Avertir le modérateur

Nelson Mandela, respect

C’est bon, c’est bon, j’ai compris : ce n’est pas le jour des polémiques. Oki. Mais il va alors falloir beaucoup de calme pour supporter le spectacle des hommages à Nelson Mandela, le grand militant de l’égalité et le héros de la réconciliation.

Du cotée de notre douce France, ce devrait le jour d’excuses nationales au mouvement anti-apartheid, alors que la France a été l’un des principaux du pouvoir raciste, vendant les armes pour combattre les militants contre le précis uranium de notre fière filière électricité.

Et pour le reste,… bien sur l’égalité est le principe et conduire la réconciliation au sein de ce peuple a été grandiose de la part de celui qui a tant vécu l’arbitraire du pouvoir. Mais on ne peut résoudre un problème que si on a su bien le poser. Alors, ceux qui aujourd’hui encensent Nelson Mandela encensent celui qui analysait ainsi la situation de la Palestine.

*   *   *

Mandela à Gaza : "Si la seule solution est la violence, alors nous utiliserons la violence"

 
Julien Salange, publié le 6 décembre 2013.
 
Comme l'avait rappelé Pierre Haski dans un article publié sur Rue89, les pays occidentaux n'ont pas toujours, loin de là, soutenu les combats de Nelson Mandela. Ce dernier leur a d'ailleurs à plusieurs reprises rendu la pareille en se démarquant nettement des positions des États-Unis et de l'Union européenne, comme lors de son voyage à Gaza en octobre 1999, durant lequel il a fait des déclarations, passées sous silence par la presse occidentale et peu connues aujourd'hui encore, alors qu'elles en disent long sur les positions politiques de celui qui est devenu le symbole de la lutte anti-apartheid. 

En témoigne le discours qu'il prononce, le 20 octobre 1999, devant le Conseil Législatif Palestinien (Parlement) à Gaza (extraits vidéos ci-dessous). Comme le résume la dépêche de l'Associated Press publiée à l'époque, Nelson Mandela, tout en affirmant "sa sympathie pour le point de vue israélien", "[invoque] à plusieurs reprises la similitude entre la lutte des Palestiniens et des Non-blancs en Afrique du Sud [et se souvient] de cette époque où les deux mouvements étaient considérés comme des parias par la communauté internationale, période durant laquelle des liens solides ont été forgés entre Palestiniens et Sud-Africains". 

Durant ce discours, il rappelle notamment ce qu'il a déclaré, quelques jours plus tôt, en Israël, au cours de rencontres avec Ehud Barak et Shimon Pérès, devant lesquels il a affirmé, entre autres, ceci : "Israël devrait se retirer des zones qu'il a prises aux Arabes : le plateau [syrien] du Golan, le Sud-Liban et la Cisjordanie". Engagement qui est, selon Mandela, le préalable à la reconnaissance par les États arabes "du droit de l'État d'Israël à exister à l'intérieur de frontières sûres". Et d'ajouter que "tout discours sur la paix restera creux tant qu'Israël continuera à occuper un territoire arabe" [1].  
 
Devant le Conseil Législatif Palestinien, il reprend ce dernier point : "Je leur ai dit qu'il ne sert à rien qu'Israël parle de paix tant qu'ils continueront à contrôler les territoires arabes qu'ils ont conquis durant la guerre de 1967". Et de poursuivre en développant sa vision stratégique, expliquant notamment que la voie négociée et la paix doivent être la priorité, et qu'elles sont toujours préférables à au conflit. Mais, ajoute-t-il alors, "il faut choisir la paix plutôt que la confrontation, sauf dans les cas où nous ne pouvons rien obtenir, ou nous ne pouvons pas continuer, ou nous ne pouvons pas aller de l'avant. Si la seule solution est la violence, alors nous utiliserons la violence". 

L'ex-Président sud-africain dépassé par les événements ? Pas du tout. L'ANC et Nelson Mandela n'ont jamais condamné, a priori, la lutte armée dans le cadre des combats d'émancipation nationale. Justifiant ce point de vue, Mandela a ainsi écrit dans son autobiographie, Un long chemin vers la liberté, ce qui suit : "C’est toujours l’oppresseur, non l’opprimé, qui détermine la forme de la lutte. Si l’oppresseur utilise la violence, l’opprimé n’aura pas d’autre choix que de répondre par la violence. Dans notre cas, ce n’était qu’une forme de légitime défense" [2].
 
La lutte contre l'apartheid, c'était ça aussi. Nelson Mandela, c'est ça aussi. 
 
Il ne s'agit pas ici de transformer Mandela en héraut du combat pour les droits nationaux des Palestiniens, même s'il n'a jamais fait mystère de son soutien à la lutte contre l'occupation israélienne. Mandela a toujours été, sur ce terrain, beaucoup plus en retrait que l'archevêque Desmond Tutu, qui depuis de longues années soutient la campagne internationale de boycott de l'État d'Israël, qu'il qualifie, à l'instar d'autres dirigeants sud-africains, d'État d'apartheid. Tel n'est pas le cas de Mandela, contrairement à ce que croient ceux qui ont pris pour argent comptant un "Mémo de Nelson Mandela à Thomas Friedman" dénonçant "l'apartheid israélien", qui est en réalité un exercice de style rédigé par Arjan el-Fassed [3]. 
 
Il ne s'agit pas non plus de défendre une quelconque position de principe quant au recours à la lutte armée, mais bel et bien de souligner le fait que, quel que soit le jugement que l'on peut porter sur les opinions de Mandela, la moindre des choses est de refuser, à l'heure où les "hommages" hypocrites se multiplient, que sa pensée et ses combats soient amputés de certaines de leurs dimensions essentielles. Mandela peut et doit être critiqué, que l'on parle de ses choix politiques, économiques ou sociaux. Mais ce serait salir sa mémoire et trahir les luttes qu'il a menées que de laisser ses adversaires d'hier décider de ce que l'Histoire doit retenir de lui.
 
 
 
 
Notes

[1] Cité dans le journal québecois Le Devoir, édition du 20 octobre 1999.
[2] Nelson Mandela, Un long chemin vers la libertéParis, Fayard, 1995 (p. 647 de l'édition Livre de poche). 
[3] De même, la célèbre citation "Notre liberté est incomplète sans la liberté des Palestiniens", si elle témoigne d'un évident soutien de Mandela à la cause palestinienne, a fortiori dans la mesure où elle est extraite d'un discours prononcé dans le cadre de la "Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien" (le 4 décembre 1997), est en réalité tronquée. La phrase originale est en effet : "Nous ne savons que trop bien que notre liberté est incomplète sans la liberté des Palestiniens, sans la résolution des conflits au Timor, au Soudan et dans d'autres parties du monde" (discours en ligne sur le site du gouvernement sud-africain).  

Commentaires

  • ouf...
    ça devenait dur sans oxygène ;)

    A souligner qu'en leur temps, Reagan et Thatcher ont considéré l'ANC et Mandela comme des terroristes (ils sont toujours à la pointe de l'idéal de démocratie ces anglo-saxons ;)

  • Hier soir en rentrant, un petit coup d'oeil de Tv, pour savoir s'il y avait "du neuf", à propos de l'agitation en Thaïlande, j'y connais "du monde". Bizarre...
    Pas de Thaïlande, plus d'Ukraine et encore moins de Centrafrique, sujet qui m'inquiète aussi particulièrement.
    Tiens! C bizarre, que fait ici le jeune Mandela en noir et blanc le jour de son arrestation puis... Le jour de sa libération?
    Hum-hum... A côté de BFM, I-Télé est à Capetown ce soir. Yavait plus aucun doute, C arrivé....
    - L'été dernier quand il quitta son hôpital, j'ai presque craint qu'il ne soit capable d'assister à mes obsèques, que je suppose encore loin.. ;-)) Il avait la Santé ce gars là! Après 27 ans "à l'ombre", plus d'un ont perdu la santé. Et "ses" 27 ans furent subis durant plus de 10 dans des conditions très difficiles.
    - C'était bizarre chez lui, ce mélange de volonté implacable, de pragmatisme jusqu'à l'excès et sa vision de long terme et à large champ, si rare chez les "politiques". Cela dit, ce fut peut-être un effet secondaire de sa longue incarcération. En tout cas, on pourra retenir de lui une chose, la vieillesse ne fut pas que le naufrage (disait Charles De Gaulle) que nous risquons tous, s'il ne nous arrive rien!
    A retenir de lui:
    - Son sens de la dérision, car il ne se prenait pas au sérieux disent ses proches
    - "L'égalité n'est pas un dû, ça ne se donne pas, ça se gagne par la lutte".
    A retenir à côté d'un autre Grand Ancien Président, Félix Houphouët-Boigny:
    -"La paix n'est pas un but ni un idéal, c'est un comportement."
    - Et sa vision à long terme accompagné d'un certain et rare sens du Pardon.
    Ici la Justice étant Le Sujet, s'il existe quelques personnes dans le Monde qui dans leur vie ont dû bouffer leur chapeau, ce furent certainement les membres du tribunal qui le condamnèrent à la prison à vie! Ils furent tous invités et en bonne place, comme "pour l'exemple", à la cérémonie d'investiture, quand il est devenu le Président. Ce fut sans doute plus dur que la vengeance classique... ;-))
    Pour conclure, Quand Frederik De Klerk s'en ira à son tour, j'espère qu'il sera lui aussi évoqué conformément à son rang. Car sans lui et quelques uns de ses proches, Rien de positif n'aurait été possible.
    (inconomegapouritocontraveritas, tais-toi!)

  • Il reste des Mandela vivants à libérer... Libérez Marwan Barghouti, par exemple, et les prisonniers politiques en israël !

  • Très belle lettre...

    Dommage que son auteur, Arjan El Fassed, la qualifie comme étant "only a piece of satire" :

    http://electronicintifada.net/content/no-fake-analogy/9624

    Le même se justifie en donnant d'authentiques citations de Mandela dans ce billet :

    http://arjansweblog.blogspirit.com/mandela_memo/

    tout en admettant sans ambigüité le caractère apocryphe de la "lettre".

    C'est pas bien grave, même un ancien président américain s'est fait avoir :

    http://elderofziyon.blogspot.fr/2007/03/jimmy-carter-quotes-fake-mandela-latter.html

  • En revanche, voici ce qu'on pouvait VRAIMENT lire dans le NYT en juin 94 :

    "As a movement, we recognize the legitimacy of Palestinian nationalism just as we recognize the legitimacy of Zionism as a Jewish nationalism," Mr. Mandela said.

    http://www.nytimes.com/1994/06/12/world/israel-fears-anc-backlash-on-support-for-old-south-africa.html

    Respect.

  • Libérez François H. détenu quelque-part à Paris dans un palais.

  • Mandela est mort. Il a apporté beaucoup à l’Afrique du sud et plus globalement au continent africain par son action de réconciliation. Par contre que ses successeurs ne semblent pas avoir les mêmes qualités humanistes, bien au contraire.

  • Ceci dit nul ne doit l'oublier même aujourd'hui, Nelson Mandela n'était par Mr Perfect.
    (Mr Parfait n'existe pas et Jesus disait:
    -"que celui qui n'a jamais péché me lance la première pierre")
    Et il le disait lui-même avec une admirable humilité, avouant publiquement avoir frappé sa première épouse, ce qui arriva aussi à Ghandi.
    (Winny par contre le méritait sans aucun doute, avec les quelques sales histoires qu'on a su sur son compte... ;-))
    Mandela assuma son échec économique à la fin de son mandat. Qui ose faire cela? Pas tout le monde dans ce cas! Et s'il ne se représenta pas, C peut-être dû à sa grande modestie, s'estimant sans doute incapable d'y remédier. Il a là peut-être eu tort.
    L'Afrique du Sud d'Aujourd'hui n'est pas un truc parfait! La liste des graves soucis locaux est longue et bien connue. Mais elle conserve un prestige que peu de pays ont. A comparer avec la réputation de la France sarkozyste et sa suite... L'Afrique du Sud d'Aujourd'hui est resté une Grande Puissance, alors que la fin de l'Apartheid risquait de se passer comme ce qui arrive en Centrafrique...
    Ce que Mandela et De Klerk ont réussi est donc absolument digne d'admiration. Mandela ne connaissait rien à l'économie, ce qui sans doute ne facilita pas la Transition. D'autre part sa noble et rare qualité de voir et penser à long terme, lui a peut-être parfois perdre de vue le présent immédiat et urgent.
    Cela a eu pour conséquence la mise en place spontanée d'un ultra-libéralisme dont on a vu qu'il ne profite pas à tout le monde. "L'arc en ciel", les plus pauvres et les "sans relation" chez les "coloured people", nouvellement accompagnés sans enthousiasme par les petits blancs qui étaient déjà pauvres de naissance avant 1994, ils n'en ont vu les couleurs qu'à la télévision et pas dans les poches! Et ça, je ne sais pas ce que Jacob Zuma il fait pour le soigner...

  • Concrètement l'Apartheid, c'était quoi? Exemple:
    Le jeune français que je suis ne faisait pas plus souvent que maintenant attention à la couleur des personnes évoluant autour de lui ou à la sienne, c.à.d. jamais. Par exemple de passage sur un lieu de son travail à l'agence maritime, j'allais quitter ce bureau et avant de passer la porte, j'ai remarqué un jeune type les bras chargé de paquets et de courrier qui se dirigeait en même temps que moi vers la porte de sortie. J'étais devant lui.
    Il fit visiblement très surpris par ma façon de faire. Le voyant chargé je me suis arrêté, j'ai ouvert la porte et je lui ai tenue cette lourde porte pour qu'il passe avec son "chargement" sans aucune difficulté, après lui avoir fait signe. A voir sa tête, il n'avait visiblement pas l'habitude qu'on lui donne "un coup de main" le gars. J'ai lu ses pensées:
    -"Ah! Celui-là, il n'est pas d'ici!"
    Mais l'Afrique du Sud de cette époque, c'était aussi ce que c'est aujourd'hui (très rare en Afrique!):
    - Quand vous êtes à bord d'une navire qui fait "le grand tour" autour de l'Afrique, par exemple venant d'Asie vers l'Europe en évitant Suez. s'il arrive à votre bord quoi que ce soit, un grave problème "de tôlerie", d'électronique ou une grave avarie de machine, ou bien une catastrophe médicale à bord, blessure ou maladie:
    - SEULE L'AFRIQUE du SUD, son AERONAVALE et ses hélicoptères, ses navires militaires et garde-côtes ou ses grands remorqueurs, POURRONT venir à votre AIDE. Et je me souviens d'un malade, (un cas pas rigolo du tout) notre Tonton demanda par radiotéléphonie si le fait qu'il soit Sénégalais leur posait un problème, la réponse fut claire:
    -"S'il est malade et s'il a tout ce que vous venez de dire, nous on s'en fout l'hélico il vient!..." (don't care about)
    Et ça... Ca n'existait pas partout au monde et c'est toujours le cas.

  • Ces ordures de la télévision, ces responsables politiques avides et incompétents qui "aiment Israël", qui ne disent pas un mot de la situation critique de la population de Gaza, qui informent si peu et si mal sur l'apartheid israélien, ont ignoré totalement le militant Mandela. Ils ne l'ont pas soutenu, c'était longtemps "un terroriste" comme ceux qui en Palestine résistent à l'occupation israélienne.

    Tous ces médiocres avides statufient maintenant pour mieux oublier qui il a vraiment été et quelles causes il défendait.


    Respecter Mandela aujourd'hui, c'est parler de la population de Gaza, c'est dénoncer les crimes israéliens.
    Comme lui-même l'a fait en son temps :

    Mandela : "tout discours sur la paix restera creux tant qu'Israël continuera à occuper un territoire arabe"

    Mandela à Gaza : "Si la seule solution est la violence, alors nous utiliserons la violence"

    http://blogs.mediapart.fr/blog/stephane-m/061213/respecter-mandela-cest-parler-de-gaza?onglet=commentaires#comment-4174976

  • Le texte de Julien Salange, avec la vidéo du discours

    http://resisteralairdutemps.blogspot.fr/p/comme-la-rappele-pierre-haski-de-rue89.html

  • Petit rappel

    http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2013/06/29/la-france-etait-le-meilleur-soutien-de-l-apartheid-en-afriqu.html

  • Tiens, c'est bizarre, ce n'est plus le même billet qu'hier...
    Et comme il n'y a pas de trace de la modification effectuée, cela rend certains commentaires incompréhensibles.

  • Ca C sûr, officiellement en France, l'Apartheid avait "mauvaise presse". En réalité, ça commerçait joyeusement avec la RSA.
    A commencer par moi-même d'ailleurs, quand j'étais Dieppois, j'avais un fournisseur par "circuit spécial" pour acheter leur excellent vin, (ya a partout aujourd'hui, essayez!), que d'ailleurs TOUS les navires (même les Soviétiques, dont certains qui essayaient pourtant d'être discrets, furent vus... ;-)) qui s'y ravitaillaient et le font encore (natürlich!) en passant au large de Capetown, un "petit" arrêt" avec un RDV organisé en mer avec une vedette ou un hélicoptère envoyé par leur agence maritime ou bien naturellement, en escalant directement au port du Cap...
    Le boycott de l'Afrique du Sud en effet, fut généralement une belle et cocasse pantalonnade et ne contribua que fort peu à faire chuter l'Apartheid. Sauf peut-être celui du charbon Sud-Africain, une matière première "prisée" mais qui fut effectivement parfois sous embargo, un peu comme aujourd'hui le pétrole Iranien, mais là aussi, toutes les tricheries existent... ;-))

  • "Du vivant des grands révolutionnaires, les classes d’oppresseurs les récompensent par d’incessantes persécutions ; elles accueillent leur doctrine par la fureur la plus sauvage, par la haine la plus farouche, par les campagnes les plus forcenées de mensonges et de calomnies. Après leur mort, on essaie d’en faire des icônes inoffensives, de les canoniser pour ainsi dire, d’entourer leur nom d’une certaine auréole afin de « consoler » les classes opprimées et de les mystifier ; ce faisant, on vide leur doctrine révolutionnaire de son contenu, on l’avilit et on en émousse le tranchant révolutionnaire."

    Vladimir I. Lenine

  • Cet événement a engendré bien des propos dithyrambiques
    Mais quoiqu'il en soit, il y a peu de vraies grandes femmes et de vrais grands hommes, c'est à dire détenteurs de la plus essentielle des intelligences, celle du cœur qui va de pair avec l'altruisme naturel.
    Madiba en disposait d'une.

  • Ce qu'on aimerait bien, c'est que Mandela soit honoré non seulement par des cérémonies officielles, mais par des actes. Où sont, par exemple ceux qui ont assassiné Dulcie September en plein Paris en 1994? personne n'en parle, pas plus, d'ailleurs, que des entreprises françaises qui se sont gavées avec l'apartheid. Et George Ibrahim Abdallah est toujours emprisonné en France! Quant à nos médias, quel fut leur attitude envers le régime de Prétoria et ceux qui, en France, manifestaient pour la libération de Mandela? Manger du poisson, paraît-il, donne de la mémoire!
    Quant à Obama, que fait-il pour la libération de Mumia Abou Jamal, journaliste noir emprisonné depuis 30 ans, sans véritable preuve de sa culpabilité, du fait d'un juge raciste et sorti depuis seulement 2 ans du couloir de la mort? que fait-il pour abroger la loi Helms-Burton d'embargo sur Cuba?
    Que font-ils, lui et les chefs d'Etat européens et autres pour la libération des prisonniers politiques de l'Etat raciste israélien, qui, lui aussi pratique une politique d'apartheid? Des actes MM les chefs d'Etats!

  • @Georges

    Mandela est admirable, à tout point de vue.

    Je frémis quand je vois qu'ose le critiquer, ou le relativiser

    Il a conduit 20 ans d'actions politique minoritaire, pénalement responsable d'un mouvement qui appelait à la lutte armée car la seule réponse de l'Etat à la demande d'égalité était la violence armée. Après, il a connu 27 ans de prison, dans une cellule qui n'était qu'une cage.

    Lors de sa libération, il n'était pas le béni-oui-oui attendri qu'on nous présente, mais un combattant demandant la libération de tous les prisonniers politiques et appelant à la lutte armée pour ce faire.

  • Mon ami Mohican est-il toujours là ?

    Voyez vous, je suis un peu calé sur le rapport King et Crane de 1919 (emissaires de Wilson) qui estimaient légitime l'arrivée de juifs en Palestine, terre toujours partagée entre les chrétiens, les juifs et les musulmans, mais qui redoutait une demande de partition de la Palestine, au motif qu'il allait inévitablement en résulter un enchaînement vers une violence non contrôlable.

    King et Crane auraient-ils eu tort ?

  • Je ne vois pas en quoi j’aurais relativisé

    Puisque vous écrivez cela : je suis un peu calé sur le rapport King et Crane de 1919

    Etes-vous également calé sur la vraie raison d'ordre très privé (Cf B.H.Freedman) qui aurait "obligé" Wilson à déclarer la guerre à l'Allemagne ?

    Êtes-vous également calé sur le texte défini les 24 et 25 avril 1920 à la Villa Devachan de San Remo à propos de la Palestine ?

    Merci d'avance d'enrichir nos connaissances sur ces deux points, SVP

    Cdt

  • "Mon ami Mohican est-il toujours là ?"
    If you need me, just whistle...

    Merci pour les infos sur le rapport King et Crane que je ne connaissais pas, mais quel est le rapport avec la choucroute ?!?

    Je vous fais remarquer vendredi en commentaires que vous relayez un hoax (pourtant connu comme tel de longue date) ; le lendemain vous effacez le hoax en question et le remplacez par l'article de J Salingue sans signaler la modification du billet-3 mots en commentaires suffisaient.

    Heureusement dans l'additif de samedi on peut lire ce passage :

    "Mandela a toujours été, sur ce terrain, beaucoup plus en retrait que l'archevêque Desmond Tutu, qui depuis de longues années soutient la campagne internationale de boycott de l'État d'Israël, qu'il qualifie, à l'instar d'autres dirigeants sud-africains, d'État d'apartheid. Tel n'est pas le cas de Mandela, **contrairement à ce que croient ceux qui ont pris pour argent comptant un "Mémo de Nelson Mandela à Thomas Friedman"** dénonçant "l'apartheid israélien", qui est en réalité un exercice de style rédigé par Arjan el-Fassed".

    Encore une fois quel est le rapport entre votre erreur initiale et MM. King & Crane ? L'objet de mon commentaire était le pseudo-mémo attribué à Mandela et rien d'autre.

  • Vous avez surement vu qu'ici, c'est un truc d'artisan. Je vérifie beaucoup, et les lecteurs aussi, ce qui fait qu'on arrive à des choses pas trop fausses.

    Ce faux-texte de Mandela circule de partout, et il a été repris par Médiapart notamment ces jours-ci (Eux, ils ont un staff, pas trop artisan... oki ?). Il y a des jours où j'ai moins de temps, et c'est vous qui avez fait la vérification. C'est bon. Ou est le pb ? D'autant plus que le texte de Salange est d'un contenu très proche.

    J'imagine que c'est moins grave que les infos sur les armes irakiennes de destruction massive, ou sur les charniers de Timișoara...

    Détendez vous...

  • Sur Mediapart

    http://blogs.mediapart.fr/blog/ishtar/061213/mandela-discours-sur-la-palestine

  • Vive donc l'artisanat coopératif :-)

  • Gilles,

    Pour le coup, vous êtes -involontairement- comique : vous dites que le hoax " a été repris par Médiapart notamment ces jours-ci (Eux, ils ont un staff, pas trop artisan... oki ?)" et pour appuyer vos dires vous balancez un lien qui mène à ... un blog hébergé par Médiapart et donc indépendant de la rédaction (du "staff pas trop artisan"), et rédigé par un particulier (un "artisan", donc).
    J'ose espérer que lorsque vous rédigez un billet sur votre blog, vous n'avez pas besoin de l'imprimatur de la rédaction de 20 minutes....

    Et soit dit en passant, des blogs de paranos/complotistes sur la plateforme de Médiapart on en trouve sans difficultés :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/serge-uleski/090113/des-nouvelles-du-sida-virus-depistage-et-traitement

    On devrait donc gober ce genre de conneries délirantes sous prétexte qu'il y a le logo "Médiapart" et que ça doit être "lu et approuvé" par Plenel...

    "J'imagine que c'est moins grave que les infos sur les armes irakiennes de destruction massive, ou sur les charniers de Timișoara" : un peu mon neveu !
    C'est tout au plus du niveau des fausses citations attribuées à un personnage prestigieux dans le but de se faire mousser en jouant sur l'argument d'autorité ; exemple avec Einstein :

    http://alternewsfeed.blogspot.fr/2013/03/le-top-5-des-fausses-citations.html

    Détendez-vous, vous êtes tout crispé et après vous écrivez des bêtises...

  • Ce sparadrap...

    Créez votre blog, on se régalera,... détendus

  • Le célèbre plagiaire d’Henri Poincaré a écrit peu de mois avant sa mort - à Princeton le 18 avril 1955 - à son amie (mélomane comme lui) la reine mère Elisabeth de Belgique : “Je dois avouer que l’estime exagérée dans laquelle on tient mon travail me met parfois très mal à l’aise. Il me semble quelquefois être un “escroc” malgré moi. Mais en essayant de faire quelque chose contre cet état de fait, je ne ferais sans doute qu’aggraver les choses.”

    Elle est aussi fausse celle-là ? :-)

    Einstein fut un médiocre génie bien vendu et par l'Allemagne au départ et par son "ethnie" supposée. Et sa vie privée n'est guère admirable

    "La sagesse veut que pour (s') éviter bien des désappointements, voire de graves conséquences, tout grand homme, tout fait sociétal important, tout concept-clé soit l'objet d'au moins la lecture attentive et critique d'une approche contraire si possible contradictoire avant d'en avoir une opinion définitive - surtout lorsqu'elle est laudative - , et a fortiori de la propager."

    Celui qui s’efforce de faire un peu plus de bien autour de lui tous les jours a bien plus de valeur, et même d’utilité sociétale et il mérite plus d’estime qu’un génie éphémère supposé et même réel.

  • Je suppose que vous avez beaucoup de détracteurs, mais je vous signale celui-ci qui fait autorité sur les blogs du Nouvel Observateur :
    http://lavissauve3.blogs.nouvelobs.com/archive/2013/12/06/la-fausse-lettre-antisioniste-de-nelson-mandela-515306.html

  • @DOMART le 07/12/2013 Ben oui... Un des plus jolis commentaires de cette page!
    Ben oui... Ce jour, le monde entier semble s'être réuni pour venir cirer les pompes du décédé illustre, qui peut-être avec quelques autres grands personnages, est en train d'en rire!
    Moi, je me souviens des obsèques de Coluche, C peut-être là qu'il ma fait le plus rire! Toutes celles et ceux qui le haïssaient, furent ensemble réunis ce jour là pour lui passer tristement ;-)) la brosse à reluire...
    Ils sont venus, ils sont tous là. Enfin presque tous... N'avez vous pas remarqué quelques absences?
    (aujourd'hui je ne bosse pas et je me suis offert ce matin, une petite séance de BFM-TV...)
    "...Que font-ils, lui et les chefs d'Etat Européens et les autres autres pour la libération des prisonniers politiques de l'Etat raciste Israélien, qui lui aussi pratique une politique qui peut porter le nom de l'apartheid? Des actes, messieurs les chefs d'Etats, des actes!!..."

  • Ben oui, après la séance de cirage collectif, nous verrons peut-être des tentatives pour lui abimer le portrait. C triste.
    Il existe de nombreux témoignages de comment travaillait Mandela à la présidence. C à comparer avec quelques personnes de nos brillantes élites en Europe:
    Il disposait de trois secrétaires à son bureau, dont deux qui furent "héritées" de Frederik De Klerk. Elles ont raconté.
    Hitler en avait deux et il était sympa avec elles, il leur offraient même régulièrement des fleurs etc... Mais...
    Il leur cachait généralement des trucs "peu délicats" qu'il confiait à un secrétaire SS, et ce n'est pas ça qu'on a dû retenir de lui... Et surtout, JAMAIS IL LEUR DEMANDA LEUR AVIS SUR "CE QUI SE PASSAIT"!
    (je me demande d'ailleurs, ce qu'elles auraient osé lui dire...) Comparer les deux extrêmes du mal et du bien sur un étrange point commun, ça peut servir. Mandela chaque soir avant de quitter son bureau de la Présidence, il les réunissait toutes les trois et... Ils leur demandait de récapituler avec lui les thèmes de abordés durant la journée et il sollicitait leur opinion. Il leur posait régulièrement cette question et prenait note des réactions:
    -"Où ai-je fait une bêtise ou plus, aujourd'hui?" Le lendemain, il revenait sur les erreurs citées...
    Il se dit aussi que cette habitude louable, il l'aurait hérité de Frederik De Klerk, qui lui n'en faisait pas une pratique courante, mais il le faisait parfois et il l'aurait suggéré à Mandela en lui passant "la barre"... Ca n'évite sûrement pas toute les gaffes, mais bon... Qui peut en dire autant? Même dans la mairie d'une ville moyenne?

  • Des détracteurs? Alors qu'ils détractent si ça les amusent

  • Je vous signale quand même que vous êtes très fort pour ramener la paix, sur le site du Nouvel Obs en tout cas. Des opposants virulents et de longue date sur la question d’Israël ont en effet signé une paix (sans doute précaire) pour tomber à bras raccourcis sur cet article. Mais effectivement, comme ils n’ont pas les bras longs puisqu’ils sont raccourcis, ce n’est qu’amusement. Bonne continuation.

  • Il vaut mieux en rire, et d'un bon rire. Je rappelle en effet que nous sommes sur un blog d'amateur, et pas à l'AFP... Et tout ça pour un excès de vitesse... sans alcool au clavier. Un drame qui a duré dix heures (j'étais bien loin d'une connexion pour corriger). Un tournant dans le monde de l'information...

    Ce jour là, Denis me titille au petit matin, parce que la poule blog n'avait pas pondu son oeuf, et aussitôt, bien amusé par le bal des faux-culs qui pleurnichent sur l'idéal non-violent des bisounours - la même classe qui avait traité Mandela de terroriste (la liste est longue, mais la France est très bien placée, les US aussi avec la CIA qui avait fait le dossier pour l'arrestation..) - je lui réplique par un texte vite fait mal fait sur le grill, en reprenant de texte qui circule de partout.

    Bingo, je me suis pris les pieds dans le tapis virtuel (comme tant d'autres) (car le texte est dans la ligne Mandela et la ligne du droit, c'est la même chose) (donc plus d'un s'est trompé,... et c'était le but de l'auteur). Je veux donc bien souligner que je me suis planté de bonne foi chrétienne, et que je n'ai pas cherché à induire en erreur, comme si j'avais connu le caviar.

    Et si j'avais pris plus de temps ce matin là ? Il y aurait eu un texte plus charnu, et quelques jolies photos, mais je crois que j'aurai laissé ce texte faux, car j'étais persuadé qu'il était vrai.

    Notre excellent ami Mohican m'en fait la remarque sur le ton de la maîtresse d'école fâchée, et bon je corrige en lui disant de pas s'énerver, c'est mauvais pour la santé.

    Je crois que nous en sommes à 1800 billets publiés. Il y a encore trop de fautes de frappe, mais petit à petit on corrige et on améliore, mais bien peu de fake : c'est le premier.

    Je leur souhaite donc de vivre heureux, de se détendre, et de continuer leur vigilante surveillance: 1 texte erroné sur 1800, c'est de l'énergie bien placée ;-))

    Et merci aux fidèles lecteurs du blog: avec une grosse boulette sur 1800, ca reste plus crédible que les grands pros qui ont tartiné sur les armes de destruction massive irakiennes, le charnier de Timisoara ou les 1500 morts de l'attaque chimique près de Damas, et alors que rien n'a jamais confirmé ce chiffre.

    Je rappelle enfin que créer un blog, c'est libre et gratuit, et que je défends l'intégrité factuelle et intellectuelle de l'ensemble des textes, publiés sous mon vrai nom. Basta.

  • Sur l’apartheid, l’analyse de John Dugard, rapporteur spécial de l’ONU, prof de droit international

    1/ Assemblée générale, A/HCR/417, Rapport du Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967, John Dugard, 29 janvier 2007, par. 61.

    Au premier abord, l’occupation et l’apartheid sont deux régimes complètement différents. L’occupation est censée être non pas un régime d’oppression à long terme, mais une mesure temporaire pour maintenir l’ordre public dans un territoire au sortir d’un conflit armé et dans l’attente d’un accord de paix. L’apartheid est un système de discrimination raciale institutionnalisée auquel la minorité blanche d’Afrique du Sud a eu recours pour maintenir la majorité noire en son pouvoir. Il se caractérisait par le déni des droits politiques des Noirs, la fragmentation du pays en zones réservées aux Blancs et zones réservées aux Noirs (appelées bantoustans) et par l’imposition aux Noirs de mesures de restriction conçues pour garantir la supériorité des Blancs, leur sécurité ainsi que la séparation raciale. La liberté de circulation était entravée par le système des «laissez-passer» qui visait à limiter l’entrée des Noirs dans les villes. L’apartheid était appliqué au moyen d’un appareil sécuritaire brutal, au sein duquel la torture jouait un rôle prépondérant. Les deux régimes ont beau avoir leurs différences, les lois et les pratiques israéliennes dans le territoire palestinien occupé rappellent indubitablement certains aspects de l’apartheid, comme nous l’avons montré dans les paragraphes 49 et 50 ci-dessus, et tombent vraisemblablement sous le coup de la Convention internationale sur l’élimination et la répression du crime d’apartheid de 1973

    2/ Assemblée générale, A/HCR/417, Rapport du Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967, John Dugard, 29 janvier 2007, par.50.

    Il est plus difficile d’affirmer que la Convention internationale sur l’élimination et la répression du crime d’apartheid est violée. Les FDI portent gravement atteinte à l’intégrité physique et mentale des Palestiniens, aussi bien à Gaza (par. 8 à 13 ci-dessus) qu’en Cisjordanie (par. 42 supra); plus de 700 Palestiniens sont détenus sans jugement (par. 43 ci-dessus); les prisonniers sont soumis à des traitements inhumains et dégradants (par. 44 supra); et partout dans le territoire palestinien occupé, des Palestiniens sont privés du droit de circuler librement (par. 38 à 41 ci-dessus). Peut-on réellement nier que le but de tels actes soit d’instituer et d’entretenir la domination d’un groupe racial (les Juifs) sur un autre groupe racial (les Palestiniens) et d’opprimer systématiquement celui-ci? Israël nie que ce soit là son intention ou son but. Mais les actes décrits dans le présent rapport laissent à penser que cela l’est bel et bien

  • Et ça...

    http://www.leparisien.fr/international/nelson-mandela/hommage-a-mandela-un-faux-interpetre-pour-sourds-a-la-ceremonie-11-12-2013-3399047.php

  • Mais où les Roumains vont-ils chercher tout ça...

    http://www.france24.com/fr/20131211-roumanie-israel-travailleurs-colonies-territoires-occupes-palestine?ns_campaign=highlights&ns_source=google_news&ns_mchannel=autopromo&ns_fee=0&ns_linkname=20131211_roumanie_israel_travailleurs_colonies_territoires_occupes&google_editors_picks=true

  • Encore un qui est dans l'erreur

    http://www.info-palestine.net/spip.php?article14180

  • Même l'excellent Le Point perd la tête... Mais que font donc les gardiens des blogs ???

    http://www.lepoint.fr/monde/marwan-barghouti-le-nouveau-mandela-10-12-2013-1767316_24.php

  • Et Monseigneur qui en rajoute

    http://www.youtube.com/watch?v=Bzey6qg2lMA

  • La réalité de l'Afrique du Sud
    http://carnetsdungrandreporter.blogs.nouvelobs.com/archive/2013/12/05/mandela-trahi-par-les-siens-515226.html

  • Y'a rien sur Wikipedia ?

  • @insouthafricamadibatrepass


    à propos de quoi ?

  • "Les FDI portent gravement atteinte à l’intégrité physique et mentale des Palestiniens"

    C'est particulièrement le cas pour les enfants encore peut-être plus que les adultes pour ce qui est des dégâts, psychiques.


    Alors que " La pseudo-seule démocratie du Moyen-Orient » est née théoriquement suite à un vote que ses propres statuts empêchaient l’ONU de mettre aux voix et alors que9 au moins des 33 pays qui on voté « yes » l’ont fait sous pression ou achetés par un million de dollars sionistes usaméricain de l’époque .

    Tout en sachant que la France a voté aussi « yes » (ce qui valut les seuls applaudissements) essentiellement sous la pression d’un célèbre socialiste français dont le nom de code attribué par le futur premier président du pseudo-état en tant qu’agent sioniste était Lebel Tsvet.

    La seul justice, la seule solution éthique : un état palestinien souverain de la Méditerranée au Jourdain pour le moins, non confessionnel et donnant généreusement réellement les mêmes droits aux vrais ou supposés « Juifs » repentis qu'à tout autre citoyen palestinien soucieux de sérénité et de fraternité entre tous malgré le passé éthiquement inadmissible. Et cela nécessite que cet état soit économiquement et environnementalement durablement viable ; y compris grâce à des réparations pécunières légitimement dues payées par les ex-Israéliens ayant ou non pris l' avion de leur propre initiative pour fuir les «barbares arabes assoiffés de sang et de vengeance » "

  • Plenel a son tour

    http://www.rue89.com/2013/12/12/critique-mandela-lapartheid-isrelien-edwy-plenel-tombe-panneau-248267

  • Michel Bôle-Richard : l'apartheid encore vivant... Mais où ??

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/12/12/nelson-mandela-est-mort-mais-l-apartheid-est-toujours-vivant_4333270_3232.html

  • BFM

    Le truc du voyage trop coûteux pour se rendre en Afrique du Sud, faut le faire !

    http://www.bfmtv.com/international/israel-boude-lenterrement-mandela-663274.html

  • Excellent article de Haaretz sur les accords entre Israel et le régime raciste

    http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/.premium-1.562796

  • Un article bien documenté du Monde

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/12/10/nelson-mandela-un-heros-encombrant-pour-israel_3528925_3218.html

  • "Ce jour là, Denis me titille au petit matin, parce que la poule blog n'avait pas pondu son oeuf, et aussitôt, bien amusé par le bal des faux-culs (...) qui avaient traité Mandela de terroriste" (Gilles)

    Désolé : j'ai décroché du blog depuis quelques semaines... Je n'ai pas assuré le service de veille juridique et intellectuelle sur ce coup (en même temps, je me serais fait piéger aussi car ce genre de méthode utilisée par El Fassed démontre que ce sujet est l'objet de toutes les malhonnêtetés intellectuelles et d'une hypocrisie sans fin).

    Et "oui" cher Mohican : l'Afrique du Sud, depuis son renouveau démocratique et sur impulsion de son président Mandela ou sans lui, lutte fermement (à l'ONU ou ailleurs) contre la colonisation de la Palestine et la situation injuste et ubuesque qu'Israël fait subir à ce peuple.
    Les pays ralliant cette position sont d'ailleurs extrêmement majoritaires à l'assemblée générale de l'ONU...


    @si relaye l'erreur reproduite ici même et par Plenel de Mediapart...
    http://www.arretsurimages.net/breves/2013-12-12/Israel-Plenel-piege-par-un-faux-texte-de-Mandela-id16563

  • Les hoax, les manipulations, les mensonges en tout genre deviennent des arguments classiques pour les populistes néolibéraux ou pour des courants d'extrême droite...

    http://decodeurs.blog.lemonde.fr/2013/12/12/chasse-a-la-rumeur-lintox-des-20-millions-deuros-de-prime-de-noel-du-gouvernement/

  • Je suis depuis longtemps pour l'information dérangeante, contradictoire, non grégaire. Mais les journées ne sont que de 24 heures, même pour celui qui trouve totalement idiot de gaspiller du temps à regarder 22 mecs souvent surpayés courir après un ballon par exemple. Et mêm s'il faut évidemment savoir de temps en temps se changer les idées … intelligemment.

    Même si on la trouve dans des structures ou sur des sites non recommandables dotn je n'agrée pas du tout la philosophie ou les pratiques

    Charge à chacun de s’efforcer de vérifier ; même si on,peut effectivement trafiquer des photos et des vidéos qui peuvent nous influencer et tromper

    elafkarelwataniya.blogspot.com/2013_10_01_archive.html


    Pour moi, jusqu'à ce matin, l'ANC ça avait été créé par des Noirs et c'était en 2013 des Noirs en grande majorité

    Et pour vous ?

    Si on avait le temps on passerait des journées entières à s'instruire et se contreinformer, voire se déniaiser avec des vidéos sur Internet.

  • « je me suis planté de bonne foi chrétienne »
    Allons allons, pourquoi mêler la religion à tout ça, nous sommes dans un pays laïque quand même (pas comme en Israël :-))

  • @ Gilles,

    C'est vrai que c'est délicat de parler d'apartheid pour Israël. Néanmoins les ressemblances sont troublantes...
    « Il n’est pas question de dénier à Israël le droit d’exister, mais je dois avouer que je suis choqué par ce que j’ai vu », a déploré Geoff Budlender, lui aussi juif. Ce juriste a été frappé par l’extension de la colonisation, par « la façon de traiter un peuple comme s’il était de seconde classe, par les pesanteurs de l’occupation militaire et le contrôle de tous les aspects de la vie quotidienne des Palestiniens, par la séparation de plus en plus marquée de deux communautés ».

    http://blog.mondediplo.net/2013-06-08-Israel-Afrique-du-Sud-et-apartheid

    On peut néanmoins affirmer qu'il y a une colonisation, et qu'il existe des régimes juridiques discriminatoires qui ressemblent furieusement à un régime ségrégationniste. Bref : vous n'étiez pas vraiment loin ;)
    (et encore désolé de vous avoir pressé avec ma demande matinale et vous avoir poussé à commettre cette erreur).

  • Les noirs interdit de don du sang, rien à voir avec l’apartheid

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/12/11/israel-scandale-apres-le-refus-d-accepter-un-don-de-sang-d-une-deputee-noire_4332626_3218.html

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu