Avertir le modérateur

L’Europe de l’égoïsme et du racisme

L’Europe, 28 pays, 500 millions d’habitants, un PIB de 17 000 milliards d'euros soit davantage que les Etats-Unis (Amérique du Nord). L'Europe, c’est une économie dominatrice : 7 % de la population mondiale, et 20 % du volume total des importations et exportations.

Eh bien, cette Europe des riches rejette les pauvres à la mer, car ces pauvres risquent de la ruiner. C’est l’amoralité et la honte. 350 morts et disparus dans le naufrage d’un bateau : « Mais pourquoi viennent-ils là ? Ils n’en ont pas le droit, et ils le savent bien… ». On estime que depuis 1988, 20 000 personnes ont péri en tentant de rejoindre l’Europe par la Méditerranée. 20 000 morts dans nos eaux territoriales… Une ligne rouge ?

Sait-on encore en Europe ce qu’est une vie humaine ? Faut-il filmer le regard perdu d’un enfant qui se noie pour réveiller les consciences ? Nous sommes gravement malades.  

07migrants-articleLarge.jpg

Commentaires

  • La violence en Syrie jette des milliers de boat people en Méditerranée, que faire ?

  • Je constate ne pas être seul à être écoeuré par le comportement "Européen", enfin... Celui de l'UE et des régimes membres de ce triste "machin". Dans l'avenir en plus, ça nous coûtera peut-être fort cher!
    Pire encore, ces enfoiré se sont souvent moqués des Italiens, puis les ont insultés, parce qu'au lieu de rejeter les "intéressé(e)s" à la mer, ils les laissent passer et les aident à aller plus loin en Europe.
    Comme souvent, ce sont ceux qui sont dans la situation la plus délicate qui se comportent le moins mal...
    En fait, l'Italie se retrouve "en plus grand", dans la même situation que sa petite île si bizarrement placée...

  • Difficile de commenter de tels événements,et surtout de constater l’impuissance,l’impéritie des gvts et des instances international ....J'ai de temps a autres des nouvelles de RCA ou la situation est catastrophiquement scandaleuse,des atrocités y sont commises et l'ONU ne fait rien ou presque,..Les ONG sont tenues éloignés par les barbares..

  • Je pense effectivement qu'il n'y a pas bcp à commenter...

    Il y aurait à agir, notamment en prévoyant assez de surveillance pour empêcher que les personnes se noient. J'imagine que l'Europe a encore un peu de sous pour sécuriser ses eaux territoriales?

    Je verrais bien des bateaux iraniens ou russes pour faire un peu d’assistance à ces boat people...

    Ca voudrai secouer le cul de ces enfoirés qui dissertent sur Schengen...

    Il y aurait aussi à supprimer les lois putrides italiennes qui criminalisent ces réfugiés, et l'aide aux réfugiés. Il est maintenant établi que plusieurs bateaux étaient à proximité et se sont abstenus de tout secours, craignant des poursuites pénales pour aide à l'immigration délinquante. Fumiers !

  • Ben si la France intervient en Oubangui-Chari on criera au colonialisme. Et ce ne sont pas les anglais ni les allemands qui nous prêteront main forte. La tendance longue est au désengagement des opérations extérieures ; d'ailleurs on voit bien que Flanby est en train de tailler dans les effectifs de l'armée. A force de se balancer sur sa chaise il finira par se casser la gueule.

  • Je ne jetterais pas de tomates à la tête des italiens qui font ce qu'ils peuvent. Le nombre de réfugiés a été multiplié par trois en deux ans, et le droit fait que l'asile doit-être demandé dans le pays d'arrivée (l'Italie). Il n'y a aucune action concertée des européens; la compassion et les grands principes c'est très beau mais il faut des actions concrètes, là, maintenant.
    Dans les années 80 la France a accueilli environ 400 000 indochinois en disons, huit dix ans, j'ai travaillé là-dessus avec l'UNHCR et ça se passait bien, sauf pour quelques vietnamiens qui ne voulaient pas venir en France car il y avait des ministres cocos au gouvernement.
    Ces communautés ont plutôt prospéré au fil du temps, et leur niveau de vie aujourdhui est au dessus de la moyenne de celui des français.
    L'Angleterre reste bien planquée hors de Shengen pendant que des pays assez faible comme l'Italie et l'Espagne se démerdent avec leurs moyens.

  • La Centrafrique vaut bien le Mali non?..Ah non en Centrafrique y pratiquement plus d’intérêt économique Français,alors.les terroristes ont droit a un nouveau terrain d'exaction de type Somalie ..Ce qui est complétement fou,c'est que L'ONU prévoit ,une famine record dans toute la corne de 'l'Afrique et un exode massif de population du au dérèglement climatique et rien n'est envisagé

  • Ils n'ont pas eu le temps de tracer une ligne rouge

  • antimythe,

    Le Mali c'est pas fini, nous y avons encore 3000 hommes malgré les boniments de Flanby, et nul ne sait pour combien de temps. La RCA vaut bien un autre pays, mais ce n'est ni le Niger ni le détroit d'Ormuz. En Outre , la France a appris sa leçon au Rwanda ; en intervenant dans le conflit intérieur d'un non-état, elle s'est attiré des accusations ignominieuses. Ce n'est pas à refaire, tout simplement.

  • La population de Lampedusa est remarquable. J'ai lu qu'on voulait la proposer pour le Prix Nobel de la Paix. Ça relèverait le niveau.

    La saloperie, c'est une loi qui est directement impliquée dans le noyades, loi votée à l’initiative des fondus de la Ligue du Nord, qui criminalise les réfugiés pour poursuivre comme complice ceux qui portent assistance et secours.

    On lit dans la presse que plusieurs bateaux n'ont pas apporté de secours et qu'un bateau qui avait ramené une cinquantaine de rescapé a été retenu à quai, ne pouvant retourner vers les victimes

    Une fois les vies sauvées, il y a l'autre pb de que deviennent ces gens.

    Personne n'a un droit acquis à s'installer dans un pays dont il n'a pas la nationalité, et là, il y a dire selon les demandes et motifs des personnes.

    Mais sauvons leur la vie en les amenant vivant sur la terre ferme ! 20 000 morts... et il y en aura d'autres si l'Europe ne sait pas assurer les secours humanitaires dans ses eaux. A ce titre, c'est une obligation européenne, et pas italienne.

  • Ce dont l’Italie doit vraiment avoir honte

    Manlio Dinucci

    « Honte et horreur » : ce sont les termes utilisés par le président de la république Napolitano à propos de la tragédie de Lampedusa. Ils devraient plus exactement être utilisés pour définir la politique de l’Italie à l’égard de l’Afrique, en particulier de la Libye d’où provenait le bateau de la mort. Les gouvernants qui aujourd’hui battent leur coulpe sont les mêmes qui ont contribué à cette tragédie, et à d’autres, des migrants.

    D’abord, le gouvernement Prodi, le 29 décembre 2007, souscrit l’Accord avec la Libye de Khadafi pour « faire obstacle aux flux migratoires illégaux ». Puis, le 4 février 2009, le gouvernement Berlusconi le perfectionne avec un protocole d’application. L’accord prévoit des patrouilles maritimes conjointes devant les côtes libyennes et la fourniture à la Libye, de concert avec l’Union européenne, d’un système de contrôle militaire des frontières terrestres et maritimes. On constitue à cet effet un Commandement opérationnel inter-forces italo-libyen. La Libye de Khadafi devient ainsi la frontière avancée de l'Italie et de l’Ue pour bloquer les flux migratoires d’Afrique. Des milliers de migrants venant d’Afrique sub-saharienne, bloqués en Libye par l’accord Rome-Tripoli, sont contraints de retourner dans le désert, condamnés à une mort certaine. Sans que personne à Rome n’exprime honte et horreur.

    On passe ensuite à une page plus honteuse encore : celle de la guerre contre la Libye. Pour démanteler un état national qui, malgré d'amples garanties et ouvertures à l’Occident, ne peut plus totalement être contrôlé par les Etats-Unis et par les puissances européennes, garde le contrôle de ses propres réserves énergétiques en concédant aux compagnies étrangères des marges de profit restreintes, investit à l’étranger des fonds souverains pour plus de 150 milliards de dollars, finance l’Union africaine pour qu’elle crée ses organismes économiques indépendants : la Banque africaine d’ investissement, la Banque centrale africaine et le Fond monétaire africain. Grâce à un actif commercial de 27 milliards de dollars annuels et un revenu par habitant de 13mille dollars, la Libye est avant la guerre le pays africain où le niveau de vie est les plus élevé, malgré les disparités, et se trouve félicitée par la Banque mondiale pour « l’utilisation optimale de la dépense publique, y compris en faveur des couches sociales pauvres ». Dans cette Libye environ un million et demi d’immigrés africains trouvent du travail.

    Quand en mars 2011 commence la guerre USA/OTAN contre la Libye (avec 10mille missions d’attaque aérienne et de forces infiltrées), le président Napolitano assure que « nous ne sommes pas entrés en guerre » et Enrico Letta, vice-secrétaire du Pd (Partito democratico), déclare que « les va-t-en-guerre sont ceux qui sont contre l’intervention internationale en Libye, et certainement pas nous qui sommes des bâtisseurs de paix ». « Paix » dont les premières victimes sont les immigrés africains en Libye, qui, persécutés, sont contraints de s’enfuir. Rien qu’au Niger 200-250mille migrants reviennent dès les premiers mois, en perdant la source de revenus qui entretenait des millions de personnes. Nombre d’entre eux, poussés par le désespoir, tentent la traversée de la Méditerranée vers l’Europe. Ceux qui y perdent la vie sont eux aussi des victimes de la guerre voulue par les chefs de l‘Occident. Ces mêmes gouvernants qui aujourd’hui alimentent la guerre en Syrie, qui a déjà provoqué plus de 2 millions de réfugiés. Parmi lesquels certains tentent déjà la traversée de la Méditerranée. Si leur embarcation aussi coule, il se trouve toujours un Letta prêt à proclamer le deuil national.

    Edition de samedi 5 octobre 2013 de il manifesto,
    http://www.ilmanifesto.it/area-abbonati/in-edicola/manip2n1/20131005/manip2pg/02/manip2pz/346736/
    Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

  • Des droits pour les migrants :
    http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Personnes-deracinees/Migrations-et-droits-humains/Presentation

  • "En France par exemple, la question des étrangers, des réfugiés et migrants est traité comme une affaire de police, ce qui vient d'être confirmé par la création le 2 octobre dernier au sein du ministère de l'intérieur de M. Valls d'une "Direction Générale des Étrangers en France". La transférer au ministère des affaires étrangères, marquerait le début d'un engagement vers un changement de regard, vers le point de vue politique de la reconnaissance et de la solidarité. Mettre en œuvre rapidement des voies légales pour l'immigration permettrait d'affaiblir le poids de la clandestinité et ses risques. Cela peut se faire en participant activement au programme de réinstallation du HCR pour les réfugiés syriens au Proche-Orient, africains sub-sahariens en Libye ou au Maghreb ; ou en activant des règlements existant déjà à l'échelle européenne comme le statut de "protection temporaire" (directive européenne de 2001) ou de "protection subsidiaire" (directive européenne de 2004).

    Sans résoudre la question centrale du droit à l'égalité dans la mobilité, ces mesures donneraient un signe d'humanité. Elles diraient qu'il n'est pas indispensable de risquer sa vie encore, pour espérer la sauver. Le début d'une autre politique migratoire."

    Michel Agier

  • Une fois n'est pas coutume, Mathaf à su poser une bonne question:
    "La violence en Syrie et ailleurs jette des milliers de boat people en Méditerranée, que faire ?"
    C'est délicat...
    Eviter de laisser dériver et pourrir toutes les situations merdiques, dès que "ça commence", ce serait déjà une excellente idée à mettre en oeuvre...
    D'autre part en effet, il devrait être mieux connu que le vrai visage hideux de l'Union Européenne et de certains polytocards inhumains d'Italie et/ou d'ailleurs, est parfaitement montré par cette fameuse loi qui transforme le sauvetage en un délit.
    Quand on pense qu'au procès de Nüremberg, il fut reproché à l'amiral Dönitz son ordre "Triton nul" (clic mon nom) et qu'il échappa de peu à la pendaison en n'étant défendu que par son cousin Nimitz, en prouvant qu'il ne pouvait plus faire autrement... On mesure le "progrès de la civilisation" que sait faire l'UE...
    On ne le dira jamais assez:
    "....La population de Lampedusa est remarquable. J'ai lu qu'on voulait la proposer pour le Prix Nobel de la Paix. Ça relèverait le niveau.
    La saloperie, c'est une loi qui est directement impliquée dans le noyades, loi votée à l’initiative des fondus de la Ligue du Nord, qui criminalise les réfugiés pour poursuivre comme complice ceux qui portent assistance et secours.
    On lit dans la presse que plusieurs bateaux n'ont pas apporté de secours et qu'un bateau qui avait ramené une cinquantaine de rescapé a été retenu à quai, ne pouvant retourner vers les victimes. Une fois les vies sauvées, il y a l'autre pb, c'est ce que deviennent ces gens...." Et oui...

  • Après Lampedusa, Fabius appelle à "agir"
    Europe1 - Il y a 9 minutes

    Le meme enfoiré de Fabius qui arme les groupes non étatiques en Syrie, et amène tant de personnes à fuir.

    J'ai à ce propos deux petites questions.

    Les syriens dont on parle viennent par la mer. Or, nous avons tous bien lu que les eaux territoriales de la Syrie faisait l'objet d'une présence militaire occidentale intense, pour surveiller qui entre et qui sort.

    Question 1: comment ces mirlitons n'ont pas vu passer les bateaux des réfugiés ?

    Question 2 : ont-ils reçu des ordres de renoncer à la grande règle du secours maritime ?

    Si nos ridicules Fabius ou Le Drian pouvaient répondre, ça serait intéressant.

  • Car créer des "clandestins", c'est bien la décision d'un État (qui peut aussi bien décider, dans un autre contexte, de les "régulariser").

    Combien d'émotion faudra-t-il pour qu'on arrête de s émouvoir et qu'on commence à réfléchir aux dispositifs mortifères que l'Europe a mis en place depuis la fin des années 1990 contre les migrants pour faire le tri excluant les indésirables (ils viennent surtout des pays dits "du Sud"), les rejetant violemment ou les maintenant dans une clandestinité propice à la surexploitation de leur travail, ou en attente dans des camps ?

    Il est vrai qu'il y a un retard de reconnaissance face à l'ampleur des dégâts humains de cette "guerre" du nouveau siècle, une guerre qui passe par l'emmurement des territoires et le contrôle des flux migratoires. Incluons donc aussi dans l'émotion de ce 3 octobre 2013 toutes celles et ceux qui entre février et juin 2011, durant les premiers mois des révoltes arabes, ont péri dans le "Mur" Méditerranée – 1 500 morts selon le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) ? Sans faire beaucoup de bruit.

    LES MORTS DE LAMPEDUSA ÉTAIENT ÉVITABLES

    La chasse à l'étranger est terriblement meurtrière. Ces dizaines de corps sans nom doivent être retrouvés, il faut remonter les cadavres à la surface "pour les renvoyer à leur famille" comme le demande les sauveteurs parce que, eux, les plus près de la vérité de ces corps, savent que chacun est unique, homme ou femme, jeunes gens et enfants et que personne n'est réductible à l'assignation identitaire par laquelle on le désigne.

    Ni "immigrés" (puisque sans arrivée) ni "réfugiés" (ils n'on pas pu faire de demande d'asile) ni "clandestins" (le droit n'a pas statué sur leur condition), ils sont morts en migration, pendant le déplacement.

    Or c'est précisément cette mobilité, pourtant chérie et valorisée comme la marque d'un monde cosmopolite moderne et fluide lorsque nous parlons de nos vies, qui est la cible des polices et des gouvernements nationaux lorsque nous parlons de celles des "autres".

    Et la mobilité est encore la question centrale, associée à celle de l'égalité, lorsque nous nous interrogeons sur la formation et le partage d'un "monde commun" à l'échelle... du monde.

    Comprendre, donc, en prenant le temps. Les politiques publiques de dissuasion de la migration ont été coordonnées au niveau européen à partir du début des années 2000.

    La France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et l'Italie, avec à ce moment-là la collaboration du HCR, ont commencé à imaginer les règlements limitant l'exercice du droit d'asile (déclaré en 1948), le réduisant dans certains pays à néant, et le contrôle accru des migrations et des frontières (création de l'agence de police européenne Frontex en 2005).

    Outre les mesures administratives et la construction de murs et grilles empêchant les passages, le développement des propagandes contre l'étranger en général a été la marque de la plupart des gouvernements des pays européens.

    La France n'est pas en reste et l'invention permanente d'un "étranger" abstrait, fantomatique et repoussoir – qu'il soit nommé, selon les circonstances, africain, afghan ou rom – y a répandu de haut en bas la xénophobie comme idéologie d'État, bonne à penser, "gouvernementalement correct".

    Les élites politiques prennent une responsabilité considérable lorsqu'elles désignent cet étranger-là comme le coupable d'une crise économique, ou une menace pour la nation.

    Les morts de Lampedusa étaient évitables. Ils sont le produit direct des propagandes gouvernementales européennes contre l'étranger. Avec pour effet d'une part une criminalisation de la migration et des migrants, qui anticipe toute réalité juridique, et d'autre part le recours périlleux aux passeurs et à une économie de la prohibition pour tous ceux pour qui la mobilité continue d'être, quoi qu'on fasse, une solution vitale.

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/10/04/la-tragedie-de-lampedusa-s-emouvoir-comprendre-agir_3490303_3232.html

    Signé Marianne

  • Ah!!! Mtre Gilles a-t-il piraté mon PC?
    j'étais en effet en train d'écrire ceci, pas tout à fait comme ça mais bon, le contenu est le même, finalement:
    "....J'ai à ce propos deux petites questions.
    Les syriens dont on parle viennent par la mer. Or, nous avons tous bien lu que les eaux territoriales de la Syrie faisait l'objet d'une présence militaire occidentale intense, pour surveiller qui entre et qui sort.
    - Question 1: comment ces mirlitons n'ont pas vu passer les bateaux des réfugiés ?
    - Question 2: ont-ils reçu des ordres de renoncer à la grande règle du secours maritime?
    Si nos ridicules Fabius ou Le Drian pouvaient répondre, ça serait intéressant..."

    Mtre Gilles aurait-il été marin dans une autre vie?
    Moi aussi, je soupçonne depuis des années, qu'il existe une consigne secrète, visant à laisser les réfugiés "clamser" en haute mer.
    -"Ont-ils reçu des ordres de renoncer à la grande règle du secours maritime?"....
    Je le sens, moi aussi, qu'il existe une consigne qui n'a rien à envier à "Triton Nul" du Grand-Amiral Dönitz, mais
    SANS AUCUNE des CIRCONSTANCES ATTENUANTES, qui furent celles de Karl Dönitz. En effet, en AUCUNE façon secourir les réfugiés en haute mer ne saurait constituer le plus petit danger pour les Européens. De qui on se moque?
    - Il sera (bien sûr!) difficile de le prouver, car on peut faire confiance aux fumiers qui font tout cela pour ne laisser AUCUNE trace écrite. Mais...
    Tôt ou tard, j'aime autant vous le dire, si c'est vrai et je le crains, un marin "parlera" et alors, le scandale de tous les scandales éclatera. Ces types qui dirigent l'Europe d'aujourd'hui, depuis 1992 je dis qu'ils sont plus dangereux que les nazis. Et...
    Je suis profondément consterné et affligé de devoir, avec le temps qui passe, constater que j'ai probablement entièrement raison.
    Quand le scandale le plus abominable de tous ceux de l'UE, qui n'en man,que pourtant pas, il éclatera, nous verrons alors peut-être apparaître quelque chose qui fera passer les nazis pur des rigolos... Les nazis d'autre part, ça ne dura que 12 ans! Et c'est fini! Faut-il le rappeler?
    Nous sommes depuis passés à "toute autre chose", une évolution sournoise et d'une hypocrisie, absolument phénoménale.

  • Avec Le Drian, je ne sais pas.
    Mais avec Fabius, rappelons-nous toutes et tous de ce que ce type a un jour déclaré au journal TV d'Antenne 2 de 20h00 à propos du sang contaminé, tout au début de "l'affaire" (j'en suis resté muet de stupeur):
    -"Nous ne pensions pas que les victimes et leurs proches pourraient se faire entendre..."
    Le degré d'empathie de cet individu envers les victimes de quoi que ce soit qui soit "entrepris" par les notables, n'est pas sans rappeler celui des SS*, en un autre temps... Ce type à ce poste est une honte pour la France.
    Note CCIR entre 1940 et 1945*:
    Un docu TV diffusé il y a qlq années sur Arte nous rappela utilement que le CICR fut pour le moins mou, dans son activité de secours aux victimes de ce que firent les nazis et leurs complices.
    Il faut aussi le savoir, à Jerusalem dans le "jardin des Justes" existe un monument qui contient une grande et longue liste des "intéressés", avec leurs noms et professions. C bizarre, on y trouve "une peu de tout" ce qui ne surprendra personne. Mais!
    Dans ce "un peu de tout", on trouve plus de SS qui firent "ce qui n'était pas prévu", que de gens du CICR...
    Nous attendons le Juste Militaire de l'UE ou des USA qui dénoncera l'innommable, de ce qui est soupçonné en mer.

  • Un sans-papiers tunisien tente de s’immoler au Tribunal de Lyon : le procureur le poursuit pour « mise en danger de la vie d’autrui » :

    http://www.rue89lyon.fr/2013/10/04/sans-papiers-tunisien-immole-lyon-procureur-poursuit-mise-danger-vie-autrui/

    Signé Marianne

  • Parole d'Evangile : Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté :

    http://www.meretmarine.com/fr/content/en-images-le-sauvetage-de-120-migrants-syriens-au-large-de-litalie

  • Ceci dit, il faut aussi le savoir, les très vieux navires de pêches dont plus personne ne veut qui sont devenus les bateaux de l'enfer, pour permettre aux victimes de rejoindre un paradis européen supposé et qui arrivent régulièrement à Lampedusa, ils viennent tous de la côte Nord-Africaine, généralement de Libye, parfois de Tunisie, beaucoup plus rarement d'ailleurs, et probablement très rarement directement de la côte Est de la Méditerranée:
    En effet, rares sont ceux qui techniquement sont capables de faire route aussi loin et longtemps. Ceux qui essaient, disparaissent souvent dans le vrai Triangle des Bermudes, qui comme son nom le précise mal, se situe plus souvent ailleurs que entre la Floride, les Bahamas et les îles Bermude!
    Les syriens qui quittent ainsi leur pays par la mer, ils ne peuvent le plus souvent aller que en Turquie et au Liban...
    De là... L'Odyssé commence! Mais les deux "questions qui tuent" citées ici-même plus haut, elles Sont!

  • @Mathaf commence la semaine, totalement à côté de ses pompes! Il rame souvent à côté de sa barque, c'est vrai ça aussi... Et oui! Le site "Mer et Marine" est aujourd'hui à consultation payante, que ça plaise ou non. ;-)
    Je ne suis pas certain qu'il y ait ici parmi nous, beaucoup d'abonnés. Cela dit l'immense générosité de "Mer et Marine" étant ce qu'elle est, vous pourrez cependant consulter une photo et de la pub!
    AVURNAV (pour les "navigateurs d'Internet", clic sur mon nom!):
    - Précision, pour cette page à demi hors sujet, donc à demi dans le sujet:
    En français, en matière d'information maritime, il y a de moins en moins de trucs intéressants, hors les pages personnelles des uns et des autres, (la mienne étant un petit exemple), le travail des journalistes "fr" étant de plus en plus médiocre.
    En fait en français, il reste l'excellentissime www.corlobe.tk mais il est très spécialisé en "affaires navales", donc militaires! (et très spécifiquement orienté "bateaux noirs", c.à.d. "sous-marinade")
    Pour moi, l'info-marine c'est:
    - www.gcaptain.com (très diversifiée et dense, plus une page culturelle chaque lundi, en ce moment ce sont les affiches anciennes de cinéma, ce qui intéresse spurement le blog-captain Mtre Gilles!)
    - www.odint.tc (le Bulltein Maritime Odin, de l'excellent et très anticonformiste ancien marin Russe M Voytenko!
    Tous les petits et grands "faits divers" maritimes, exemple:
    "Captain mysteriously disappeared from container ship O.M. Agarum in the Caribbean" Et oui, le Cdt Yuriy Nikolayev a disparu dans des circonstances bizarres et son épouse, elle sonne l'alarme...

  • Une autre ligne rouge ? + de 100 000 morts !
    Au large de Mayotte; 101ème département. Quittant l'île d'Anjouan à bord de kwassa kwassa.

  • Les beaux discours n'engagent à rien.

    Qui parmi vous accepterait une hausse de 10% d'impôts pour financer l'aide à ces immigrants pauvres ?

  • Pas toi Bonobo, sans aucun doute, courageux anonymographe!
    Dis moi un peu, tu oseras dire ou écrire çà en face, entre quatre yeux, devant l'un d'eux?
    Présente toi donc plus clairement, avec ton nom, ton prénom et ta profession! Là, on t'écoutera car alors, ça aura un peu d'intérêt...

  • - Bravo ! Malala Yousufzai, Grande Dame à 15 ans l'année dernière et... Prix Nobel de la Paix en 2013. Admiration !
    Le Pakistan donnera-t-il d'ici peu des leçons d'éthique humaniste à l'Europe? C'est bien possible...

  • - Bravo à Malala Yousufzai! Grande Dame à 15 ans en Octobre 2012 et... Prix Nobel de la Paix 2013! Admiration !
    Le Pakistan donnera-t-il des leçons d'éthique humaniste à l'Europe d'ici peu? C'est bien possible...

  • Hollande tout comme Sarko

    http://www.lefigaro.fr/politique/2013/10/09/01002-20131009ARTFIG00506-francois-hollande-se-dit-pret-a-renforcer-les-regles-de-schengen.php

    Le nouveau sigle du PS "la rose et la fiente"

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu