Avertir le modérateur

Israël : Le scandale de la détention administrative

L’Etat d’Israël pratique la détention administrative : le pouvoir militaire se réserve d’arrêter des Palestiniens, et de les retenir en détention, sans accusation ni jugement. C’est l’arbitraire total, et cette pratique est là-bas bien connu.

La détention est ordonnée par les autorités militaires, par périodes de six mois renouvelables, sans motif ni recours. Les « preuves » sont tenues secrètes, et ne sont accessibles ni à la personne détenue ni à son avocat ! Actuellement, 160 Palestiniens subissent ce régime.

addameer 040213.jpg

Ce jeudi 25, Amnesty International a lancé une campagne pour obtenir la libération de Ahmad Qatamesh, un universitaire âgé de 63 ans, en détention administrative depuis deux ans.

Ahmad Qatamesh (On peut aussi écrire Qatamish) a été arrêté le 21 avril 2011, à Ramallah, par les forces militaires israéliennes. Depuis ? Rien, aucune inculpation, et aucun jugement. La détention a été à nouveau prolongée mercredi  de quatre mois, et c’est la sixième prolongation. A l’illégalité, les autorités ajoute la cruauté de cette incertitude.  

Ahmad Qatamesh a fait ses études en sciences politiques jusqu’au doctorat, par correspondance avec une université néerlandaise, car les autorités militaires israéliennes lui interdisent de voyager. Il est directeur de recherche et, depuis 2010, il enseigne à la Faculté de Lettres de l'université d'Al-Quds.

Ses amis ont identifié sa faute : il a pris position pour la création d'un État unique comme solution au conflit israélo-palestinien. C’est du pur délit d’opinion.

Pour Ann Harrison, la directrice adjointe du programme Afrique du Nord et Moyen-Orient d’Amnesty International, cette détention est destinée à décourager les activités politiques d'autres militants de gauche : « Ahmed Qatamesh est un prisonnier d'opinion, détenu uniquement pour avoir exprimé ses convictions politiques de manière non violente ».

Ahmad Qatamesh connait bien la détention administrative. Au cours des années 90, il avait été soumis à ce régime pendant 5 ans, sa libération, il avait raconté son expérience, y compris les actes de torture et les mauvais traitements dans un livre intitulé I Shall Not Wear Your Tarboosh"Je ne porterai pas votre tarbouche".

Courage Ahmad… Tu as toute notre considération et notre amitié.  

Vous avez ci-dessous la fiche établie par la très respectée association de défense des droits prisonniers ADDAMEER, avec les adresses pour écrire à Ahmad et adresser des courriers de protestation aux autorités d’occupation.

http://www.addameer.org/etemplate.php?id=156

110428-qatamesh_0.jpg

Ahmad Qatamesh et Suha Barghouti, son épouse

Commentaires

  • Arrestations arbitraires (et illégales) d'enfants :

    http://www.btselem.org/press_releases/20130320_minors_detained_in_hebron

  • Vingt-trois parlementaires européens ont envoyé en mars derneir une lettre à Catherine Ashton, pour réclamer la suspension de l’accord commercial entre l’Europe et Israël (ainsi que des nombreux privilèges qui vont avec), en soulignant que cet accord comprend un article (article N°2) sur le nécessaire respect des droits de l’Homme par l’ensemble des parties contractantes, qui n’est pas appliqué par Israël.

    http://www.europalestine.com/spip.php?article8147

  • Une part de nos impôts financent l'industrie militaire israélienne :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/stephane6/170313/nos-impots-financent-lindustrie-militaire-israelienne

  • La France, l'Allemagne, l'Union Européenne et les Etats-Unis arment et financent un Israël d'Apartheid auquel les Israéliens ne renonceront jamais :

    Voici un extrait d'une interview par Pierre Puchot sur Mediapart, de Michel Bôle-Richard, ancien journaliste du Monde, correspondant du journal en Afrique du Sud de 1984 à 1990, puis en Israël et dans les territoires occupés palestiniens de 2006 à 2009, et qui vient de publier :
    "Israël, le nouvel apartheid" Editeur Les liens qui libèrent, avril 2013, 208 pages



    L’apartheid, cela veut dire qui ? Cela signifie : « développement séparé ». Les racines de l’apartheid sont les mêmes en Afrique du Sud qu’en Israël.
    Les Blancs sud-africains estimaient justifié – et ces justifications, ils les trouvaient dans la Bible –, que les Noirs, les métis et les Blancs aient leur propre développement, et ne vivent pas ensemble. La seule différence, c’est qu’en Afrique du Sud, la population blanche représentait 17 %.
    En Israël, les populations israélienne et palestinienne sont pratiquement à parité, avec les territoires occupés. L’apartheid, c’est un système qui signifie que les gens ne sont pas égaux entre eux, et n’ont pas les mêmes droits.

    À quand remonte ce système ? En 1947, au moment de la présentation du plan de l’ONU pour la création d’Israël ? En 1948 pendant la guerre et l’exclusion des Palestiniens d’Israël ? En 1967 ?
    Il y a un apartheid qui se crée de fait. Si l’on reprend le plan de partition de la Palestine en 1947, puis en 1948, lorsqu’on expulse ou chasse, lorsqu'on contraint les Palestiniens à partir, sous la menace, de ce qu'était Israël à cette date, puis à partir de 1967 pour la Cisjordanie, on se rend compte que l’apartheid est un processus de spoliation et de rejet d’une population qui, pour les Israéliens, est une population de trop.

    En Afrique du Sud, on savait très bien qu’on ne pouvait pas se débarrasser de 75 % de la population. En Israël, au contraire, tout a été fait pour se débarrasser des Palestiniens. Il y a eu les camps de réfugiés en Cisjordanie même, à partir de 1948. En 1967, ces camps se sont pérennisés. Dans les pays limitrophes, il y a à peu près 5 millions de Palestiniens qui vivent dans les camps de réfugiés, sans parler de Gaza qui a été constitué pour les deux tiers de réfugiés venus d’Israël.

    Pourtant, l’État palestinien est aujourd’hui reconnu à l’Onu, certes comme État non-membre…
    Mais plus personne n’y croit ! Le processus d’Oslo qui a commencé il y a vingt ans est mort, les Israéliens ne renonceront jamais, non seulement à leurs blocs de colonies, mais aussi à la colonisation de la Cisjordanie ! Sur le terrain, l’État palestinien continu, viable, c’est devenu une lubie. Si les Israéliens avaient eu une véritable volonté politique de permettre la création d’un État palestinien, ils l’auraient fait voilà longtemps. En 2000-2001, tout était sur la table, c’était possible. Mais sans pression extérieure – ce qui n’arrivera pas parce que les Américains ont renoncé –, Israël ne le permettra pas. Il n’y aura jamais d’État palestinien. Le sujet de ce livre, c’est d’expliquer qu’il y aura par la force des choses un État binational. Et comme Israël est un État juif qui veut rester tel, ils seront obligés de renforcer le système de ségrégation pour éviter de donner les mêmes droits aux Palestiniens qu’aux Israéliens.


    Pour Michel Bôle-Richard l'apartheid israélien est pire que l'apartheid sud-africain parce que les juifs Israéliens sont majoritaires et peuvent chasser les arabes israéliens et palestiniens: c'est l'épuration ethnique qui se déroule sous nos yeux depuis des années, subventionnée par les Etats-Unis, la France, l'Allemagne et l'Union Européenne.

  • Certains états européen, je pense aux Pays-bas par exemple sont complètement inféodés à cet état voyou, le seul avec la Corée du Nord à ne pas se plier aux règles internationales sur le nucléaire.

  • Israël ne règne pas qu'en Palestine,

    Israël dispose de subventions et d'importants avantages commerciaux de l'Union Européenne

    Israël décide aussi de quoi les Français ont le droit de débattre ou non, et que nous ne saurons pas d'où viennent nos oranges ou nos avocats.

    Les partisans français d'Israël ont des postes clés au PS et à l'UMP. Beaucoup de Français ont voté sans le savoir pour des hommes politiques français soutenant activement l'apartheid en Israël.

    Dans combien de guerre occidentales l'intérêt des industries occidentales de l'armement et l'intérêt d'Israël (dont l'économie et la société sont structurées par cette industrie) ont ils pesé ?


    http://blogs.mediapart.fr/blog/stephane6/081212/interdit-par-le-crif

  • C'est un cas extrême de violation de la liberté d'opinion.

    Le fait du départ est une prise de position publique sur la solution à un Etat, qui est une opinion très répandue en Palestine, pour des raisons différentes. Mais quand vous voyez depuis l'aéroport de Tel-Aviv un superbe réseau routier qui sillonne toute la Palestine et va rejoindre toutes les colonies, on a sous les yeux, de manière palpable la démonstration qu'Israel fait le choix de détruire la frontière.

    Donc, un intellectuel, professeur d'Université, qui publie des livres, est emprisonné sans accusation ni jugement depuis 2 ans, par des décisions militaires, non motivées.

    Nous en sommes à la sixième période, cette fois ci pour 4 mois. Mais rien ne dit qu'Ahmad sera libérable dans 4 mois. La période pourra être renouvelée.

    Alors, je prends à témoin du silence assourdissant des épiceries estampillées "Droit de l'Homme", adepte de l'indignation sélective. La liste est longue.

    S'il est difficile d'agir là-bas, il est plus facile ici de dénoncer ces associations de bouffons, au service de l'injustice.

  • "Ses amis ont identifié sa faute : il a pris position pour la création d'un État unique comme solution au conflit israélo-palestinien. C’est du pur délit d’opinion."


    Qui peut me citer les associations nationales françaises qui partagent le point de vue de ce courageux et réaliste Palestinien ?

    Qui peut me citer les noms des grands conférenciers très demandés par les associations locales qui partagent le point de vue de ce courageux et réaliste Palestinien ?

    Merci beaucoup

    "Seigneur, protégez-moi de mes amis; mes ennemis je m'en charge"

  • A lire impérativement cet article d'Ilan Pappé, historien israëlien, vivant en Angleterre :

    "Quand le déni israélien de l’existence des Palestiniens devient politique génocidaire..." sur Info Palestine : http://www.info-palestine.eu/spip.php?article13471

    A l'instar de Gidéon Levy et Amira Haas, Ilan Pappé est l'honneur de ce pays...qui ne les mérite pas.
    « Je quitte Israël, je n’arrive plus à travailler avec sérénité, je suis continuellement dans la ligne de mire » dit Pappé sur un ton de profonde amertume. Puis, ébauchant un sourire, il ajoute « mais je continuerai de l’étranger mon combat pour que le conflit israélo-palestinien soit rapporté dans son véritable contexte historique, loin du mythe et des fausses vérités qui l’ont marqué pendant touts ces décennies. » (Nous sommes en mars 2007).

  • à Palestinophile,

    Je pense que des personnes qui vivent en France n'ont pas à choisir le but de la lutte des Palestiniens, à la place des Palestiniens eux-mêmes.

    Et je pense que des associations françaises qui défendent les droits des Palestiniens peuvent très bien penser qu'un seul état multiethnique serait une bonne solution.

    ... reste à convaincre les américains, le PS, l'UMP, les Israéliens et les Français sionistes !

    Il faudrait consulter la population arabe palestinienne ... mais ça qui s'en soucie ? Personne ne le fera.

  • Hum-hum... On lit trop souvent répétées la même chose, quand on évoque le problème Israelo-Palestinien...

  • N'oubliez jamais l'essentiel:
    Personne ne va applaudir Israël sur ce sujet et... Ces triste méthodes ne sont pas nouvelles hélas, quiconque s'intéresse à ce qui se passe là-bas est déjà "au courant". C'est un secret de Polichinelle. Mais ça méritait bien un petit rappel. Moi aussi je souhaite bon courage à Ahmad Qatamesh et son épouse Suha Barghout. Pour le reste, "business as usual"...
    Ceci se passe dans le cadre de la longue politique délibérée de l'Etat d'Israël, qui consiste à pourrir la vie des palestiniens par tous les moyens dans deux buts distincts et complémentaires, avec un cynisme rarement atteint:
    - Les inciter (ou les obliger) à décider de dégager les lieux pour aller vivre loin de "la Terre sainte", pour ainsi laisser place nette pour les colons fanatiques qui savent s'assoir sur toute perspective de Paix.
    - D'autre part, le but final de Ben Gourion étant atteint, ("Israël sera un pays comme les autres quand il y aura des voleurs, des assassins et des prostituées"... C fait! ;-)) Israël et sa population (quelle qu'en soit l'origine) souffrent comme les autres pays de l'ultra-libéralisme et la contestation de cette folie pure commence à s'installer. Rien ne vaut un ennemi extérieur et intérieur très méchant et très violent, commettant de nombreux méfaits très dangereux pour n'importe qui, pour obliger le peuple à faire bloc derrière ses dirigeants donc, ne surtout pas trop contester en interne...
    Cette manipulation cynique n'a pas été comprise par assez de monde et empêchera la paix, tant que la connaissance entre les deux bords ne sera pas "bien installée".
    L'Etat Unique en Commun? Belle idée qu'on aurait aimé voir réalisée en 1947 et 1948. Trop tard? Compte tenu du gigantesque renoncement que ça implique pour la partie qui actuellement bénéficie du rapport des forces, Ca pas évident, pour l'instant.
    On est fort loin des pionniers héroïques de l'Exodus! (clic mon nom, évocation du décès du capitaine)

  • Personne ne va applaudir Israël sur ce sujet et... Ces triste méthodes ne sont pas nouvelles hélas, quiconque s'intéresse à ce qui se passe là-bas est déjà "au courant". C'est un secret de Polichinelle. Mais ça méritait bien un petit rappel. Moi aussi je souhaite bon courage à Ahmad Qatamesh et son épouse Suha Barghout. Pour le reste, "business as usual"...
    Ceci se passe dans le cadre de la longue politique délibérée de l'Etat d'Israël, qui consiste à pourrir la vie des palestiniens par tous les moyens dans deux buts distincts et complémentaires, avec un cynisme rarement atteint:
    - Les inciter (ou les obliger) à décider de dégager les lieux pour aller vivre loin de "la Terre sainte", pour ainsi laisser place nette pour les colons fanatiques qui savent s'assoir sur toute perspective de Paix.
    - D'autre part, le but final de Ben Gourion étant atteint, ("Israël sera un pays comme les autres quand il y aura des voleurs, des assassins et des prostituées"... C fait! ;-)) Israël et sa population (quelle qu'en soit l'origine) souffrent comme les autres pays de l'ultra-libéralisme et la contestation de cette folie pure commence à s'installer. Rien ne vaut un ennemi extérieur et intérieur très méchant et très violent, commettant de nombreux méfaits très dangereux pour n'importe qui, pour obliger le peuple à faire bloc derrière ses dirigeants donc, ne surtout pas trop contester en interne...
    Cette manipulation cynique n'a pas été comprise par assez de monde et empêchera la paix, tant que la connaissance entre les deux bords ne sera pas "bien installée".
    L'Etat Unique en Commun? Belle idée qu'on aurait aimé voir réalisée en 1947 et 1948. Trop tard? Compte tenu du gigantesque renoncement que ça implique pour la partie qui actuellement bénéficie du rapport des forces, Ca pas évident, pour l'instant.
    On es fort loin des pionniers héroïques de l'Exodus! (clic mon nom, évocation du décès du capitaine)

  • marine-inconnue.blogspot.com/2008/05/le-capitaine-de-lexodus-nous-quitt.html (http!)

  • Le fascisme sera-t-il à nouveau la solution à la crise du capitalisme ? A l’heure où la gauche non libérale ne répond plus au désarroi des classes populaires, le Front National se déguise en parti anticapitaliste.

    Le grand historien Zeev Sternhell rappelle que dans Nazi, il y a "national" et "socialisme". Il r...appelle que la gauche et la pensée libertaire ont pu servir de base au fascisme français dont il est un des meilleurs historiens.

    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2754

  • Celles et ceux qui s'imaginent que le Front National leur fera du neuf et du positif, en tenant les promesses de Marine, risquent une déception encore plus cruelle que ce qui arrive aux tenant de la fausse gauche, cette daube qui est parfois appelé:
    "sociale-démocratie", que pour ma part j'appelle "socialo-ploutocratie"...
    Le terme Na-Zi, nationalisme et socialisme, illustre effectivement une tendance à vouloir tordre le sens des mots qui ne date plus d'hier! Ils ont pourtant vu comment ça se termine toujours! Lire et relire, "1984" de Georges Horwell.

  • Quiconque a dans l'idée de voter "FN", doit se souvenir de ce qui arriva dans les villes où il fut élu au Conseil Communal:
    Zizanie locale totale, faits divers trash en séries, (ils sont encore plus forts dans la spécialité que le PS et l'UMP réunis!) et... Un désastre financier. Mais il faut positiver, après ça on est localement durablement vacciné.
    Qui veut une "vaccination" collective nationale?

  • Ça ne serait pas mal si tous ceux qui ici sont intervenus et M. Devers, connaissaient vraiment bien avec les détails nécessaires pour répondre aux mensonges israéliens la recommandation 181 du 29 novembre et les magouilles qui ont précédé le vote qui a recueilli en fait que moins de 24 voix libres et pas les 33 "officielles" sur 56 possible

  • A l'occasion du décès récent de Viviane Forrester, j'invite à lire une de ses dernières frappes, une des plus dure peut-être:
    "Le Crime Occidental (Fayard, 2004), où elle étudiait l'attitude des "démocraties occidentales"
    à l'égard du conflit israélo-palestinien, un sujet qui passionne aussi les habitués du site de Mtre Gilles.

  • J'ai oublié de le dire, un petit coup de clic sur mon nom renvoie vers une bonne page du Monde, qui évoque Viviane Forrester.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu