Avertir le modérateur

Le Coordonnateur humanitaire de l'ONU exhorte Israël à lever le blocus qui asphyxie Gaza

Le rétablisseur de démocratie Abdel Fattah Al-Sissi a décidé de fermer le passage de Rafah. Le passage de Rafah…

Le territoire palestinien de Gaza se présente comme un bande de terre de 6 à 10 km sur 40, avec pour voisins au Sud l’Egypte, au Nord et à l’Est, Israël et à l’Ouest la mer, c’est-à-dire en fait Israël, qui bloque tout accès, sans même respecter les eaux territoriales. 

GAZA_STRIP_07.jpg

Cette carte est à jour et précise. Elle montre notamment

comment l'arbitraire "zone de sécurité" empiète sur le territoire et la mer

Il s’agit d’un territoire occupé, au sens de la IV° Convention de Genève, comme le reconnait même le Conseil de sécurité, car Israël exerce un contrôle militaire permanent sur ce territoire. Aussi, Israël, puissance occupante, à l’obligation d’assurer la protection de la population civile. Au lieu de cela, Israël impose un blocus, en violation du droit international.

Il n’existe qu’un point de passage pour les marchandises et les (rares) personnes : c’est la porte d’Erez, à la limite Nord de Gaza, donc vers Israël. Au Sud, c’est la porte de Rafah, qui ouvre vers l’Egypte. Dans le cadre du génial processus de Camp David, Rafah est interdit au passage des marchandises. Ne sont autorisés que les personnes et le matériel médical. Cette interdiction stupide et illégale, car l’Egypte n’a aucun droit pour pratiquer cette ségrégation, a eu pour conséquence la création des fameux tunnels, car le peuple gazaoui a le droit de vivre.

Sous Moubarak, Rafah ne laissait passer les personnes que par exception. Le régime s’était assoupli depuis la Révolution égyptienne. Il restait très restrictif pour les sorties de Palestiniens, mais de nombreuses personnes et délégations ont pu se rendre à Gaza, où ils étaient magnifiquement accueillies.

C’est donc le retour à la période Moubarak, mais il faut garder à l’esprit que la contrainte essentielle est le blocus imposé par Israël. L’Egypte de Morsi ne s’était pas risqué à accepter le passage du matériel par Rafah, préférant l’hypocrisie de l’économie des tunnels. Il n’en reste pas moins que c’est une nouvelle période d’isolement renforcé, alors que le blocus pèse tant déjà sur la population.

Evoquer Gaza, pour dire que les habitants sont victimes des agissements illégaux de la puissance occupante, c’est s’attirer un procès en en partialité et en obscurantisme. Aussi, je vous livre-ci-dessous un récit objectif, celui du Coordonnateur humanitaire des Nations Unies pour les territoires palestiniens occupés, James W. Rawley, publié sur le site de l’ONU ce mois de juillet.

Chacun pourra ainsi mesurer les désastres que cause la politique illégale de la puissance occupante, au vu et au su de tout le monde. 

130605124031-erez-crossing-horizontal-large-gallery.jpg

*   *   *

James W. Rawley a exhorté mercredi le Gouvernement israélien à lever les restrictions à la libre circulation des personnes et des biens dans la bande de Gaza. Il venait de rencontrer des agriculteurs et des pêcheurs palestiniens dont les moyens de subsistance ont été ruinés par le blocus israélien.

« L'impact des restrictions imposées par Israël, dont certaines ont été mises en place depuis plus d'une décennie, a considérablement réduit les moyens de subsistance des familles de Gaza, comme celles des agriculteurs et pêcheurs que nous avons rencontrés aujourd'hui », a déclaré M. Rawley, dans un communiqué de presse.

« Ces restrictions, qui touchent particulièrement les plus pauvres, entravent le développement d'une économie durable et aggravent la dépendance à l'aide », a-t-il ajouté.

Sa visite à Gaza intervient alors que le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a publié un rapport qui souligne que les restrictions à la circulation des personnes et des marchandises en provenance et à l'intérieur de la bande de Gaza participent à la détérioration des conditions de vie des 1,7 millions de personnes vivant dans cette région de Palestine.

« Un nombre considérable des restrictions actuelles, imposées au début des années 1990, ont été renforcées en juin 2007, après la prise de pouvoir du Hamas à Gaza et l'imposition d'un blocus par Israël », a rappelé M. Rawley.

Selon des évaluations récentes de l'OCHA, 57% des habitants de Gaza n'ont pas les moyens de s'acheter de la nourriture, 80% des familles dépendant d'une forme d'aide internationale.

« L'économie est tributaire des dépenses publiques, de l'aide internationale et du commerce informel qui transite par les tunnels entre Gaza et l'Égypte, pour lequel des milliers de travailleurs, dont certains sont des enfants, risquent chaque jour leur vie», a affirmé l'OCHA.

En outre, le maintien de l'interdiction de l'acheminement de produits et marchandises de Gaza vers les marchés de Cisjordanie et d'Israël a sapé le caractère durable de la croissance économique. Moins d'un camion de marchandises par jour en moyenne est parvenu à sortir de Gaza durant la première moitié de 2013, à comparer aux 38 camions début 2007, avant l'imposition du blocus.

Tout en soulignant la légitimité des préoccupations d'Israël en matière de sécurité, le Coordonnateur humanitaire a rappelé que l'imposition de restrictions à la libre circulation des personnes et des biens devait être conforme au droit international. « Les réponses doivent être proportionnées aux menaces et ne pas revêtir un caractère punitif ».

« Les Palestiniens de Gaza ont les capacités pour édifier une économie sur des bases durables » a affirmé M. Rawley, à condition de lever complètement les restrictions qui les empêchent de le faire.

 

reportint20130709114658557.jpg

La porte de Rafah, fermée par abus de pouvoir

Commentaires

  • Le document d'origine, sur le site de l'ONU

    http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=30655&Cr=gaza&Cr1=#.Ug1QI_hOJjp

  • « Les Palestiniens de Gaza ont les capacités pour édifier une économie sur des bases durables » a affirmé M. Rawley, à condition de lever complètement les restrictions qui les empêchent de le faire."

    Ca c'est facile à dire. comme pour le soi-disant futur état palestinien qui ne pourrait être composé que de quelques bantoustans

    La réalité historique c'est que la résolution 181 qui n'était qu'une recommandation était contraire aux propres statuts de l'ONU, et que, de plus, le vote a été "truqué"

    Sur les 33 "oui" , celui du Libéria, de Haîti et des Philipines, d'une part, de l'Ukraine, de la Biélo-Rusie, de la Pologne et de la Tchécoslovaquie, d'autre part, et celui du Guatémala, du Costa-Rica et de l'Uruguay au moins, a été obtenu par pression politique ou financière (voix achetée) sur 56 possibles.

    Mais extrêmement peu d'auteurs le précisent aussi totalement par pression diverses ou parti-pris.

    Et, de toutes façons, ce "don" de terres (avec des frontières en dentelles insensées.) à surtout des Azkhnénazes sans ou avec peu de gènes hébreux dans le corps était inéthique et sans avenir : la preuve

    Ceux-là et leurs descendants ne sont pas "sur la terre de nos aïeux" . Et même si c'était le cas ça ne justifierait pas ce qui s'est passé et, mille fois hélas, continue.

  • Il serait temps que cet organisme international se soucie de ce qui arrive à cette population assiégée de l'extérieur, Israël et ses "amis", et de l'intérieur par le Hamas, qui a été peu à peu poussé vers l'intégrisme par la bêtise collective occidentale... Mais bon, là aussi, affaires à suivre...

  • Abdel Fattah Al-Sissi a décidé de fermer le passage de Rafah? Est-ce que c'est lui qui décide ça? Avec Morsi au pouvoir aussi c'était fermé. Il ne fut JAMAIS OUVERT! Avant, pendnat et après la chute de Moubarak et... Ca continue. Pourquoi?
    No sé... Mais Morsi n'est absolument pas innocent de ça, il était "dans le coup" lui aussi à l'évidence.
    Deux interlocuteurs Egyptiens interrogés sur le sujet me déclarent ne rien comprendre, sauf que fort peu de gens en Egypte cautionnent le blocus de Gaza, qui reste une honte pour l'Occident, mais pas seulement...
    Sans la permanente et discrète solidarité locale de beaucoup de leurs voisins Egyptiens, les habitants de Gaza seraient dans une situation encore pire. Presque tout le monde semble les oublier eux... (clic)

  • JAMAIS OUVERT, c'est faux

    Aléatoirement ouvert, c'est vrai
    Et je connais bien le sujet

  • Sur la page d'à côté j'ai lu:
    "...Pour la population de Gaza, une très longue nuit commence. C'est une population otage des US et d'Israël..."
    Ca fait pourtant depuis beaucoup plus longtemps, que "la nuit" a commencé pour le petit peuple de Gaza. C'est arrivé en juin 1967! Et ce n'est pas demain que le porte de Gaza, il fera de l'ombre à Larnaca! (clic mon nom)
    La population est de fait devenue la grande otage, ça C sûr....
    Et la situation se complique car la position de l'Egypte officielle reste ambigüe:
    Les USA "subventionnent" l'armée et c'est gros comme une montagne, ils ont sans aucun doute menacé de couper le robinet, immédiatement après la chute de Moubarak si l'étau autour de Gaza est desserré. Et aujourd'hui, je ne crois pas qu'on va oser arrêter ça. Mais si Morsi n'ouvrait pas, c'est qu'il ne le pouvait pas, probablement.

  • Certains en France, on souhaité boycotter Israël pour protester contre ces actes.

    Mais la Loi française l'interdit. On voit de quel côté est la Loi, en France.

  • Boycotter les produits venant d'Israël ne me semble pas la solution, ça ne fait du tort qu'a des salariés ou des patrons de là-bas, qui ne sont sans doute pas tous partisans des mauvaises manière d'Israël.
    Par contre mieux et plus expliquer haut et fort, le côté tordu et pervers de la politique de l'Etat d'Israël, son côté très dangereux, de plus en plus dangereux, pas "seulement" pour les palestiniens mais aussi pour lui-même et... Pour nous peut-être, ça oui! Il faut le faire!
    D'autre part, il faut aussi savoir en France et ailleurs, permettre au "lobbies" palestiniens d'avoir un plus fréquent accès aux médias et... De bien mettre en relief la mauvaise foi et les mensonge de certains "clubs" bien connu pour beaucoup jouer du pipeau sans avoir jamais un interlocuteur pour "répliquer"!
    Ca ne suffit pas, quand le Grand Rabin s'est lui-même ridiculisé en se faisant prendre en flagrant délit de mensonge sur ses diplômes et ses plagias! Il faut de l'argumentation solide, par exemple ce qui est parfois lisible ici, sur cette page.

  • Il est légal et fondé de boycotter les produits israeliens issus des territoires palestiniens illégalement colonisés.

  • Ras le bol Tortuga

    Donnez votre opinion, c'est une chose mais asséner des contre vérités juridiques sur le ton de l'évidence, c'est impossible.

    En France, tous les procès ont été gagnés par les boycotteurs, y compris à Perpignan la semaine dernière.

    Seule fait exception l'affaire de Bordeaux, mais qui a une portée très limitée compte tenu des faits et la défense choisie.

    Je me refuse à passer mon temps en correcteur de post, et les fausses infos juridiques seront poubellisées.

  • Pendant la période de la Révolution égyptienne, Rafah était assez bien ouvert aux délégations étrangères, qui venaient souvent avec des ambulances et du matériel médical.

    Morsi n'a pas remis en cause l'interdiction du passage du matériel. Il y a eu je crois quelques exceptions, mais rarissimes.

    Pour les Palestiniens, les autorisations étaient données au compte goutte et jouaient surtout pour les femmes, les enfants et les personnes âgées.

    Pour assurer la vie de Gaza, il n'y a que Erez sous contrôle israélien et les tunnels. Le port est bloqué et l'aéroport détruit.

  • En effet presque tout est bloqué, et il est impossible de reconstruire l'aéroport actuellement, dans ces conditions. Sur place on ne peut plus payer faute de moyen et l'UE, qui a eu le mérite de le faire, ne veut naturellement plus payer, ce que Israël et Tsahal risquent de détruire immédiatement, pour un oui ou pour un non... No comment...
    (si un commentaire, en Europe, on se serait honnoré de se montrer capable de défendre militairement l'aéroport, face à Tsahal Airlines... Mais C un rêve...)
    Quand au port... Il existait de très jolis projets, pour réaliser un beau terminal à conteneurs, là aussi "C pas trop le moment..." Clic mon nom)

  • Les couilles molles de l'UE ont laissé détruire l'aéroport qu'elle avait financé sans réagir sur le plan économique, juridique, diplomatique, rien ne change.

  • La jurisprudence qui confirme l'illégalité de l'appel au boycott d'Israël :

    1) L'affaire Saquina Arnaud. Elle a été condamnée à 1000€ d'amende pour incitation à la haine raciale. Arrêt de la cour de cassation du 22 mai 2012.

    2) L'affaire Jean-Claude Willem, ex-maire de Seclin. Il a été condamné à 1000€ d'amende pour incitation à la haine raciale, confirmé par la CEDH (Arrêt du 10 décembre 2009 : http://hudoc.echr.coe.int/sites/eng/pages/search.aspx?i=001-93612 ).

    3) L'affaire du supermarché de Créteil : des militants pro-palestiniens ont été condamnés (première instance) à 500€ d'amende pour avoir appelé au Boycott des produits israéliens (Confer l'article du Parisien : http://www.leparisien.fr/villejuif-94800/500-eur-d-amende-pour-avoir-appele-au-boycott-d-israel-08-01-2011-1217952.php ).

    Certes, il y a eu la "victoire de Perpignan" (victoire non-définitive). Mais les militants relaxés à Perpignan n'ont pas appelé aux Boycott des produits israéliens, mais uniquement au boycott des produits issus des colonies.

    Il me semble abusif de dire, que "tous les procès ont été gagnés par les boycotteurs".

  • @ Tortuga,

    Peut-être pour les cas d'espèces cités... bon : 2,5 "jurisprudence"... Sur combien ;-)
    Mais il me semble surtout que c'est encore plus abusif d'assimiler "appel au boycott des produits israéliens" à : "incitation à la haine raciale".

    Si on avait dû taxer de racisme anti-blanc les boycotteurs du régime d'apartheid d'Afrique du Sud, vous imaginez le souk ??

    C'est juste un point de vue comme un autre, me semble-t-il !

    Et cordialement bien sûr,

  • Qui ici disposerait de la citation exacte du fanatique Ben Gourion vers 1956 (sauf erreur) reconnaissant « Nous ne sommes encore en Israël que 16 % des Juifs de la planète » ?

    Et encore parmi ces 16 %, il y avait une forte proportion de Séfarades, un « sorte » de Juifs encore méprisés en 2013 par une bonne partie des Azkhénazes ayant probablement moins (ou pas) de gènes hébreux dans le corps à la différence de leurs « cousins » et ne vivant donc pas sur "la terre de nos aïeux."

    Et parmi eux des « Juifs », profitant financièrement de l’impact « Shoah » , mais aussi utilisant l’insulte « Ne fais pas ton Juif-savonnette ». Vous ne connaissez pas ? Y’a des moteurs de recherche pour combler cette lacune intéressante..

    L’horrible Hitler n’a fait tuer qu’une partie des Juifs (et rarement les plus riches), il n’était heureusement pas en mesure d’accomplir un « peuplocide ». Un nombre très regrettable plus proche de 5 millions que de 6,et encore en cumulant les nombres supérieurs des fourchettes.

    Ceci écrit pour aider à prendre conscience que boycotter des produits « israéliens » des colonies ou non ce n’est pas boycotter des produits de l’ensemble des Juifs (authentiques ou non) de la planète, mais seulement des produits « israéliens ».

    Même s’ils est vrai que des Juifs ne vivant pas dans cette entité, quoique pouvant parfois en détenir la citoyenneté et le passeport, ont investi de l’argent fructueux dans cette entité spoliatrice.

  • La race juive n'existe pas ; les séfarades sont les descendants des berbères que la Syrie a envoyés occuper l'Espagne, convertis au judaïsme, et chassés par la "Reconquista" puis recueillis par l'empire ottoman en Afrique du Nord et au Moyen Orient.
    Quant aux askhénases, Il sont le fruit du prosélytisme juif direction Est : Asie Mineure, Asie Centrale, Europe de l'Est. L'exode juif, mythe fondateur du sionisme, n'a jamais existé. Voir les travaux d'historiens juifs modernes comme Shlomo Sand. S'il y a une fracture entre les deux principales communautés, c'est que les ashkenases ont été les principales victimes de l'holocauste et qu'ils ont mis la pédale douce sur la religion depuis.

  • Voir l'article de Shlomo Sand dans le Monde Diplomatique :

    http://www.monde-diplomatique.fr/2008/08/SAND/16205

  • Les Apirous ou Hébreux ont tout de même existé et il en existe encore sans doute.

    Si vous en avez le temps, lisez l'historien américain Arno Mayer d'origine luxembourgeoise et toujours vivant qui a écrit « De leurs socs ils ont forgé des glaives. Histoire critique d’Israël ». Il se dit « Juif non juif », c'est à dire Juif non pratiquant

    Très intéressant aussi le Juif natif de Palestine (1930) Claude Brzozowski qui a écrit « Du foyer national juif à l’état d’Israël. Analyse d’une spoliation ».

    Ils nous apprennent le passé dont nous parlent mensongèrement des supposés descendants d’Hébreuses du présent face à qui il faut savoir démontrer et démonter solidement leur propagande. Pour aider à bâtir le seul futur juste et éthique pour les Palestiniens patriotes : un état souverain non confessionnel du Jourdain à la Méditerranée pour le moins, incluant d'ex-Israéliens se croyant descendants d'Hébreuses avec réellement les mêmes droits que les autres, pas comme actuellement les Israéliens arabes dans « la seule démocratie du Moyen-Orient ».


    « Un mensonge n'est pas un mensonge tant qu'on ne connaît pas la vérité »

  • Trouver deux jurisprudences minoritaires et sans portée c'est quand même mieux que de soutenir de manière péremptoire des conneries sans nom sur "la loi pourrie"

    Mais j'ai déjà dit que l'affaire de Bordeaux était qu'un cas d'espèce sans incidence sur l'appel au boycott, car était en cause l'acte isolé d'un militante qui colle un stick de trois mots. Or, le droit défend la liberté d'expression, c'est à dire l'articulation des idées.

    Quant à l'affaire de Créteil, elle est déjà has been, car Créteil relève de la cour d'appel de Paris qui a jugé en sens inverse.

  • @Mathaf a raison! La race juive ou les vrais juifs, comme les faux juifs, ça n'existe pas! Tout cela fut une construction intellectuelle hautement astucieuse, conçue de longue date pour créer collectivement un puissant Esprit de groupe et de Nation, qui s'appuya sur des dizaines de traditions locales géographiques et historiques, conservées depuis des générations. En fait aujourd'hui on appellerait cela du "story telling" car finalement, c'est un peu ça, avant que ceci ne deviennent un procédé très "pro" de com politique.
    (clic mon nom, une intéressante page, que Matha a peut-être déjà lue, ou la prose de Mr Sand)
    Il y a déjà quelques années, l'universitaire et écrivain Israelien Shlomo Sand a d'ailleurs fait un véritable scandale en son pays sur ce thème, en publiant ses très (trop ;-)) documentés travaux d'historien qui prouvent et expliquent ou décortiquent toute cela avec un soin absolument irréfutable. On peut s'en douter, même si hélas et en soi ça ne change rien à la difficile situation des palestiniens, ces publication n'ont pas su plaire à tout le monde sur place car...
    Tout le monde a dû le constater, "on" a longuement, à commencer par les "faucons" locaux, utilisé ces mythes et légendes pour justifier absolument n'importe quoi... Alors, expliquer ou briser la légende, ça c'était sûr, ce n'est pas (du tout) dans "la ligne du parti"...
    Mais Shlomo Sand a fait "encore pire", il explique aussi que finalement, les Vrais Juifs "d'origine certifiable", ce sont les palestiniens d'aujourd'hui! Celles et ceux dont les ancêtres n'ont jamais quitté la région depuis des générations...
    (je me demande ce qu'on en a pensé au Hamas... ;-))
    Vous imaginez bien que ça n'a pas plu (du tout!) à tout le monde, même si quand on y réfléchit bien et sans aucun "à priori", c'est difficilement réfutable! Comme le fait trop oublié ou occulté que dans toutes les parties Sud de la France, nous avons des origines arabes plus ou moins lointaines, que ceci nous plaise ou non! La connaissance et l'acceptation de ce genre de choses, devrait encourager tout le monde là-bas, à mieux se reconnaître cousins et mettre un peu d'eau dans le vin... A ma connaissance, Shlomo Sand est toujours vivant, mais je ne suis pas certain qu'il se sente toujours en sûreté. Il se montra plus que courageux en menant ainsi un travail, original et nécessaire.
    Peut-être trop tôt? Je ne crois pas.

  • Et les travaux de Shlomo Sand, ça n'empêche pas l'existence des hébreux d'autrefois, ou ceux d'aujourd'hui. Il n'y a pas là matière à conflit, finalement. C déjà assez complexe comme c'est!
    Ah! J'en étais absoluement sûr!!
    Mtre Gilles ne pouvait pas échapper à l'occasion de faire une page consacrée à Mtre Vergès, le pirate du barreau. je vois que Tembol est passé par ici et repassera peut-être... Moi aussi.

  • La qualification de "juif" comme race ou religion a été l'une des questions les plus détestables de la période nazie, et s'est retrouvée en droit français. Si on crée un statut des juifs (il y en a eu 2, en octobre 1940 et juillet 1941), il faut définir qui est juif.

    Les plus grand théoriciens du droit de l'époque ont sombré dans ce naufrage. les grandes revues juridiques avaient créé une rubrique "juif" pour suivre l'actualité des lois, de la jurisprudence et de la doctrine.

    - Gaston Jèze, La définition légale du juif au sens des incapacités légales, Revue de droit public, 1944, page 74 ;

    - Joseph Haenning, « Quels moyens de preuve peuvent être fournis par le métis juif pour établir sa non-appartenance à la race juive ? », Gazette du Palais, 1943, Doctrine, page 31, et « L’incidence de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat sur la définition du métis juif », La Gazette du Palais, 1942, 2, Doctrine, page 37 ;

    - Jacques Archevêque, avocat à la cour, « La propriété commerciale et les questions juives », Gazette du Palais, 1942, Doctrine, page 33 ;

    - Edmond Bertrand, chargé de cours à la Faculté de Droit d’Aix-Marseille, « Du contrôle judiciaire du dessaisissement de juifs et de la liquidation de leurs biens (étude critique de jurisprudence) », JCP 1943, I, 354 ;

    - P. Charrier, Vice-président du tribunal civil de Bordeaux, « Le renouvellement des baux des commerces juifs », Gazette du Palais, 1942, Doctrine, page 69 ;

    - Maurice Caillez, Docteur en droit, « Les lois des 2 juin et 17 novembre 1941 sur les juifs », Gazette du Palais, 1941, Doctrine, page 122 ;

    - E.-H. Perreau, Professeur honoraire à la Faculté de droit de Toulouse, Le nouveau statut des juifs en France, JCP 1941, I, 216.

    Mais on trouve aussi une thèse de doctorat, avec trois professeurs de renom, Achille Mestre, Georges Scelle, et Pierre Lampué, « La qualification juive », présentée le 15 décembre 1942, qui a été publiée au Presses Universitaires de France, en 1943.

  • Hébreux,Arabes , sont des sémites et entre les deux il n'y a pas grande différence ...La langue est très voisine et les modes de vie sont toutes deux dictées par les préceptes religieux,souvent très voisins,voir très cousins...Bref,une histoire de famille,qui se déteste pour de multiples bonne ou mauvaises raisons,mais peut importe les causes l'important c'est de se détester,pour exister en tant que Juifs ou musulmans....Tout les coups sont permis,y compris de rejeter une origine commune ethnique par la toute puissance de la religion et de l'histoire

  • Plus on se ressemble, "mieux" on se déteste.... Ca arrive souvent. Et quand on "exploite" simultanément les ressemblances et les différences, là, ya plus aucun doute, ça marche encore mieux!
    Et C sûr, que les légendes de ce genre, ça peut aussi servir aussi à donner la chasse...
    Et ces fameuses lois sur le statut de juifs, ça relevait d'une logique, que j'avoue ne pas être capable de comprendre.
    Autre époque, autre façon de penser. Et là, on doit constater que "ça marchait", tout en étant absurde.

  • Bressol fait du Bressol

    Même Ben Gourion disait quil y avait parmi les Palestinens arabes des descendantss de Juifs convertis plus ou moins de force à l'islam
    Mais il doit bien rester quelques Juifs "pour sucre" parmi les Séfarades (qui ne sont pas tous des . Mais, endogamie dominante ou pas, ce doit être une minorité

    Quel Français peut prétendre être un pûr descendnat de Gaulois .... dont les ascendants n'étaient pas né en Gaule.


    Remarque importante : Pour éviter toute confusion et faciliter notre compréhension mutuelle, on ne saurait trop recommander de respecter constamment cette règle académique, avec la recommandation concernant la majuscule, telle qu'elle figure dans la neuvième édition du Dictionnaire de l'Académie française :

    « JUIF, JUIVE n. Xe siècle, judeu. Issu, par l'intermédiaire du grec et du
    latin, de l'hébreu yehudi, de même sens.

      1. Personne descendant de l'ancien peuple d'Israël ; personne qui professe le
    judaïsme (dans les emplois où ce deuxième sens est prédominant, on ne met pas la
    majuscule). Les Juifs de Pologne, d'Allemagne, de France. Juif ashkénaze,
    sépharade,

  • Personne ne peut être absolument sûr de son hérédité lointaine Georges. Et le centre du problème Israelo-Palestinien n'est pas là, il est dans la stratégie vicieuse qui consiste à "entretenir" un ennemi permanent en leur pourrissant la vie, pour obliger le peuple d'Israël à faire bloc derrière ses tristes dirigeants, et cautionner ainsi l'ultra-libéralisme...

  • Ca c'est une pertinente analyse psychologique.

    On peut l'enrichir sensiblement en lisant "L'autre côté d'Israël" de Susan Nathan qui traite aussi de la psychologie des "Arabes israéliens"

    Mais parmi les mensonges que boivent pas mal de " supposés descendants d'Hébreuses" mélangés au lait du sein de leur mère, là bas et ici, il y a "On est légitime parce qu'on revient et vit "sur la terre de nos aïeux; on avait et on a donc encore le droit d'expulser les Arabes" .

  • L'AIPAC (lobby pro-Israël) aux Etats-Unis fait pression sur l'Administration américaine pour qu'elle soutienne un retour à l'ancien régime en Egypte.

    Israël soutient le putschiste Sissi et a sapé les efforts américains pour apaiser la crise égyptienne

    Pendant que les occidentaux essaient de freiner la répression qui a fait 700 morts en Egypte en 3 jours, Israël l'encourage en sous main.


    http://blogs.mediapart.fr/blog/stephane6/180813/israel-soutient-le-putchiste-sissi-et-sape-les-efforts-americains-pour-apaiser-la-crise-egyptienne

    Signé : Marianne

  • Celles et ceux qui connaissent au moins un petit peu l'Egyote vous le confirmeront:
    - Les Egyptiens ne veulent plus du système Moubarak et ce système il est mort.
    (même si quelques "sous-ensembles courent encore comme quelques canards sans tête)
    Actuellement c'est qlq chose de nouveau qui sort de la période actuelle troublée.
    "Un des problèmes des Palestiniens, car tout a tendance à s'entremêler là-bas, c'est que très préoccupés par leur propre devenir, en Egypte les gens pensent tous "la Corèze avant le Zambèze!". alors les gens de Gaza... En plus, si ça incite Israël à nous emm... " Voilà ce que me dit un correspondant de là-bas.
    Et certes, C injuste! Mais au Middle East, toute stabilité dépend aussi de celle de l'Egypte, qui est un "gros morceaux".
    La Parole est libérée et ça change tout, visiblement. Et ça les pro-Morsi ne l'avaient pas compris, quand on a eu le tort de les laisser faire, eux! Les Civilisés ne se laisseront pas imposer, un peu comme ça se passe aussi en Tunisie dans un autre contexte, un système obscurantiste. Les gens, surtout ceux qui vivent du Canal et du Tourisme, sont scandalisés par l'attitude pro-Morsi qui se manifeste trop en Europe. Ca C sûr, nous sommes majoritairement débilisés!
    Le comportement de la presse occidentale, et bien... Où ont-ils perdu la tête?
    Veut-on un total voile noire recouvrant la belle Egypte, pour faire plaisir à l'Oncle Sam?
    "Nos journaleux", ils l'ont bien mérité, quand on les a mis au violon une demie journée!!

  • Et qu'on ne s'inquiète pas, en Egypte, ce qui se pense en Israël compte peu, du moment que Tsahal s'occupe de ses fesses sales et pas de celles de l'Egypte, actuellement sous la douche à pression...

  • Thierry BRESSOL, il est manifeste que vous ne connaissez absolument rien à l’Égypte. Dans ce cas vous n'êtes pas obligé de commenter. Il se trouve que des gens réels souffrent de ces évènements tragiques, il convient donc de ne pas raconter n'importe quoi.

    Ce serait agréable, d'ailleurs, si vous vous exprimiez seulement sur les thèmes où vous avez quelque chose à dire.

  • @Mariane! Je suis passé en Egypte plus souvent que vous! Pas seulement par le Canal, où je conserve qlq correspondants bons collègues. Et C pas facile pour eux, même s'ils ont ce privilège par la naissance.
    Tu l'as passé toi, le Canal de Suez? On ne fait qu'y entrevoir l'Egypte, ça aussi c'est sûr, mais qui sait Observer peut y voir beaucoup. C'est intéressant techniquement le Canal, mais pas "seulement", fort loin de là!!
    La vraie Egyote souffre aussi et ça me fait mal. Ceux qui souffrent dont vous parler, ils ont fait souffrir et ruiné plus de monde et tu passe très mal ta compassion! Place là sur les Egyptiens (et les autres arabes menacés) qui veulent vraiment vivre, pas sur des cafards, qui tu sembles l'oublier, te menacent aussi, toi!
    Je ne soutiens jamais la barbarie moderne et naturellement, ça m'inquiète de lire tes sottises.

  • A Thierry Bressol:

    J'ai des moyens de connaitre une Égypte que vous ne connaissez pas.

    Je ne trouve pas normal que vous étaliez tellement ici la moindre de vos opinions, que vous prenez davantage de place que n'importe qui.

    Et votre tutoiement dit assez que vous êtes un pauvre type.

  • Quand j'ai le temps je suis là et inversement, Marianne. C très simple et écrit en 4 mns au maximum, fote dortogaf en preuves. Je t'ai prise pour ce que tu es. Rien de plus. Tu dois t'instruire au lieu d'écouter le très habile Tarik Ramadan!
    (dont l'hérédité est "chargée" mais ce n'est pas de sa faute, il est de la famille d'un des fondateurs des faux-frères)
    Pour le moment je ne voyage plus, mais si tu as les moyens d'aller en Egypte, vas-y! Je ne sais pas quelle egyote tu connais, moi je connais celles des gens qui bossent dure car ils en ont la chance, celle de la culture du jour, et celle d'il y a 4000 ans.
    Tu peux aussi transiter par le Canal de Suez en passagère sur un cargo par exemple, c'est à la mode et c'est une excellente mode, voyager par la mer au lieu de monter dans l'avion avec "les moutons", quand on a le Privilège du Temps.
    C'est une façon excellente de frôler la vraie Egypte, celle d'aujourd'hui et celle des Pharaon (clic mon nom) en un seul trip!
    Tu devrais d'ailleurs t'intéresser aussi à l'Egyotologie ancienne, dont les faux frères musulmans aimeraient faire disparaître toutes les traces, ce qui fut dit et écrit quelques fois depuis 1929 à leur fondation.

  • au pauvre Bressol,

    Je soutiens Tarik Ramadan maintenant ! Tu n'as jamais vraiment lu mes commentaires pour sortir une ânerie pareille ;-)))

    Tu racialise et essentialise tes interlocuteurs, parce que tu as du mal à capter monde qui t'entoure. Tu as voyagé sans sortir de tes préjugés étriqués.

    Tu est un vieux petit monsieur prétentieux qui a toujours voulu "avoir l'air", ça s'entend. Cette génération d'homme qui s'est pris le féminisme pleine poire et a été incapable de s'y adapter.

    Puisque tu n'es pas capable du vous de politesse, je ne l'emploie plus non plus.

  • Si tu passais plus souvent à mon bord, (clic mon nom) tu saurais un peu mieux où je me situe en matière de féminisme. En ce moment tu es perdue. D'autre part pour moi la politesse n'est pas un dû, elle se mérite. Je suis rarement poli avec qui ne l'est pas avec moi, et certainement pas avec les supporters de l'obscurantisme et de l'ignorance.

  • Un extrait particulièrement clair d'un article du site Ded:efensa: "Palestine : le contraire du vrai n’est pas le faux"

    Pour les Arabes de 1948, les plans sociocidaires et d’épuration :

    Dans la partie de la Palestine occupée en 1948, les affaires courantes continuent d’être traitées.

    Tel Aviv procède par planification, héritage sans doute d’un passé lointain où il s’était d’abord proclamé socialiste et nationaliste. Deux programmes sont en cours.

    Le premier dénommé Prawer-Begin a été adopté fin juin par la Knesset. Il consiste tout simplement à ‘déplacer’ c’est-à-dire expulser 70 000 Palestiniens du Naqab (Neguev en hébreu) et à confisquer leurs terres soit un demi-million de dunums. Privés de leurs moyens de subsistance habituels, agriculture extensive et élevage, ils iront grossir les bidonvilles.

    La plupart ne seront pas indemnisés car les zones volées sont préalablement déclarées ‘sécuritaires’ et pour ceux qui le seront, la compensation sera dérisoire. Pour les villages non encore visés par ce nouveau plan de judaïsation, des critères discriminatoires racistes seront inventés pour les faire considérer comme ‘non existants’ ou ‘non reconnus’.

    Le village bédouin d’Al Araqib a été détruit pour la cinquante quatrième fois le 15 août par les autorités de l’occupation.

    En réalité, le plan est déjà entré en application selon Adalah qui défend la cause des Palestiniens restés en 1948 (20% de la population d’Israël). En 2011, plus de mille maisons furent détruites, le même rythme a été maintenu pour 2012.

    Pour 2013, la nouveauté consiste à installer des colonies de peuplement juives et des casernes militaires dans ce désert habité par une population bédouine particulièrement vulnérable.

    Le second programme visant les Arabes israéliens est appliqué depuis quelques années. Il s’agit du plan Wisconsin. Il a été mis en œuvre depuis 2005 par des compagnies privées pour aider au retour à l’emploi des chômeurs longue durée dans des zones pilotes curieusement habitées par une écrasante majorité d’Arabes.

    Pour continuer de bénéficier des prestations de la sécurité sociale, les participants au plan travaillent dans des emplois subalternes : nettoyage des prisons, collecte des ordures, ramassage des pommes de terre très loin de chez eux pour une allocation de 600 dollars US.

    D’après le syndicat des travailleurs arabes, des centaines de familles arabes y ont renoncé en raison des problèmes de garderie des enfants et des relations familiales perturbées par une trop longue absence des parents du foyer.

    Israël est connu pour expérimenter des armes nouvelles contre la population civile palestinienne, des méthodes de contre-insurrection urbaine pour l’ensemble du monde occidental et les gouvernements du tiers monde qui lui sont liés, il lui revend ensuite son expertise. Wisconsin risque de ne pas rester cantonné à la population arabe d’Israël lointaine et exotique.

    Cette gestion des chômeurs confiée à des firmes privées internationales est en passe d’être validée là où le chômage de masse devient préoccupant, c’est-à-dire dans le monde industrialisé en crise de surproduction, étiquetée par les économistes qui ne veulent surtout pas en voir la nature de crise financière.

    http://www.dedefensa.org/article-palestine_le_contraire_du_vrai_n_est_pas_le_faux_20_08_2013.html

    Signé Marianne

  • Négocier sans fin, selon la devise proposée par Kissinger

    Novembre 2012, la Palestine est admise comme observateur non membre à l’ONU après une bataille médiatique telle que l’on pouvait s’imaginer que ce statut allait modifier la situation des Palestiniens, qu’ils fussent réfugiés de 1948, 1967 ou 1973, résidant en Cisjordanie ou à Gaza.

    Il fallait être un rêveur éveillé pour espérer par exemple que la Cour Internationale de Justice ou que le Tribunal pénal international allaient être saisis pour condamner un État qui emprisonne des enfants sans jugement pour jet de pierres même s’ils n’ont que cinq ou douze ans.

    Juillet 2013, Mahmoud Abbas, élu pour un mandat de 4 ans le 5 janvier 2005 pour présider une institution créée à l’occasion des négociations d’Oslo, est sorti du placard pour serrer la main de Shimon Peres sous le regard de John Kerry.

    Peu de temps après, Damas, Beyrouth, Bagdad et Le Caire, quatre capitales arabes sont ensanglantées par l’explosion de bombes ou la répression de protestataires.

    80% des Israéliens n’y croient pas, ils pensent (et ils ne sont pas les seuls) que renouer les négociations n’aboutira à aucun résultat tangible en faveur de la ‘paix’.

    Personne n’est dupe.

    C’est juste pour les photographes de presse qui saisiront virtuellement la poignée de mains.

    http://www.dedefensa.org/article-palestine_le_contraire_du_vrai_n_est_pas_le_faux_20_08_2013.html

    Signé: Marianne

  • Marianne connait mieux les ennuis des Palestiniens que l'Egypte... ;-))
    Ya aucun doute!
    (et moi moins bien la Palestine, seulement la Jordanie fréquentée de près un temps)
    Mais elle n'a pas pigé que le centre du problème:
    La volonté d'Israël n'est pas "seulement" de s'emparer de toute la Palestine (encore que je n'en sois pas si certain, ça dépen qui là-bas en fait), la première volonté du régime d'Israël, c'est pourrir la vie des "inéressés" pour qu'ils demeurent des ennemis faibles et "furax" le plus longtemps possibles, et qu'ils frappent toujours plus le pays, pour obtenir:
    La soumission permanente de la population à ses chefs et faire bloc, pour maintenir ainsi l'ultra-libéralisme... Et cette stratégie, odieuse, est redoutable et... Difficile à contrer.

  • "Il fallait être un rêveur éveillé pour espérer par exemple que la Cour Internationale de Justice ou que le Tribunal pénal international allaient être saisis pour condamner un État qui emprisonne des enfants sans jugement pour jet de pierres même s’ils n’ont que cinq ou douze ans".

    Petite précision juridique : il ne peut s'agit que la Cour pénale internationale, les autres juridictions n'étant pas dans ce circuit.

    La Cour pénale internationale est saisie d'une plainte déposée par les Comores pour l'attaque de la flottille.

    Le fait qu'il y a un silence total des "militants" autour de cette procédure n’empêche pas qu'elle existe. Il faut faire attention de ne pas taper sur la justice quand ce sont les acteurs politiques, et eux seuls, qui sont en cause.

    Vous avez ici l'excellente plainte rédigée par le cabinet d'avocats turc, au nom des Comores, et la lettre du président de la Cour désignant la chambre préliminaire

    http://www.icc-cpi.int/iccdocs/doc/doc1615044.pdf

    Les Comores vont preuve d'un courage exemplaire dans cette affaire, et bien sur les grandes ONG font les canards, car l'ouverture de la procédure conduira à la mise en cause des dirigeants politiques d'Israel.

  • Les médias israéliens diffusent ce lundi matin l'opérette «Bénies soient les mains" pour saluer les forces militaires égyptiennes qui ont effectué le coup d'Etat en Egypte le mois dernier.

    Channel 2 TV israélienne a diffusé l'opérette après que bulldozers militaires égyptiens aient rasé des maisons d'habitation situées du côté égyptien de Rafah, dans le but de créer une zone tampon de 500 mètres de long avec la bande de Gaza.

    Pour les observateurs cet acte montre à quel point les autorités israéliennes sont heureuses de ces actions de l'armée égyptienne pour détruire le pouvoir des Frères musulmans en Egypte, et pour renforcer le blocus israélien qui a été imposé à la bande de Gaza depuis 2006.

    La zone tampon proposée va compromettre davantage la circulation des biens et des médicaments à Gaza.

    http://www.middleeastmonitor.com/news/middle-east/7190-israeli-tv-broadcasts-operetta-that-hails-egyptian-military-coup

  • Les "Négociations" israélo-palestinienne, sous l'égide d'Obama (qui préfère les discours martiaux, ou le Golf ...), sont une sinistre plaisanterie.

    Maintenant même "le Monde" est obligé de l'avouer, dans l'article en lien ci-dessous.
    Il n'y a que le site sioniste Mediapart pour éviter de s'en apercevoir.

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/09/04/les-negociations-israelo-palestiniennes-font-du-surplace_3471268_3218.html

    Signé Marianne

  • Les juifs , les arabes , les chinois ou tout ce qu'on voudra ça n'existe pas. Il y a des cultures qui differencient les peuples , on peut parler d'UN juif , d'UN indien d'UN japonais. Moi qui ait surement des ancétres arabes, wisigoths, romains, ibéres je suis française et catalane par ma culture mais je ne suis pas les français ni les catalans

  • Peu de gens savent qu'Israël bénéficie de très nombreux avantages de la part de l'Union Européenne.

    Israël dont l'économie repose sur les secteurs de l'armement et de la sécurité reçoit en particulier d'importantes subventions pour sa recherche, de la part de l'Union Européenne.

    Très récemment, l'Union Européenne s'est aperçue qu'il n'était pas très éthique de subventionner des entreprises israéliennes implantées dans des colonies israéliennes illégales (volant donc les terres palestiniennes).

    L'Union Européenne souhaite donc réduire ce flux de subvention là, et seulement celui-là.

    Mais le lobby pro-grand-Israël-état-juif, fait pression, comme l'explique un article du journal "La Croix". Ils prétendent que leur recherche ne porte que sur les légumes, l'agriculture et l'électronique. En réalité les innovations sur lesquelles Israël est en pointe, sont dans le secteur de l'armement et de la sécurité.

    Les arguments sont toujours les mêmes : demander à Israël de respecter le Droit International, c'est se placer quelque part du côté d'Hitler.

    http://blogs.mediapart.fr/blog/stephane6/050913/israel-pique-le-fric-de-nos-impots


    Israël à la manoeuvre pour faire annuler les directives européennes :

    http://www.europalestine.com/spip.php?article8566

    Signé Marianne

  • Amnesty International organise une pétition pour demander que le gouvernement palestinien d'Abbas ratifie le Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI).
    D'après Amnesty, une telle action permettrait aux victimes de demander justice pour les crimes relevant du droit international commis par toutes les parties.

    En novembre de l’année dernière, au moins 100 civils palestiniens et quatre civils israéliens ont été tués après le lancement de l’opération Pilier de défense par l’armée israélienne. Pendant le conflit, des attaques illégales ont été menées par les forces israéliennes, qui ont frappé plus de 1 500 cibles dans la bande de Gaza, et par les groupes armés palestiniens, qui ont tiré à l’aveugle plus de 1 500 roquettes sur Israël. Trois ans plus tôt, des centaines de civils palestiniens et trois civils israéliens avaient été tués lors de l’opération Plomb durci. Aucun des deux camps n’a jamais pris les mesures nécessaires pour faire rendre des comptes aux personnes responsables de crimes relevant du droit international.


    Le président palestinien Mahmoud Abbas doit agir immédiatement pour garantir la justice en matière de crimes contre les civils.

    La pétition est ici :

    http://www.amnesty.org/fr/appeals-for-action/ICC

  • Gush Shalom demande à l’UE de ne pas mollir sur les directives européennes
    lundi 9 septembre 2013

    "Lettre ouverte aux ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne

    Ministres des Affaires Étrangères et représentants de l’Union Européenne

    Extrêmement inquiets de l’avenir de notre pays et de notre région, nous, citoyens israéliens, nous vous écrivons cette lettre avant la réunion du Conseil des Affaires Étrangères de l’Union Européenne, prévue pour le 6 septembre.

    Nous vous écrivons spécialement en tant que membres de « Gush Shalom », Bloc de la Paix israélien, mouvement populaire pour la paix, qui a été fondé en 1992.

    ...

    Vu cette situation, nous vous écrivons, en pleine connaissance du rôle capital que peuvent et doivent jouer la Communauté internationale en général et l’Union Européenne en particulier. Nous faisons référence à la résolution du Conseil des Affaires Étrangères du 10 décembre 2012, par laquelle l’Union Européenne a déclaré son engagement à « s’assurer que, conformément au Droit International, tous les accords entre l’État israélien et l’Union Européenne indiquent explicitement et sans équivoque qu’ils ne s’appliquent pas aux territoires occupés par Israël en 1967, à savoir les Hauteurs du Golan, la Cisjordanie, y compris Jérusalem Est et la Bande de Gaza ». Nous faisons aussi référence aux directives publiées par la Commission le 19 juillet dernier, destinées à la mise en œuvre réelle de cette résolution.

    Comme vous devez le savoir, la publication des directives du 19 juillet a produit en Israël un impact beaucoup plus grand que la déclaration à ce propos – parce que c’était simplement la première fois que l’UE est allée au-delà de la désapprobation verbale à l’égard des colonies. La participation d’Israël au Projet européen Horizon 2020 dépendait maintenant de la déclaration explicite du gouvernement israélien de son adhésion aux principes mentionnés ci-dessus.

    Le gouvernement Netanyahou doit faire face à un grave dilemme : Il lui faut en effet choisir de promouvoir le projet de colonisation ou d’obtenir les énormes bienfaits que les sciences, la vie académique et l’économie israéliennes pourraient tirer de la participation au Projet Horizon 2020 – du fait que ces deux objectifs s’excluent mutuellement.

    ...
    di
    Nous voulons vous faire savoir que beaucoup d’entre nous en Israël considérons que votre récente position, telle qu’elle est, est l’expression d’une vraie amitié et d’égard envers Israël. Il faut absolument qu’Israël, notre pays, adopte les normes de conduite qui existent dans les Démocraties Occidentales dont Israël voudrait faire partie. Il est de l’intérêt d’Israël, quant à son existence, d’accepter le fait que, dans le monde d’aujourd’hui, il est inacceptable de dominer un peuple par la force, de confisquer la terre de ce peuple et de la coloniser. L’Union Européenne agirait vraiment dans les meilleurs intérêts d’Israël en insistant sur ce principe avec détermination.

    Uri Avnery

    Adam Keller

    Au nom du Mouvement Gush Shalom



    Signé Marianne

  • Le lien vers la traduction de la lettre de Gush Shalom :

    http://www.europalestine.com/spip.php?article8578

  • La conception de la paix de Gush Shalom n'est pas éthique et juste

    Les patriotes palestiniens n'ont pas besoin de paix (au sens classique quotidien), mai sde Justice.

    Qu'on leur rende la direction de leur pays, en protégeant le droit de vivre normalement des vrais ou des pseudos descendants d'Hébreuses qui ne s'enfuiront pas d'eux-mêmes vu leur peur insensée ou leur haine bue au sein de leur mère des "Arabes".

    Au sens militaire il ne peut y avoir de paix : il n'y a pas eu affrontement entre deux armées de force plus ou moins égale de deux états.

    Peut-on appeler logiquement état une entité dont les frontières ne sont pas encire définies et reconnues internationalement plus de 65 ans après sa déclaration d'indépendance (terme déjà inapproprié illogiquement soufflé par le "machin").

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu