de Chokri Belaïd est le fait de ses assassins, mais la responsabilité politique est cette incapacité à assumer le pouvoir. Il lui reste quelques jours pour se ressaisir, ou alors, ce sera la grande bascule.

Pendant trois jours, il était flagrant de voir tout le petit monde anti-tunisien frétiller de bonheur à l’idée d’un gouvernement de technocrates dirigés par un Hamadi Jebali, isolé, soutenu par les plus conservateurs des islamistes, pour redonner le pouvoir aux « technocrates » et donc aux réseaux de l’époque Ben Ali.

Le Congrès pour la République (CPR), de Moncef Marzouki, s’est ressaisi et a dit non. La Tunisie a besoin d’un gouvernement qui assume des choix politiques et qui, tournant la page fumeuse des valeurs, décide enfin de s’attaquer aux vrais problèmes, à savoir l’emploi et le logement, dans l’idée d’une juste redistribution des richesses. C’est la seule voie qui répond aux aspirations des Tunisiens, et il faut des élections pour remettre les compteurs à zéro. Après ces deux ans perdus, c’est loin d’être gagné car le discrédit est immense, et toutes les forces contre-révolutionnaires, toutes, sont à la manœuvre.

Mohamed Abbou, le boss du CPR, a laissé une semaine, pour qu’Ennahda sorte du flou. C’est dire que ça discute enfin. Dans ce schéma, Jebali et les ministres de la justice et des affaires étrangères dégagent. Le troisième parti de la coalition Ettakatol louvoie. Tout le monde redoute la violence des groupes extrémistes.

S’ils n’imposent pas de vraies réformes économiques et sociales, les dirigeants sont cuits. En ont-ils les moyens, après tout ce temps perdu ? Les faits parleront.

tunisie

Chokri Belaïd

Commentaires

  • Ca ressemble un peu à la fable de la grenouille et du scorpion.

  • Les islamistes tunisiens ne valent pas mieux que les technocrates du temps de Ben Ali. C'est pourquoi ils vont dégager par la force de la rue. C'est une question de quelques mois.

  • Sous Ben Ali, l'économie était dynamique, 5% de croissance annuelle moyenne sur 10 ans, et diversifiée.
    Le problème était le partage du gâteau et le mur du népotisme qui empêchait d'aller plus loin.

    La majorité des tunisiens soutient pour le moment Jebali, mais est fatiguée de beaucoup de choses.
    Et il y a bien des forces qui œuvrent pour mettre le bazar, chacune tirant dans un sens.
    Je garde pourtant confiance dans le bon sens du peuple tunisien.

  • "Notre « ministre » de l’Intérieur Valls parle de fascisme en Tunisie… Veut-il un rapport sur ce qui se pratique chez son allié qu’est l’Arabie Saoudite ?"
     
    Tunisie, Algérie, Qatar, Emirats Arabes, Arabie Saoudite, Syrie, Koweit...
    Existe-t-il un pays Arabe démocratique ?

    La Tunisie deviendrait-elle un précurseur en ce domaine ?
    Même si ce n'est pas à proprement parler un pays arabe, nous ne pouvons que leur souhaiter bonne chance et espérer que le foireux "Printemps Arabe" se transforme en "Tâche d'huile"...

  • Le point de vue de Sélim Kharrat, Dir. de l'ONG tunisienne Al Bawsala :
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/780010-tunisie-ennadha-le-prix-a-payer-pour-effacer-60-ans-de-dictature.html

  • Cette analyse me semble juste et précise. C conforme à ce que me raconte des tunisiens en tout cas! C d'ailleurs exactement ce qu'a dit le général Amar, quand il a "poussé" ben Ali à monter dans l'avion, il a aussi raconté son inquiétude...
    Derrière le sujet religieux se cache le vrai sujet explosif. Le travail et le logement, ça repose sur l'Education "bien menée" sur le long terme, et comme là-dessus aussi, ce gouvernement provisoire ne fait rien de concret et ne tranche pas effectivement...
    Là aussi, parler de spiritualité dans ces conditions... On retrouve ça aussi en Egypte où il faut bien le dire, "ça craint".
    La réalité C qu'ils (les possédants) ne veulent rien lâcher et rien changer à "l'Etat des choses". Pourtant, contents ou pas, il sera impossible d'éviter de "changer"... Car "ça chauffe" et il n'y a plus de régulateur...
    La colère gronde un peu partout, et la Tunisie reste un exemple. Il semble que les gens ne veulent plus se laisser enfumer par des palabres religieuses et encore moins que ces spécialistes de l'enfumage, se mêlent de surcroît, de diriger la vie privée et la tenue des femmes! Ce "truc" semble ne plus du tout fonctionner, car les faits sont têtus!
    Comme les français, les tunisiens veulent du boulot et le droit d'en trouver et de bosser!

  • L'islam politique, en Tunisie ou ailleurs, a pour socle idéologique des textes religieux dont les dogmes s'imposent comme de fondement de l’Etat...... Il y a dans les partis islamistes, des personnes modérées qui acceptent un certain nombre de règles démocratiques, mais il n’y a pas de parti islamiste idéologiquement modéré....... Or, l’aile radicale et extrémiste est loin d’être minoritaire au sein d’Ennahda, et ces derniers entretiennent des liens évidents avec les salafistes..... Certains leaders d’Ennahda les soutiennent publiquement,y compris dans les dérives de violence....Tous les totalitarismes sont oppresseurs et dangereux, mais ceux qui reposent sur une métaphysique, comme l'islamisme, sont les pires, parce que le but de leurs fanatiques n'est pas la vie, mais la mort...Pour eux la vie terrestre,n'est qu'une parenthèse sans importance

  • Quand vous voyez que les islamistes en Afrique se financent sur du trafic de drogue et d'enlèvement et qu'à côté ils dispensent des cours de bonne morale à coups de mains coupées et autres lapidations en usurpant l'application du coran, moi je vous le dis, certains islamistes sont le cancer de l'islam.

  • Il est en effet utile de connaître ce qu'en pense fr.wikipedia.org/wiki/ Yasmina_Khadra:
    "Ces "islamistes" sont des faibles d'esprit qui se croient musulmans..."
    Il me semble qu'il a fort bien su résumer le sujet. Pour le reste:
    Antimythe!! Il fait lire les autres commentaires... Le tien n'est pas seul à "se lire", ici.
    En fait ces gens n'ont pas de réel "socle idéologique" et sont incapables de lire un Coran ni même de le consulter et encore moins d'y réfléchir.
    Si socle idéologique il y a, c'est le culte de l'argent à tout prix, celui de la force aussi, comme celui d'un patriarcat le plus réactionnaire qui soit, en fait... Ils ont les mêmes "valeurs" que les tenants du néo libéralisme.
    Ce n'est sans doute pas un hasard, si les "démocraties" occidentales entretiennent des rapports suivis avec les pays du Golfe Persique les plus durs dans le genre... Peut-être existe-t-il, comme en Israël, une politique délibérée consistant à créer et entretenir un ennemi permanent, les faibles d'esprits manipulés comme le dit Yasmina Khadra, pour conserver la situation suivante: obliger les population occidentales, comme celles des pays musulmans, à rester "derrière" leurs gouvernants... Donc, faire "la maintenance" du système économique verreux qui est le nôtre, pour gazrder tout, tout simplement.
    "Théorie du complot"? tseu-tseu... D'une part les complots ça existe aussi. Mais là, nul besoin de complot. La situation s'auto entretient en Europe comme en Tunisie et ailleurs, parce qu'elle "arrange" les gens en place! Tout simplement...
    C'est à la fois cynique et très dangereux, en Syrie, ils le constatent! Pour s'en sortir, renvoyons la religion dans la sphère privée, faisons la promotion de la Libre pensée et... En derniers recours pour être ou redevenir Libres, sachons aussi dans l'urgence les frapper!
    Mais le centre du problème, c'est l'Education, à commencer par celle des jeunes filles!

  • Ces terroristes n,ont effectivement et probablement pas une grande connaissance du Coran,mais ils en connaissent suffisamment pour imposer les préceptes de la charia...Par ailleurs,et c'est bien le problème chaque Musulman interprète a sa façon les textes du Coran et les hadiths...Depuis que cette religion existe 1400 ans des religieux baptisés savant,calife etc donne des versions interprétatives différentes ,voir totalement opposées et je ne parle pas des différents courants qui viennent encore complexifier le problème...D'un Imam a l'autre les différences d’interprétations et les contradictions sont légions ...Le Coran aux mains de fanatiques ou de tyrans c'est de la dynamite....Il y a depuis 1400 ans toujours un Musulman,qui prétend être plus pieux que les autres en donnant comme une certitude sa version du bon Musulman....Les plus dangereux sont les salafistes qui veulent revenir aux pratiques soient disant pures des temps anciens ,au Califat et pour lesquels la modernité c'est le diable occidentale

  • Les neo-chrétiens, créationistes et autres ne sont pas moins timbrés que les salafistes. La démarche est la même : régresser vers une lecture littérale des textes, comme si la religion n'avait pas évolué en 2000 ans. Chacun sait qu'on peut faire dire tout et son contraire à la bible et au coran en prenant des extraits choisis. De leur côté, les sionistes ont complètement détourné le judaïsme à partir du XIX ème siècle en en faisant une doctrine politique complètement fallacieuse et erronée. Ce n'est pas la religion qui est en cause mais l'instrumentalisation politique qui en est faite.

  • Oui Mathaf sauf que c'est bien au nom de ces religions que l'on tue,viols torture et on peut gloser a l'infini sur la bonne religion et les mauvais sujet qui n'en retiennent que la forme violente,cette réalité de la violence des religions n'a plus a être démontrée....Dans l'histoire de ces religions les cortèges de violences,sont présents dés l'origine et au fil de l'histoire....Si le culte Chrétien a était sécularisé,c'est après bien des massacres et avec en chefs d'orchestres,certains papes ....,ce ne n'est pas sans mal et il a fallu l'imposer a l'église, en lui retirant toutes ses prérogatives politiques,et transformer les soldats de dieu en vicaire du christ

  • @Gatsby : Vous critiquez les technocrates, mais ils ne sont pas si critiqué que ça en Tunisie.

    Le premier ministre Tunisien a proposé de faire un gouvernement apolitique de technocrates. Ils en parlent à la télévision tunisienne depuis une bonne semaine (tous les jours). Mais les députés de son parti ne semblent pas convaincus, d'où la discorde et des débats sans fin.

  • Mettre les gadgets sociétaux entre parenthèse, et se préoccuper de l'économie et du social : c'est le menu tunisien... et français.

    Fabius reconnait ce matin que les 3%, on n'y arrivera pas; Hollande dit qu'il faut revoir la prévision de croissance à la baisse, et on sera en stagnation; Peugeot annonce 5 milliards de pertes.

    Demain, tous les ministres seront en pull marin de Bretagne avec une cafetière française sous le bras,... Et la caméra qui filme fabriquée dans le Limousin ?

  • Antimythe,

    Je ne connais pas de religion qui prône le meurtre et la violence, toutes les religions sont intéressantes, elles sont créatrices de civilisation, de droit, et on voit bien où mène aujourdhui le recul de la spiritualité: une société inhumaine. Ca n'empêche pas évidemment de retrouver de temps en temps un galimatia anti religieux qui vole à raz de terre.

  • @Mathaf Hacker :

    Les Thugs ? Les ismaélites orientaux d'Hassan ?

  • La bible l'ancien et le nouveau testament sont d'une violence avérée et attendu que ces écrits sont la base de cette religion dire qu'il n'y a pas de religion qui prône le meurtre et la violence est une contre vérité...Le très haut,a hiérarchisé cette violence ,avec dans l'ordre,les animaux,les femmes et les enfants pour terminer par les mâles,....On retrouve l'équivalent dans l'Islam

  • Qui a tué cet homme ?La réponse est peut être dans cet interview?

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=bAlG1UWCvXs

  • Peut-être en effet...

  • L'affaire Nawaat : http://nawaat.org/portail/2013/01/08/tunisie-laffaire-trafic-armes-fathi-dammak-revele-un-appareil-parallele-lie-a-ennahdha/

  • Valls, quittant Villacoublay pour demander le statut de réfugié politique à l'Arabie Saoudite...

    Un nouvel horizon pour la France

  • Rien n'est simple pour la Tunisie, et le pays est en danger réel vu le role des US qui tiennent les banques et les grandes entreprises

    Meme la France n'ose plus rien dire, car elle a compris que ça se jouait dans la classe un rang au dessus

    Je n'évacue aucune des graves difficultés de la Tunisie, mais la propaganda de Valls et ses affidés sur une pauvre Tunisie livrée aux menées salafistes est cruellement démentie

    30.000 personnes sont venues, et du monde entier, et la plus part sans foulard, participer au Forum Social Mondial, et tout se passe pour le mieux

    Ce Valls résume l'impasse dans laquelle s'enfonce la Gauche française, se coupant du reste du monde

  • Crétin de Valls qui a envoyé les flics contre la plus pépère de manif, les cathos contre le mariage homo...

    L'enfoiré de Valls ne peut même pas nous faire le coup de acharnés violents de la CGT, car c'est en famille que sont venus les cathos.

    Valls a pensé que détruire les maisons de Roms (avec consensus) lui permettait de lancer les gaz lacrymogènes sur les enfants... Kelcon,... il n'y a rien d'autre à dire

    Pendant ce temps, Hollande passe le WE a calmer Valérie.

    Taubira est au Sénégal, pour préparer sa retraite.

    Oh, purée, mais qui nous dégagera ces blaireaux !

    Sarko est cruellement atteint par la mise en examen. Mais, assaisonner le juge, pendant que les abrutis genre Guaino et Kichloraine, vomissaient sur la justice, ces trouduk de l'UMP c'est donner des arguments à la chambre de l'instruction de Bordeaux, dans le sens de blinder le dossier.

    Le niveau politique est ALARMANT

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu