Avertir le modérateur

Fermeture du site rentable de Fessenheim : Prévoir 5 à 8 milliards…

Non à la fermeture des sites industriels rentables ! La petite entreprise d’électricité nommée EDF a bien reçu le message…et pour la fermeture de Fessenheim, elle a fait fuiter dans le JDD une demande de compensation de 5 à 8 milliards d’euros. Les chiffres sont gonflés pour de la com’… Oui. Mais même à 1 ou 2 milliards, on paie ?firme.jpg

Quand la loi sera-t-elle votée ?

Le leader normalo s’est engagé pour la fermeture de Fessenheim fin 2016, et la très compétente Delphine Batho – ingénieure diplômée de l’Ecole des Hautes Etudes Energiques de l’Université Céleste de SOS Racisme – a répété hier que la loi de transition énergétique serait votée et qu’EDF devrait appliquer la loi.

Je lis, de partout, qu’il faut un délai de 4 à 5 ans pour fermer Fessenheim. Aussi, je vois bien le leader normalo – qui est opposé à la fermeture de Fessenheim et ne l’a acceptée que pour passer l’accord avec Les Verts – faire voter la loi sans hâte pour que le dossier soit à peine mûr en 2017,… et on verra bien ce qui arrivera après,… Une loi peut défaire ce qu’une autre a fait, non ?

Combien ça coûtera ?

En attendant, EDF exploite son site rentable, sous les applaudissements du Ministre des Marinières.

En début de semaine, l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a, après d’importants travaux de sécurité, donné son feu vert pour une exploitation jusqu'en 2022. Oh le joli chiffre d’affaires attendu… et EDF publie des études montrant qu’avec un entretien régulier, il faudra ajouter encore 10 ans. Le CA annoncé est de 200 millions d'euros par an, alors quelques millions de travaux pour tenir une décennie, c’est du bon investissement.

Le JDD annonce 5 à 8 milliards… EDF ne commente pas, mais explique les contrecoûts au Monde : « moindres bénéfices, pertes liées aux investissements non amortis, indemnisation des électriciens allemands et suisses qui ont des droits de tirage sur Fessenheim. »

La ministre réplique, mais Delphine Batho parlant du nucléaire est aussi crédible que Thomas Fabius faisant un exposé sur l’ascèse. Voici ce que ça donne: 

la_fir10.jpg- « L'indemnisation sera discutée sur la base de la loi de transition énergétique ». Ben non, ma chérie. L’arrêt de Fessenheim remet en cause les droits patrimoniaux d’une entreprise privée et l’indemnisation doit correspondre au montant exact de la perte, comme l’a jugé le Conseil constitutionnel dans sa décision n° 81-132 du 16 janvier 1982 sur les nationalisations. Donc, continue comme çà… N’écoute personne et vote une loi aussi inconstitutionnelle que celle que tu as déjà fais voter sur les tarifs de l’énergie : c’est un an de perdu.

- « L’arrêt de Fessenheim aura bien lieu fin 2016 ou début 2017 ». On vote la loi en 2014, et on arrête les réacteurs, clés sous la porte en 2016 ?… Petite blagueuse !

- « Il n'y a pas d'obstacle, ni juridique, ni financier, qui soit incontournable ». C’est sûr, les milliards d’euros, ça n’est pas un obstacle.

- « Le peuple est souverain pour décider de la politique énergétique, et EDF a dit qu'à partir du moment où il y aura une loi de transition énergétique, il la respectera ». Certainement, et la loi fermant un site rentable créera ipso facto le droit à indemnisation d’EDF.

Sur le plan politique aussi, c’est un vrai bonheur. On trouve contre : la Droite, tous les élus alsaciens, EDF (maison assez influente chez les élus…), la CGT, le MEDEF, et une grosse moitié des députés PS…

Il y a des données propres à Fessenheim, mais de nombreuses centrales ont été construites à la même époque, et EDF joue très très gros en se battant pour la prolongation de la vie des réacteurs. Franchement, je ne vois pas les forces pouvant se lever pour en imposer à EDF sur ce terrain. C’est un constat réaliste.  

couv-1.jpg

Commentaires

  • "Les discussions sont compliquées avec EDF, concède Francis Rol-Tanguy. Mais je n'ai toujours pas été saisi d'une demande d'indemnisation." Pour sa part, le gouvernement n'avait pas anticipé ce coût à plusieurs milliards. "Il croyait que ça serait gratuit", admet un proche des pouvoirs publics." (JDD)

    De grands comiques, tout de même.

  • Petit coup d'oeil sur le "comité des sages" qui tient les débats, vu que Batho est à l'ouest

    http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20121110.OBS8894/batho-s-entoure-de-5-sages-pour-debattre-sur-l-energie.html

  • Donc, la limite de longévité d'une centrale nucléaire, c'est quand soit elle n'est plus rentable soit quand vous pète à la gueule ?
    Dans un cas comme dans l'autre, la collectivité doit payer...

  • EDF est une entreprise privée, et l'autorité de sureté lui donne pour le moment un droit d'exercer jusqu'à 2022, sans doute renouvelable.

    La loi impose à cette entreprise de fermer. Elle va donc demander une indemnisation.

    L'autorisation d'exercer pour 10 ans vient d'être donnée, et c'est une décision rendue par un organisme public, donc je pense qu'elle est attaquable

    J'attends donc le recours de Batho contre cette décision...

  • De toute façon c'est sûr qu'on paye qu'on les maintienne en activité ou qu'on les bazarde pour diverses raisons.

    EDF est peut-être une société anonyme mais à capitaux public à près de 84%. L'Etat ne va pas s'indemniser lui-même, ce serait couillon :)

  • Zébulon 1er fut un grand Champion du Mensonge Nucléaire, (clic mon nom) mais ça continue sans lui!
    Cela dit et encore une fois, contrairement à la doxa ambiante, le secteur nucléaire civil se révèle avec le temps, beaucoup plus dangereux que le secteur nucléaire militaire!
    Vous avez déjà vu un militaire de carrière qui a envie de se faire carboniser? Pas moi.
    (fait-il le rappeler? Ces armes sont faites pour ne surtout pas s'en servir. L'amiral Guillem-Ducléon, chef des SNLE de la "FOST" nous le disait en son temps. Ceci reste toujours vrai, même si ce qui se fait n'est peut-être "plus dans le coup")
    Tandis que des "cadres sup" déjantés, j'en ai trop vus dans le secteur des Télécom (dont un belge ex de la centrale de Huy totalement indigne de confiance) pour croire que ça n'existe pas chez EDF, Areva etc...
    Il est évident qu'à Fessenheim ils nous font "les acrobates".... Dieu nous garde de la tuile japonaise!
    (mais pour démonter et nettoyer tout ça, ça coûtera beaucoup plus cher qu'un sous-marin ou un PAN neuf!)

  • Le coût si haut soit-il sera infiniment moins élevé que le coût d'un accident majeur, dont la probabilité augmente sans cesse avec la vétusté des installations et les économies de main d'œuvre et de matériel.
    Quand je repense à Chevènement qui osa sur France Info, fin 2011, le jour de sa candidature à la présidentielle, déclarer que Fukushima c'était terminé et que 5 ans après on en parlerait plus.

  • On ne te le fait pas dire, "hohoho"... C sûr que s'il arrive quelque chose de ce genre en France, on ne pourra alors pas même oser parler d'un coût.
    (ou alors ce serait pour dire que ça nous coûterait TOUT, tout simplement si j'ose dire...
    A côté de ce qui peut arriver, Mai-Juin 1940 serait comparable à une joyeuse farce...

  • Petit hors-sujet mais rapport au système économique =>
    Une émission assez impartiale et avec un plateau équilibré en terme de contradiction (c'est assez rare concernant Y. Calvi et ça mérite d'être mentionné et diffusé)

    Peut-on « s'asseoir » sur la dette ?
    http://www.france5.fr/c-dans-l-air/videos/38861

  • Ben ouhaich... C vrai ça, j'y suis "passé" hier soir. Cela dit Yves Calvi invite régulièrement Bernard Maris, heureusement. Il fut très convainquant comme d'hab. Même si C sûr, quand l'Islande "s'assoie" sur sa dette, C effectivement moins "influent" qui quand la France fera la même chose. Charles De Gaulle qui osait tout ("... c'est même à ça qu'on les reconnait..." ;-)) ) on s'en souvient un peu, je le demande ce qu'il aurait fait et je le devine...
    Même si la question a peu de sens car lui... Il n'aurait jamais laissé s'installer une situation comme ce qui fut évoqué hier chez Yves Calvi! (il n'aurait pas même laissé commencer à s'engager sur le petit chemin qui nous y mena...) Avec des si...

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu