Avertir le modérateur

Qatar 2022 : L’esclavage, sous nos yeux

Une grande découverte : il fait chaud au Qatar en été. Pour juillet, la moyenne est à 45°, avec des pics à plus de 50°, et s’ajoutent de grands vents venus du désert, qui finissent de vous sécher. Quand il faut sortir, on attend dans l’hôtel que la voiture climatisée s’approche, et on se précipite. Une fois dehors, on a l’impression de se trouver devant un four géant. La nuit, on ne trouve pas le frais, mais on peut tenir.

La FIFA s’est inquiétée de ces conditions climatiques extrêmes, et pour protéger la santé des joueurs et des spectateurs, elle envisage de tenir la Coupe du monde de 2022 en hiver. Le Comité exécutif de la FIFA se prononcera la semaine prochaine, et il choisira évidemment l’hiver, car l’été au Qatar, c’est juste intenable.

2022-fifa-world-cup-awarded-to-qatar2.png

Mais, tôt ou tard, la FIFA va devoir se saisir de la question des salariés, embauchés en masse pour les chantiers de la coupe du monde. On arrivera à 1,5 million, soit 90% de la population vivant au Qatar.

Le Guardian a publié hier un dossier accablant, « Les esclaves de la Coupe du monde au Qatar », sur la situation des travailleurs népalais, qui représentent près de 40% des immigrés. Entre le 4 juin et le 8 août, l’ambassade a recensé 44 morts, soit un chiffre global estimé à 100. Pas la peine d’interroger les autorités du Qatar... Les salariés meurent d’épuisement ou de troubles graves liés aux terribles conditions de travail. L’ambassadrice du Népal à Doha a craqué, et dénoncé : « Le Qatar est une prison à ciel ouvert ».

Le dossier du Guardian relance l’affaire, et les encravatés prennent l’air grave et préoccupé, alors que tout ceci est parfaitement connu.

Tout ce qui existe à Doha, et enthousiasme nos braves gens, a été construit dans ces conditions, qui méprisent les droits fondamentaux.

Dès juin 2012, Human Rights Watch avait publié un rapport très complet de 146 pages « Building a Better World Cup: Protecting Migrant Workers in Qatar Ahead of FIFA 2022 » (« Construire une meilleure Coupe du Monde : protéger les travailleurs migrants du Qatar avant la coupe de la FIFA 2022 ») qui exposait le système mafieux d’Etat qui fait office là-bas de Code du travail.

qatar,football,droit social

Ce sont d’abord des frais de recrutement au plafond, empruntés avec des taux délirants et il faut des années pour rembourser.

A leur arrivée, les immigrés se voient confisquer leurs passeports, et ils sont soumis au régime du parrainage qui donne aux employeurs une emprise totale. Pour changer de travail, un ouvrier est soumis à la décision discrétionnaire de son employeur, et il ne peut quitter le pays que si l’employeur l’accepte, et signe un « permis de sortie ». 

Ni syndicat, ni droit de grève, bien sûr. S’ajoutent des salaires ridiculement bas (150 à 200 € par mois), des retards de paiement, pour renforcer la dépendance des salariés, des déductions arbitraires, des camps de logement surpeuplés et insalubres, une sécurité du travail inexistante.

Sharan Burrow, secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale (CSI), australienne, est décidée à se faire entendre, et elle explique tout cela à la FIFA, dans une lettre de ce 20 septembre :

http://www.ituc-csi.org/IMG/pdf/fifa_exco_blatter_letter200913.pdf

« Des vies humaines ne peuvent être sacrifiées au nom du succès sportif et commercial de la Coupe du monde. Le fait que 1,2 million de travailleurs migrants soient forcés de travailler dans de telles conditions, sous des températures extrêmes et en l’absence de toute protection et de droits est la cause directe d’au moins une mort par jour en moyenne ».

« La FIFA doit envoyer un message très fort et clair pour faire comprendre au Qatar qu’elle ne permettra pas que la Coupe du monde se déroule sur le dos d’un système d’esclavage moderne qui représente désormais la réalité pour des centaines de milliers de travailleurs migrants dans ce pays. Sans les changements nécessaires, plus de travailleurs mourront en construisant l’infrastructure de la Coupe du monde qu’il n’y aura de joueurs en compétition au Mondial ».

Au titre de l’article 2 a) de ses statuts, la FIFA se donne pour objet « d’améliorer constamment le football et de le diffuser dans le monde en tenant compte de son impact universel, éducatif, culturel et humanitaire et ce, en mettant en œuvre des programmes de jeunes et de développement ».

Très sensible à ces preuves flagrantes d’un esclavage moderne et meurtrier, la FIFA va donc convoquer toutes affaires cessantes les dirigeants qataris pour exiger d’eux qu’ils appliquent les normes de travail de l’OIT, en installant sur place des missions de la CSI pour contrôler la mise à exécution.

Gentil garçon, le Qatar va illico presto interrompre les travaux des stades et engager un vaste programme de construction de logements pour ce 1,5 millions de salariés. Tous vont faire l’objet d’un bilan médical approfondi, et les salaires vont être multipliés par 5. Enfin les spécialistes de l’OIT vont procéder à la visite de tous les chantiers, définir les plans d’exposition aux risques, et lister les mesures de sécurité à adopter avant la reprise des travaux. Enfin, le Qatar va adopter une série de lois pour permettre à ces salariés de faire venir leur famille, au nom de l’universel droit à une vie familiale normale.

Si rien ne change, c'est un mort par jour, soit 4.000 morts d'ici 2022, et des dizaines de milliers de vies brisées. Pour les valeurs du sport ? La violence du Qatar est trop visible, et la CSI joue gros. Un grand combat syndical.

2011_qatar_migrantworkers.jpg

Commentaires

  • Malheureusement, il en est de même dans tous les pays du golfe; les travailleurs sont philippins, indiens, pakistanais, égyptiens, etc,etc.
    Dans ce cas précis l'échelle du chantier rend le problème monstrueux; finalement c'est un bien que le scandale éclate. Mais il est à craindre que rien ne change dans les pays alentour.

  • Il faudrait juste éclaircir un peu les lecteurs pour que le point de vue des "esclaves" soient connu.
    Le salaire d'un népalais dans son pays dépasse très rarement les 25€ par mois. La possibilité de gagner en un mois ce qu'il aurait gagné en 10 dans son pays fait sauter ces "esclaves" sur la chance de travailler dans les pays du Golfe. Il ne faut pas croire qu'ils ne sont pas conscients de ce qui les attend; des millions reviennent chaque année et font circuler ces infos.
    Irait vous travailler dans des conditions similaires si votre salaire passe de 1500 à 15,000? Peut être que non vu que c'est un blog quo attire des gens assez éduqués avec des valeurs différentes mais je suis persuader que bien des français y iraient volontiers.

    Je ne dis pas que le changement n'est pas souhaitable mais il faut toujours relativiser les choses.

  • Merci pour cet article qui met bien les "occidentaux cravatés" face à la cruelle réalité d'un monde dominé par le fric, où la lutte des classes est fortement réprimée, où toutes les dérives sont camouflées sous les feux d'artifices des "cérémonies d'ouvertures"...

  • Bonjour,


    Merci pour ce bon article sur le fond, qui ouvre les yeux sur cet esclavage moderne!

    Sur la forme, je tenais simplement à vous signaler quelques fautes d'orthographe (sûrement d'inattention) :

    - "l'été au Qatar, s'est simplement intenable" (aouch)

    - " les encravatés prennent l’air grave et préoccupé, alors que tout ceci est parfaitement connuS" (oops)

    - "Ce sont d’abord des frais de recrutement au plafond, emprunté (!) avec des taux délirants et il faut des années pour rembourser." (hehe)

    Voilà, j’espère que vous trouverez le temps de faire quelques petites modifications !

  • @Relativiser : Il ne s'agit pas ici de chercher des excuses aux Népalais - les raisons qui les motivent sont évidentes, hélas - mais ce n'est pas parce qu'un Népalais gagne dix fois moins chez lui que ce système esclavagiste est admissible (d'autant moins compte tenu de la richesse des pays du golf). Alors non, le changement n'est pas seulement "souhaitable" il est indispensable et la coupe du monde doit et peut servir de levier (avec notre contribution d'éventuels boycotteurs du "spectacle" si nécessaire).

  • Merci bcp Bernard Pavot

    Je relis, le relis... mais il reste toujours des petits cailloux... Souvent on ne les voit qu'avec un temps de recul.

    Aussi, le blog recrute bien volontiers des relecteurs, et ce sans esclavagisme..

  • La qualification d’esclavagisme n'est pas liée au salaire mais à la conjonction du travail forcé et de conditions de travail inhumaines

    De ce point de vue, on a les deux éléments.

    Le système du parrainage, qui est la régle dans ces pays de non-droit, crée une situation de dépendance, car votre statut personnel dépend de la décision souveraine d'un autre. S'ajoute l'endettement, qui oblige à rester, car effectivement ce ne sont pas les salaires du Népal qui permettent de rembourser. Ajoutez la confiscation des passeports et les retards de salaire: c'est du travail sous contrainte.

    Et les conditions de travail... J'ai eu à faire deux déplacements au Qatar en juillet, et la chaleur est impressionnante. Quand la porte de l'hotel s'ouvre, c'est l'impression ressentie quand vous ouvrez la porte du four de votre cuisine. Et les chantiers sont de partout, de telle sorte que de partout on voit ces salariés travailler dans cette fournaise. Le soir vers 19/20 h, partent du centre ville nombre de bus où s'entassent ces travailleurs, qui paraissent comme desséchés.

    Toute personne qui va à Doha et tourne un peu dans la ville est témoin. Donc les mecs de la FIFA et les politiques en visite.

  • Ca vous étonne? Pourtant, "ça fait un bail" que dans ce pays de sauvages, ces pratiques sont dénoncées régulièrement par toutes les organisations qui dans le Monde, se soucient réellement du sort des travailleurs immigrés.
    D'autre part, ça ne se limite pas au monde ouvrier le plus vulnérable de la planète!
    Il est connu, pour n'évoquer que le cas de quelques français, (il n'y a sûrement pas que des français dans ce cas!) que quelques cadres supérieurs ou dirigeants d'entreprises, sont retenus au Qatar dans des conditions et pour des motifs plus que contestables, qui semblent laisser indifférentes les autorités du "pays.fr"...
    J'estime que les relations actuelles entre le Qatar et la France, constituent un véritable scandale. Quand on sait ce qui se passe en Syrie, menacer Bachar El Assad comme ça se fait depuis des mois, ça me semble pour le moins déplacé!

  • Le néo-esclavage au Qatar, bien visible vu l'importance du chantier, mais pas une surprise .
    Ce pays est tellement un bienfaiteur ici par tous les financements qu'il apporte ...
    Donc ne pas s'étonner du choix incroyable de ce pays pour la coupe du monde ...sauf quelques doutes que sème Sepp Blatter : un qatargate possible ...

    www.football.fr/ international/ scans/ qatar-2022-blatter-avoue-des-influences-politiques-!-376680/

  • J'ai bien connu ces marchés de travailleurs émigrés (côté transport) ; ils se font racketter pour obtenir un passeport, un emploi, un billet d'avion. Quand ils s'endettent auprès de requins pour réaliser leur projet, c'est la fin des haricots; ils sont contraints à vie, pieds et poings liés. Si je pouvais leur parler je leur dirais de rester chez eux, même en crevant la dalle. C'est un trafic de masse, très rémunérateur pour ceux que nous appelions les marchands de viande. C'est purement et simplement de la traite d'êtres humains.

  • le foot spectacle sert à faire accepter leur esclavage à des centaines de millions de gens
    le foot spectacle sert de champ de manoeuvre à des nazillons de tout poil
    le foot spectacle sert à entretenir des haines débiles et recuites
    et avec l'argent ainsi gaspillé on pourrait mettre les habitants de la planète à l'abri du besoin

  • le foot spectacle encourage le chauvinisme le plus gras
    le foot spectacle encourage le machisme le plus veule
    le foot spectacle n'a jamais fait avancer le savoir d'un nanoiota
    et pourtant il coute plus cher que tous les labos de recherche réunis

  • Ces conditions sont effectivement scandaleuses et justifieraient un boycott du Quatar, et de sa Coupe. Y compris avec interdiction à nos joueurs d'y participer si (par malheur) ils sont qualifiés. Ils s'en remettront.
    Mais il me semble tout de même abusif de qualifier d'"esclavage" le sort fait à ces travailleurs, aussi inadmissible soit-il. Apparemment, il y manque la possibilité de vendre et acheter ces gens comme de simples marchandises. Je n'y vois pas non plus de droit de vie et de mort reconnu par les autorités quataries, même si, je le suppose, certains paient probablement de leur vie une protestation trop véhémente.
    Il me semble que cela donne une image atténuée du sort fait aux "vrais" esclaves depuis l'antiquité. Si un de nos compatriotes des Antilles me lit, je serais ravi de savoir ce qu'il en pense.

    @Pas glop: + 1

  • Ce n'est pas parce qu'ils n'ont pas de chaine autour du cou qu'ils ne sont pas des esclaves. Il faut voir ces gens, leur parler, les toucher. On est loin des envolées lyriques de cette pétasse de Taubira et de ses lois mémorielles à la con. C'est aujourd'hui qu'il faut combattre l'esclavage, là où il est.

  • Et voilà qu'à cause du foot spectacle vous en étes à discuter du degré d"esclavitude "comme s'il existait une échelle dans ce domaine
    Le foot spectacle n' est que le miroir de la société spectaculaire marchande mondialisée
    hierarchie implacable, argent roi,corruption, exploitation éhontée des viviers de talents potentiels
    Des étres humains vont mourir au travail pour que le spectacle continue,le jour ou il commencera on les aura oubliés

  • Il faut aussi le reconnaître, il existe avec le milieu du foot-ball, un longue tradition consistant à cautionner publiquement haut et fort, la barbarie... En tout temps depuis les origines, en tout lieu aussi semble-t-il.
    La question c'est aussi, le Qatar fera-t-il pire que l'Argentine du général Videla et sa coupe du monde?
    A moins de 400 m du grand stade, se trouvait un centre de détention, de torture et d'assassinat organisé, qui a su "après coup" durant les enquêtes, acquérir le grand titre du pire des endroit où "ça se faisait".
    (on y découpait mêmes les opposants les plus malchanceux, vivants à la scie circulaire...)
    Le Diable en rit sans doute encore. En fait c'est sans doute un peu "petit", les conditions de travail mortifères, pour lui...
    Notre ami le Qatar progressera-t-il? ;-((

  • Le parrainage au Qatar

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/10/03/un-francais-piege-au-qatar-entame-une-greve-de-la-faim_3489709_3218.html?google_editors_picks=true

  • Les étrangers actuellement piégés dans ce pays de dingos, on peut se demander comment ils pourront s'en sortir, à commencer par les français. Je suis prêt à parier n'importe quoi que les grands copains de l'Emir qui sont aux commandes en France, que ce soit l'UMP et le PS, ne lèveront jamais même le petit doigt pour essayer de les tirer de là...
    leur seul espoir, C le Front National au pouvoir. C pas gagné. Bien que... Si ça continue comme ça...

  • La FIFA regrette, mais elle dit ne rien pouvoir faire

    http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20131004.AFP7667/mondial-2022-la-fifa-touchee-mais-pas-responsable-du-sort-des-ouvriers-au-qatar.html

  • Les "scandale des scandales" du "petit monde du foot" est semble-t-il en train d'éclater depuis deux jours, à cause de cette triste affaire semble-t-il...
    Cela dit, bien avant 2022 le problème de fond (au strict point de vue foot"), le visage du problème serait sans doute apparu. car au-delà de l'immense embarras que nous montre la fameuse FIFA, "nos ne pouvons pas nous ingérer dans le droit du travail du Qatar, mais nous ne pouvons pas ignorer qu'il existe un problème..." On ne leur ferait pas dire!
    - En langue de bois, eux aussi ils sont très fort!
    Mais maintenant, il n'y a pas "seulement" les méthodes de travail (pour le moins "tripalium") du Qatar, qui "pose problème!"
    Il y a le fait qu'au Golfe Persique il fait très chaud, à commencer par en été, et que ce "détail" qui tue semble avoir été oublié même par... Le gouvernement de l'Emirat du Qatar, semble-t-il... Ces gens sont réellement étonnant!
    Et oui...
    Les "foot-balleux" sont (enfin!) en train de réaliser que jouer en plein Soleil par des température entre 45 et 55°C, ce sera pour le moins "difficile" pour leur santé... Lorsque j'ai appris que le Qatar obtenait la Coupe du Monde, ça m'avait étonné. J'étais d'ailleurs à cet instant en voiture avec un collègue qui est "très foot" et qui est comme moi un "connaisseur" du Golfe Persique pour y être allé, tout bêtement. Il n'imaginait pas la Coupe là-bas et déclara:
    -"Mais c'est impossible! Ils seront obligés de faire ça ailleurs, quoi qu'il arrive..."
    Hier, nous avons vu sur BFM-TV les big-boss de la FIFA tenter de se raccrocher aux branches en proposant de faire ça en hiver, quand le climat du Qatar est plus "cool". Hum-hum...
    Il faudrait alors TOUT décaler et... Ceci semble fort difficile! Putain quelle galère...
    Si l'Emir a voulu réaliser un caprice de l'enfant qu'il fut, j'avoue comprendre sa douleur... ;-))
    -"Je crois que ça ne va pas être possible..." Une grande chanson française, même si ce n'est pas ce qui s'est fait de plus poétique en France

  • Ah! Je vois apparaître la réaction prévue de Mtre Gilles à ce qui se disait hier. D'autre part des syndicalistes sont partis enquêter là-bas. Hum-hum...
    Est-ce bien nécessaire? On le sait fort bien, ce qui se fait au Qatar en matière de "droit du travail" et/ou "droits de l'homme". On ne les a pas attendus pour en être informé en détail, en détails qui tuent, même.
    Est-ce bien prudent? Je leur souhaite d'effectuer le voyage avec un visa de tourisme ou une mission commerciale bidon mais vraisemblable et surtout, de rester discret sur place! car s'ils se font chopper en essayant d'en savoir plus, c.à.d. trop, je suis tenté de penser que "ça craint"....
    Hollande a-t-il réellement besoin de se faire harceler par d'autres proches que ceux qui ont "déjà" du monde coincé là-bas?
    car il n'échappera pas aux questions pénibles. Tout le monde sait maintenant, ce que c'est, que le Qatar.
    Est-il encore nécessaire de rappeler que Pinochte a fait beaucoup moins de victimes que ces horribles régimes du Golfe entre 1973 et 1990, ou 1998? (quand il "décrocha" réellement) En plus Pinochet, on doit le rappeler aussi, il ne l'a pas tout à fait fait exprès, prendre le putsch en marche... C'était ça, ou la fuite ou la prison!
    L'Emir du Qatar lui, il n'a pas même Mtre Vergès pour le défendre...

  • La FIFA ne pourra pas en rester là

    http://www.europe1.fr/Sport/Football/Articles/Esclavagisme-au-Qatar-le-cynisme-de-la-Fifa-1664273/

  • La FIFA est effectivement coincée dans un truc indémerdable et...
    Pour un organisme qui veut toujours soigner son image de marque... ;-)) Que pouvait-il arriver de pire?
    Ils sont en train de récolter ce qui fut semé, tout simplement. Ce cynisme est en effet hallucinant.

  • Quel scandale: les syndicalistes ont été virés

    http://www.lepoint.fr/monde/mondial-2022-le-qatar-n-aime-pas-les-inspections-inopinees-09-10-2013-1740912_24.php

  • Et un gag Franco-Qatari de plus, un! (clic sur mon nom)
    (ceci dit, tous les pays qui ont des "ressortissants" dans ce pays de fadas, ont à gérer régulièrement des sales histoires de ce genre.
    C'est un choix politique... C'est une honte d'avoir des relations avec ce pays sans faire pression pour que les reessortissants y soient:
    - En sûreté
    - Libre de revenir
    - Et pas obligé de se proclamer super-musulman!
    Et C aussi l'occasion de rappeler que des comportements soi-disant religieux, douteux, malveillants et dangereux, sont malheureusement tolérés en France et parfois, plus ou moins encouragés par une législation défaillante et une justice, qui s'éloigne des nécessités de préserver la laïcité....

  • Ces conditions immorales sont légales.
    Le problème ici, c'est la loi du Qatar.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu