Avertir le modérateur

343 salopards qui ont des soucis de poireau

Please-make-the-stupid-people-shut-up.jpgC’est une femme, Elisabeth Levy, couronnée en 2013 par un Y’A Bon Awards pour l’ensemble de son œuvre, rédactrice en chef de Causeur – un véritable foyer microbien – qui est la cheville ouvrière de la bouse puante… que publie Causeur : « Touche pas à ma pute ». Nul, affligeant et grave.

Voici les premiers signataires : Frédéric Beigbeder, Nicolas Bedos, Philippe Caubère, Marc Cohen, Jean-Michel Delacomptée, David Di Nota, Claude Durand, Benoit Duteurtre, Jacques de Guillebon, Basile de Koch, Antoine (le chanteur), Daniel Leconte, Jérôme Leroy, Richard Malka, Gil Mihaely, Ivan Rioufol, Luc Rosenzweig, François Taillandier, Eric Zemmour.

Ces mecs (au sens génétique) tentent le grand coup de la liberté, avec des références d’ados attardés. Des petits, qui n’assument rien : il ne faut pas toucher à « leur pute », mais ils sous-entendent aussitôt que, peut-être, ils ne sont pas « allés à la pute…» Quelle misère.

Bien sûr, nos 343 salopards, à la tête effroyablement vide et aux couilles fantastiquement pleines, sont de braves garçons : « Nous n’aimons ni  la violence, ni l’exploitation, ni le trafic des êtres humains. Et nous attendons de la puissance publique qu’elle mette tout en œuvre pour lutter contre les réseaux et sanctionner les maquereaux ». Admirez la puissance de l’analyse…

Avec une telle prémisse, on sent que ça va voler haut loin : « Nous aimons la liberté, la littérature et l’intimité. Et quand l’Etat s’occupe de nos fesses, elles sont toutes les trois en danger. » Avant l’expression de ce désarroi : « Aujourd’hui la prostitution, demain la pornographie : qu’interdira-t-on après-demain ? » D’où le cri final, extasié : « Touche pas à ma pute ! » Tout ça pour ça...femme,prostitution,médias

Alors, deux remarques.

L’appel des 343 salopes était un acte de courage de la part de femmes, qui en 1971, affrontaient la réprobation morale en reconnaissaient avoir eu recours à l’avortement, et la répression pénale car l’avortement était une infraction, régulièrement poursuivie. C’était un combat essentiel, qui allait préfigurer l’affirmation des droits de la femme. Là, les ados de la mère Levy ne craignent rien : pas de loi pénale, et en plus, planqués derrière des formules alambiquées, ils n’osent même pas revendiquer franchement leur recours aux relations sexuelles tarifées.

Ensuite, le « touche pas… », c’est la logique pourave de SOS Racisme : l’autre n’existe pas sans moi, et je suis son mentor et sa référence sociale. Impossible d’admettre l’égalité. Le pote, la pute, ne parlent pas, et n’ont d’ailleurs rien à dire, car le gentil protecteur-dominateur le fait pour eux. Vraiment un sale truc de sales mecs. Des mecs n’ont aucun respect, pour eux-mêmes, et surtout pour les femmes.

Morgane Merteuil, du Syndicat du travail sexuel (Strass), leur a d’ailleurs bien répondu : « Nous ne sommes pas vos putes ».

Le drame pour la société – car c’est un drame – c’est que ces ahuris squattent les médias et les plateaux télé, et font tous les jours des ravages dans la société avec leur discours aussi divers qu’avariés.  

ngbbs4973bd414c3b4.jpg

Commentaires

  • C'est drôle d'entendre les cris d'orfraie des dames chaisières de la gauche .

  • Tout se vend et tout s’achète,et a moins de changer cette règle universelle,la loi Bambi n'est qu'une hypocrite expression de cette furia socialiste du monde meilleurs....La prostitution,la pornographie et tout ce qui touchent au sexe fait commerce,avec ses réseaux mafieux internationaux,sa misère humaine...Cet appel est indécent,mais la loi l'est tout autant ...Faire croire qu'a l'heure d'internet ,du portable,les réseaux mafieux ne vont pas trouver les moyens de faire fructifier leurs "capital" au nez et a la barbe des autorités est débile...Bien entendu celle qui "exercent dans les conditions les pires :l’abattage,seront toujours victimes,un peu plus discrètement ,un peu plus cachés,surveillés...Mais la bonne conscience de notre sinistre sera sauve....Comme pour la drogue le combat,se situe dans la lutte contre les réseaux,tout en sachant que la aussi l'argent est l'arme fatal...Beigbedei et c° n'apporte rien a ce débat,même pas l'humour revendiqué

  • bien dit ! C'est vraiment une idée de con!
    et puis même si le titre est déjà très maladroit, voire insultant vis à vis des nanas de 71, il est aussi très ridicule si on compte les signataires (30 quéquettes, à tout casser). En principe on signe d'abord puis on compte et enfin on proclame! Là ça fait vraiment GROSSE IDEE de comm' complètement hors de propos sur une idée de merde que personne ne partage.
    Quant au fond, je ne vois pas ce qui peut alarmer les clients, il y aura toujours des gens prêts à payer pour ça et d'autres prêts à le faire pour du fric, c'est une activité qu'aucune puissance ne peut encadrer car elle relève du discret, du furtif, que ce soit par volonté personnelle ou par la contrainte, financière ou mafieuse. On va pas poster des cameras et des patrouilles sur tous les trottoirs de France, et on ne remarque déjà même pas tout ce qui s'organise en "camouflage" (hotels, soirées privées VIP, à domicile, universités...). Bref ce "cri" est ridicule.
    Espérons en revanche que l'exploitation humaine soit, elle, un jour éradiquée.

  • Il reste encore des naïfs pour ne pas comprendre que tant qu'il y aura des femmes il y aura de la prostitution ?
    J'ai connu dans les années 2090 la dernière femme au monde. Elle vendait ses charmes à un prix tel que sa fortune était équivalent au PBN de la Russie !

  • Faut il accorder quelque importance à une bande d'intellectuels foireux ?
    Je ne crois pas, mais il faut dire tout de même que l'idée d'interdire la prostitution est assez débile, c'est comme interdire la drogue, on connait les effets réels de toute prohibition.

  • Ah!! Ayant posé mon 1er commentaire en étant encore "off line", je n'avais pas encore vu ça.
    Ben oui. Ils ont des problèmes avec le poireau, sans aucun doute.
    Et maintenant, nous avons dû subir le "manifeste des 243 salauds", qui se veut une réponse intelligente (on aura tout entendu depuis quelques années, ça s'est dit) à un autre manifeste d'un tout autre temps:
    En fait on nous a imposé le manifeste de 243 vieux réactionnaires crapuleux qui souhaitent ouvertement pouvoir disposer librement du corps d'autrui, sans aucune limite autre que leur pognon, la toute première de leurs "valeurs".
    - C'est en matière de civilisation et de hauteur de vue, tout à fait à comparer avec le manifeste des 243 très mauvaises filles de tous les âges, qui au début des années 1970 osèrent avec un courage exemplaire, poser sur la table le terrible problème des avortements clandestins et celui du Droit élémentaire (mais encore contesté en 2013) de chacune à disposer de son corps...
    Là aussi, qu'on fasse autant de pub à une telle déclaration, ça nous renvoie un triste reflet de l'image de notre société, plus que souffrante. Si la société est malade, c'est bien parce que eux, à commencer par ces 243, le sont réellement, et grave...
    - D'autre part, je suis peu surpris de retrouver ici certains noms.... No comment, what else?
    - Je pensais qu'on avait touché le fond avec Marcela Yacube et DSK. Mais comme le disait Felag:
    -"Nous quand on touche le fond, on creuse!"

  • Toutes les organisations qui travaillent auprés des prostituées savent que la grande majorité ne sont que des esclaves stricto sensu.Les mouvements divers des travailleuses du sexe( qui est un bel oxymore) sont le plus souvent soutenus par les proxos de ces dames.Je propose que tous ces signataires encouragent vivement leurs filles , leurs fils , leurs méres , leurs soeurs à se prostituer puisque c'est si bien.Et qu'ils le fassent eux méme , qu'ils aillent se faire sodomiser plusieurs fois par jour jus qu' au moment ou ils devront se mettre un tampax dans leur sphincter définitivement relaché.Poursuivre les clients c'est comme poursuivre les clients des dealers , la seule solution c'est de frapper fort les proxos en les privant de leur fric et de leur liberté.Que cherchent les pauvres types qui ont recours à la location d'un corps ? un rapport sexuel de domination qui ne remettrait pas en cause leur sacro sainte virilité , leur trouille de ne pas avoir d'érection ,leur peur des femmes .Que souhaitent ces gros cons de signataires ? Qu'un jour des parents préoccupés par l'avenir de leurs enfants leur propose le tapin comme solution?ça se fait déjà dans les pays ou la pauvreté ne laisse pas d'autre choix .

  • Désolé, mais l’hypocrisie face à la prostitution, ce n'est pas le sujet.

    De plus, il ne faut pas raconter trop d'histoires. Vis à vis de la prostitution, il y a toujours ce discours à deux balles qui met en avant le mythe et la liberté, alors que dans la vie de 2013, la prostitution est avant tout l'exploitation.

    Ce sont des femmes et des hommes - et des enfants encore beaucoup trop souvent - qui se résignent à subir les assaults de mecs car ils n'ont pas eu d'autre solution.

    Loins des fantasmes littéraires de nos 343 abrutis, la réalité criante est la prostitution de femmes comme moyen de survie, comme pour les étudiantes ou les étrangères.

  • Mille sabords! Me relisant, je remarque que... J'ai ramé à côté de ma barque et marché à côté de mes pompes ce matin:
    - 343 et non 243, bien sûr... ;-))
    Ceci dit, leur nombre importe peu, ils ont (trop) nombreux, c'est cela l'important. Et en effet, ces "mecs" n’ont aucun respect pour eux-mêmes, mais surtout pour les femmes. Et s'ils ont des problèmes avec leur poireau et la télécommande pour s'en servir à partir de ce qu'il y a entre leurs deux oreilles, c'est beaucoup plus grave que les petits soucis, que j'ai parfois avec les nombres... ;-))
    Oui, j'étais médiocre en math et le calcul mental rapide, il a fallu que je passe mon brevet de pilote privé pour m'y mettre réellement... Nous avons tous nos petites insuffisances et savoir les assumer, c'est bien.
    Par contre, ce que ces 343 sordides réactionnaires ont en la matière, ce n'est pas de l'insuffisance. C'est une tare! En fait, ce qu'ils ont en réalité c'est surtout "de la suffisance".
    C'est sûr, la liberté d'expression c'est bien! Mais s'il est un cas où la liberté des uns doit savoir se limiter où commence celle des autres, c'est bien celui-ci, la "liberté" de ces 343 salopards de dire de terribles horreurs le plus souvent dans les médias et aux heures de grande écoute... Oui, c'est trash et ultra-trash.
    Et la complaisance du monde médiatique envers ces individu(e)s, c'est peut-être ce qui me choque le plus.
    Nul ne saura avant longtemps, nettoyer efficacement le contenu de ce que certains et certaines d'entre nous ont entre les deux oreilles, avant que le pire ne s'y développe à partir de l'adolescence. On ne sait d'ailleurs pas même si cela serait souhaitable. On s'ennuierait sans Elisabeth Levy, ses copines et ses copains? Je n'en suis pas sûr.
    Moi aussi, ça m'a énervé hier soir...

  • D'autre part (remarques de Monique) effectivement, dans un pays où il devient comme au Brésil dans les années 1970/80 de plus en plus courant que des étudiantes (ou des étudiants)* se prostituent pour pouvoir payer plus facilement leur logement et les frais de leurs études, toutes ces crasseuses complaisances du monde médiatique envers ces odieux personnages sont en plus TRES dangereuses.
    (*autrefois, les étudiant(e) faisaient le "pion" dans les lycées et collèges, avec un statut à la fois modeste et confortable. Ce statut des pions fut supprimé "sous Jospin", encore le progrès social avec le PS au pouvoir! Rappel: Ils étaient nombreux et toujours omniprésents, ce qui facilitait à peu de frais et efficacement l'ordre dans les établissement!)
    Quand un "docu" TV montre une étudiante qui se prostitue, on montre celle avec qui "ça se passe bien" et sans "galère", sans d'ailleurs qu'il soit possible de savoir si c'est réel, mais "pas souvent" les cas où celles-ci font une très mauvaise rencontre, parmi les clients...
    Là, tout peut arriver, à commencer par le cas où le gars se tire sans payer... ;-))
    C'est moins grave, mais tout de même...
    Tout le monde n'a pas le coffre ou l'opportunité comme Miss Nassifatou Dialo, de niquer profond et punir les gros clients pas délicats!
    D'autre part, Mtre Gilles est je le vois, aussi un "admirateur" d'Elisabeth Lévy. Ahhh... Celle-là aussi. Enfin. Elle ne réussira pas à me rendre misogyne, encore moins que Mrs Thatcher. ;-))
    Miss Lévy est également très connue pour "bouffer du palestinien" à chaque repas, et de savoir bien féliciter les cuisiniers...

  • S'ils ont des filles, ces pères leur souhaitent-ils ce beau métier de liberté ?

    Ce sont vraiment des sales types, des violents, qui ont besoin de "leur pute" pour se faire rincer la tuyauterie quand ça leur prend leur petite tête.

    Yesroll, je crois qu'il ne faut pas négliger ces nullards, car hélas ils ont eu rôle considérable dans la création de l'opinion.

  • @Yesroll.
    Oui ce sont des intellectuels foireux, la liste des qualificatifs qui leur conviennent est longue comme le Mississipi ou le Danube. Mais il faut hélas leur accorder de l'importance. Ils sont dangereux par leur lourde présence dans les médias et l'influence possible. On trouvera toujours des petite têtes pour trop les écouter et pire, les croire.
    Derrière leurs "fines analyses" comme dit le blog-captain, au-delà d'un bien triste esprit, se cachent (mal en réalité) aussi le culte du veau d'or, l'Argent mais aussi celui de la loi du plus fort, tout simplement.
    - Peut-être aussi cachent-ils le culte du mensonge pervers:
    Comme Marcela Yacube, ces gens se disent et se proclame "libertins" ou même "libre-penseurs". (là, C le bouquet!)
    Tordre le sens des mots, c'est comme pour la "télé-réalité" (où tout est scénarisé à l'avance, même le type de culotte que doivent porter les "opératrices") devenu une des plus graves habitudes médiatiques:
    Les relations entre vrai(e)s libertins et libertines, sont SANS VIOLENCE NI CONTRAINTE, ni RAPPORTS d'argent entre les partenaires.
    Mais ça, c'est sûr aussi, pour les personnes incapables d'obtenir quoi que ce soit sans passer par le pognon, c'est sans doute très difficile à comprendre!

  • Ah! Le second visage du problème se situe peut-être dans le fait que les dirigeants du "monde médiatique" ont la même mentalité et ceci, est encore plus grave. C pourquoi on peut voir "des Zemmour" à la TV par exemple, même s'ils n'y ont pas leur juste place.
    Nous retrouvons là le même "sujet" qu'en matière économique et sociale, le fameux proverbe Chinois
    -"Le poisson commence toujours à pourrir par la tête..."

  • Je ne crois pas qu'on puisse séparer ce manifeste de ce qui le sous tend .Que la liberté revendiquée par les signataires ne se fait qu'au dépend de la servitude de celles et ceux qui se vendent contraints et forcés .Et que ce qu'ils souhaitent c'est LEUR liberté de les exploiter à l'envi .Sauf que s'agissant de sexualité on ne peut séparer les causes des conséquences : se prostituer c'est renoncer à avoir une vie sexuelle épanouie , c'est mettre en péril une des données fondamentales de la vie humaine .C'est pourquoi je propose que ceux qui veulent louer des corps aillent louer le leur afin de mesurer les conséquences dévastatrices de ce type de "travail".

  • Moi je veux bien signer la tribune lancée par Elisabeth Levy si elle me fait une pipe et se laisse prendre par derrière - je paierai quelque chose en plus (en plus de ma signature) :D

    Plus sérieusement, c'est le même problème qu'avec les drogues.
    Je prône l'abolitionnisme et non pas la prohibition. Pour en finir avec des sujets comme les addictions ou la prostitution (d'ailleurs, la seconde ne relève-t-elle pas de la catégorie des addictions ?), il faudra beaucoup de temps et de moyens financiers, intellectuels ainsi qu'un large consensus populaire.

    1) D'abord légalisation sous contrainte et contrôle étatiques.
    Je m'explique : comme en Belgique pour la prostitution, en Hollande pour les drogues, une grande majorité des "consommateurs" doivent être orientés vers des "points de vente" autorisés et contrôlés par l'Etat.
    2) Ensuite, prise en charge des problèmes par les services sociaux, les associations (qui existent déjà mais qui ne peuvent pas travailler sérieusement dans l'ombre de la délinquance).
    3) Parallèlement, répression sévère et systématique des réseaux mafieux qui poursuivent dans la délinquance (et qui seront réduits à une portion congrue, notamment à cause de l'énorme perte de moyens financiers ; puisque leurs clients ne seront plus les leurs : ils iront dans des structures légales qui, elles, paieront cotisations sociales, taxes etc.).

    Tout cela demande : la fin de l'hypocrisie collective de la société ; une politique publique qui ne serait pas fondée sur une "morale d'Etat" et clientéliste. Politique publique qui serait très claire, stable dans le temps et dotée de moyens effectifs.
    Loin de la prohibition inefficace (les chiffres et la réalité parlent d'eux-mêmes), l'abolition des ces comportements viendra naturellement.

  • Finalement, dans ce billet, on critique un comportement légal (car s'ils sont vraiment allés aux putes, ils n'ont pas enfreint la loi française qui l'autorise) au nom d'un principe moral (aller aux putes c'est mal).

    Qui de la Loi ou de la morale doit prédominer ?
    J'aurais tendance à dire que la morale est supérieure à la Loi car :
    - Lorsque la Loi n'est pas conforme à la morale, on change la Loi. C'est exactement ce qui se passe ici, on change une loi immorale sur la prostitution.
    - Lorsque la Loi nous ordonne un comportement immoral (par exemple dénoncer les Juifs, les immigrés, les putes, ...), on n'y obéit pas (à moins d'être un sociopathe).

  • @monique gasc : Vous dites "Je propose que tous ces signataires encouragent vivement leurs filles , leurs fils , leurs méres , leurs soeurs à se prostituer puisque c'est si bien.Et qu'ils le fassent eux méme".

    Encourageriez-vous vos enfants ou vos parents à travailler dans les usines chinoises qui frariquent vos produits de tous les jours ? Encourageriez-vous votre famille à travailler dans les conditions des ouvriers agricoles du tiers-monde qui remplissent vos assiettes ?
    Leur conseilleriez-vous de travailler en Europe de l'Est pour construire des voitures ?

    Il n'y a pas que les prostituées qui sont exploitées de nos jours, loin de là. Les travailleurs pauvres vivent comme des esclaves.

  • @ Tortuga,

    Non la morale n'est pas supérieure à la loi. Tout simplement parce que chacun a sa petite morale alors que la loi est la même pour tous et qu'elle est faite par tous.
    Votre morale n'est probablement pas identique à la mienne et les rapports qui doivent (ou devraient) exister entre loi et morale sont plus que sulfureux.

    C'est la vieille petite gué-guerre entre juristes jusnaturalistes et juristes positivistes que vous venez de relancer.

  • Pourquoi y a-t-il autant de minables qui parviennent à la notoriété ?

    Parce que je ne connais pas tous ceux qui figurent dans cette fine équipe, mais il y en a pas mal qui sont gratinés.

    Il n'y a regarder la télévision pour comprendre que ce n'est, à quelques rares exceptions près, ni la rigueur, ni le courage, ni l'intelligence, ni le talent, qui autorisent à causer dans le poste.

    Effets de réseau, je pense. Ceux qui savent lécher les pieds qu'il faut passent à la télé. Être "fils de", ça aide, même quand on n'a que sa misogynie crasse à vendre.


    Quand je regarde la télé, je me dis que les prostitués/ées ne sont pas celles et ceux que l'on a l'habitude de désigner ainsi.

  • @Tortuga que piensas igual que ellas
    D'abord je n'ai signé aucun manifeste soutenant l'exploitation éhontée des pays pauvres , au contraire, et j'essaie dans la mesure du possible de ne pas consommer les produits qui en sont le résultat.Ensuite l'exploitation sexuelle est la pire car elle prive le sujet de vivre sa propre sexualité et son désir pour se soumettre à ceux des clients .Quand on a subi 15 ou 20 viols tarifés dans la journée croyez vous qu'on peut avoir une sexualité épanouie?ça vous plairait de ne plus ressentir de désir ? de ne plus avoir d'érections?Méme ceux dont on exploite la force de travail peuvent encore désirer

  • Entre 70 000 et 80 000 jeunes filles Française d'origine Maghreb et Afrique sont mariées de force au bled chaque années...En échange de quelques couvertures ou et de quelques chèvres ou d'argent , ces jeunes filles iront rejoindre la couche de celui qui les a achetés...On pourrait parler aussi de l'horreur l'excision....De toutes ces femmes qui sont violés ou tués...Ils y a de quoi se scandaliser,sur le sort des plus vulnérables,et ce n'est pas a cause du discours de ces type que la cause des femmes est ce qu'elle est ....Mais au comportement animalesque qui nous habite et qui se résume par malheur aux faibles et aux dominés...Sous toutes les latitudes les premières victimes sont les femmes,même a bord des embarcations de misères et de fortune des immigrés ou ce sont les femmes et les enfants que l'on jette en mer pour alléger l'embarcation.....Le vernis civilisationnel intellectuelo-ideolo machin chose craque très vite et bien malin celui qui prétend être a l'abri..

  • antimythe, il y a deux ou trois générations en France, les mariages paysans étaient organisés en fonction du parcellaire (rassembler des propriétés proches pour agrandir les exploitations). Il y avait des "marieuses" dans les villages qui avaient cette compétence.

    Et j'ai interviewé, dans les années 1970, une vielle femme très heureuse d'avoir eu un mari ainsi choisi par son père ...

    La norme du mariage selon les choix sentimentaux est une invention assez récente en occident.

  • Marianne on pourrait aussi remonter aux temps pas si lointain des cerfs (aboli en 1779,hier donc)et du droit de cuissage..Mais bon sang ,pourquoi vouloir rechercher a imposer les droits de l'homme et vouloir dans le même temps en exclure certaines populations au motif que nous aussi du temps de ...???? Avez vous peur que ces personnes soient dans l’incapacité de devenir des hommes et des femmes de l'époque actuelle ?...Pourquoi ce besoin quasi neo colonialiste d'essentialiser certains dans l'abord de certains sujets ? Oui en France a une époque pas si lointaine ,nous avions une certaine conception des relations homme femme encore très archaïque...Devons nous aller vers l'égalité des sexes ou devons nous tous retourner a cet obscurantisme ?

  • Il n'y a rien de choquant à dénoncer des arriérations sociales,... à condition de ne pas en rester au slogan.

    J'ai connu il y a bien des années dans un hameau éloigné de la montagne un couple non marié heureux, fidèle et entreprenant. C'étaient le frère et la soeur. Une vie d'amour.

    La misère sexuelle n'est pas liée à la misère sociale, et notre société le montre bien (Médaille d'or à DSK et médaille d'argent à Fredouille).

    Le titre de l'appel "Touche pas à ma pute", c'est la domination pure. Le mec a peur de prendre un pv, alors il met en avance sa chose (une femme qu'il paie pour soulager son petit poireau).

    Sur le plan du raisonnement moral, cet appel est aussi condamnable que les mariages forcés, car là on est dans la domination pure,... et par des personnes qui ont tout pour vivre dans un monde sain (et de bonnes adresses de psys dans l'annuaire)

    J'utilise à dessein le critère moral, et la sanité d'esprit, car toute opinion n'a pas la même valeur. Et la domination d'une autre personne par ces leaders d'opinion en France est abjecte.

    Imaginons leur tronche si leur fille fait ce métier et qu'un voisin leur dit, parlant de cette fille, "je vais vois ma pute"...

    La mère Elisabeth Levy, maquerelle de Causeur, est une grosse brute

  • On devrait suggérer à Bambi d'installer des radars dans les coins chauds pour flasher les clients des putes.

  • Bedos Begbedei ,je ne connais pas les autres mais c'est a priori du même tonneau ...des leader d'opinions,alors plutôt des leaders prices de l'intellect du hard discount... Causeur a réussi son buzz...Ceci dit PV ou pas PV ou est la cause des femmes ?...Personne ne croit a l'efficacité du PV dans la lutte contre le proxénétisme et la prostitution,et ce que peuvent dire les "leaders" n'y changera rien....Les maisons closes a la frontière espagnol ,Belges voient venir de nombreux Français et combien vont bien plus loin pour satisfaire leurs turpitudes ?

  • Si la vieille conne de Levy est derrière un projet, c'est que ça sent la merde.

  • Elisabeth Lévy n'est pas très populaire ici... ;-)) Je pensais être seul à la détester!
    (un soir, j'ai failli sauter au plafond en l'entendant évoquer les palestiniens...
    Toute la malveillance possible déguisée en jolie fille...)

  • C'est sûr que Eliabeth Lévy a "un petit côté évident grosse brute"... ;-))
    En fait, ça ne me surprend pas trop de la trouver dans "ce tas"...
    Ce sale "manifeste" prouve aussi que l'Occident n'est pas toujours fort bien placé pour donner des leçons comme ça nous arrive souvent, enfin...
    Pas tout le monde! (clic mon nom) Et d'entendre parfois des type comme Zemmour donner des leçons de civilisation, car ça lui arrive, et bien... Ca me fait bien marrer! mais C'est du rire sardonique, celui du Diable dans le bon vieux film:
    "Les visiteurs du soir"... Un culot et un cynisme absolument infini!

  • Elisabeth Lévy c'est vrai, elle a un évident "petit côté grosse brute"... ;-))
    En fait, ça ne me surprend pas trop de la trouver dans "ce tas"...
    Ce sale "manifeste" prouve aussi que l'Occident n'est pas toujours fort bien placé pour donner des leçons comme ça nous arrive souvent, enfin...
    Pas tout le monde! Entendre parfois des type comme Zemmour donner des leçons de civilisation dans toutes les directions, car ça lui arrive, et bien...
    Ca me fait bien marrer! mais C'est du rire sardonique, celui du Diable dans le bon vieux film:
    "Les visiteurs du soir"... Un culot et un cynisme absolument infini!

  • Quelques chiffres montrant l'efficacité de la responsabilisation du client : http://www.slate.fr/tribune/78774/abolition-prostitution-suede-modele

  • @antimythe : Le droit de cuissage est un mythe. Ça n'a jamais existé au Moyen-Âge. Vous imaginez bien que pareille coutume aurait contrevenu à la morale sexuelle catholique de l'époque.

  • D'autre part cette soi-disant élite de la nation, "autoproclamée" il faut bien le dire, ça commence à se savoir et comprendre:
    - Non seulement elle a une conduite personnelle au-dessous de tout et cautionne de fait des phénomènes d'esclavage pour le moins de plus en plus inquiétants, mais ces gens trahissent régulièrement les intérêts économiques, sociaux et politiques de leurs concitoyens. Et cela, c'est absolument intolérable. Qui pense à l'avenir de nos enfants? Certainement pas eux, sauf peut-être pour les vendre ou les bouffer...
    les personnes faisant partie de ces si brillantes "élites" ne sont pas capables de dominer leurs pulsions et ne veulent rien d'autres que s'approprier toujours plus, tout et tout le monde, rein de moins.
    Ceci se voit fort bien par la mentalité que trahit fort bien ce fort triste "manifeste"...
    Empêcher les enfants d'acquérir un sens critique durant leur éducation par la capacité de maîtrise de leur pensée et de leurs émotions par des notions de yoga ou de sophrologie par exemple, cela permet aussi à la bêtise de "dominer", donc aux idées puantes de ces salopards signataires, d'être encore écoutées.

  • La trahison généralisée de NOS Intérêts apparaît de plus en plus visible par les révélations à propos des pratiques d'espionnage de masse des USA.
    Encore une fois je l'ai déjà écrit ici-même sous la plus récente page ici consacrée à Obama, ceci ne saurait absolument pas se faire "à ce point là" sans la complicité active (et la caution totale) de la direction des opérateurs de Telecom et des entreprises associées de près ou de loin à leur fonctionnement technique.
    Nous avons d'ailleurs là un très grave problème à ce sujet, car c'est extrêmement complexe, il "repose" sur le manque totale de Culture Technique de l'écrasante majorité de nos concitoyens:
    En effet le seul fait que les gens en général n'y comprennent absolument rien, il "arrange" beaucoup de monde!... ;-))
    Qui va comprendre que matériellement la NSA ne pourrait pas faire "tout ça" avec ses SEULS moyens?
    Et oui, s'il est vrai qu'elle peut pirater à l'occasion des câbles sous-marins à fibre optiques (clic mon nom), mais c'est tout de même "plus simple" et plus systématique, quand l'opérateur du Câble met à votre disposition une ferme complète de répartiteurs de connexion filaire, dédiée au "prélèvement" des "méta-données", le plus souvent dans un local dédié à cette fonction!
    Et ça, ce n'est absolument pas physiquement possible sans la permission des opérateurs locaux et de l'Etat où ça se fait, c.à.d. presque partout en Europe, nous dit ce jour la presse Espagnole!
    Le plus étonnant dans l'affaire, c'est que ces pratiques odieuses et dispendieuses pour les contribuables de l'Oncle Sam, elles ne servent pas à "grand-chose". Elles saturent d'informations le plus souvent inutiles les "Services de renseignements", pour le plus grand profit de "prestataires privés qui "se sucrent" et tondent la laine sur e dos du Peuple Américain! C'est un immense gaspillage et pire encore, c'est aussi à terme, un grave danger pour la sécurité des Etats-Unis.
    Heureusement là-bas, il y a de vrais Patriotes qui commencent à s'en rendre compte et ça "groume" maintenant jusqu'au Sénat (depuis quelques semaines) au fur et à mesure que les gens découvrent peu à peu ce qui se fait... Il était temps!
    - Mais en France, pendant ce temps des intellos de salon de bordel, se branlent le mou et peut-être autre chose...

  • Au secours les juristes lisez l'article du Diplo sur le traité transatlantique et dites nous ce que vous en pensez !!!!ça flanque les jetons

  • Bof Tortuga le droit de cuissage,la promotion canapé ,oui est c'est bien connu ,ce n'est qu'un mythe sauf pour les femmes

  • Monique Oui la boucle se referme et l'EU ce cheval de Troie des USA ,nous livre pieds et poings liées a l'ultra libéralisme de nos chers amis Yankees...Ce traité est l'aboutissement de ce beau projet des services secret Américain l'EU,pour enfin réaliser ce qu'il n'avait put faire au lendemain de la guerre de 1940...Faire de la vieille europe un satellite,un dominion de l'administration US ...

  • Prostitution : "Pénaliser le client n'arrangera strictement rien"
    Enfin une vision nuancée qui accepte la diversité du phénomène prostitution par Françoise Gil, sociologue, auteure de "Prostitution : fantasmes et réalités" :

    http://www.lemonde.fr/societe/chat/2013/10/31/prostitution-faut-il-penaliser-le-client_3506331_3224.html

    à la question "Que pensez-vous du manifeste à paraître des "343 salauds", "Touche pas à ma pute" ?", elle répond :

    Je me rangerais à l'avis d'Esther Benbassa, qui a qualifié ce manifeste de "manifeste de beaufs". J'ai été très choquée. C'est justement le contraire de ce que les prostituées veulent faire entendre : elles ne sont pas à disposition des clients. Dire "Touche pas à ma pute", c'est une position très machiste.

  • Le salaud Nicolas Bedos regrette d'avoir signé.

    Après en avoir délibéré, le tribunal du blog le condamne à vendre des chiottes pendant cinq ans.

  • Hors sujet

    Grand travail de Dupont Moretti

    Le Dr Muller acquitté du meurtre de son épouse

  • Quand je dis parfois que notre société est en train de "remonter dans les arbres", le fameux et génial manifeste cité ici en est une preuve de plus, cela peut aussi être illustré par le dernier gag du genre:
    Des parents ont fait participer leurs enfants à une manif dirigée contre Christiane Taubira, en apportant des bananes et tous de scander joyeusement:
    -"C'est pour qui les bananes"?
    (je ne dirais rien de plus sur la grande "hauteur de vue" et la finesse d'analyse de ces gens...)
    Lorsque nous avons su comment une candidate du FN traitait la ministre sur son site internet (ou sa page Facebook, j'ai oublié) pour ma part, j'en ai surtout rigolé puis que je suis dit:
    -"Tout de même, ils en sont encore là?..."
    Je suppose que Mme Taubira en a pensé la même chose:
    -"Moi, je sais qui devrait ne manger que des bananes et rester en haut de son arbre..."
    Avec les enfants aussi, semble-t-il...
    Puisque François Morel, l'humoriste du vendredi matin à 08h55 sur France Inter ne disait pas autre chose ce matin.
    Si sa chronique vaut bien pour qui l'a manquée un téléchargement, elle ne fait pas réellement rire... Quand il nous arrive collectivement des trucs trash, François Morel avec tout le talent et la lucidité qui sont à lui, il n'est pas toujours rigolo!

  • C vrai que le confrère Dupont Moretti, il a été très fort, c'était pas gagné, car il est "un peu spécial" le Dr Müller, ce qui ne faisait pas de lui un coupable. Et quand il existe de pareils doutes, on ne devrait pas être condamné sur le motif de "faits troublants qui font désordre", mais qui ne prouvent rien. Et...
    S'il suffit de n'être pas vraiment sympathique pour se faire condamner, "ça va un peu loin"...
    Depuis "le temps que ça dure", s'il est réellement coupable ce dont je doute aussi, il a été mieux que puni par la justice immanente... On lui souhaitera bon courage pour sa nouvelle vie bien gagnée, au Dr Müller.

  • Nicolas Bedos regrette d'avoir signé?! Ah! Il a dû drôlement se faire sonner les cloches par son père, celui-là...
    Et... Signer un document sans bien assumer ce qui est dessus, c'est dangereux!
    Il n'avait qu'à téléphoner à "M6", le Roi du Maroc, lui il sait de quoi il s'agit et saura sans doute l'expliquer!

  • En effet, pour amuser la galerie les grosses têtes de l'UE manifestent une "vive protestation" contre l'espionnage des USA, mais dans ce milieu des brillantes élites (dont la qualité réelle est ici aussi montrée par le génial manifeste) presque personne ne parle des négociations actuellement en cours, presque clandestinement, à propos du fameux et futur "accord transatlantique". Mais, je ne pense pas qu'ils oseront le mettre en oeuvre...
    Ce serait une telle catastrophe que ça risque de déclencher la révolution... Ce serait réellement "achever" notre agriculture, entre autres choses. Le Monde Diplo cela dit, il n'a pas tort de nous mettre les jetons avec sa description alarmiste...

  • La page des réactionnaires minables et médiocres intellectuels foireux, méritait bien une comparaison. En effet, il existe plusieurs sortes de réactionnaires:
    Après les minables et les crasseux dans la tête et peut-être bien ailleurs, voici qu'un très beau vient de nous quitter:
    Gérard de Villiers, il fut souvent dit qu'il était "un réac". Mais lui, il mérite tout sauf la qualificatif de médiocre.
    Pour moi: Il était un grand écrivain qui faisait de la petite littérature.
    On ne l'imagine pas signer un manifeste comme celui cité ici lui!
    Il était aussi un gros écrivain. En effet, plus de 200 bouquins c'est étonnant, quel que soit le genre littéraire, rares sont celles et ceux qui en ont fait autant! Et s'il n'avait pas une forte ambition philosophique avec sa prose, l'année dernière ce fut dit même aux USA par un journal de New-York, en le lisant on apprenait toujours quelque chose! Et ça, pour de la littérature de gares, c'était très fort...
    Je l'ai un jour rencontré de visu par hasard en prenant l'avion, ça valait le détour, la conversation, de payer le coup et de récidiver en le faisant payer. C'était aussi un grand bavard.

  • A ajouter à la liste des nullités qui façonnent l'opinion, cette andouille finie de Polony

    http://www.leparisien.fr/actualite-people-medias/affaire-leonarda-natacha-polony-derape-sur-twitter-01-11-2013-3277511.php

  • Bienvenue au club des 343, comme dans celui de ceux qui n'osèrent pas signer, Polony!

  • Le point de vue de Mélenchon, avec qui, cher Gilles, vous êtes si sévère, voire injuste.
    Avec mon amical salut.

    Son dernier billet : http://www.jean-luc-melenchon.fr/2013/11/01/343-salauds-et-7-heros-2/

    Les « 343 salauds » se sont-ils rendu compte du point auquel ils le sont en effet ? Plagier le titre courageux des femmes héroïques qui ont assumé leur avortement pour que le droit d’en pratiquer un ne soit plus considéré comme un crime, il fallait oser ! C’est au fond recommencer les injures de l’époque contre ce qu’elles faisaient ! Et puis quel parallèle ! Elles luttaient pour qu’une aptitude sexuelle cesse d’être un destin social. Ils y ramènent les prétendues volontaires. Que la prostitution ait toujours existé est le refrain parallèle à celui qui rabâche « il y a toujours eu de la misère ». C’est pour y mettre fin qu’est né le socialisme. Vous me direz : il y a toujours eu des salauds, également. Par exemple celui qui recommande à la femme ou la fille de son voisin de se prostituer mais n’en fera jamais la proposition aux siennes. Peut-on les convaincre ? On peut en douter. Mais en argumentant il me semble qu’on doit pouvoir éviter la banalisation de la traite des êtres humains, de la bêtise cruelle, et des démissions intellectuelles. Quand bien même y aurait-il des volontaires pour se prostituer, nous serions en droit de ne pas l’accepter davantage que bien d’autres choses que nous ne permettrons pas quoiqu’il y ait des gens pour le vouloir. Tout simplement parce que nous savons qu’il n’y a pas de prostitution sans espace ouvert au proxénétisme et à la traite des êtres humains. Et d’autre part qu’il n’y a pas de prostitution sans une définition de soi et du rapport aux autres que nous n’acceptons pas. La société a le devoir de prescrire les normes de la vie commune. JL Mélenchon.

  • L'article du Monde sur la "sociologue" Françoise Gil me semble creux.

    1) Elle prétend que la pénalisation du client ne changera rien. Pourtant, cette technique a été testée en Suède et on constate que les choses ont changées.
    Elle oppose aux faits ses propres principes idéologiques. C'est une erreur de méthodologie.

    2) Elle dit que la loi est hypocrite (sans le justifier) et prétend qu'il faudrait abolir la prostitution. Mais pénaliser le client, c'est bien interdire/abolir la prostitution. Et bien évidemment, seul le coupable et non la victime est condamné.

    3) Elle prétend qu'il serait possible de faire une loi qui distingue les différentes situations (prostitution forcée, prostitution consentie), mais n'explique pas comment.
    Pire, les faits montrent que les mafias cachent la prostitution forcée en la faisant passer pour de la prostitution consentie. Là encore, elle parle idéologie en oubliant les faits.

    4) Elle demande de lutter plus contre le proxénétisme, mais là encore, sans rien proposer. Cette loi facilite la lutte contre le proxénétisme. Non seulement il est évident qu'un proxénète aura plus de mal à travailler quand la prostitution est interdite, mais en plus, l'efficacité de la méthode a été démontré en Suède.

  • @Marissé. Nous savons toutes et tous que JL Mélenchon n'a pas toujours tort! Même si cela lui arrive plus osuvent qu'à son tour et il n'est pas le seul... ;-))
    Pour le reste, infiniment lamentable, voilà ce qu'on peut penser de cette géniale initiative avec Elisabeth Lévy, dont le nom dans ce "groupe", ne m'a hélas pas réellement surpirs...

  • Chère Marissé

    je ne suis pas sévère avec Mélenchonne, et je suis au contraire foncièrement admiratif de son oeuvre de conseiller général du canton de Massy-Ouest. Je regrette d'ailleurs qu'il ne s'y concentre pas.

    Ce devait faire plus d'un an que je n'avais pas évoqué le cas de phraseur impénitent, et encore, c'est juste via des commentaires, et pas un post.

    Ce type fait ce qu'il a toujours fait : du foin, à la gauche du PS, hier dans le PS, aujourd’hui a coté, pour rameuter au second tour pour le PS et négocier des prébendes. C'est un vendeur d’illusion, un vieux modèle dépassé. On ne peut rien faire avec lui. A mon avis.

  • @ Tortuga,

    Je ne suis pas d'accord avec cette vision simpliste qui consiste à croire qu'une interdiction totale suffira dans ce genre de domaine (prostitution, alcool, cannabis, ou même concernant l'épineux problème du port du voile intégral : si une interdiction et un coup de bâton sur la tête suffisaient, ça se saurait).

    Ce serait croire qu'un simple versant moralisateur intégré aux lois suffirait... C'est faux

    La Suède (depuis 99), la Norvège et d'autres (très peu nombreux) qui ont expérimenté ces méthodes n'ont pas de bilan satisfaisant. Un récent rapport rédigé par le gouvernement suédois est certes élogieux. Mais il existe une multitude d'études critiques qui démontrent que le problème s'est déplacé ; qu'il a suscité de nouvelles formes d'organisation (parfois au détriment des prostituées)

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/06/25/un-rapport-critique-la-loi-sur-la-penalisation-de-la-prostitution-en-norvege_1724344_3224.html

    Au Danemark, ils y renoncent (après compilation d'études et un choix rationnel des décideurs).
    http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/2012/11/27/copenhague-renonce-a-interdire-la-prostitution

  • Daniel Leconte n'a pas signé le manifeste des 343 salauds "Touche pas à ma pute". En effet, le fondateur et dirigeant de la société de production Doc en Stock a été mis en avant par "Causeur" dans la liste des signataires de cette pétition en fin de semaine dernière. En réalité, Daniel Leconte admet avoir été mis au courant de l'initiative mais n'y a pas fait figurer sa signature.

    C'est Elizabeth Lévy, la rédactrice en chef de la rédaction de Causeur qui confirme cette information par une brève sur son site Internet jeudi 31 octobre en fin de journée " Il n’est pire sourde que celle qui entend ce qu’elle veut entendre. Surtout quand, en prime, elle est bavarde et parfois un chouia désordonnée. Je plaide donc coupable : à la suite d’une conversation téléphonique, amusante et sautillante, avec mon ami Daniel Leconte, l’éminent producteur que l’on sait, j’ai cru qu’il avait donné son accord pour signer le manifeste que vous savez. Je me suis trompé : mon oreille avait fourché. Il n’a donc pas à reprendre une parole qu’il n’avait pas donnée. Il ne fait pas partie des 343 salauds. "

    Pourriez-vous supprimer son nom svp sur votre liste ?

    Bien à vous

  • C'est un truc de bobos intellos qui voudraient passer pour des queutards, pas de quoi faire fouetter un chat, ou une chatte.
    Quant à la pénalisation du client, c'est d'une bêtise abyssale, ça va juste envoyer les prostituées dans des endroits encore plus isolés et glauques.

  • C'est exactement le même problème qu'avec les drogues. On préfère avoir une vision moralisatrice plutôt qu'une politique efficace...

    Pour en finir avec des sujets comme les addictions ou la prostitution (d'ailleurs, la seconde ne relève-t-elle pas de la catégorie des addictions ?), il faudra beaucoup de temps et de moyens financiers, intellectuels ainsi qu'un large consensus populaire et politique.

    1) D'abord légalisation sous contrainte et contrôle étatiques.
    Je m'explique : comme en Belgique pour la prostitution, en Hollande pour les drogues, une grande majorité des "consommateurs" doivent être orientés vers des "points de vente" autorisés et contrôlés par l'Etat.
    2) Ensuite, prise en charge des problèmes par les services sociaux, les associations (qui existent déjà mais qui ne peuvent pas travailler sérieusement dans l'ombre de la délinquance).
    3) Parallèlement, répression sévère et systématique des réseaux mafieux qui poursuivent dans la délinquance (et qui seront réduits à une portion congrue, notamment à cause de l'énorme perte de moyens financiers. En effet, puisque leurs clients ne s'adresseront plus aux délinquants, mais qu'ils iront dans des structures légales qui, elles, paieront cotisations sociales, taxes etc.).

    Tout cela demande : la fin de l'hypocrisie collective de la société ; une politique publique qui ne serait pas fondée sur une "morale d'Etat" et clientéliste. Politique publique qui serait très claire, stable dans le temps et dotée de moyens effectifs.
    Loin de la prohibition inefficace (les faits historiques, les chiffres et la réalité parlent d'eux-mêmes), l'abolition des ces comportements viendra naturellement.

  • Denis : Tout à fait d'accord en tout point avec ce commentaire.

    Vous noterez que bien souvent les gens qui vous disent des choses du genre " Votre discours était très brillant et intelligent " rajouteront quelque chose du genre "Je partage votre vision des choses en tout point " (:

  • Ce matin, Walter l'humoriste de service le jeudi à 08h57 sur France Inter, a fait les remarques suivantes:
    - Il s'est étonné de ne pas trouver deux noms connus parmi les 343 sales réactionnaires qui veulent disposer du corps des autres avec leur pognon. En effet, Franck Riberry et DSK n'y sont pas à ceci peut surprendre. Walter propose deux hypothèses à cette anomalie:
    - Franck Riberry n'a en effet peut-être pas su écrire son nom, tout simplement.
    (C vrai que c'est complexe, il m'intéresse tant ce type que moi aussi je ne sais pas comment il s'écrit)
    - DSK n'aurait pas réussi à obtenir que le texte soit "touche pas à ES putes". Là aussi, C bien possible... ;-))
    Pour ma part, je suppose que les 2 intéressés ne furent pas informés assez tôt et comme les salopards sont nombreux, le chiffres souhaités de 343 aurait été dépassé, ceci aurait fait beaucoup de peine à Elisabeth Lévy en gâchant l'effet médiatique recherché...
    Quelle horreur... Elle était sur Arte hier soir à 20h10. Enfin, on peut au moins en être sûr, C sûrement pas elle qui a empoisonné Yasser Arrafat au polonium 2010. Ce n'est en effet pas possible. Il serait toujours vivant et elle se serait elle-même plombée, avec ce truc difficile à manipuler... Mais bon. Yen a d'autres qui ont "une belle tête de coupable".
    Des gens qui savent persévérer, car il fut un client difficile. Quand je pense au nombre de fois qu'ils l'ont loupé...

  • Diable... j'écris trop vite et le clavier ne suit pas... Bien lire:
    - ... obtenir que le texte soit "touche pas à MES putes"
    - ... C sûrement pas elle qui a empoisonné Yasser Arrafat au polonium 210.
    A priori, il n'y a pas de polonium 2010, même si ce truc a peut-être été utilisé, aussi en 2010... ;-))

  • Quelle horreur.... L'horreur TV passe chez Fred Taddei ce soir. Alerte! Plongez!
    Aux Postes de Combats!
    Le manifeste des 343 affreux sera évoqué par les invité(e)s de Taddei et naturellement, ça va sentir fort et pas vraiment la rose.
    Et derniers outrages, ma journaleuse préférée, qui semble aussi être ceklle de Mtre Gilles, Elisabeth Lévy, sera "de service". Ce sera donc très délicat, parce que les tenants de ce "manifeste", n'ont pas le contenu de ce qui leur sert d'esprit très délicat.
    (retournons sur M6, finalement il est plus chien de garde fidèle que méchant, l'Agent Gibbs... ;-))
    Allons donc aussi sur Arte par exemple, ou.... Allons au théâtre ou même, au cinéma. ;-)) Du vent!
    Quand je pense que ces salopards vont (encore) essayer de faire passer leurs contradicteurs pour d'horribles puritains et eux, de se dire "libertins"...
    T'as vu la tête de ces "libertins"....?
    Raconte donc ça à un cheval de bois il va ruer et te botter le cul! (clic)

  • C'est aussi ma journaliste préférée : je l'adore, elle va mettre une ambiance de merde en Moins de... 7min 50 !!

  • Des personnalités n'ayant jamais approuvé ce manifeste auraient été ajoutés à tort à la liste des signataires.
    Bien évidemment, ils ne sont pas contents.

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/11/08/elisabeth-levy-les-343-salauds-et-l-oreille-qui-fourche_3510527_3224.html
    http://www.20minutes.fr/societe/1247737-20131108-certains-343-salauds-enroles-elisabeth-levy-etaient-vraiment

  • Si elle a vraiment mis sur sa liste des 343 des gens qui n'avaient rien à y faire et naturellement de ce fait, sont fort mécontents, alors là....
    Je sens qu'on va se marrer tôt ou tard! Elle risque de se retrouver au tribunal et ceci sera sans doute fort drôle...

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu