La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

29/10/2013

Comment l’écotaxe est devenue une bombe (à bonnet rouge)

Le gouvernement, en état de lévitation aggravée, va-t-il pouvoir gérer la crise de l’écotaxe ? Rendez-vous samedi à Quimper. Une déflagration ? On peut le craindre, car dans cette affaire, c’est la descente pour tous.

Je me pince en écoutant le futur ex-candidat à la présidentielle Borloo : « Les modalités de l'écotaxe sont d'une complexité effrayante. Il faut la remettre à plat ». On dirait Bambi... (A propos, avez vous des signes de vie de Bambi ?). Et je rigole en écoutant Valérie Pécresse identifiant « la goutte d'eau qui fait déborder le vase ». En rire ? Oui, parce que cette écotaxe est une invention de l’UMP (in memoriam sarkoziam).

Eclairé par l’auguste pensée du drôlatique Hulot, descendu de son arbre pour l’occasion, le Grenelle de la Bidouille a décidé la « création d'une éco-redevance kilométrique pour les poids lourds sur le réseau routier non concédé ». Bref : on fait payer le cochon de routier pollueur, en espérant qu’il retourne au tapis volant, nettement moins polluant. C’est le grand bonheur, et la loi est votée par consensus le 21 octobre 2008, pour une mise en place en 2011.

article_cotaxe.jpg

L’écotaxe doit rapporter 1,2 milliard, répartie pour 750 millions à l’AFITF, un fromage finançant les infrastructures de transport, 250 millions pour les frais de gestion et 150 millions aux collectivités.

S’ajoute un petit détail, aussi drôle que sarkozyste : la taxe ne sera pas perçue par le Trésor public, qui croule sous la tâche, mais par une société privée italienne, Ecomouv, où l’on retrouve de jolis requins français : Thalès, SFR, ou la SNCF... La SNCF qui récupère les impôts en se cachant derrière une société italienne... On aura tout vu.

La loi, mal rédigée, est inapplicable, et Sarko décide en 2011 de reporter l’application de la taxe en 2013, soit après les présidentielles.

Après « le changement c’est maintenant », Bichou et Bidou tripatouillent à nouveau la loi pour permettre un tarif par région. C’est la loi d’avril 2013. L’UMP, pourtant à l’origine de la taxe, saisit le Conseil constitutionnel, et perd. Ouf, la géniale loi est prévue pour entrer en oeuvre le 1er janvier 2014.

Comme ça devient chaud, les intellos de l’UMP accusent l’Europe, et accablent la pauvre directive dite « Eurovignette », qui vise à harmoniser le coût des transports routiers de marchandises,…et qui n’est pas une usine à gaz comme le montre sa mise en œuvre dans les autres pays.

Dès 2009, trois régions avaient obtenu un rabais : 50% pour la Bretagne, et 30% pour l'Aquitaine et Midi-Pyrénées, au motif que ces régions sont excentrées.

Mais en Bretagne, l’ambiance est lourde, avec de petits malins qui soufflent sur les braises, et réclament la suppression de l’écotaxe. Ce week-end, on a vu les premières manifestations de blocage de routes, et nombre d’organisations économiques et syndicales bretonnes annoncent une grande manifestation à Quimper ce 2 novembre.   

Jean-Jacques Urvoas, député PS du coin (Le Drian étant sorti des écrans-radars) réclame un nouvel ajournement de l'écotaxe. Le Foll annonce une réunion ce mardi, réunion qui sera boycottée par les élus UMP… Les écolos avertissent que tout recul serait inacceptable…

Pour le gouvernement, c’est hard. Sur le plan européen, la France n’est pas tenue par l’écotaxe, et elle peut trouver un autre système. Mais le temps manque, et surtout la société Ecomouv’, missionnée par les lascars de l’UMP pour percevoir la taxe, pourrait en cas de rupture de son marché réclamer de fortes indemnités. Le Foll avance le chiffre de 800 millions… pour une taxe qui devrait plafonner à 1,2 milliard…

Alors quelle est la marge du gouvernement ? Ce sera le feuilleton de la semaine, avant la manif des« bonnets rouges » à Quimper, ce 2 novembre.  

00:53 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (58) | Tags : gochmole, impot

Commentaires

Flanby est dans une merde verte. Le capitaine de pédalo est dans la tempête... Question subsidiaire : que fait-il du principe d'égalité devant l'impôt ?

Écrit par : Mathaf Hacker | 29/10/2013

Ce principe est bafoué en même temps que celui de sa justification :

Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen de 1789:
Article XIII
Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable. Elle doit être également répartie entre tous les Citoyens, en raison de leurs facultés.

L'écotaxe (entre autres) ne rentre pas de le cadre de la force publique et elle n'est pas également répartie. Elle est anti-constitutionnelle : Exit !

Écrit par : inpetitrotçadépass | 29/10/2013

J'en étais sûr! Je fus d'ailleurs fort surpris que la page "bonnets rouges" (et bonnet d'âne pour es autres) ne sorte pas hier.
Aahhh! S'ils n'y avait que ça à faire...

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 29/10/2013

J'en étais sûr! Je fus même fort surpris de ne pas voir sortir cette page "bonnets rouges" (et bonnets d'âne pour qui vous savez) dès hier! Mais bon. Ah! S'il n'y avait que ça à faire...
Ca permet plus de réflexion sans doute.
Ceci dit C sûr aussi, ce qui se passe en Bretagne est potentiellement extrêmement dangereux "en matière de calme social".
Car derrière "l'écotaxe" se cachent, "beaucoup de choses"...
Je conseille de lire ou relire le Message du Médiateur de la République (début 2011 et amplifié en 2013) Jean-Paul Delevoye, qui a averti N fois le régime et depuis longtemps, du réellement "sale climat" qui règne en France.
La fameuse "goute d'eau" citée souvent depuis quelques jours?
Peut-être oui, peut-être non. Mais si C pas maintenant, C pour plus tard...
(va-ton revivre un truc comme la prise de la préfecture de Morlaix en 1961? Sur place, on en parle encore. Quand j'étais marin, cela faisait partie des récits légendaires de la Bretagne moderne, accompagnant souvent et naturellement les récits légendaires de la Marine Marchande, la 2nde guerre mondiale par exemple. A Morlaix, le cadeau laissé par Alexis Gourvennec sur le bureau du sous-préfet, reste dans la mémoire locale ;-)) Là, ils capitulèrent! Et si le Grand Charles, il capitula... Vous devez imaginer ce que va nous faire le tandem infernal du grand pédalo de JL Mélenchon.... ;-))
Il m'a suffi d'ailleurs d'écouter hier, l'ultimatum de Mr Troadec, le Maire de Morlaix....
(-"Ils ont jusqu'à samedi pour refléchir..." Ca craint, réellement)

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 29/10/2013

C'est marrant de les voir se renvoyer la patate chaude entre PS et UMP !!
Ahhhhhhh : qu'est-ce que ça va être drôle quand ils joueront à 3 (avec le FN) : des barres de rire en perspective !!!

Sinon, le principe d'égalité devant l'impôt n'est pas utilisé de manière aussi simpliste. On aménage tout le temps les impôts : certains sont exonérés, totalement, partiellement, il y a des barèmes etc. Un beau bordel en fait qui mériterait un immense travail de rationalisation et de simplification.
Donc pas la peine de s'exciter : il n'y a que peu de chances que l'écotaxe soit invalidée par le Conseil constitutionnel.

Mais il n'y a personne qui tique sur le volet de l'externalisation de la perception confiée à une société italienne (et qui pourrait demander quelques 800 millions d'€ en cas d'abandon de la taxe) ?????????????????
C'est vrai que ça, ça n'est pas révoltant : ce n'est plus du vil collectivisme, c'est du capitalisme pur jus, donc ça va, c'est normal. lol

Écrit par : Denis | 29/10/2013

Les taxes et les retaxes on un effet taxatif évident, ça fait ch... tout le monde et pendant ce temps, pas un signe concret de baisse des dépenses publiques.

Écrit par : Mathaf Hacker | 29/10/2013

Ceci dit, Excellente analyse! Surtout qu'il reste rare que 'lon diffuse publiquement des info à propos de la fameuse et sulfureuse Société privée Italienne Ecomouv. Là aussi, si cela avait pu être totalement secret, il ne fait aucun doute que ce le serait! C pas de chance ;-)) Il est de plus en plus difficile de cacher quelque chose, à notre triste époque... ;-))
- Et à ce propos, si la capitulation à venir est totale, c'est à dire si ça se termine par le démontage et le non usage de tout ce qui a été acheté (avec nos sous) pour faire fonctionner l'usine à gaz qu'est notre "écotaxe", il faudra en plus, rembourser des tas de choses et indemniser la dite Sté! C dire que même si tout part en vrille, ces enfoirés vont toucher le pactole.
- Ca aussi, qu'a-t-on su trouver de mieux pour faire progresser le FN, sur le grand air classique du:
-"Tous pourris et incompétents?
- Si ce n'était pas énormément vrai, le FN prêcherait dans le désert. Mais avec tout ce qui se passe, en particulier cette totale incapacité à anticiper les réactions des gens, (même sous Sarkozy ça n'arrivait jamais à ce point là), on est conduit à se poser la question qui tue:
-"Qu'arrivera-t-il de toujours pire, durant les 3 ans et demi à venir? Et après?..."
- Ceci dit sur cette page il manque une analyse de "ce qui se cache" derrière le déclencheur "écotaxe"...
- J'y reviendrai, bon appétit! (même si ce n'est pas toujours ragoûtant)

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 29/10/2013

Après les agriculteurs, les ouvriers, les artisans, les pécheurs entrent dans la danse, ça va être les bretofolies de Quimper.

Écrit par : Mathaf Hacker | 29/10/2013

@Denis. Et oui, ça, C carrément rigolo!
Tout de même... L'équipage de Flambi ne fait que poursuivre l'ouvre de ses prédécesseurs! Dans tous les domaines, ou presque! Il n'y a guère que Miss Taubira, Mondebourg et Vincent Paillon pour "faire différent"!
Et C pour arriver à quoi?
Pédaler et coincer le grand pédalo dans les algues de la Mer des Sargasses, pour ne pas dire la Mer des sarcasmes... ;-))
Là aussi, on ne peut pas mener une politique de droite en se disant de gauche et en ayant presque tout promis, sans rien tenir ou presque, sans essuyer la critique sévère et totale, venue de la vraie gauche, de la vraie droite qui en veut toujours plus et critique maintenant ce qu'elle faisait, avec Marine Lepen qui repasse deux couches par dessus chaque semaine!
- Les technocrates, les "techno" n'ont toujours pas pigé que les "pecno" ne veulent plus du libéralisme, et pas "seulement" eux d'ailleurs!

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 29/10/2013

Ayrault suspend l'écotaxe sur l'ensemble du territoire, mort de rire ! Comme dit Placé, le gouvernement n'a plus aucune autorité.

Écrit par : Mathaf Hacker | 29/10/2013

Quel beau ballet d'hypocrisie ,la droite et la gauche ont votés une taxe en 2009 dont on découvre en 2013 que c'est une usine a gaz et que c'est une entreprise privée Italienne qui œuvre au recouvrement et dans laquelle on retrouve différents partenaire dont la SNCF??? ...Nos dépités en tout genre,nos experts ex qualités,nos merdias,tous ont gardés le silence sur ce sujet...Que dire de ce qui se trame en ce moment sur les concessions des autoroutes,la encore nos politiques choisissent,des solutions ou l’intérêt de l’état est bradé

Écrit par : antimythe | 29/10/2013

Jean-MArc Ayrault a annoncé la suppression pure et simple de l'écotaxe.
Du coup, la clause signée avec la société privée Ecomouv va être invoquée : de belles batailles devant la justice administrative en perspective (fort longues et coûteuses) ou un paiement cash
Quel beau bordel : merci l'UMP, merci aux courageux socialistes !

Écrit par : Denis | 29/10/2013

Le pouvoir est à terre.

Écrit par : gilles | 29/10/2013

Une manif violente (des petits patrons) et la loi est suspendue. Chaque groupe mécontent voit ce qui lui reste à faire. Je ne sais pas comment ils vont tenir le pays.

Écrit par : gilles | 29/10/2013

Ah! Ah! Ah!!! C la Société privée Italienne Ecomouv qui va être contente, elle va pouvoir "toucher" en ne faisant plus rien....
Incroyable, mais vrai...
A terre? Je me demande parfois moi aussi, s'ils vont tenir en place jusqu'à Noël...
Cette fois, Flambi a réellement écrasé ce pauvre Bill Clinton qui dans ces conditions atroces, ne peut absolument plus soutenir son titre de Champion du Monde de Ridicule (catégorie dirigeants politiques poids moyens)!

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 29/10/2013

Mr Troadec le Maire de Morlaix avait lancé l'ultimatum "jusqu'à samedi pour céder..."
Il doit être en train de hurler de rire, au risque de s'en déboiter la mâchoire... ;-))
"....Je ne sais pas comment ils vont tenir le pays...."
Ca C sûr... Capituler dès le second jour, on n'avait encore jamais vu ça!
Tout de même... Ils auraient au moins dû faire semblant jusqu'à vendredi... ;-)) Là aussi, les deniers outrages...

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 29/10/2013

Cette décision est en outre parfaitement illégale.

Le gouvernement a le devoir de mettre les lois à exécution, et la constitution ne lui laisse pas l'opportunité de remettre en cause les lois votées.

Il faut donc que le Parlement se prononce avant le 1° janvier 2014, et modifie la loi. Là, nous avons une décision politique qui n'a aucune force juridique.

Écrit par : gilles | 29/10/2013

La manifestation de Quimper est maintenue, Mamère fulmine, on vit une époque formidable.

Écrit par : Mathaf Hacker | 29/10/2013

"Cette décision est en outre parfaitement *illégale*.
Le gouvernement a le devoir de mettre les lois à exécution"
Écrit par : gilles | 29/10/2013

Alors parfaitement inconstitutionnelle plutôt, non ? ;-)

Écrit par : Denis | 29/10/2013

Il y a des brouettes de lois votées depuis des années et qui attendent des décrets d'applications qui ne viendront jamais...Ils y a des tas de lois votées et qui par des décrets scélérats et des circulaires d'applications tordues , ont étés totalement dévoyées....Bref,tout cela a l'apparence de la démocratie,mais seulement l'apparence...Il ne faut pas oublier la grande puissance de nos hauts fonctionnaires qui verrouillent et "vérolent " tout l'appareil d'état,comme ceux des collectivités et qui iront au moment opportun,dans le privé recevoir leurs chapeaux dorés pour bon et loyaux services...Il vrai que si nous avions des politiques..La nature a horreur du vide et hélas le vide est sidéral

Écrit par : antimythe | 29/10/2013

Bonjour,

Merci pour ce billet très éclairant. Mon attention avait déjà été attirée, il y a quelque temps, par la première destruction d'un portique "écotaxe" en Bretagne, entre Rennes et Saint Brieux si j'ai bonne mémoire. Même si l'idée de départ de cette taxe est d'une imbécilité sans nom (pourquoi se limiter à 3,5 tonnes si ça marche?), l'absence de réaction du pouvoir m'avait sidéré. On connait l'Etat nettement plus fort quand il s'agit de traquer le moindre automobiliste fautif. Outre que nous sommes ici en face d'un magnifique exemple de capitalisme de connivence, caractéristique de notre pays, et d'un Kludge ["La kludgeocratie , comme son nom l’indique, c’est le gouvernement par les spécialistes des kludges, des bricolages , des patchs grossiers que l’on plaque pour traiter un problème non prévu. Il est conçu pour être compatible, sur le moment avec le système existant, comme en informatique, mais au bout d’un certain temps , vous constatez des bugs, des dysfonctionnements. Peu à peu à force de recourir aux kludges, vous aboutissez à un ensemble monstrueux, le kludge résout un problème de court terme au prix de monstres de long terme. C’est normal, la confection du kludge , tout comme son utilisation ne correspondent à aucune ligne directrice, aucune logique d’ensemble. Avec le temps et l’usage les incohérences se multiplient … qui nécessitent l’invention et l’emploi … de nouveaux kludges." (http://leblogalupus.com/2013/10/22/politique-friction-du-mardi-22-octobre-2013-la-kludgeocratie-francaise-a-bricole-un-bien-triste-pays-par-bruno-bertez/)] de premier ordre, la reculade, et la déconfiture qui va avec, du pouvoir sur ce point vaut son pesant de cacahuètes. Quant au Parlement, que voulez-vous attendre des députés qui ne font qu'enregistrer les décisions prises par l’exécutif et qui déclarent, comme un député PS l'a fait sur Twitter: " Si on avait su que la fiscalisation des PEA et autres PEL était si compliquée à mettre en œuvre, on aurait mieux travailler le texte!!!" (Désolé, je n'arrive pas à remettre la main sur le lien). Quand on joue avec le feu, on finit par se brûler comme l'a appris à ses dépens Moscovici: http://www.dailymotion.com/video/x16e32j_nicolas-doze-humilie-pierre-moscovici-en-face-de-lui_news#from=embediframe. Et la vraie crise est devant nous!!!

Bonne journée

Écrit par : H. | 29/10/2013

Ben ouhaich.... Pour info, à ma connaissance, TOUS les fameux "portiques" sauf un seul, celui qu'on a vu à la TV samedi dernier, ont été détruits (vandalisés dira-t-on aussi) un par un... C'est dire ce qui se passe.
Il y a presque une semaine, notre blog-captain rappelait ce qui arrive rarement, le traditionnel rapport mensuel des Préfets dur "humeur du temps au pays.fr", qui a fuité il y a déjà deux mois, si je me souvient bien, qui annonçait parfaitement ce qui risquait d'arruver, et ce qui est arrivé.
-"Et la vraie crise est devant nous!!!" Nous dit le mystérieux "H". Je le pense aussi, et pas que depuis samedi!
"...Cette décision est en outre parfaitement *illégale*...."
"Le gouvernement a le devoir de mettre les lois à exécution..." rappelle aussi Mtre Gilles.
Ca, ce serait "normal" (si j'ose dire... ;-)) mais s'ils veut réellement le faire... Nous leur souhaiterons...
Bien du plaisir! Il semble bien que maintenant, ceci ne soit plus vraiment possible, quoi que nos élus voteront.
Là aussi, absence totale d'anticipation des évènements et de la moindre autocritique!
Et... Ca ne date pas de l'élection de Flambi. Lui, il est arrivé là pour "porter le képi!
(comme Pétain en 1945, soudain, TOUT, absolument tout ce qui s'était passé les 4 années précédentes, ce fut de sa faute, même et peut-être surtout, ce pour lequel il n'était pour rien... Qu'un type malin comme Flambi, assez pour passer devant tout le monde, n'ait visiblement pas pensé une seconde que ça pouvait lui arriver, ça aussi, ça me sidère!!)

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 29/10/2013

Une autre petite observation personnelle s'impose:
Sarkozy l'a échappé belle!! Lui, avec le capital d'antipathie dont il "bénéficiait", il risquait la guillotine!
Et oui... Souvenons nous un peu... En Novembre 2011, Flambi disposait d'une énorme avance dixit les sondages, une avance que Sarko grignota chaque semaine avec obstination et peu à peu, jusqu'en avril 2012! Deux semaines de plus et il passait devant! Ca aussi, ça me sidère... Collectivement, n'avons nous pas perdu la raison?
Et comme nous le savons bien ici entre nous, qu'il aurait fait exactement la même chose depuis un an et demi, à quelques choses près, c.à.d. en taillant encore et toujours plus dans les dépenses sociales, la colère collective serait probablement encore plus dangereuse... C'est dire que depuis plus de 10 ans, les gnous qui nous gouvernent, jouent avec le feu!
- Ras la caquette de ce système par lequel TOU les membres des cabinets de ministres se ressemblent toutes et tous et sortent des mêmes milieux sociaux et des mêmes "grandes écoles", ("sciences pipeaux" par exemple disait Mtre Gilles) qui ont de longue date prouvé un charlatanisme sans égal en Europe!
- Comment peut-on encore tolérer leur présence, même à un poste subalterne et voter pour des crases de meules pareilles?

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 29/10/2013

Si j'avais su qu'on rigolerait autant avec Hollande, j'aurais voté pour lui... !

Écrit par : incappucinolatass | 29/10/2013

Un jour, des amis Allemands m'ont demandé ce que c'était ce truc français bizarre:
- Les "décrets d'application"... ET oui, le pauvre français que j'étais le savait mais, il ne se posait pas la question qui portant s'imposerait, si on était plus nombreux en France à savoir "penser"!:
Doit-on rappeler qu'en Allemagne et ailleurs, quand un Loi est voté par la Chambre, ou les deux Chambres, elle rentre en application sans aucun décret et au plus tôt matériellement possible?
Et si jamais ça tarde, (ceci naturellement arrive parfois) le gouvernement et son administration doivent le justifier publiquement et dans les moindres détails! Là aussi, mais puisque on vous e dit et vous le répète sans cesse, en France on est en démocratie... (et où tout est bon pour "arrêter" une règle ou une loi qui dérange les plus influents)

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 29/10/2013

@inconnobaratinas.
Pour l'instant c'est en effet assez rigolo. mais tu rigolera moins quand ça va tourner fort mal!
D'autre part, le problème (me relire ici-même) C que les couillons qui votèrent pour Zébulon 1er nous auraient à coup certain emmenés dans une situation au moins aussi trash, mais sans doute aucun, beaucoup moins amusante...
Sarko ne m'a réellement fait rire qu'une seule fois, ce fut quand j'ai compris que ce n'était pas un canular, quand on a su qu'il fréquentait Carla Bruni... ;-)) Heureusement qu'elle était là, elle....

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 29/10/2013

L'idée du bonnet rouge est assez géniale,et voila un drapeau qui n'attend que des troupes et pas seulement Bretonnes ...

Écrit par : antimythe | 29/10/2013

Visiblement, le régime a peur... Très très peur, de la contagion entre régions entre bien d'autres choses...
Emission de TV "C dans l'Air". Ouf!! Il y avait Bernard Maris parmi les invités, ça change un peu le ton habituel...
Il me semble que la seule chance de se sortir de toutes ses impasses, pour François Hollande, ce sera de se débarrasser de M Ayrault et de la plupart de ses ministres.
Et au repas de ce soir, petite conversation entre intello, à propos de la révolte des "bonnets rouges" durant l'époque du Roi Louis XIV:
- Il y a une "certaine distance" entre l'autorité du Roi à l'époque et celle de notre Pdt! Ca ne rigolait pas avec les contestations à l'époque! Nous attendons les "dragonnades" pour remettre le clame en pays Breton...
- Et la révolte des "bonnets rouges", c'est arrivé pendant a guerre contre les hollandais... Ca ne s'invente pas!
- Peu après le règne de Louis XIV, durant la Régence de Philippe d'Orléans, il y a eu une autre révolte Bretonne. Mais là aussi, ça s'est fort mal terminé pour le meneur, le Marquis de Poncallec, dont je connais un des rares descendants.

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 29/10/2013

Finalement ce qu'il nous faudrait c'est une Thatcher à la française qui n'a jamais cédé méme au prix de quelques morts ou alors un gouvernement comme en ont les Grecs , les Espagnols ou les Portugais

Écrit par : monique gasc | 30/10/2013

Cette histoire d'écotaxe est un énormissime gâchis. Tout de même, le texte d'application contiendrait plusieurs milliers de pages. N'est-c e pas au moins un peu faire Kafka dans la culotte? Où va-t-on?
D'autre part, faire intervenir une entreprise plus ou moins étrangère de statut privée, censée être Italienne, pour collecter la fameuse taxe, à quoi ça rime et pourquoi pas "Bercy" au juste? Rien n'est claire dans cette histoire. Et...
Combien ça a coûté la construction de ces fameux portiques, en Bretagne presque tous détruits avant de servir? Que l'on se situe pour ou contre cette "écotaxe", on nage d'ans la mer de l'absurdité totale. Mais enfin aussi, pourquoi n'a-t-on là-bas "songé" à protéger que le dernier portique encore debout? ;-)) C'en est à se demander si quelque part chez les décideurs locaux, policiers entre autres, on n'a pas volontairement laissé faire. Ceci nous en dit long sur ce qui est parfois appelé "Autorité de l'Etat"... Non? Qui n'a pas compris?
- Et nous concocter collectivement une pareille daube, dans une optique qui à l'origine est IRREFUTABLEMENT nécessaire...
Ca, c'est réellement très fort. car tout de même, prélever une taxe sur les transports polluants pour financer de nouvelles infrastructures de transport "plus propres", sur le fond, c'est tout de même absolument et incontestablement nécessaire.
Mais nous cuisiner une pareille cuisine de gargouilloux comme on dit à bord des navires, à partir de ça, ceci nous en dit long aussi sur l'esprit de synthèse de nos brillantes élites, sorties de nos fabuleuses "grandes écoles", toutes et tous formatées à la pensée unique et obligatoire simultanément néolibérale et extrême-centralisatrice.
Et ça.... Ce n'est pas comme l'ultra-libéralisme "simple" devenu classique dans le monde, c'est absolument unique! C'est d'ailleurs peut-être ou probablement, la première cause du déclin français généralisé dont l'évidence est à présent de moins en moins contesté. On est là aussi, dans le constat obligé que le problème en France, il se situe au-delà même des deux concepts politiques "de tradition":
"Droite ou gauche" et libéralisme ou collectivisme. la vie est rarement simple...

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 30/10/2013

Ils ne sont pas guéris

Lebranchu: une taxe poids lourds selon les régions est envisagée
Le Parisien - ‎Il y a 18 minutes ‎

Écrit par : gilles | 30/10/2013

Monique aurait-elle perdu la tête ce matin? ;-))

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 30/10/2013

Tout ce qu'il faut pour l'autorité gouvernementale

L'Express - ‎Il y a 9 minutes ‎
La ministre du Logement Cécile Duflot a défendu le maintien des écologistes au gouvernement, tout en reconnaissant pour la première fois que la question "se pose",

Écrit par : gilles | 30/10/2013

La fin d'une longue prise d'otages

metronews - ‎Il y a 15 minutes ‎
Israël a libéré un nouveau contingent de 26 détenus palestiniens dans la nuit de mardi à mercredi.

Écrit par : gilles | 30/10/2013

Dommage qu'ils aient lâché prise, ils craignent pour leur emploi, mais c'était déjà trop tard.

Trop de poids lourds, trop d'agroalimentaire bas de gamme, trop de cochonneries en tout genre. Mieux vaut du chômage que d'abimer jusqu'à la corde une belle région dont la première ressource est tout de même le tourisme.

Par contre les bonnets rouges (ArmorLux comme les marinières), c'est très élégant.
Surtout sur une tête qui tombe dans le panier de la guillotine.

Écrit par : yesroll | 30/10/2013

Mille sabords! Et c'est une bretonne en plus.... ;-)) Enfin...
Samedi prochain, notre ami Christian Troadec le Maire de Carhaix et non de Morlaix*, il va participer à une nouvelle action forte pour lui remettre les points sur les "i" et les pendules à l'heure!!
(*autant pour moi et au temps pour moi ;-)) quand on écrit trop vite... )
Mais enfin!...
Avec ce que l'on sait du "comment fonctionne notre Etat français", qui a réellement et seulement cru même une seule seconde, que le "produit" de cette taxe allait réellement aller ailleurs, que dans le remboursement de dettes qui de toutes façons et à long termes, ne seront probablement pas remboursées?
(car ce n'est tout simplement plus possible, comme en Grèce, dont une forte partie de la dette fut annulée, sans faire beaucoup de pub sur ce fait... ;-))
Le simple et seul fait que la boîte privée en charge de faire fonctionner ce bazar devait en prélever environ 20%, ça il fut impossible de le cacher, ça devrait nous inciter à dire une bonne fois pour toute:
- Non à cette façon de "fonctionner"!
D'autre part, comment ce fait-il que dans les quelques pays où "ça se fait", la démarche de "l'écotaxe" y est beaucoup plus simple? Là aussi, aucune réponse aux questions...

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 30/10/2013

13ème mois de détention pour Harlem Désir à Solferino...

Écrit par : Mathaf Hacker | 30/10/2013

@Thierry
Ma téte va bien c'était juste une façon d'exprimer ma dfficulté à trouver une alternative crédible
@Yesroll
Le tourisme est une activité saisonniére surtout en Bretagne mais on pourrait peut étre encourager l'élevage breton à se convertir dans le bio .Pour ma part j'achéte ma viande directement à un éleveur certifié AB qui n'arrive pas à fournir tous ses clients tout en pratiquant des prix raisonnables à peine au dessus du poison industriel et pollueur qu'on vend partout

Écrit par : monique gasc | 30/10/2013

Un e autre donnée du sujet est plus qu'oubliée:
- A l'origine, quand fut conçu le grand projet des autoroutes en France, le principe des péage fut retenu, précisément pour fabriquer le financement des infrastructures à venir. Et qu'arriva-t-il? L'idée géniale de la privatisation des autoroutes, mis au point sous la direction de Dominique de Villepin durant l'été 2006 si je me souviens bien!
(en été il est toujours plus facile de "faire passer" les truc trash)
Là aussi, la bonne vielle recette, privatiser ce qui ramasse le pognon et faire payer les couillons qui n'ont pas la possibilité d'échapper aux taxes et à l'Impôt!
Toit le monde devrait l'admettre, il n'existe pas de société démocratique et en dynamique de progrès social et économique sans un système d'Imposition juste et efficace. Nous sommes arrivés fort loin de cet Etat là...
-"Payez mes frères, payez pour nous..." Disait Raymond Devos...
-"Pourvou qué ça doure..." Disait Laetitia Buonaparte, en s'inquiétant de la situation de son fils qui n'arrêtait plus de monter, pour ensuite redescendre en vrille et en flammes... Elle avait trop bien tout compris la brave Dame!

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 30/10/2013

http://www.superno.com/blog/2013/10/les-bonnets-rouges-et-les-sans-couilles/

hu, hu !

Un billet qui remet les priorités dans l'ordre

"Se plaindre de harcèlement fiscal, passer sa vie à tenter de se soustraire à l’impôt, c’est un sport de riches.
Un infiltré dans les réunions du “premier cercle” de l’UMP avait été effaré de voir que c’était leur seul sujet de conversation. "

Écrit par : Denis | 30/10/2013

Toujours SuperNo

"Rappelons pourtant que le but de la fiscalité écologique est de réorienter l’économie vers les pratiques vertueuses au détriment des plus polluantes qui menacent la planète à court terme, en taxant les secondes pour subventionner les premières, dans une démarche fiscalement transparente."

Facile à dire, mais difficile à réaliser...
Surtout quand on voit combien les secondes ont des relais et des moyens financiers considérables à tous les niveaux de décision.

Écrit par : Denis | 30/10/2013

Ce qui est toujours étonnant avec le PS.fr au pouvoir, C la capacité à retomber régulièrement dans une "dynamique" pour le moins, réactionnaire; avec cette histories, nous sommes là en plein dans le vieil aphorisme:
-"Trop d'impôts tue l'impôt"!
Et le problème c'est aussi que si cela peut sembler en première écoute tout à fait ringard, c'est aussi hélas une réalité incontournable, comme les Lois de la Physique! La gravitation par exemple.
-"La physique est une science extraordinaire, elle vous permet de tout calculer. Par exemple si vous tombez du haut d'une tour, vous pouvez calculer votre vitesse instantanée en touchant le sol. Il est donc évident qu'un choix judicieux de la tour vous permettra d'obtenir n'importe quelle vitesse..."
(non, C pas Pierre Dac, c'est de Stephen Leacock, humoriste Canadien, années 1900... ;-))
Il reste évident que si on fait payer les gens presque tout ce dont ils disposent, ils risquent de ne plus pouvoir travailler autant, donc se retrouver toujours moins capables de payer leurs impôts! Même avec un consentement, aujourd'hui incertain. ;-)) La faute à qui?
Là aussi, le chômeur non ou mal indemnisé, n'a pas les moyens nécessaires pour se déplacer, téléphoner, entretenir sa voiture ou même le bon look de celle-ci et de sa tenue vestimentaire. avec cela, il doit pourtant continuer à faire bonne figure! C'est ainsi que nombre des intéressé(e)s restent au chômdu des années et...
Que la presse nous sussure régulièrement que s'ils ne trouvent pas de job, c'est parce qu'ils sont cons!
Toutes ces circonstances entretenues parfois volontairement avec cynisme par un patronat qu'on laisse tout faire, croyez-vous que nos brillantes élites soient encore capables de le comprendre?

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 30/10/2013

Quelques chiffres
Le nombre de foyers fiscaux a augmenté de 37,1% en près de 10 ans. Ainsi, en 1991, 14,3 millions de foyers devaient s’acquitter de l’impôt sur le revenu. Ils étaient 19,6 millions en 2010. Mais tous les foyers ne paient pas forcément d’IR. Sur les 36,6 millions de ménages, seulement un peu plus de la moitié a été soumise à l’imposition en 2010.

Le nombre de foyers redevables à l’ISF a été multiplié par quatre entre 1990 et 2010, et a atteint cette année là 593.877 foyers. Les plus aisés se sont acquittés en moyenne de 6.090 euros d’impôt sur leur patrimoine. Les régions Ile-de-France, PACA et Rhône-Alpes concentraient plus de la moitié des foyers soumis à l’ISF, représentant, à elles trois, deux tiers des versements réalisés

Entre les riches qui ont les moyens légaux en France de payer le moins possible et qui bénéficient de la libre circulation des capitaux pour optimiser leur capital et les pauvres qui ne payent pas d'IR Il reste une frange de la population qui paye plein pot et pour qui : trop d’impôts c'est trop

Écrit par : antimythe | 30/10/2013

@Monique: Ouf! javais bien pigé. Ca méritait une petite confirmation.
"... c'était juste une façon d'exprimer ma dfficulté à trouver une alternative crédible..."
Nous avons tous du mal à l'imaginer, cette nécessaire alternative crédible!
L'Etre humain étant ainsi fait, sans avoir un Etat vrai et fort, qui sait entretenir une dynamique de progrès culturel, économique et social, la nature ayant horreur du vide, la Loi du plus fort s'installe toujours à sa place! Et c'est en train de nous arriver, tout simplement, même si trop de monde a du mal à le comprendre.
je me souviens (service militaire) d'un Amiral qui faisait un petit discours, avec un peu d'humour pour prouver qu'il savait ne pas toujours se prendre trop au sérieux:
-"La hiérarchie est comme les étagères, quand c'est trop haut, ça ne sert plus à rien! mais on ne peut pas réellement se passer des étagères..." L'autorité naturelle est donc une chose nécessaire, mais trop n'en faut!

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 30/10/2013

Ce que je me crois autorisé à penser :

1. L'écotaxe est justifiée si elle consacrée à rechercher, mettre en oeuvre ou faciliter l'accès à de nouvelle sources d'énergie propre.

2. Un taux d'écotaxe (par exemple 3%) peut être jugé raisonnable et imposé à l'ensemble de la population si on diminue la TVA classique d'un volume équivalent.

3. L'écotaxe qu'on nous propose ici n'en est en fait pas vraiment une. Je crois comprendre qu'il s'agit juste d'une formule pour imposer aux compagnies de transport, notamment étrangères, de participer à l'entretien du réseau autoroutier public (quand pour la part du réseau concédée à des compagnies privées tout le monde acquitte déjà un droit de péage). La Belgique et la Suisse ont trouvé une autre solution: la vignette annuelle pure et dure.

4. J'ai du mal à comprendre l'arithmétique de cette taxe :

Produit attendu : 1200 M€
Coût de perception : 800 M€ (et délocalisé, en plus)
Cout des portiques : ? (entretien, renouvellement, dégradations)
Il y a fort à parier que dès le départ cette taxe aurait coûté plus que rapporté.

Bon, ok, il est possible que je n'aie vraiment rien compris.
Là, ce serait plutôt sympathique de me le signaler.

Écrit par : Phil | 30/10/2013

Parmi les sociétés chargés de percevoir la taxe figure en bonne place la SNCF ...Laquelle SNCF est au travers de l'une ses filiales le plus gros groupes de transporteur routier français,chercher l'erreur...L'éco taxe a l'origine,devait avoir un double effet:Décourager le transport autoroutier et permettre le ferroutage et le transport maritime...sauf que en ce qui concerne ces deux objectifs,rien n'est prévu,ni même évoqué comme objectif...Alors le gvt a fait de l'ecotaxe l'outil financier de l'entretien des routes,c'est ce qu'il appelle faire des économies ...Maintenant pourquoi ces portiques,les autres pays Européens ont fait plus simple et donc d'un rapport immédiat plus important et sans grand investissement....,il y a bien une "bonne" raison,pour que l'on investisse dans des infrastructures aussi couteuses on parle de 800 millions ??...comme par exemple un jour taxer tout ce qui roule ????A vouloir jouer malin

Écrit par : antimythe | 30/10/2013

Super commentaire de Superno , exactement ce que je pense mais que je serais bien incapable d'exprimer aussi bien!!!

Écrit par : monique gasc | 30/10/2013

Pour les otages, il n'y a pas eu de rançon. Juste le versement d'une subvention de fonctionnement de 25 millions € à AQMI.

Le gvt est percé de toute part : on sait tout en qq heures.

Écrit par : gilles | 30/10/2013

Sur l'écotaxe, le gvt sombre car il a eu peur de violences graves, et d'une extension.

Le génie de Droite Valls avait décrit comme menace pour la République les "salafistes" qui avaient manifesté à visage découvert devant la télé et c'était tous faits gentiment controler par la police.

Là, devant les petits patrons bretons, il a carrément fait dans son froc. Pas de doute, ce mec a un destin

Écrit par : gilles | 30/10/2013

Il sera le dernier président de la Vè République ..?

Écrit par : Denis | 30/10/2013

@Denis pose "la question qui tue"!
"...Il sera le dernier président de la Vè République ...?" On doit l'espérer car ce système est de plus en plus dangereux.
Et voici une fois de plus, la limpidité habituelle du régime!
La fameuse rançon qui a peut-être été payée pour libérer les otages et le sujet tabou entre les tabous:
- L'inégalité de traitement entre les intéressé(e)s. Ca fait longtemps que je le soupçonnais:
Ceci commence à être avoué plus ou moins clairement, se confirme peu à peu un fait "simple" et cruel, il vaut mieux faire partie du staff d'un "grand groupe" pour avoir des chances réelles de se faire libérer dans un délais pas trop long...
Par contre, être un "total quidam" sans personne de plus derrière soi que l'Etat de sa Nationalité, ça peut compliquer votre problème...
(si en plus vous avez commis une lourde imprudence à l'origine de votre enlèvement, c'est le cas de l'un d'eux, là c'est réellement dur-dur...)
- Bon, je sens la fébrilité du blog-captain avant de lire la frappe du matin (suis présentement Firefox et hors-ligne):
- La prochaine capitulation de Flambi sera-t-elle "au service du foot-ball"? Ce matin j'ai entendu un journaliste de France Culture déclarer qu'il ne peut plus se permette la moindre reculade... ;-))
Peut-être bien que oui, peut-être bien que non... Mais le terrible humoriste Belge qui remplace Sofia Haram sur France Inter le matin, vient de déclarer à son tour que pour sa reconversion à venir Flambi pourra songer au spectacle "transformiste". Et oui:
- Il n'a pas son pareil pour effectuer simultanément deux gestes complexes, retourner sa veste et baisser son froc. Je ne pensais pas qu'un Belge pouvait être encore plus cruel que la méchante Sofia...

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 31/10/2013

@ Phil,

Si ça peut vous aider à comprendre le merdier mis en place par la gauche et la droite sur ce dossier :

http://www.bastamag.net/article3465.html

Le coût de la perception était estimée à environ 20% du montant total des taxes collectées (ce qui est gigantesque).
Le contrat fait 5000 pages... Bon courage ;-)

Et s'il est annulé, Ecomouv pourrait obtenir jusqu'à 800 millions d'€.

"Sur un total de 1,2 milliard d’euros collectés [annuellement], environ 280 millions d’euros [par an] sont consacrés à la rémunération du prestataire privé qui assure le recouvrement.
Soit 23 % !
A titre de comparaison, ce pourcentage ne dépasse pas 1,2 % pour l’impôt sur le revenu "

Comme quoi : le secteur privé n'est pas automatiquement moins coûteux et plus efficace - comme le répètent inlassablement certains cabris néolibéraux installés sur leur trône idéologique ;-)

Écrit par : Denis | 31/10/2013

Ca aussi c'est sûr, le secteur privé n'est pas automatiquement moins coûteux et plus efficace, cette affirmation est sans doute l'une des plus stupides de toutes celles qui sont malheureusement souvent acceptées comme évidentes. Comme le fait que plus on est "haut diplômé" plus on serait compétent et apte à diriger ou gouverner. L'expérience prouve trop souvent que ces deux "suppositions" sont d'une stupidité imposante!
Même si par ailleurs, cela peut aussi arriver. Certaines entreprises privées fonctionnent fort bien, beaucoup mieux que la SNCF, tout le monde le sait! Mais ceci peut faire oublier à des gens à l'esprit étroit que ce n'est pas le seul fait d'être de propriété privé ou collective, qui fait la différence!
- Notre pays vit en permanence sous la direction d'une inquiétante doxa idéologique admise par presque tout le monde:
Comme en Union Soviétique à l'époque où elle partait "en vrille", certains pensaient que c'était parce qu'elle ne mettait pas assez en ouvre les dogmes communistes, ou qu'elle le faisait trop! En fait et réalité, ce fut probablement "la façon de le faire", qui posait un réel problème, pas le trop ou pas assez!
Aujourd'hui, on retrouve TOUJOURS la même SOTTISE mais avec l'ultra-libéralisme, ils demandent toujours plus de dérégulation et de liberté pour les entreprises, alors qu'en réalité c'est cela la première CAUSE de TOUS nos problèmes...
Ce qui pourrait avoir un jours pour effet, de recommencer un jour futur à trop "encadrer"... Idiotie et dogmatisme...
- C'est de cela que souffre maintenant la Bretagne, au-delà de la concurrence étrangère déloyale qui lui est imposée et S'il faut arrêter ça d'urgence, ça ne suffira pas.
Entre la chute des Telecom d'Alcatel, (mauvaise gestion récurrente depuis... En fait, depuis sa privatisation!) les déboires du secteur de l'agro-alimentaire et la réduction des activités militaires, le pays Breton est actuellement coincé aussi par les taxes, qui sont un problème qui cache tout le reste depuis une semaine!

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 31/10/2013

Denis,
Merci pour la référence. Je ne connaissais pas Bastamag.
J'ai lu l'article, je ne lirai pas 5000 pages de contrat. Par contre, cette taxe et son mode de recouvrement ont été initiés par la droite classique, et continués avec un suivisme admirable sans critique ni dénonciation par la gauche aux affaires. Une puce me souffle à l'oreille que les commissions exorbitantes de recouvrement pourraient être, non pas rétroversées en France, bien sûr, mais conservées en lieu sûr et utilisées au bénéfice de telle ou telle campagne en cas de besoin, après avoir fait, d'une caisse de compensation à une banque, d'une banque à un paradis, etc, le tour complet de la terre.

Écrit par : Phil | 31/10/2013

Si le gvt ne sait pas où il en est, tout est différent pour le patron d'Ecomouv'

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/10/31/ecotaxe-le-contrat-avec-l-etat-francais-devra-s-appliquer_3506566_3244.html

Écrit par : gilles | 02/11/2013

Ce matin en écoutant la radio, ça nous arrive à toutes et tous, j'ai entendu parler une fois de plus de la trop fameuse "impuissance des politiques" avec comme d'habitude ou toujours, la même résignation mélancolique et débile à la fois.
Il fut fort utilement à cette occasion aussi rappelé que les fameux "couacs" en série dans le gouvernement entre ministres et tous les soupçons d'incompétence qui vont avec, ça ne date pas de Mai 2012!! C'était déjà le cas avec l'équipage infernal de Sarkozy, qui a actuellement le culot incroyable de mitrailler l'ambulance et même, d'essayer de flinguer le mauvais pianiste.
- Cette incompétence doublée par l'incohérence alliée au décalage incroyable entre les propos tenus et les promesses toujours non tenues, avec et toutes les réalités vécues par les gens qui ne sont pas "bien nés" donc protégé par le système de cliques au pouvoir, c'est UNE CONSTANTE POLITIQUE depuis plus de trente ans!
Il me semble que nous sommes arrivés au point de rupture, ou pas très loin... Il y en a toujours un, c'est trop souvent oublié. Les "cavapétistes" sont peu à peu en train de prendre la tête d'un mouvement qui vise enfin à renverser la table et changer les règles du jeu idiot qui est le nôtre, même s'il est encore de fait hélas, obligatoire!
- Le propos dominant depuis plus de trente ans c'est:
- Dérégulons tout.
- Transformons toutes les activités en les mercantilisant de façon forcenée et systématique.
- Mettons tout et tout le monde en concurrence libre et non faussée (là, tous les bateleurs de foires polytocards ont su jouir!)
- Laissons se transformer nos sociétés "économie de services" et abandonnons aux autres toutes l'Industrie lourde et tout ce qui va avec. Maintenant qu'on se retrouve en économie "invertébrée" (disait ce matin une patronne en accord avec moi) la panique commence à venir. Il serait temps!

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 02/11/2013

Et oui, ces gens font n'importe quoi et le patron d'Ecomuv, il aurait bien tort de se gêner et de ne pas plumer la volaille... ;-))
Pourquoi cette impuissance? Pour que "le politique" retrouve unee prise sur les évènements en Economie, ya pas 36 solutions!
- IL NE FAUT SURTOUT PLUS SACRALISER CA! (clic mon nom) Bousculons les tabous.
Charles De Gaulle le faisait souvent, C comme cela qu'il a su laisser un bon souvenir.
"Le triomphe de la cupidité" dénoncé par Joseph Stiglitz (prix Nobel, mérité celui-ci, ça n'arrive pas toujours ;-)) dans un livre, il faut le détruire et redistribuer les cartes.
- Le droit de propriété sans limite des entreprises ou en immobilier, il doit être remis en cause, sinon, on ne s'en sortira jamais! On ne doit plus prendre comme "équivalent" ni comme un droit sacré, la propriété des actionnaires, comme celui du gars qui a bossé toute sa vie pour se payer sa maison...
Raconter au gens "ils vont tout vous prendre", c'est un propos malhonnête!
(conçu pour continuer à tout VOUS prendre!)
- Les Entreprises qui se conduisent mal, en institutionnalisant par exemple le harcèlement, les flux tendus et le saccage autour d'elles, elle doivent être SAISIES, démantelées ou nationalisées, puis leurs dirigeants doivent aller à leur place, en Cour d'Assises!
- Sacraliser le patriarcat le plus réactionnaire et la sexualité de la même façon, ça aussi, ce n'est pas une voie vers le progrès. Qui oserait encore prétendre le contraire?
- Et sacraliser par dessus tout la religion, quelle qu'elle soit, surtout quand c'est cumulé avec les autres vices cités ici, c'est une cause certaine de guerre entre nous ou contre les autres. Remettons la religion à sa place, dans la sphère privée!
Et... Loin des sujets économiques. Car on l'a vu, pour tout détruire, ce mélange fonctionne fort bien partout!
- C'était, le quart d'heure philosophique du week-end chez moi.

Écrit par : Thierry BRESSOL R/O | 02/11/2013

Quel énorme gâchis que cette écotaxe!
Combien aurait rapporté une taxe de 0.10€ par litre de gazole? Et cette taxe n'aurait-elle pas été la plus juste application du principe pollueur-payeur?
On aurait sûrement pu trouver d'autres moyens de collecte déjà existants, sans encore investir des millions dans l'installation et la maintenance d'une nouvelle infrastructure de contrôle.

Écrit par : jofi | 24/11/2013

Écrire un commentaire

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu