Avertir le modérateur

Syrie : Importante interview d’Alain Chouet, ancien boss de la DGSE à Damas

« Livrer des armes aux forces d’opposition syriennes »… Cette déclaration de François Hollande m’avait sidéré tant elle bafoue les bases élémentaires du droit international. Nous avons très peu d’informations fiables sur la Syrie, et cela rend d’autant plus intéressantes les déclarations des connaisseurs, qui ne pas si nombreux. Aussi, je vous signale cette excellente interview d’Alain Chouet, ancien chef de poste de la DGSE à Damas, puis cadre supérieur des services secrets, très à jour sur le monde arabo-musulman, interview recueillie par Jean Guisnel, pour Le Point.

En résumé : le gouvernement a perdu la boussole…

boussole.12626523861.jpg

Sous ce post, vous avez le lien pour l’interview complète.

1/Totalement illégal

Hollande annonce ces livraisons d’armes avec une telle tranquillité qu’on peut en venir à penser que c’est légal, et que c’est juste un choix politique. Non, c’est totalement illégal. Aucun doute.

Le Point.fr : « Est-il opportun que la France livre des armes à l'opposition syrienne ? »

Alain Chouet : « Je suis confondu par cette affaire. On se trouverait complètement en dehors de la légalité internationale, dans une situation sans précédent. Pour prendre une comparaison, c'est comme si la France, en 1992, avait décidé unilatéralement d'armer le GIA (Groupe islamique armé) et le FIS (Front islamique du salut) algériens, sous prétexte qu'ils avaient gagné les élections et que les militaires avaient interrompu le processus électoral. Dans le cas de la Syrie, nous armerions des groupes non représentatifs et reconnus par personne, si ce n'est par nous ! L’ONU n'a pas reconnu l'opposition, et d'ailleurs, de quelle opposition parlons-nous ? Elle est totalement hétéroclite et divisée, les militaires ne reconnaissent pas l'autorité des politiques et, à l'intérieur de la composante militaire, les milices djihadistes ont pris le pas sur les autres. »

Pour Alain Chouet, parler d’armes « défensives » ou « non létales » n’a pas de sens, parce qu’il s’agit d’armes « offensives », et surtout il souligne « Et je ne sais pas à qui on va les donner... » Il explique que l’Armée syrienne libre (ASL) est composée d'officiers et d'hommes de troupe « qui ont déserté vers la Turquie », laissant la place aux groupes salafistes et aux djihadistes.

Et il insiste : « Je repose donc la question : quelles armes allons-nous donner et à qui ? »

boussole_cadran_co012.jpg

2/ Aucun mandat pour renverser Assad

Fabius avait appelé à l’élimination physique de Bachar el-Assad, et maintenant il veut le renverser. Alors ?

Alain Chouet : « Nous n'avons aucun mandat de l'ONU ou de qui que ce soit d'autre, ni de légitimité juridique pour renverser le président Assad quels que soient ses torts. Ce n'est pas aux Français ni aux Anglais de le faire, mais aux Syriens ».

Et il poursuit :

« Dès lors qu'un ministre des Affaires étrangères proclame qu'il va apporter une aide militaire à des étrangers désireux de renverser leur gouvernement, on entre dans une forme nouvelle et dangereuse de l'illégalité internationale ». 

J’attends l’argument contraire…

3/ Quel avenir pour la Syrie ? 

Jean Guisnel l’interroge sur son appréciation globale sur la situation. Je vous laisse apprécier.

Alain Chouet : « Depuis deux ans, la situation s'est gravement dégradée. On est dans un pays dévasté, ruiné, en proie à des affrontements ethniques et confessionnels, où rien ne sera plus jamais comme avant. On est entré dans une logique de guerre civile semblable à celle qui a ensanglanté le Liban pendant 15 ans. Mais je vous le dis nettement : ce n'est pas en armant des salafistes qu'on va arriver à une solution. D'une façon hypocrite, la France a appelé à une solution négociée en disqualifiant d'emblée une des parties sommée de ne pas se présenter à la table des discussions, en l'occurrence le pouvoir en place. Que reste-t-il alors à négocier ? Depuis le début de cette affaire, on se trouve dans le flou militaire, juridique, politique ou idéologique. J'ai le plus grand mal à m'y retrouver. On est dans une ambiguïté absolue en soutenant en Syrie ceux contre lesquels on lutte ailleurs ».

Là, on touche le fond. Au Mali, un djihadiste est un ennemi, qu’il faut éliminer. En Syrie, c’est un combattant de la liberté, qu’il faut armer. Il y a vraiment de quoi se poser des questions sur nos choix diplomatiques et militaires.

nazi_03_top_gr.jpg

 

Commentaires

  • L'entretien d'Alain Chouet et de Jean Guisnel

    http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/alain-chouet-ce-n-est-pas-en-armant-des-salafistes-qu-on-trouvera-une-solution-16-03-2013-1640727_53.php

  • Cela fait un certain temps que nous fournissons des armes aux rebelles syriens. La question importante est celle de la fourniture de missiles sol-air qui serait une folie furieuse. Personne ne peut dire dans quelles mains ces armes tomberaient. Les alliés de la Syrie ne resteront pas les bras ballants et cet aventurisme ne peut qu'empirer la situation.

  • Pourquoi s'acharne t il donc (en vain) à détruire un des régimes les moins confessionnels de la région ?
    L'histoire d'Al Qaida armée par les US n'a pas servi de leçon semble t il.
    Le bilan de la destruction de l'Irak n'est pas assez clair probablement.
    Ou alors le FH secret serait il un adepte de la guerre des civilisations ?

  • "...En résumé, le gouvernement a perdu la boussole!..."
    C maintenant que vous le remarquez?
    Et... "Là, on touche le fond. Au Mali, un djihadiste est un ennemi, qu’il faut éliminer. En Syrie, c’est un combattant de la liberté, qu’il faut armer. Il y a vraiment de quoi se poser des questions sur nos choix diplomatiques et militaires..."
    On ne le dira jamais assez!
    Cela dit, il est bien gentil ce Mr Chouet et aujourd'hui, il a raison de dire ça. Mais ces gens des services spéciaux, dans tous les pays du monde, ils ont une fâcheuse tendance à s'autoriser absolument n'importe quoi, et pas "seulement" en étant censé être au service de pays dits "totalitaires"!
    Et de surcroît, ces gens des services spéciaux, ils devraient aussi, par élémentaire devoir de citoyenneté, PARLER et éventuellement crier en public certaines informations dont ils disposent, quand leur "supérieurs hiérarchiques", ne les écoutent pas et n'y comprennent rien!
    C'est ce qui arriva bien "avant que ça commence" en Syrie! Ca au moins C sûr...
    Maintenant la situation est à la fois très dangereuse, surtout pour les Syriens mais pas "seulement", mais gravissime, de plus en plus complexe à cause du laisser faire, et... Semble-t-il, indémerdable!

  • Ca progresse

    Le Monde (Occidental) arrive à faire la différence entre Hamas et les salafistes...

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/03/22/gaza-le-hamas-arrete-deux-salafistes-apres-le-tir-de-roquettes_1853009_3218.html

  • Pas d'accord de l'UE sur la levée de l'embargo sur les armes pour la Syrie (The Independant).
    Mais ça n'empêchera peut-être pas grand chose.

  • D'autres chats à fouetter :

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/03/24/97001-20130324FILWWW00122-centrafrique-la-france-va-envoyer-de-nouveaux-renforts.php

    Heureusement, le pays peut s'appuyer sur un remarquable chef d'état major des armées : l'amiral Guillot.

  • Ahmed Moaz al-Khatib, chef de sa principale composante de la Coalition nationale, démissionne

    Alors, Fabius, tu donnes les armes à qui ?

  • Ca, c'est une excellente question! Es-ce qu'il y comprend quoi que ce soit, lui, à la Syrie?
    Ce sont des affaires qui lui sont étrangères...
    L'absurdité de ce genre de politiques absurdes, pratiquées depuis des années sur presque tous les sujets, qui consistent à laisser pourrir longuement les problèmes, ne pouvait pas être mieux soulignée que par la terrible situation qui s'est installée en Syrie en 2 ans.
    Au "début", il était peut-être encore possible d'aider des gens "pas dangereux".
    En mars 2013, c'est inextricable et cet excellent gars de la DGSE nous lance là un utile avertissement:
    Attention! Et... Un désolant constat, C trop tard pour faire bien. Il aurait dû le clamer plus tôt! Ce qu'il dit moins, c'est que ce n'était tout de même pas très clair, même avant que "ça commence". Il y a une rumeur étrange, Bacha El Assad serait mort... (clic!)
    Si c'est vrai, ça ne se simplifie pas là-bas... Et les Jordaniens doivent s'attendre çà recevoir toujours plus de monde, yaurait déjà, d'après un de mes correspondants et ex collègue Telecom, plus de 450 000 réfugiés! C'est très... Difficile...
    Pire, ceux qui se sont réfugiés au Liban, n'ont certainement pas eu une idée géniale... ;-((
    E bref, on n'a pas vu ça depuis 1945.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu