Avertir le modérateur

Mur des cons : C’est une œuvre d’art !

Oh quel pataquès avec ce « mur des cons »… découvert dans les locaux du Syndicat de la Magistrature. Des plaintes qui pleuvent comme à Gravelotte, des indignations allant jusqu’à demander la dissolution du syndicat. Et le syndicat qui ne trouve rien d’autre pour se défendre que de parler d’un truc de potaches…

Le mur des cons

liberté d'expression,artiste,syndicat

Chacun a vu ce qu’il en est. On est dans une salle de réunion du Syndicat de la Magistrature, et un mur est couvert de photos de personnes, qui sont ainsi regroupées parce qu’elles sont qualifiées de « con ». On lit en effet cet avertissement : « Avant d’ajouter un con, vérifiez qu’il n’y est pas déjà ».

Françoise Martres, présidente du Syndicat a expliqué à Métro : « Pour nous, c'est un non-évènement. Ce mur est quelque chose de complètement privé et interne au syndicat. Ce mur est quelque chose de complètement privé et interne au syndicat. Il s'est construit à une époque bien particulière, durant les années Sarkozy, où les magistrats étaient vivement critiqués et ont fait l'objet d'attaques très violentes de la part d'une certaine droite. Et particulièrement le Syndicat de la Magistrature avec parfois des choses assez nauséabondes. Il a surtout servi de défouloir. Alors oui, ce sont des blagues qui ne sont pas vraiment très futées et qu'on peut ne pas apprécier. Nous sommes absolument déconcertés de voir qu'elles sont diffusées. Ce n'est pas quelque chose de public. On n'insulte pas les gens publiquement ». Elle ajoute : « Ce sont des blagues de potaches, c'est vraiment de ce niveau-là ».

La qualification pénaleliberté d'expression,artiste,syndicat

La qualification pénale ne fait pas beaucoup de doute. Traiter quelqu’un de con, c’est une injure au sens de l’article 29, 2° alinéa de la loi de 1881 sur la liberté de presse : « Toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait est une injure. »

Cette injure est devenue publique par le fait de la diffusion dans la presse, mais ce n’est pas le fait du syndicat. Lorsque l’injure est proférée en privé est une contravention de première classe, définie par l’article R 621-2 du Code pénal, et passible selon l’article 131-13 du Code pénal d’une amende de 38 euros.

 

38 euros par le tribunal de police, comme peine maximale, c’est pas bézef. Mais il faut dire aussi que l’injure privée est la plus con des infractions : tu injuries quelqu’un en faisant tout pour qu’il ne la sache pas.

 

Le mur invite à collectionner les cons, ce qui oriente la qualification, mais ça ne clôt pas le débat. C’est au juge de se prononcer… et je veux dire au juge-juge qui juge le juge-syndicaliste.

 

Or, pour certains, ce n’est pas évident, et je pense en particulier au cas de Brice Hortefeux, qui est représenté avec le sigle du FN sur le front, et avec la légende « L’homme de Vichy ». Donc, on l’affiche comme con, mais on l’accuse de traître, ce qui induit une idée, et pas seulement un outrage, et on peut discuter la qualification de diffamation.

 

Le fait que le mur soit dans une salle de réunion et donc visible par plusieurs personnes ne suffit pas à le rendre public au sens de la loi. On retiendrait, par référence à la jurisprudence de la Cour de Cassation, qu’il y a une « communauté d’intérêts » entre les membres du groupe, qui partagent des objectifs et une aspiration commune. Il en serait différemment si le mur se trouvait dans un hall d’accueil.

Pour la culpabilité, tous les auteurs ne pourront être identifiés… mais la présidente du Syndicat de la Magistrature assume cette publication. En revanche, sérieux problème avec la prescription qui est de trois mois...

La qualification disciplinaireliberté d'expression,artiste,syndicat

Il est de principe qu’un fait commis en dehors des fonctions statutaires mais rejaillissant sur la considération due à la profession est de nature disciplinaire.

De même, si la jurisprudence reconnaît au syndicaliste une liberté d’expression spécifique, cette marge accordée ne fait pas disparaitre l’obligation de réserve.

Un magistrat doit se conduire avec délicatesse dans les rapports humains, et avec le souci de défendre la considération dûe à la profession.

Aussi, on est certainement ici en zone limite, surtout si la seule défense est de revendiquer les blagues de potaches.

En réalité, tout ceci reste mineur. Qu’on se rassure : le Syndicat n’a pas de compte en Suisse… et rien ne permet d’évoquer la partialité des juges.

La furie des réactions ne résulte que d’un effet d’aubaine pour ceux qui n’ont jamais pu piffrer l’action de ce syndicat. S’il fallait engager des poursuites chaque fois que quelqu’un lors d’une réunion amicale a lâché le mot de con à l’égard d’un autre, on ferait exploser les tribunaux !

Mais le Syndicat pourrait peut-être mieux se défendre.

Une œuvre d’art contemporainliberté d'expression,artiste,syndicat

Que cherchent les auteurs de ce mur ? Certainement pas à injurier les nominés, car sans la caméra cachée d’Atlantico, tout serait resté secret.

Non, ils ont voulu faire le tableau vivant d’une donnée sociale très forte : ceux qui discréditent la Justice. Et comme ils estiment être les mieux placés pour défendre la Justice, ils ont embarqués ceux qui contestent leur action.

Et oui, c’est un tableau vivant, une sorte de crèche de leurs affreux attitrés. L’ensemble occupe un mur, ce qui est le lieu naturel d’exposition d’une œuvre, et l’effet esthétique de cette foule de portraits est certain. C’est un hommage aux collages des grands maîtres qu’ont été Picasso et Braque, et ce qui séduit, c’est le côté collectif et mouvant de l’œuvre. Chaque jour, on peut retirer un portrait ou en ajouter un autre. Il est seulement demandé d’éviter les doublons. C’est de l’art vivant : donner à voir.

De plus, la conception de cette œuvre est à l’honneur de ces artistes restés anonymes, qui matent leur égo par l’effort collectif, bien dans l’esprit de la grande histoire syndicale française : « Marchons côte à côte, et frappons ensemble ! ».

Enfin, le choix artistique établit l’engagement des auteurs. Le confort nous amène à choisir pour la décoration de nos bureaux les plus amicales des œuvres. Aussi, je m’attendais à trouver dans les bureaux du Syndicat de la Magistrature des reproductions de La Liberté guidant le peuple de Delacroix, Les amoureux de la Liberté de Matisse, ou une allégorie de la Justice, par exemple la magnifique de Gaetano Gandolfi. Non, rien de cela.

Avec une grande force de caractère, nos amis syndicalistes ont choisi d’embellir les murs de leur bureau par les portraits de ceux dont ils combattent les idées. Bravo, qui le ferait ? Imagine-t-on Copé afficher dans son bureau les photos des membres du Comité directeur du PS ? Ou les vestiaires de l’OM avec des posters du PSG ?

Aussi, nous sommes loin d’une condamnation. Une œuvre d’art mérite protection, surtout quand elle est mouvante et éphémère. Et puis, que peut faire la Justice pour le monde ? On peut être raisonnablement pessimiste, alors que depuis Dostoïvestki nous savons que « La beauté sauvera le monde». Aussi, merci aux artistes anonymes du Syndicat. 

liberté d'expression,artiste,syndicat

Damien Hirst, Spot Painting, 1986

Commentaires

  • Allons plus loin! Ce mur des cons devrait être reproduit et remplacer les fresques vieillissantes sur les murs des écoles de la République!
    ;)

  • En allant par là on peut aussi dire qu'être un con peut se révéler devenir une véritable œuvre d'art (brut).

  • Hum-hum... On peut certes être tenté de prendre ça au sérieux mais... Il n'y a rien de nouveau et ça fait un sujet de plus pour brasser de l'air à propos du sexe des anges.
    Je ne pensais pas hier matin que ça ferait autant de bruit. Quand j'ai entendu évoqué ça, j'ai failli hurler de rire. C pas si souvent que l'état de la politique en France, il est amusant.
    Mille sabords! Le Syndicat des Magistrats avait un petit secret à bien garder ( trahi!) pour s'amuser en interne:
    Un "mur du c..." portant les photos des personnalités les plus populaires auprès de la troupe... ;-))
    Une photo du mur circulerait ça et là... Pas encore vue mais avant de fouiller, j'attends!
    Cela dit certaines personnes ont fort mal pris ce gag de potache, qui ne fait finalement que confirmer ce qui était un secret de polichinelle, l'opinion que beaucoup de monde a des ces personnalités "en vue"...
    Mme Taubira n'est pas contente. Est-elle sur le mur des affreux juges? ;-)) No sé.
    Les juges se défendent mollement et c'est rigolo, m'ont-ils lu?
    ("gag de potache" j'ai écrit ici hier matin sous la page "mariage", on pense comme moi chez les juges... ;-))
    Cela dit C pas malin ce qui arrive car... Ont-ils pris la peine de penser que ce mur pouvait être "mal ressenti"?
    Tout de même, ils auraient dû veiller à ce qu'il soit impossible de photographier ça!
    (malveillance profitant de la naïveté probablement)

  • "truc de potaches"? En tout cas, la vérité sort parfois de la bouche des enfants et... Les étudiants comme les adultes sont des grands enfants... ;-))

  • , l'opinion que beaucoup de monde a des ces personnalités "en vue"...
    Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 25/04/2013

    C'est du potaches de légumes...

  • bine sure,c'est ça,on y voit par exemple une des victimes de dutrou!. normalement la justice doit defendre les faibles ,non? . la politique droite gauche c'est vraiment dépasé.Mais les moeurs sont toujours a defendre pour le citoyen lambda qui lui finit par être seul contre tout ce systeme.

  • pour une fois que quelqu'un dit ce que les autres pense tout bas...

  • C'est un genre que l'on ne connaissait pas : la magistrature satirique. On attend, dans un souci d'impartialité, un mur des cons de gauche et il y a foison. Pas de quoi en faire une pendule et l'ump hystérique se ridiculise un peu.

  • normalement la justice doit defendre les faibles ,non? .

    Écrit par : eslenuite | 25/04/2013

    Il s'agit là d'un syndicat pas de la Justice!!

  • Bartolone, qui cherche vraiment à se mettre les boss de la Droite dans la poche, joue à l'outragé

    Le Parisien - ‎Il y a 1 heure ‎
    Claude Bartolone (PS), président de l'Assemblée nationale, a qualifié jeudi de «pas supportable» le mur de personnalités.

  • Pour ce qui est de Hortefeux et Vichy, il peut être utile de rappeler qu'Hortefeux, élu auvergnat, avait semblé guigner à une époque la mairie de Vichy. Au vu de son positionnement et de la résonnance historique de cette noble station thermale, certains dans son camp ont pu l'en dissuader, il n'en demeure pas moins que Hortefeux-Vichy a connu une certaine réalité. Donc moquerie, pas injure. ;)

    http://www.liberation.fr/politiques/0101655385-hortefeux-pense-a-la-mairie-de-vichy

  • Beaucoup de bruit pour pas grand chose. Même si ça n'était pas malin de la part des fonctionnaires du SM, il y a autrement plus urgent.

    La transparence par exemple lol

    http://www.sudouest.fr/2013/04/24/les-subventions-des-deputes-et-senateurs-bientot-connues-1034973-710.php

    On y arrive, à petit pas ;) La vidéo de l'interview est très drôle !!

  • http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=15473

  • Ceci dit, ce que j'ai adoré e plus, c'est: « Avant d’ajouter un con, vérifiez qu’il n’y est pas déjà ». ;-))
    Et les explications de Françoise Martres sont mieux que recevables, ce mur est une conséquence de l'attitude de la clique sarkozyste en leur temps. Qu'il ait été inévitable qu'il survive ne doit pas nous étonner. Une oeuvre d'art? Hum-hum, C une belle ficelle d'avocat rusé ça, réservée parfois au clients très coupables...
    Au demeurant comme le souligne le blog-captain du stricte point de vue juridique il y maintenant insulte publique et venant de tout relire, je suis surpris par cette remarque:
    "...l’injure privée est la plus con des infractions, tu injuries quelqu’un en faisant tout pour qu’il ne la sache pas."
    Le côté tordu existe, même si on savait que "ça se pense" en ses lieux. En tout cas ils n'ont pas fait beaucoup pour éviter "la fuite". Tout de même, pour des professionnels du droit, ça fait un peu "léger". Ce qui vient d'arriver est donc aussi une gaffe. Quand on fait l'andouille, on doit essayer de ne pas se faire chopper... ;-))
    NOTE LATINISTE: Il y a un certain temps j'ai eu une surprise, la signification d'origine lointaine de ce terme d'origine Romaine. Moi pas du tout comprendre. En effet "conus" désignait le vagin. Je me demande à quel titre un élément de notre anatomie a-t-il pu devenir une insulte, qui n'a en fait plus de sens précis. (et celui-ci, centre de plaisir, ne mérite pas ce rôle)
    Tordre le sens des mots, ça ne date pas d'hier en tous cas. Avez-vous déjà traité quelqu'un de pancréas vous? Pas moi et encore moins de vagin! Cela dit,faire passer le mur aux plus brillants de nos notables, ça on sait le faire.

  • Une liste de personnes qualifiées de con bof .....,mais une liste placardée désignant a la vindicte de magistrats syndiqués,des personnes qui ont eut a faire de prêt ou de loin a la justice,c'est autre chose et qui pue bien fort ..Voila qui confirme,s'il en était besoin que nos magistrat ne rendent pas la justice au nom du peuple,mais en fonction de leur couleur politique ....La réaction de l'UMP bof celle du peuple pour en avoir une idée il suffit de faire un tour sur les blogs et les commentaires..Une majorité de citoyens se déclarent outrés.

  • Le même mur, en braille... la justice est aveugle, non ?

  • Pourquoi prendre cette personne pour cible ? C'est vraiment taré.

    http://www.marianne.net/blogsecretdefense/Philippe-Schmitt-est-il-un-con_a1017.html

  • Mathaf,

    Très certainement pour des propos ineptes tenus au sein, avec, en parallèle de l'Institut pour la justice (qui est, il faut bien le dire, une belle connerie)

  • Je dirais simplement qu'il n'y a pas de plus beau compliment que de faire traiter de con par des imbéciles.......en citant Pierre DAC.

  • Très certainement pour des propos ineptes tenus au sein, avec, en parallèle de l'Institut pour la justice (qui est, il faut bien le dire, une belle connerie).......Et donc pour des propos ineptes le père d'une victime peut,doit faire partie d'une liste livrée a la vindicte des magistrats..voila une logique qui m'échappe...Ce pauvre type en s'affichant avec une assoc catalogué de droite,se retrouve cloué au piloris,pour mauvaise fréquentation.... Pitoyable et scandaleux...Denis l'Institut de la justice est peut être a vos yeux une belle connerie,mais cette affaire lui donne une crédibilité et fourni un écho a certaines de leurs déclarations ...quand a hollande et taubira il ne suffira pas de botter en touche pour enfouir cette ignominie...

  • Certes quand j'ai appris a nouvelle j'ai pensé comme tout le monde : voici une belle tempête dans un verre d'eau.
    Et que fait-on du privé ?
    ...
    Puis à la réflexion je me suis dit :
    - Que penser du mur du syndicat de police avec les têtes d'arabes, d'encapuchonnés et d'enturbannés ?
    - Que penser du mur du mess (il n'y a pas de syndicat à l'armée) des officiers et sous-officiers avec les têtes de bédouins, d'enturbannés ?

    En bref, je ne sais pas.
    De l'art peut-être, mais en matière d'art il faut attendre une cinquantaine d'années pour savoir ce qu'il en est vraiment...

  • C vrai que ça se fait ailleurs... Ceci dit maintenant, là où ça se fait, il sera bien planqué le mur!
    Ou parfois effacé, C peut-être plus sûr...

  • @when anonymographe! Tu te prends pour Pierre Dac? Ya beaucoup à dire sur la corporation concernée, par exemple quand ils se sont lourdement gourés sur le cas de quelqu'un, mais quiconque a déjà assisté à un procès l'a déjà vu:
    - Chez les juges la mauvaise foi ça peut arriver, mais le con fini, pas vu!
    (cela dit je n'ai vu que deux Cour d'Assises et une séance de Correctionnelle, en témoins. Donc pas tout vu)
    - Le sens de l'humour par contre oui, ils l'ont souvent. (vaut mieux car les cas rencontrés chaque jours...)
    Et ça peut déraper on vient de le voir! (mais ça arrive à tout le monde)

  • C vrai que les juges ont du mal à se remettre en cause après erreur. (il manquait cette ligne plus haut, j'ai écrit trop vite)
    D'autre part, sur ce fameux mur qui commence à faire du bruit, j'ai aussi entendu dire qu'il y a des personnes dont la présence est inattendue. Pourquoi? No sé. Mais...
    Il existe sans aucun doute une raison précise que nous, on ne connait pas et C peut-être là un secret professionnel....

  • Dire que quelqu'un est "con" ça "ne renferme l’imputation d’aucun fait" ?

    Il me semble que ça renferme le fait que le personne est pas très gâtée niveau intelligence, à moins que le sens du mot "con" ne soit pas le même dans les tribunaux.

  • Et donc pour des propos ineptes le père d'une victime peut,doit faire partie d'une liste livrée a la vindicte des magistrats..

    Écrit par : antimythe | 25/04/2013

    Entre dire que l'IPJ (institut pour la justice) est une connerie et ce que vous me faites dire, il y a un beau fossé
    Dès le début j'ai dit que c'était pas un truc glorieux ou dont on pouvait être fier.
    Je ne vois pas trop quoi rajouter sur un tel sujet. Quelles conséquences en tirer concrètement sur le fonctionnement de la justice à partir de tous les faits divers et variés que vous avez rappelés..?

  • Ca peut surprendre (déjà dit plus haut, pas seulement pour celui-ci) que le père d'une victime d'un fait divers soit sur le mur, mais relisez Françoise Martres:
    C'est un défouloir à ne pas trop prendre au sérieux et à usage strictement interne. Rien de plus!
    (elle doit sûrement penser comme moi, C une grosse gaffe d'avoir laissé un indiscret photographier ça... ;-))
    Il se peut que la personne en question ait su à tort ou à raison "énerver" au moins un magistrat, ça a dû arriver pour d'autres cas. Ca ne nous regarde pas! Il ne faut pas confondre le droit de savoir et le voyeurisme!

  • Moi aussi Mtre Gilles, j'ai la sensation que Bartelone est en train de profiter de l'absence du capitaine de pédalo, pour saboter l'appareil à gouverner du dit pédalo.... ;-)) Ou même, d'essayer de s'assoire à la place du Calife! (ça m'étonnait aussi, que l'incontournable voyage en Chine soit "minuté" au plus court... ;-))
    Faut faire attention Flambi! Ton pédalo n'est pas un porte-avions, il est plus facile de le voler!

  • Super ! J'adore savoir que ces cons bouffis sont affichés comme tels quelque part.

    Il en a beaucoup de droite, ce qui est bien logique ... et il y en a de gauche :

    Jack Lang, Michel Charasse et Manuel Valls entre autres.

    On devrait subventionner ce Mur des Cons, le déclarer d'Utilité Publique.

  • Je n'aime pas spécialement Bilger,il est la caricature de ces magistrats qui manient le verbe pompeux de façon masturbatoire mais la....
    http://www.atlantico.fr/decryptage/mur-cons-ou-cons-mur-cette-vanite-qui-consiste-considerer-que-justice-pourrait-se-satisfaire-simulacre-impartialite-philippe-bil-707549.html

  • Je trouve ça marrant et ce n'est que de l'affichage, restreint qui plus est, de la part de professionnels suffisamment brocardés sous Sarko. Une sorte de résistance humoristique.
    On récolte ce qu'on sème. Et à l'UMP on sème beaucoup mais on s'aime pas des masses.

  • Marianne s'est marrée encore plus que moi... ;-))
    Aah! Bilger. Lui aussi il est dessus? C très méchant. J'aime bien sa façon d'argumenter. Quant à "le suivre". Nuance.

  • Jacques Attali y est épinglé !!
    Scandaleux !!! ;)

    Depuis quand un magistrat peut-il porter un avis sur une personnalité publique spécialiste des affaires économiques..?

  • Attali le spécialiste du nombre de taxis dans Paris, c'est limite confidentiel défense...

  • Les Attali frères à commencer par Jacou le Crocquant, avec Alain Minc méritaient bien une place de choix, ça aussi c'est sûr... Comme ce pauvre Hortefeux. ;-)) Mille sabords! "l'homme de Vichy". C vachard tout de même.
    Il est légitimement furieux mais... N'a-t-il pas récolté comme beaucoup d'autres, ce qu'il sema?

  • Hortefeux, après avoir été condamné pour injure raciale, a été relaxé au motif que les propos avaient été tenus dans un cadre non pas privé, donc, mais confidentiel. Cette défense ne tiendrait pas, dans ce cas-ci ?

    Et l'obligation de réserve concerne aussi les propos privés, donc ?

  • @Gauvain

    On peut être condamné pour injure privée ou diffamation privée. Ce qui a joué pour Hortefeux, c'est une spécificité du droit de la presse : au début de la procédure, le plaignant doit choisir l'infraction qu'il vise, et après il est impossible de changer. Donc, si l'infraction n'est pas la bonne, c'est fini.

    Notre ami Brice avait été poursuive pour diffamation "public", or ce n'était pas public. Donc, terminé, tout le monde descend.

    Sur le plan disciplinaire

    Tout fait qui relève de la vie privée mais qui impacte l'image de la profession parce que c'est devenu public est une faute disciplinaire

    C'est pour cela que Cahuzac va passer en procédure disciplinaire devant le Conseil de l'ordre

    Ici, nos amis traitant les mecs de cons "en privé" n'en sont pas moins du registre disciplinaire, d'autant plus qu'ils sont moyennement prudents ... vu que la scène a si vite été filmée...

  • @ Gauvain,

    Pour compléter ce qui vient d'être dit, l'obligation de réserve concerne particulièrement les hauts fonctionnaires mais la liberté d'expression est plus beaucoup plus large concernant les mandats politiques ou syndicaux.

    C'est une jurisprudence assez complexe :
    -un fonctionnaire qui le revendique, qui est bourré dans les rues et qui hurle à tue tête que la droite c'est caca, ça ne passera pas
    -là... IL faudra voir ce que disent les juges administratifs des éventuelles sanctions disciplinaires qui pourraient être prises pour ce cas précis... Très aléatoire, moi je ne me risquerai pas à un pronostic (en gros, ce n'est pas du tout sûr que les magistrats syndiqués et responsables de ce mur des cons soient condamnés sur le plan disciplinaire).

    La Garde des sceaux a été très bien en séance publique : le CSM sera saisi pour avis.

  • http://www.fonction-publique.gouv.fr/fonction-publique/statut-et-remunerations-21#Obligation_reserve_

  • casse toi pauvre con

  • C'est effectivement cocasse dans le genre blague de potaches, et ça devient carrément hilarant avec les photos de deux cons de pères dont les filles ont été massacrées par des monstres qui font regretter l'abolition de la peine de mort.

  • casse toi pauvre con

    Écrit par : moi | 25/04/2013

    Et oui... gros scandale à l'époque, mais aucune sanction exigée, ni obtenue...
    Bref, le plus haut magistrat de France n'est pas à mettre sur un pied d'égalité avec les magistrats ordinaires. Surtout que NS, lui, avait des raisons légitimes d'être énervé, alors que l'immense majorité des cons sur ce mur sont irréprochables et n'ont pas du tout sali l'institution judiciaire.

  • Totalement hors sujet :

    L'intégrale des variations Goldberg par Glenn Gould, je ne sais pas ce qui me prend :

    http://www.youtube.com/watch?v=N2YMSt3yfko

  • Il prend à Mathaf le désir de semer le bien autour de lui... et c'est bien !
     
    Merci, j'adore le voir sur sa chaise à pieds sciés et l'entendre fredonner la mélodie comme un pianiste de saloon...
    La première fois que j'ai entendu sa voix masquée je m'étais retourné pour voir qui chantait dans mon dos, mais non, personne...

    Ceci dit, toutes mes connaissances concertistes ne l'aiment pas, je suis sûr que c'est par pur snobisme et parce qu'il demeure plus connu qu'elles sans doute...

  • Peut-être plus en rapport avec les cons mais toujours Bach : http://www.youtube.com/watch?v=uub0z8wJfhU

  • Satanés portables lol. C'est très drôle.

  • Il prend ça avec beaucoup d'humour le gars

  • Ce matin je conseille à ce propos, d'écouter ou de ré-écouter après "podcast" sur le site de Radio France les deux chroniques des "auditeurs sachant auditer":
    . Celle de Philippe Meyer sur France Culture peu avant 08h00
    . Celle de François Morel sur France Inter peu avant 09h00!
    Aussi drôle l'une que l'autre... ;-)) En deux points de vue différents.

  • @ Bois-Guisbert | 25/04/2013 !!! Lis moi ici-même un peu plus haut. Ca nous regarde pas le pourquoi ils sont sur le mur.
    A tort ou à raison, qui va savoir, sans Savoir?

  • Ah! J'y pense soudain...
    Celui ou celle qui a photographié le mur et a diffusé ça, si par malheur "le coupable" est identifié, je n'aimerais pas être à sa place s'il ou elle doit passer au tribunal, quelle qu'en soit le motif! J'imagine déjà un homme ou une dame "de l'art", en train de consulter son PC:
    -"Voyons-voyons..."
    Et de fouiller joyeusement le code pénal et les archive de jurisprudences pour y trouver une "sanction adaptée"... ;-))
    Et si c'est un traître en interne, bon courage!
    On sait qu'il existe une "ambiance" lourde dans certains palais de justice.... Ca craint...

  • Le français est une langue compliquée et je pense que vous avez mal interprété le sens de ..."Le mur des cons"

    "cons" ne désigne pas ceux qui figurent sur ce mur ... mais leur propriétaires !

    Question de bon sens !

  • Peut-être...
    Cela dit, est c... celui ou celle qui se fait chopper, après avoir commis une très mauvaise action, se moquer des notables par exemple... ;-))

  • Morano demande la dissolution du syndicat de la magistrature : http://www.lepoint.fr/politique/mur-des-cons-morano-demande-la-dissolution-du-syndicat-de-la-magistrature-26-04-2013-1660337_20.php

  • Thierry Bressol R/O | 26/04/2013
    Cela dit, est c... celui ou celle qui se fait chopper, après avoir commis une très mauvaise action, se moquer des notables par exemple... ;-))

    Moi je suis bien à l'abris dans mes montagnes à regarder la France partir en déconfiture ... alors je vais encore me faire plaisir en me moquant pas mal, me disant que je ne suis pas près d'être un "con pris" ! :))))

  • Je constate ne pas être le seul à en rire joyeusement... C "l'heure A", Prosit! Bon WE!

  • Lisez ça (clic mon nom) C le Figaro...
    Tout cela est très recevable mais...
    Qui sont les cornichons qui laissent n'importe qui prendre des vues dans leurs locaux? ;-))
    Encore une fois, fallait pas se faire chopper! Et laisser Atlantico espionner chez eux...
    Tout de même, C ridicule! Tout le monde sait le triste genre que c'est, Atlantico...
    Cela dit, leb Figaro nous rassure! Mrs Taubira n'est pas (encore?) sur le mur!

  • Voulez-vous être con ? Soutenons Philippe Schmitt:
    "Le général, père d'Anne-Lorraine assassinée dans le RER D, est insulté par le Syndicat de la Magistrature..."
    Déclare JD Merchet, blog-captain de "Secret Défense". En effet, leur "sé"lection spéciale" est parfois "dérangeante". Ca nous renvoie peut-être à l'une des observations de Mtre Gilles ici-même.

  • Bon, les notable de la politique ou du grand patronat dont ils se sont payés la tête, rions en joyeusement! Pour le reste, C beaucoup moins marrant, tout réfléchi:
    Si ce gag peut être considéré comme une faute grave du syndicat de la magistrature, au-delà de la négligence qui a rendu possible la diffusion publique de ce truc potache, c'est bien la dureté révélée:
    Quand on découvre sur le mur les "têtes" de quelques parents de victimes de faits divers désastreux et sordides.
    On peut avoir du mal à comprendre cela. Pourquoi?
    Sans doute ont-ils eu une attitude qui a su énerver un(e) magistrat(e) en charge de "leur" affaire?
    D'un côté, ça ne nous regarde pas, de l'autre...
    D'un autre point de vue, c'est très cruel et le père d'une victime qu'est le général Schmitt est à bon droit mécontent ou choqué.

  • Dommage que l'intégralité de l'article soit réservée aux abonnés ; je l'aurais bien lu ;)

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/04/30/ce-que-montre-le-mur-des-cons-la-neutralite-du-juge-est-un-leurre_3168598_3232.html

  • En effet... L'impartialité ça n'existe pas réellement. C'est comme l'amour, la démocratie et la justice! mais il existe quand-même parfois des preuves d'impartialité, d'amour, de démocratie et de l'existence d'une Justice. Cette histoire ridicule prouve surtout que les juges sont des êtres humains et à ce titre, la perfection n'existe pas!
    Cela dit, ce matin sur France Inter le Pdt de France Television invité à 08h20 a évoqué l'affaire du "mur des cons":
    L'affreux jojo qui a su prendre les vues du fameux mur serait un caméraman de Fr3, il aurait de surcroît omis de montrer ses images à sa hiérarchie. Pire encore, il n'aurait informer personne d'autre que le fameux site "Atlantico" de l'existence de ces images en les mettant immédiatement à leur disposition. Tout cela est vu comme une faute professionnelle grave. Si ceci est prouvé, le gars, il va nous faire un plongeon et un licenciement en fanfare, qu'on n'a pas vu depuis le gag Sud-Africain évoqué sous la page Italienne... Dur-dur...
    Celui-là d'autre part, si ça passe au tribunal, on lui souhaite de ne pas tomber sur une équipe du syndicat de la magistrature!
    D'autre part quel est le cornichon du syndicat de la magistrature qui laissa un caméraman se balader avec son matériel devant le mur?? Celui-ci aussi a fait une grosse faute.

  • L'agent d'accueil d'une CPAM qui porte le foulard perd son travail, mais un député UMP qui retrouve sa fonction de juge, c'est no pb.

    Il y a des mises au point qui s'imposent.

  • Certaines et certains d'entre nous sont sans aucun doute, plus égaux que les autres...
    C'est comparable à toutes les tentatives qui furent faites durant la période Sarko pour dépénaliser les délits financiers, mais certainement pas les feux de poubelle dans la banlieue! Quant à la transparence, ce pauvre Guénat que je sens mal parti pour sa tranquillité depuis hier, (depuis la visite à son domicile effectuée par ses ex subordonnés il y a qlq semaines pour être plus précis) il sait ce que cela signifie concrètement maintenant! Il est courageux car lui au moins, il ne fait pas le mort quand il est "cerné", il résiste de face! Mais ses explications me semblent bien embarrassées. Et j'ai le sentiment que Roseline Bachelot n'est pas de ses admiratrices... ;-))
    (sa rafales tirée sur l'ambulance m'a beaucoup amusé, ça commence à ressembler aux "Tontons flingueurs")

  • @ Thierry,
    Apparemment c'était filmé avec un téléphone portable :)


    "Clément Weill-Raynal, le journaliste de France 3, après avoir nié l'évidence, a reconnu lundi 29 avril avoir volé les images. "J'assume parfaitement être l'auteur de la vidéo du "mur des cons" et j'en suis fier", a indiqué le journaliste au site Atlantico. Il assure avoir donné les images à "un magistrat" : sans doute plutôt à un avocat (le sien), Me Gilles-William Goldnadel, membre de l'UMP, chroniqueur à Atlantico et membre du très droitier Institut pour la justice. Me Goldnadel le conteste, peu importe." (Le Monde)

    Ce fameux Me Goldadel... ça me dit vaguement quelque chose loool

  • Ca me semblait bizarre, cette mauvaise qualité de ses images. Pour un caméraman "pro" ça ne semblait pas très "logique". Tout s'explique! Et ceci prouve qu'il se baladait dans les bureaux du syndicat de la magistrature, avec des intentions malveillantes. Avec la belle caméra "pro" de FR3, on ne l'aurait sans doute pas laissé passer et encore moins entrer dans ce local si "litigieux"! Je sens que cette affaire, on n'a pas fini d'en entendre parler! Je serais surpris si les magistrats n'essayaient pas une démarche juridique musclée contre ce très mauvais garçon!

  • D'autre part, il n'y a pas de quoi être fier, C réellemetn un coup typique de ce qu'on appelle "la droite" dans ce qua ça a de plus crasseux entre les deux oreilles: Ethique niveau zéro et valeurs morales et intellectuelles, les barbouzes ou la mafia!

  • Oki, Thierry

    Mais j'ai en tête quelques hautes idées du syndicalisme (plus que de la politique),... et voir ces juges qui se comportent comme des petits trous du cul, ça me sidère

    J'ai toujours appris qu'un leader syndical devait avoir une conduite hors d'atteinte.

  • Il reste indéniable que la seule existence de ce mur portant des jugements pour le moins "à l'emporte pièce" cruels sur, même des proches de certaines victimes d'affreux faits divers, c'est pas joli-joli ni très malin. Et maintenant qu'ils se sont fait chopper, qui a l'air c...?
    (c'est beaucoup plus grave que les notables du patronat ou de la politique! Pour n'évoquer "que" le cas général Schmitt, il est à bon droit mortifié! Perdre sa fille comme ça, no comment, mais se retrouver sur ce mur, comment l'a-t-il pris?)
    La défense de Mrs Martres, j'ai trouvé ça un peu léger. ("débile" disait cruellement Philippe Meyer sur France Culture) Elle aurait pu nous trouver du "un peu plus percutant"... C pas sérieux ce qui est arrivé!

  • Le Figaro annonce en effet (clic mon nom) que le gars de Fr3 est très fier de son coup tordu chez les cornichons négligeants.

  • Chez Telerama est intéressant même si moi, je ne suis pas tout à fait en accord. Effectivement, la direction de France TéléV veut sanctionner ce personnage qui se prend pour un journaliste, ce que je pense fort justifié.

  • Et ce qu'en pense Telerama (intéressant même si moi, suis pas tout à fait en accord) est aussi accessible en clic surmon nom. Effectivement, la direction de France Télé veut sanctionner ce personnage qui se prend pour un journaliste, ce que je pense fort justifié.

  • Effectivement, C passé inaperçu, le cameraman qui a fait ça a été sanctionné par son boss, FR3. Ca se discute sur "le droit de savoir", mais C pas sympa ce qu'il a fait, ça C sûr...
    (et quand on fait des trucs potaches et douteux comme ce "mur", on le cache mieux... ;-))

  • La reference sur le sujet, on en veux encore merci.

  • Voyez ce qui se dit de l'affaire "à bord" du Figaro, clic sur mon nom.
    Intéressant, sûr que ça "faisait" pour le moins "mauvais genre". Et que dans la profession, tout le monde n'ait pas "bien pris" certaines choses, ben Pourquoi pas?
    Pour ma part:
    -"Au début" quand j'ai cru que seules des personnalités divers et des notables y étaient, j'ai pensé: Potache! Et de rire de ces chenapans que se font chopper.
    - Par contre, sachant que des personnes proches de victimes de crimes affreux s'y trouvaient, j'ai pensé que là... "Ca fait désordre"!
    (je conçois que certains proches des victimes ne soient pas toujours faciles à "gérer", on ne saurait exiger des gens une "humeur égale" en toutes choses, et que certaines personnes traumatisées par le crome aient été particulièrement "difficiles", C probable.
    Leur en vouloir? Hum-hum... On a tous notre mauvais caractère.
    Par contre, leur manquer de respect avec cette farce... Là, C très déplacé!
    Pour le reste, cette page invite aussi à lire le discours d'un fondateur du fameux syndicats. C effectivement étrange.
    La répression insuffisante? Ben oui. Ca se saurait si c'était LA Solution!
    La répression inutile? Là... Il poussait Pépito loin dans les cactus ce gars là....

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu